Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2017

Les Mots A(i)mants (1)

Pour Élie,

 

les mots a(i)mants,quelques notes d’Élie...,chute en vers-tige,sur sa plage...,Éclats de rose,luminana (part i),la la land,luminana (part ii),emma stone,ryan gosling,le maux,l’essence-ciel,pénélope,les nuits sous la cerisaie,isabelle carré,ma lady river,une foi deux,mon phare,soir de soie,lucie lucas,mauboussin joaillier,tu es mon dange,tu es mon démon,purple diva,dame de mon heur,mots pour la muse,le nid d’elle,corne-muse,fleur de sève,filante-Étoile,l’eau tranquille,tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité,le passage,jean bereski-laurent,jd en dédicace,le re-retour !,ltc poésie : carte blanche à jean dorval,metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval,l.,l'extase d'un baiser,françois tristan l'hermite,les bienfaits du baiser,songer,vivre et croire,au carrefour des sens,la colombe et le faune,défiition marron,by jd,le programme du centre pompidou-metz,2015

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

My Love-Entretien

Aux lueurs crépusculaires

Tu nourris toutes mes attentes

Mon Papillon d’atmosphère

A ton passage

Fument et gonflent les nuages

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Mon ardente Impatiente

Tu me dévoiles sous ton voile

Ton été sans fin sur la toile

M’invite à un tête-à-tête imminent

Je me couche sur ton île

En m’évanouissant dans tes bras

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Ma Reine

La nuit est fauve

Comme ton regard

Et je sacre ta jeunesse

Mon nouvel Âge d’Or

Et j’ai envie

De ton Antre-cuisse copine

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Ma fontaine aux narcisses

Tu m’assoiffes de Désir

Je bois ton eau limpide et intrépide

Jusqu’au refleurissement du Ciel

Quand Héméra dispute le jour à Apollon

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Mon jour de fête permanent

Comme l’ultime étoile est à la nuit

Je suis en Toi

J’entre dans ta danse

J’investis tes profondeurs câlines

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Mon Âme délicieuse et radieuse

Estampe chinoise

Cueillant la rose rouge

En kimono du matin

Je fais flamboyer tes yeux

Tu rallumes les miens

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

Ma Damoiselle éclose

Ondine jaillie du Coquillage céleste

Qui comme Vénus est née

Avec un air charmant et joyeux

Dans l'Égée tempétueux

Dans le sein de Thétys

Poussée vers le rivage

Par des Zéphyrs lascifs

Pressant de la main droite sa chevelure

Et de l'autre recouvrant son tendre fruit

Au plus profond de mes heurs

J’explore ta vertu

Et je découvre un à un

Tes trésors cachés

Jusqu’à ta Terre-Promise

 

Pour Toi, ma jeune Aimante

Mes mots aimants

Sont tes maux amants

Pour moi, ma jeune Amante

Tes mots amants

Sont mes maux aimants

 

© Jean DORVAL, le 11 juillet 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

(1)- D’après Lettres à Lou Andreas-Salomé de Rainer Maria Rilke et Stances d’Ange Politien

 

13/07/2017

Quelques Notes d’Élie...

vendange tardive.JPG

 

Pour Élie,

 

Vendange tardive

Rompant la glace

À toute heure

Vin Demoiselle

Gorgé de soleil

Nectar unique

Moelleux enivrant

Sucré-doré

Je te goûte avec passion

Jusqu’à la lie

Tel Dionysos

Enlaçant une lampée de bacchante

 

Dessert câlin

Sans douter

Un seul instant

De mes intentions

Je romps l’étiquette

Soulevant

La feuille de vigne

De mes attentes

Celle menant

À toutes mes ivresses

 

© Jean DORVAL, le 20 juin 2017, pour LTC Poésie

ltc poésie.jpeg

06/07/2017

Chute en Vers-Tige

Chute en Vers-Tige,

 

Pour Élie,

 

En cette heure crépusculaire

Qui me pousse à Vous revoir

Toutes mes pensées sont à Vous

Comme une brise printanière

En mille espaces-temps

 

Alors, vous exaucez mes vœux

Comme on rêve les yeux ouverts

Et la force de mes mots

Apaise mes maux

 

Quand mon cœur

Dans vos bras trouve refuge

Je suis l’encre libre

Qui jette l’ancre

Et je Vous conjugue

Ô Féminin !

