Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

Interview de Jean DORVAL par Edilivre, à propos de la sortie de son recueil de Poésie "Mots Pour LA Muse."

Rencontre avec JEAN DORVAL, auteur de "Mots Pour LA Muse"

Jean DORVAL

Edilivre : Présentez-nous votre ouvrage.

JD : Mots pour LA Muse est la suite logique de Et Dieu créa la Nymphe. Et de la Muse à la Nymphe - deux mots pour définir la Femme sublimée et inspiratrice - il n’y a souvent que le temps d’une respiration rapprochée... Ce recueil est dédié à la Femme idéale, celle qui transparaît régulièrement en arrière-plan ou directement dans mes poèmes. Elle peut être imaginée ou vécue, différente ou similaire, selon les vers. La Muse imaginée, qu’elle soit purement fantasmée, ou vue au travers de célébrités, reste mythique et motivante. Ce sont par exemple des actrices et des chanteuses qui m'ont fait rêver sur Écran Géant ; telles Lena Olin et Françoise Hardy. Françoise Hardy a lancé le port des pulls à l’envers, dont le col en V dévoilait sa délicieuse chute de dos majeur, et des minijupes... (J'aaadooooorre !) Tous les grands couturiers, comme Courrèges, etc. ont testé sur Elle leurs chefs-d’œuvre sur-mesure, Ô Féminin ! Ces femmes célèbres restant inaccessibles, il y a une sorte de transcendance à imaginer pouvoir les conquérir. Cela relève bien sûr du pur fantasme ! Enfin, la Muse vécue (à l’image de ma délicieuse coiffeuse Ella...), anonyme ou non, dans mes textes, reste la plus inspirante. Là, on entre dans la Vie réelle, en 3D, ponctuée de fragrances Ô Féminin, du doux écho d’un baiser, de la caresse d’une peau chaude de désir, de la respiration d’une chevelure, etc. Ce qui me conduit irrémédiablement à une Poésie de témoignage, d’expérience personnelle (sans prétentions). Ce sont mes plus beaux électrochocs sentimentaux, ceux qui guident ma Plume à l’infini !

Edilivre : Pourquoi avoir écrit ce livre ?

JD : Ce livre est ma modeste contribution pour un retour à l’Amour vrai et biosentimental. Dans ce Monde où les Êtres Humains – qu’ils soient hétérosentimentaux ou homosentimentaux – ne se font plus beaucoup confiance, j’affirme haut et fort que chacun peut vivre une ou de belle(s) relation(s) sentimentale(s) durant toute sa Vie. A chacun de savoir saisir sa chance et de la Vivre tout simplement ! L’Amour, pour peu qu’on lui redonne toute sa place, restera toujours la plus belle Aventure Humaine - bien plus excitante que celle de la conquête spatiale - à partager à Deux sans plus attendre, la tête dans les étoiles !

Edilivre : A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

JD : Ce livre s’adresse à tous les Amoureux de la Vie, aux Protecteurs de Sentiments, aux Veilleurs du Feu Sacré de la Lanterne d’Amour, qui seuls savent apporter une valeur sûre et ajoutée à l’Existence, et qui ne sauraient trahir ce Mystère Éternel que partage deux Êtres qui s’aiment. Il faut que les gens en couple réapprennent à s’Aimer durablement, à respecter leur micro-environnement, à se faire confiance, et à se pardonner mutuellement quand cela est nécessaire, pour pouvoir avancer ensemble à chaque instant, afin que leur relation s'épanouisse sans contraintes. Leur Bonheur en dépend ! Ainsi, l’Amour reste un jardin qu’il faut savoir entretenir tous les jours.

Edilivre : Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

JD : Philippe Besson disait à propos de l’Amour : "Aimer, ce n’est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C’est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu’il y a quelqu’un au bout qui dit d’une voix douce et calme : avance, continue d’avancer, n’aie pas peur, tu vas y arriver." Besson traduit exactement ce que je ressens en Amour : rien n’est acquis, il faut savoir se remettre en cause et croire qu’un Sentiment, un beau Sentiment, cela s’entretient tous les jours comme un jardin secret ! L’Amour ne dure dans le temps que si le SAV est assuré à Deux ! Il faut savoir accepter les défauts de l'Autre, et surtout, en apprécier les qualités. Aimer, c’est accepter l’Autre comme il est et non pas comme on voudrait qu’il soit !

Edilivre : Où puisez-vous votre inspiration ?

JD : Je puise mon inspiration dans l’Art en général (cinéma, littérature, musique, sculpture, peinture, théâtre, danse, etc.). Quand un film m’intéresse, je prends des notes dans le noir sur mon Moleskine – Ernest Hemingway utilisait le même support écrit – puis de retour chez moi, je leurs donne forme, les transforme en vers, sur un fond musical qui peut aller de l’Opéra à la Musique Punk. Je m’inspire aussi de tableau comme Dans le Lit, le baiser d’Henri de Toulouse-Lautrec (1892). Par la même, je trouve mon inspiration dans la vie de tous les jours, dans mon vécu. A l’image de cette jeune femme qui était en retard au travail et qui m’a percuté en vélo rue Lafayette à Metz. Elle s’est excusée en m’embrassant. Du coup, je lui ai écrit le poème Le Baiser... Voilà le genre de situation qui inspire particulièrement ma Poésie !

