Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2018

Nous Sommes Éternels (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Brune-Ondulante

Sur Lumière-Mystique

Au Lavis de mes Yeux la Belle-Élie

Se Délasse, se Prélasse et m’Embrasse

 

L’Ivresse qui m’Ensorcelle

Suspend Mes Heures

Perché à son Cou

Je Pose ma Main

Sur sa Joue

Comme une Émouvante-Pulsion

 

Pendu à ses Lèvres-Rouges

Elle Sert mes Vers

Comme une Vestale

Arrachant des Cris de ma Chair

À Chaque Va-et-Vient

 

Plaisir de la Nuit

Fugitive-Passagère

Pour l’Intimité

Ses Yeux d’Oubli-pur

Ses Yeux d’Oubli-vert

Plaisir-radieux

Pèlerinage en Badinage

Me Font Renaître

 

Ma Soif et ma Faim

Pour son Bas-Ventre

En Sables-Émouvants

Sont les Sanglots-longs

De sa Boîte-à-Musique

 

Ma Chartreuse qui se Pâme

J’ai Tout mon Temps

Pour Aller jusqu’au Bout de Toi

Sans Jamais y Parvenir

Car… Nous Sommes Éternels

 

© Jean DORVAL, le 16.11.2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, d’après le roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons des Duran Duran : Skin Trade, Pressure Off (feat. Janelle Monáe and Nile Rodgers) et (Reach Up For The) Sunrise ; et Habibi I Love You d’Ahmed Chawki Ft Kenza Farah & Pitbull

Matin d’Automne (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Maison aux Chaumes-épais

Vent-familier qui Caresse

Les Tresses de notre Toit

 

Tendre-Foyer

Chaleur-Réservée

Satin au Coin-du-Feu

Poésie-ininterrompue

D’un Matin d’Automne

Qui s’Étire

 

Sous les Feuilles

Du Tapis-ocre-marron

Aux Variations-intenses

De notre Couverture-Chaude

Irréel sont mes Mots pour Toi

Quand tu Dors

 

Matin-Malin, Matin-Cristallin

La Rosée Dépose

Ses Gouttes de Soie

Sur ta Verte-Nature

 

Et alors

Que la Chaleur-Naissante du Soleil

Rase tes Cheveux-Noirs

Qui Dépassent des Draps

Tu te Réveilles tout Doucement

En Glissant dans mes Bras

 

© Jean DORVAL, le 16/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : Say Hello Wave Goodbye de David Gray du Groupe Soft Cell ; Please Don't Go des KC and The Sunshine Band ; et True de Spandau Ballet

Mourir dans tes Bras (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Debout devant ta Porte

Riant sous la Pluie

Chaude d’Équateur

Depuis ta Fenêtre

Je t’en Supplie

Touche-Moi, S'il te plait

Touche-Moi du Bout-des-Doigts

 

Je t'Appartiens, vois-Tu

Quand plus rien

N’a d’Importance que Toi

Et que la Glace se Brise-illico

 

Regarde mon Visage

Comme pour la Première-Fois

Je veux juste Mourir dans tes Bras

 

Toi en Déshabillé

Moi encore moins Habillé

Ça va le faire

Ouvre-moi ta Porte !

 

Tu mets ma Vie sans Dessus, Dessous

Et sous la Lumière-Rouge intense

D’un Lampadaire-tamisé

Je t’en Supplie

Jette-moi ta Clé des Chants

 

Nous sommes Nés

Avant le Vent

Pour Tout Nous Soufflés à l’Oreille

 

Nous Sommes Nés

Pour Nous Comprendre

A travers la Pluie de tes Yeux

A travers Celle des Miens

 

© Jean DORVAL, le 16/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : Say Hello Wave Goodbye de David Gray du Groupe Soft Cell ; Please Don't Go des KC and The Sunshine Band ; et True de Spandau Ballet

Le Violon et l’Archet (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Terre-Éprise

D’une Nuit-d’Automne

Ton Clair-de-Brune

Qui m’Électrise

M’empêche de Lâcher-Prise

 

Violon-Ailé (M)Élodie

Et Tendre Archet-Johan

Soudés en Duo

Se Font Vibrer-Joyeusement

À l’Unisson-Polisson

 

Le Crin-Tendre

Corde-Sensible

Celle du Désir Accordé, Raccordé

Résonnance-Parfaite

De l’Eau et du Feu

Éclaire leur Chambre-d’Ambre

 

© Jean DORVAL, le 15/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : My Own Way des Duran Duran ; Love Of The Masses des Killing Joke ; Thursday des Pet Shop Boys ft. Example ; Say Hello Wave Goodbye de David Gray du Groupe Soft Cell ; I Want To Know What Love Is et Waiting For A Girl Like You du groupe Foreigner ; et Baby Come Back des Player

 

15/11/2018

Mon Émotion pour Toi (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Comme Jaillie

D’un Cœur-endormi

Mon Émotion pour Toi

Est Née pour te Plaire

 