 

© Jean DORVAL, le 14 juin 2017, pour LTC Poésie

© Crédit photos (D.R.) : osteobellerive.com

Sur sa Plage... (1)

plage.JPG

A Élie

 

Il s’allonge sur ses paupières

Pour compter les étoiles de ses yeux

Se fondre dans ses rêves

Pour la confondre

 

Il s’allonge sur sa plage câline

Il l’enveloppe de ses bras familiers

Dépose un baiser sur ses lèvres

Pour qu’elle s’endorme en ne pensant qu’à lui

Pour qu’il s’endorme en ne pensant qu’à Elle

 

Là où se rejoignent les nuages

Ils chevauchent ensemble la Mer des Songes

En flamboyant équipage

Pour revêtir le suaire de Morphée

Leur drap bleu-nuit en partage

 

© Jean DORVAL, le 17 juin 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Éclats de Rose (1)

 

Pour Élie,

 

Par ce soir d’orage

En blanc et noir

Rose parfumée

Tu pleux dans mon cœur

En lumineuse langueur

Comme un revers d’automne

Qui pénètre mon heur

 

Sous mes paupières

Tu glisses en café’in

Effeuillant mon piano

De tes notes

D’invisibles-intentions

 

Rêve de mes rêves

Tu sèmes mes insomnies

Et à l’heure des confessions

Je butine encore tes lèvres pur-carmin

 

Ton visage me guide

Le chant de ta pluie

Fais vibrer ma lyre

Jusqu’au délire

 

Nos voix d’unisson

Ferveur de ma déraison

Flirtent avec les ombres

En partance

Pour des années d’errance

 

Ton songe

A éteint la lumière

Des jours heureux

La nuit des temps me ronge

Comme une malédiction

 

Ô Ciel !

Il faut avoir joué de malheur

Pour comprendre

Ce qu’est la tempête

Dans un cœur profond et droit

 

Ses voyages finissent toujours

Par la rencontre des Amants

Il s’endort

Une dernière fois dans ses bras

Embrassant ses joues

 

Se quitter

Reste un si doux chagrin

Que même les embruns naissants

Ne peuvent emporter tous ses souvenirs

 

© Jean Dorval, le 6 juillet 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

(1) D’après l’ouverture de Parsifal de Richard Wagner ; Roméo et Juliette et Le Roi Lear de William Shakespeare

La Fille au décolleté (1)

 

la fille au décolleté,luminana (part i),la la land,luminana (part ii),emma stone,ryan gosling,le maux,l’essence-ciel,pénélope,les nuits sous la cerisaie,isabelle carré,ma lady river,une foi deux,mon phare,soir de soie,lucie lucas,mauboussin joaillier,tu es mon dange,tu es mon démon,purple diva,dame de mon heur,mots pour la muse,le nid d’elle,corne-muse,fleur de sève,filante-Étoile,l’eau tranquille,tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité,le passage,jean bereski-laurent,jd en dédicace,le re-retour !,ltc poésie : carte blanche à jean dorval,metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval,l.,l'extase d'un baiser,françois tristan l'hermite,les bienfaits du baiser,songer,vivre et croire,au carrefour des sens,la colombe et le faune,défiition marron,by jd,le programme du centre pompidou-metz,2015,vitrine éphémère,collectif d'artistes,artisans,créatifs

 

 

A Élie

 

Dame Oiselle Élie

La pluie tombe

Jour après jour

Et votre souvenir me revient

Comme autant

De gouttes de bonheur

 