Edilivre : Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

JD : Toujours de la Poésie, rien que de la Poésie ! Je suis en train de terminer la trilogie des Muses et des Nymphes. Le troisième volet Les Mots A(i)mants [avec un titre à trois niveaux de lecture : Aimant (d’aimer), Aimant (d’aimanter) et Amant (si on ne prononce pas le "i")] est quasiment terminé. Ce sera mon sixième opus, mon point d’orgue et de vue imprenable sur le Monde Ô Féminin ! De plus, prochainement, comme déjà annoncé, sortira aussi Mémoire Ouvrière qui sera la transposition de l’opéra Carmen de Bizet (la célèbre rouleuse de tabac de Séville du 19ème siècle) à la Manufacture des tabacs et des allumettes de Metz (dont le début d’activité date de 1868 et la désaffection de 2010) ; une Histoire d’Amour sur fond de lutte sociale. Cet ouvrage est en cours de rédaction. J’attends une précieuse documentation pour étayer mon propos, depuis plus d’un an... Jean-Louis (un ami), STP, pense à moi ! Et sinon, j’ai un recueil sur la Lorraine d’antan et ses paysages qui est déjà bien démarré... La Passion que je porte à ma région d’adoption reste incontournable et inaltérable, avec Gorze toujours en toile de fond. Un village séculaire connu pour son aqueduc romain du Iᵉʳ siècle, qui alimentait Metz, et son abbaye bénédictine fondée au VIIIᵉ siècle, foyer majeur du chant messin, futur chant grégorien. Et surtout le Mont Saint-Blin, mon Solutré à moi...

Edilivre : Un dernier mot pour les lecteurs ?

JD : A une époque de grands bouleversements religieux, humains, géopolitiques, sociologiques et climatiques, il serait plus que temps d’avoir une Love-Révolution, afin que des valeurs saines reviennent au premier plan dans la Vie de tous les jours, et notamment dans la Relation Amoureuse. Loin du matérialisme, de la malbouffe, de l’obsolescence programmée et de la malbaise, la Valeur Humaine doit de nouveau prédominer pour que dure (toujours...) l’Amour ; certes décomplexé, mais sérieux ! Claudie Gallay disait : "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." Et Les philosophes, in Ma plus belle conquête, de conclure mon propos : "Ma plus belle conquête sera celle de ton coeur." Alors, que chacun ouvre son cœur à son Âme Sœur !

ltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie

 

© Crédit photos : Jean DORVAL pour LTC Lecture 2017

Source :

Edilivre.com/Rencontre-avec-Jean-Dorval-auteur-de-Mots-po...

iNFOS+ :

Mots Pour LA Muse

De Jean Dorval

28/08/2017

LTC LECTURE ANNONCE... JEAN DORVAL EN DEDICACE...

kyriad A.JPG

hôtel kyriad metz centre,

08/08/2017

LTC LECTURE ANNONCE... JEAN DORVAL EN DEDICACE...

dédicace cora A.JPG

dédicace cora B.JPG

LTC LECTURE ANNONCE... JEAN DORVAL EN DEDICACE...

dédicace casino A.JPG

dédicace casino B.JPG

LTC LECTURE ANNONCE... JEAN DORVAL EN DEDICACE...

 ltc lecture annonce..., jean dorval, en dédicace, le 11 janvier 2017, de 10h à 18h, à la librairie hisler-even, de metz, juliet becca rosa, la force des maux, l'électrochoc de la volonté !, le journal d’une écorchée qui sourit, un interview de catherine debusne, historienne, Écrivaine et illustratrice, signé jd, la pivoine rouge, anne-catherine leucart, anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle, en scène de crimes, anne villemin-sicherman, auteure, messine, passionnée d'histoire messine, histoire, metz, tc lecture annonce, médiathèque du sablon, metz-sablon, une langue bien pendue avec darina sainciuc, metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour, michaël jackson, carole romane, la vie morte, éditions amalthée, viol, social, amour du prochain, il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in", jean dorval pour ltc lecture, boulay bouq'in 2015, porte des allemands, manifestation estivales du livre, pascal serra, « sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! », yil editions, poète lorrain, dédicacera, son ouvrage de poésie

 ltc lecture annonce..., jean dorval, en dédicace, le 11 janvier 2017, de 10h à 18h, à la librairie hisler-even, de metz, juliet becca rosa, la force des maux, l'électrochoc de la volonté !, le journal d’une écorchée qui sourit, un interview de catherine debusne, historienne, Écrivaine et illustratrice, signé jd, la pivoine rouge, anne-catherine leucart, anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle, en scène de crimes, anne villemin-sicherman, auteure, messine, passionnée d'histoire messine, histoire, metz, tc lecture annonce, médiathèque du sablon, metz-sablon, une langue bien pendue avec darina sainciuc, metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour, michaël jackson, carole romane, la vie morte, éditions amalthée, viol, social, amour du prochain, il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in", jean dorval pour ltc lecture, boulay bouq'in 2015, porte des allemands, manifestation estivales du livre, pascal serra, « sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! », yil editions, poète lorrain, dédicacera, son ouvrage de poésie

01/08/2017

LES INTERVIEWS D’LTC LECTURE : QUAND LA MUSE TITILLE LA PLUME DE JEAN DORVAL...

mots pour la muse,jean dorval,maf pour ltc lecture,ltc lecture annonce...,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera. LTC LECTURE : Dans quelle région habitez-vous en France ?