Elle Reste l’Ultime-Oraison

À l’Amour et à la Foi

Entre un Homme et une Femme

Avant la Fin des Temps

 

Elle me Consume

Tel un Feu-de-Joie

Que Tu Alimentes

D’un Simple-Mouvement

De Hanche et de Bouche

 

En te Voyant

Ma Complice

J’Empourpre à Délices

D’une Chaleur à Malices

 

Tu as réveillé

Le Volcan-Enfoui en moi

Et ce n’est pas par Hasard

 

© Jean DORVAL, le 15/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : Heaven et Saved du groupe Lorraine, No Love Lost des Joy Division et Superheated des New Order

 

La Donneuse de Coups de Fil (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Tous les Soirs, je la Vois

Depuis ma Fenêtre

Les Lèvres-posées sur le Combiné

Et j’Imagine qu’Elle me Murmure

Des Mots-Choux à l’Oreille

 

Sa Chevelure-Noire Déferle le Long

De son Dos-Majeur

De son Jean-Moulant

 

Elle Prend la Pause

Dépose sur ma Ligne

Des Gerbes de Prose

Mon Répondeur-Vocal

En reste-Muet

 

Elle est là comme une Sentinelle

Dans la Clarté de cette Cabine-Téléphonique

Les Couleurs des LEDS

L’Arrosent en Hypnose

 

Je la Guette tous les Soirs

En Quête d’Enquêtes

D’une Filature très Privée

En Crédit-Illimité

 

Le « S » de sa Silhouette

Passe à 150 KM/H dans ma Tête

Illumine mon Radar-de-Nuit

Sature ma Ligne à Plaisir

 

Le Fil du Téléphone-Vintage

L’Entoure-Langoureusement

Elle me Regarde, Inscrit son 07

Sur la Buée de la Vitre

 

Alors, je rejoins

L’Amatrice de la Matrice

En Conversation-électrique

Vapeurs d’Alternative-Rock

Sur sa Carte à Puce

 

© Jean DORVAL, le 14/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : Life goes on de T the Boss (feat. Maniak), Hold Back Your Love des White Lies et Saved des Lorraine



14/11/2018

La Prison-(A)dorée (1)

Le Fil-d’Invisible,  

À Élie

 

Mon Tout, Ma Moitié

La Prison-dorée, Adorée

De ton Corps

Où je m’Abandonne

À tes Baisers

Me fait t’Aimer sans Masque

 

Tourné vers tes Yeux

Pleins d’Azur et d’Étoiles

Je me sens Fondre

Face à ta Fragile-Beauté

Comme sous le Soleil de Séville

 

Aimons-Nous Doucement

Mais… Aimons-Nous Bien !

 

© Jean DORVAL, le 14/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert, et la chanson Somewhere Only We Know de Keane

Danse avec Moi (1)

Le Fil-d’Invisible,  

À Élie

 

En ta Présence, je me Sens

Comme un Homme à la Mer

Perdu dans l’Espace-Temps

De tes Yeux-Lanterne

 

Toute me Trahit devant Toi

Et je n’ai qu’une Envie

Me Fondre dans ta Danse

 

Rien ne peut Arrêter cet Élan

Du bout des Lèvres, je veux te Voyager

M’égarer sur Creux de ta Bouche

Te Goûter à petits Coups de Langue

Me Parer de ton Corps

Comme un Écharpe-câline

 

© Jean DORVAL, le 14 novembre 2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert, et la chanson Somewhere Only We Know de Keane

13/11/2018

Élie-gie (1)

Le Fil-d’Invisible,  

À  Élie

 

Quant à Toi, Mon Amour

Je ne m’Interroge point

De Savoir si je t’Aime

 

Ce Sentiment-incontrôlable

Arrivé tout à Coup

Avec de Grands Éclats

Et des Fulgurations

Je te le Dédie à la Vie, à la Mort

 

Ouragan des Cieux

Tombé sur ma Vie

Bouleversement qui me Déconnecte de Tout

Tu Emportes mes in-Volontés

Comme des Feuilles d’Automne

À l’Abîme de mon Cœur-entier

Pour Mieux le faire Renaître

 

Quelque chose de plus Fort que Moi

Me Pousse toujours vers Toi

Et en Fin de Compte

Je ne peux plus

M’empêcher de t’Exprimer ma Joie

De te Voir et de te Revoir

Simplement à l’Envie

 

Tu es mon Envoûtement-permanent

Ma Charmante-Étincelle

Le Son de ta Voix

Reste ma Destinée-nouvelle

Et t’Ouvre mon Âme

Ma Sublime-Inconnue connue

 

Ton Mouvement-impétueux

Celui de l’Être

Vers ce que Tu Désires

Ce que je Désire aussi

Une Émotion-puissante

Continue qui domine la Raison

Oriente toute la Conduite

Objet de cet Attachement

Vive Inclination que je te Destine

Et que Tu me Dessines

 

© Jean DORVAL, le 13/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après le roman Madame Bovary de Gustave Flaubert, et la chanson Somewhere Only We Know de Keane

