Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2010

CONFERENCES DE CAREME 2010 A LA CHAPELLE SAINTE-CROIX DE METZ

careme 1101.jpg
careme 2102.jpg

11/02/2010

"COMMENT VAINCRE LA TENTATION ?" PAR JEAN-BAPTISTE DEFAILLES

http://a31.idata.over-blog.com/0/21/41/34/2009/Lace-Snake.jpg

 

© Photo ci-dessus :

http://a31.idata.over-blog.com/0/21/41/34/2009/Lace-Snake...

 

« COMMENT VAINCRE LA TENTATION ? »



On distingue deux sortes de tentation : l'épreuve qui est une douleur que Dieu nous envoie pour nous permettre de Lui prouver notre foi et notre confiance en Lui (ainsi, Dieu éprouve la patience de Job et la foi d'Abraham) et l'excitation au mal par laquelle le démon tente de nous faire chuter.


Avant tout nous devons souligner qu'aucun être humain n'en a été dispensé : ainsi Dieu a éprouvé la foi de Marie et de saint Joseph, et le diable a tenté Jésus dans le désert. D'autre part nous pouvons relativiser leur aspect négatif : plutôt qu'un obstacle insurmontable à la grâce, c'est un moyen pour nous de travailler notre humilité et notre confiance en Dieu.


« Il faut que vous soyez affligés par diverses tentations, afin que votre foi ainsi éprouvée... se trouve digne de louange, d'honneur et de gloire, à l'avènement glorieux de Jésus-Christ. » (Pierre, I, 6, 7)



Qu'est-ce que la tentation ?


La tentation comme excitation au mal nous intéresse au plus haut point car elle intervient constamment dans notre vie : dès que nous posons un acte, nous choisissons entre le bien et le mal ! Les moralistes lui donnent généralement trois principales causes : le démon, qui agit sur notre imagination et notre sensualité, les autres pécheurs qui tentent de nous entraîner par la peur ou la séduction, et enfin notre propre concupiscence. La tentation en elle-même n'est pas un péché (Jésus lui-même a été tenté), le péché consistant dans l'acceptation consciente et volontaire du mal et se concrétisant par un acte, qu'il soit intellectuel ou physique.


« D'abord une simple pensée s'offre à l'esprit, puis une vive image que se forme l'imagination, ensuite le plaisir et le mouvement déréglé, et enfin le consentement. Ainsi l'ennemi entre peu à peu dans l'âme, lorsqu'on ne le repousse pas dès le commencement. » (Imitation de Jésus-Christ, I, XIII, 5)


En effet la tentation suit trois phases : la suggestion tout d'abord qui est non peccamineuse parce qu'involontaire, puis la délectation et le consentement qui sont coupables car ils mettent en jeu la liberté du sujet. Tout péché est imputable à l'homme car il dispose tout d'abord de sa volonté qui lui permet de refuser une proposition que sa raison a jugé mauvaise, et d'autre part Dieu nous envoie sa grâce pour nous aider à surmonter l'épreuve, et il est de foi que Dieu ne nous tente jamais au dessus de nos forces.



Pourquoi la tentation ?


On peut évidemment se demander pourquoi Dieu permet la tentation puisqu'elle entraîne tant d'hommes en Enfer ! Pour répondre à cette question, nous mettrons en évidence le fait que par la tentation, Dieu augmente sa gloire et nous permet de nous sanctifier.

En effet la tentation procure la gloire de Dieu car elle manifeste sa puissance (ce n'est que par Lui que l'homme peut se sauver) et sa justice car c'est d'après nos actes que Dieu nous jugera.


D'autre part, elle contribue à notre sanctification car elle met en valeur notre faiblesse : quand on regarde son péché, on voit l'humanité dans toute sa réalité, misérable, de plus elle nous attache à Dieu car en même temps qu'elle nous humilie, elle nous invite à demander le secours de Dieu, elle nous purifie car elle est une pénitence très méritoire, elle nous perfectionne dans la vertu car on ne surmonte la tentation qu'en travaillant la vertu, et elle nous forme à la lutte spirituelle car elle nous éclaire sur les ruses du tentateur.


Enfin la tentation nous permet d'acquérir du mérite, et ainsi une récompense. Comme le rappelle la formule « o felix culpa » (« ô heureuse faute »), c'est grâce à la faute d'Adam et Eve que Jésus s'est incarné pour racheter le péché des hommes, et c'est par la tentation que nous méritons le ciel. C'est ce qui fait la dignité de l'homme : l'homme est libre de ses actes, contrairement à l'animal qui obéit à son instinct, et par là il peut choisir son bonheur ou sa perte. C'est un don de Dieu car sans la liberté, nous n'aurions aucun mérite à aller au Ciel ! Cela nous ramène à la parabole du coureur de stade de Saint Paul. En un siècle où le relâchement des mœurs est prôné, la vertu de force, indissociable de la virilité, tend à disparaître, et nous pouvons nous féliciter d'avoir une occasion quotidienne de nous dominer.


« J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi. Il me reste à attendre la couronne de justice qui m'est réservée, et que le Seigneur, juge, me rendra en ce jour. » (II Tim., IV, 7, 8)



Comment vaincre la tentation ?


