Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2012

« TOUT AU LONG DE CE JOUR.

« ma plus belle invention : c’est ma mère,jean xxiii,sa sainteté,le pape,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundiPère, merci pour ce jour nouveau !

Donne-moi la paix et la force de vivre ce que j’aurai à vivre.

Donne-moi de tout regarder, aujourd’hui avec des yeux d’amour.

Donne-moi d’aller au-delà des apparences jusqu’aux profondeurs.

Ferme mes oreilles aux médisances.

Garde ma langue de tout ce qui peut blesser, décourager, rendre méchant.

Que les pensées qui bénissent et qui rendent heureux habitent mon esprit.

Garde-moi dans ta présence tout au long de ce jour, qu’elle me rende bienveillant et souriant. »

André SEVE.

jean dorval pour ltc religion

10/08/2012

« MA PLUS BELLE INVENTION : C’EST MA MERE.

« ma plus belle invention : c’est ma mère,jean xxiii,sa sainteté,le pape,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi

© « L’Assomption de la Vierge » par Charles Le Brun XVIIe, huile sur toile, Musée Thomas-Henry, Cherbourg-Octeville, donation Thomas Henry 1835.

J’ai fait ma mère avant qu’elle ne me fasse. C’était plus sûr. Maintenant je suis vraiment un homme comme tous les hommes… Ma mère Marie est morte, dit Dieu. Depuis que j’étais remonté vers le ciel, elle me manquait, je lui manquais. Elle m’a rejoint avec son âme, avec son corps, directement. Je ne pouvais pas faire autrement. Ca se devait. C’était plus convenable. Les doigts qui ont touché Dieu ne pouvaient pas s’immobiliser. Les yeux qui ont contemplé Dieu ne pouvaient restés clos. Les lèvres qui ont embrassé Dieu ne pouvaient se figer. Ce corps très pur qui avait donné un corps à Dieu ne pouvait pourrir, mêlé à la terre. Je n’ai pas pu, ce n’était pas possible, ça m’aurait trop couté. J’ai beau être Dieu, je suis son fils, et c’est moi qui commande. Et puis dit Dieu c’est encore pour mes frères les hommes que j’ai fait cela pour qu’ils aient une maman au ciel. Une vraie, une de chez eux, corps et âme. La mienne. »

Michel QUOIST.

 jean dorval pour ltc religion

 

29/07/2012

« LES CONSEILS DE LA SERENITE.

 jean xxiii,sa sainteté,le pape,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi

© Photo ci-dessus : http://sophrologieparis.wordpress.com

 

Rien qu’aujourd’hui, j’essaierai de vivre exclusivement la journée, sans tenter de résoudre le problème de toute ma vie. Rien qu’aujourd’hui, je porterai mon plus grand soin à mon apparence courtoise et à mes manières : je ne critiquerai personne et ne prétendrai redresser et discipliner personne, si ce n’est moi-même. Rien qu’aujourd’hui, je serais heureux, dans la certitude d’avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l’autre monde, mais également dans celui-ci. Rien qu’aujourd’hui, je m’adapterai aux circonstances, sans prétendre que celles-ci se plient à tous mes désirs. Rien qu’aujourd’hui, je consacrerai dix minutes à la lecture de la Parole de Dieu, en me souvenant que, comme la nourriture est nécessaire à la vie du corps, la Bonne Nouvelle est nécessaire à la vie de l’âme. »

Sa Sainteté le Pape Jean XXIII.

  • jean dorval pour ltc religion

22/07/2012

L’« ENTHOUSIASME », C’EST DIVIN !

 

trajectoire d'évangile,comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte

© Photo ci-dessus : http://www.mon-developpement.com/tag/vie-affective

 

Le mot « enthousiasme » est un nom masculin qui vient du grec « enthousiasmos » qui veut dire « transport divin ». Dans la vie de tous les jours, le mot « enthousiasme » revête plusieurs sens. Il est notamment utilisé pour définir l’admiration passionnée, l’ardeur. On dit par exemple « parler d’un auteur, que l’on affectionne particulièrement, avec enthousiasme ». Mais il définit, aussi, l’exaltation joyeuse, l’excitation et la passion. Ainsi, on acceptera une promotion, un cadeau, un compliment, etc. « avec enthousiasme ». Mais l’enthousiasme ne traduit pas seulement un état de satisfaction égoïste et personnel. En fait, il peut vite devenir communicatif et inspirer le plus grand nombre, car il symbolise, dans un tout autre registre, un Art de Vivre, le Positivisme, basé sur la Joie d’exister, et ce, quoiqu’il advienne. Cela peut d’ailleurs se vérifier dans les rapports humains. Quand une personne n’a pas le moral, il lui suffit de croiser un Ami Enthousiaste pour, le plus souvent, repartir du bon pied. L’Enthousiasme est en chacun de nous, il est une richesse inespérée à partager qui nous élève parfois au-delà de nos propres limites. Ralph Waldo Emerson précise même que « Rien de grand ne se fit jamais sans enthousiasme. » Ainsi, on peut dire que l’Enthousiasmante Grandeur élève l’Homme dans son Humanité la plus accomplie et le rapproche de facto du Créateur. Elle s’offre sans contrepartie. Elle est une volonté positivée permettant à chacun de révéler ce qu’il a de meilleur en lui au travers d’une découverte, afin d’améliorer la Société (loi, invention, construction, œuvre d’art, etc.), mais aussi au travers d’un pur Acte désintéressé de Charité envers notre Prochain : Partage et Amour. De ce fait, l’Enthousiasme se traduit quotidiennement dans notre rapport à la Vie, par l’Effort, la fierté du Travail accompli et l’Equilibre de Vie, à l’image de nos Paysans d’antan. En quelque sorte l’enthousiasme est « un transport amoureux », une vertu collective, pour la Vie en général, inspiré par Dieu. Il est donc bien un « transport divin » nous menant à la Sainteté, toute simple et belle à la fois, une Communion Permanente à la Dernière Scène, un Mode de Vie selon les Evangiles.

