Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2019

La Danse-Flamenco (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Nos Deux Êtres

Se Rencontrent, s’Aiment

Mêlent leurs Regards

Depuis la Nuit des Temps

Comme un Nouveau-Départ

 

Ce n’est pas Fini entre Nous

Rien n’est Jamais Fini

Puisque Tout Débute

Tout Redémarre Toujours

 

Sans Aucune Peur, Je Prends ta Main

Celle que J’ai déjà Embrassée

Avec Fougue et Passion

 

Rien ne Peut Nous Séparer

Nous Sommes les Deux-Moitiés

D’une Même-Personne

 

Nos Mots Vibrent en Nous

Comme des Anges-Gardiens

Qui ne se Sont Jamais Quittés

 

Au Ciel Miroir-de-nos-Ames

Les Cloches du Soir

Du Haut de la Mutte

Eveillent toutes nos Larmes, Alarmes

 

Ce n'est pas Tout d'Aimer

Il Faut Plaire aussi à l'Amour

Il Faut Grandir pour Vivre

Comme une Danse-Flamenco

Qui Prend Jusqu’aux Tripes

 

Plus Tu t'Ouvres à Moi

Et Plus Je m'Ouvre à Toi

Plus Je m'Ouvre à Toi

Et Plus Tu t'Ouvres à Moi

Nous Sommes la Voûte-Céleste

Le Divin-Plan que rien ne Peut Arrêter

 

© Jean DORVAL, le 11 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D’après les paroles des chansons Ouverture d’Etienne Daho et Bizarre Love Triangle des New Order ; les poèmes Un Moment Amour, Divin Rôdeur et Les cloches du soir de Marceline Desbordes-Valmore ; et Dead Again un film réalisé par Kenneth Branagh

 

La Grâce (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Long est le Chemin

Qui Nous Mène

L’Un vers l’Autre

Avant que…

L'On se Trouve, Re-Trouve

 

Guérir à Nouveau

Des Nombreux Pièges

Et Mirages de la Vie

Prend du Temps

 

Avoir Confiance en Soi

Se Fier à l’Autre

N’est pas Chose Facile

 

Mon Amour

L’Attente-de-Toi est une Grâce

Venue du Ciel

Je ne Peux l’Oublier

 

Mes Mots sont à Toi

Mes Maux aussi

Je ne Peux t’Oublier

 

Qui Peut Mieux

Te Comprendre

Que Moi

Qui ait Traversé les Siècles

A tes Côtés ?

 

J’ai pour Toi

La Patience d’un Horloger

Ton Temps est le Mien

 

© Jean DORVAL, le 11 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D’après les paroles des chansons Ouverture d’Etienne Daho et Bizarre Love Triangle des New Order ; les poèmes Un Moment Amour, Divin Rôdeur et Les cloches du soir de Marceline Desbordes-Valmore ; et Dead Again un film réalisé par Kenneth Branagh

L’Invitation (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

A l’Heure où

Les Cloches de la Mutte

Dans leur Lente-Volée

Font Descendre

La Nuit sur Metz

Leur Voix

Sonore, Honore

Frisonne, Résonne

En Nos Cœurs

 

Destins-Croisés

Inscrits au Creux-des-Mains

Intuition Flamboyante, Belle et Pure

Qui Nous Révèle Magnifiques et Sereins

 

La Douceur de Vivre

Symphonie-Messine

Portée par l'Allégresse

Invite nos Âmes à la Tendresse

 

Têtes qui Tournent en Duo

Comme dans un Manège

Bousculant les Habitudes

Rendez-Vous où Tout Ondoie

 

Halot-Lumineux

Sublime et Aveuglant

Qui Surgit au Jardin d’Amour (2)

Sous le Regard de Dieu

 

Tu Viens comme Moi

D’une Planète-Invisible

Où la Pudeur du Cœur, sans Pâleur

Invite au Respect des Sentiments

A la Confiance Souveraine

 

Veux-Tu m’Accorder cette Danse ?

 

© Jean DORVAL, le 11 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D’après les paroles des chansons Ouverture d’Etienne Daho et Bizarre Love Triangle des New Order ; les poèmes Un Moment Amour, Divin Rôdeur et Les cloches du soir de Marceline Desbordes-Valmore ; et Dead Again un film réalisé par Kenneth Branagh

(2) Le Jardin d'Amour se trouve à la pointe de l'île du Petit-Saulcy, à Metz, où a été constuit en 1901 le Temple Neuf

08/01/2019

L’Envol d’Elle (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Elle s’Envole au Pays d’Alice

La Valse de son Cœur

La Conduit à son Heur

En Inconduite-à-Malices

 