JD : Paul Verlaine disait dans Souvenirs d’un Messin : "Je suis né à Metz et bien que n’ayant aucune attache de famille en cette ville dont me voici par un hasard de garnison, je revendique d’autant plus ma qualité de Lorrain et de messin, que la Lorraine et Metz sont plus malheureuses plus douloureuses." Paraphrasant Verlaine, je dirais me concernant : "Je ne suis pas né à Metz, pourtant ayant attache de famille en cette ville par un hasard de garnison (en effet, ayant été blessé à l’Armée, en Afrique, une reconversion professionnelle m’a conduit à Metz...), je revendique d’autant plus ma qualité de Lorrain et de Messin de cœur, que la Lorraine et Metz sont devenues mes secondes patries ; un Cœur d’Europe où mes enfants sont nés !"

. LTC LECTURE : Présentez-nous votre ouvrage.

JD : Mots pour LA Muse est la suite logique de Et Dieu créa la Nymphe.mots pour la muse,jean dorval,maf pour ltc lecture,ltc lecture annonce...,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera Et de la Muse à la Nymphe - deux mots pour définir la Femme sublimée et inspiratrice - il n’y a souvent que le temps d’une respiration rapprochée... Ce recueil est dédié à la Femme idéale, celle qui transparaît régulièrement en arrière-plan ou directement dans mes poèmes. Elle peut être imaginée ou vécue, différente ou similaire, selon les vers. La Muse imaginée, qu’elle soit purement fantasmée, ou vue au travers de célébrités, reste mythique et motivante. Ce sont par exemple des actrices et des chanteuses qui m'ont fait rêver sur Écran Géant ; telles Lena Olin et Françoise Hardy. Françoise Hardy a lancé le port des pulls à l’envers, dont le col en V dévoilait sa délicieuse chute de dos majeur, et des minijupes... (J'aaadooooorre !) Tous les grands couturiers, comme Courrèges, etc. ont testé sur Elle leurs chefs-d’œuvre sur-mesure, Ô Féminin ! Ces femmes célèbres restant inaccessibles, il y a une sorte de transcendance à imaginer pouvoir les conquérir. Cela relève bien sûr du pur fantasme ! Enfin, la Muse vécue (à l’image de ma délicieuse coiffeuse Ella...), anonyme ou non, dans mes textes, reste la plus inspirante. Là, on entre dans la Vie réelle, en 3D, ponctuée de fragrances Ô Féminin, du doux écho d’un baiser, de la caresse d’une peau chaude de désir, de la respiration d’une chevelure, etc. Ce qui me conduit irrémédiablement à une Poésie de témoignage, d’expérience personnelle (sans prétentions). Ce sont mes plus beaux électrochocs sentimentaux, ceux qui guident ma Plume à l’infini !

. LTC LECTURE : Pourquoi avoir écrit ce livre ?

JD : Ce livre est ma modeste contribution pour un retour à l’Amour vrai et biosentimental. Dans ce Monde où les Êtres Humains – qu’ils soient hétérosentimentaux ou homosentimentaux – ne se font plus beaucoup confiance, j’affirme haut et fort que chacun peut vivre une ou de belle(s) relation(s) sentimentale(s) durant toute sa Vie. A chacun de savoir saisir sa chance et de la Vivre tout simplement ! L’Amour, pour peu qu’on lui redonne toute sa place, restera toujours la plus belle Aventure Humaine - bien plus excitante que celle de la conquête spatiale - à partager à Deux sans plus attendre, la tête dans les étoiles !

. LTC LECTURE : A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

JD : Ce livre s’adresse à tous les Amoureux de la Vie, aux Protecteurs de Sentiments, aux Veilleurs du Feu Sacré de la Lanterne d’Amour, qui seuls savent apporter une valeur sûre et ajoutée à l’Existence, et qui ne sauraient trahir ce Mystère Éternel que partage deux Êtres qui s’aiment. Il faut que les gens en couple réapprennent à s’Aimer durablement, à respecter leur micro-environnement, à se faire confiance, et à se pardonner mutuellement quand cela est nécessaire, pour pouvoir avancer ensemble à chaque instant, afin que leur relation s'épanouisse sans contraintes. Leur Bonheur en dépend ! Ainsi, l’Amour reste un jardin qu’il faut savoir entretenir tous les jours.

. LTC LECTURE : Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

JD : Philippe Besson disait à propos de l’Amour : "Aimer, ce n’est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C’est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu’il y a quelqu’un au bout qui dit d’une voix douce et calme : avance, continue d’avancer, n’aie pas peur, tu vas y arriver." Besson traduit exactement ce que je ressens en Amour : rien n’est acquis, il faut savoir se remettre en cause et croire qu’un Sentiment, un beau Sentiment, cela s’entretient tous les jours comme un jardin secret ! L’Amour ne dure dans le temps que si le SAV est assuré à Deux ! Il faut savoir accepter les défauts de l'Autre, et surtout, en apprécier les qualités. Aimer, c’est accepter l’Autre comme il est et non pas comme on voudrait qu’il soit !

. LTC LECTURE : Où puisez-vous votre inspiration ?