© Jean DORVAL, le 22.07.2012, pour LTC Religion.

 

jean dorval pour ltc religion

"DIEU EN VACANCES."

 jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte |

"Jésus se retire souvent dans la montagne pour prier quand il est pressé par la foule, il propose à ses disciplines un dépaysement. Non pas pour fuir, mais pour se mettre face à l’essentiel. Il y a une certaine similitude entre ce que vivent les Apôtres à leur retour de mission, et nous aujourd’hui : comme eux, nous n’avons pas le temps. Le stress nous tétanise. Nous courons et nous sommes rarement à l’heure. La patience nous semble une perte de temps. Mais les vacances nous permettent précisément de prendre le temps. Prendrons-nous le temps d’aller "à l’écart dans un endroit désert", pour nous poser, pour nous reposer, pour déposer ce qui nous est trop lourd ? A chacun d’habiter son désert. Il est des déserts que nous pouvons choisir si nous avons la chance de partir pour un dépaysement géographique. Il y a les déserts que nous n’avons pas choisis, chambre d’hôpital, prison, exil. Mais le désert n’est pas seulement un lieu, il est d’abord une attitude du cœur et un état d’esprit. Aussi quand nous nous retrouvons au milieu de la foule des vacanciers, ne sommes-nous pas parfois comme "des brebis sans berger", soumis à la loi du troupeau, des loisirs à tout prix. Il nous faut alors oser sortir de la masse pour enrichir notre dépaysement par un ressourcement, oser nous mettre à l’écoute, nous laisser instruire."

Olivier de BOISGELIN.

jean dorval pour ltc religion

 

© Crédit Photo (Maroc) : Jean DORVAL 2010 pour LTC.

21/07/2012

"L’ETE DE L’AME."

trajectoire d'évangile,comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte

© Photo ci-dessus : http://boitedependore.com/septembre/recolte.htm

 

Seigneur,

Chaque jour, vous m’appelez à partager votre joie

Dans vos pas, je m’émerveille constamment

Je retrouve, alors, l’esprit de l’enfance

Un regard neuf toujours empli d’Amour du Prochain

 

Seigneur,

Chaque jour, je deviens ce que je reçois

J’embrasse la bonne nouvelle

En communion avec votre parole

Constamment replongé au cœur des Eaux Vives du Baptême

 

Seigneur,

Chaque jour, votre esprit de vérité me recrée

Sans fin, je chante vos louanges

Je cueille vos moissons d’abondance

Et j’attends votre retour dans la Paix

 

© Jean Dorval, pour LTC Religion, le 21/07/2012.

 jean dorval pour ltc religion

25/06/2012

« LA TRINITE EST EN CHACUN DE NOUS.

 

trajectoire d'évangile,comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte

L'icône de la Trinité
(Andreï Roublev, Moscou, vers 1411)

 

Nous sommes…

La main tendue du Christ quand nous aidons notre Prochain dans la difficulté.

 

Nous sommes…

Les pieds de notre Seigneur quand nous guidons les Hommes vers le Chemin de vérité par l’exemple.

 

Nous sommes…

La Parole de Dieu lorsque nous évangélisons nos Frères à l’image des Apôtres.

 

Nous sommes…

L’œil du Sauveur dès lors que nous posons un Regard de Paix sur le Monde.

 

Nous sommes…

L’Amour incarné de l’Agneau Immolé lorsque nous pardonnons à nos ennemies comme le Christ en Croix.

 

Nous sommes…

Grandis pour l’Eternité quand nous respectons les plus Petits d’entre nous tel Jésus.

 

Nous sommes…

Le souffle léger du Saint-Esprit dès que nous nous élevons tous ensemble dans une unique prière universelle.

 

Nous sommes…

Les Baptisés, les porteurs de Sainteté, l’humaine richesse, simple et belle, si nous restons en conformité avec les Evangiles.

 

Dieu est en chacun de nous, car il nous a choisi dans toute Sa Création.

Le Christ est en chacun de nous, car il est venu racheter tous nos péchés sur Terre.

Le Saint-Esprit est en chacun de nous, car il emplit nos Vies de Force et de Joie.

