Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2019

La Nausée (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Toi l’Ombre-Fantôme

Tu te Sucres sur mon Dos

A l’Envie

Egoïste que Tu es

Sans Limites, tu me Tonds

Avec une Indécence-consommée

Coupable et Responsable jusqu’au Bout

Tu n’as jamais de Cesse

Tu te Repais de mon Âme-Maudite

Tu Bouffes mon Air

Sur un Air de ne pas y Paraître

Tu m’Etouffes en Touffes

Sans Jamais Lâcher Prise

A la Limite de la Nausée

 

© Jean DORVAL, le 12 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après Polonaise extrait de l’opéra Eugene Onegin de Tchaikovsky et le Veau d’Or extrait de l’opéra Faust de Charles Gounod ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Le Jardin-DUB (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Bouquet d’Arbres

En Négatif Photo

Saupoudré Poivre-et-Sel

Flash in the Night

Issu de Nulle-Part

Paire d’Yeux-noirs

Dans le Grand-Soir

Trainée de Poudre

En Coup de Foudre

Regard Singulier

Sur l’Au-Delà

Black & White Symphonie

Au Jardin-DUB

Qui Me Ramène à la Vie

 

© Jean DORVAL, le 12 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après la chanson : Performing Live In Paris by Dub Fx & Jahneration Jam ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Le Fluide de sa Nuit (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Il Voyage

De Cartes Postales

Pour Contes-de-Fées

En Bulles de Fraîcheur SODA

Qui lui Explosent en Pleine Tête

 

L’Eté lui fait du Bien

Il Prend la Vague

Cap sur la Détente

Adieu Limites !

Adieu Frontières !

 

Son 7ème Ciel

En Direction de l’Espace

Un Bonheur en ses Jours

Qui Donne des Ailes

Le fait Planer, Bon Vent !

 

La Lumière de son Studio

Comme les Lampadaires

Des Jardins Publics

Affiche ses Visions aux Murs des Rues

 

Il Mixe

Les Petites-Douceurs de ce Monde

Hanté par les Couleurs du Jour

La Nuit n’en Finit Plus

 

De Jungle-Urbaine

En Contours-Underground

Sa Fabrique à Confort

Cocktail Punky-multicolore

Le Perd en Fashion-Rêveries

 

Retombé en Enfance

Il Ressent le Parfum de la Délivrance

Il s’Evade

Au-delà des Limites Intemporelles

 

Ce Soir

Il Rayonne dans son Sommeil

Berce le Fluide de sa Nuit

Où il Tourne et Retourne

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

 

(1) D’après les chansons : Cache-cache du groupe Columbine ; Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; les poésies : la Nuit d’Alfred de Musset ; et l’Oraison funèbre de Henriette Anne d'Angleterre, duchesse d'Orléans, prononcée à Saint-Denis, le 21 août 1670, par messire Jacques Bénigne Bossuet

Battements d’Ailes (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Battements d’Ailes

En Contre-Jour

Ombre-et-Lumière

Jeux d’Orage, Ô Désespoir !

 

L’Ailleurs est Ici-Bas

Essentiel-Argentique

Filtre-Eminent

De Soie-Blanche Incandescente

Sur Toile de Fond Noircie

En Mire-à-Belle

 

Ici Vivent les Fantômes

Arborés, Adorés

Chevelus, Touffus, Feuillus

Les Bras Levés au Ciel

Celui de l’Âtre Brume-Faune

Qui Reçoit leur Prière Zélée

Un Courriel-Spirituel pour l’Eternité…

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : C'est pas Grave du groupe Columbine ; Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

15/07/2019

Capillus (1) (2)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Le Long Cheveux-Noir

Que Voilà, Que Voici

Sur Lequel s’Ecoule

Une Goutte de Sueur

S’Allonge Encore

Sous l’Effet

Du Mouvement Docile

De sa Pente en Long-Cil

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) Cheveu en latin

(2) D’après les chansons : Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Rapsodie en Absurdie (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Quai Vautrin

Embarquement Immédiat

Pour une Rapsodie en Absurdie

Au Son du Trompettiste-Marionnettiste

Lancé en Jazz-Machine

Orange sur Fond Noir et Cie

Le Transit vers les Voies Supérieures

De ce Monde est Annoncé

Impro-Visée Flirtant

Avec le Réchauffement-Climatique

Musique Maestro !

