Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2020

Ferme les Yeux (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

Ferme les Yeux

Laisse-Moi

M'Imprégner en Toi

Buvard-bavarde Paralysée

Qui Boit ma Ciguë

Jusqu’à la Lie

Sans Pouvoir Lever l’Encre

 

Détends-toi

J’Embrasse ton Portrait

Trait-pour-Trait

Le Jeu-du-Miroir

Interprète tous mes Prétextes

Interpelle tous mes Réflexes

 

Ma Reine, mon Etoffe

Qui M’Empresse

De Près comme de Loin

Je Prends le Temps de t’Observer

Je ne peux Sortir

Que par tes-Yeux-Libellules

 

Au Pied de la Vallée

Au Pied des Falaises

Le Long-du-Rhin Sombre-Mystérieux

Quand les Oies-sauvages Décollent

Je Pense à Toi, Ô Balafre de Joie !

 

Aux Champs-de-Fleurs

Ce Soir de Lune

Mon Talent-d’Achille

Tu Captes les Rayons-du-Soleil

Rayonnes de toute ta-Beauté

Je suis Alors ton Rimbaud-Warrior

 

© Jean DORVAL, le 1er juin 2020, pour LTC POésie

 

(1) D’après les Morcifs : Chanson Rock With You de Michael Jackson ; Talk by Coldplay ; Mano Suave de Yasmin Levy & Natacha Atlas ; Cuban Overture et Rhapsody In Blue de Gershwin ; Crush by Garbage ; et Ready to Go by Republica

Vos Secrets… [by Mallarmé]

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

"(…) J’aimerais

Etre à qui le destin réserve vos secrets. (…)" (1)

 

(1) Hérodiade par Mallarmé 1914, 8e édition

21/05/2020

Le Nombre d’Ailes (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

L’Echo des Matines-câlines

Résonance Parfaite

Gorgée de Vers-Tiges

Décolle vers sa Plage

Comme Nombre d’Ailes

 

Elle Prend la Pose

Vêtue d'Ecume de Mer

Sa Peau-ésie dentelée

Ses Seins en Ambassade

Embrassent le Vent sablé

 

Pris dans sa Tourmente

Il Dégrafe son Corps-Sage

Dépose la Main sur son Cœur

Tente de Compter

Entre ses Deux-Tétons

Tous les Papillons Multicolores

Qui s’Evadent vers le Large

 

Elle Pénètre son Ame

Le moindre de ses Atomes

Lui Appartient

Sa Voie-Lactée Brûle son Etoile

 

Sa Presqu’île Magnétique Consacrée

L’Envole dans le Sens Contraire

Des Aiguilles-affolées qui se Montrent

Exil-Volontaire qui le Conduit

Tout Droit dans ses Bras

 

Elle Tourne sa Tête

Il Aperçoit ses Yeux

Comme un Frêle-Oiseau

Elle s'Installe

Sur les Branches de son Esprit

 

Il Plonge dans son Regard

Des Matinales à la Tombée de la Nuit

Face-à-Face Silencieux-Agité

Durant lequel Il ne lui Faut

Que quelques Secondes

Pour Construire un Toit pour Deux

 

Il l’Aime en Lampe-Tempête

En Ouragan incontrôlable

En Vagues Folles montant à l’Assaut

De ses Côtes-d'Armor

 

© Jean DORVAL, le 21 mai 2020, pour LTC POésie

 

(1) D’après le Poème La Chanson du Mal-aimé de Guillaume Apollinaire (1880 - 1918) ; et les chansons : L'amour by Bon Entendeur vs Mouloudji, Come Closer by Guts, Lujipeka & Lorenzo ; et Old Swan by Mark Lanegan

20/05/2020

Eliyahu (1) (2)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

Eliyahu la Chantée

A la Ressemblance

D’un Bel-Orient qui Balance

Matin-Satin scintillant

Qui Elève, Relève, Révèle

 

S’Etirant jusqu’au Soir

En Demi-Lune recroquevillée

Son Ombre Vient à sa Rencontre

Remplit ses Yeux de Désir

 