JD : Je puise mon inspiration dans l’Art en général (cinéma, littérature, musique, sculpture, peinture, théâtre, danse, etc.). Quand un film m’intéresse, je prends des notes dans le noir sur mon Moleskine – Ernest Hemingway utilisait le même support écrit – puis de retour chez moi, je leurs donne forme, les transforme en vers, sur un fond musical qui peut aller de l’Opéra à la Musique Punk. Je m’inspire aussi de tableau comme Dans le Lit, le baiser d’Henri de Toulouse-Lautrec (1892). Par la même, je trouve mon inspiration dans la vie de tous les jours, dans mon vécu. A l’image de cette jeune femme qui était en retard au travail et qui m’a percuté en vélo rue Lafayette à Metz. Elle s’est excusée en m’embrassant. Du coup, je lui ai écrit le poème Le Baiser... Voilà le genre de situation qui inspire particulièrement ma Poésie !

. LTC LECTURE : Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

JD : Toujours de la Poésie, rien que de la Poésie ! Je suis en train de terminer la trilogie des Muses et des Nymphes. Le troisième volet Les Mots A(i)mants [avec un titre à trois niveaux de lecture : Aimant (d’aimer), Aimant (d’aimanter) et Amant (si on ne prononce pas le "i")] est quasiment terminé. Ce sera mon sixième opus, mon point d’orgue et de vue imprenable sur le Monde Ô Féminin ! De plus, prochainement, comme déjà annoncé, sortira aussi Mémoire Ouvrière qui sera la transposition de l’opéra Carmen de Bizet (la célèbre rouleuse de tabac de Séville du 19ème siècle) à la Manufacture des tabacs et des allumettes de Metz (dont le début d’activité date de 1868 et la désaffection de 2010) ; une Histoire d’Amour sur fond de lutte sociale. Cet ouvrage est en cours de rédaction. J’attends une précieuse documentation pour étayer mon propos, depuis plus d’un an... Jean-Louis (un ami), STP, pense à moi ! Et sinon, j’ai un recueil sur la Lorraine d’antan et ses paysages qui est déjà bien démarré... La Passion que je porte à ma région d’adoption reste incontournable et inaltérable, avec Gorze toujours en toile de fond. Un village séculaire connu pour son aqueduc romain du Iᵉʳ siècle, qui alimentait Metz, et son abbaye bénédictine fondée au VIIIᵉ siècle, foyer majeur du chant messin, futur chant grégorien. Et surtout le Mont Saint-Blin, mon Solutré à moi...

. LTC LECTURE : Un dernier mot pour les lecteurs ?

JD : A une époque de grands bouleversements religieux, humains, géopolitiques, sociologiques et climatiques, il serait plus que temps d’avoir une Love-Révolution, afin que des valeurs saines reviennent au premier plan dans la Vie de tous les jours, et notamment dans la Relation Amoureuse. Loin du matérialisme, de la malbouffe, de l’obsolescence programmée et de la malbaise, la Valeur Humaine doit de nouveau prédominer pour que dure (toujours...) l’Amour ; certes décomplexé, mais sérieux ! Claudie Gallay disait : "Il est des êtres dont c'est le destin de se croiser. Où qu'ils soient. Où qu'ils aillent. Un jour ils se rencontrent." Et Les philosophes, in Ma plus belle conquête, de conclure mon propos : "Ma plus belle conquête sera celle de ton coeur." Alors, que chacun ouvre son cœur à son Âme Sœur !

 

© MAF, le 1er août 2017, pour LTC Lectureltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie

 

© Crédit photos : Jean DORVAL pour LTC Lecture 2017

09/04/2017

DIMANCHE DES RAMEAUX : COMMEMORATION DE L'ENTREE SOLENNELLE DE JESUS DANS JERUSALEM, DE LA PASSION DU CHRIST ET DE SA MORT SUR LA CROIX.

© Photo ci-dessus : lalumierededieu.eklablog.com

INFO+ : wiki/Dimanche_des_Rameaux

 

 jean dorval pour ltc religion

31/12/2016

LTC LECTURE ANNONCE...

ltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie

Jean Dorval :

"Et Dieu créa la Nymphe"

Mercredi 11 janvier

 

 Et Dieu créa la NympheJean Dorval sera reçu par la Librairie Hisler-Even, 1 rue Ambroise-Thomas, à Metz (57), le mercredi 11 janvier 2017, de 10h à 18h. A cette occasion, il dédicacera son recueil de poésie "Et Dieu créa la Nymphe" paru aux éditions Edilivre.

Renseignements : +33.387.75.07.11

et Hisler-Even.com

Commander le livre

Réserver le livre

Prévenir un ami

 ltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie ltc lecture annonce...,jean dorval,en dédicace,le 11 janvier 2017,de 10h à 18h,à la librairie hisler-even,de metz,juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie

07/11/2016

Témoignage de vie : Juliet Becca Rosa, la force des maux, l'électrochoc de la volonté !