Notre âme est le Temple Sacré où siège la Très Sainte-Trinité, et c’est pourquoi nous rendons grâce au Créateur pour tant de merveilles. »

 

© Jean Dorval, le 25 juin 2012, pour LTC Religion.

jean dorval pour ltc religion

19/06/2012

« TRAJECTOIRE D’EVANGILE.

trajectoire d'évangile,comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte

© Photo ci-dessus : http://www.madette.net/article-croire-lara-fabian-101264740.html

 

CROIRE, c’est marcher parce que quelqu’un a traversé ma vie avec sa Parole et parce que je ne peux plus vivre comme si cette Parole n’avait jamais été dite, parce que quelqu’un avec son Evangile éclaire le sens de la marche qui est la mienne, parce que quelqu’un oriente ma vie puisqu’il me révèle de quel côté se lève la lumière, parce que quelqu’un me révèle les gestes à faire nécessairement pour que moi-même, les êtres et les choses puissent changer.

CROIRE, c’est donc marcher sur une trajectoire d’Evangile en mettant en œuvre toutes les capacités qui sont en moi et qui me viennent de Dieu, en mettant en œuvre les dons qui sont en moi pour créer, à l’image de Jésus de Nazareth, le bonheur de la terre. »

Anonyme.

jean dorval pour ltc religion

14/06/2012

LES BEST OF JD : "UN VILLAGE PATHOLOGIQUE COUPE DU MONDE."

  le village 1.jpg   

Devenu incontournable en quelques films, le réalisateur M. Night Shyamalan, selon <plume-noire.com>, est « passé maître dans l’installation d’une menace diffuse, reposant sur une accumulation d’éléments ténus. » Après avoir tourné « Sixième sens » et « Incassable » en 2000 (fantastique), « Signes » en 2002 (science fiction), il réalise en 2003 un autre petit chef-d’œuvre fantastique « Le Village » sorti au niveau national le 18 août dernier.

 

le village 2.jpg

 

M. Night Shyamalan s’est inspiré pour la partie dramatique, des « Hauts de hurlevent », roman d’Emily Bronte publié en 1847, et du film « King Kong » (1933), lorsqu’il aborde le thème d’une communauté vivant dans la peur de créatures féroces et prédatrices. La distribution artistique de ce film est des plus intéressantes (Joaquim Phœnix, Bryce Dallas Howard, Adrien Brody, Sigourney Weaver, William Hurt…). Sigourney Weaver affirme qu’après la lecture du scénario, elle n’a pas dormi de la nuit tant le récit l’a captivé. « Instinct de conservation, préservation du groupe, croyance et mensonge, tels sont les thèmes de prédilection… concentrés dans Le Village, fable moderne, à la croisée des mythes fondateurs américains » selon <plume-noire.com>.

 

le village 3.jpg

 

le village 4.jpg

 

UN VILLAGE ET UNE COMMUNAUTE ISOLES DU MONDE VIRANT PARANOS…

 

En 1897, les habitants d’un village perdu au milieu de la forêt, formant une petite communauté isolée du reste du monde, sont persuadés d’être cernés par des créatures mythiques vivant dans les bois alentours. La vie du groupe s’organise autour de cette menace potentielle, par l’instauration de règles strictes afin de conjurer la menace et protéger le groupe. A cause de ces forces maléfiques personne n’a encore osé s’aventurer dans les bois, au delà des dernières maisons, là où elles vivraient ; car le village a passé un accord avec elles, un accord territorial qui ne doit jamais être violé… Mais voilà, Lucius Hunt, un jeune homme entêté et impétueux, est bien décidé à aller voir, coûte que coûte, ce qui se cache par delà les limites du village. Son audace aura de terribles répercussions, car le pacte sera rompu, brisant ainsi un équilibre précaire dont dépend l’avenir collectif…

 

le village 11.JPG

 

le village 6.jpg

 

Les notions de territoire et de frontière forment la trame du film : la forêt, lieu de perdition et Le Village, refuge communautaire où sévit un obscurantisme radical. En filigrane, l’histoire de l’Amérique des pionniers est décortiquée, avec le mythe fondateur du retour à la nature. L’Amérique originelle, vertueuse et innocente, s’oppose à l’Amérique contemporaine, corrompue par l’argent, brusquée par la violence… Le cours du temps se superpose pour mieux révéler cette antinomie. Le conseil des anciens, à cet égard, symbolise le retour d’un ultra protectionnisme américain. « Village métaphore s’il en est dont le phalanstère actualise les problématiques politiques d’un pays soucieux, jusqu’à l’obsession, de sa sécurité » selon <plume-noire.com>, le clan est élevé au rang de valeur absolue, comme un espoir face au chaos du monde. Et la croyance se confond, à la longue, avec le mensonge : les initiés détenant la connaissance, alors que les autres restent dans un cocon d'ignorance quasi-pathologique. Contre toute attente, William Hurt révèle le secret du village à sa fille Ivy (Bryce Dallas Howard). Cette charmante aveugle, très intuitive, auréolée de pureté, brave alors héroïquement tous les dangers de la forêt afin de sauver Lucius (Joaquim Phœnix), son amant. Dans ce film, il n’y a pas d’effets spéciaux, tout repose sur l’anticipation, l’instauration d’un climat d’angoisse permanent, et l’efficacité de scènes très prenantes.