Elle s’Abandonne

Embrasant son Oreiller

S’Égare sur sa Piste de Transe

Ronde-Féconde qu’Elle Inonde

 

Mystère Soyeux Libéré

Aveu qui Fait Voir Rouge-Passion

Ses Lèvres Effleurent le Céleste-Drapé

De sa Couche-envoûtée

 

Eve a le Feu-Sacré

Comme dans un Rêve-éveillé

Ses Cris Silencieux en Disent Long

Elle Conjugue ses Attentes

Se Meurt en Voluptés

 

Son Impudeur me Touche

Je Dépose un Baiser

Sur son Front-Équateur

Caresse ses Cheveux Noirs

 

Elle Courbe sa Tête Charmante

Sur mon Épaule

Tremblante comme une Feuille

Son Âme Perdue au Miel des Sens

 

Comblée d’un Instant d’Éternité

Elle Remonte son Ressort à Émois

Sa Faim de Bonheur est sans Fin

Elle va Bien Au-delà

De la Nuit des Temps

 

Je Regarde le Ciel de ses Yeux

Pour y Mêler nos Vœux

Et J’ai Envie, Je Crois

De Toujours la Rassurer

 

© Jean DORVAL, le 07 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D’après les chansons Unchained Melody des Righteous Brothers, Bizarre Love Triangle des New Order, et Chayeb des Fnaïre ; le poème L’hymen de Louise Colet ; et le film Half Light

07/01/2019

Le Songe-Galant (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Dès la Tombée

Ô Songe-Galant

Votre Corps-Frémissant

Au Pas Fidèle du Désir

Me Soumet aux Plaisirs-Infinis

De votre Couche

Entre Ciel et Terre

 

Voluptés qui Tour-à-Tour

Jusqu’au Petit-Jour

Vous Subliment

Me Comblent de Grâces

 

Le Soleil-couchant

Couleurs-spectaculaires

Touchant l’Horizon

A le Pouvoir Toujours

De me Faire Atteindre

Votre Zénith

 

Égaré-Volontaire

Sans Autre Bonheur

Que le Vôtre

Je Fais le Serment

De Vous Servir

En Total-Dévouement

 

Votre Premier Cri-de-Foi

Je le Recueille

Du Bout-des-Lèvres

Son Énergie se Diffuse

En mon Cœur

Comme un Talisman

 

© Jean DORVAL, le 05 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D’après la chanson de Billy Ocean : Stay The Night (Special Disco version) ; et les poèmes Éléonore (II) et Éléonore (III) d’Évariste de Parny

 

05/01/2019

Cœur et Splendeurs (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Depuis ma Retraite bénie

Perle de Nature

En Écrin de Verdure

Je demeure le Dévot-Serviteur

De votre Ame-Souveraine

Qui règne sur mon Heur

Comme une Évidence en Raison-Ance

A laquelle, je ne peux me soustraire

 

Votre Bien Dévoué dans la Poésie,

 

Jean DORVAL

 

[© Jean DORVAL, le 7 décembre 2018, pour LTC POésie]Dies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

 

 

 

 

 

(1) D’après Don Juan aux enfers, poème de Charles Baudelaire

 

04/01/2019

La Signature (1)

A l’Insouciante Etincelle partie 1,

 

A Natacha

 

Reine de mon Heur-Équateur

Mon Cœur-Brûlant

Aux Limites de la Raison

En Langueur se Consume pour Vous

 

Ma Soif de vos Lèvres Chaudes et Roses

Que le Vent du Sahara

Achève d'Embraser

Atteint son Paroxysme

 

J'Épouse à Délices 

Ces Fruits-Charnus

Duo d'Ailes-en-Rimes Papillons

Que Rien ne Peut Délier

En Efflorant le Flot Clair de votre Bouche

 

Baisers Volés qui Envolent

Plus Doux que le Velours 

Le Velouté même

Soie Douloureuse

Que l'On Veut Mordre

En Conversations sans Fin

 

Sur votre Souffle-pur

Je Signe une Promesse-Docile

En Langue des Signes

Instants Vierges en Partage

Où je me Meurs d'Innocence

 

(c) Jean DORVAL, le 2 janvier 2019, pour LTC POésieDies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D'après les poèmes : Le Baiser (I), Les Baisers et L’Âme de Germain Nouveau 

 

Dies Natalis (1) (2)

A l’Insouciante Etincelle partie 1, 

A Natacha

 

Par-Delà l'Au-Delà

S-Pasmes Intemporels

Où Nous Nous Sommes

Déjà Confondus

Revenez-Moi Mon Aimée

 

Fleur-Slave

Suave en Ré-Ouverture

Je me (re)Meurs Loin

De votre Sourire-Radieux

De vos Yeux-Cieux

 

