Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2014

La Sainte-Famille : une Grâce de Dieu en Héritage.

Dimanche 28 décembre, c’est la Fête de la Sainte-Famille. Ce grand rendez-vous annuel qui honore le Foyer du Christ est un moment familial exceptionnel. Il nous invite à offrir nos Familles au Seigneur, à recevoir sa Grâce Divine, à le remercier d’être ensemble, et ce, quelques soient les épreuves rencontrées, et surtout à être obéissants à ses Commandements.

la fête de la sainte-famille,la sainte-famille : une grâce de dieu en héritage

Chaque jour de sa Vie, le Christ est obéissance au Père, à son Père, à Notre Père. Il honore le Pilier de la Famille et il reçoit en retour l’Amour Paternel au centuple jusqu’à la Croix. Cette Grâce de l’obéissance et de l’abnégation est symbolisée tout entière par l’Immaculée Conception. La Vie de la Très Sainte-Vierge-Marie, devenue le Temple Sacré recevant le Dieu fait homme sous forme d’un bébé, est consacrée à donner Vie au Fils de Dieu. La Sainte-Vierge-Marie élève l’Enfant Jésus pour lui permettre de réaliser le Dessein de Dieu sur Terre : offrir sa Vie pour racheter les péchés du monde. La Vie de Saint-Joseph, en parallèle de celle de la Très-Sainte-Vierge, se conforme à la Loi. Il accepte et respecte la Vie que Dieu lui offre, sans se poser de questions. Joseph devient le Père terrestre adoptif de Jésus, et pourvoit à son éducation. Il protège le Berceau de la Chrétienté et la Maman du Seigneur. Quel sens du Devoir accompli envers Dieu, et quel dévouement à la Vie de Famille dépassant toutes espérances !

L’obéissance à Dieu, pour construire sa Famille.

Cette Vie de Sainteté, cette obéissance due à Dieu au travers de la Famille, elle est à l’image d’un Abraham qui "obéit à l’appel de Dieu." Et "L'Éternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta Patrie, et de la Maison de ton Père, dans le pays que je te montrerai." (in "La Bible", Nouvelle Édition de Genève - NEG). Par cet ordre, Dieu envoie Abram, séparé de sa Famille, dans un lointain pays étranger. Il quitte Père et Mère, mène sa Famille en terre inconnue. Par la suite, Abram - que Dieu appellera Abraham - devient le Père des Nations, de par lui elles sont bénies. Par cette obéissance priante, Abraham accepte de mettre en place la Première Pierre de l’Édifice que Dieu souhaite voir établi sur Terre. Il devient l'Outil précieux entre les mains du Divin Créateur, en répondant à son "Viens vers moi". Ainsi, en nous révélant notre propre appel, de nos jours, Dieu souhaite, comme pour Abraham, nous révéler notre identité particulière, afin que nous nous assumions. A l'homme de bonne volonté, il dit "Va vers toi", découvre ton identité unique et précieuse dans tout l'Univers, ta propre originalité, tes traits de caractère oscillant entre forces et faiblesses. Découvre-toi et établis-toi, en acceptant de bon cœur, avec joie, les capacités et les limites que je t'offre. De cette manière, en quittant sa Famille et son pays, Abram va devoir être responsable de sa Femme et de son troupeau, et plus tard devenir, lui-même, un… Père.

Cette obéissance au Père - "Abba", qui en Hébreu exprime l'affection filiale envers Dieu - est omniprésente dans la tradition séculaire des Prophètes. Quand Jésus retourne avec ses parents à Nazareth pour y grandir "rempli de sagesse (…) la grâce de Dieu est sur lui." C’est la période durant laquelle Jésus découvre son humanité, mais aussi sa Divinité. Il prend conscience progressivement de ce que Dieu veut de Lui. Grâce à Marie et Joseph, il prend sa place dans la société et la religion de son temps. Il se révèle au Monde.

la fête de la sainte-famille,la sainte-famille : une grâce de dieu en héritage

Une Famille priante, irradiante de Joie et riante !

Enfin, le Pape Pie XII qui n’a jamais hésité à illustrer cette obéissance à Dieu au travers de la Famille affirme : "Une Famille qui prie est une Famille qui vit." Et Saint-Jean-Paul II de réaffirmer : "Une Famille unie dans la Prière, reste unie." Alors, n’hésitons plus à construire notre Foyer sur le roc, et non plus sur le sable, afin de plaire non seulement à Dieu, mais surtout d’assoir notre Maison sur le socle de toute société équilibrée : la Famille, nos Racines !

© Jean Dorval, le 28 décembre 2014, pour LTC Religion.jean dorval pour ltc religion