 

le village 7.jpg

 

ilm,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

 

LA OU REGNE L’OBSCURANTISME, REGNE LE MAL !

Au final, Shyamalan opte pour le maintien du secret, validant par dérision un obscurantisme indéfendable, pour mieux dénoncer les mensonges d’état de l'administration Bush à propos de l’Irak et sa volonté de maintenir dans l'aveuglement le peuple américain. Selon Night Shyamalan, « Le Village est un symptôme (voire un syndrome) du gouvernement Bush ». La pertinence du film repose sur la paranoïa et la dichotomie permanente des concepts évoqués. Alors « Le Village », un signe de résistance à la Bush-erie ? C’est plus que certain mon poteau !

 

© Jean Dorval, le 25/09/04, pour LTC Kinéma.

http://latourcamoufle.hautetfort.com/media/01/00/2375243867.jpg

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

06/06/2012

« COMMENT VAINCRE LA TENTATION ? »

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus : http://www.jesus-marie.net

 

 

On distingue deux sortes de tentation : l’épreuve qui est une douleur que Dieu nous envoie pour nous permettre de Lui prouver notre foi et notre confiance en Lui (ainsi, Dieu éprouve la patience de Job et la foi d’Abraham) et l’excitation au mal par laquelle le démon tente de nous faire chuter.

 

Avant tout nous devons souligner qu’aucun être humain n’en a été dispensé : ainsi Dieu a éprouvé la foi de Sainte-Marie et de Saint-Joseph, et le diable a tenté Notre Seigneur Jésus dans le désert. D’autre part nous pouvons relativiser leur aspect négatif : plutôt qu’un obstacle insurmontable à la grâce, c’est un moyen pour nous de travailler notre humilité et notre confiance en Dieu.

 

« Il faut que vous soyez affligés par diverses tentations, afin que votre foi ainsi éprouvée… se trouve digne de louange, d’honneur et de gloire, à l’avènement glorieux de Jésus-Christ. » (Pierre, I, 6, 7)

 

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus : http://ucembrochures.wordpress.com

 

 

Qu’est-ce que la tentation ?

 

La tentation comme excitation au mal nous intéresse au plus haut point car elle intervient constamment dans notre vie : dès que nous posons un acte, nous choisissons entre le bien et le mal ! Les moralistes lui donnent généralement trois principales causes : le démon, qui agit sur notre imagination et notre sensualité, les autres pécheurs qui tentent de nous entraîner par la peur ou la séduction, et enfin notre propre concupiscence. La tentation en elle-même n’est pas un péché (Jésus lui-même a été tenté), le péché consistant dans l’acceptation consciente et volontaire du mal et se concrétisant par un acte, qu’il soit intellectuel ou physique.

 

« D’abord une simple pensée s’offre à l’esprit, puis une vive image que se forme l’imagination, ensuite le plaisir et le mouvement déréglé, et enfin le consentement. Ainsi l’ennemi entre peu à peu dans l’âme, lorsqu’on ne le repousse pas dès le commencement. » (Imitation de Jésus-Christ, I, XIII, 5)

 

En effet la tentation suit trois phases : la suggestion tout d’abord qui est non peccamineuse parce qu’involontaire, puis la délectation et le consentement qui sont coupables car ils mettent en jeu la liberté du sujet. Tout péché est imputable à l’homme car il dispose tout d’abord de sa volonté qui lui permet de refuser une proposition que sa raison a jugée mauvaise, et d’autre part Dieu nous envoie sa grâce pour nous aider à surmonter l’épreuve, et il est de foi que Dieu ne nous tente jamais au dessus de nos forces.

 

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus : http://etudiants.jeunesadultesvo.net

 

Pourquoi la tentation ?

 

On peut évidemment se demander pourquoi Dieu permet la tentation puisqu’elle entraîne tant d’hommes en Enfer ! Pour répondre à cette question, nous mettrons en évidence le fait que par la tentation, Dieu augmente sa gloire et nous permet de nous sanctifier.

 

En effet la tentation procure la gloire de Dieu car elle manifeste sa puissance (ce n’est que par Lui que l’homme peut se sauver) et sa justice car c’est d’après nos actes que Dieu nous jugera.

 

D’autre part, elle contribue à notre sanctification car elle met en valeur notre faiblesse : quand on regarde son péché, on voit l’humanité dans toute sa réalité, misérable, de plus elle nous attache à Dieu car en même temps qu’elle nous humilie, elle nous invite à demander le secours de Dieu, elle nous purifie car elle est une pénitence très méritoire, elle nous perfectionne dans la vertu car on ne surmonte la tentation qu’en travaillant la vertu, et elle nous forme à la lutte spirituelle car elle nous éclaire sur les ruses du tentateur.

