Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2017

LES BEST OF JD - à LA SAINT-VALENTIN : "QUAND ON A QUE L’AMOUR !"

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe  

Comme le dit si bien Jacques BREL, Grand Amoureux devant l’Éternel, dans sa célèbre chanson : "(…) Quand on a que l'amour Pour vivre nos promesses Sans nulle autre richesse Que d'y croire toujours Quand on a que l'amour Pour meubler de merveilles Et couvrir de soleil La laideur des faubourgs Quand on a que l'amour Pour unique raison Pour unique chanson Et unique secours (…)"

Amour passion, Amour ivresse, Amour toujours, parfois même, Amour détresse, quand ce Noble Sentiment n’est pas partagé… Le 14 février, c’est la Saint-Valentin, la Fête de tous les Amours ! Une belle occasion (entre autres, mais plus particulièrement) de témoigner à Celle ou à Celui que l’on aime, une marque de tendresse renouvelée. Une fleur, un petit cadeau, un dîner en tête-à-tête, une escapade surprise, une folle nuit d’extase, etc. Toutes les Petites et Grandes Attentions comptent pour faire plaisir à l’Autre et se faire plaisir… Dans tous les cas, ce rendez-vous se partage à Deux. Et chacun se doit de s’inscrire en parfait accord avec ses Sentiments et d’exprimer sa propre Sensibilité. Déclaration d’Amour sous le signe du Romantisme, de la Séduction, de l’Émotion… Quand la Complicité est au rendez-vous, attention cela peut faire des étincelles, voire un véritable feu d’artifice !

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe© Photo ci-dessus : http://je-n-oeucume-guere.blogspot.com/2009_02_01_archive...

 

L'HISTOIRE TÉMOIN DE L'AMOUR.

Le 14 février est le jour de la Saint-Valentin. Ce "Valentine’s Day" est considéré dans de nombreux pays comme la Fête de l’Amour et aussi… de l'Amitié. Les couples en profitent pour échanger des Mots Doux (et non des maux...) et des cadeaux comme Preuves d’Amour, ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la Passion. Mais, connaît-on l’Histoire de cette "Love" journée ?

Saint-Valentin, avant de devenir un Saint, est un prêtre romain prénommé Valentin. Il vit sous le règne de l'Empereur Claude II (IIIème Siècle après Jésus-Christ). A cette époque, Rome est engagée dans des campagnes militaires sanglantes et impopulaires. Claude II, également surnommé "Claude le Cruel", ayant des difficultés à recruter des soldats pour rejoindre ses légions, décide d'interdire le mariage, car… il pense (à tort) que la raison pour laquelle les romains refusent de combattre est leur attachement immodéré à leurs Femmes et à leurs Foyers. Cependant, malgré les ordres de l'Empereur, Valentin continue à célébrer à Rome des mariages en secret. Lorsque Claude II apprend l'existence de ces mariages cachés, il fait emprisonner Valentin. C'est pendant son séjour en prison que ce dernier fait la connaissance de la fille de son geôlier, une jeune femme aveugle à qui, dit-on, il redonne la vue et adresse une lettre, avant d'être décapité, signée "Ton Valentin". Il serait mort un 14 février 268 ou 270…

Ce n'est que plusieurs siècles après, une fois l'Empire Romain déchu, que Valentin est canonisé "Saint-Valentin", en l'honneur de son Grand Sacrifice (in the name of Love), devenant ainsi le Saint-Patron de l’Amour. De ce fait, la Saint-Valentin est instituée en 496, par le Pape Gélase Ier qui interdit du même coup une cérémonie païenne peu respectueuse pour les femmes. Il décrète que la date de la Fête de Saint-Valentin se tiendra le 14 février, en lieu et place du jour, où depuis la Rome Antique on fête les Lupercales (Lupercalia) ou Festival dédié à Lupercus, Dieu de la Fertilité, des troupeaux et des bergers, et à Junon, Déesse protectrice des Femmes et du mariage romain. En fait, l’association du milieu du mois de février avec l’Amour et la fertilité date de l’Antiquité lointaine. En effet, dans le calendrier d’Athènes, dès le Vème siècle avant Jésus-Christ, la période de mi-janvier à mi-février est le mois de Gamélion, consacré au Mariage sacré de Zeus et d’Héra. C’est pourquoi à Rome, durant les Lupercalia, on célèbre des rites de fécondité, dont le plus marquant est la course des Luperques, au cours de laquelle des hommes à moitié nus poursuivent les femmes et les frappent avec des lanières de peau de bouc. Les coups de lanière reçus devant assurer aux femmes fécondité et grossesse heureuse… On dit aussi qu'à cette occasion, une "Loterie de l'Amour" est organisée, consistant à tirer au hasard le nom des filles et des garçons qui se sont inscrits pour former des couples pour le restant de l'année. 

 rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

Tapisserie "La Dame à La Licorne",

Volet 6, "Mon seul désir".

© Photo ci-dessus : http://orfeee45.over-blog.com

 

ENTRÉE DE LA SAINT-VALENTIN DANS LE ROMANTISME…

Il faut attendre le haut Moyen-âge (du Vème au IXème siècle) pour que la Saint-Valentin soit associée à l'Amour Romantique. La fête est alors consacrée à l’échange mutuel de "billets doux" ou de "Valentins" illustrés de symboles puissants, tels qu’un Cœur ou un Cupidon ailé.

La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVème siècle, au Moyen-Âge - qui va du Xème au XVème siècle - en Angleterre, puis en France, où l’on croit que le 14 février est le début de la Saison des Amours chez les oiseaux. Prenant exemple sur nos charmants volatiles, les hommes consacrent ce jour aux Déclaration d’Amour faites aux Femmes. C'est ainsi que depuis, à la Saint-Valentin, chaque Valentin cherche sa Valentine pour mieux roucouler au Printemps ! Cette croyance est mentionnée dans les écrits de Geoffrey Chaucer, "Le Père de la Poésie Anglaise". Il est aussi courant durant cette période que les Amoureux échangent des billets doux et qu’ils s’appellent respectivement leur "Valentin" ou "Valentine". Un de ces premiers billets se trouve d’ailleurs à la British Library. On se remémorera pour prendre le pouls amoureux du moment de "La Dame à la Licorne" (XVème siècle), une série de six fabuleuses tentures représentant les cinq sens et "mon seul désir", autant de Vertus allégoriques de l’Amour Courtois du "Roman de la Rose" de Guillaume de Lorris, chef-d’œuvre du XIIIe siècle ; soit respectivement : Oiseuse (la Vue), Richesse (le Toucher), Franchise (le Goût), Liesse (l'Ouïe), Beauté (l'Odorat), et Largesse (A mon seul désir).

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

 © Photo ci-dessus : http://www.devoir-de-philosophie.com/charles-orleans-prin...

De même, Othon de Grandson, lors de la deuxième moitié du XIVème siècle, Poète et Capitaine à la Cour d'Angleterre, vulgarise cette coutume dans le Monde Latin ; notamment à la Cour de Savoie, dédiant un bon tiers de sa poésie à cette nouvelle tradition. Citons pour l’exemple, quelques uns de ses écrits : "La Complainte de Saint Valentin (I et II)", "La Complaincte amoureuse de Sainct Valentin Gransson", "Le Souhait de Saint Valentin" et "Le Songe Saint Valentin". Enfin, au début du XVème siècle, Charles d’Orléans fait connaître l'œuvre d'Othon à la Cour de France. Il écrit, lui-même, plusieurs pièces (ou poèmes) dédiées à Saint-Valentin. Un héros qui tient une grande place dans son œuvre, et tout au long de sa vie, lui, l’Homme supplicié, torturé par l’Amour, qui se fait dévorer par ses Amantes (religieuses…) "En la forêt de longue attente". "La longue Complainte de Saint-Valentin" raconte comment le poète vit "la merveille du monde" (l’Amour) qu’il "servit" jusqu’à la mort. Le poème s’inspire d’une coutume anglaise inspirée des Lupercales romaines : le 14 février, tout Chevalier doit choisir une Dame et la servir fidèlement durant une année, en défendant notamment ses couleurs…

 

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

Un portrait de Georges Sand fait par Alfred de Musset.

© Photo ci-dessus : http://www.creusois.com

 

Par la suite, la tradition de la Saint-Valentin se perd dans le Monde Latin pour être finalement réactualisée, élevée au firmament affectif, avec le Romantisme du XIXème siècle. Une époque dédiée tout particulièrement à l’Amour Passion, dans la vie quotidienne, au travers de tous les arts (peinture, poésie, musique, opéra, opérette, etc.), durant laquelle l’envoi de billets cède la place aux cartes de vœux. Une période de magnifiques idylles toute entière contenue dans ces quelques douceurs écrites, échangées entre Georges Sand et Alfred de Musset… Georges Sand confesse à Alfred de Musset : "Cher ami, Je suis toute émue de vous dire que j'ai bien compris l'autre jour que vous aviez toujours une envie folle de me faire danser. Je garde le souvenir de votre baiser et je voudrais bien que ce soit une preuve que je puisse être aimée par vous. Je suis prête à montrer mon affection toute désintéressée et sans calcul, et si vous voulez me voir ainsi vous dévoiler, sans artifice, mon âme toute nue, daignez me faire visite, nous causerons et en amis franchement je vous prouverai que je suis la femme sincère, capable de vous offrir l'affection la plus profonde, comme la plus étroite amitié, en un mot : la meilleure épouse dont vous puissiez rêver. Puisque votre âme est libre, pensez que l'abandon où je vis est bien long, bien dur et souvent bien insupportable. Mon chagrin est trop gros. Accourrez bien vite et venez me le faire oublier. A vous je veux me soumettre entièrement. Votre poupée." Réponse d’Alfred de Musset à Georges Sand : "Quand je mets à vos pieds un éternel hommage, voulez-vous qu'un instant je change de visage ? Vous avez capturé les sentiments d'un cœur que pour vous adorer forma le créateur. Je vous chéris, amour, et ma plume en délire couche sur le papier ce que je n'ose dire. Avec soin de mes vers lisez les premiers mots, vous saurez quel remède apporter à mes maux."

 

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

Portrait d'Alfred de Musset.

© Photo ci-dessus : http://www.actualitte.com/pete-doherty-dans-le-role-d-alf...

 

A L’ORIGINE DES SYMBOLES DE L’AMOUR.

Cupidon, le cœur, la couleur rouge… La mythologie amoureuse est riche de tous ces symboles incontournables que tout le monde connaît. Mais quid de l’origine de ces logos sentimentaux ?

  

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

Antonio Canova , sculpteur (1757-1822),

"Amour et Psyché", 1787-1793.

Détail d'une sculpture sur marbre (H. 1,55). Musée du Louvre, Paris.

© Photo ci-dessus : http://arlette1941.blogspace.fr/La-legende-de-Cupidon-et-...

 

Cupidon fils d’un Amour divin…

Dans la mythologie romaine, et d'après de nombreux poètes, Cupidon, fils de la Déesse Vénus et du Dieu Mars, est le Dieu de l’Amour. Il est assimilé au Dieu grec Éros, bien que dans la tradition romaine il ne s'agisse plus d'une divinité primordiale. Dès que Cupidon voit le jour, Jupiter sait déjà à sa physionomie exceptionnelle tous les troubles qu'il causera, aussi il veut obliger Vénus à s'en séparer. Pour le dérober à la colère de Jupiter, cette dernière le cache dans les bois, où il suce le lait des bêtes féroces durant toute son enfance. Aussitôt qu'il peut manier l'arc, il s'en fait un de frêne, emploie le cyprès à faire des flèches, et essaye sur les animaux les traits qu'il destine aux hommes.

Puis, en grandissant Cupidon échange son arc et ses flèches en bois contre d'autres en or. Et il est chargé par Vénus, de rendre amoureuse Psyché, la jeune fille d’un Roi, dont elle jalouse la beauté. Mais, contre toute attente, Cupidon tombe amoureux de Psyché en se blessant avec l'une de ses flèches. Il propose à Psyché de vivre avec lui dans son château, rejoint sa Douce qu’à la nuit tombée afin de rester anonyme, lui demandant de ne jamais chercher à connaître son identité. Mais, piquée par la curiosité et influencée par ses sœurs, Psyché profite du sommeil de son amant pour allumer une lampe. Alors, trahi, Cupidon se réveille et s'enfuit. Psyché parviendra cependant à le retrouver au prix de toutes sortes d'épreuves pendant lesquelles plusieurs dieux lui prêtent main forte. À la suite de toutes ces péripéties, ils se marient.

Cupidon est généralement représenté comme un enfant espiègle aux traits redoutables. Il continue à être l’un des principaux symboles de la Saint-Valentin dans l’imagerie populaire contemporaine. Tout le monde sait que lorsqu’une de ses flèches vous perce, vous tombez follement amoureux de la première personne rencontrée ! Dur, dur, d’être Amoureux !

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

© Photo ci-dessus :http://cadeaux-creation.com/coeur-rouge-en-metal-a-suspen...

 

"Le Cœur à ses raisons…"

Depuis l’Antiquité, et peut-être même avant, la sagesse populaire comme les savants faisaient du cœur le siège des émotions : Courage, Peur, Amour, Sagesse… sans doute en raison des variations du rythme cardiaque lorsque l’on ressent les dites émotions. Aussi, les expressions faisant intervenir le cœur sont-elles nombreuses, comme "avoir bon cœur", "avoir la sagesse du cœur", "mettre du cœur à l’ouvrage", "avoir le cœur gros ou léger", "avoir mal au cœur", "avoir le cœur sur la main, voire d’or, ou au contraire de pierre", "apprendre par cœur", "vouloir de tout cœur" ou "avoir le cœur net" (et aujourd'hui "le Cœur.Net"...). La religion Catholique en fait elle-même bon usage avec le "Cœur Sacré de Jésus" et le "Cœur Immaculé de Marie" qui représentent respectivement l’Amour Divin et la Pureté. Mais les médias et le marketing l’exploitent le plus avec la célébration permanente du "coup de cœur". Depuis des années, on voit même apparaître ce symbole, un peu partout, à commencer par le célèbre "I ♥ Paris", la capitale de l’Amour. L’origine la plus plausible de cette graphie du cœur serait que ce symbole originel évoque les parties charnues sensuelles féminines, la fécondité et la fondation d’un foyer. Ces formes prometteuses et engageantes dessinées par les Vikings sous forme d’un "M" arrondi, pour se rappeler leur Promise, évoluèrent à leurs deux extrémités du bas pour finir par se rejoindre et fermer le symbole, devenant ainsi au fil des siècles le cœur que nous connaissons tous…

Le cœur de couleur rouge quant à lui est synonyme d’Amour fidèle depuis l’Antiquité. Après tout, ce cœur ne bat-il pas "la chamade" lorsque l’on rencontre l’Être Aimé ? C’est sans doute à partir de cette constatation, toute simple, que tout à commencé. Des battements de cœur à partager bien sûr avec "SA" Moitié, pour voir la vie en rouge, euh pardon… en rose !

    

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

       rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe  rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

 

Rose, blanc, rouge… les couleurs de la transe !

La tradition symbolise la Saint-Valentin au travers des couleurs rose, blanc et rouge. Le rose exprime la tendresse, la joie et le bonheur. Le blanc est la couleur de la pureté par excellence. Le rouge évoque la passion ardente, le dévouement et la loyauté.

 

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

© Photo ci-dessus : http://doucemaman.centerblog.net/jolie-et-pure-rose-rouge

Rose Vénus, Amour délicat !

Fleur préférée de la Déesse Vénus, la rose délicate symbolise l’Amour. Rouge, elle suggère la passion et la force des sentiments. Rose, l’Amour secret. Blanche, la discrétion et la pureté.

 

ALORS, AMOUR "TOUJOURS" ???

Contrairement à ce que pourrait nous laisser croire le titre de la comédie romantique, "L'amour dure trois ans", actuellement sur les écrans, du réalisateur Frédéric Beigbeder, si on veut que l’Amour dure toute la Vie, il faut beaucoup donner, croire, offrir, pardonner (dans les deux sens), et accepter l’Autre tel qu’il est, et non tel qu’on voudrait qu’il soit ! Pour éviter le feu de paille, un conseil : avant de se lancer, apprendre à se connaître ! Apprendre à se connaître mutuellement afin de redonner un sens vrai à la Saint-Valentin et contredire ses détracteurs. Ainsi, donc, l’Amour, symbolisé par ce jour pas les comme les autres, redeviendrait magique, pure quintessence spirituelle, offrande de Sentiments à partager, et non, contrairement à certaines idées reçues, une affaire commerciale, une affaire de gros sous ! Sauf pour ceux qui le veulent bien ! Sauf pour ceux qui ont perdu la part du Rêve Amoureux ! On peut être pauvre et fêter dignement la Saint-Valentin qui est, et reste, la Fête des Sentiments, des Petites et Grandes Attentions envers l’Être Aimé, de l’Amour quoi ! Et ce, même, s’il est vrai que l’on doit aussi s’aimer tout le reste de l’année ! La Saint-Valentin, c’est non seulement l’Amour, mais c’est aussi le Partage à Deux, une Poésie à vivre en 3D, sortir l’Être aimé "à la maison" ou en dehors de ses Pénates. L’amour n’a pas de prix, sauf peut-être celui du goût de l’effort retrouvé, celui d’aimer véritablement, sans se lasser l’Un de l’Autre, comme une Promesse faite au Pont des Arts à Paris en mettant un gros cadenas sur l’une des grilles…

 

© Jean DORVAL, le 13 février 2012, pour LTC Grands Reportages.

 visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

Sources documentaires :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Valentin et le journal "Le Républicain Lorrain".

INFO+ : 

Cinq breuvages-maison APHRODISIAQUES pour la SAINT-VALENTIN : http://lesjardinsdepomone.be 

rose rouge,fleurs,bouquet,jean dorval pour ltc grand reportage,jean dorval pour ltc,jean dorval,jacques brel,quand on a que l'amour,la saint-valentin,amour,romantisme,fleur bleue,amoureux devant l'éternel,poésie,aimer,femme,je vous aime,cupidon,coeur,l'ivresse de l'amour,la fête de,tous les amours,grand reportage,enquête,histoire de,amour toujours ?,apprendre à se,connaître,pour mieux,s'aimer,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe

© Photo ci-dessus : http://paris-ile-de-france.france3.fr

08/11/2016

Absolute LTC@LIVE

ltc absolute 2.JPG

11/06/2016

SPECIAL TRADITIONS LORRAINES : LE MARIAGE.

peintre,william-adolphe bouguereau,(1825-1905),la jarretière,les bacchanales,le mariage lorrain,coutumes lorraines,la demande en mariage,une néo d'anna des naudins pour ltc,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,grand reportage,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,traditions lorraines,tenue de mariage

Tenues de mariage lorrain traditionnel.

© L’image ci-dessus est soumise aux droits d’auteur et a été mise sur LTC à titre gracieux, pour illustrer cet article, avec l’aimable autorisation de son Auteure : Madame Catherine Debusne, Historienne, Écrivaine et Illustratrice. Avec tous nos remerciements pour son aide précieuse. http://la-rebelle.over-blog.com/2015/11/j-en-ai-marre-qu-...

 

Coutumes lorraines : la demande en mariage

"La demande en mariage, suivie de fiançailles, passait souvent par l'emploi de mots spécifiques, désignant le promis et la promise, comme ceux de fèchenot et fèchenotte, ou encore de vauzenot et vauzenotte, dont l'origine se perd dans la nuit des temps (avec peut-être, pour le second, le mot vôze désignant un bouquet). Cela dit, la demande faite et acceptée, devait, dans la région de Metz, être officiellement renouvelée le matin même du mariage. La mariée, une fois habillée, attendait donc aux côtés de ses parents la visite de son futur époux et de son père, qui allaient réitérer publiquement la demande ou du moins se livrer à un simulacre... La suite de cet article, publié le dimanche 6 août 2006 dans le supplément dominical du "Républicain Lorrain", se trouve sur :

http://en-passant-par-la-lorraine.over-blog.com/categorie...

Une néo d'Anna des Naudin, pour LTC.

 

Sur le même sujet, à lire ou à relire l'article de Jean Dorval sur "Le Mariage Lorrain", publié à l'époque dans la Revue Lorraine Populaire de Jean-Marie CUNY...

 

peintre,william-adolphe bouguereau,(1825-1905),la jarretière,les bacchanales,le mariage lorrain,coutumes lorraines,la demande en mariage,une néo d'anna des naudins pour ltc,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,grand reportage,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,traditions lorraines,tenue de mariage

"LE MARIAGE TRADITIONNEL LORRAIN."

