Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2007

GRAVELOTTE 57 : L’APPEL D’URGENCE DE SŒUR AGNES

Sœur Agnès rencontre des difficultés dans le cadre de l’ouverture d’un centre de soins provisoire, créé à Moundou au Tchad. En effet, d’ici à 18 mois, elle risque d’avoir du mal à s’approvisionner en médicaments non utilisés (et donc meilleur marché… ) récupérés en France ; suite à leur prochaine destruction légale systématique. L’association Africalor se mobilise pour dénoncer cette injustice et met tout en œuvre, afin que le décret ne paraisse pas. Comme toutes les associations humanitaires oeuvrant à l’envoi de médicaments, elle s’est entourée de garanties, grâce au contrôle, par des médecins et pharmaciens, des médicaments, ayant une durée de vie au moins égale à un an. Leur classement se fait en fonction des pathologies les plus courantes au Tchad. Africalor garantit qu’il n’y a aucun risque de trafic médicamenteux et qu’il s’agit d’un simple partage de biens de consommation gaspillés chez nous et "recyclés" par les plus pauvres, car encore consommables.

Pour contacter Africalor une seule adresse : 30 rue du Château-d’Eau 57130 Gravelotte ; tél. : 03.87.60.62.56 Résultat de recherche d'images pour "ltc humanitaire"