 

Enfin la tentation nous permet d’acquérir du mérite, et ainsi une récompense. Comme le rappelle la formule « o felix culpa » (« ô heureuse faute »), c’est grâce à la faute d’Adam et Eve que Jésus s’est incarné pour racheter le péché des hommes, et c’est par la tentation que nous méritons le ciel. C’est ce qui fait la dignité de l’homme : l’homme est libre de ses actes, contrairement à l’animal qui obéit à son instinct, et par là il peut choisir son bonheur ou sa perte. C’est un don de Dieu car sans la liberté, nous n’aurions aucun mérite à aller au Ciel ! Cela nous ramène à la parabole du coureur de stade de Saint Paul. En un siècle où le relâchement des mœurs est prôné, la vertu de force, indissociable de la virilité, tend à disparaître, et nous pouvons nous féliciter d’avoir une occasion quotidienne de nous dominer.

 

« J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Il me reste à attendre la couronne de justice qui m’est réservée, et que le Seigneur, juge, me rendra en ce jour. » (II Tim., IV, 7, 8)

 

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus : http://argeles.sur.mer.free.fr

 

Comment vaincre la tentation ?

 

Il y a tout d’abord des moyens généraux : en suivant l’adage « qui n’avance pas recule », nous pouvons dire que c’est en pratiquant la vertu que l’on prévient les chutes prochaines. En premier lieu la pratique de l’humilité est indispensable, car elle nous permet de mettre notre confiance non en l’homme mais en Dieu, puis la prière fréquente et la fuite de l’oisiveté qui réduit les moments de tentation.

 

D’autre part il y a des moyens particuliers : la connaissance de son défaut dominant, par exemple, est indispensable car elle permet de se préparer à lutter contre les tentations les plus fréquentes. Mais il y a surtout une attitude à prendre durant les différentes phases de la tentation.

 

Avant la tentation, il faut fuir les occasions de péché, et contre les péchés de la chair, il faut s’appliquer à dominer la chair : le jeûne et le sacrifice sont autant de moyens d’acquérir une maîtrise de son corps. C’est avant la tentation que l’on prépare le combat, aussi ce moment de calme est-il essentiellement voué à sa préparation.

 

Pendant la tentation, la fuite s’impose, ainsi que la prière.

 

Après la tentation, si on a chuté, c’est l’occasion de se repentir et de s’humilier, et surtout de tirer les conséquences de la chute, de façon à ne plus se laisser posséder… Ainsi la chute ne doit pas être regardée comme une fatalité mais comme un tremplin : c’est par l’erreur que nous apprenons à lutter contre et que nous nous fortifions.

 

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus (Notre-Dame-des-Neiges) :

http://en.bestpicturesof.com/religieux

 

 

Avant de conclure, rappelons que Dieu ne permet le mal que pour en tirer un bien plus grand encore. Si la chute est un mal en soi, elle peut être l’occasion pour un homme de bonne volonté de s’ouvrir à la Grâce par l’humilité et le repentir, et de s’ouvrir à l’espérance par la foi en la miséricorde. Bien sûr il ne faut pas négliger la vertu (on ne se moque pas de Dieu), mais il est nécessaire de rappeler, contre le pharisaïsme des fanatiques de la vertu qui se glorifient dans la vertu dont ils font une fin, que nous ne serons pas jugés selon une comptabilité des bonnes et des mauvaises actions mais sur notre désir de Dieu. Evidemment on ne peut prétendre L’aimer qu’en accomplissant Sa volonté, mais la vertu n’est que le moyen de se disposer à aimer Dieu par la grâce. Ainsi la religion ne doit pas être perçue comme une série d’interdits mais comme la quête du Bien Absolu, dont les péchés sont autant de privations : il n’est qu’une manière d’être victorieux des chutes, c’est de vouloir être heureux et de se persuader que notre bonheur est incompatible avec le péché car il nous prive de Dieu.

 

En permettant les chutes, Dieu nous invite à Lui faire confiance et à renoncer à cette quête stérile de la vertu sans charité qui n’est que le cache-sexe de l’orgueil.

 

« comment vaincre la tentation ? »,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc religion,l'ascension,ascension,catholique,et fier de l'être,catholicisme,histoire,jésus,christ,la messe,croire,dieu,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,ue,union européenne,montée au ciel,ciel,la grâce,divine,divin,la vierge marie,assomption,les anges,le tombeau du christ,ressuscité,le pape,jean-paul ii,benoît xvi,le vatican,présidentielles,législatives,jo de londres,paix,mère teresa,de calcutta,calcutta,inde,citation,la pentecôte,défense du lundi,de pentecôte,solennité de la pentecôte

© Photo ci-dessus : http://www.michelledastier.org

 

 

En conclusion, nous ferons nôtre la paradoxale maxime du Cardinal Mercier « Dieu ne nous a pas demandé de vaincre, mais de combattre » éclairée par l’invitation de Sainte-Jeanne-d’Arc « combattez et Dieu vous donnera la victoire ». COURAGE !