Témoignage de vie : Juliet Becca Rosa, la force des maux, l'électrochoc de la volonté !,Le journal d’une écorchée qui sourit,Juliet Becca Rosa naît à Metz en 1984. Elle décroche en 2007 un diplôme de niveau III en droit, afin de devenir assistante juridique. Une profession qu'elle n'exerce finalement pas. En effet, à l'âge de 22 ans, elle est victime d'un accident de voiture, au cours duquel elle subit un violent coup du lapin. Depuis, sa santé la trahit. Ses importantes séquelles se rappellent à elle en permanence. De graves douleurs neuropathiques qui lui imposent un traitement antidouleur de longue durée, très fatigant. Elle est prise en charge par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour avoir de quoi subvenir à ses besoins. En 2009, elle étouffe et ressent un grand vide existentiel. Elle ne trouve plus ses repères. Elle se sent à tort inutile, en situation d'échec. Mais, contre toute attente, il en faut plus pour décourager cette battante, qui remonte la pente, et se met alors à la peinture. Ce mode de défoulement lui permet d'extérioriser ses émotions et ses ressentis, de positiver sa situation pas toujours facile à assumer, de sortir de ses peurs, et de redonner un sens à sa vie. témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne, historienne, Écrivaine et illustratrice, signé jd, la pivoine rouge, anne-catherine leucart, anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle, en scène de crimes, anne villemin-sicherman, auteure, messine, passionnée d'histoire messine, histoire, metz, tc lecture annonce, médiathèque du sablon, metz-sablon, une langue bien pendue avec darina sainciuc, metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour, michaël jackson, carole romane, la vie morte, éditions amalthée, viol, social, amour du prochain, il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in", ltc lecture annonce..., jean dorval pour ltc lecture, boulay bouq'in 2015, porte des allemands, manifestation estivales du livre, pascal serra, « sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! », yil editions, jean dorval, poète lorrain, dédicacera, son ouvrage de poésie, « le semeur de sentiments », paru chez edilivre, loÏs mÈne l’enquÊte, de l’ocÉan indien au mont saint-michel, sandra reinflet, journaliste, voyageuse, écrivain, photographe, animatriceElle excelle vite dans cet Art lui permettant d’exprimer sa créativité. Elle maîtrise bille en tête la matière, sa matière, en créant un univers traduisant ses maux, son moi intérieur ; comme dans ses trois tableaux produits en 2015, intitulés respectivement Tormentum, Dolor (photo ci-dessus) et Vulnus. Cette thérapie par l’Art lui permet enfin d’exister. Mais, très vite ce mode d’expression, seul, ne lui suffit plus. Elle veut mettre des mots sur ses maux. Pour ce faire, en 2015, elle commence à écrire, en complémentarité de sa peinture. Et ce qui au début devait être confidentiel, devient très vite un message à faire passer aux Autres, un témoignage sur la douleur, une expérience de vie pouvant servir d’exemple à ceux qui vivent la même situation, une aide précieuse pour ceux qui veulent s’en sortir. Depuis, elle est devenue la porteuse d’un flambeau universel symbolisant l’envie d’être comme tout le monde, malgré les difficultés du handicap. C’est ainsi que son premier recueil de nouvelles est né, un accouchement dans la douleur contrôlé, baptisé Le journal d’une écorchée qui sourit, publié en 2016 par Edilivre. Un titre évocateur qui marque la volonté de cette nouvelle auteure de combattre la douleur qui la meurtrit jusqu’à l’âme. Elle rit de ses blessures, et ce, même si elle en souffre. LTC Lecture a interviewé Juliet Becca Rosa pour en savoir plus...

témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",ltc lecture annonce...,jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,jean dorval,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie,« le semeur de sentiments »,paru chez edilivre,loÏs mÈne l’enquÊte,de l’ocÉan indien au mont saint-michel,sandra reinflet,journaliste,voyageuseLTC Lecture : L’expression "écorchée qui sourit", contenue dans le titre de votre livre, symbolise totalement votre combat au quotidien, alternant entre douleur incontournable et victoire contre le mal et sur vous-même. Qu’est-ce qui vous donne une telle rage de survivre ?

Juliet Becca Rosa : Merci d'utiliser le mot "survivre", car quand on lit mes écrits on se rend compte que c'est en effet le cas. Dans mes confidences, on ressent ma souffrance physique qui, pas à pas, crée un mal de l'âme que j'essaie aussi de combattre. C'est une descente aux enfers dont je suis spectatrice, et qu'au fond j'exècre puisque mon mantra a toujours été celui de la positivité. Mon seul but est de pouvoir profiter de chaque instant.

LTC Lecture : Chaque douleur, petite ou grande, est vécue différemment par chaque être humain, selon sa personnalité et son vécu. En quoi le message de votre livre est-il universel pour aider à surmonter le handicap et la douleur au quotidien plus sereinement ?

J. B. R. : Je pense que pour l'instant c'est un message universel dans le cri qu'il porte. La détresse, le combat. Dix ans de douleurs, c'est un poids très lourd à porter. J'y parle aussi de certains événements difficiles de ma vie que pourtant j'ai toujours su gérer, et qui finissent par me rattraper. C'est ce qui se produit quand on perd l'énergie et l'espoir. C'est ce désespoir qui m'a donné envie d'écrire. Cela montre comme on peut essayer de se battre, même en touchant le fonds, et d'avoir un regard sur soi où on se dit "non, je ne peux pas abandonner comme ça". La suite de ma nouvelle fera part de ma lente reconstruction et de ma vision sur le monde au travers de mes douleurs, alors que je veux pouvoir évoluer à l'aube de mes 32 ans.

témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne, historienne, Écrivaine et illustratrice, signé jd, la pivoine rouge, anne-catherine leucart, anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle, en scène de crimes, anne villemin-sicherman, auteure, messine, passionnée d'histoire messine, histoire, metz, tc lecture annonce, médiathèque du sablon, metz-sablon, une langue bien pendue avec darina sainciuc, metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour, michaël jackson, carole romane, la vie morte, éditions amalthée, viol, social, amour du prochain, il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in", ltc lecture annonce..., jean dorval pour ltc lecture, boulay bouq'in 2015, porte des allemands, manifestation estivales du livre, pascal serra, « sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! », yil editions, jean dorval, poète lorrain, dédicacera, son ouvrage de poésie, « le semeur de sentiments », paru chez edilivre, loÏs mÈne l’enquÊte, de l’ocÉan indien au mont saint-michel, sandra reinflet, journaliste, voyageuse, écrivain, photographe, animatriceLTC Lecture : Que représente la couverture de votre livre ?

