Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2008

LES ESCALES DE VINCENT : A VOIR ABSOLUMENT LES « FAÏENCES BLEUES » DU CHATEAU DE GOUSSAINCOURT, EN MEUSE

1502608303.jpg 

© Photo ci-contre : Grégory Waz

Au château de Goussaincourt (1), on trouve une exposition-vente de « faïences bleues » artisanales avec décoration main, cuites au grand feu. Demandez, notamment, à voir et à acheter la fameuse « Guerinette » (une superbe poubelle de table, qui sera du bel effet le jour où vous aurez des invités à la maison… ). Pour les originaux, vous pourrez passer des commandes personnalisées. Au final, vous visiterez le Musée des Vieux Métiers et flânerez dans le village.

A propos du bourg en lui-même…

« Perpendiculaires au cours de la Meuse, les maisons accolées s'étirent en une bande continue, coupée en son milieu par le clocher de l'église en remontant vers le plateau. L'ocre jaune des tuiles canal ressort de l'écrin verdoyant des prairies et des arbres. Ce village agricole se limite à une rue, dont la forme et l'aspect sont tout à fait caractéristiques du village-rue lorrain. L'entrée de la bourgade est dominée par les hautes frondaisons du parc du château enserré dans ses murs. Du château fort primitif, qui formait un quadrilatère, ne subsistent que le colombier du XVe siècle, le bâtiment principal flanqué de deux tours, remanié au XVIIIe siècle, et les communs attenants. La Grand Rue est jalonnée de petits édifices ruraux dont les plus remarquables sont la source de St Gervais et le lavoir attenant. » (2)

A n’en pas douter, Goussaincourt est une escale de choix pour les chercheurs de culture lorraine ! Alors, à vos volants et direction la Meuse !

 

© Vincent Maniglia, le 18 mars 2008

 

Notes :

(1) Château de Goussaincourt,

Tel : 03.29.90.80.15

(2) Source : villages de France

13/12/2006

CITATION DE...

« La Lorraine a connu de multiples formes de souveraineté, de la Lotharingie à nos jours. Elle a vécu sous un nombre de drapeaux et néanmoins, elle est toujours restée la même. Elle a gardé son individualité, alors que d’autres villes et provinces l’ont perdue. Et surtout, elle a su harmoniser ses loyautés ; elle respectait sa tradition sans être infidèle à son présent. La Lorraine est une force d’intégration – c’est ce que ressentent les Lorrains qui, séparés depuis des siècles de la terre ancestrale, néanmoins lui gardent un souvenir fidèle qu’aucun événement ne peut détruire. C’est là un facteur qu crée des liens dont nous avons besoin alors que se poursuit pour nous la belle aventure européenne, qui donne son sens véritable aux sacrifices que ma génération a endurés et qui, en rétrospective, nous prouvent que rien n’est vain – et c’est nous qui sommes appelés à forger notre destinée. »

 

© Extrait d’une conférence donnée à Nancy par S.A.I. et R. l’Archiduc Otto de Lorraine Habsbourg (sur une idée originale de Jean-Marie Cuny de la Revue Lorraine Populaire)