Nos Cœurs-Chorus

Rebattent les Cartes

Ravivent Baisers

Et Envolent leurs Âmes

 

Franchissant les Vertes-Collines

Les Montagnes Sacrées au Front-d'Azur

Les Champs-rayés 

Et les Ravines-ravies

La Colombe de l'Appel

Nous Invite à la Suivre

 

Ma Belle-Éperdue

Votre Divine-Gorge

Douceur s'Étirant en Écho

Jusqu'à la Naissance de vos Seins 

Me Ramène en Ressac

Toujours à Vous

 

J'ai Arrêté de Compter 

Les Jours qui Nous Séparaient dans la Nuit des Temps

Je Viens Vous Rejoindre à Présent, Vous Retrouver

Porté par le Fin-Linceul de l'Atmosphère

Pour Fêter sur l'Autel de l'Amour-Céleste

Notre Anniversaire, Nos Retrouvailles

 

(c) Jean DORVAL, le 2 janvier 2019, pour LTC POésie

Dies Natalis,a l’insouciante etincelle - partie 2, john keats, quand j’ai la gueule-cassée, cimes et châtiments, song d’une nuit d’eté - partie 3, en ton sud, vendredi-soir, « echo-ésie », un recueil de poésie signé jacques nimsgerns et jean dorval, en elle seule, jean dorval poète lorrain, eu, feu sacré, orage, feu d'amour, jean dorval pour ltc, jean dorval pour ltc poésie, ltc, la tour camoufle, elle et lui : ils!, jean dorval poète, poète lorrain, poèsie lorraine, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, france, europe, écriture, ue, union européenne, arts, art moderne, le feu sacré, présidentielles 2012, strasbourg, nancy, paris, lourdes, en direct, amour, romantisme, fleur bleue

 

(1) D'après le poème Le Baiser (II) de Germain Nouveau

(2) Le prénom Natacha est d'origine russe. Il vient du prénom Nathalie, qui sublimé en Natalia trouve son Apogée en Natacha. Il trouve sa source dans le mot latin Natalis qui signifie Jour de naissance, Anniversaire, Date de naissance, Anniversaire de mariage, Fête et Noël. L'expression Dies Natalis veut dire aussi Anniversaire et Fête.

15/12/2018

Le Chant d'Élie (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

Ô Divine-Câline

Je t'Adore

Mon Cœur tout Entier

T'est Soumis

 

En Contemplation

Devant Toi

Il a Défailli

De Belle-Façon

 

La Vue, le Toucher

Le Goût, l'Ouïe

En ta Présence

Prennent un Sens-Infini

Se perdent

Dans ta Brune-Toison

 

© Jean DORVAL, le 14 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après la chanson Week-end à Rome d’Étienne Daho, et les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987)

Consécration à Élie (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

Ma Bien-Aimée

Chaque Jour

Je me consacre à Toi

Et à tes Prodiges

 

Sous ta Robe-fleurie

Je trouve toujours Refuge

Et Demande Asile

Sans Limites !

 

Tu m'abrites

Me guides

Me réconfortes

Me nourris à ton Sein

 

Alors

Ta Splendeur-Éternelle

S'élève dans mon Cœur

Brûle

Comme une Torche

 

© Jean DORVAL, le 13 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après la chanson Week-end à Rome d’Étienne Daho, et les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987)

En Toi-Seule (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

A Élie

 

En Toi-Seule

Je me couche

Et m'endors

Dans les bras

 

En Toi-Seule !

 

En Toi-Seule

Je me réveille

Au Petit-Matin

En tétant le Sein

 

En Toi-Seule !

 

En Toi-Seule

Je souris

Ressuscite

Et revis

 

En Toi-Seule !

 

En Toi-Seule !

 

En Toi-Seule !

 

© Jean DORVAL, le 13 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après la chanson Goodbye Horses de Q Lazzarus, et les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987)

Le Livre d'Élie (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

Heureux l'Homme

Qui siège Vaillant

A la Droite

De ton Cœur

 

Jour d'Allégresse

Et Jour de Joie

Je murmure

Savoure ta Loi

 

Brisant Gaiement

Toutes tes Chaînes

Sans Entrave

Je t'Embrasse

 

Celui qui Règne

Sur tes Cieux

Devient LE Dépositaire

De tes Aveux

 

Sur la Montagne-Sainte

Offrande-Juste

Je t'ai Sacrée

Ô ma Reine

 

Désormais

Je suis Bienheureux

Et proclame par Décret

Que Tu es mon Seul-Refuge

 

© Jean DORVAL, le 12 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

 

(1) D’après la chanson Dommage de Bigflo & Oli, et les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987)