Sonate-Nocturne (1)

  

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Mon Antre

Ta Nuit-tombée

Inlassablement

Me Vient, Revient

 

Chambre 426

Ton Ombre-chaude

Et Sensuelle

Se Reflète, Ondule

Au Clair-de-ma-Plume

 

Possédé, je suis

Par cette Fièvre-nocturne

Qui m’Envahit

 

Tel un Coup de Sirocco

Dans la Tête

Une Balle-légère

Qui me Troue la Peau

Tu me Hantes, me Tentes

Lentement, Sûrement

 

Tu te Loves autour de moi

Ma Respiration s’Accélère

En Sensation-Sublime

 

Ton Parfum de Comète

Taquine mes Narines

Un peu de Poussière-de-Lune

Luminescente

Tombe en Cascade-fine

De tes Épaules

 

Tendrement

Tu m’Attires à Toi

Je Plonge en Apnée

Dans ton Corsage-merveilleux

Où je me Perds Volontiers

 

Je Souffle

Sur ton Habit-de-Lumière

La Vague-enflammée

Qui me Submerge

Me fait t’Aimer

Comme on vient au Monde

Une Seconde-Fois

 

Tes Lèvres-Ensorceleuses

Sont deux Demi-Lunes

En Lagunes

Entre lesquelles

Je m’Assoupis

 

Ce Soir

Nous Échangeons

De vastes-Voluptés

Changeantes et Inconnues

 

Ce Soir

Nous Goûtons

L’Un à l’Autre

L’Amante et le Poète

Ne font plus qu’Un

 

À l’Ombre de tes Paupières

J’écris ces quelques Mots

Dans le Creux de ta Main

J’inscris ton Prénom

 

Je t’Allonge

Sur ma Couche

Dépose

Un Baiser sur ta Bouche

 

Face à l’Infini de tes Yeux

Je suis un Homme à la Mer

Tout me Trahit

Je n’ai qu’une Envie m’y Fondre

 

Dans ta Pénombre, je me Blottis

Tes Contours prennent tout leur Sens

Tu m’Obsèdes en Riffs de Guitare

 

Mon Papillon-de-Lune

De ton Nectar-Insolent

Je n’aurais Jamais assez Bu

 

Le Poète s’inscrit en la Muse

La Muse infuse dans le Poète

 

Demain, Nous Appartient

Demain, je Demande ta Main

 

© Jean DORVAL, le 09 novembre 2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après le film Out of Africa - Souvenirs d'Afrique (1986), de Sydney Pollack, tiré du roman La ferme africaine de Karen Blixen ; et la sonate pour piano Silence de Beethoven

12/11/2018

LES RENDEZ-VOUS DORVALIENS...

librairie hisler metz,edilivre,le fil-d’invisible, la tendresse de toi, a l’insouciante etincelle - partie 4, a l’insouciante etincelle - partie 1, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 4, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue, song d’une nuit d’eté Jean DORVAL, poète lorrain, publie chez EDILIVRE, sur 2018, cinq nouveaux recueils de Poésie :

Les Mots-A(i)mants, Causerie au coin du Corps, Echo-ésie (avec Jacques NIMSGERNS), La Douceur de Toi et Elie-gie (2019 ?).

Il sera en séance de dédicace :

. Du samedi 17 au dimanche 18 novembre 2018, de 10h00 à 19h00, au stand de la Librairie HISLER, du Salon du Livre d’Histoire (Salle Saint-Exupéry), à Woippy.

BIENTÔT, TRÈS BIENTÔT... D'AUTRES RENDEZ-VOUS...

Le Fil-d’Invisible, librairie hisler metz,edilivre,le fil-d’invisible, la tendresse de toi, a l’insouciante etincelle - partie 4, a l’insouciante etincelle - partie 1, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 4, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue, song d’une nuit d’eté librairie hisler metz,edilivre,le fil-d’invisible, la tendresse de toi, a l’insouciante etincelle - partie 4, a l’insouciante etincelle - partie 1, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 4, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue, song d’une nuit d’eté

09/11/2018

Ton Visage (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Sur le Rivage

De ton Visage

Je m’Échoue sans Retenue

En Vagues-adorées

Baignant les Méandres

De ta Chevelure

 

Sur le Rivage

De ton Visage

Je suis l’Onde-Irrésolue

Irradiant ton Radieux-Sourire

Jusqu’au Bord des Cieux

Où je croîs en Toi

 

Sur le Rivage

De ton Visage

J’investis sans Retour possible

Ton Astre de Douceur

Il me rend Libre

M’Habille de Tendresse

 

Inflammé, Enflammé

Je t’Adore mon Aurore

Déferlant sur ta Rive

Dont je suis la Sentinelle

Scrutant ton Azur

Sans possible Usure

 

© Jean DORVAL, le 09 novembre 2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après la chanson des Sister Sledge : Thinking Of You ; et le recueil de poésie, Elsa, d’Aragon