Au plus profond

De mes Nuits Fauves

J’embrasse

Votre doux visage

Comme une image pieuse

Adorable et vertueuse

 

La vérité

Est dans votre sourire

Je m’y endors chaque soir

Ce clair de dunes décolleté

En bleu pétrole qui m’affole

M’enfonce

Dans le labyrinthe de votre étreinte

Sans réfléchir, ni fléchir

 

Mes ailes

Se foncent en ce bel azur

En Vous

Mère des Eaux Vives

Où je m’étire

En aquarelle

 

Le Nord extrême de vos yeux

M’entraîne dans vos pas de louve

Dans la beauté troublante

L’impétuosité de vos essences-Ciel !

 

© Jean Dorval, le 11 juin 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Note : (1) D’après La Nuit des rois de William Shakespeare, acte V, scène I

04/07/2017

LumiNana (Part I) (1)

la la land,LumiNana (Part II),emma stone,Ryan Gosling,

 

A Emma Stone, actrice

 

En ce Monde

Perturbant et sombre

Dans le froid sidéral

De la nuit

Qui n’en finit pas

 

Il est enfin une Âme

Que je comprenne

Et devine

 

Il est enfin une Âme

Qui me corresponde

Et me réponde

 

LumiNana

M’éloigne de l’ennui

Rien que du regard

 

Elle me rappelle

Mes rêves

Mes espoirs

Les plus fous

 

Exquises-pensées

Qui sont miennes

Parez-la

De tendres-intentions

 

Chants et baisers concoctés

Doux frémissement d’Ailes

Porteurs de mon désir-inapaisé

Semez un délicieux-trouble en Elle

 

Sa pâleur éclatante

Aux reflets roux

L’éclat de ses yeux verts

Langoureux et charmant

Sa voix pénétrante

Aux suaves accents

Son parfum apprivoisant

Réveillent ma nature d'homme

Et je me languis déjà

D’Elle !

 

Étoiles filantes

Surprenez-La toujours

Partout où Elle se trouve

Et dites-lui

Que mon cœur lui appartient

A tout jamais

Et de grâce pour moi

Demandez-Lui

De me donner

Un peu d'espoir

 

Ô Chère Amour

Mes yeux me parlent de Vous

A chaque instant

Ma bouche ravie

Prononce votre prénom

A l’envie

Et je m'envole

Pour la Vie

 

C'est l'Amour

Qui me guide vers Vous

Et je regarde

Les Cieux

A travers vos yeux

Pour ouvrir votre monde

A la beauté éternelle

Le faire vaciller

Et suivre la petite voix

Qui me guide

Vers Vous

 

Peu m’importe

Où me Mènera cet Amour

Pour peu

Qu’il soit un voyage dans le temps

Avec Vous

Pour remonter le sublime frisson

Des saveurs partagées

Dont on ne revient

Qu’Immortel

 

© Jean Dorval, le 31 mars 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Note : (1) D’après la Poésie L'âme rêvée de François-Marie Robert-Dutertre, in le Recueil Les loisirs lyriques ; et la Chanson City Of Stars d’Emma Stone et Ryan Gosling, in l’Album La La Land [BO]. Une des musiques du film La La Land, une comédie musicale américaine écrite et réalisée par Damien Chazelle

© Crédit photos :

Wiki/Emma_Stone - Emma Stone en 2016

 

30/05/2017

"Le Lac aux Sentiments"

 richard wagner,Tristan und Isolde,mots pour la muse, le nouveau recueil de poésie de jean dorval, édilivre, saphorisme, jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd

 

A Élie

 

Madame

La Nuit des Temps

M’est Témoin

Que Tel Bragin

Dieu de la Poésie Déchu

Je Recherchais en Vain Jusqu’Alors

L’Oeuvre Terrestre Parfaite

Qui Ferait Rebattre mon Cœur

Ressusciterait ma Plume

 

Désormais

Je peux Vous Assurer que...