J. B. R. : La couverture est une illustration que j'avais faite lors d'un de mes séjours à l'hôpital fin 2013. Il représente un corps de femme meurtri. Le cœur est volontairement à droite, car je ne sais plus où j'en suis dans mes émotions. Il souffre. Le ventre est un tourbillon, un chaos, dans lequel il est facile de se laisser emporter.

LTC Lecture : Les magnifiques photos illustrant cet interview et qui vous représentent sont de Gaël Lesure, un photo-auteur de Metz. Que pensez-vous de sa manière de capter l’aura des gens et notamment la vôtre ?

J. B. R. : Gaël est un artiste au sens propre du terme. Il crée au rythme de ce qu’il perçoit à chaque instant. C'est un instinctif, comme moi, quand je peins ou j'écris. Je me retrouve dans sa façon de faire vivre l'Art. Il "capte" comme vous dites, les émotions, et elles vivent dans ses photos. Il a su saisir mon âme, et c'est totalement représentatif de ce que je suis. Cela aurait même pu être la couverture de ma nouvelle. J'avoue avoir hésité.

témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",ltc lecture annonce...,jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,jean dorval,poète lorrain,dédicacera,son ouvrage de poésie,« le semeur de sentiments »,paru chez edilivre,loÏs mÈne l’enquÊte,de l’ocÉan indien au mont saint-michel,sandra reinflet,journaliste,voyageuse

Juliet Becca Rosa sera en séance de dédicace, samedi 12 novembre, de 14h00 à 19h00, à la librairie Hisler-Even, 1 Rue Ambroise-Thomas, à 57000 Metz (téléphone : 03.87.75.07.11). En attendant, son bouquin est en vente, depuis mardi dernier, au rayon "témoignages". La prochaine exposition de ses toiles aura lieu au Carré d'Art, 1 rue des Jardins, à 57000 Metz (téléphone : 03.87.17.34.66) en février 2017. Venez nombreux la soutenir !

© Jean DORVAL, le 11 octobre 2016, pour LTC Lecture

ltc lecture.jpeg

 

i>NFOS+ :

edilivre.com/journal-d-une-écorchée-qui-sourit-juliet-bec...

 

© Crédit photos : Toutes les photos illustrant cet interview sont du photographe-auteur messin Gaël Lesure. Elles ont été mises à titre gracieux sur le site LTC La Tour Camoufle avec l'aimable autorisation de l'auteur. Elles ne font pas l'objet d'une utilisation commerciale. Avec tous nos remerciements.

i>NFOS+ :

gaellesure.fr, FaceBook.com/GaelLesurePhotography, contact@gaellesure.fr

et +33680383271

24/10/2016

LTC Lecture annonce…

Jean_Dorval_EdilivreLe nouveau recueil de Poésie du poète lorrain, Jean Dorval, Et Dieu créa la Nymphe, vient de sortir dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre, et sur Internet. Il est publié chez Edilivre. 

"Dans ce quatrième recueil de poésie dédié à la Nymphe, Jean Dorval transporte le lecteur dans son monde imaginaire et réel à la fois ou l'Amour est roi. jean dorval,poète lorrain,et dieu créa la nymphe,symphonie à la foi,témoignage de vie : juliet becca rosa, la force des maux, l'électrochoc de la volonté !, le journal d’une écorchée qui sourit, un interview de catherine debusne, historienne, Écrivaine et illustratrice, signé jd, la pivoine rouge, anne-catherine leucart, anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle, en scène de crimes, anne villemin-sicherman, auteure, messine, passionnée d'histoire messine, histoire, metz, tc lecture annonce, médiathèque du sablon, metz-sablon, une langue bien pendue avec darina sainciuc, metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour, michaël jackson, carole romane, la vie morte, éditions amalthée, viol, social, amour du prochain, il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in", ltc lecture annonce..., jean dorval pour ltc lecture, boulay bouq'in 2015, porte des allemands, manifestation estivales du livre, pascal serra, « sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! », yil editions, jean dorval, poète lorrain, dédicacera, son ouvrage de poésie, « le semeur de sentiments », paru chez edilivre, loÏs mÈne l’enquÊte, de l’ocÉan indien au mont saint-michel, sandra reinflet, journaliste, voyageuseIl y exprime son Romantisme dans une série de poèmes consacrée à des actrices, dont il apprécie particulièrement la personnalité : Pauline Caupenne, Meryl Streep, Irène Jacob, etc. Il met aussi à l'honneur des Nymphes inconnues, mais pour lesquelles il a ressenti ou ressent encore une passion, et qui lui ont inspirées de beaux vers "biosentimentaux" et libres comme le vent. Ses textes s'influencent de grands poètes, chanteurs et réalisateurs de cinéma qui ont marqué l'Histoire de l'Humanité. Il passe d'Eluard à Schrader, de Musset à Gainsbourg, etc. et réalise ainsi une œuvre pleine d'enthousiasme et de tendresse. Ce recueil témoigne que l'Amour est enfant de poème au royaume de la plume dorvalienne. Un besoin vital de tous les instants pour Jean Dorval, comme l'air !" 