 

 

© Jean-Baptiste DEFAILLES, le 06/06/12, pour LTC Religion.

 jean dorval pour ltc religion

05/06/2012

« DARK SHADOWS ? NEIN !!! SHADOWS OF THE DAMNED ! aaaAAAAHHHH !!! »

 dark shadows le film,shadows of the damned,tim burton,johnny deep,michelle pfeiffer,eva green,vampire,sorcière,helena bonham carter

Sorti sur les écrans les plus sombres de France et de Navarre, le 08 mai dernier, le film noir « Dark Shadows », a été tourné en 2011, par Tim Burton, avec l’excellent, ou plutôt, le sublimissime Johnny Deep ; Michelle Pfeiffer (que je revois toujours incarnée la très hot Catwoman, en 1992, dans « Batman Returns ») ;dark shadows le film,shadows of the damned,tim burton,johnny deep,michelle pfeiffer,eva green,vampire,sorcière,helena bonham carter Eva Green (l’ex-James « Bombe » Girl de « Casino Royale » en 2006) ; et Helena Bonham Carter (entre autres supers rôles : la terrible Reine rouge du film « Alice au Pays des Merveilles » de… Tim Burton, 2010, mais aussi, la femme du Roi George VI dans « Le Discours d'un roi » (« The King's Speech ») de Tom Hooper, sorti en 2010). Ce movie film, très haute définition, aux effets spéciaux époustouflants, nous conte de manière ludique et humoristique, l’imaginaire poétique, fantastique, féerique et délirant, mais aussi, l’univers nocturne si particulier de Tim Burton. Chaque « Tim Burton » (une référence en la matière !) est toujours très, très attendu, par ses fans (et dont ma gueule) avec beaucoup, très beaucoup, énormément, passionnément, d’impatience. Initialement « Dark Shadows » est un soap-opéra gothique américain qui passait à la télé l’après-midi, dans les années 70. Les acteurs y jouaient fort mal. Le décor était, comme on dit dans les milieux intéressés, très « cheap » (très « bon marché »). Les chauves-souris étaient même en plastique… Pas de quoi s’attarder ! Et pourtant, cette série allait frapper durablement l’esprit créatif, le génie naissant, d’un ado fan de la série, Tim Burton, car elle rassemblait sur le même plateau, vampires, sorcières et créatures surnaturelles, une nouveauté pour l’époque ! Tim s’est donc inspiré pour "Dark Shadows", avec jubilation, de cette série, pour nous conter, du bas de sa crypte cinématographique, une palpitante histoire remixée, avec un brin d’inspiration "à la Deep !" 

dark shadows le film,shadows of the damned,tim burton,johnny deep,michelle pfeiffer,eva green,vampire,sorcière,helena bonham carter

Trop fort ce Deep !

 

dark shadows le film,shadows of the damned,tim burton,johnny deep,michelle pfeiffer,eva green,vampire,sorcière,helena bonham carter

 La très belle sorcière éconduite (Eva Green).

 

CE SOIR, LE VAMPIRE A RANCARD AVEC LA SORCIERE ! « aaaAAAAHHHH !!! »

Ce film, c’est l’histoire rocambolesque de Joshua et Naomi Collins, et de leur jeune fils Barnabas. L’action débute en 1752 par un départ de Liverpool, en Angleterre, en partance pour les Amériques, afin de commencer une nouvelle vie dans le Maine. Mais, même avec une telle distance, pourtant accentuée par le gigantisme de l’océan, cette famille n’échappera pas à la mystérieuse malédiction qui la poursuit… Vingt années plus tard, Barnabas, devenu héritier de la très rentable conserverie de poissons de ses parents, a « SON » Monde à ses pieds, en l’occurrence, la ville qui porte son nom : Collinsport. Aussi, en digne Maître de Collinwood Manor, Barnabas est riche et puissant, et tout semble lui réussir ! Mais voilà, c’est un séducteur invétéré… Et sa perte va venir de là où cela le chatouille… Il va commettre l’erreur de briser le cœur d’Angélique Bouchard, une sorcière maléfique. Cette dernière pour se venger de lui va lui jeter un sort plus maléfique que la mort, le transformer en vampire et le faire enterrer vivant… Que l'aventure commence !

A voir absolument, après avoir mangé un steak très saignant ! « aaaAAAAHHHH !!! Delicia !!! »

© Jean Dorval, le 05.06.2012, pour LTC Kinéma.

http://latourcamoufle.hautetfort.com/media/01/00/2375243867.jpg

 

dark shadows le film,shadows of the damned,tim burton,johnny deep,michelle pfeiffer,eva green,vampire,sorcière,helena bonham carter

La très mignonne petite copine du vampire...

04/06/2012

« COSMOPOLIS OU LA CHUTE FINALE DE L’ULTRALIBERALISME ! »

 essai 1.jpg

 

Dans le sillage du très bon documentaire de Michael Moore de 2009, « capitalisme : une histoire d'amour », on n’a pas fini d’observer partout dans le monde la lente agonie de l’ultralibéralisme d’exploitation sauvage, à l’image de son frère ennemi qui vingt ans plus tôt s’était effondré comme un château de cartes géopolitiques : le communisme mortifère et esclavagiste ! Dans la même veine, le film « Cosmopolis », un drame Franco-Canadien d’une durée d’1h48, est un petit chef-d’œuvre de David Cronenberg (le réalisateur de « Spider » (2002), « Faux semblants » (1988) et « Paradis Murders » (1974). Cette adaptation du roman du même nom de Don DeLillo, paru en 2003, est joué par de Grands Noms du cinéma : Robert Pattison (la belle gueule de « Twilight »), « l’Eternelle » Juliette Binoche (plus sexy que jamais…), Paul Giamatti, Matthieu Amalric et Samantha Morton). Cronenberg qui avait déjà mis à l’écran les romans difficilement transposables de J.G. Ballard et de William S. Burroughs, respectivement « Crash » (1996) et « Le Festin nu » (1991), récidive dans les films paradoxaux avec « Cosmopolis », devenant sans hésitation un Grand Maître du genre.