 

"Il est des lieux où souffle l’Esprit…", l’esprit de nos ancêtres bien sûr, mais aussi celui de nos traditions enfouies sous le poids des siècles. Notre Lorraine natale si chère à Maurice Barrès et à nos aïeux a été le berceau de nombreuses coutumes locales. En passant par la Lorraine, les invasions et les guerres ont fait fructifier notre histoire. Riches du brassage de notre culture et de celle de nos hôtes, des générations entières ont été témoins de cet enracinement qui a marqué notre territoire régional. Au travers des vestiges, des monuments historiques et de la culture, mais aussi des mœurs, le lorrain a su démontrer sa capacité à fusionner dans l’originalité, à nourrir une forte identité. Malgré un tempérament rude qui trouve son expression la plus vive dans le travail au champ, à la mine ou aux hauts-fourneaux, le "caractère lorrain" n’est pas incompatible avec la bonne humeur, ce qui procure de nombreuses occasions d’amusement. Le mariage lorrain est un de ces points de repères socioculturels incontournables. Et c’est sans doute pour défendre, entre autres, ces traditions festives que nos aïeux se sont sacrifiés souvent au champ d’honneur, embrassant ainsi la "terre charnelle" si chère à Charles Péguy ; terre de difficultés, mais aussi de grands bonheurs !

La noce lorraine, en dehors d’être une cérémonie religieuse chrétienne, comportait une série de rites et de coutumes issus de la nuit des temps, d’un fond paysan très marqué. Nous allons en évoquer quelques aspects.

Tout d’abord en Lorraine on aimait à chanter comme nous le prouve ces extraits de "La réveillée" (arrangement de Jean Poinsignon) et de la "Romance d’Audun-le-Roman" (datée de 1850) : "Réveillez-vous belle endormie, réveillez-vous car il est jour, mettez la tête à la fenêtre, vous entendrez parler d’amour", "Adieu, fleur de jeunesse, puisque me faut la quitter la nobl’qualité de fille, père et mère, m’les faut quitter".

Les Lorrains se plaisaient aussi pendant les réunions de famille à raconter des histoires ou "fiauves" en patois roman. Ces derniers consistaient en une satire de la vie quotidienne des gens. Goûtons notre plaisir en lisant le "PTIOT CUGNOT"(arrangement de Jean POINSIGNON) :

 

"Quand je suis venu au monde,

Radigadi radigado,

Quand je suis venu au monde,

Dans mon beau Longeaux (1)

 

J’ai tout de suite regardé,

Radigadi radigado,

J’ai tout de suite regardé,

Par un petit trou

 

Mais quand j’ai vu mon père,

Radigadi radigado,

Mais quand j’ai vu mon père,

Avec des sabots

 

Je m’suis dit ton pauvre diable,

Radigadi radigado,

Je m’suis dit mon pauvre diable,

De toutes les façons t’es foutu."

 

De même en 1912, nos anciens chantaient lors de repas prolongés des compositions musicales incantatoires mettant en scène la loi de la nature. Dans certaines d’entre elles, une chèvre ou une oie se faisait dévorer par un loup. Dans d’autres, plus cocasses, la chèvre embrochait le loup pour se défendre et l’oie pinçait ses parties afin d’éviter d’être dévorée.

Le mariage lorrain était aussi l’occasion d’invoquer les Divinités païennes, tout en restant dans un cadre "très catholique". Cette dualité des comportements semble être le résultat de l’étonnante alchimie dont a hérité notre contrée. Nous ne sommes donc pas à une contradiction prêt !

le mariage lorrain,coutumes lorraines,la demande en mariage,une néo d'anna des naudins pour ltc,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,grand reportage,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,traditions lorraines,tenue de mariage

Les bacchanales, peintes par William-Adolphe Bouguereau (1825-1905).
© Photo ci-dessus : http://www.mondragon-plus.com/pas_vu12.htm

Dans nos régions de l’Est, le mot mariage évoque les Bacchantes s’adonnant au culte de Bacchus (Dionysos pour les Grecs, fils de Zeus et de Sémélé). Ce Dieu Romain de la végétation, et en particulier de la vigne et du vin, se trouve vénéré au travers de cérémonies appelées Bacchanales. Certaines représentent l’union de deux Êtres. Cette croyance en Bacchus met en scène, dans la coutume lorraine, le mystère de la renaissance ou "Liber Pater". Bacchus déchiqueté à sa naissance par Héra (femme de Zeus et de surcroît Déesse grecque du mariage) a été sauvé par son père, qui pour se faire l’a mis en dedans sa cuisse. Cette croyance contribuera au développement de la tragédie et de l’art lyrique, mais aussi au cérémonial du mariage lorrain.

le mariage lorrain,coutumes lorraines,la demande en mariage,une néo d'anna des naudins pour ltc,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,grand reportage,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,traditions lorraines,tenue de mariage

La jarretière.

© Photo ci-dessus : http://www.zankyou.fr/p/la-jarretiere-de-la-mariee-jeu-et...

Quatre rites symbolisent cela dans notre tradition : le vin aphrodisiaque, la jarretière, les cérémonies de la chaussure et du pain. Le vin aphrodisiaque était servi en rôtie (c’est-à-dire accompagné de tranches de pain). Fait à base de poivre, de cannelle et de miel, il était donné aux mariés, une fois "leur petit nid d’amour" découvert ou au petit matin lorsqu’ils émergeaient des bras de Morphée. La jarretière, quant à elle, apparue au XVIème Siècle en Lorraine, se trouvait être l’enjeu d’une course entre les hommes du village. Le vainqueur partageait ce trophée entre tous les participants en guise de porte-bonheur. Le rituel de la chaussure symbolisait l’érotisme et le spirituel. L’érotisme car la mariée se faisait déchaussée en public. A l’époque, on tournait de l’œil à la vue d’un mollet mignon ! Le spirituel, car les mariés mettaient de l’argent dans "la chaussure" pour acheter les Pénates (en mythologie romaine, ce sont les Divinités du foyer). Ce "rachat" de la chaussure donnait lieu ensuite à des jeux et gages. Le pain quant à lui, tradition paysanne par excellence, était offert par une femme enceinte à la mariée, avec une phrase d’accompagnement flattant la fécondité et la richesse matérielle à venir : "puisse-t-il faire beaucoup de profit."

Mais, faisons un peu d’étymologie ! Jadis un tiers des mariages était consommé avant de passer à l’Eglise. Tout enfant conçu ainsi procurait au futur papa un certain prestige qui lui valait d’être surnommé "godard" (du latin "galudare" qui signifie "le réjouit"). Le "godard" aux yeux de tous vérifiait la fameuse expression catholique "Liebe ist eine gnade !" (traduction : "l’amour est une grâce !"). Cela était un véritable don du ciel selon la tradition lorraine. Alors, si vous connaissez un ami dont le nom est "Godard", vous saurez quel mode de vie avaient choisi ses ancêtres !

D’autre part, dès son baptême l’enfant lorrain était consacré aux Divinités agraires tels Sylvain (Dieu romain protecteur des bois et des champs) et Perséphone (Reine des Enfers, Déesse grecque du Monde souterrain qui réapparaît pour créer les saisons). On pendait à cette occasion, au dessus du berceau, le bouquet du Baptême. Cela invitait Mère Nature à être généreuse. Le bouquet de mariage était, quant à lui, dédié à la Vierge Marie.

le mariage lorrain,coutumes lorraines,la demande en mariage,une néo d'anna des naudins pour ltc,jean dorval,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,grand reportage,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,traditions lorraines,tenue de mariage

© Photo ci-dessus : http://www.au-jardin.fr/post/Chevre-au-col-du-Granier

Une autre coutume avait son importance : "la chèvre". Cette tradition d’origine païenne renforçait l’esprit de famille. A l’époque, le mariage était une grande fête villageoise durant laquelle on unissait deux êtres et leurs familles ! Les nouveaux époux, afin de débuter leur nouvelle vie dans de bonnes conditions, recevaient de riches présents tels des rouets, des terres, des troupeaux (vaches, moutons…), des fermes, des bois, des meubles (bahuts lorrains…). Aussi, les enfants non mariés restant dans les familles, voyant cet important étalage de richesses, pouvaient imaginer mourir dans le plus grand dénuement… Pour palier aux éventuels états d’âme, chaque marié rétrocédait des cadeaux pour marquer la solidarité familiale. Le présent qui revenait fréquemment était une "guey" (en roman), une "gaib" (en germanique), ou plus simplement "une chèvre" (en français). Au début, on offrait une bête vivante, puis apparurent des figurines faites à base de poireaux frais, de confiseries (pâte d’amandes, chocolat ou sucre soufflé) ou de bois.

Les distractions n’étaient pas uniquement spirituelles car la gastronomie tenait une place importante. On mangeait des mets délicats : pâtés, tourtes, matelote de METZ, cochon de lait en gelée, quiche lorraine, langue de bœuf, carpe à la juive, oie en daube, coq au vin gris, brioche ; et plusieurs succulents desserts, dont les œufs à la neige et à l’orange, ou le "Torté" qui reste le plus typique. Cette pâtisserie intermédiaire entre le gâteau et la brioche était préparée dans la région de Moyeuvre, sur les rives de l’Orne, pour toutes les fêtes et les grandes occasions, dont les mariages (voir l’excellente recette sur le livre de E. Auricoste de Lazarque : "Cuisine messine"). Dans le Pays-Haut Mosellan, ce gâteau se nommait le "Wété". Il pouvait s’accommoder d’amandes, était offert par le marié à tous ses invités, accompagné d’un verre de vin. On en donnait même aux gens extérieurs au mariage !

Tous ces comportements conviviaux trouvent leur origine dans la durée des mariages qui pouvaient aller jusqu’à trois jours consécutifs. Il fallait bien occuper tous les convives et surtout les nourrir ! Ces coutumes nous rappellent qu’avoir des racines, quelque soit notre région française d’origine, est un bien des plus précieux que nous nous devons de défendre. Au travers des âges, nos traditions et nos valeurs, même si elles ne sont pas rester figées, ont forgé notre spécificité. Elles sont irremplaçables et ce n’est pas la monoculture mondialiste qui saurait relever le gant ! Si nous ne réagissons pas très vite nous y laisserons tous notre âme. Un pays qui ne conserve pas son passé, ne peut vivre le présent et n’a pas d’avenir. Il est tout simplement voué à disparaître. Tout le monde aura été prévenu !

© Jean DORVAL, le 15/06/04, pour LTC Grands Reportages.  

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 

 

Notes :

(1) Un village proche de Bar-le-Duc dans la Meuse.

27/04/2015

70ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DU CAMP DE LA MORT D’AUSCHWITZ-BIRKENAU.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Groupe de déportés rescapés d'Auschwitz-Birkenau,

en Pologne, après la libération du camp, le 27 janvier 1945.

 

"Le 27 janvier 2015 sera la date du 70ème anniversaire de la Libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau, et la 10ème Journée Internationale dédiée à la Mémoire des Victimes de l’Holocauste. Ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d’Êtres Humains - Hommes, Femmes et Enfants, en majorité des Juifs déportés de divers pays d’Europe, mais aussi des Hommes Politiques et des Intellectuels opposés au régime nazi, des Prisonniers de Guerre Soviétiques, des Criminels Allemands, des Résistants de toutes nationalités, des "éléments asociaux" (selon le vocable nazi) tels que les Tziganes, les Prostituées, les Swing Kids, les Homosexuels, les Handicapés, les Témoins de Jéhovah, les Catholiques, etc. - doit être à tout jamais pour l’Humanité un Phare du Devoir de Mémoire, un Cri d’alarme et de désespoir, et un Rempart contre le révisionnisme et le négationnisme. Associons-nous solidairement à la douleur de nos Frères Juifs, et à toutes les Autres Personnes concernées par ce génocide, ainsi qu’à leurs familles. Soyons avec eux des Veilleurs de Paix ayant la certitude qu’à tout moment l’indicible peut se reproduire, et faisons tout pour empêcher que cela ne puisse arriver de nouveau. Entretenons le Devoir de Mémoire sans relâche et transmettons-le sans réserve aux Jeunes Générations dans nos foyers et dans nos écoles. Le destin de l’Europe et du Monde est tout entier entre nos mains. Les récents actes terroristes qui se sont déroulés à Paris, le 07 janvier 2014, visant la Liberté de la Presse, et à Montrouge, le 08 janvier 2014, visant des Fonctionnaires Civiles et des Forces de l'Ordre dans l'exercice de leurs fonctions, et qui ont fait 13 morts et de nombreux blessés, et la prise d’otages du 09 janvier 2014, à Paris, Porte de Vincennes, qui a eue lieu à l’Hyper Cacher, visant la Communauté Juive, et qui a fait quatre morts et aussi de nombreux blessés, prouvent qu’il faut rester vigilant. Ces actes odieux, redites honteuses, tragiques et inadmissibles de l’Histoire révélant l'obscurantisme de certains êtres inhumains, sont à méditer par tous nos Contemporains et Compatriotes pour que cela ne se produise plus. Souvenons-nous toujours que lors de la première visite d’un pape dans une Synagogue, Jean-Paul II à la Grande Synagogue de Rome, le 13 avril 1986, a qualifié les Juifs de "Frères Aînés des Chrétiens." Alors, n’oublions pas qu’on n’abandonne jamais un membre de la Grande Famille Humaine, un membre de sa propre Famille ! Je suis Charlie, je suis Fonctionnaire, je suis Policier et je suis Juif !"

 

© Jean DORVAL, le 10 janvier 2015, pour LTC Devoir de Mémoire.

 

Pour commémorer cet anniversaire, je vous propose un reportage que j'ai réalisé en 2011, et qui est intitulé : "RECUEILLEMENT AUX CAMPS DE LA MORT D’AUSCHWITZ-BIRKENAU EN MéMOIRE DES INNOCENTES VICTIMES DU NAZISME !"

 

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Hommage aux Morts !

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Monument International à la Mémoire des Victimes.

"Que ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d’hommes, de femmes et d’enfants, en majorité des Juifs de divers pays d’Europe, soit à jamais pour l’Humanité un cri de désespoir et un avertissement."(1) Tels sont les mots très émouvants, terribles aussi, que l’on peut lire sur une plaque commémorative du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau, située devant le Monument International à la Mémoire des Victimes, érigé et inauguré entre les crématoires II et III, en 1967, dans le plus grand cimetière de l'Histoire de l'Humanité, et où se rendent, chaque année, 1,5 millions de visiteurs... Ce lieu de recueillement mondial, témoin et symbole de tant de souffrance, est le meilleur rempart contre le révisionnisme et le négationnisme. Et comme le disait en écho - en ces lieux où des êtres inhumains ont tué tant d’Êtres Humains - le 11 mai dernier, le Grand Rabbin de Moselle, Bruno FIZSON, comme un Veilleur de Paix ayant la certitude qu’à tout moment l’indicible peut se reproduire : "(…) Lorsque des hommes atteints de folie annoncent des choses aussi terribles, ils sont capables de le faire (il disait cela en référence à "Mein Kampf" ("Mon Combat", en français) qu’Adolf Hitler a rédigé entre 1924 et 1925, pendant sa détention à la prison de Landsberg, ndlr). Et, lorsqu’ils arrivent au pouvoir, ils le font. C’est pourquoi, à la jeune génération qui est en face de moi, je voudrais dire que le destin de cette vieille Europe est aussi entre vos mains. Il ne faut pas laisser dire de telles choses, il ne faut pas laisser faire de telles choses. (…)"

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Le Grand Rabbin Bruno Fizson :

"être vigilant pour que l'Histoire ne se répète pas".

 

Cet avertissement justifié a été suivi d’une cérémonie religieuse en trois parties :

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Yaakov Atlan, Ministre Officiant.

Pour démarrer : "El Male Rahamim" ("Dieu empli de miséricorde"), une prière faisant partie du rite funéraire Juif, déclamée par l'Officiant pour élever l'âme des personnes disparues, notamment à l'occasion des journées de commémoration collective durant lesquelles on évoque le souvenir des Disparus. Cette version pour les Victimes de la Shoah est très émouvante. En réalité, c’est le rappel, pour les Victimes du nazisme, qu'elles moururent en "sanctifiant Son Nom", puisqu'elles furent condamnées pour le seul crime d'être Son Peuple.

S’en suivit l'une des pièces centrales de la Liturgie Juive : le "Kaddish" ("Sanctification") qui a pour thème la magnification et la sanctification du Nom Divin, en référence à l'une des visions eschatologiques d'Ézéchiel. Plusieurs versions existent dans la Liturgie, la plus connue étant celle des Endeuillés, et ce, bien que le "Kaddish" ne comporte aucune allusion aux morts ni à leur résurrection.

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Yaakov Atlan : "Sonnerie du Chofar".

La cérémonie se termina par la "Sonnerie du Chofar". L’Officiant souffle dans une corne de bélier pour symboliser une plainte ou un cri, marquant ainsi l’apogée des cérémonies.

. "Loin vers l’infini s’étendent des grands près marécageux. Pas un seul oiseau ne chante sur les arbres secs et creux."(2)

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Notre ami Henry Schumann.

Voyage de Mémoire, voyage de Devoir...

C’est aux fins de faire passer LE Flambeau du Devoir de Mémoire – un Flambeau que chacun d’entre nous devrait avoir dans le Cœur et dans l’Esprit, comme un 6ème Sens, et que chacun d’entre nous devrait savoir faire passer à son Prochain pour rendre Hommage aux Morts – que le mercredi 11 mai 2011, notre ami Henry SCHUMANN, membre du Consistoire Israélite de Moselle, chargé du patrimoine, a organisé, comme chaque année, avec le Consistoire Israélite de la Moselle et le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz, un Voyage de Mémoire en Pologne, pour 140 personnes, afin d’honorer le souvenir impérissable d’1,5 million d’Innocentes Victimes du nazisme, massacrées injustement à Auschwitz I, à Birkenau (Auschwitz II) et Monowitz (Auschwitz III). Étaient présents le Grand Rabbin, Bruno FISZON ; Yaakov ATLAN, Ministre Officiant ; le Docteur André MASIUS, Président du Souvenir Français de Metz Ville ; Hervé BROUILLET, Proviseur du Lycée Fabert ; Jacky ALIVENTI, Maire de Boulange et Conseiller Général ; Joël STROZYNA, Maire de Fey ; l’Historien Pierre BRASME, Président de la Société d’Histoire de Woippy, deux journalistes Sébastien SOUICI pour Radio Jérico, et votre serviteur pour LTC, de nombreux élèves (avec leurs professeurs) en provenance des Lycées Fabert, de-La-Salle et Jean XXIII, mais aussi des personnes désireuses d’en savoir plus sur ces heures sombres de l’Histoire…

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes Notre autre ami : André Masius.

REFRAIN : "Ô, terre de détresse où nous devons sans cesse piocher."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Vue aérienne d'Auschwitz I et II prise par les Alliés

(en rouge et en jaune l'emplacement des "canadas")

 

Des camps de la mort spécialisés...

Auschwitz était constitué de trois camps : Auschwitz I, II et III. Ces camps plus importants étaient complétés par une cinquantaine de petits camps dispersés dans la région et placés sous la même administration. Comme il est difficile de tuer un Être Humain, aussi, les nazis s'autorisaient-ils à réduire leurs Victimes à l’état d’animal pour pouvoir les massacrer…

. "Dans le camp morne et sauvage entouré de murs de fer il nous semble vivre en cage au milieu d'un grand désert."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Auschwitz I : à l'origine de l'horreur !

Auschwitz I, ouvert le 20 mai 1940, était le Stammlager (le camp-souche ou camp-principal). Camp de concentration et de travail forcé, sa création a été décidée par les SS en février 1940 sur l'emplacement d'anciennes casernes polonaises vides. La région a été annexée par le Troisième Reich, en octobre 1939. La partie polonaise de la Haute-Silésie et la petite région au sud-ouest de la Pologne, comprenant les villes de Katowice et Oswiecim (Auschwitz), furent intégrées à la province allemande de Silésie.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

"La lanterne" qui permettait au SS de service de faire l'appel du matin et du soir à l'abri de la pluie, tandis que les Déportés, eux, étaient trempés... 

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La double clôture du camp.

Dans ce camp de concentration périrent près de 70.000 Hommes. Les premiers Prisonniers de Guerre et Opposants Politiques Polonais, au nombre de 720, arrivèrent en juin 1940. Le camp accueillit les Hommes Politiques et les Intellectuels opposés au régime nazi, puis des Prisonniers de Guerre Soviétiques, des Criminels Allemands, des Prisonniers Politiques, des Résistants de toutes nationalités, ainsi que des « éléments asociaux » (selon le vocable nazi) tels que les Tziganes, les Prostituées, les Swing Kids, les Homosexuels, les Handicapés, les Témoins de Jéhovah, les Catholiques et les Juifs. En 1940, ce camp compte entre 13.000 et 16.000 hommes. Le nombre de détenus s'élèvera jusqu'à 20.000 en 1942.

Pour surveiller les détenus, les SS faisaient appel aux kapo. Ils étaient, le plus souvent, recrutés parmi les prisonniers de droit commun les plus violents ou parmi les collabos. Ces derniers échappaient, ainsi, provisoirement à l'extermination en participant au massacre de leurs propres frères. Plus généralement, les détenus étaient tous identifiés par catégorie de prisonniers, grâce un symbole de couleur différente cousu sur leur tenue de déportés : Prisonnier Politique, Juif, Homosexuel, Témoin de Jéhovah, Tsiganes, etc. (voir les explications ci-dessous) Les Juifs étaient les plus maltraités. De plus, comble de l’horreur, on leurs tatouait à tous, sur l'avant-bras gauche, un numéro d’immatriculation... Affamés, les détenus travaillaient six jours par semaine, le plus souvent sept. 