A croquer mot à mot, vers par vers ! 

© Anna des Naudins, le 24 octobre 2016,

pour LTC Lecture. 

ltc lecture.jpeg

 

i>NFOS+ :

Edilivre.com/Et-Dieu-créa-la-Nymphe-Jean-Dorval

Edilivre.com/Rencontre-avec-Jean-Dorval-poète-et-auteur-d...

20/10/2016

Rencontre avec Jean DORVAL, poète et auteur du recueil de poésie : Symphonie à la Foi.

jd b.JPG- LTC Lecture : Dans quelle région habitez-vous en France ?

. JD : Je vis en Lorraine, en Moselle, à Metz. Une terre d’Histoire, située au cœur de l’Europe, baignée par la Moselle. Une rivière mythique immortalisée par le poète romain Ausone qui s’épanche à son sujet dans De Mosella : "Salut, fleuve béni des campagnes, béni des laboureurs (...), fleuve riche en coteaux que parfume Bacchus, fleuve tout verdoyant, aux rives gazonneuses : navigable comme l’océan, entraînée sur une douce pente comme une rivière, transparente comme le cristal d’un lac, ton onde en son cours imite le frémissement des ruisseaux, et donne un breuvage préférable aux fraîches eaux des fontaines (...)." La Lorraine, une terre de confrontation, mais aussi de tolérance et de brassage, où de nombreux poètes sont nés, et ont écrit des œuvres majeurs ; tels que Gustave Kahn, Jacques Réda et Paul Verlaine, pour ne citer que les plus connus. Et mes préférés, bien sûr !

 

- LTC Lecture : Présentez-nous votre ouvrage.

. JD : Le recueil de poésie Symphonie à la Foi est à l’image de mon parcours spirituel et philosophique : ouvert d’esprit et pluriel ! Je suis Catholique, et j’essaye tous les jours que Dieu fait, d’être le plus possible dans les pas du Christ, avec mes défauts et mes qualités. Ma croyance ne m’empêche pas de rester tolérant envers les autres religions, mais aussi envers ceux qui n'ont pas de pratique religieuse ; car croire est une Liberté. Aussi, Symphonie à la Foi est une sélection de poèmes philosophiques et de prières, un Acte de Foi et d'Amour envers le Créateur et mon Prochain. C’est aussi une parfaite symbiose entre ce que j'apprécie le plus dans le Paganisme, qui honore Mère Nature, les trois Religions du Livre - de nos "Ainés dans la Foi" (comme le disait Saint Jean-Paul II), les Juifs, aux Chrétiens, en passant par les Soufistes  -  et le Bouddhisme. Je suis très passionné par les messages de Sagesse, d'Ouverture, de Respect et de Fraternité du Christ, de sa Sainteté le Pape François, de Bouddha, de Tenzin Gyatso - le XIVème Dalaï-Lama - d’Hussein Mansour Al-Hallâj, de Ben Zoma et de Rabbi Ména’hem Mendel de Kotsk. Ma philosophie de Vie et ce recueil de poésie font de moi, un pago-soufo-bouddho-judéo-chrétien ! Au final, cet ouvrage est un acte de Foi dédié au Créateur Universel, sans qui je ne suis rien.

 

- LTC Lecture : Pourquoi avoir écrit ce livre ?

. JD : Dans le monde de violence et de mensonge dans lequel nous vivons actuellement, je souhaitais témoigner de ma Foi, qui est une humble Prière Vivante et Pacifique, tournée vers le Prochain ; cet Être Humain différent et complémentaire, qui est mon Égal. Dieu est pur Amour et pure Miséricorde. Il a fait de moi un Porteur de Mots pour combattre les maux. Au quotidien, je suis guidé par une quête philosophique et spirituelle continue, par la Fraternité Universelle. jean dorval,poète lorrain,symphonie à la foi,et dieu créa la nymphe,une déclaration d'amour au créateur,témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",ltc lecture annonce...,jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,dédicacera,son ouvrage de poésie,« le semeur de sentiments »,paru chez edilivreJe reste dans les Pas du Christ. Je cherche à garder le Cap du Ciel, à mériter la Vie Éternelle, bercé entre Tolérance et Partage, en mettant en pratique la très sainte Doctrine Sociale de l’Eglise. Ainsi, depuis 1990, je milite par le biais de différentes associations caritatives en venant en aide à Ceux qui n'ont plus rien : les P'tits Gars de la Rue (les SDF) et les Travailleurs Pauvres. Cette Cause Sociale m’a inspiré des poésies dans la veine de Saint Vincent de Paul et de Saint François d’Assise. De plus, j'ai besoin, en tant que pécheur invétéré, de prier la Trinité et la Vierge Marie. Alors, ma Prière parlée, où souffle l'Esprit, devient vite une Prière écrite, de beaux textes inspirés qui jalonnent mon recueil de poésie.