Dans Tout le Firmament

Sur la Terre Entière

Dans les Mondes Connus

Et Inconnus

Rien n’est plus Beau que Votre Sourire

 

Vous Êtes l’Amour Retrouvé

L’Innocence Renouvelée

Le Temps des Cerises Permanent

Le Retour de l’Insolence

Et de l’Impudence Mélangées

 

Et Depuis que je Vous Aie Ressentie

Vous m’avez Ramené à la Vie, à la Vue

Comme le Soleil Éclaire, Fertilise, l’Univers

Et Donne des Couleurs Inoubliables

Aux Rives du Lac de Bodensee

 

Vous

L’Inspirante Poétesse-Alexandrine

La Princesse-Chevelure

Fumeuse de Vers Mentholés

Vous m’Êtes Apparue

Telles les Quelques Minutes

Précédant l’Orage, la Tempête

 

Depuis

Comme Deux Hémistiches

En Six Syllabes

Vous Articulez ma Césure

À l’Usure

 

Je Désire Guider

Votre Trimètre Romantique

Celle qui me Même à Vous

Dangereuse-Fascination !

 

Vous Avez l’Effrayante

Et Suave Infinitude

Le Pouvoir Supérieur

Menant au Mot Bonheur

 

Les Montagnes Alpines

Veulent que je Dépose à Vos Pieds

Tout l’Or de Seerhein

En Offrande

 

Ermatingen

Ancien Village de Pêcheurs

Paradis Floral

Face à l’île de Reichenau

Havre de mes Inquiétudes

Peut Témoigner

Que Vous m’Avez Manqué

Au Cours de ce Voyage

De Quatre Jours

Loin de Vous

 

Le Monde est Pauvre pour Celui

Qui n'a jamais été assez Malade de Vous

Avoir Le Sentiment de Vous Désirer

De Tout Mon Être

Sans Pouvoir être Repu

C’est Vouloir Goûter Votre Volupté de l'Enfer

 

Ce Poème est Le Vôtre

Car, je ne Veux pas Mourir

Sans Avoir Créé Pour Vous

Un Sentiment

A Hauteur de Montagne

 

Je Vous Immortalise

Selon la Volonté des Dieux

Pour que Nous ne Soyons

Plus Jamais Séparés

 

Nous Embrassons l’Éternité

Sans Fin, ni Loi

Sans Réveil, ni Regret

Sans Crainte, ni Retour en Arrière

Par mes Maux

En Oubliant jusqu’à nos Noms

Pour ne Vivre que de l’Instant Présent

Embrasés d'Amour

Entièrement Offerts l'Un à l'Autre

En Noces Païennes

 

© Jean DORVAL, le 25 mai 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Note : (1)- D’après l’opéra Tristan und Isolde (Tristan et Isolde), action en trois actes, de Richard Wagner, créé le 10 juin 1865, au Théâtre royal de la Cour de Bavière à Munich, sous la direction de Hans von Bülow

 

© Source documentaire : Wiki/Tristan_und_Isolde

© Crédit photos : Tous droits réservés. Tristan en Isolde (de dood) (1910) door Rogelio de Egusquiza

Wiki/Tristan_und_Isolde_Opéra

23/05/2017

LTC Poésie présente : Le dernier recueil de Poésie de Jean DORVAL, Mots pour LA Muse, sort ce jour dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre (et sur Internet)...

Couverture Mots pour LA Muse.jpg

 

En consultation libre :

La couverture (et le résumé) de Mots pour LA Muse

Pour acheter ce nouvel opus, un seul lien :

Edilivre.com/Catalogue/Mots-pour-LA-Muse-Jean-Dorval

 

PROCHAINEMENT A LIRE :

UN INTERVIEW DE JD...

