Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2016

A LA GLOIRE DES MERES !

2102959645.jpg

A une époque où l’on tue les bébés légalement et où l’on ne fait plus assez d’enfants, nous ne sommes plus capables de renouveler normalement la pyramide des âges, et donc notre population à très brève échéance. Par la même, nous ne pouvons plus assurer nos retraites… Aussi, il est plus que nécessaire de rendre hommage aux Mamans qui courageusement perpétuent le très bel acte d’Amour consistant à donner la Vie. En ce dimanche 29 mai, n’oubliez pas d’honorer votre Mère ! Du petit enfant au condamné à mort, le mot "maman" est sur toutes les lèvres des Hommes reconnaissants envers celle qui leurs a donné la vie. Et cette magnifique aventure humaine, comme le disait si bien le philosophe Alain dans ses "Propos sur le bonheur" débute en étant "Le premier hymne d’amour (…) cet hymne au lait maternel, chanté par tout le corps de l’enfant, accueillant, embrassant, écrémant de tous ses moyens la précieuse nourriture."(1) Et Lamartine dans "Confidences" de poursuivre en nous avouant : "(…) Je puisais surtout l’âme de ma mère, je lisais à travers ses yeux, je sentais à travers ses impressions, j’aimais à travers son amour, elle me traduisait tout : nature, sentiment, sensations, pensées. Sans elle, je n’aurais rien su épeler de la création que j’avais sous les yeux ; mais elle me mettait le doigt sur toute chose. Son âme était si lumineuse, si colorée et si chaude, qu’elle ne laissait de ténèbres et de froid sur rien. En me faisant peu à peu tout comprendre, elle me faisait en même temps tout aimer."(2) Et l’on pourrait rajouter, "tout aimer…", certes, mais surtout cette merveilleuse Mère !

AUX ORIGINES DE LA FÊTE DES MÈRES(3)

Les grecs anciens vénèrent la déesse Rhéa (l’épouse de Cronos, Mère de Zeus et des dieux olympiens) au printemps. Les romains, eux, organisent la fête des Matraliae (du latin Mater, mère) au mois de juin. Au XVIème siècle les anglais instaurent un dimanche de Fête des Mères. A la suite, la France qui tente de lutter contre sa "dépopulation" (une fois n’est pas coutume… ) organise des "Fêtes des enfants", en mettant en avant les vertus de la famille et en prônant l'importance de la fécondité. Au début du XXème siècle, ces manifestations connaissent des variantes, avec les Fêtes de la Famille ou manifestations familiales, à l'occasion notamment de la Fête Nationale le 14 juillet. Les enfants y apportent par leur présence une importante contribution. Puis, avec la Grande Guerre arrive le "Mothers Day". Les américains "exportent" cette tradition remontant à la fin du XIXème siècle et qui a lieu le deuxième dimanche de mai. L’éloignement dû au conflit mondial va amplifier cet hommage rendu aux Mères. Les français chargés du courrier constatent, alors, l’envoi massif de lettres à cette date. La France ayant encore plus besoin que d’habitude de se repeupler, après la meurtrière guerre de 1914-1918, s’approprie petit à petit cette coutume de la "Fête des Mères", venue d’outre-atlantique. Il est à noter qu’en plein conflit, la municipalité de Paris organise, déjà, une "Fête des familles nombreuses" dans les locaux de la Société nationale d'Horticulture de France (la SNHF). Elle sera suivie à Lyon d'une "Journée des Mères" en 1918, puis d'une "Journée des Mères de familles nombreuses" en 1919, fixée au 15 août, jour de l'Assomption de Marie, la Maman de Jésus. De nombreuses manifestations se déroulent aussi en province, mais l'Institution n'est pas encore établie. C'est en 1920, et en mai (le mois de Marie), cette fois-ci, que le projet aboutit, permettant aux "Mères méritantes" de recevoir des fonds d'une collecte publique recueillis à leur intention, ainsi que la fameuse médaille d'or remise aux mères ayant treize enfants. Le succès est assuré et devient national. Le gouvernement d'alors décide d'instituer l'événement en "Journée des Mères" officiellement en 1928. Enfin, cette fête est régie par la Loi du 24 mai 1950 et est suivie, deux ans plus tard, de la création de la Fête des Pères. La Fête des Mères est fixée au dernier dimanche de mai, sauf si celui-ci est le dimanche de Pentecôte. Dans ce cas exceptionnel, la Fête des Mères est reportée au premier dimanche de juin.

543073115.jpg


"LE CHEF D’ŒUVRE DE DIEU, C’EST LE CŒUR D’UNE MÈRE."(4)

Alors pour tous ceux qui ont encore une Mère vivante, pas d’hésitation ! Une fleur offerte le jour de la Fête des Mères n’est pas un acte mercantile, mais au contraire, une pure preuve de reconnaissance et d’amour filial. Vous vous remémorez pour vous en convaincre, ce que disait Emmanuel Kant sur sa Maman : "Je n’oublierai jamais ma mère, car c’est elle qui a planté et fait grandir en moi les premières semences du Bien. Elle m’a ouvert le cœur au spectacle de la nature. Elle a éveillé mon intelligence des choses et élargit mon horizon ; ses conseils eurent une influence durable tout au long de ma vie." 

Enfin, comme Maternité rime toujours avec passion, aussi, l'Enfant que nous sommes (pour les plus jeunes d'entre nous), ou qui sommeille encore en chacun de nous (pour les plus âgés), se doit d'honorer, aujourd'hui, plus particulièrement, sa Mère, "SA MAMAN", de sa présence affective (et ce, même si cela peut ou doit se faire tous les jours de l'année...), ou d'une pensée émue si elle n'est plus de ce monde. Ce dimanche, décidément pas comme les autres, où la Vie est célébrée, où l'Amour Maternel est sublimé, n'a lieu qu'une fois dans l'année, alors que les Mères nous soutiennent, elles, tout au long de l'année...

"ALORS MA CHÈRE MÈRE, POUR TA FÊTE, JE SUIS VENU TE DIRE QUE TON FILS T'AIME !"


© Jean Dorval, le 29.05.2016, pour LTC Traditions.bonne fÊte a toutes les mÈres !,fête des mères 2015,maman,jean dorval,jean dorval pour ltc hommage,jean dorval pour ltc,metz,centre pompidou-metz,lorraine,moselle,alca


PS :

Vous pourrez, si le cœur vous en dit, conclure la lecture de cet article en écoutant un extrait de la chanson dédiée à la Fête des Mères, "Bonne fête Maman", composée par Benoît Hutin, avec des paroles de Corinne Hutin, disponible sur les sites :

benoithutin.fr/select_benoithutinbonnefetemaman

et

happybirthdaytoyou.fr/select_bonnefetemaman

Notes :
 (1) et (2) Citations extraites de l’ouvrage "Les Mères, citations, une sélection de belles peintures et de beaux textes sur les mères.", édité par Helen Exley, aux Editions Exley sa (1994)
(3) Sources documentaires : http://www.joyeuse-fete.com/fetedesmeres.html
(4) Citation d'André Grétry