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Entre Rêve et Réalité (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Fenêtre sur Cour

Fenêtre Tout Court

Fenêtre sans Discours

Fenêtre Donnant sur Rien

Et sur Tout à la Fois

Fenêtre pour Disparaître à l’Improviste

Et se Réfugier Ailleurs

Dans un Monde-Parallèle

Entre Rêve et Réalité

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Sans Feinte (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Ces Deux Lune-Brunes

Sont à l’Identique

Elles se Relient

Comme pour

Une Première-Fois

A Chaque Fois

Elles se Complètent

De Dunes en Brumes

En Lagunes-Perdues

Sans Crainte

Des Contraintes de l’Etreinte

En Empreinte sans Feinte

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Nuages II (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Voyage sur les Flots-Célestes

Au gré de Tout et de Rien

Juste pour Finaliser l’Inutile

 

Musique de Chambre

Et de Chantre

Ouverture d’une Boîte d’Allumettes

A Craquer dans la Pénombre du Ciel

 

Cygne Noir Etirant son Signe

Se Déplaçant d’un Trait dans les Airs

Moire sur le Miroir du Soir

Berçant la Doulce Incertitude du Temps

Qui Poursuit sa Course

 

Rêve Bleu-Nuit

D’Eglantine-Sauvage Grimpant

Au Courant d’Air-Chaud Ascendant

Menant à la Prophétie de Nulle Part

 

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Nuages I (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Nuages Insolents & Orgueilleux

Gonflés, Dorés, Adorés

Prêts à Craquer en Eté

A Déverser des Larmes d’Or

Sur la Terre Assoiffée

Vous Prenez Tout le Monde de Haut

Tout le Monde au Dépourvu

 

Nuages en Beau Panache-Volage

Eternuement du Ciel Poussif et Pensif

Au Soir d’Orage

Natif du Captif-Plaintif

Vous Vous Evaporez où Bon Vous Semble

Par Tous les Pores de la Voûte-Stellaire

Et Sur la Surface de la Terre

Vapeur en Ruisseaux des Cieux

Sans Peur et sans Reproche

 

Nuages en Soierie du Temps

Qui Passent, Défilent et Défient le Monde Entier

Vous n’en Finissez Plus de Vous Evader

De Parcourir, Recouvrir, avec de Grands Airs

La Planète Terre qui se Love

Dans vos Bras Comme dans une Echarpe

Vous êtes la Matière Grise de l’Humanité

Ronde et Féconde

La Malle des Indes en Mousson

De Milliards de Goûtes d’Eau en Suspension

 

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Il y a Quelque Chose… (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Créer à Partir de Rien

C’est Inventer du Néant...

 

Il y a Quelque Chose

Dans le Cyberespace

Qui Provient d’Ailleurs

Un Espace qui est Tout Autre

Et que l’On Devine

Incarnation du Sensible-Néant

Invisible-Béant Echappant au Temps

Qui Passe et qui Trépasse

  

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Close to the Sea-Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

14/07/2019

La Lie (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Je Bois jusqu’à la Lie

Le Pinot-Noir de mes Souvenirs

Alors…

Le Chant de mes Racines me Revient

S’Ecoule en moi en Pente-Douce

Réchauffe mon Gosier-Assoiffé

En Entonnoir-béat

Le Programme de la Soirée ?

Chef !

Une Autre Tournée de Ciguë s’il vous plaît !

Je vais à la Rencontre du Blackfish

 

© Jean DORVAL, le 28 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Sleep (Is For Everyone) des Sad Lovers & Giants, et So In Love des OMD ; Face Up des New Order ; In A Manner Of Speaking de Martin L. Gore ; et Don't Believe des Simple Minds. Et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset