Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !

ltc live LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE.jpg

06/10/2017

LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !

ltc live LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE.jpg

LTC LIVE : FÊTE DE LA MUSIC, PAS LA GUERRE !

ltc fete de la music 2017.JPG

Tes Yeux-Vers (3)

Tes Yeux-Vers,mots pour la muse, le nouveau recueil de poésie de jean dorval, édilivre, saphorisme, jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd

 

À la Libellule aux larges Yeux

 

Ma Boule de Cristal

Flamboyant de Joie

Le Feu qui t’habite

Rougeoie tes Joues

D’une Pourpre-Abricot

 

Pour tes grands Yeux-Pers

Fervents-Travers

Je suis prêt à me perdre

En Absinthe

Lueurs-Mentholées

 

Tes Transports-Effectifs

Sont plus Puissants

Que l’Impétueux

Torrent des Montagnes

Épousant chaque recoin

Du Paysage

 

Ô Toi

Mon Plaisir

Et ma Gloire

Je t’offre

Ces quelques Vers

Pour te faire Rêver

 

Ton Cœur

En Vendange

M’accueille

D’un Éclat-Mystérieux

Ta Voix m’innocente

De tous nos Péchés

 

Je sommeille

À l’Ombre

De tes Cils

Tout Entier

Tu me ravis

D’Importance

 

Ton Aurore

Me console

Me fait prendre

Mon Essor

 

Tu as

Le Parfum des Anges

J’épouse

Ta Chaire-Spirituelle

Et passe

En Mode-Manuel

 

Le Feu-Diamanté

De tes Yeux-Vers

Me rend esclave

De ton Âme-Slave

 

Je t’obéis

En Félicité

Tu guides

Mon Dévouement

Ton Fleuve-Agile

Sur ma Vie

Ruisselle d’Émoi

Me Purifie de Tout

 

Ma Compagne

Qui sur ma Vue

Glisse

En Ombres-Chairs

Au Creux

De tes Forts-Accents

J’épanche

Mes Notes-Jointives

 

Belle-Inonde

Séduisante

Toile de Soie

Tu te pâmes

En Oraison

Et...

Au Confessionnal du Cœur

Tu m’étourdis d’Ardeurs

 

Ô Liberté Chérie !

Dans ta Hotte

Très Hot

J’instille

Ma Sublime

Je te débauche

Bouchée-à-La-Reine

En Langoureux-Vertiges

 

Ma Chrysalide-Fétiche

Frénétique

Et Frémissante

Tu déplies

Tes Ailes dans ma tête

Et Tu me fais

Prendre mon Envol

En ta Mémoire-Affective

 

Indolente et Voilée

Ô Irradiant-Climat !

Tu es la Neige

Et la Lave

Mélangées

 

Âme en Ressac

Teintée d’Azur

Glacée de Rose

Larmée d’Or

Je suis perdu à Dessein

Seul dans ton Linceul

 

Liqueur-Suave

Qui me ronge

Ô ma Vie !

Ô ma Reine !

Ô ma Petite-Mort Intime !

Tu remplis mon âme

De ton Soleil

En toute Saison

 

Ô Vivifiant-Climat !

Tu es

La Glace

Et le Feu

 

Toutes nos Extases

Sont Nectar

Aussi subtil

Qu’harmonieux

 

Je veux peindre

Ta Sensibilité

Je veux peindre

Ta Beauté

Je veux peindre

Ta Jeunesse

 

L’Air de Fête

Qui balaye ta Jupe large

Imprimée

Des plus belles

Fleurs des Champs

Dans lequel je flotte

Me fait quitter la Galaxie

 

Saveur-Orientale

Splendeur-Vagabonde

Jacinthe-Blanche

Jacinthe-Rouge

Ma Tasse de Thé

Notre Monde s’endort

Dans ta chaude Tanière-Ambrée

 

Je déchire les ténèbres

Pour faire place

À ton Sourire

Ton Théâtre

D’Ombres et de Lumières

En représentation continue

S’anime à toute heure

 

La Joie monte en moi

Comme la Marée

Le Parfum

De ta Gorge nue

Me pousse

Au Baiser de Foi

 

Chant

Des Vendanges Tardives

Vin de Miel Sacré

Ton Cri-Poussif

Sonne toujours le Départ

De ta Chevauchée

 

Je suis le Partisan

De tes Courbes

Ton meilleur Défenseur

Hier c’était l’Automne

Voici l’Été de tes Bras !