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Huum... Juliette Binoche...

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Pattison affronte finalement ses phobies dans ce film...

« NEW-YORK, NEW-YORK… (version) DESTROY !!! »(1)

L’histoire se passe dans un « New-York, New-York » totalement destroy. L’ère de l’ultralibéralisme sauvage touche définitivement à sa fin. De bon matin, Eric Packer, un golden boy de la haute finance internationale, doublé d’une éminence grise au réseau impressionnant, s’engouffre dans sa limousine blanche de luxe, aménagée sur mesure, blindée, bardée d’électronique sophistiqué chargé à bloc de renseignements économico-financiers, véritable « Air Force One de la route… » Et alors, que la visite du Président des Etats-Unis d’Amérique paralyse entièrement un Manhattan en ébullition, livré à lui-même, il n’a qu’une obsession, un caprice de riche : aller à tout prix se faire couper les cheveux chez son coiffeur attitré qui se trouve à l’autre bout de la ville, et ce, au risque d’y perdre la vie s’il le faut.

Au fur et à mesure que la journée se déroule, le chaos s’installe définitivement autour d’Eric Packer. Et en même temps que la chute du temple capitalistique s'opère, Packer assiste, impuissant, à l’effondrement de son Empire, de son monde égoïste, très sélect, parano et vierge marie, bâti avec la sueur et le sang des autres. Comme dans « History of Violence » (un thriller haletant de Cronenberg, de 2005, dans lequel un nabab de la finance est persuadé que l’on va l’assassiner dans les 24 heures…), il est aussi certain que l’on va le tuer. Où ? Quand ? Il ne le sait pas encore… Surprise ! La psychose s’installe… Il va subir, ainsi, les 24 heures les plus stressantes et les plus longues de sa vie, jusqu’alors aseptisée et tranquille, immergé dans une ambiance devenue sournoise - dangereuse pour lui et ses semblables - porteuse du virus social de la révolte anti-exploitation. La plèbe contre les patriciens, un combat malheureusement vieux comme le monde ! L’anarchie règne partout. « LA » Rue est devenue un immense forum à ciel ouvert, revendicatif à l’extrême et servi saignant ! L’emballement du Yuan (la monnaie chinoise des milliardaires rouges) est à l’origine de l’effondrement du marché. Et personne aux commandes du Système, pas même Eric « l’initié », n’a vu venir le coup fatal (comme à chaque crise majeure qui secoue le monde d’ailleurs…). Cette erreur, l’erreur de sa vie, cette fatale erreur, fait dévisser le spéculateur mondain, Eric. La banqueroute s’invite dans sa vie, telle une bulle spéculative qui lui pète en pleine gueule. Il est, à son tour, à la place de tous ceux dont il a détruit la vie. Il s’enfonce subitement dans une voie de non-retour dont il ne se relèvera pas. Le rat devient même l’unité monétaire d’échange, une sorte de pied de nez à la crise et à la précarité… Sa limousine ressemble au Titanic. Elle coule lentement mais sûrement, avec en bout de course un certain Benno qui attend Eric pour régler un vieux compte…

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Eric (Pattison) un être dual, accompli professionnellement parlant,

et à la fois perdu dans ses propres excès... 

  

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Eric ou l'obsession du paraître...

 

"New-York, ton univers impitoyable !"

Cette toile cinématographique est une véritable immersion dans l’univers impitoyable de la finance, avec son jargon particulier (investissements spéculatifs, prix des marchés, placements, croissance en déficit, taux d’intérêts, prise de risque, profits, etc.). Comme dans le film « Margin Call » - réalisé par J-C. Chandor, en octobre 2011 - « Cosmopolis » intensifie crescendo l’intérêt du spectateur, en l'habitant, en le possédant, petit à petit, et en lui injectant le scénario comme un venin mortel. L’étude opérée sur la macroéconomie saisit d’effroi le spectateur par son inhumanité et par ses cohortes de chiffres indigestes et froids. Les niveaux de réalité se mélangent, deviennent mêmes abstraits, diaboliques. Tout l’Art de Cronenberg réside, aussi, dans le parallèle fait entre l’appât du gain, la déroute et la malbaise. La représentation ingénieuse de cette trilogie apocalyptique se traduit ici par une série de corps livrés sans pudeur comme des flux monétaires, de coïts besogneux et paramétrés côtés en bourses, d’« overdoses de baise » (comme le disait si bien Gainsbarre…) soumises au système de compensation monétaire bestial… L’essentiel du film se passe dans la limousine, espace restreint, pour rejoindre au bout du compte, forcé par les événements, la rue, espace ouvert. Finalement, c’est l’univers ouaté et contrôlé de la limousine contre la puanteur de la cité en perdition. La « Limo » devient dès lors un objet par procuration, un symbole phallique pénétrant la foule à qui mieux mieux. Une foule violée, certes, mais qui sait rendre coup pour coup, notamment en taguant et en saccageant la blancheur immaculée de la « Limo ». Une autre forme de viol, celui de l’inaccessible… de ce que l’on veut posséder et que l’on possède in fine coûte que coûte !