Signé : Anna des Naudins

 

iNFOS+ : Edilivre.com/catalogue/Jean_Dorvalltc poésie.jpeg

The Meaning of "Eighteen" (1) (2)

The Meaning of "Eighteen",mots pour la muse, le nouveau recueil de poésie de jean dorval, édilivre, saphorisme, jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd

 

(Ou Eighteen Rhapsodie)

 

A Élie

 

Mon Bel et Tendre Espoir

Pour Vos Beaux Yeux de Marilou

Je suis Perdu par Dix-Huit Fois

Dans les Nuages

Entre Schuman et Stravinsky

Au Balcon de Votre Ciel

 

Je Couds

Et Découds à Volonté

Le Fil Conducteur Invisible

Qui me Mène à Vous

Cette Musique de Chambre

Qui Vous est dédiée

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

L’Abeille qui Butine

Votre Âme Mutine

Le Goûteur Attentif

De Vos Délices

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

Le Dévoué Serviteur

Attendant avec Fièvre son Heure

Comme On Offre le Bonheur

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

Le Jardinier de Vos Rêves

Celui qui Entretient Votre Sourire

Qui Règle le Tic-Tac de Votre Coeur

Comme un Dévot Romantique

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

Zéphyr en Caresses

Qui Plein Sud

Glisse à Volonté

Sur Votre Onde-Câline

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

Épicure en Piqûre

Pour que Dure Votre Morsure

Une Offrande sur l’Autel

De Vos Désirs

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

L’Embraseur Embrasé

L’Embrasseur Embrassé

À en Perdre la Tête

 

Rien que pour Vous, j’Aimerais être...

Le Songe qui nourrit Votre Beauté

Pleine de Vie

Qui Vous Livre, Vous Délivre

Corps et Âme

Pour Vous Revenir

Comme Le Ressac Éternel

D'Une Vague à Lames

 

© Jean DORVAL, le 22 mai 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

(1)- D’après la chanson Hey Man Amen de Serge Gainsbourg in l’Album Le Zénith de Gainsbourg (1989), Label Philips

(2) Traduction : La Signification de "Dix-Huit"

21/05/2017

Saphorisme (1)

Saphorisme,jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, mots pour la muse, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd, le programme du centre pompidou-metz, 2015, vitrine éphémère

 

Variations Saphiques, d’Elie en Hélène, en Dos Majeur, Opus 69, Part I

 

Cette Paire de Gonzesses en Ellipse

Côté Clair de Lune

Savoureuse Étreinte d’Iris en Absinthe

Enlacée dans le Bleu Pétrole

De leur Paire de Levi’s

Branchée, Partagée

Se perd en Mille et Une Rêveries

 

Élie et Hélène

Au Regard qui Tinte

S’Amusent en Empreintes

Et de Volutes en Turlutes

S’Arrangent en Feintes

 

Hélène

Le Sexe-Toy Sucré d’Élie

Yeux Amandes

Parfum-Noisette

Couleur Café-Olé-Olé

Se Mouve en Fols-Iris

Se Surexcite en Dynamite

 

Cette Paire de Gonzesses en Éclipse

Face Cachée de la Lune

Se Goutte le Calice à Malices

Leur Boîte à Surprises en Supplices

Le Téton Baladeur en Sévices

Pointant en Vices

 

Leurs Doigts Glissent

Dans leur Con-plice

Au Goût Réglisse

Qui de Plis en Replis

Se Plisse

 

Le Lapis-Lazuli d’Élie

Son Pubis-Anubis

Antre de la Petite Mort

En Love-Atoll

Fond sous la Langue-Experte d’Hélène-Iris

 

Leur Néant Enflammé

En Mer de Catleyas

Vague Affamée de Désir

Hypnotique Halo de Menthol

Révèle leurs Attentes

 

Deux Paires de Seins en Stéréo

Comme des Enceintes

Débitant leurs déci-Belles

Solo en Duo !