 

Je veux bâtir

Pour Toi

Et avec Toi

Un Autel à Bonheur

Mes Rimes-Animales

Te sont confiées

 

Ma Royale-Victoire

Mon Mime-Fécond

Je jongle entre

Tes délicieuses

Morsures et Griffures

 

Ma Colombe-Vitale

J’adore ta Passion

Celle qui me mène

À tes Hanches

Savoureuses et Offertes

 

Alors

Mille Sonnets

Mille Sonnettes

S’accordent

Et résonnent

En Nous

 

Tout en Toi

Est digne d’être Aimé

Ton Œil mauve

Me conduit

À tes Nuits Fauves

 

Aimons-Nous Doucement

Mais...

Aimons-Nous Vivants !

 

Mon Opaline

Aux Seins butinés

Que je pointe du doigt

Mon Opaline

Aux Reins profonds

D’où surgissent

Mes Étincelles

Tu es

Mon Indulgence-Plénière

 

Aimons-Nous Goulûment

Mais...

Aimons-Nous Vivants !

 

Je Laboure

Et Ensemence

Ton Cœur-de-Bonbon

Comme on hérite

D’une Terre-Inconnue

D’un Nouveau-Monde

 

Tes Bas-Résilles

Rouge-Carmin

Tes Hauts

De Hurle-Levant

Font tinter

Ma Cloche-de-Brune

Et me rappellent

De toujours Veiller

Sur la Tente-Commune

 

À tes Côtés

J’ai plus de Souvenirs

Que si j’avais

Déjà

Mille ans de Vie

Et d’Envie

 

À tes Côtés

Tout s’arrête

Et continue

Se renouvelle

 

Pour Toi

Et en Toi

Je suis

Le Voyageur du Temps

Qui s’écoule

Paisible

Et Souverain

 

Le tien, Rien que le Tien !

 

© Jean DORVAL, le 28 septembre 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

(3) D’après la chanson As we open, So we close des OMD (2017) ; et le recueil de poésie Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire (1867)

 

LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !

ltc live LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE.jpg

Absolute LTC@LIVE . DARK SESSION .

kc & the sunshine band, electronic, depeche mode, wham, pato banton, morcheeba, martin solveig - all stars ft. alma, absolute ltc@live, jean dorval pour ltc live, jean dorval, glorious, en concert de louange, samedi 18 novembre 2017, montigny-lès-metz, moselle, église sainte jeanne d'arc, indochine, absolute ltc@live .dark session., ub 40, new-order, omd, simple minds, swing heil, elvis presley, alphaville, echo and the bunnymen, bee gees, ltc@live, jd, la communauté d'ltc live, ltc live, the lords of the new church, taxi girl, silverstein, get up my shoes, new order, cocteau twins, ltc live : la music est le miel de l'âme !, the smiths, ltc live : l'instant love-love, sex pistols, ltc live : le micro-climat musical !, the church, the human league, ltc live : le watt-peak musical, hommage pour les 25 ans de la disparition de gainsbarre, ltc live : la music box !, ltc live : social music player, les zizikales d'ltc live : live music only !, level 42

LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !

ltc live LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE.jpg

LTC LIVE : LE MUR DU SONG !

ltc live le mur du song.JPG

STOP ! Goûtez-moi ça ! C'est 100% LTC LIve !

ltc viande 2.JPG

Interview de Jean DORVAL par Edilivre, à propos de la sortie de son recueil de Poésie "Mots Pour LA Muse."

Rencontre avec JEAN DORVAL, auteur de "Mots Pour LA Muse"

Jean DORVAL

Edilivre : Présentez-nous votre ouvrage.