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Le pouvoir : la séduction "à deux balles" dans la bagnolle...

Il a la super voiture (la continuité de son pénis...),

il aura la super nana ! (le piège habituel !)

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Sexe et violence font bon ménage... 

Les Indignés "made in Cronenberg"...

Ce film balance le spectateur, entre fascination et impatience. Il faut accepter en le voyant de se laisser violenter par une histoire qui flirte avec l’actualité, la nôtre, à mi-chemin entre « Les Indignés » de Madrid, le « Printemps érable » de Montréal, la Grèce et la zone euro en pleine déconfiture, et les mouvements anti-banques tels « Occupy Wall Street » ou « Occuper Berlin ». Cet univers, là, oscille entre errance latente et ruine putride. Ce brûlot corrosif anti-capitaliste met en avant le déclin de l’Occident, traduit la déshumanisation de l’homme, qu’il soit riche ou pauvre, détruit à petit feu par le pognon-roi. Entre honteux taux usuriers et addiction revolving névrotique, ces jeux pervers monétaires déconnectent l’humain de la vie réelle pour mieux le rendre esclave. Pourtant au milieu de cette fin du monde programmée, Packer ne songe qu’à sa limousine et à sa petite gueule. Il veut savoir où elle est garée la nuit. Quelles sont ses caractéristiques techniques. Faut-il la « prouster » pour l’isoler de tout (un clin d’œil à Proust qui avait fait insonoriser sa chambre avec du liège et avait vécu pendant quinze ans reclus au deuxième étage du 102, boulevard Haussmann, à Paris) ? etc. De même, en ces heures graves, il ne pense qu’à sa présentation (sa coupe de cheveux) et à l’asymétrie de sa prostate. Il est en décalage permanent. A contrario, il ne fait rien quand la foule saccage sa caisse… Certainement car, il peut s’en acheter des centaines comme cela… Eric reste un personnage contradictoire et pathétique à la fois, imprégné du péché capiteux-capitalistique.

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Eric se tire lui-même une balle dans le pied... Euh, pardon ! Dans la main...

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

Le complot suinte de partout dans ce monde à l'agonie.

 

QUAND LA FIN (du capitalisme) JUSTIFIE LES MOYENS !

Pattison, dans ce sombre rôle, donne de l’épaisseur à son personnage. Il est un Packer, qui a vendu son âme au diable, dédaigneux et paumé à souhait. « Cosmopolis », c’est une sorte de descente aux enfers progressive, une sorte de plongée en apnée dans un monde économico-financier en phase terminal, dans lequel l’humain n’a plus sa place. Eric Packer qui a l’habitude de traverser la ville en regardant avec indifférence les laisser-pour-comptes à travers la vitre de sa splendide « Limo », comme un spectateur cynique et jouisseur, va être obligé de sortir de lui-même, de son ignoble personnage « sur mesure », d’affronter la réalité. Il n’y survivra pas ! L’inévitable et salvateur crash entre les très riches et les très pauvres, et la confrontation entre deux mondes que tout oppose, explosent de toutes parts comme un chiotte qui soudainement déciderait seul de se déboucher et d’évacuer toute sa merde sur le Système à l’agonie qui l’a généré. L’abîme est là, terrible. La paranoïa reste perceptible à chaque instant. La violence s’incarne même en fil conducteur d’une toile sans concession. Packer n’aura pas de parachute doré, ni de prime mirifique de départ, ni de garde du corps pour se sauver de ce merdier géant. Et au bout du compte ce n’est que Justice Sociale ! Il y a une morale dans ce film : le crime vierge marie ne reste plus impuni ! Ce qui, à n’en pas douter, invite le Monde à briser ses chaînes ultralibérales et à s’orienter, enfin, vers une Economie, certes de marché, mais Solidaire et respectueuse des Individus et de leur Environnement. Fini le chacun pour soi ! Vive le Partage des richesses à tous les niveaux de la Société ! RIP() Kapitalismus !

 

film,art,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc kinéma,kinéma,indian palace,inde,marigold,john madden,judi dench,tom wilkinson,maggie smith,bill nighy,penelope wilton,celia imrie,ronald pickup,cinéma,pictures,toile,lucy robinson,dev patel,lilete bubay,tena desae,film britannique,2011,2012,deborah moggach,joe wright,keira knightley,bafta awards,une délocalisation des retraités,commes les industries,en inde,méridionale,charme colonial,désuet,centre pompidou-metz,metz,moselle,france,lorraine,europe,ue,union européenne,présidentielles,législatives,jo de londres,tour de france,cosmopolis le film

 

© Jean Dorval, le 04.06.2012, pour LTC Kinéma.

http://latourcamoufle.hautetfort.com/media/01/00/2375243867.jpg

Notes :

(1) Sous-titre inspiré de la célèbre chanson de Frank Sinatra : « New York, New York ».