Il y a tout d'abord des moyens généraux : en suivant l'adage « qui n'avance pas recule », nous pouvons dire que c'est en pratiquant la vertu que l'on prévient les chutes prochaines. En premier lieu la pratique de l'humilité est indispensable, car elle nous permet de mettre notre confiance non en l'homme mais en Dieu, puis la prière fréquente et la fuite de l'oisiveté qui réduit les moments de tentation.


D'autre part il y a des moyens particuliers : la connaissance de son défaut dominant, par exemple, est indispensable car elle permet de se préparer à lutter contre les tentations les plus fréquentes. Mais il y a surtout une attitude à prendre durant les différentes phases de la tentation.


Avant la tentation, il faut fuir les occasions de péché, et contre les péchés de la chair, il faut s'appliquer à dominer la chair : le jeûne et le sacrifice sont autant de moyens d'acquérir une maîtrise de son corps. C'est avant la tentation que l'on prépare le combat, aussi ce moment de calme est-il essentiellement voué à sa préparation.


Pendant la tentation, la fuite s'impose, ainsi que la prière.

Après la tentation, si on a chuté, c'est l'occasion de se repentir et de s'humilier, et surtout de tirer les conséquences de la chute, de façon à ne plus se laisser posséder... Ainsi la chute ne doit pas être regardée comme une fatalité mais comme un tremplin : c'est par l'erreur que nous apprenons à lutter contre et que nous nous fortifions.


Avant de conclure, rappelons que Dieu ne permet le mal que pour en tirer un bien plus grand encore. Si la chute est un mal en soi, elle peut être l'occasion pour un homme de bonne volonté de s'ouvrir à la Grâce par l'humilité et le repentir, et de s'ouvrir à l'espérance par la foi en la miséricorde. Bien sûr il ne faut pas négliger la vertu (on ne se moque pas de Dieu), mais il est nécessaire de rappeler, contre le pharisaïsme des fanatiques de la vertu qui se glorifient dans la vertu dont ils font une fin, que nous ne serons pas jugés selon une comptabilité des bonnes et des mauvaises actions mais sur notre désir de Dieu. Evidemment on ne peut prétendre L'aimer qu'en accomplissant Sa volonté, mais la vertu n'est que le moyen de se disposer à aimer Dieu par la grâce. Ainsi la religion ne doit pas être perçue comme une série d'interdits mais comme la quête du Bien Absolu, dont les péchés sont autant de privations : il n'est qu'une manière d'être victorieux des chutes, c'est de vouloir être heureux et de se persuader que notre bonheur est incompatible avec le péché car il nous prive de Dieu.


En permettant les chutes, Dieu nous invite à Lui faire confiance et à renoncer à cette quête stérile de la vertu sans charité qui n'est que le cache-sexe de l'orgueil.



En conclusion, nous ferons nôtre la paradoxale maxime du cardinal Mercier « Dieu ne nous a pas demandé de vaincre, mais de combattre » éclairée par l'invitation de Sainte Jeanne d'Arc « combattez et Dieu vous donnera la victoire ». COURAGE !



© Jean-Baptiste DEFAILLES, le 11 janvier 2010, pour LTC.


UNE RETRAITE DANS LA VILLE, CELA VOUS TENTE ???

http://catholique-agen.cef.fr/site/im_user_wysiwyg/1339/logo_retraite_dans_la_ville_03.2009.jpg


S'arrêter, prendre le temps !

C'est bientôt la " Retraite dans la Ville" sur le Net !

Comme chaque année, les frères dominicains du couvent de Lille vous donnent rendez-vous le mercredi 17 février, mercredi des Cendres, pour le début de la Retraite 2010, sur le thème : « La vérité vous rendra libres » (Évangile selon saint Jean, chapitre 8, verset 32). A l’appel de Jésus, faisons de notre carême un chemin de liberté : déposons ce qui nous encombre et laissons-nous transformer par la vérité libératrice, cette vérité qui est le Christ lui-même. Cette année encore, la Retraite vous propose de recevoir chaque jour des méditations spirituelles et de vous associer à la prière chantée par les frères de Lille…

Pour vous inscrire…

http://www.retraitedanslaville.org/spip.php?rubrique=28


JD pour LTC.

17 FEVRIER PROCHAIN, MERCREDI DES CENDRES : DEBUT DU CAREME !

"LE CAREME EST UNE ECOLE D'HUMILITE DANS LES ACTES ET NON UNE DEMONSTRATION POMPEUSE DE BONNES INTENTIONS. IL NE SERT A RIEN DE SE FAIRE PASSER POUR "UN GRAND SAINT" DE FACADE, SEULS COMPTENT LA FOI INTERIEURE ET LES ACTES D'AMOUR PRODIGUES A SON PROCHAIN GRACIEUSEMENT ! LA PAIX SERA LA PLUS GRANDE VICTOIRE DE L'HOMME !" JD.

Carême pour les cancres edition 2010

A LIRE...