JD : Mots pour LA Muse est la suite logique de Et Dieu créa la Nymphe. Et de la Muse à la Nymphe - deux mots pour définir la Femme sublimée et inspiratrice - il n’y a souvent que le temps d’une respiration rapprochée... Ce recueil est dédié à la Femme idéale, celle qui transparaît régulièrement en arrière-plan ou directement dans mes poèmes. Elle peut être imaginée ou vécue, différente ou similaire, selon les vers. La Muse imaginée, qu’elle soit purement fantasmée, ou vue au travers de célébrités, reste mythique et motivante. Ce sont par exemple des actrices et des chanteuses qui m'ont fait rêver sur Écran Géant ; telles Lena Olin et Françoise Hardy. Françoise Hardy a lancé le port des pulls à l’envers, dont le col en V dévoilait sa délicieuse chute de dos majeur, et des minijupes... (J'aaadooooorre !) Tous les grands couturiers, comme Courrèges, etc. ont testé sur Elle leurs chefs-d’œuvre sur-mesure, Ô Féminin ! Ces femmes célèbres restant inaccessibles, il y a une sorte de transcendance à imaginer pouvoir les conquérir. Cela relève bien sûr du pur fantasme ! Enfin, la Muse vécue (à l’image de ma délicieuse coiffeuse Ella...), anonyme ou non, dans mes textes, reste la plus inspirante. Là, on entre dans la Vie réelle, en 3D, ponctuée de fragrances Ô Féminin, du doux écho d’un baiser, de la caresse d’une peau chaude de désir, de la respiration d’une chevelure, etc. Ce qui me conduit irrémédiablement à une Poésie de témoignage, d’expérience personnelle (sans prétentions). Ce sont mes plus beaux électrochocs sentimentaux, ceux qui guident ma Plume à l’infini !

Edilivre : Pourquoi avoir écrit ce livre ?

JD : Ce livre est ma modeste contribution pour un retour à l’Amour vrai et biosentimental. Dans ce Monde où les Êtres Humains – qu’ils soient hétérosentimentaux ou homosentimentaux – ne se font plus beaucoup confiance, j’affirme haut et fort que chacun peut vivre une ou de belle(s) relation(s) sentimentale(s) durant toute sa Vie. A chacun de savoir saisir sa chance et de la Vivre tout simplement ! L’Amour, pour peu qu’on lui redonne toute sa place, restera toujours la plus belle Aventure Humaine - bien plus excitante que celle de la conquête spatiale - à partager à Deux sans plus attendre, la tête dans les étoiles !

Edilivre : A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

JD : Ce livre s’adresse à tous les Amoureux de la Vie, aux Protecteurs de Sentiments, aux Veilleurs du Feu Sacré de la Lanterne d’Amour, qui seuls savent apporter une valeur sûre et ajoutée à l’Existence, et qui ne sauraient trahir ce Mystère Éternel que partage deux Êtres qui s’aiment. Il faut que les gens en couple réapprennent à s’Aimer durablement, à respecter leur micro-environnement, à se faire confiance, et à se pardonner mutuellement quand cela est nécessaire, pour pouvoir avancer ensemble à chaque instant, afin que leur relation s'épanouisse sans contraintes. Leur Bonheur en dépend ! Ainsi, l’Amour reste un jardin qu’il faut savoir entretenir tous les jours.

Edilivre : Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

JD : Philippe Besson disait à propos de l’Amour : "Aimer, ce n’est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C’est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu’il y a quelqu’un au bout qui dit d’une voix douce et calme : avance, continue d’avancer, n’aie pas peur, tu vas y arriver." Besson traduit exactement ce que je ressens en Amour : rien n’est acquis, il faut savoir se remettre en cause et croire qu’un Sentiment, un beau Sentiment, cela s’entretient tous les jours comme un jardin secret ! L’Amour ne dure dans le temps que si le SAV est assuré à Deux ! Il faut savoir accepter les défauts de l'Autre, et surtout, en apprécier les qualités. Aimer, c’est accepter l’Autre comme il est et non pas comme on voudrait qu’il soit !