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

© Source : sonderkommando.info

(PS : afin d'améliorer la lecture de ce document, cliquer gauche dessus et agrandir.)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les sinistres bâtiments du camp.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Clôtures et mirador.

Le dimanche était soi-disant réservé (quand c’était possible, c’est-à-dire presque jamais…) à la toilette personnelle. Les gens (quand cela était possible) se lavaient à l'eau claire (sans savon, un luxe pour l'époque). Le plus inique consistait à forcer les gens à aller quotidiennement aux latrines collectives sur ordre et à heure précise. Souvent les gens utilisaient leur gamelle pour faire leurs besoins et après… manger. Les malades et les mourants se faisaient sur eux-mêmes dans leurs lits (superposés), et ceux des lits d’en dessous étaient bien souvent atteints par les déjections… Les couvertures maculées de sang, de matière fécale, d’urine, de vermines, etc. des morts servaient à d’autres prisonniers… Ces conditions sadiques et contraires à l’hygiène élémentaire causèrent rapidement de nombreux décès, en plus de ceux causés par la malnutrition et les mauvais traitements.

À l'instar des autres camps de concentration, Auschwitz était sous les ordres directs d’Heinrich Himmler et de la Schutzstaffel (la SS). Le responsable du camp a été jusqu’à l’été 1943, le SS-Obersturmbannführer Rudolf Höss. Il fut remplacé ensuite par Arthur Liebehenschel, puis par Richard Baer. Retrouvé par les Alliés en Bavière, où il se cachait sous une fausse identité, Rudolf Höss a fourni des descriptions détaillées du fonctionnement du camp dans son autobiographie publiée en 1958 sous le titre "Rudolf Höss - Commandant d'Auschwitz", mais aussi lors du procès de Nuremberg (où il a été jugé du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, ainsi que 23 autres principaux responsables politiques, militaires et économiques Allemands du Troisième Reich, mis en accusation de complot, de crime contre la paix, de crime de guerre et de crime contre l'humanité). Höss fut condamné à mort par un Tribunal Polonais et pendu en 1947, face au crématorium d'Auschwitz I, à côté de la maison où il vivait tranquillement avec sa famille… Des milliers de Pauvres Êtres Décharnés mourraient dans d’atroces souffrances sous les yeux de sa femme et de ses enfants sans que cela lui pose un quelconque problème… Incroyable, mais vrai !

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La maison de Höss, et à proximité... son gibet

et la chambre à gaz-crématoire.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Lorsque Adolf Hitler décida de mettre en application la "solution finale" (c’est-à-dire l'extermination systématique et à grande échelle des Juifs), le nombre de Déportés augmenta considérablement. Rudolf Höss, alors responsable du camp, qui expérimentait déjà divers modes d'exécution, fut chargé de trouver une méthode plus radicale d’extermination de masse. Jusqu’ici, on fusillait les Déportés au bord de fosses communes, creusées par eux-mêmes, puis d'autres prisonniers recouvraient leurs corps de chaux. Mais, comme il le dit lui-même après sa capture et au cours de son interrogatoire, cette méthode était "peu efficace, lente, et coûteuse en munitions". Il prendra donc modèle sur Treblinka, faisant construire deux petites chambres à gaz, situées dans deux anciennes fermes à proximité du camp et spécialement aménagées, nommées respectivement "la maison rouge" et "la maison blanche" (Bunker I et II), et où les déportés seront gazés dans un premier temps par les gaz d'échappement d'un camion. Höss raconte que cette opération prenait trop de temps, et que les SS chargés de l'opération n’allaient souvent pas jusqu’au bout de leur basse besogne. Ainsi, un nombre important de gazés se réveillaient alors qu'on les enterrait (vivant…).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des boîtes vides de zyklon B. 

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des cristaux de zyklon B.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'entrée de la chambre à gaz-crématoire.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La chambre à gaz.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Deux fours du crématoire.

Aussi, Rudolf Höss en observant les importantes précautions liées à l’emploi d'un pesticide, appelé zyklon B, servant à nettoyer les baraquements des prisonniers de la vermine qui les infestait, eut l’idée d’utiliser ce produit mortel sur les détenus. En effet, il avait constaté que les cristaux d'acide cyanhydrique pur de ce pesticide dégageaient un gaz mortel au contact de l’air, surtout pour l’Homme, et même en petite quantité ! Leur utilisation nécessitait de faire sortir tous les Prisonniers des baraquements, de fermer hermétiquement toutes les ouvertures, et de procéder à leur étalement sur le sol. Dans la demi-heure qui suivait, un soldat pénétrait dans le baraquement, équipé de gants et de masque à gaz, afin d’ouvrir et de ventiler la pièce concernée. Connu et couramment utilisé par l'armée allemande, le zyklon B était déjà présent en grande quantité à Auschwitz. Cela facilita la tâche de Höss, qui n’avait plus qu’à employer ce produit mortel dans ses deux chambres à gaz, afin de tuer, toute honte bue, ses Prisonniers de "manière industrielle". Les premiers essais furent effectués en septembre 1941 sur des Prisonniers de Guerre Soviétiques, mais la majeure partie des victimes ont été les Juifs d'Europe (et dont une partie importante des Juifs Déportés de France).

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Maquette représentant une chambre à gaz

(avec Victimes à l'agonie) et fours crématoires.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Carte montrant d'où provenaient les Déportés.

Après avoir été gazés, les nombreux Premiers Sacrifiés gisaient, le plus souvent, sur des cristaux de zyklon B, qui réagissaient encore à l'air au moment de l’évacuation des corps. Les SS durent ajouter des ventilateurs pour leur sécurité et pour pouvoir accélérer l’aération (entre deux massacres). Ils installèrent aux mêmes fins des colonnes, percées de trous, afin que le soldat "de service" puisse verser le produit mortel depuis le toit. Bientôt, l’efficacité diabolique de ce système de mort industriel provoqua un afflux sans précédent de corps. Les fosses communes sont alors transformées en bûchers géants, allumés au gasoil. Puis, les SS, toujours dans un souci d’efficacité et de rentabilité sadiques, utilisèrent un bâtiment comprenant un ensemble chambre à gaz-crématorium (avec trois fours fournis, construits et livrés, sur appel d’offres, par la Société Topf d'Erfurt, après des études méticuleuses pour les rendre le plus efficace possible). Cette installation fut en service entre 1941 et 1942, avant d'être transformée en bunker de protection en cas d'attaque aérienne. C’est pour cette raison que les nazis n’ont pas détruit ce bâtiment dans leur fuite en janvier 1945. Le four crématoire actuellement visible a été reconstitué, après la guerre, à partir du matériel original resté sur place. En 1942, le camp vit également l'arrivée des premières femmes. Entre avril 1943 et mai 1944, les femmes Juives servirent de cobayes pour les expériences de stérilisation du professeur Karl Clauberg. Le docteur Josef Mengele, quant à lui, mena des expérimentations sur les enfants jumeaux. Il est à signaler que lorsque les prisonniers ne guérissaient pas assez rapidement des problèmes de santé qu’ils attrapaient dans ce camp de la mort, ils étaient immédiatement tués par injection de phénol, directement au cœur.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Deux autres fours du crématoire.

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

De nos jours, une grande allée permet encore d’arriver au tristement célèbre portail de l’Entrée G d’Auschwitz I, où est inscrit le sinistre slogan repris de Dachau, "Arbeit macht frei" ("Le travail rend libre"). Chaque jour, les Prisonniers, à cet endroit, quittaient le camp pour aller travailler, au rythme d'une marche jouée par un Orchestre de Détenus. Il en était de même lorsque de nouveaux trains arrivaient. En ce 11 mai 2011, se trouve noué sur la grille d’entrée un ruban rouge maintenant une fleur, elle aussi rouge, rendant hommage à une victime, dont le numéro de matricule était le 36377… Les vestiges des clôtures en barbelé (électrifiées à l’époque), entourant le camp, donnent toujours le frisson. Les miradors, même désarmés, semblent encore surveiller le passant, le scrutant avec leurs inquiétants et orgueilleux projecteurs, sorte de grands yeux inquisiteurs. Le Mémorial de la Shoah (ou Musée Nationale d’Auschwitz-Birkenau) est situé dans un des bâtiments de briques noircies. Il permet de comprendre le passé pour éclairer l'avenir... "En œuvrant à la transmission de l'histoire du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, le Mémorial de la Shoah participe au Devoir de Mémoire. Le Mémorial produit des expositions, rassemble de nombreuses sources de documentation et organise des conférences sur l'Histoire de la Shoah (…) Le Mémorial de la Shoah est porté par la volonté de se souvenir mais aussi d'enseigner, de multiplier les actions de sensibilisation notamment à l'égard des jeunes générations. Pour mener à bien sa mission de transmission de la mémoire, le Mémorial de la Shoah prophenry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimesose de nombreuses ressources et activités : Le Musée, le Centre de Documentation Juive Contemporaine, les expositions temporaires, le centre d'enseignement multimédia, la crypte, la librairie et l'auditorium (qui, ndlr) sont autant de moyen, pour se recueillir, comprendre et découvrir la Vérité Historique et Humaine de la Shoah."(3) Le Musée "l'Histoire des juifs en France et en Europe pendant la seconde guerre mondiale" est complémentaire du Mémorial de la Shoah, ses expositions temporaires puisent leurs thèmes dans l'Histoire, l'art et la littérature (exemples : les 14.000 Enfants Juifs Déportés de France (photo ci-contre), les convois de déportation, les rares Survivants, la vie et le sort des Juifs dans les autres pays d'Europe, etc.). Le Mur des Justes, situé dans l'allée qui jouxte le Mémorial de la Shoah, honore les Justes français ayant protégé et sauvé des Juifs pendant l'occupation allemande. Un peu plus loin, le Mûr des Fusillés invite au recueillement le plus total. C'était contre ce mur que les gardiens nazis du camp fusillaient les Déportés qui avaient tous été auparavant torturés dans le bloc voisin.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un modeste hommage à une des Victimes...

. "Bruit des pas et bruit des armes, sentinelles jour et nuit, et du sang, des cris, des larmes, la mort pour celui qui fuit."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'entrée ferroviaire de Birkenau (vue de l'extérieur du camp).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un wagon, témoin du drame.

Birkenau ou la mort planifiée...

L’usine de mort, Auschwitz II (Birkenau), ouvert le 8 octobre 1941, était le plus grand camp de concentration du Troisième Reich (en allemand : Konzentrationslager ou KL), soit un gigantesque camp de travail forcé et d'extermination immédiate. Le camp était situé à 3 km d’Auschwitz I, entre les villes d'Oświęcim (Auschwitz en allemand) et de Brzezinka (Birkenau en allemand). Deux bassins (réserves d’eau) furent construits le long des voies ferrées, au milieu du camp, afin d’assurer la sécurité incendie des bâtiments... henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimesUne exigence des assurances couvrant le camp… Par contre, rien n’a été prévu pour empêcher qu’on assassine et que l’on brûle les gens… 1,5 million d’Innocents ont été déportés et massacrés dans les camps d’Auschwitz et principalement à Birkenau  : soit 1.097.190 Juifs, selon le Mémorial de la Shoah à Auschwitz (440.000 de Hongrie, 300.000 de Pologne, 69.000 de France, 60.000 de Hollande, 55.000 de Grèce, 46.000 du Protectorat de Bohème-Moravie, 27.000 de Slovaquie, 25.000 de Belgique, 23.000 d’Autriche et d’Allemagne, 10.000 de Yougoslavie, 7.500 d’Italie, 690 de Norvège et 34.000 Juifs transférés d’autres camps de concentration), voire 1.352.980 Juifs selon Georges Wellers(4). Mais, aussi, 150.000 Polonais, 23.000 Tsiganes, 15.000 Prisonniers de Guerre Soviétiques, 25.000 Prisonniers d’autres Catégories de Déportés (Homosexuels, Tsiganes, Swing Kids, Catholiques, Handicapés, etc.). henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes90% des victimes qui ont été gazées dans des chambres à gaz, tuées à la tâche, pendues, fusillées ou suicidées étaient Juives.

À partir de 1943, Birkenau a son propre commandant (Lagerführer) placé sous l'autorité d’un Lagerkommandant : Friedrich Hartjenstein de 1943 à 1944, puis Josef Kramer de mai 1944 à décembre 1944. D'une capacité théorique de 100.000 Détenus, Birkenau s'étend sur une superficie de 170 hectares. Ce camp comprend, dans sa configuration finale, trois parties ou Lager : le camp des Femmes, le camp des Hommes et une extension jamais mise en service appelée "Mexico". Chacun des Lager est entouré de murs de barbelés électrifiés à haute tension. Certains détenus désireux d’en finir avec la vie se suicidaient en se jetant dessus.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

De la "Judenrampe" vers une entrée menant à K IV et K V,

entre le camp des Hommes (à droite) et le camp des Familles (à gauche).

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les habitations des Femmes. 

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les baraquements des Hommes.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les fosses d'aisance...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les lits superposés des baraquements Hommes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un système de chauffage inutilisable

en raison de la pénurie de bois, de charbon, etc.

Dans un premier temps, Himmler avait voulu que Birkenau soit une extension d'Auschwitz I, destinée au seul internement des Prisonniers de Guerre Soviétiques, suite à l'invasion de l'Union Soviétique. Ce seront d'ailleurs des Prisonniers Soviétiques qui commenceront à construire les baraquements en brique qui deviendront plus tard le camp des Femmes… A contrario, le rôle principal de Birkenau, défini dès fin 1941, fut d'appliquer la solution finale de la question Juive, c’est-à-dire la mise à mort systématique, et programmée des Juifs d'Europe, à l'échelle industrielle. Dans ce but, les nazis firent construire à Birkenau, quatre complexes de chambres à gaz-crématoires (K II, K III, K IV et K V). La construction débuta en 1942.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Les ruines du K III (la chambre à gaz).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Ruines du K III : l'entrée de la chambre à gaz.

 henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K II.

Les trains de la mort, les trains de l’enfer…

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La "Judenrampe" (après prolongation) à l'époque.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Sortie des wagons, d'un enfer vers un autre...

pour des adultes et... pour des petits enfants.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Toujours la wagon témoin de tant de Déportations.

Les Déportés, serrés les uns contre les autres, parvenaient à Auschwitz-Birkenau en train de la mort de toute l'Europe, après un épuisant voyage en enfer de plusieurs jours, passé dans des wagons à bestiaux. De nombreuses personnes dans ces conditions déplorables mouraient durant le voyage, de soif, de faim, de maladie ou encore d’asphyxie. Pendant la plus grande partie du fonctionnement du camp, les Déportés arrivaient au niveau de l'ancienne gare de marchandises du village d’Auschwitz (la Judenrampe) et marchaient environ un kilomètre jusqu'à Birkenau. La voie ferrée fut prolongée au printemps 1944 pour achever son trajet à l'intérieur de Birkenau, au plus près du dispositif de gazage, toujours dans l’optique d’améliorer l’efficacité de cette usine de mort… et ce, juste avant l'arrivée des 440.000 Déportés Juifs Hongrois, le 15 mai 1944, suite à la prise de contrôle de la Hongrie par la Wehrmacht en mars. 250.000 d’entre eux furent assassinés de suite, les autres furent envoyés dans différents camps de travail aux alentours.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La "sélection" sur la "Judenrampe".

A la sortie des trains qui emmenaient les Victimes à leurs bourreaux, il fallait sauter épuisé sur des voies sans quais, dès lors les coups pleuvaient, les insultes fusaient. De suite, les Prisonniers effarés par une telle violence subissaient la "sélection". D'un côté, les Faibles, les Personnes Âgées, les Malades, les Femmes Enceintes et les Enfants destinés à être gazés immédiatement. De l'autre, les Adultes, Hommes et Femmes (en théorie à partir de 15 ans), les plus valides, que les SS destinaient à la mort par le travail forcé. Les papiers de déportation des Juifs portaient la mention "Israël", henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimescomprenait leur état civil, ainsi que leur "pedigree". On séparait les Hommes des Femmes. En fonction des "arrivages", le docteur Josef Mengele opérait, là aussi, une de ses sélections, parmi les Nouveaux Venus, afin de pouvoir conduire ses expériences diaboliques. Dans tous les cas, les Détenus étaient mis à nu, rasés, tatoués, dépossédés de leurs biens (entre 10 et 50 kilos de bagages par personne) qu'on stockait dans des entrepôts appelés "canadas" dans le jargon du camp.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des Femmes et des Enfants marchant vers la mort.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'empilement des affaires des Déportés près des wagons.

 henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Idem.

Ces objets personnels étaient ensuite pour la plupart envoyés en Allemagne pour être recyclés et/ou réutilisés, souvent de l’argent et/ou des bijoux pour essayer de survivre, des objets/vêtements de prière (comme le Talits, un châle de prière), des vêtements de Bébéhenry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes, des montagnes de produits de toilette (pot de crème de soin, etc.), de paires de lunettes, de chaussures, de vêtements, de valises, d’ustensiles de cuisine, de brosses à cheveux, de peignes, de blaireaux pour se raser, de prothèses (récupérées sur les Personnes Handicapées), etc.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les prothèses des personnes handicapées.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ustensiles de cuisine.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des montagnes de chaussures.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des valises à perte de vue...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des pots de crème de soin.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Des montagnes de cheveux humains.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le tissu fait à base de cheveux humains.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des piles de lunettes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des Talits...

Avant tout gazage, les SS osaient même demander à leurs futures Victimes de ranger correctement leurs affaires, afin de pouvoir les remettre à la sortie de la douche (en fait une installation sanitaire factice)… Les chambres à gaz pouvaient contenir 768 Personnes pour les plus petites et environ 1.440 Personnes pour les plus grandes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K III (le crématoire).

Après le gazage, le sonderkommando intervenait. Il était composé de Juifs robustes, parmi lesquels des dentistes et des orfèvres. Cette équipe bien nourrie et bien abreuvée avait pour principale tâche d’enlever les cadavres enchevêtrés de la chambre à gaz, de couper les cheveux des Femmes (la firme allemande "Alex Zink" de Nuremberg, en Bavière, les payait 50 pfennigs le kilo, ces montagnes de cheveux servaient à faire du tissu pour la réalisation de vêtements), d’arracher les bijoux et les couronnes en or, de fouiller les parties intimes des cadavres susceptibles encore de receler or et bijoux… La récupération de l’or dentaire fut ordonnée par Himmler, dès le 23 septembre 1940, en application de l’ordonnance du 23 décembre 1942 : "Il sera systématiquement procédé à la récupération de l’or et des alliages dentaires précieux dans la bouche des cadavres et dans celles des vivants, pour les dents ne pouvant être réparées." Puis, le sonderkommando entassait les corps sur le monte-charge et sur des chariots pour les transporter vers la salle des fours… Là, d’autres membres du sonderkommando se chargeaient d’enfourner les cadavres et de veiller à une crémation efficace et rapide, grâce à de longues perches munies de crochets… Pour les Condamnés à Mort, entre le fait de se déshabiller, de se faire gazer et d’être incinéré, il s’écoulait trois heures. Un corps brûlait en 20 à 30 minutes, dans des fours dont la chaleur devait être maintenue à 1.000 degrés. Les premiers corps permettaient une meilleure combustion des suivants… Ensuite, les cendres étaient récupérées afin d’être jetées, soit dans la Vistule toute proche, soit dans l’étang situé à côté du K IV. Enfin, une dernière équipe vidait le vestiaire des effets des Nouveaux Martyrs et "nettoyait" la chambre à gaz pour les prochaines Victimes…

Pendant ce temps, dans la fonderie d’or des crématoires, sous l’étroite surveillance des SS, deux ou trois orfèvres Juifs triaient les bijoux et diamants dans une salle attenante aux fours. L’or passait dans un seau d’acide sulfurique pour éliminer les chairs, puis il était coulé en lingots artisanaux cylindriques de 140gr ou en demi-pamplemousses de 500gr. Une fois par semaine, un officier SS venait chercher cet or pour le stocker à la kommandantur du camp. Une fois par mois, un autre officier SS faisait acheminer l’or au camp d’Oranienburg-Sachsenhausen, près de Berlin où étaient centralisées toutes les valeurs issues des pillages SS. Cet or était ensuite redirigé vers l’administration centrale de la SS, à Berlin, où de nuit, il était convoyé dans les caves de la Reichsbank, et recoulé en lingots conventionnels, estampillés de tampons périmés de 1935-1937, de manière à faire croire à une origine remontant à l’avant-guerre. Ces valeurs étaient ensuite placées sur un compte de la Reichsbank, au nom fictif de Max Heiliger. Régulièrement, ce trésor partait en Suisse, où le passage d'une pièce à une autre, dans les caves des banques suisses, justifiait l’émission de monnaies permettant aux nazis d’acheter toutes les matières premières destinées à l’effort de guerre. On estime que 30 à 35 kilos d'or pur rejoignaient, ainsi, chaque mois les caisses de la SS.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

On brûle les cadavres des Victimes devenus trop nombreux.