- LTC Lecture : À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

. JD : Mon ouvrage de poésie est dédié au Verbe Incarné. Mais, il s’adresse aussi à toutes les Êtres Humains de Bonne Volonté. Ceux qui aiment leur Prochain comme leur Frère. Ceux qui ont le cœur sur la main. Ceux qui acceptent de se relever quand ils chutent. jean dorval,poète lorrain,symphonie à la foi,et dieu créa la nymphe,une déclaration d'amour au créateur,témoignage de vie : juliet becca rosa,la force des maux,l'électrochoc de la volonté !,le journal d’une écorchée qui sourit,un interview de catherine debusne,historienne,Écrivaine et illustratrice,signé jd,la pivoine rouge,anne-catherine leucart,anne villemin-sicherman transforme le metz du xviiie siècle,en scène de crimes,anne villemin-sicherman,auteure,messine,passionnée d'histoire messine,histoire,metz,tc lecture annonce,médiathèque du sablon,metz-sablon,une langue bien pendue avec darina sainciuc,metz-sablon. Édith caroline : une gueule d’amour,michaël jackson,carole romane,la vie morte,éditions amalthée,viol,social,amour du prochain,il était une fois jd au 6ème salon du livre "boulay bouq’in",ltc lecture annonce...,jean dorval pour ltc lecture,boulay bouq'in 2015,porte des allemands,manifestation estivales du livre,pascal serra,« sur la piste des primitifs – groogh nous voilà ! »,yil editions,dédicacera,son ouvrage de poésie,« le semeur de sentiments »,paru chez edilivreCeux qui ont Foi dans la Vie. Croyants ou non ! Ce recueil témoigne de La Rue et de la Misère, de l’envie d’un Monde meilleur, tourné vers un Idéal de Beauté, au travers d’une Oraison adressée directement au SAV du Créateur. C’est le message de la Dernière Scène renouvelée et de l’Eucharistie en Partage, avec le plus grand nombre ; comme un traitement spirituel à prendre chaque jour que Dieu fait, comme un Catéchisme Poétique !

 

- LTC Lecture : Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

. JD : Je transmets, humblement et de la place où m’a posé Dieu, le message du Christ. Un message simple et dur à la fois, rejetant la vanité et l’orgueil, à appliquer au quotidien, nécessitant une remise en cause permanente, et qui se traduit par le célèbre Commandement de Jésus : "Aimez-vous les uns, les autres !"

 

- LTC Lecture : Où puisez-vous votre inspiration ?

. JD : Je puise mon inspiration, avec des hauts et des bas, dans un véritable travail d'introspection. La Prière me fait écrire. Et je la partage en la faisant publier. Un parcours qui n’est pas linéaire et qui tend pourtant vers un Idéal de Beauté. Une œuvre sans prétention qui demande beaucoup de Courage, de Patience, d’Abnégation et de Joie ; et pour laquelle on se remet à chaque instant en cause.

 

- LTC Lecture : Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

. JD : Mon prochain recueil de poésie, le quatrième, intitulé Et Dieu créa la Nymphe, sort vers le 24 octobre prochain chez Edilivre. Il est dédié à la Nymphe inspiratrice et à l'Amour que je lui porte. Pour moi, on entre en Amour, comme on entre en Religion. Les deux sont liés. Quand j'aime, j’aime sans compter, et j’offre cet Amour au Divin. La Femme Créature divine est une source de dédicace permanente. Elle m’a d’ailleurs inspiré un cinquième ouvrage de poésie qui s’appelle Mots de Muse, et qui est quasiment terminé. Enfin, j'ai un roman sur le feu qui va nécessiter un gros travail de recherches et de mise en forme.

 

- LTC Lecture : Un dernier mot pour les lecteurs ?

. JD : A l'époque dans laquelle nous vivons, où l'intolérance et la violence règnent en maîtres, un peu partout, la Poésie et la Prière redonnent du Sens à la Vie, un peu d'Humanité à une Humanité qui en a bien besoin.

 

© Anna des Naudin, le 20 octobre 2016, pour LTC Lecture.

i>NFOS+ : edilivre.com/symphonie-a-la-foi-jean-dorval

ltc lecture.jpeg

14/10/2016

LTC LECTURE ANNONCE : "ET UN, ET DEUX, ET TROIS... RECUEILS DE POéSIE POUR JD !"

jean dorval,poète lorrain,Depuis le 14 octobre 2016 :

Le 3ème recueil de Poésie de JD

est dispo sur Internet !

"Dans ce troisième recueil de poésie qui est un acte de foi, Jean Dorval transporte le lecteur dans une quête spirituelle et philosophique qui se déroule en plusieurs tableaux, à la croisée des chemins entre le paganisme, les trois religions du Livre et le bouddhisme. Il le mène à la recherche du Graal éternel de paix, d’amitié, de fraternité et de solidarité. Celui qui guide les hommes de bonne volonté depuis des siècles les fait rêver, croire et espérer en la vie éternelle, en l’amour universel. Celui qui a recueilli le précieux sang du Christ, en rémission de tous les péchés de l’Humanité, depuis la nuit des temps et jusqu’à la fin des temps. Ce recueil est une véritable déclaration d’amour au Créateur !"

Anna des Naudins pour LTC Lecture

ltc lecture.jpegi>NFOS+ :

Edilivre.com/Symphonie-à-la-Foi/Jean-Dorval

Edilivre.com/Communauté/Jean-Dorval

PS : Le 4ème recueil du poète lorrain est en cours d’édition...