Edilivre : Où puisez-vous votre inspiration ?

JD : Je puise mon inspiration dans l’Art en général (cinéma, littérature, musique, sculpture, peinture, théâtre, danse, etc.). Quand un film m’intéresse, je prends des notes dans le noir sur mon Moleskine – Ernest Hemingway utilisait le même support écrit – puis de retour chez moi, je leurs donne forme, les transforme en vers, sur un fond musical qui peut aller de l’Opéra à la Musique Punk. Je m’inspire aussi de tableau comme Dans le Lit, le baiser d’Henri de Toulouse-Lautrec (1892). Par la même, je trouve mon inspiration dans la vie de tous les jours, dans mon vécu. A l’image de cette jeune femme qui était en retard au travail et qui m’a percuté en vélo rue Lafayette à Metz. Elle s’est excusée en m’embrassant. Du coup, je lui ai écrit le poème Le Baiser... Voilà le genre de situation qui inspire particulièrement ma Poésie !

Edilivre : Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

JD : Toujours de la Poésie, rien que de la Poésie ! Je suis en train de terminer la trilogie des Muses et des Nymphes. Le troisième volet Les Mots A(i)mants [avec un titre à trois niveaux de lecture : Aimant (d’aimer), Aimant (d’aimanter) et Amant (si on ne prononce pas le "i")] est quasiment terminé. Ce sera mon sixième opus, mon point d’orgue et de vue imprenable sur le Monde Ô Féminin ! De plus, prochainement, comme déjà annoncé, sortira aussi Mémoire Ouvrière qui sera la transposition de l’opéra Carmen de Bizet (la célèbre rouleuse de tabac de Séville du 19ème siècle) à la Manufacture des tabacs et des allumettes de Metz (dont le début d’activité date de 1868 et la désaffection de 2010) ; une Histoire d’Amour sur fond de lutte sociale. Cet ouvrage est en cours de rédaction. J’attends une précieuse documentation pour étayer mon propos, depuis plus d’un an... Jean-Louis (un ami), STP, pense à moi ! Et sinon, j’ai un recueil sur la Lorraine d’antan et ses paysages qui est déjà bien démarré... La Passion que je porte à ma région d’adoption reste incontournable et inaltérable, avec Gorze toujours en toile de fond. Un village séculaire connu pour son aqueduc romain du Iᵉʳ siècle, qui alimentait Metz, et son abbaye bénédictine fondée au VIIIᵉ siècle, foyer majeur du chant messin, futur chant grégorien. Et surtout le Mont Saint-Blin, mon Solutré à moi...

Edilivre : Un dernier mot pour les lecteurs ?

JD : A une époque de grands bouleversements religieux, humains, géopolitiques, sociologiques et climatiques, il serait plus que temps d’avoir une Love-Révolution, afin que des valeurs saines reviennent au premier plan dans la Vie de tous les jours, et notamment dans la Relation Amoureuse. Loin du matérialisme, de la malbouffe, de l’obsolescence programmée et de la malbaise, la Valeur Humaine doit de nouveau prédominer pour que dure (toujours...) l’Amour ; certes décomplexé, mais sérieux ! Claudie Gallay disait : "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." Et Les philosophes, in Ma plus belle conquête, de conclure mon propos : "Ma plus belle conquête sera celle de ton coeur." Alors, que chacun ouvre son cœur à son Âme Sœur !

ltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie

 

© Crédit photos : Jean DORVAL pour LTC Lecture 2017

Source :

Edilivre.com/Rencontre-avec-Jean-Dorval-auteur-de-Mots-po...

iNFOS+ :

Mots Pour LA Muse

De Jean Dorval

05/10/2017

LTC LIVE : FÊTE DE LA MUSIC, PAS LA GUERRE !

ltc fete de la music 2017.JPG

04/10/2017

LA COMMUNAUTE LTC LIVE : LISTEN TO YOUR EYES !

ltc live la communauté d'ltc live.jpeg