Rapidement, l’incinération commença à poser problème. Le rendement des fours, surtout ceux de K IV et de K V, mal conçus, s’avérait insuffisant. Le temps manquant pour brûler l’énorme quantité de cadavres des Victimes, les SS décidèrent de les faire incinérer derrière les crématoires et sur des bûchers dressés dans un bois voisin. Très peu de Cendres des Victimes ont été récupérées. Elles étaient jetées non loin du crématoire IV dans un étang, servaient aussi à boucher les trous des routes, à "fertiliser" les champs (engrais), à fabriquer du savon, etc. Aussi, une urne funéraire emplie de cendres est-elle érigée sur une stèle au Mémorial de la Shoah à Auschwitz I afin de pouvoir honorer les morts.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La stèle commémorative

avec l'urne contenant quelques Cendres Humaines sauvegardées.

 

Quant aux survivants du premier tri, à l’arrivée du train, ils étaient répartis en groupes de travail (des kommandos) et employés comme main-d'œuvre esclave dans le camp, dans des usines dépendant du camp et dans des fermes avoisinantes. Ils subissaient de nombreuses brimades, la malnutrition, l’appel du matin et du soir qui n’en finissait pas. "Alors, il y a eu le 05 décembre 1942, la plus mauvaise journée d’enfer gravée dans ma mémoire. Nous étions six mille à l’appel du matin, mille cinq cents à l’appel du soir."(5)

Vers la fin de la guerre, alors que les crématoires tournaient à plein régime, les nazis tuèrent encore plus de Pauvres Gens, notamment à l’arrivée des Juifs Hongrois, et brûlèrent leurs corps dans des fosses. Alors, les quelques 900 à 1.000 membres du sonderkommando, qui bénéficiaient pendant quatre à cinq mois d'un statut relativement privilégié, furent à leur tour tous exterminés, hormis quelques uns qui par miracle réussirent à se soustraire une fois de plus à la mort... 250 prisonniers responsables des corps des Personnes après gazage, afin d’éviter ce sort, le 7 octobre 1944, se battirent à mort contre les SS pour tenter une évasion collective. Ils s'étaient procurés des explosifs subtilisés, auprès d'un kommando de Jeunes Femmes Juives travaillant dans les usines d'armement de l'Union Werke. Ils réussirent à détruire partiellement le crématoire IV. Après l'explosion, ils coupèrent les barbelés électrifiés à l'aide de pinces d'électricien fabriquées à la hâte, puis s'échappèrent dans la forêt. Mais, leur fuite échoua et tous furent repris ou abattus.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K III : la chambre à gaz.

 

Toutes ces opérations de gazage étaient, bien sûr, couvertes par le secret le plus absolu. Himmler décida, au cours de l'automne 1944, d'interrompre l'extermination par gazage. Mais, les chambres à gaz-crématoires finalement ne seront détruites qu’en novembre/décembre 1944, et leurs ruines rasées dans la nuit du 21 au 22 janvier 1945 (comme déjà précisé, le crématorium IV était déjà inutilisable suite à une révolte avortée). D'une manière générale, les SS tentèrent, durant la seconde moitié de l'année 1944, de détruire et d'effacer les traces leurs crimes. Ils brûlèrent les listes des Juifs exterminés, une partie des dossiers et de la documentation. Ils ont fait nettoyer et recouvrir de terre par les Déportés, les fosses contenant les Cendres des Victimes. Les nazis mettront fin aux travaux d'agrandissement d'Auschwitz (camp souche et Birkenau) que fin 1944. Par contre, les travaux d'extension de certains camps auxiliaires continueront pratiquement jusqu'à la Libération. Les camps d’Auschwitz se dépeuplèrent progressivement. Les Détenus évacués seront soit employés dans des usines d'armement situées plus à l'intérieur du Reich (principalement des Polonais et des Soviétiques), soit, dans le cadre des marches et des transports de la mort, conduits vers d'autres camps de concentration. Les marches de la mort, endurées par des Détenus épuisés, sans manger ou presque, dans un froid glacial, ont été responsables de plusieurs dizaines de milliers de morts.

Le camp des Familles : tentative de justification de l'indicible...

Le camp des familles est un camp à l'intérieur d'Auschwitz II, qui fut créé en 1943. Il regroupait des familles, principalement d'origine tchécoslovaque. Ce camp devait servir de justification face à l'opinion internationale, une partie de ses membres subirent les expériences du docteur Mengele.

 

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer."(2)

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Plan du KL III, à Monowitz.

 

Auschwitz III (Monowitz ou Monowitz-Buna) : quand le travail forcé tuait quotidiennement !

Le gouvernement nazi travaillait avec les industriels allemands (fonderie, industrie chimique, armement…). L'usine IG Farben de la Bunaà l’est de Monowitz, ouverte le 31 mai 1942, en fait un camp de travail forcé (détruit de nos jours), utilisait 10.000 Détenus d'Auschwitz. Sous-alimentés et maltraités, ces derniers finissaient par mourir au travail, quand cela n'était pas dans les chambres à gaz à l'occasion d'une sélection, ou au cours d'une expérience médicale. À Monowitz se trouvait également une fabrique de caoutchouc où les Détenus travaillaient dans d’horribles conditions, parmi lesquels le chimiste italien Primo Levi.

. "Mais un jour dans notre vie, le printemps refleurira, libre enfin, ô ma patrie, je dirai tu es à moi."(2)

Évacuation et libération des camps I, II et III.

En août 1944, l'Armée Rouge se trouvait à 200 km d'Auschwitz. Aussi, en cas de nouvelles victoires soviétiques - ainsi que cela avait déjà été fait pour les autres centres d'extermination, situés plus à l'Est - les autorités nazies envisagèrent la liquidation du camp. Cependant, aussi longtemps que cela a été possible, les nazis ont continué l'extermination dans les chambres à gaz.

Quand les Troupes Soviétiques libérèrent Auschwitz le 27 janvier 1945, ils trouvèrent les Survivants dans un état pitoyable. Ils découvrirent en même temps (malgré l’incendie des "canadas"), 836.525 vêtements féminins, 348.820 vêtements masculins, 43.525 paires de chaussures, ainsi qu'un nombre incroyable de brosses à dent, miroirs et autres effets personnels. Ils découvrirent aussi 460 prothèses et 7 tonnes de cheveux humains provenant des Victimes gazées.

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer. » (2)

Les camps de concentration d’Auschwitz, dirigés par les SS, firent, durant cinq années, entre mai 1940 et janvier 1945, 1,5 million de Victimes (Hommes, Femmes et Enfants). 900.000 moururent immédiatement après leur sortie des trains. 90% de ces personnes étaient Juives. Ces Victimes de la solution finale furent tuées principalement dans les chambres à gaz, parfois avec des armes à feu, mais périrent aussi de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements ou d'expériences médicales. En raison de sa taille, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par les nazis, et plus particulièrement celui du Génocide des Juifs, soit près de six millions de Personnes assassinées en tout, dans un "réseau de mort organisé" réparti dans toute l'Europe par les allemands. Le 17 janvier 1945 a lieu le dernier appel général. Étaient présents 67.000 déportés, dont 31.800 à Auschwitz I et II, et 35.100 dans les camps auxiliaires dépendant de Monowitz. A la Libération le 27 janvier 1945, les Détenus se débarrassèrent, alors, des derniers kapo survivants. Certaines Personnes, tellement à bout de forces, ont été libérées poussées dans des brouettes pour parcourir les 2 km qui les séparaient de la ville. Les soldats soviétiques ont découvert dans KL I et KL II, 7.000 Survivants (qui n'avaient pas été évacués car trop faibles),  squelettiques, errant comme des zombis ou allongés entre la vie et la mort, et environ 600 corps de détenus, exécutés par les SS pendant l'évacuation du camp ou morts d'épuisement. Certains ex-Détenus sont morts en mangeant, devant leurs Libérateurs impuissants, ils n'avaient plus l'habitude de se nourrir...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les SS brûlent les "canadas" avant l'arrivée des Russes.

 

Au nom de toutes les Victimes !

Ce génocide fut si horrible que les Survivants pensaient qu’on ne pourrait jamais les croire. Une telle horreur ne s’étant jamais produite auparavant… Ils ont vécu une telle Souffrance, qu’ils n’étaient pas prêts d’oublier (ainsi que leurs descendants) pour le reste de leur Existence tout le mal qu’on leur avait fait, ce qu’ils avaient vécu ici-bas : un ignoble et injuste destin. Leur drame ne peut pas laisser indifférent quand on est un Être Humain. On pensera notamment aux Cohortes de Sacrifiés, de Fantômes Sans Corps, dont les Cendres gisent dans ces lieux maudits, au fond d’un lac, d’une rivière, dans l’enrobé d’une route ou qui ont fertilisé les champs. Cette horreur indescriptible ne trouve même pas un début de signification au travers des mots, des images et des témoignages. On se sent comme impuissant à rendre compte de tels faits, on est vraiment mal à l’aise face à la douleur de l’Autre qu’on ne peut guérir. Seule l’Écoute prime ! Ce sont des instantanés d’éternité de Souffrance qui ne prendront jamais fin, échos irradiants de Peines et de Douleurs, même après la Libération des camps d’Auschwitz ; et surtout, après la signature le 08 mai 1945 de l’Armistice de la Seconde Guerre Mondiale, victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et capitulation sans conditions du Troisième Reich.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Mur des Fusillés.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Dépôt d'une gerbe.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Prise de parole d'Hervé Brouillet, Proviseur du Lycée Fabert.

Le Souvenir des Morts, entretenu par les Voix des Survivants, résonne encore dans la tête des élèves de Fabert, de-La-Salle et de Jean XXIII, et de leurs divers accompagnateurs. Ils sont venus pour essayer de comprendre l’indicible, pour que cela ne se reproduise plus jamais. Des Jeunes du reste à la tenue exemplaire - certains en larmes étaient tout simplement submergés d’émotion - qui ont tous fait preuve d’une grande dignité, surtout au moment où deux d’entre eux ont déposé au pied du Mur des Fusillés d’Auschwitz I, une gerbe de fleurs commémorative. Une noble attitude qui symbolise l’espoir que ces jeunes à leur tour, un jour, sauront sauvegarder et transmettre intact le Devoir de mémoire, réconciliant ainsi le passé avec le présent pour mieux préparer l’avenir. Ces Jeunes illustrent à la perfection cette phrase du Talmud inscrite sur le mémorial de Yad Vashem en Israël : "Quiconque sauve une vie sauve l'Univers tout entier". Monument historique et culturel majeur participant au "Devoir de mémoire", Auschwitz est depuis 1979 inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Drapeau des Déportés aux couleurs de leur tenue de bagnard...

 

Et comme le dit si bien Alain Kahn :

 

"La mémoire contre l’oubli

Est un appel douloureux

Opposé au sang et au feu

Pour faire triompher la vie.

 

Il émane du survivant

Suppliant les vivants

De rejeter l’exclusion

Avec détermination.

 

Qu’au nom de la Shoah,

L’incessant combat

Contre cette souffrance

Permette l’espérance.

 

Kaddich pour les martyrs

Afin que leur souvenir

Conduise l’humanité

Sur le chemin de vérité.

 

Supplique pour le monde.

Que la "bête immonde"

Disparaisse à tout jamais.

Qu’enfin rayonne la Paix !"

 

Puissions-nous, nous souvenir, longtemps encore, de ce message d'espoir et de Paix d'Alain Kahn, qui rentre en résonance avec notre conscience individuelle et collective ! Et comme, après la tempête vient toujours le beau temps, aussi ce reportage se termine sur une note d’espoir : les époux Survivants Madeleine et Jacques Goldstein se sont retrouvés après avoir été déportés à Birkenau(6). Ils vivent encore… ensemble. Comme quoi il existe bien une Vie après des années à côtoyer la mort… A méditer par tous nos contemporains !

© Un reportage signé : Jean DORVAL, le 11 mai 2011, pour LTC Grands Reportages et LTC Devoir de Mémoire.

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

     le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

Notes :

(1) Message inscrit sur une plaque commémorative à Auschwitz-Birkenau 1940-1945.

(2) Selon : PAROLES/Chant-des-marais.htm Le Chant des Marais a été écrit dans un des premiers camps de concentration situés en Allemagne. Intitulé "Das Lied der Moorsoldaten" (traduit en français sous le titre de "Chant des Marais"), il traduit la plainte des Antifascistes et des Juifs, premiers internés dans ces camps. Pendant longtemps les auteurs de ce chant nous furent inconnus, mais dans un bulletin d’avril 1977, l’Amicale de Mauthausen indique que ce chant est né au camp de Bögermoor en juillet-août 1933. Le texte primitif fut écrit par Johann Esser, il fut ensuite remanié par Wolfgang Lanhoff. Ce poème avait alors pour nom "Bögermoorlied". C’est un autre détenu, Rudi Goguel qui en composa la musique. Par la suite des Détenus d’autres nationalités l’adoptèrent, c’est alors qu’il connut des variantes dans les paroles et les adaptations musicales.

(3) In memorialdelashoah.org

(4) In "Le Monde Juif" paru en 1983.

(5) Selon : fndirp.asso.fr

(6) le film "Les survivants" de Patrick Rotman (un excellent documentaire).

 

Autres sources documentaires :

Les sites web : encyclopedie.bseditions.fr

et wiki/Le_Chant_des_marais

© Crédit Photos : © Jean Dorval pour LTC, 2011.

06/06/2014

LES BEST OF JD - "LE JARDIN DU CHATEAU DE PANGE : UNE NATURE RETROUVEE !"

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange

A Pange, en Moselle, sur les ruines d’un château féodal, en 1720, Jean-Baptiste Thomas, Marquis de Pange, décida de construire un édifice que l’on peut encore voir de nos jours. Le vaste parc qui le borde s’est vu, il y a quelques années, métamorphosé. Ses descendants vous en ouvrent à nouveau les portes…

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange
Réalisé en 2002, par le célèbre paysagiste Louis Benech, inauguré en juillet 2003, le jardin du château de Pange, est une réalisation dédiée à l’éveil paysagé. C’est "La campagne dans le jardin ou le jardin dans la campagne" précise le marquis. L’effet miroir, opéré entre le jardin et la luxuriante perspective du parc, a pour limite symbolique la Nied, qui berce les fondements du château. Il a fallu quatre ans de travail au marquis et à la marquise de Pange pour réaliser ce rêve un peu fou, certes, mais si majestueux !

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange
Ce jardin, de style contemporain, fait partie du réseau européen "Jardins sans limite". En préambule, le jardinet d’accueil marie judicieusement rosiers, plantes potagères et annuelles, ordonnancés selon une thématique toujours renouvelée. A la suite, on accède, par une grange monumentale (témoin d’un passé féodal), à une galerie longitudinale couverte. Ce lieu, par excellence, d’expositions, mène à un ensemble architectural de verdure unique en son genre. Ce dernier inspiré des anciens tracés du XVIIIème siècle décline une mosaïque de parterres permettant la découverte de collections de saules, de rosiers et de plantes vivaces, comme les campanules, aux couleurs de la famille de Pange (le bleu et le blanc).

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange

Plus loin, la vision apaisante d’un luxuriant tapis vert, rehaussé de mixed-border, laisse apparaître des allées tondues dans les herbes folles. Un bassin rectangulaire surmonté d’un jet d’eau continu occupe une position centrale. Des topiaires en ifs ou en buis rappellent l’époque classique, ainsi que des statues. La disposition de certaines des plantations évoque les structures du château fort d’origine, telle cette plantation de graminées et d’iris symbolisant les anciennes douves.

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange

A la frontière entre le jardin et le parc, les romantiques sont invités à flâner le long d’une magnifique garenne. Réaménagée afin de faire fondre les cœurs des amoureux de la Nature, cette villégiature offre de nombreux et très beaux atours, avec son petit pont qui permet de remonter le temps, son belvédère, ses bancs, ses chênes de 300 ans, la rivière qui la longe… A l’opposé, derrière le château, on aura plaisir à parcourir du regard une île fleurie, fraîche, recréée grâce aux souvenirs restitués des anciens de Pange, qui situent son existence entre les deux guerres.

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange
Il est à noter sur vos agendas que samedi 26 et dimanche 27 juillet prochain, vous pourrez assister en ces lieux magiques au Festival de contes "D'une rive à l'autre", organisé par Le Comité du pays de Nied. Les spectacles sont assurés dans les jardins, le parc, la grange et le château, avec pour fil conducteur, le conte, la chanson et la poésie. L’entrée au festival est fixée à 3€, hors prix des spectacles. Enfin, samedi 20 et dimanche 21 septembre 2008, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le tarif sera réduit pour tous à 4 € pour la visite du château et du jardin, et à 2 € pour la visite du jardin seul.

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange
En 2004, 7000 amoureux de Mère Nature avaient déjà parcouru avec délectation ce poumon vert royal qu’est le Jardin du Château. Cet Eden campagnard illustre parfaitement la poésie des jardins, vérifiant par la même ce que disait Georges Sand : « La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu’on laisse s’y développer à souhait. Elle possède le secret du bonheur, et nul n’a su le lui ravir. »(1) A voir absolument !


© Jean Dorval, le 03 mai 2008, pour LTC Grands Reportages.visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc


PS : Château de Pange 57530 PANGE, tél. : 03.87.64.04.41, fax. : 03.87.64.27.09, un site : www.chateaudepange.fr (et http://www.jardins-sans-limites.com/) Le jardin est ouvert du 1er mai au 31 octobre, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 ; entrée 3€ (gratuit pour les moins de 12 ans) ; groupes : 2,50€ par personne. Le château se découvre du 1er juin au 30 septembre, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 ; visites guidées les week-ends et jours fériés, après-midis en juillet et août, sur demande en semaine en juin et septembre ; pour les groupes, les visites se font sur réservation de mai à octobre ; entrée : jardin et château : 5,50€, moins de 25 ans : 3,50€, groupe : 4€ par personne (château et jardin fermés le lundi).
Notes : (1) extrait de "La Mare au diable."© Crédit photos : Jean Dorval 2005 (à voir l'album photos de cet article : reverie-dans-le-jardin-du-chateau-de-pange)

jardins sans limites,jardin du château de pange,moselle,lorraine,jean dorval,jean-baptiste thomas,château de pange

LES BEST OF JD : "HISTOIRE MESSINE DE L’ASSAINISSEMENT ET DU TRAITEMENT DES DECHETS."

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

Maquette de la ville romaine de Divodurum (Metz).

© Photo ci-dessus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Divodurum_Mediomatricorum

"(…) Divodurum, ancien "village sacré", auquel rien ne manqua pour devenir une cité riche et populeuse, lorsque les Gaulois abandonnèrent leurs citadelles des plus hauts lieux(…)"(1)

En 51 av. J-C., Labienus, lieutenant de César, bat les peuples de la Gaule Belgique, près de Trèves, et soumet les Médiomatriques aux lois de l’Empire romain. Divodurum, la ville entre deux rivières, devient alors une fidèle alliée de Rome, où les Romains élèvent une citadelle, du fait de sa proximité avec la Germanie. Dès cette période, l’hygiène, notamment l’évacuation des déchets et des eaux usées, va prendre de l’importance dans une ville dont la surface enclose, limitée initialement à 58°ha, va évoluer au fil des siècles afin de permettre l’édification d’une grande métropole : Metz. En parallèle, la population messine, de l’Antiquité à nos jours, passe d’environ 20.000 habitants à 127.498, en 1999 (chiffre du dernier recensement général).

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Photos ci-dessus faites par Jean Dorval pour LTC/RLP avec l’aimable autorisation de la Direction des Musées de la Cour d’Or de Metz Métropole en 2006.

UNE PERIODE GALLO-ROMAINE FLEURISSANTE

"Le mythe des travaux d’Hercule rapporte, pour cinquième épreuve, le nettoyage des Ecuries d’Augias, qui sont dans un état de saleté répugnante, puisque jamais encore curées. En moins d’une journée Hercule releva le défi en déviant le cours d’eau de deux fleuves du voisinage pour inonder les étables et entraîner les immondices grâce à l’eau. D’où très certainement l’idée d’utiliser la force de l’eau pour évacuer les déchets…"

Le Musée de la Cour d’Or, rue Chèvremont, se situe sur une partie des anciennes thermes (datées du IIème siècle) qui s’étendent jusqu’au Carmel. On retrouve ce type d’établissement (même époque) aux emplacements du centre commercial Saint-Jacques et de la cafétéria Flunch, place Armand Knecht. Les vestiges du musée comprennent un collecteur d’égout, un égout et un égout principal, avec cunette centrale. La notion d’égout, à l’époque, étant différente de la nôtre, ils auraient servi à évacuer les eaux de bains ; exit donc les excréments humains et autres eaux usées ménagères.