Elle Couvre ses Vagues-à-l’Ame

De Cris-magnifiques

Au Tournant de sa brûlante-Ruelle

Epouse-royale Caressant son-Nombre

Enfer dans lequel, Il se Tréfond

 

Ô Sœur-Lumineuse

Bateau-ivre qui le Coole

Ses Baisers le Font Roi

Réchauffent leurs Corps-Blancs

Corps-Beaux Voyageurs

 

L’Aube du Printemps-Galant

Faiseuse de Ciel roses-Plis

Invite Mars et Vénus dévêtus

A s'Embrasser à Bouches-folles

Sous la Prose qui danse-Nue

 

Hürrem Guide le Sultan

A la Lueur d'une Chandelle

Ses Baisers-Florentins

D’une Saveur-impertinente

Parfument d’Etoiles l’Effet de Moire

Morsure aux Premières-Fureurs

 

Cœurs et Ames sur le Pont-des-Soupirs

Le Ciel s'Ecoule par Eux-Deux

Au Tonneau des Danaïdes

Candides, Ils n’Oublieront Jamais

Ce Vol de Colombes qui vers le Soleil Sème

 

Ces Immortels Chaque Nuit au Flambeau

Ouvrent la Porte à leurs Démons-Volontaires

Le Son-éperdu de leur Violon-Tzigane

Vacille Lucioles, Tremble Vents-contraires

Vogue Cygnes mourant de Plaisir

 

Ardente-Lyre qui Brûle son beau-Mourir

Elle Apprivoise les Feux-Follets verts

Au Vœu de son Echine-Badine

Sa Musique d’Infernal Zigzague

Sur le Fil d’un Couteau chauffé-à-blanc

 

© Jean DORVAL, le 20 mai 2020, pour LTC POésie

 

(1) Eliyahu ou Élie est un nom théophore, comme bien des noms qui figurent dans la Torah. En hébreu, le prénom Aliyahū signifie "Dieu est Yahvé"

(2) D’après le Poème La Chanson du Mal-aimé de Guillaume Apollinaire (1880 - 1918) ; et les chansons : L'amour by Bon Entendeur vs Mouloudji, Come Closer by Guts, Lujipeka & Lorenzo ; et Old Swan by Mark Lanegan

16/05/2020

Ma Lune-Scintillante (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

L’Unique Rose-radieuse

En Lune-Scintillante

Resplendit d’Orientale

Aux Saveurs-Patchouli

 

Sa Beauté-Céleste, sa Peau en Everest

Source de Vie, Printemps de Joie

Sens des Jours, Clarté des Nuits

Possède mon Cœur d’Heur-en-Heur

 

Ses Cheveux-Familiers

Ses Sourcils-arqués

Ses Yeux Resplendissants-Guerriers

Me Rendent Malade d’Elle

 

Mourir au Creux de son Cou

Où s’Agite mon Pouls

Devoir Dévorateur de mon Bonheur

En délicieux-Tourments

Insatiable-Torture

Dont on réclame l’Exécution

 

Je Célèbre sans Cesse Mon Seul-Secours

Mes Larmes Suivent les Torrents

Qui en Courants-Contraires

Me grisent, me Rendant Ivre d’Elle

 

© Jean DORVAL, le 16 mai 2020

   pour LTC POésie

 

(1) D’après une Poésie d’Amour du Sultan et Poète Soliman le Magnifique dédiée à la Sultane Roxelane (Hürrem) son épouse ; et la chanson Me and My Big Ideas des Tears For Fears

15/05/2020

Délice d’Amour [by Stendhal]

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

"L’amour est une fleur délicieuse, mais il faut avoir le courage d’aller le cueillir sur les bords d’un précipice affreux."(1)

 

(1) Stendhal in De l’Amour (1822)

Les Vœux du Roy de Trance (1) (2), Lui le XXe

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

L’Immortelle Destinée

Ambassadrice de mes Sentiments

Femme de Lettres-Sésame

Fleur-de-Sel Amère-Sucrée

A l’Intention Belle et Pure !

