Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2011

« QUI PERD SA VIE.

 

jean dorval pour ltc religion,religion catholique,catholicisme,sa sainteté le pape,benoît xvi,jean-paul ii,le vatican,pour une église plus juste,un dieu d'amour et de tendresse,miséricorde divine,cathédrale de metz,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,partage,caritas,secours catholique,croire est une richesse

J’ai voulu sauver ma vie, Seigneur, et tu me demandes de la perdre. J’ai voulu placer mon or en banque et tu me dis de le donner. J’ai voulu m’asseoir à ta droite et tu me tends une coupe à boire. J’ai voulu forcer ta porte fermée et tu me plonges dans un baptême. J’ai voulu éviter la croix et tu me la pose sur l’épaule. J’ai voulu gagner le pouvoir et tu me proposes le service. J’ai recherché la première place et tu me proposes la dernière. J’ai recherché des certitudes et tu me donnes la confiance. J’ai voulu compter sur ma force et tu te livres en ma faiblesse. J’ai voulu conquérir le monde et tu veux me l’offrir. J’ai voulu être serviteur et tu me fais régner. Je me suis mis au dernier rang et tu me fais monter plus haut. Tes pensées ne sont pas les miennes, tes chemins ne sont pas mes chemins. J’accepte de grand cœur de me perdre si c’est entre tes mains, Seigneur. »

Chanoine Paul Grostefan,

Cathédrale Saint-Etienne de Metz.

05/05/2010

ET SI ON FAISAIT UNE PETITE PRIERE ???

http://www.pixelcreation.fr/fileadmin/img/sas_image/galerie/art/Primitifs%20italiens/04%20Lippo%20Memmi%20Saint%20Marie%20Madeleine%20-%20Avignon%20Petit%20Palais.jpg

 

© Photo ci-dessus : http://www.pixelcreation.fr/

 

"AVE MARIA.

Sainte Marie, Mère de Dieu. Garde-moi un cœur d’enfant pur et transparent comme une source. Obtiens-moi un cœur simple qui ne savoure pas les tristesses. Un cœur magnifique à se donner, un cœur tendre à la compassion. Un cœur fidèle et généreux qui n’oublie aucun bien et ne tienne rancune d’aucun mal. Fais-moi un cœur doux et humble. Un cœur aimant sans demander de retour. Joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant ton divin fils. Un cœur grand et indomptable. Un cœur qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse. Un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ. Un cœur blessé de son Amour et dont la plaie ne guérisse qu’au Ciel. "

Léonce de Grandmaison.