Concernant la période romaine, si aucun égout privé souterrain n’est découvert à ce jour à Metz dans les insulae (immeubles), il existe cependant un embryon de réseau d’égouts collectifs. L’historien Bernard Vigneron(2) décrit ainsi ces ouvrages : "ils suivent (…) les decumani. (…) Leur taille varie selon leur importance, depuis les grands collecteurs jusqu’aux égouts de quartier. (…) [Les égouts des thermes du Carmel comprennent, ndlr] quatre émissaires parallèles en direction de la Moselle, deux le long des façades des rues du Haut-Poirier et des boucheries-Saint-Georges, les deux autres à l’intérieur, bordant le bassin de natation. (…) Le decumanus suivant correspond à la rue du Four-du-Cloître. Balthus relate(3) qu’à l’occasion des grands travaux d’urbanisme on découvrit là, ainsi que dans la rue actuelle du chanoine Collin, plusieurs "égouts formés par de très grosses et grandes pierres blanches, creusées en chenaux (…)". [Il s’agissait d’un fort caniveau prenant vite de l’ampleur en aval, ndlr] place de Chambre, au pied du transept de la cathédrale (…). De la grande décumane, En Fournirue, on n’a pas trouvé le collecteur, qui existait sûrement car on connaît son affluent, desservant les thermes Saint-Jacques et passant sous l’ancienne rue des Bons-Enfants (…). Il se dirigeait vers la Seille et on le retrouve au bas de la rue, plus ample (…). Les affluents, correspondant en principe aux cardines(4), sont (…) mal connus. Chacun des collecteurs des façades des thermes du Carmel recevait un égout secondaire (…). De dimensions comparables au collecteur principal, par contre, est l’égout de la rue de la Chèvre (…). Un regard avait été disposé au carrefour des rues, à l’embranchement. On sait que la place de Chambre du côté de la rue du Faisan possédait plusieurs égouts. A proximité de l’actuelle halle aux poissons, la salle à abside dite "cloaque" de Saint-Victor avait un émissaire en direction de la Moselle proche. Pour les faubourgs, on a trouvé au Pontiffroy un caniveau de pierres creusées en rigole, assez semblable à celui de la rue du Four-du-Cloître(5)."

D’autre part, dans les années 80, des fouilles de sauvetage ont eu lieu, suite à la réhabilitation de l’ancien arsenal et à l’extension du parking souterrain de l’Esplanade-Belvédère(6). En raison d’importants travaux de nivellement, au XIXème siècle, les résultats les plus significatifs concernent seulement les Ier et IIIème siècles ; mais, l’occupation a été continue du Ier au IVème°siècle. On observe la présence d’un « réseau » de caniveaux de part et d’autre des rues mises au jour, avec coffrage en bois et planches de recouvrement. Une conduite en bois relie deux fossés séparés par une route ; alors, que dans la généralité des plaques de pierre recouvrent les fossés de liaison. Une étude des traces organiques présentes dans ces caniveaux a permis de déterminer leur utilisation probable comme égouts, hormis les excréments humains. En revanche, on ne sait pas si les gens procèdent au vidage de leurs eaux usées par tuyauterie ou par récipient, car suite aux nombreux travaux réalisés au cours des siècles, beaucoup d’installations sont détruites ou incomplètes. Régulièrement, on procède au curage manuel de ces fossés et l’évacuation des boues "récoltées" se fait par charrette.

En ce qui concerne les fosses-dépotoirs, les archéologues s’accordent pour leurs trouver quatre origines distinctes. Ce sont d’anciens points de récupération de matériaux de construction ou de stockage de marchandises ; des trous creusés spécialement ; ou des fosses, avec structures rituelles. Michel Provost relate que rue Taison "quelques structures du Haut-Empire ont été étudiées"(7) Pour cette époque, on n’a pas retrouvé dans les fosses-dépotoirs de traces d’excréments ; peut-être parce qu’elles sont vidangées régulièrement… Il n’y a pas non plus de latrines (elles concernent de rares privilégiés) et de vespasiennes. 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

© Photo ci-dessus : http://www.cosmovisions.com/monuPuits.htm

LA STAGNATION DU MOYEN AGE

"Au Moyen Age, l’eau est tirée au puits, les eaux usées et les déchets rejetés à proximité des habitations. Cela entraîne la contamination des ressources et l’apparition d’épidémies. Au fil du temps, l’eau potable est prélevée en amont des cités et les eaux usées rejetées en aval…"

Concernant le Moyen Age, on n’a pas beaucoup d’informations sur l’assainissement messin, contrairement au reste de la France et de l’Europe. Les Archives Municipales de Metz conservent quelques précieux documents du XIIème siècle. Par contre, les fouilles archéologiques, relatives aux latrines et aux fosses-dépotoirs, apportent un éclairage de terrain. Philippe Brunella, Dominique Heckenbenner et Pierre Thion précisent que "Livrant un mobilier archéologique varié, abondant et souvent très bien conservé, les latrines-dépotoirs constituent une source privilégiée de documentation sur la culture matérielle. Elles conjuguent en général deux fonctions, tout à la fois fosses d’aisances au sens strict, accueillant les rejets excrémentiels, et poubelles-dépotoirs, permettant de se débarrasser d’immondices divers, domestiques, voire artisanaux ou encore agricoles. En effet, les égouts sont encore rares durant le Moyen Age (…) et les services de ramassage et d’évacuation des ordures (…) inexistants [ils apparaissent seulement au XIXème siècle, ndlr]. Intégrées aux sous-sols des habitations, ou creusées dans les arrières-cours ou jardins en cœur d’îlot, ces structures présentent une relative variété de morphologie et de mode de construction (…)."(8) Dans la pratique, il est possible que les immeubles soient dotés, à chaque étage, de tuyaux d’évacuation reliés à ces pièces voûtées. Pour ce faire, on utilise un pot à eau en guise de chasse d’eau ! L’étanchéité de ce système étant peu fiable - il faut aussi attendre le XIXème siècle pour que les enduits hydrauliques soient efficaces – les gens polluent leur propre environnement ; particulièrement la nappe phréatique, où est puisée l’eau de consommation courante. "Le "remplissage d’occupation" [de ces fosses, ndlr], correspondant à leur utilisation, est constitué de couches très organiques, marron à brun-noir, riches en débris divers, alternant souvent avec des épandages de gravats, visant peut-être à réduire les émanations. Si certaines latrines sont vidangées régulièrement, d’autres paraissent correspondre à un stockage définitif, la structure étant abandonnée une fois pleine."(8) Dans le cas, d’une vidange régulière, l’opération est réalisée à la pelle, grâce à une trappe d’accès. L’évacuation des boues se fait toujours par charrette, à l’extérieur de la ville, vers les zones de maraîchages, les champs ou en décharge.

Michel Provost relate, concernant la période du Haut Moyen Age, que l’on trouve rue Taison "(…) une fosse interprétée comme des latrines (…), de forme semi-circulaire (…). [On constate la présence d’un disque en os, ndlr] épais percé en son centre, dont la face plate est décorée de cercles concentriques, d’une rosace et de cercles pointés."(7) Philippe Brunella, Dominique Heckenbenner et Pierre Thion précisent que "[les plus anciennes latrines-dépotoir mises au jour, sur ce site, sont datables des Vème-VIème°siècles. D’autres structures sont de la fin du Moyen Age et du début des Temps Modernes, ndlr]. Sur le site de l’Arsenal [on a trouvé, ndlr] douze latrines-dépotoirs (…) [La plus ancienne remonte au XIVème siècle. Sur les Hauts de Sainte-Croix, ndlr] les structures médiévales (…) [du XVème siècle, ndlr] avaient vocation de puits ou de latrines-dépotoirs. "(8)

D’autre part, la présence d’une batterie de "toilettes" est attestée dans l’ancien cloître des Cordeliers, fondé au XIIIème siècle. L’évacuation des excréments se fait directement dans la Seille, par la pente située rue des Murs. En règle générale, du Moyen Age aux XVIème et XVIIème siècles, on trouve à Metz uniquement des fosses d’aisances et des puits filtrant à matières. Dans les rues, l’évacuation des eaux usagées et pluviales, ainsi que les déchets, se fait par des goulottes et caniveaux centraux, à l’air libre.

Enfin, contrairement aux idées reçues, les gens d’alors sont très propres, puisque, dès la fin de la moitié du XVIème siècle, on sait que l’on ne contracte pas de microbes par les pores dilatés, par l’eau, pendant un bain. Pour preuve, on trouve des étuves publiques, d’initiative privée. Mais, elles se transforment vite en lieu de débauche qui favorisent le développement de la vérole… Pour la petite histoire, on notera que la peine de "Xuppe" (en allemand "Chuppen") se trouve appliquée jusqu’au XVIème siècle. Elle consiste à mettre le (ou les) condamné(s) dans une cage que l’on trempe dans l’égout (romain ?) à excréments, situé place Coislin.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

Fosse dépotoir dans un couvent de carmélites du 17e siècle dans la cour d'une école à Metz.

© Photo ci-dessus : http://www.inrap.fr

DES TEMPS MODERNES POUSSIFS

"A cette époque, le métier très particulier de cureur de puits et d’égoutier se développe…"

Rares sont les tronçons d’égouts de cette période, cependant on peut faire remonter les structures en pierre de Jaumont existantes au XVIIème siècle. Les Archives Municipales de Metz possèdent des documents sur les égouts du XVIIIème°siècle. Relativement, à l’évacuation des boues des fosses, aux XVIème et XVIIIème siècles, une très importante littérature rapporte qu’on y « découvre »… les cadavres de bébés non désirés, le magot caché du grand-père, etc. De même, au cours des fouilles de l’Arsenal, on a trouvé des latrines post-médiévales : l’une d’entre elles date du début du XVIème°siècle et deux autres de la fin du XVIème siècle et du début du XVIIème siècle.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc grands reportages,jean dorval,histoire messine,de l'assainissement,et du traitement des déchets,assainissement,déchets,tri sélectif,divodurum,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,histoire,égoût,égoûts,récollements,eaux usées,eaux résiduaires urbaines

© Photo ci-dessus : http://www.miroirdutemps.fr

UNE PÉRIODE CONTEMPORAINE OFFENSIVE

"Les allemands transforment la ville, dès leur arrivée, fin du XIXème siècle ; démantelant les murailles, afin d’en faciliter le développement. Ils axent leur action sur l’hygiène et l’assainissement de la ville, à cause des épidémies de choléra de 1832, 1849, 1853-54 et 1866, et de typhus de 1813-1814 ; et suite à la promulgation d’une loi allemande de 1902/1903, rendant le tout-à-l’égout obligatoire."

Le bras de la Seille traversant la ville est comblé, devenant les rues des Tanneurs et Haute-Seille. Les historiens Jean-Claude et Renaud Berrar indiquent que "Dès 1872, la municipalité faisait remarquer que la Seille, intra-muros, était insalubre à cause de sa faible déclivité (…). Comme les habitants des maisons de part et d’autre de la rive jetaient des ordures ménagères de toutes sortes renfermant des substances organiques, végétales et animales, le canal intérieur traversant la ville depuis la porte Mazelle jusqu’à la porte Sainte-Barbe était un égout à ciel ouvert. (…) En avril 1904, on réalisa les travaux de curage de la partie de la Seille traversant la ville. En juin, le lit complètement mis à sec à l’intérieur, on débuta, près de la porte Mazelle, les travaux de canalisation en relevant les pierres du parapet et en démolissant les murs du quai en plusieurs endroits. Par les brèches pratiquées, on introduisit les matériaux nécessaires à la construction de la canalisation. En juillet 1904, dans la nouvelle rue de la Seille, on coula du béton dans le canal, pour couvrir les conduites dans lesquelles s’écoulent les eaux ménagères."(9)

André Jeanmaire rappelle, dans son ouvrage "Le Champ-à-Seille", l’état d’insalubrité de la Seille : "le compost que charriait la rivière contribuait (…) à la qualité des cuirs corroyés par les tanneurs installés un peu plus loin, mais les effluves surtout par les basses eaux, incommodaient fort le quartier"(10) ; et que, "Dès 1806, la municipalité voulut couvrir la partie de la rivière qui traversait le quartier. Mais les tanneurs n’étaient pas d’accord. En 1850, le conseil se prononça pour l’édification d’une voûte sur la Seille, depuis la rue du Pont-à-Seille jusqu’à la rue de la Grande-Armée. En 1862, l’architecte de la ville présenta un projet qui resta sans suite. Et c’est pendant la première annexion allemande, en 1905-1906, que l’administration combla ce canal de la Seille."(10)

Il est à signaler l’existence au commencement de la rue des Tanneurs d’un collecteur d’une centaine de mètres, réalisé par les allemands (ou les français…), recouvert sur la moitié de sa section, datant de la dernière moitié du XIXème siècle ; période 1862-1870 ou 1870-1900. D’autre part, les allemands constituent de magnifiques plans techniques, très précis, représentant chaque nouvel égout, avec croquis en couleurs. Ils dressent notamment le schéma général des égouts de Metz, à l’échelle 1°/2.000 ; dont les services techniques français de la Ville de Metz font une copie « francisée » et actualisée, datant sûrement des années 50.

UN RÉSEAU D’ASSAINISSEMENT ET DE VALORISATION DES DÉCHETS ULTRA-MODERNE DEPUIS LE XXème SIÈCLE

"Les eaux usées sont désormais traitées avant d’être rejetées et les déchets valorisés, afin de protéger le milieu naturel…"

L'UIOM de Metz (Unité d'Incinération des Ordures Ménagères) a été exploitée de 1969 à 1997. En 2001, le Centre de Valorisation des Déchets (CVD) est inauguré, avec la mise en place d’une Unité de Tri des Matériaux (UTM) à recycler et une Unité de Valorisation Energétique (UVE). En 2005, 92.000 tonnes d’incinérés et environ 12.000 tonnes de matériaux recyclables sont traités. Le réseau d’égouts représente 1.151 km. Les stations d'épuration exploitées sont celles de l’Agglomération messine (dont la mise en service remonte à 1973 et la modernisation afin d’éliminer les pollutions azotées et phosphorées à 1996), La Maxe, Noisseville, Pouilly, Laquenexy et Pournoy-la-Chétive. Le volume épuré représente 21.619.000°m3. Le dimensionnement permet de traiter une pollution d’une capacité de 440.000 équivalent-habitants. Un outil technique de pointe est donc en place sur l’Agglomération messine pour le respect de l’Environnement (11).

ÉPILOGUE

En conclusion, on peut dire que l’évolution globale du réseau messin d’assainissement et de traitement des déchets est le fruit principalement du volontarisme tant des romains que des allemands. Ils ont en commun le souci de l’organisation et du développement de l’hygiène pour le bien-être du plus grand nombre. En complémentarité, notre époque moderne s’est fixée comme objectifs de répondre aux impératifs de respect de l’Environnement et de mise en place du Développement Durable. Ainsi, dans un monde en mutation technologique perpétuelle, il s’agit de relever, au quotidien, le défi de la prévention des problématiques que l’homme s’impose de par ses activités (industrielles ou non), avant qu’il détruise la nature et se détruise par là même. 

© Jean Dorval , le 15/10/06, pour LTC Grands Reportages.

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 


 

Notes :

(1) C. Jullian, Histoire de la Gaule, t. VI, page 472 ; (2) "Metz Antique" de Bernard Vigneron publié aux éditions Maisonneuve en 1986, page 195 ;  (3) Annales, page 323 ; (4) les decumani, axes routiers, orientés d’est en ouest, étaient coupés par des cardines (nord-sud) ; (5) G. Schlemaire , Asha 1978, page 73 ; (6) "Gallia, fouilles et monuments archéologiques en France métropolitaine", tome 49, 1992, CNRS Editions, 1993 ; (7) "Carte archéologique de la Gaule, pré-inventaire archéologique publié sous la responsabilité de Michel Provost ; Metz, 57/2, Pascal Flotté", publié par Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Ministère de l’Education Nationale, Ministère de la Recherche, Ministère de la Culture et de la Communication, Maison des Sciences de l’Homme, page 171 ; (8) "Metz médiéval, mises au jour, mise à jour, Metz Musées de Cour d’Or", paru aux éditions Serpenoise en 1996 ; (9) "Metz sous l’Empire Germanique" de Jean-Claude et Renaud Berrar, publié aux éditions Serpenoise en 2003 ; (10) Le Républicain Lorrain du 29/08/06 ; (11) Pour visiter les sites industriels de la Régie Haganis (station d’épuration et centre de valorisation des déchets), contacter M. Settimo Reina au 03.87.34.22.94 (adresse : Nouveau Port, 57050 METZ).

- Remerciements pour leur aide à M. Pierre Thion, Ingénieur d’études, Service Régional de l’archéologie de Lorraine ; Mme Marielle Doridat-Morel, Documentaliste, Service Régional de l’archéologie de Lorraine ; M. Lucas, Chef de service, Musées de Metz (La Cour d'Or) ; M. Françoise Clément, Documentaliste, Musées de Metz (La Cour d'Or) ; M. Robert Schoumacker, chargé de mission aux Archives départementales de la Moselle ; MM. Thierry Deprez et Victor Benz, des archives de Metz ; Mme Florence Heller, Documentaliste de l’Inrap Metz ; le Service Etat civil de la Mairie de Metz ; M. Alain Durban, Service Etudes de la Ville de Metz ; M. Caillot, Responsable du Pôle Urbanisme de la CA2M ; M. Doncque, responsable à la Médiathèque de Metz-Pontiffroy ; M. Wagner, conservateur, à la Médiathèque de Metz-Pontiffroy ; le service des plans à la Médiathèque de Metz-Pontiffroy ; MM.°Gourlot et Schneider, deux historiens locaux, et animateurs de la revue « Renaissance du vieux Metz » ; ainsi qu’au Service Urbanisme de la Ville de Metz

08/11/2013

LES "BEST OF" JD : "ET AU MILIEU DE LA VALLéE S'éTEND LE CALICE NOURRICIER DES DEUX SOURCES..."

"Voici un texte de JD, sur la Lorraine, paru en 2004, dans la Revue Lorraine Populaire, de Jean-Marie Cuny... Souvenirs, souvenirs... N'oubliez pas les 08, 09 et 10 novembre 2013, la pêche annuelle traditionnelle en étang de Aube vous accueille... Allez-y de la part de votre site préféré." Vincent Maniglia pour LTC.

IMG_0031.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (L'étang des Deux Sources à sec...)

En ce jour de commémoration de l'armistice de la première Grande Guerre mondiale, où la Lorraine honore la mémoire des morts, et Dieu sait combien cette région a été touchée par cette terrible catastrophe, on se remémore "Eve", la dernière "tapisserie poétique", écrite en 1913, par Charles Péguy. Cette poésie, tant invocatoire qu'épique, vaste symphonie de quelque 3000 quatrains, célèbre les sacrifiés "pour la terre charnelle". Ce texte majeur devait préfigurer le destin tragique du poète qui tomba à Villeroy, le 05 septembre 1914 à la veille de la célèbre contre-offensive française : "la Bataille de la Marne". A l'évocation de ce retour à la terre, il était quasiment impossible d'éviter de parler de nos racines et de ne pas évoquer une des traditions lorraines. Aussi, au petit matin, direction la pêche annuelle de « l'étang des deux sources »(1) à Aube en Moselle !

IMG_0030.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (Idem...)

Cette année, exceptionnellement, l'événement a eu lieu sur quatre jours au lieu de trois. La vente du poisson se déroule depuis 1977, et comme d'habitude la bonne humeur et la convivialité sont au rendez-vous ! Près de 400 personnes pérégrinent pour assister à cette vente au détail, où cinq vendeurs munis de seaux et d'épuisettes se tiennent à disposition du client afin de l'aider dans son choix, autour d'une vingtaine de bassins répertoriés par variété ou taille de poisson. La famille René Marx-Roussy joue la carte de l'authenticité grâce à l'élevage en milieu naturel. Deux sources au débit important alimentent en continu, en eau de qualité, ce vivier unique en son genre au creux d'une vallée. Aucune nourriture, autre que celle offerte par mère nature, n'est donnée aux poissons. La pisciculture et la nature restent pour les Marx-Roussy une véritable passion familiale. Ils pratiquent encore ce métier, à l'ancienne, sur digue (ce que plus personne de nos jours ne veut faire). En effet, les conditions de travail laborieuses nécessitent une présence permanente sur le terrain. « Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains » précise René Marx-Roussy, président régional du Syndicat des propriétaires et exploitants d'étangs de l'Est ; et au niveau national de l'Union nationale des syndicats et associations en étangs et bassins.

IMG_0025.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (Les bassins de stockage du poisson pour la vente)

C'est sur six hectares et demi, que s'étendent les trois bassins, numérotés de A1 à A3, et cinq étangs servant à l'élevage du poisson. Le mois de novembre est une excellente période pour la pêche car les premiers froids arrivant le poisson se manipule mieux. On vide chaque année trois des étangs à fond ce qui permet d'avoir une maîtrise totale de la production. Ici, on ne recherche pas la productivité à outrance, mais uniquement la qualité. Aussi, il est vendu en moyenne seulement l'équivalent d'une tonne de poisson. Cette activité repose sur l'alevinage à partir de vésicules résorbées, réservées à la vente aux sociétés de pêche et aux autres étangs de la région, et sur l'élevage du poisson pour la consommation courante. Les œufs de poisson, d'origine lorraine, sont éclos, donnent des larves de poisson ou alevins. Ils sont ensuite répartis en fonction de leur stade de maturité dans différents étangs, respectivement de la première à la troisième année. Dans ces eaux, on trouve tanche, carpe, perche, sandre, brochet, « petit blanc » (gardon ou retonde), vif (pour la pêche) et friture. Les brochets pèsent généralement entre 1,5 et 3 kg, les carpes de 1 à 2,5 kg. A noter, le jour de la vente la présence d'une carpe estimée à près de 10 kg !