 

"Chère Muse,

 

Vous êtes au Poète

Ce que le Modèle est au Peintre

 

Votre divine Contrée

Inspire certes bien des Maux

Mais, Elle est avant-Tout

La Source de mes Mots

 

Alors faut-il être Mal-aimé

Ou Mâle-aimé ?

 

La Question ne se Pose Pas

Vous êtes la Tendre-Amie

L'Elue de ma Plume

Je ne peux me Passer de Vous

Un simple Clin-d'œil ne Saurait Suffire

N'hésitez Point à Satisfaire ce Désir

Qui depuis l’Orient Point jusqu’à l'Extrémité du Monde

 

Je Vous Renouvelle donc

Mes Vœux de Douceur d'Ame à Ame

 

Rien que le Plaisir d'échanger des Mots

En subtil Distinguo avec votre délicieux Fantôme

Me fait toucher les Cieux

Tel le Papier d'Arménie à la belle Flambée

 

Vous êtes mon Ange

Et je suis le Magicien

Qui Immortalise votre Beauté

Et le parfumé-Printemps

Qui suit votre Sillage

 

Aussi, ne Résistez Point

A mon Rite-pharaonique

Il redonne toute sa Liberté

A votre Terre-comprise

Ô Sweet-Home !

Ô Châle-Homme !

 

Votre dévoué-Serviteur

A l'Origine du Verbe-Incarné :

Le Vôtre !

 
Jean du Val d'Or"

 

© Jean DORVAL, le 15 mai 2020

   pour LTC POésie

 

PS :

Rien n’est une Faim

Tout n’est qu’Un Dé-Bu !

 

(1) Le terme "Transe" s'écrit aussi "Trance" (terme anglais). Il vient de la même famille que le verbe "transir" qui signifie au Moyen-Âge "partir", "passer", "s'écouler". Il découle du latin "transire". À partir du Ve Siècle, il prend souvent le sens de "passer de vie à trépas", comme le terme "Samadhi" est parfois utilisé dans l'Hindouisme. Bien que l'expression "entrer en transe" au sens d'un état psycho-physiologique particulier soit apparue au XIVe Siècle, l'Etat de Transe est connu depuis plus longtemps. Source documentaire : Wikipedia.org

(2) D’après Léo Ferré La chanson du mal aimé, inspirée du Poème éponyme de Guillaume Apollinaire

01/05/2020

Au Mois de Mais (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

Au Mois de Mais

Fais ce qu’il te plaît...

 

Ô Gai-Muguet

Brin royal élancé

Clochette parfumée qui s’agite

Aux Vents du Renouveau Printanier

Tu Titilles l’Air-Tourbillon

Qui Caresse mes Narines

 

© Jean DORVAL, le 1er mai 2020

   pour LTC POésie

21/04/2020

Le Courage (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

Le Courage

C'est te dire

Que je t'Aime

 

Le Courage

C'est de t'Attirer

Dans mes Bras

 

Le Courage

C'est de t'Avouer

Toute ma Tendresse

Pour que Tu aies le Courage

A ton Tour

De me Dire

Que Tu m'Aimes

 

© Jean DORVAL, le 21 avril 2020

  pour LTC POésie

 

(1) Inspiré par les chansons : Bizarre Love Triangle des New Order et Beautiful Day des U2 (U2 At The BBC) ; et par le thème du Printemps des Poètes 2020 : Le Courage

16/04/2020

Flamenco (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

Ma Prière Caresse

Tout ton Être

J'Invoque les Anges

Pour que Tu sois Protégée

J'Honore ton Âme

Pour l'Eternité

Tu es le Chemin qui Sauve

Le Seul qui me Fait Retrouver la Déraison

Tu fais vibrer la Corde-sensible de ma Guitare sèche

Tu me Joues en Position Flamenco

En Ex-voto Vibrato

 

© Jean Dorval, le 15 avril 2020

  pour LTC Poésie

 

(1) Prélude no.1 pour violoncelle, J.S. Bach, par Monica Torti