 

Complainte d’Extases

En Connivence Inconvenante

Confondue en Geste Sous-Jacente

Salace-Dessein, Zeste-Ardant

Décantant leurs Amantes Liqueurs

 

Fugue Stellaire

Que Rien ne Peut Apaiser

Elles se Jouent

De leurs Essences Primitives

De leurs Sens Anoblis

 

Leur Rose Éclose

S’Épanouit

Quand Elles Décollent

En Vertigo-Indigo

 

Elles Délient

Leurs Lanières Premières

Un Plaisir en Latente

Le Doigt sur la Détente

 

Du Bord de leur Corole

Caracole leur Love-Protocole

Luxure en Pistil-Obscur

Orgasme-Sésame

En Ouverture-Originelle

 

Perdues dans leur Exil-Solidaire

Effleurant, Effeuillant

Leurs Soupirs Fébriles

Un à Un

Toujours Sous le Nombril

Elles Poussent

Narcisse et Sappho

En Absolutisme

 

La Quintessence de leur Fleur

En Évanescence

Chimère-Ondine d’Éros

Au Bord de leur Sexe

Juvénile-Cyclopéen

De Prises en Doublette-Sensuelle

En Passe Usuelle

Devient le Sel de leur Terre

 

La Soif de l’Amertume en Ressac

De l’Une pour l’Autre

Rend la Nuit Bleu Pétrole

 

Leur Paire de Levi’s

Fleur Délissée Dévissée

Frappée en Plein Cœur de Cible

Cède en Bleu Azur

Moelle Secrète de leur Heur

 

Elles Dérivent alors en Goût Anis

Connectent leurs Petits Orifices

Pour se Prouver

Que...

Jusqu’au Bord du Délice

Un Doigt Sex-Symbol s’Égarant

Mène Toujours

Au Pays des Alice

 

Elles Effleurent la Chair Délicate

De leur Calice-Onaniste

Leur Volcan évadé, évasé

Se Noie dans leur Mer Intérieure

 

Une Paire de Gonzesses en Éclipse

Côté Lune Ronde

Deux Brûlants Cratères

Qui Ploient jusqu’à la Lie

Ô Déjanté Pays de Baudelaire

Sans en Avoir l’Air

Tu Donnes Toujours le Tempo !

 

© Jean DORVAL, le 20 mai 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Note : (1) D’après Variations sur Marilou de Serge Gainsbourg, in L’Homme à tête de chou, un album-concept sorti en 1976 ; et Variations sur Marilou, Gainsbourg d’Élie (2016/2017)

 

© Crédit photos : Tous droits réservés - Lawrence Alma-Tadema, Sappho et Alcée (1881), Baltimore, Walters Art Museum.

 

17/05/2017

L’Heure Bleue

L’Heure Bleue,jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, mots pour la muse, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd, le programme du centre pompidou-metz, 2015, vitrine éphémère, collectif d'artistes

 

Pour Élie

 

Aimable Tourmente

Dans laquelle

Je me Trouve

 

Je suis Pris

Dans Ton Halo

D’Ambre Bleue

 

Ton Aura

M’Habite

Me Délimite

M’Invite

 

Je Guette Ta Tendresse

Et je Mets

Mes Feux de Détresse

 

Tu as le Pouvoir

De me Faire Rêver

Sois Mon Vent Léger !

 

Tu as le Pouvoir

De me faire Voyager

J’ai Besoin d’être Dérouté !

 

Ton Azur

Entre Chien et Loup

A l'Heure Bleue Parisienne

Aux Limites du Jour et de la Nuit

Rehausse mon Ciel Céruléen

 

Ô Chère Fleur Céleste

Parfumée Vanille, Tabac-Blond

Les Oiseaux Jouent une Sérénade

Pour Rendre Hommage à Ta Beauté

 

Tel le Vent Galant

Le Plaisir de Te Plaire

Me Tente

 

J’Arrangerais Bien

Quelques Catleyas

À Ton Décolleté...

Afin de m’y Perdre en Volupté !

 

© Jean DORVAL, le 10 mai 2017, pour LTC Poésie

 

© Crédit photo : www.blue-stone.fr

ltc poésie.jpeg