IMG_0027.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (Un des bassins d'élevage en activité)

La récupération du poisson se fait à l'ancienne dans un collecteur ou pêcherie automatique répartissant avec amour les poissons par taille selon un système ingénieux de grilles, allant des plus gros poissons au plus petits. Cela évite le stockage de vase au niveau des ouies et fait gagner en goût pour les amateurs de bonne chair. Après, les ouvriers de la pêcherie refont un tri manuel sur table et mettent en bassins les poissons à vendre. Ces précieux réceptacles sont constitués d'un trou dans la terre argileuse recouvert d'un filet ou pantène.

IMG_0028.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004

(La boutique où l'on vend le poisson

et où sont mises à disposition de nombreuses et succulentes recettes...)

Le brochet porte le nom scientifique d'Esox Lucius. Poisson mince et long, dont la couleur de la robe varie de brun doré à noir en fonction de la profondeur des lacs dans lesquels il vit. Le brochet préfère les eaux claires à fond graveleux et aux berges riches en végétation. Ce poisson d'eau douce particulièrement vorace, carnivore voire cannibale (ses mâchoires sont garnies de dents très nombreuses, 700 environs... ), peut peser jusque 30 kg et dépasser un mètre de long. Sa chair blanche est délicate, maigre, ferme et feuilletée, surtout lorsqu'on le pêche en eaux courantes au filet dans les lacs. En outre, on le préférera jeune, les vieux spécimens présentant l'inconvénient de nombreuses arêtes. Au vidage, il convient de jeter les œufs et les laitances. Leur toxicité occasionne des vomissements et de violentes purges. La reproduction se déroule de février à mai, les ovules (30000 à 60000 par femelle) sont pondus en eau peu profonde parmi la végétation ou dans l'herbe des prairies inondées. L'incubation dure de 2 à 4 semaines. Les alevins possèdent, pendant 2 à 3 semaines, un organe adhésif sur la tête qui leurs permet de se fixer à la végétation. La maturité est atteinte généralement à l'âge de 3 à 4 ans. On prépare le brochet de plusieurs manières « au beurre blanc », « aux petits oignons confits », « rôti au vin blanc », « à la champenoise », « à la crème », « au bleu », « meunière » ou « en darnes aux champignons ».

IMG_0042.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (La Carpe avant de passer en cuisine...)

La carpe(2) ou cyprinus carpio (carpe royale, carpeau - feuille, amande, panot... selon l'âge), quant à elle, « serait originaire d'Asie Mineure d'où elle aurait été ramenée par les anciens grecs puis par les romains ». Ce poisson « aujourd'hui très répandu, à la fois dans les rivières, les étangs et les lacs » d'Europe et d'Asie « affectionne les eaux calmes et chaudes, à végétation abondante. » Sa croissance est optimale dans des valeurs comprises entre 20 à 25° C. Elle peut mesurer au maximum 80 cm. « La durée de vie est de l'ordre de 40 à 50 ans pour les souches sauvages, de 12 à 15 ans pour les souches sélectionnées pour l'élevage. La maturité sexuelle est atteinte vers 2 à 3 ans. La reproduction a lieu en mai et juillet selon la température. Les œufs sont déposés sur la végétation. Les alevins apparaissent au bout de quelques jours. La carpe est un poisson omnivore, faisant une grosse consommation de zooplancton, d'invertébrés aquatiques et de végétaux. C'est un poisson de pêche sportive très apprécié car la carpe est méfiante, très résistante et sa capture difficile ». Un véritable challenge ! « Ce sont les moines qui, les premiers en France, « cultivèrent » la carpe de façon « raisonnée ». A partir de la carpe commune sauvage au corps long et recouvert d'écailles, on a abouti à la création d'un certain nombre de variétés au corps plus ou moins trapu et avec peu ou pas d'écailles. » On trouve la carpe miroir, la carpe cuir, la carpe koi ou chinoise. « La carpe miroir est la plus utilisée en pisciculture. Son élevage, appelé aussi carpiculture, est pratiqué en plans d'eau (bassins, étangs... ) où les conditions de production sont soigneusement contrôlées. Depuis l'alevin, le plus souvent issu d'une production maîtrisée par des éleveurs spécialisés, 2 à 3 années sont nécessaires pour que la carpe atteigne 1,5 kg, taille à laquelle ses qualités de chair sont alors des plus parfaites. » On peut cuisiner la carpe « farcie », « au four », « en matelote marinière », « en matelote brûlée », « au safran en gelée », « à la juive », « en matelote blanche », « en filet au sabayon de raifort », « en tartare au saumon mariné », « en sauce de soja », « en matelote brune », « au raifort » ou « au vin rouge d'Arbois ».

IMG_0043.JPG

 Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004

(Très loin de la malbouffe...

La même carpe cuite au court-bouillon, un vrai délice bien de chez nous !)

La Lorraine est la troisième région piscicole de France après la Brenne (Berry) et la Dombes (dans l'Ain). Ses étangs du Saulnois et du Pays de Sarrebourg ont grandement contribué à sa renommée touristique. Selon le guide « Moselle (Metz et le Pays Messin, Pays de Bitche, Nied, Sarrebourg, Saulnois, Trois Frontières et Bassin Houiller » (publié chez Casterman/Serpenoise) : « D'origine artificielle, ils (les étangs) furent mis en eau grâce aux communautés religieuses du Moyen Age, qui profitèrent des sols imperméables (argiles et marnes du Keuper) et construisirent des digues de retenue des eaux courantes. Aux XVIIe et XVIIIesiècles, ils appartenaient soit aux communautés villageoises, soit à des abbayes (bénédictines de Vergaville, prémontrés de Salival). La coutume voulait qu'ils soient régulièrement vidés de leurs eaux et que leur fond soit mis en culture pendant un an. Ces étangs fournissaient la région en poissons, notamment en carpes et en brochets, espèces les plus fréquemment élevées. La consommation de poisson connaissait une forte augmentation en période de Carême. Ils permettaient également de faire tourner des moulins et flotter du bois, destiné en particulier à l'alimentation des salines proches. A la Révolution, les paysans réclamèrent leur assèchement définitif et aujourd'hui ne subsistent que les 4/5e des étangs. L'alternance mise en eau-culture fut abandonnée au XXe siècle. » Actuellement, on trouve principalement de grands ensembles comme les étangs du Stock (750 ha), de Gondrexange (660 ha), de Mittersheim (250 ha) et de Lindre (620 ha).

IMG_0036.JPG

Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2004 (L'Adieu au Calice Nourricier...)

A « l'étang des deux sources » si l'on ne trouve pas de prédateurs naturels carnassiers, tels la brème, le poisson chat ou le silure ; cependant un phénomène nouveau touche de plein fouet l'exploitation, et ce, au grand dam de René Marx-Roussy. Un invité surprise - le cormoran -s'est installé en Lorraine. Répandu normalement sur les côtes, ce très grand consommateur de poisson pénètre, depuis peu, profondément les terres continentales, suite aux changements climatiques (vent du Nord et températures plus froides), à la recherche de nourriture causant une véritable catastrophe économique chez les pisciculteurs. A Aube, à titre d'exemple, une soixantaine de spécimens, boulottant individuellement près de 500 g de poisson par jour, a ainsi dégusté à bon compte, l'an passé, près de 85% de la population d'un des étangs de stockage !

Suite aux problèmes alimentaires que la France a rencontré récemment  (vache folle, épandage des boues agricoles... ), les français ont changé leur regard sur ce qu'ils mangent. Plus interrogatifs, parfois même suspicieux, en tout cas beaucoup plus avertis, à la recherche de signes objectifs, voire « ostensibles » de qualité, nos compatriotes ont appris le « bien nourrir ». Ils exigent des producteurs une qualité de vie, à vivre au jour le jour sans restriction de durée de bail, un projet permettant rapidement l'obtention de bienfaits et de bien-être. Ce « développement durable », jusque dans l'assiette, implique des retombées favorables à la dimension d'une vie humaine et pour nos descendants. Alors, le « bien produire », une responsabilité incombant aux producteurs de produits frais ? Oui, à n'en pas douter ! De ce fait, il faut encourager les artistes du terroir, comme René Marx-Roussy, dans leur démarche séculaire salvatrice.

© Jean Dorval, le 28/11/04, pour LTC Grands Reportages.


visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

(1)   Pisciculture Marx-Roussy - Etang des deux sources - 57580 - AUBE - Tél : 03.87.64.52.62 - Fax : 03.87.64.55.52 - Portable : 06.74.63.58.03

(2)   Selon les fiches descriptives du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, ADAPRA, ITAVI

20/06/2013

LES BEST OF JD : C'ETAIT HIER... « VISITE PRINCIERE POUR LES 250 ANS DE LA PLACE ROYALE A NANCY. »

gravure-place-Stan.jpg

© Photo ci-dessus (la Place-Royale de Nancy) : archives.cg54.fr

 

La Place STAN de Nancy tient une place très importante dans le cœur des Lorraines et des Lorrains, c’est pourquoi LTC vous propose un article de JD sur son inauguration (suite à sa restauration) en 2005 paru dans feu la Revue Lorraine Populaire de Jean-Marie Cuny… A lire aussi, dans la foulée, l’interview conjointe de S.A.R. le Prince de Bourbon-Parme et de M. Jacques Charles-Gaffiot.

Depuis le mois de décembre 2004, et tout au long de l'année 2005, de nombreux événements ont commémoré les 250 ans de la Place-Royale, joyau baroque nancéen, ayant fait récemment peau neuve ; inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, depuis décembre 1983, car son « intérêt est considéré comme exceptionnel et sa valeur comme universelle ». Sa dernière rénovation remonte à 1958. Ce chef-d’œuvre urbain, aux divines proportions, est solennellement inaugurée le 26 novembre 1755, aux cris de « Vive le Roy ! » De nombreuses festivités ont lieu, ce jour là, dont la distribution d’argent au peuple. Le parti philosophique et la troupe de tous les plaisirs ne peuvent s’empêcher de manifester leur opposition. A l’écart, rue Saint-Dizier, en dessous de la statue du Duc Léopold, les patriotes lorrains, à l’initiative du libraire Nicolas, chantaient des chants patriotiques lorrains.

Le 26 novembre dernier, jour anniversaire de sa dédicace, dans les Grands Salons de l’Hôtel de Ville, devant un parterre de plus de 300 personnes, dont son S.A.R. le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, Jacques Charles-Gaffiot a donné une conférence, sous l’égide de l’association Présence du Souvenir Bourbonien en Lorraine, sur le thème : « la Place-Royale de Nancy, un hommage d’un beau-père à la gloire de son gendre ». Un message de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou (Louis XX), a été lu à cette occasion.

Stanislas_Leczinski.jpg

© Photo ci-dessus (Stanislas) : stansurseine.blogspot.com

A n’en pas douter, le destin de Stanislas Leszczynski relève de l’extraordinaire. Deux fois roi de Pologne, deux fois déchu, puis duc de Lorraine et de Bar, beau-père de Louis XV, cultivé, amoureux des arts et des sciences, profondément croyant, ami des philosophes (notamment de Voltaire… ), bon vivant ; il est cependant froidement accueilli en Lorraine, que son gendre lui a confié en viager. Pourtant, les trente années de son règne témoigneront d’une entreprise grandiose et éclairée. Véritable bâtisseur, avec son architecte Emmanuel Héré, disciple de Boffrand, il fait de sa cour et de ses châteaux des creusets culturels brillants, dont on parle dans toutes les cours et salons d'Europe. Le château de Lunéville ne passe-t-il pas pour le « Versailles lorrain » ? Entre autres réalisations, il fait construire une Place-Royale à Nancy, destinée à honorer et glorifier son gendre, Louis XV, Roi de France. 

place_royale_meridionale.jpg

© Photo ci-dessus (la Place-Royale) : pagesperso-orange.fr

 

LE NOMBRE D’OR POUR HONORER LA MAJESTE ROYALE !

Une Place-Royale par sa perfection, son esthétisme, glorifie le personnage du Roi donné ainsi, dans un équilibre parfait, à l’admiration de ses sujets. Elle symbolise l’absolutisme au cœur de la ville, espace architectural de grande ampleur, point de convergence, où l’on érige, en position centrale, une statue équestre ou pédestre, en bronze. Sous le règne de Louis XIV, on s’inspire du modèle italien ; Rome et la place du Capitole, où trône la statue équestre de Marc-Aurèle ; et Florence, avec la statue équestre de Cosme 1er de Médicis, place de la Seigneurie. La première Place-Royale française voit le jour à Paris en 1685 : la place des Victoires (avec une statue pédestre) ; puis en 1699, la place Vendôme (avec une statue équestre). Le Roi y est représenté comme un empereur romain victorieux de retour de campagne. A l’inverse, sous Louis XV, la notion de Place-Royale est revêtue d’une nouvelle signification, héritage du « Siècle des Lumières ». On donne au Roi une posture plus humaine, plus proche du peuple, des réalités ; à Rouen, il est accompagné d’une statue de penseur.

LA MUTATION GENIALE D’UN CENTRE DE VILLE

A Nancy, jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, une vaste esplanade sépare la Ville-Vieille de la Ville-Neuve. Stanislas Leszczynski choisit ce lieu idéal afin d’établir celle qui deviendra la première de toutes les Places-Royales françaises, par son équilibre et sa beauté. Sacralisant le pouvoir royal, tout en permettant les festivités populaires, ce véritable forum est avant tout un lieu où le peuple et le souverain communient dans un esprit d’abondance et de paix retrouvée. La transparence des grilles de Jean Lamour dont se pare l’ouverture de chaque axe qui converge vers la place renforce cette idée. L'intendant Alliot finance ce grand chantier avec les seuls deniers de Stanislas. Louis XV n’y participe pas, il écrit juste à son beau-père qu’il est honoré.

Longtemps, le maréchal de Belle-Isle, représentant de Louis XV, responsable militaire de la place forte de Metz, fait opposition à ce projet qui porte atteinte aux ouvrages militaires. Cependant, les autorisations de commencer les travaux sont accordées par René-Louis, marquis d'Argenson, ministre de la Guerre. Aussi, en mars 1752, est donc officiellement posée la première pierre. Emmanuel Héré construit, autour d’un quadrilatère spacieux, des pavillons de même ordonnance classique, rythmés par le jeu d'un ordre colossal ; au sud, la grande façade du palais (le futur Hôtel de Ville) ornée des armes de Stanislas et du blason de la Ville de Nancy ; à l'est, le pavillon de l'Intendant Alliot et l’Hôtel des Fermes, respectivement de nos jours, le Grand Hôtel et l'Opéra de Nancy et de Lorraine ; à l'ouest le pavillon Jacquet et le Collège de Médecine (actuel Musée des Beaux-Arts) ; au nord, là où se dressait la courtine unissant les bastions de Vaudémont et d'Haussonville, des « basses faces » limitées au seul premier niveau des autres pavillons, pour raison de défense militaire.

place-stanislas-nancy.jpg

© Photo ci-dessus (la Place STAN) : discover-eu.com

 

Stanislas envisage de faire communiquer la Place-Royale avec la place de la Carrière. Il fait alors construire un arc de triomphe s’inspirant de celui de Constantin°Ier, le Grand, édifié à Rome entre 312 et 315, pour commémorer la victoire de l'empereur sur Maxence, au pont Milvius en 312. Ce modèle antique, aux colonnes corinthiennes et médaillons circulaires, ne représente plus la soumission des peuples barbares et des esclaves mais la paix retrouvée ; ainsi, à Nancy, élève-t-on un « arc de la paix », de plus petite taille, juste harmonisation entre l’esthétique de la Rome antique et la thématique moderne de la « Pax Romana ». Louis XV, n’est-il pas l’instigateur de la Paix de Vienne de 1737 ? N’a-t-il pas renoncé, en position de force, à annexer la Hollande en signant la paix d’Aix-la-Chapelle en 1748 ? En préservant l’Europe d’un embrasement général, il devient son pacificateur. Les inscriptions immortalisent ce rôle important : « Au Prince pacifique, au Prince victorieux. » D’autre part, son beau-père rend hommage à la grandeur de ce sacrifice, en sommant le faîte de cet ouvrage par un médaillon représentant Louis XV soutenu par des Victoires ailées. En complément, les façades de la Place-Royale, les grilles des fontaines, les potences des lanternes se trouvent pavoisées des symboles royaux et ducaux : fleurs de lys, coq gaulois, lauriers, soleil rayonnant d’Apollon, jusqu’à la teinte bleu roi des ferronneries… Les grilles forgées, qui relient les bâtiments les uns aux autres, sont l’œuvre de Jean Lamour (1698-1771). Par leur forme et leurs décors, elles témoignent, avec les fontaines d'Amphitrite et de Neptune réalisées par le sculpteur Barthélemy Guibal (1699-1757), de l'art rocaille.

En position centrale, s'élevait une statue de bronze(2), représentant Louis XV vêtu à l'antique, le regard tourné vers la France, dans une attitude marquant la fin des conflits, l’abnégation du général victorieux ! Véritable source d’abondance et d’équilibre, serein, rayonnant, il symbolise une force positive, entouré des vertus cardinales : la Prudence, la Justice, la Force et la Tempérance. Cette statue (dont la maquette est au Musée Lorrain) et ses allégories sont détruites à la Révolution en 1793. La Place-Royale devient alors la place de la République. On y installe une colonne surmontée d’un bonnet phrygien ; puis sous le Premier Empire, un monument surmonté d’un aigle impérial. Finalement en 1831, la place est baptisée place Stanislas et on inaugure une nouvelle statue, représentant Stanislas(3).

 

INTERVIEW CONJOINTE DE S.A.R. LE PRINCE DE BOURBON-PARME ET DE M. JACQUES CHARLES-GAFFIOT

 

IMG_0005.JPG
S.A.R. LE PRINCE DE BOURBON-PARME (à droite)
ET M. JACQUES CHARLES-GAFFIOT (à gauche)
(Sur la Place-Royale)
© Photo ci-dessus : Jean Dorval 2005
 
 
 

Descendant le plus direct de Stanislas, Monseigneur vous êtes né, à Paris, le 03 juin 1961. Vous épousez à Dampierre dans les Yvelines, le 25 mai 1991, Mademoiselle Constance de Ravinel (née le 18 juillet 1971 et d’origine lorraine), avec qui vous avez 4 enfants. Votre petite dernière est prénommée Zita, en l’honneur de sa grande tante, l'impératrice d’Autriche (de Lorraine-Habsbourg), reine de Hongrie, décédée en 1989. En tant que Bourbon, vous êtes cousin de toutes les familles royales d’Europe. D’ailleurs, votre cousin, Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, aîné et Chef de la Maison de Bourbon, est aussi le parrain d’un de vos enfants. Vous travaillez dans la finance et l’agroalimentaire, avez vécu plusieurs années aux Etats-Unis d’Amérique, il y a une décennie. Membre de l’Institut de la Maison de Bourbon et Président d’honneur du Mémorial de France à Saint-Denis, vous vous êtes fortement impliqué dans les cérémonies célébrées à la cathédrale-basilique de Saint-Denis, le 8 juin 2004, à l’occasion de la déposition solennelle du cœur de Louis XVII dans la crypte des Bourbon.

Quant à vous, Monsieur Jacques Charles-Gaffiot, votre ancêtre, Félix Gaffiot, est le célèbre créateur du dictionnaire latin-français Le grand Gaffiot. Vous êtes historien spécialisé dans le XVIIIe siècle, écrivain, ancien directeur du Centre Culturel du Panthéon, brillant conférencier. Lorrain d'adoption, vous effectuez toute votre scolarité à Lunéville, à l'ombre du parc du château de Boffrand. Membre actif de différentes associations, comme La Demeure historique, les Vieilles Maisons françaises ou le Cercle du Patrimoine ; vous avez réalisé, depuis 1986, plus d'une trentaine d'expositions d'envergure présentées à Paris, Rome, Saint-Pétersbourg ou Turin. Vous publiez autant d’ouvrages et, entre autres, en 2001 Moi, Zénobie reine de Palmyre ; en 2003, Lunéville : Fastes du Versailles lorrain en collaboration avec S.A.I. et R. Otto de Lorraine Habsbourg et pour la préface M. Jean-Jacques Aillagon ; puis Lunéville Fastes du Versailles lorrain : Tome 2, Décors intérieurs, mobilier, objets d’art. Cet ouvrage récent est sorti en février 2006.