Carême pour les cancres Edition 2010

3.50 €
3.50 €

LE 11 FEVRIER, C’EST LA FETE DE NOTRE-DAME DE LOURDES DANS LES SANCTUAIRES…

Notre Dame de Lourdes

Le 11 février 1858, la Vierge apparaît pour la première fois à Bernadette Soubirous. Plusieurs manifestations sont organisées dans les Sanctuaires autour du 11 février, notamment la Journée mondiale des malades...

Pour lire la suite de cet intéressant article, cliquez sur le lien suivant…

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/...

VM pour LTC.

10/02/2010

DIEU EST AMOUR !

christressucite.jpg

A LIRE :

Pere Descouvemont

16.00 €

«Vivre la tradition catholique, certes, mais au présent ! Une tradition éclairée, vivante et dans les pas d'un Dieu de Justice et de Miséricorde !

Aimer plutôt que condamner sans essayer de comprendre l'Autre... "Le Pécheur !" Dieu est Amour, il ne peut servir le dessein de certains (petits) hommes (soi-disant croyants) qui se prennent pour le Créateur en personne, en jugeant leur prochain sans discernement, tels des néo-pharisiens.»

JD, le 10.01.2010.

METZ : RENCONTRE AVEC MGR RAFFIN

église 1099.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église 2100.jpg

09/02/2010

"PRIERE POUR UNE JOURNEE" PAR SOEUR EMMANUELLE

Seigneur, accorde-moi cette Grâce :
que rien ne puisse troubler ma paix en profondeur,
mais que j'arrive à parler santé, joie, prospérité
à chaque personne que je vais rencontrer,
pour l'aider à découvrir les richesses qui sont en elle.

Aide-moi surtout, Seigneur,
à savoir regarder la face ensoleillée
de chacun de ceux avec qui je vis.
Il m'est parfois si difficile, Seigneur,
de dépasser les défauts qui m'irritent en eux,
plutôt que de m'arrêter à leurs qualités vivantes,
dont je jouis sans y prendre garde.

Aide-moi aussi, Seigneur,
à regarder ta Face ensoleillée,
même en face des pires événements :
il n'en est pas un qui ne puisse être source
d'un bien qui m'est encore caché,
surtout si je m'appuie sur Marie.

Accorde-moi, Seigneur,
la Grâce de ne travailler que pour le bien,
le beau et le vrai, de chercher sans me lasser,
dans chaque homme, l'étincelle
que Tu y as déposée en le créant à ton image.

Accorde-moi encore d'avoir autant d'enthousiasme
pour le succès des autres que pour le mien,
et de faire un tel effort pour me réformer moi-même
que je n'aie pas le temps de critiquer les autres.

Je voudrais aussi, Seigneur,
que tu me donnes la Sagesse
de ne me rappeler les erreurs du passé
que pour me hâter vers un avenir meilleur.

Donne-moi, à toute heure de ce jour,
d'offrir un visage joyeux et un sourire d'ami
à chaque homme, ton fils et mon frère.

Donne-moi un coeur
trop large pour ruminer mes peines,
trop noble pour garder rancune,
trop fort pour trembler,
trop ouvert pour le refermer sur qui que ce soit.

Seigneur,mon Dieu,
je Te demande ces Grâces pour tous les hommes
qui luttent aujourd'hui comme moi,
afin que diminue la haine et que croisse l'amour,
car depuis ta Résurection,
la haine et la mort ont été vaincues par l'Amour et la Vie.

Ouvre mes yeux à l'invisible
pour que rien n'arrive à ébranler l'optimisme
de ceux qui croient en Toi
et qui espèrent en l'Homme.
Amen.

22/01/2010

C'EST LA SEMAINE DE PRIERE POUR L'UNITE CHRETIENNE !

http://www.diocese-alsace.fr/domaines/oecumenisme/Semaine2009.jpg

INFOS PLUS :

http://www.diocese-alsace.fr/index.php?option=com_content...

05/01/2010

« JE VOUS OFFRE. »

Mon-Dieu.jpg

© Photo ci-dessus : dufonddemoi.rmc.fr

« Mon Dieu, je vous offre cette année qui commence... Faites, dans votre bonté, qu'elle ne soit qu'une longue ascension vers vous, que chaque jour me trouve plus riche de foi et d'amour.

Mon Dieu, je vous offre tous ceux que j'aime, et pour lesquels tremble mon cœur fragile.

Ne permettez pas que je leur fasse défaut, mais plutôt que je sois pour eux le canal invisible de votre grâce.

Mon Dieu, je vous offre l'immense douleur de ce monde, les souffrances des enfants innocents, et ce poids qui pèse lourdement sur tous.

Mon Dieu, qu'une étincelle de votre charité éclate en nos ténèbres et que l'aube de la paix se lève en cette année. »

Madeline Daniélou.

02/01/2010

LA FLORAISON DE L'ESPRIT...

http://media.paperblog.fr/i/208/2083877/images-floraison-grande-fleur-monde-brest-L-1.jpeg

© Photo ci-dessus : paperblog.fr

"Fleuris,

là où Dieu t'a planté !"

30/12/2009

CHRISTUS VINCIT, CHRISTUS REGNAT, CHRISTUS IMPERAT !

essai2.JPG