120px-Pavillon_royal_de_France_svg.png

QUESTIONS/REPONSES :

1) RLP : Quelles sont les circonstances, qui selon vous, permettraient à Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, Chef de la Maison de Bourbon, d’accéder au trône de France ?

S.A.R. : Mon cousin ne pourra accéder au trône de France que dans le cadre d’une Restauration. La condition première est d’accentuer sa présence dans notre pays. Vu la situation actuelle, tant sociale qu’économique, cette question est d’avenir. Tout reste possible ! Ceci étant dit, j’ai d’autres cousins en France qui sont sur le devant de scène. Le privilège d’avoir une arrière-grand-mère, née Marie d’Orléans, Princesse de Danemark, me permet d’être à l’aise avec tout le monde. Je pense que pour rétablir une monarchie, il y a encore beaucoup de travail de terrain à faire ; bien que, j’ai le sentiment, qu’en France, il y ait de plus en plus de royalistes.

Quand je vois comment, récemment, mon cousin le roi Siméon II de Bulgarie (né le 16 juin 1937 à Sofia) s’est démené chez lui pour reprendre le pouvoir, je trouve cela tout à fait épatant. Il a été le dernier tsar des Bulgares de 1943 à 1946, puis Premier ministre de Bulgarie de 2001 à 2005. Il est le seul monarque de l'histoire à retrouver un pouvoir politique après une élection démocratique, dans une fonction différente (comme Norodom Sihanouk dont la carrière est similaire). Comment faut-il l’appeler ? « Sa majesté le Premier ministre » ? J’admire sa démarche. Le roi d’Espagne, don Juan Carlos de Bourbon, a emprunté un tout autre chemin. Il a pu reprendre les rênes de son pays et en faire ce qu’il est aujourd’hui, en l’espace de trente ans ; grâce à Franco, qui le désigna en 1969 comme son successeur. Puis, en parallèle, on remarque que dans l’Union Européenne, il y a encore plusieurs monarchies, ce qui, à mon sens, est un signe de vitalité, de continuité. Je pense également qu’en lisant la presse, on se rend compte que les français sont orphelins de la royauté. Ils s’intéressent à ce qui se passe chez les Grimaldi, les Windsor… Ils vont finalement chercher ailleurs ce qu’ils n’ont plus chez eux. Il y a diverses pistes qui pourraient faire basculer la France vers la monarchie. La crise des institutions politiques prouvent finalement que la situation pourrait nous être favorable très rapidement. Nous ne sommes pas dans le meilleur des systèmes actuellement. L’avenir nous dira si j’avais raison.

 

IMG_0007.JPG
S.A.R. LE PRINCE DE BOURBON-PARME
(Hôtel de Ville de Nancy-Grands Escaliers)
© Photo ci-dessus : Jean Dorval 2005
 
 
 

J. C-G. : Reprenant l’idée du prince, je pense que les Français cherchent un arbitre. En ce sens, on peut considérer qu’un monarque, par nature, puisqu’il n’est pas élu, est le meilleur arbitre possible ! La véritable difficulté consiste à trouver l’homme qui incarnera le mieux cet idéal.

S.A.R. : Dans l’actualité récente, on pensera aussi au malaise, à propos des origines chrétiennes de l’Europe. Une polémique injustifiée, au moment de la rédaction de la constitution européenne, a d’ailleurs débouché sur un rejet lors d’un référendum d’initiative populaire. Je suis particulièrement attaché aux valeurs millénaires de la France et de l’Europe. D’autre part, Monsieur Jacques Charles-Gaffiot parlait à juste titre du rôle d’arbitre qui s’impose à un Roi ; tel Saint-Louis rendant la justice sous son chêne. La monarchie joue effectivement un rôle supérieur, au dessus de la mêlée partisane. Elle est d’inspiration divine et au service du peuple.

En France, il y a un de nombreux partis politiques allant d’un extrême à l’autre. Chaque programme défend de bonnes comme de mauvaises idées. Le régime politique actuel apporte la preuve de son inefficacité en générant une politique partisane. On ne légifère pas pour le bien collectif, mais pour plaire à un électorat ou défendre de petits intérêts. Au gré des alternances politiques, un temps certain est perdu. On s’amuse à défaire ce que les prédécesseurs ont instauré, réduisant ainsi à néant les intérêts légitimes du pays.

drapeau lorraine 3.gif

© Image ci-dessus : http://www.drapazur.com/

 

2) RLP : Suite à la restauration de la Place Stanislas, n’aurait-il pas été plus judicieux de la part de la Municipalité de Nancy d’y replacer la statue de Louis XV (dont la maquette se trouve toujours au Musée Lorrain), et qui fut abattue lors de la Révolution française, en lieu et place de celle de Stanislas ?

S.A.R. : Je fais halte à Nancy pour la première fois. Aussi, il revient à ma mémoire le récit que m’a fait mon père du mariage de son cousin Otto de Lorraine-Habsbourg. Ce que j’ai vu ce soir de la Cité des Ducs m’enchante. La Place-Royale est une des plus belles places de France, voire la plus belle ; surtout de nuit avec ses éclairages et féeries lumineuses de Noël. Elle est d’une proportion divine qui met en valeur ses dorures, fontaines, sculptures, ferronneries… A n’en pas douter, une statue de Louis XV trouverait dans ce lieu magique naturellement toute sa place.

J. C-G. : Ce sera l’objet de la conférence de tout à l’heure. Il y a du pour et du contre. Effectivement, du côté du « contre », on peut rappeler que de son vivant Stanislas avait demandé à ne jamais être statufié. Par conséquent, cette statue contrevient à ses dispositions, non pas testamentaires, mais à son « testament spirituel ». Par ailleurs, il faut se souvenir de la signification et du sens particulier d’une Place-Royale. Cet exercice architectural, inventé par l’art français, résulte de la juxtaposition de deux monuments distincts mais complémentaires : une statue de bronze (équestre ou pédestre) représentant le Roi, placée au centre d’un écrin monumental qui lui est proportionné et conçu à ce seul effet. Cela suppose donc une concomitance entre ces deux éléments. Supprimez l’un d’entre eux, et nous ne sommes plus dans le cadre d’une Place-Royale, mais en présence d’une simple place, superbe certes, comme celle de Nancy ; car l’harmonie spirituelle y a été rompue.

3) RLP : Stanislas, placé sur le trône de Lorraine par Louis XV, est considéré comme un usurpateur par les lorrains. Quel est votre sentiment à ce sujet ?

J. C-G. : C’est une question qui se règle par elle-même en 1737, lorsque Stanislas arrive en Lorraine. Les Lorrains n’acceptent pas sa présence. On lui tourne le dos. Et bien contre vents et marées, il opère un merveilleux redressement, sur quelques années, et pour lequel, de nos jours, les Lorrains ont encore beaucoup d’estime. On a souvent tendance à oublier la continuité de l’Histoire, malgré les aléas de la politique internationale, puisque le successeur de Louis XV, le dauphin Louis-Auguste (futur Louis XVI) se marie, en 1770, avec une fille des Césars, petite-fille du Duc Léopold, Marie-Antoinette. Les Lorrains pouvaient voir, à juste titre, en elle, une noble descendante de Gérard d’Alsace. D’ailleurs, si son fils, Louis XVII, avait régné, celui-ci aurait été autant Lorrain que Français.

4) RLP : Pour ses 250 ans la Place Stanislas fait peau neuve. Que pensez-vous de la rénovation de ce patrimoine lorrain et mondial classé par l’Unesco ?

S.A.R. : Je suis toujours pour ce qui promeut une Restauration de la Royauté et permet aux Français de pouvoir se rattacher à leurs racines. Comme je le disais au cours d’une réponse précédente, les Français sont orphelins de l’Ancien Régime. On le voit bien dans les livres d’école, « à partir de 1789, les Français sont heureux… » Quid de la civilisation millénaire qui a précédé cette année fatidique ? Valoriser ce patrimoine français redonne des fondements censés à l’histoire de France et aux Français.

J. C-G. : On ne peut que se réjouir de cette métamorphose opérée, grâce à la Ville de Nancy, qui a fait là, véritablement un travail exceptionnel dans ce réaménagement. Classer ce patrimoine lorrain au patrimoine mondial est une très heureuse idée. Cette place ne représente pas seulement un art de vivre, un style architectural, elle est de même emblématique du Siècle de Louis XV, qualifié également de « Siècle des Lumières ». Les deux notions s’interpénètrent. Il est difficile, en Histoire, de faire des ruptures aussi tranchées. L’excellence de cet exemple montre la prédominance artistique de la France, dans ce milieu du XVIIIe siècle, qui est vraiment comme disait le poète Joachim du Bellay (1522-1560) : « la mère des Arts, des Armes et des Lois. » (1)

 

 

Otto_von_Habsburg_Belvedere_1998_c.jpg

© Photo ci-dessus (S.A.I. et R., l’Archiduc Otto de Lorraine Habsbourg) : yannsinclair.over-blog.com

 

5) RLP : S.A.I. et R., l’Archiduc Otto de Lorraine Habsbourg au cours d’une conférence à Nancy a dit : « La Lorraine a connu de multiples formes de souveraineté, de la Lotharingie à nos jours. Elle a vécu sous un nombre de drapeaux et néanmoins, elle est toujours restée la même. Elle a gardé son individualité, alors que d’autres villes et provinces l’ont perdue. Et surtout, elle a su harmoniser ses loyautés ; elle respectait sa tradition sans être infidèle à son présent. La Lorraine est une force d’intégration – c’est ce que ressentent les Lorrains qui, séparés depuis des siècles de la terre ancestrale, néanmoins lui gardent un souvenir fidèle qu’aucun événement ne peut détruire. C’est là un facteur qui crée des liens dont nous avons besoin alors que se poursuit pour nous la belle aventure européenne, qui donne son sens véritable aux sacrifices que ma génération a endurés et qui, en rétrospective, nous prouvent que rien n’est vain – et c’est nous qui sommes appelés à forger notre destinée. » Etes-vous d’accord avec ce point de vue ?

S.A.R. : Il est vrai que la Lorraine a souffert durant son histoire, mais elle en est toujours ressortie grandie. Elle a souvent changé de drapeaux, subie de nombreuses et longues guerres (guerre de Trente-Ans, guerre de 1870-1871, les Première et Seconde Guerres mondiales… ) où elle s’est retrouvée aux premières loges ; a eu une croissance économique, sans pareil, avec la sidérurgie, l’exploitation minière du charbon et du fer, ainsi qu’une agriculture dynamique. Aujourd’hui, si cet empire s’est effondré, le caractère trempé des Lorrains, tout comme celui des Alsaciens, l’a conduite à redresser la tête fièrement pour relever de nouveaux défis, avec l’arrivée du TGV-Est ou de l’industrie spatiale. C’est une des rares région de France, dont la richesse culturelle, issue de ses racines multiples et de la civilisation rhénane, est restée un atout.

YWCG46CAS7IX66CAWVG7ZBCAVU3DC6CANUVTBXCA7UI5MVCA4SO3O0CASODDS5CA3IYICECA869GL0CAT8D7XZCAJUZYJGCAHNA79TCA5NNXYRCAZFHEIGCAUIODF2CAO8K7XACAPWGG7WCAS0V9WBCALTSVEV.jpg

En tant que véritable trait d’union européen, la Lorraine a su tirer partie de toutes ces péripéties en prenant le meilleur de chacun. D’ailleurs, une des résultantes de cette formidable alchimie, n’est-elle pas un système de sécurité social excédentaire, en vigueur en Alsace-Moselle, et relevant du droit local ? Ce dernier devrait être généralisé à la France entière pour le bien de tous !

J. C-G. : C’est difficile de compléter ce qu’a dit l’Archiduc, il a fait le tour de la question. On ne peut être que d’accord avec ce qui a été dit. Cette fidélité des Lorrains s’inscrit dans le sang, comme dans le sol. Cela dit, cet enracinement se fait parfois au détriment d’une ouverture et d’une acceptation de ce qui peut venir d’une province voisine, voire de Paris. Les valeurs de la Lorraine sont liées à une notion très profonde de la fidélité qui fait l’essence même de cette nation.

© Jean Dorval, le 01/12/05, pour LTC Grand Reportage.

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 

 

 

 

Notes :

(1) Extrait du recueil « Les regrets »

(2) œuvre des sculpteurs Barthélemy Guibal et Paul-Louis Cyfflé (1724-1806)

(3) oeuvre de Jacquot, « prix de Rome »

Biographie :

1) « Week-end « Stanislas » à Nancy », article de Monique Raux, paru dans Le Monde, du 07/06/05

2) la conférence donnée par Monsieur Jacques Charles-Gaffiot à Nancy le 26 novembre 2005

3) les sites : http://encyclopedie.octopuce.qc.ca/ et http://www.ot-nancy.fr/

 

24/06/2012

LES BEST OF JD : "VIVIANE MARSEGAN EST LA LADY LAINE DE METZ !"

1 - portrait viviane marsegan.jpg

© Photos ci-dessus : Jean Dorval 2008/Viviane Marsegan.


Viviane Marsegan, bonjour. Nous avons fait connaissance au Marché de l’Artisanat de Metz, le 24 août dernier, dans le cadre des Fêtes de la Mirabelle, où vous teniez un stand qui sort de l’ordinaire, puisque vous fabriquez de manière artisanale des bijoux en laine de mérinos… Alors, aujourd’hui Viviane, j’ai besoin d’en savoir un peu plus sur vous, et au sujet de votre passion très originale, qui est devenue votre métier.

- JD : Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours tant personnel que professionnel ? J’aimerais savoir, comment vous est venue l’idée, très novatrice, de faire des bijoux en laine ?
- VM : Cette passion m’est venue au moment de la retraite, en fait à la préretraite, donc à 50 ans, car avant j’étais au chômage, et j’ai dû trouver rapidement une manière de m’occuper. J’ai toujours été passionnée par les créations artisanales. D’ailleurs, pendant 25 ans, j’ai fait du modelage de personnages en pâte à sel pour l’illustration de contes pour enfants. Puis, j’ai voulu changer de produit. Aussi, j’ai découvert le feutre qui est une manière ancestrale de travailler la laine. Et j’ai adapté, tout simplement, cette technique aux bijoux.

- JD : Est-ce votre seule activité artisanale ?
- VM : Oui, pour l’instant, je ne fais que cela.

- JD : Sans trahir tous vos secrets de fabrication, comment procède-t-on pour fabriquer un bijou en laine ? Etes-vous prête à former des jeunes à vos techniques manuelles, afin de transmettre votre savoir-faire ?
- VM : Former des jeunes ne me pose aucun problème. En ce qui concerne, ma technique de fabrication. C’est simple. Au départ, la matière sort des usines - c’est-à-dire une laine cardée – je l’achète juste avant qu’elle passe dans les machines pour être transformée en pelotes. Cette laine existe neutre ou en couleur et il suffit de la préformer avec des harpons spéciaux. Une fois que la pièce est préfeutrée, je la passe dans l’eau bouillante avec du savon noir ou un autre type de savon, en fonction de l’objet que je veux fabriquer. Ensuite, tous les petits éléments sont assemblés, cousus ou collés, en fonction du bijou que je souhaite obtenir à la fin (bague, collier, bracelet, etc.).
 

La laine de mérinos neutre, cardée

- JD : Mais, vous ne me dites pas tout ! La dernière fois que l’on s’est vu, vous m’aviez précisé qu’il y avait deux origines possible pour cette laine de mérinos…
- VM : Effectivement, en fonction du pays d’où provient la laine, il y a une différence de qualité. Par exemple, la laine française est assez rêche, parce que les animaux sur lesquels on la prélève sont élevés pour la viande et non pour la tonte. Ainsi, les paraisons de laine sont valorisées brutes, contrairement à l’Angleterre, où l’on trouve une matière, provenant aussi du mouton mérinos, mais qui est traitée spécifiquement, dès le début, pour la laine. Le résultat est plus propre, plus doux au toucher.

- JD : Vous m’aviez aussi précisé que votre inspiration venait de la pantoufle traditionnelle de nos grands-pères…
- VM : En effet, cette technique de feutre est la même que celle utilisée pour fabriquer les charentaises de nos grands-pères, avec une différence de taille, qui réside dans l’étuvage, qui se fait désormais avec des machines. Personnellement, je continue à tout faire manuellement. Le feutrage sera peut-être un peu moins dense, mais restera solide, malgré un aspect fragile.

- JD : Est-ce que vous revendiquez la paternité de cette forme d’artisanat ? Ou êtes-vous plusieurs à la pratiquer en Région Lorraine ?
- VM : Je ne revendique pas la paternité de cette technique, qui est d’origine ancestrale. Je l’ai juste remise au bout du jour. Je pense être la seule dans la région à faire ce type de bijoux. Quand vous allez, par exemple, en Mongolie les toits des yourtes sont faits de cette manière là. Même, si le traitement est différent, la matière reste la même. J’ai découvert cette technique au Danemark, où l’on fabrique beaucoup de chose en feutre ; comme des sacs, des vêtements. On trouve, aussi, beaucoup de petites productions locales au Népal ; où à partir de petites boules de laine feutrées vendues au marché, chacun peut bricoler ses propres objets.
 
Un autre collier  de fabrication Marsegan

- JD : Vous êtes déjà passée sur la chaîne de télévision FR3 Lorraine Champagne Ardennes, afin de faire connaître votre métier. Maintenant, vous passez sur LTC le site web et sur RPL la radio. Comment expliquez-vous cet engouement subit des médias pour votre activité ?
- VM : Comme on me voit beaucoup dans les fêtes artisanales du coin, les gens apprécient mon travail, et cela crée un véritable engouement pour ce type de bijoux. En me voyant les porter, les gens ont souvent envie de faire de même, surtout en sachant que ces créations sont faites de mes mains. C’est pourquoi les médias s’intéressent de plus en plus à mon travail.
 
Un bandeau fleuri, composé par notre Lady Laine

 

- JD : A quelles manifestations les amateurs de vos bijoux peuvent-ils vous voir prochainement ? Est-ce que vous avez des dates à leurs communiquer ?
- VM : Je passe cinq jours à une Foire Internationale de Verdun, du 11 au 15 septembre prochains, où il y aura six pays différents présents, des artisans, des métiers de bouche et tout ce que l’on peut trouver dans une telle manifestation. A cette occasion, il est intéressant de mettre en valeur les petits artisans, nombreux sur la région, et de montrer leurs créations, dans un éventail le plus large possible. Enfin, à Noël, il y aura, dans le cadre de la Chambre des Métiers d’Arts de Lorraine, à Metz, Place de le République, un chapiteau pour les artisans du secteur, auquel je serai présente.

- JD : Tout le monde n’ayant pas la chance de pouvoir se déplacer dans ces manifestations publiques, comment les gens font-ils pour vous contacter ?
- VM : J’aurai très bientôt un site Internet et une adresse courriels. Pour l’instant, on peut me contacter par téléphone, au 03.87.36.85.06.

Merci, pour cet interview Viviane Marsegan et bon fil… de laine à la patte, gage certain de votre réussite présente et future.

© Jean Dorval, le 03.09.08, pour LTC Grands Reportages.

 

 

 visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 

 

PS : Les autres photos de cet entretien sont à voir dans l'album intitulé "Photos illustrant l'interview de Viviane Marsegan."

22/06/2012

LES "BEST OF" JD... « ILS AVAIENT REVE DE L’AMERIQUE… CHRISTOPHE COLOMB LA TROUVA, LA LORRAINE L’IMMORTALISA ! »

america.jpg

© Photo ci-dessus (une carte d'époque) : www.eurocles.com

Le prix atteint, à Londres, en juin 2005, chez Christie’s, par la première carte géographique, où apparaît l'Amérique, tant du Nord que du Sud, et l’océan Pacifique, a battu honteusement le record d'enchères qui était déjà jusqu’alors, pour ce type de document, de 125.000 livres. Cette représentation du XVIème siècle a été adjugée à Charles Frodshan, un marchand londonien, agissant pour le compte d'un client anonyme, pour 545.600 livres, soit 811.852 euros ! On peut se demander pourquoi la valeur de ce témoin de l’Histoire ne se mesure que par l’argent ? Et pourquoi les musées anglais ou français… n’ont pas fait valoir leur droit de préemption sur un privé, certes fortuné, mais privant ses semblables de ce beau patrimoine ?

LA PREMIERE REPRESENTATION DE LA TERRE EN « 3D »

Ce document, composé d'une feuille découpée en 12 panneaux oblongs, hauts de 18 centimètres, est le véritable acte de naissance de l’Amérique. Réalisé quinze ans après la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb (1450-1506), il a été retrouvé par un amateur européen dans sa collection, suite à la lecture d’un article de presse. Ce petit chef-d’œuvre d’ingéniosité, recensé parmi les quatre exemplaires connus au monde, prend une plus-value cocardière supplémentaire lorsque l’on sait qu’il est à l’origine… Lorrain ! Explications…

 

amerigo.jpg

Amerigo (le "découvreur" de l'Amérique).

ON DOIT TOUT AU DUC DE LORRAINE, RENE II !

En 1505, le duc de Lorraine, René II, réunit à Saint-Dié des savants sous l’égide du cosmographe allemand Martin Waldseemüller (1470-1521), afin d’actualiser la géographie mondiale, bouleversée depuis qu’en 1492 le Génois Christophe Colomb a vaincu l’Atlantique et découvert les « Indes occidentales » (bien après ses précurseurs vikings, quelques stèles en témoigneraient... ). Parti sur ses traces, le navigateur Florentin Amerigo Vespucci (1454-1512) s’est attribué la paternité du Nouveau Monde, qu’il décrit dans un récit fleuri, qui sera le livre à succès du moment. Waldseemüller s’en inspire et publie en 1507 la première image imprimée de la Terre sous forme de globe, révolutionnant ainsi la perception du monde en Occident. En hommage à « Amerigo », le supposé « découvreur » d’un continent, inconnu jusqu’alors, mais dont l’existence était envisagée par certains de longue date ; il baptisera ces territoires aux contours encore flous « America ». Sa carte fait désormais autorité auprès des géographes, et ce, grâce à la Lorraine… Comme quoi un peu de chauvinisme, bien placé, cela fait du bien !

© Jean Dorval, le 30 juillet 2005, pour LTC Grands Reportages.

 

 visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 


 

 

 

 

 

Sources documentaires :

LExpansion.com, le « chiffre du jour » du 08/06/2005

et « Cà m’intéresse », n° 294 d’août 2005

18/06/2012

LES BEST OF JD : « GORZE : LE CRI SILENCIEUX D’UN PATRIMOINE HISTORIQUE DELAISSE. »

 soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Le calvaire à côté de la très belle église paroissiale de Gorze

(à voir notamment le campanile en dessous).

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

A 20 km au sud-ouest de Metz, aux portes du parc naturel régional de la Lorraine, dans un chœur de vallons au relief adouci et ombragé, véritable petite « petite Suisse messine », où s’épanche limpide la Gorzia, se blottit le bourg millénaire et historique de Gorze. Ce lieu de culture et d’élevage s’étale majestueusement, paré d’arbres séculaires et de sources d’eaux vives ; comme celle des Bouillons, utilisée par les Romains dès le 1er siècle, pour ses qualités, et qui alimenta longtemps, via un aqueduc, la ville de Divodorum, la future Metz …

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Le Palais Abbatial (façade principale et entrée).

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 

UN LIEU DE MEMOIRE CHRETIENNE ET PROFANE

 

A l’aube des temps carolingiens, en 749, ce coin de Lotharingie fut choisi par le 37ème évêque de Metz, Chrodegang, conseiller de Pépin le Bref, pour fonder une abbaye bénédictine qui devait briller pendant plus de treize siècles. Celle-ci étendit son influence sur une série de villages plus ou moins proches. Ses moines, très cultivés, développèrent l’art du plain-chant dit « chant messin », appelé aussi « chant grégorien ». Puis, dès 934/935, divers courants monastiques réformateurs agitent la future Lorraine. Le plus important, sous la férule de l’abbé Jean de Vandières, restera sans conteste celui de Gorze. Il eut un retentissement européen. Grâce à l’excellente formation qu’ils recevaient, les religieux fort demandés furent souvent missionnaires. L’abbaye devint un haut lieu de spiritualité. Puissante, elle s’érigea en seigneurie abbatiale, nommée « Terre de Gorze » ; et autonome jusqu’à son rattachement à la France en 1661. Suite aux difficultés du XVème siècle et aux secousses de la réforme au XVIème siècle, les bâtiments de l’abbaye finissent par être incendiés en 1552, lors du siège de Metz. Les moines prirent alors le chemin de l’exil perdant ainsi définitivement leurs précieuses règles. En 1572, à l’initiative du cardinal de Lorraine, le pape Grégoire XIII sécularise l’abbaye de Gorze pour permettre la création de l’université de Pont-à-Mousson. Afin d’éviter une possible renaissance de l’abbaye, on en rasera totalement les ruines en 1582. Mais, contre vents et marées, la Terre de Gorze subsiste avec à sa tête un abbé commendataire auquel on adjoint un chapitre de chanoines. Durant plus de cent ans, l’église paroissiale est le seul témoignage laissé par les abbés.

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 L'entrée de la chapelle baroque.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 La plaque commémorative du rattachement à la France de Gorze...

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Une autre plaque commémorative témoignant de la mort des soldats de Napoléon 1er en ces lieux.

 

Louis XIV en 1688 offre la Terre de Gorze au prince abbé de Murbach, apparenté à la Maison régnante de Bavière, Philippe Eberhardt de Loeuwenstein. « Ce grand seigneur décide de reconstruire une résidence digne de son rang (un château ou palais abbatial, ndlr). Les travaux commencés en 1696 sous la direction du sculpteur-architecte Pierre Bourdict, se terminèrent en 1699. »(2) Le propriétaire y résida fort peu... « Son successeur immédiat, le prince Armand-Jules de Rohan Guéménée, archevêque de Reims, ne séjourna pas non plus à Gorze. Les abbés suivants, Monseigneur Bernardin Giraud, archevêque de Damas, puis le prince Doria Pamphili, nonce apostolique à Paris, nommé par Louis XVI en 1783, ne firent que passer à Gorze. Jusqu’à la Révolution, les appartements du château furent occupés par l’abbé de Chevreau, doyen du chapitre et vicaire général de la Terre de Gorze. »(2) Le château fut ensuite vendu comme bien national à Romain Gary, un particulier de Metz, puis en 1808 aux sieurs Beaujean et Mangeot ; et en 1811 au Département en vue d’y installer le dépôt de mendicité de la Moselle. Après, il devient successivement en 1813 hôpital militaire ; en 1816 caserne de cavalerie ; en 1828 propriété et succursale de l’Hôpital Saint-Nicolas de Metz ; en 1845 dépôt de mendicité ; en 1880 asile départemental ; en 1912 maison de refuge ; en 1922 Hospice départemental ; et pour finir, en 1978, Centre de soins et d’hébergement.

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Après la cour intérieure, les deux escaliers menant aux jardins à la française et les très belles allégories murales.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Un sphinge la femelle du sphinx...

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Le bassin en alcôve abandonné...

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Divinités gréco-latines posant. (ci-dessus et ci-dessous)

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Char tiré par des dragons...

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 La cour intérieure du Palais Abbatial vue de la terrasse des jardins.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

"Ô Toi, mon Sphinge !"

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Les jardins à la française (ci-dessus et ci-dessous) et au fond le Nymphée...

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

On approche du Nymphée, trésor déchu... avec en arrière-plan l'horrible bâtiment du Centre de soins et d’hébergement.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 Toujours à propos de la vue : "No comment !"

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

La déco sabordée et à l'abandon du Nymphée encore et toujours... (ci-dessus et ci-dessous). Les sculptures et bas-reliefs ont même été karcherisés par des inconscients croyant ainsi "sauver" l'édifice !

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 

UN NYMPHEE ET UNE CHAPELLE BAROQUES DANS LA BALANCE

 

L’édifice actuel souffre des outrages du temps. En forme de « U », il rappelle la mythique abbaye et le plan initial du château. Il « comporte un bâtiment central rectangulaire, encadré de deux pavillons prolongés par deux ailes en retour d’équerre. Le corps central et les ailes sont coiffés de toits à la Mansart. »(1)

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Un si bel ouvrage dans un tel état : une honte !!!

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Mais où passent nos impôts locaux ?

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Des scènes mythologiques ou statues de nymphes, de fleuves, de divinités (Dionysos, Vénus et Poséidon), des animaux marins ; ou d’abondants décors de personnages, d’oiseaux, d’arbres et de bâtiments.

 

Au rez-de-chaussée, on accède à une cage d’escalier tournant, dont la grille d’appui et les caissons en fer forgé, du XVIIème siècle, jouxtent une chapelle. Composé d’un vaisseau unique terminé par un chœur à voûte en cul de four, ce lieu de culte de style baroque comprend « une peinture à l’encadrement ovale représente Saint Gorgon patron de l’abbaye et de la chapelle. »(1) Le décor en stuc, blanc cassé, représentant des chutes de fleurs, d’ornements religieux et de trophées, déroule ses frises sur tout le pourtour. Une restauration s’impose avec remise aux couleurs d’origine. Il est à noter que les 14 tableaux du Chemin de Croix sont relégués au grenier… Le confessionnal, qui sert aussi de sacristie, possède deux systèmes pour confesser ; un panneau séparatif amovible indépendant et une grille en forme de « tarte aux pommes » directement incurvée dans la porte d’entrée ; dont se serait inspiré un pâtissier en 1903 pour faire des rayures sur ses desserts ; technique largement répandue de nos jours.

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

La cage d’escalier tournant, dont la grille d’appui et les caissons en fer forgé, du XVIIème siècle.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

La chapelle baroque, la mezzanine pour la chorale.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

L'Autel.

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

L'encadrement ovale représente Saint Gorgon patron de l’abbaye et de la chapelle.

Le décor en stuc, blanc cassé, représentant des chutes de fleurs, d’ornements religieux et de trophées, déroule ses frises sur tout le pourtour :

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Le choeur...

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Ci-dessous : un panneau séparatif amovible indépendant et une grille en forme de « tarte aux pommes » servent de confessionnal à la sacristie. La grille aurait inspiré un pâtissier en 1903 pour faire des rayures sur ses desserts ; technique largement répandue de nos jours.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Les jardins à la française.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012 

Dehors, surplombant les jardins à la française, se trouve le nymphée ou théâtre d’eau ; hélas entièrement asséché. Un mur cintré domine un grand bassin, encadré de deux petites fontaines bétonnées à tête de lion. Un escalier semi-circulaire mène à une seconde terrasse étroite et en arc de cercle, bordée par un canal surmonté de huit niches à arcades abritant des scènes mythologiques ou statues de nymphes, de fleuves, de divinités (Dionysos, Vénus et Poséidon), des animaux marins ; ou d’abondants décors de personnages, d’oiseaux, d’arbres et de bâtiments. L’endroit comprend aussi trois fontaines. Le thème de l’eau semble jaillir de partout, des stalactites bordant le mur, des urnes et de la gueule des animaux. « Cet élégant ensemble (…) souffre hélas des injures du temps et de l’indifférence des hommes. On ne peut que déplorer l’état d’abandon dans lequel se trouve cette admirable construction. »(2) La pierre de jaumont est dévorée par les eaux de ruissellement, les chocs thermiques et les mousses. Un escalier conduisait autrefois au potager et au verger qui s’étendaient jusqu’à la forêt ; de nos jours remplacés par la présence défigurante des bâtiments ultramodernes du Centre de soin.

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Le thème de la vigne très présent...

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Bacchus ?

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

 L'état d'urgence devrait être décrété pour sauver ce monument !

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Vue sur le Nymphée et le centre ultra-moderne...

Malgré un classement en 1932, aux monuments historiques, de la porte d’entrée, d’un escalier extérieur, des terrasses et des fontaines, et en 2003 des appartements du 1er étage, de la chapelle, et de l’escalier à vis à noyau évidé ; ce patrimoine lorrain unique en son genre est tombé dans l’oubli. Cette situation dramatique interroge sérieusement sur les impératifs culturels du Département de la Moselle, de la Région et de l’Etat. Quand on sait que la construction de l’annexe du Centre Beaubourg de Metz (qui promouvra uniquement « l’art » dit moderne des petits cercles entendus) va coûter plus de 39 millions d’Euros, cela révolte. Alors simple oubli ? Aveu d’impuissance ? Négligence éhontée ? Ou tout simplement affaire en cours…

 

© Jean Dorval, le 24/01/05, pour LTC Grands Reportages.

 

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 

 

 

 

PS : Office du Tourisme de Gorze 22 Rue de l’Eglise 57680 GORZE -Tél./fax : 03.87.52.04.57

 

Sources documentaires : « Promenades à Gorze et dans les environs » de Marcel Gourlot , édité aux Editions Serpenoise (1992) - « Gorze au fil des siècles » de Marie-France Jacobs, Conservateur en Chef au Conservatoire du Patrimoine de Nancy, Editions Serpenoise (1993)

(1) Extrait du discourt du circuit de visite selon Marcel Gourlot – (2) Extrait de l’article de Marcel Gourlot publié dans : « Renaissance du vieux Metz et des Pays Lorrains » - n° 83 de Mars 1992

© Crédit photos : Jean Dorval 2005. 

 

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Déesse marine.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Poséidon allongé ?

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Détail d'un magnifique bas-relief.

soyotte,les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012

Il a une bonne boubouille ce p'tiot joufflu.

14/06/2012

LES BEST OF JD : « UN TRESOR DE TRADITIONS A DECOUVRIR A SAINTE-MARGUERITE DANS LES VOSGES. »

LES BEST OF JD,UN TRéSOR DE TRADITIONS,à DéCOUVRIR,à SAINTE-MARGUERITE,DANS LES VOSGES,vosges,le marquis de pange, pange, le château de pange, les héritiers de bessler, jean dorval pour ltc grand reportages, jean dorval pour ltc, ltc, latourcamoufle, la tour camoufle, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, union européenne, ue, le mouvement perpétuel, une éco-énergie, infinie, baillonnée par les lobbies, mère nature, mle bricoleur de génie, environnement, énergie pure, développement durable, fukushima, tchernobyl, système magnétique, mike brady, perendev, léonard de vinci, christian huygens, john bernoulli, robert boyle, georges b. airy, nikola tesla, orffyreus, jeux olympiques de londres, jo de londres, sommet sur le, de rio, juin 2012, rio +20

C’est au confluent des vallées de la Meurthe et de la Faye que se trouve Sainte-Marguerite, dans les Vosges. Cette petite commune de 2259 habitants(1), limitrophe de Saint-Dié-des-Vosges, se caractérise par un relief peu marqué. Le sol est constitué essentiellement d'alluvions, comme en témoigne la présence de ballastières. Tout au long de son histoire, cette ville se développe autour d'une chapelle, devenue depuis une église. Séquence « Histoire locale… » On raconte, à ce propos, que l’Empereur Charlemagne chassant dans la région se trouve bloqué dans les marais qui occupent alors la vallée. Pour s’en sortir, il s'en remet au Ciel, afin de trouver un gué. Une fois exaucé et arrivant sur une rive ferme, il décide en remerciement d’y faire construire une chapelle dédiée à Sainte-Marguerite d'Antioche, patronne d'une de ses filles. Et c’est ainsi que, peu à peu, une population sédentaire commence à s'établir autour de ce sanctuaire. De ce fait, on assèche les marais qui ne laissent pour traces que leurs noms, devenus des lieudits : le Faing, les Pierres du Faing, etc... De même, la forêt recule progressivement, laissant place aux champs et pâturages. Au cours des siècles, la ville à plusieurs reprises est détruite par les guerres successives qui ravagent la Lorraine. De ce fait, elle ne comprend pratiquement pas de maisons et monuments anciens ; sauf ladite église, miraculeusement préservée, avec son clocher du XIIIème siècle, classé monument historique. De même, en 1914, la mairie est incendiée, et la commune se retrouve sans archives. Tous ces malheurs du passé n’empêchent cependant pas ce petit bourg de nous réserver une surprise de taille. Mais, voyons cela de plus près…

 

 

les best of jd,un trésor de traditions,à découvrir,à sainte-marguerite,dans les vosges,vosges,le marquis de pange,pange,le château de pange,les héritiers de bessler,jean dorval pour ltc grand reportages,jean dorval pour ltc,ltc,latourcamoufle,la tour camoufle,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,union européenne,ue,le mouvement perpétuel,une éco-énergie,infinie,baillonnée par les lobbies,mère nature,mle bricoleur de génie,environnement,énergie pure,développement durable,fukushima,tchernobyl,système magnétique,mike brady,perendev,léonard de vinci,christian huygens,john bernoulli,robert boyle,georges b. airy,nikola tesla,orffyreus,jeux olympiques de londres,jo de londres,sommet sur le,de rio,juin 2012,rio +20

 

 

« LE MOHO DE SOYOTTE »(2)

 

La Soyotte, groupe d’art et de traditions populaires, est une association loi 1901 fondée en 1955. Après s’être intéressée aux danses, chansons et coutumes traditionnelles vosgiennes, elle décide de faire revivre l’habitat et les vieux métiers vosgiens. A ces fins, en 1976, elle achète une vieille ferme datant de la fin du XVIIIème Siècle, située à l’entrée de Saint-Dié, au Faing de Sainte-Marguerite. Cette vieille demeure paysanne, typique de la région, avec ses portes de grange et d’écurie cintrées, son long couloir séparant l’habitation de la partie réservée aux animaux, sa cuisine dallée en grès rose avec ses magnifiques poutres apparentes, son immense cheminée et son four à pain, sa petite fenêtre devant la pierre à eau, sa pompe à eau, sa cave à fromage, son coin à jouets, ses petites chambres et son grenier à foin, a été remise en son état originel et réaménagée par une équipe de bénévoles, dont l’origine paysanne garantit une reconstitution authentique de la vie des agriculteurs de l’époque. En tout ce sont quelques 7.000 objets qui donnent un supplément d’âme à cette maison d’autrefois. On y trouve les outils des artisans d’antan, soit 84 métiers référencés (menuisier, tanneur, fileuse de lin... lavandière, coiffeur à domicile, horloger, forgeron, dentellière (et carreau), charron (fabriquant de roue), cordonnier, tonnelier, apiculteur, etc. ). D’autre part, deux fois par mois, des ateliers vous permettront d’apprendre des savoir-faire ancestraux, comme la dentelle aux fuseaux, la broderie au ruban ou perlée, le fil au rouet, le tissage, les paperolles (à l'origine, des bandes de papier dorées sur la tranche, fabriquées par les Carmélites, destinées à l'encadrement des images pieuses), les poupées de chiffon, les tuiles en bois, la vannerie et l’épinette (un instrument typique des Vosges surnommé affectueusement "la bûche à musique", une sorte de vielle comprenant trois cordes à musique et trois autres à rythme). Tout au long de l’année, vous pouvez aussi assister à d’autres animations, comme les veillées à l’ancienne, les soirées vidéos ou diaporamas sur des sujets spécifiques, les spectacles et concerts de musique folkloriques, les expositions temporaires variées, les visites à thèmes (fil, bois, lait, cuisine, jeux, école, musique… ), la fabrication du pain au feu de bois, etc. Enfin, à la Maison de Pays (entrée libre), vous ferez votre marché de produits du terroir local. Vous y découvrirez des terrines et rillettes de poisson, des terrines de volailles, du foie gras, des bluets (le nom canadien de la myrtille, une sorte de brimbelle), des produits dérivés du miel, des herbes aromatiques, des macarons, des confiseries, des confitures (de chopécu, nom en patois, de la baie d'églantier, de couleurs orange et rouge, plus longue à épépiner que les groseilles), des sirops, des ribottes (un apéritif fait à base de brimbelle ou de cassis), des petits crus de fruits (vins généralement de fruits rouges, comme les brimbelles, groseilles, framboise, mûres.. voire de rhubarbe), de la bière des Hauts ; mais aussi des vidéos, livres et cartes postales sur la Soyotte et les vieux métiers. La Ferme Musée est plus que jamais vivante, alors réinvestissons ce lieu pittoresque, témoin de notre passé et surtout de notre présent ! La sympathique et accueillante Marie-Thérèse et son équipe vous y attendent !

 

© Jean Dorval, le 05 mai 2008, pour LTC Grands Reportages. 

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

 

 

 

 

 

 

INFO+ :

La Ferme Musée de la Soyotte

684 Chemin du Greffier

88100 – SAINTE-MARGUERITE

Tél. : 03.29.56.68.89

Fax. : 03.29.56.28.42

Adresse courriels : soyotte@yahoo.fr

Un site : http://soyotte.free.fr

Tarifs des visites guidées : adultes individuels : 5€, groupe : 4€ ; enfants : 2€

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 10h00 à 12h00, et de 14h00 à 17h00

Le dimanche entre Pâques et la Toussaint de 15h00 à 17h00

Groupe sur réservation ; fermeture en janvier (sauf réservation de groupes).

LES BEST OF JD,UN TRéSOR DE TRADITIONS,à DéCOUVRIR,à SAINTE-MARGUERITE,DANS LES VOSGES,vosges,le marquis de pange, pange, le château de pange, les héritiers de bessler, jean dorval pour ltc grand reportages, jean dorval pour ltc, ltc, latourcamoufle, la tour camoufle, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, union européenne, ue, le mouvement perpétuel, une éco-énergie, infinie, baillonnée par les lobbies, mère nature, mle bricoleur de génie, environnement, énergie pure, développement durable, fukushima, tchernobyl, système magnétique, mike brady, perendev, léonard de vinci, christian huygens, john bernoulli, robert boyle, georges b. airy, nikola tesla, orffyreus, jeux olympiques de londres, jo de londres, sommet sur le, de rio, juin 2012, rio +20

 

Sources documentaires sur Sainte-Marguerite et images :

Wikipédia, l'encyclopédie

 

Notes :

(1) Au recensement de 1999

(2) Phrase en patois vosgien se traduisant par « La maison de la Soyotte ».