Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2015

Metz : Grand prix de bonne humeur pour les boulistes messins.

Metz : Grand prix de bonne humeur pour les boulistes messins,

Jordan Sala, champion de France et d'Europe de Pétanque,

s'échauffe avant de participer au Grand prix de la Ville de Metz.

La Ronde Pétanque de Metz et la Pétanque Sablonnaise ont organisé, samedi 5 septembre, le Grand prix de la Ville de Metz, protégé sur toute la Lorraine, et qui s’est tenu au boulodrome de la Ronde Pétanque, avenue Henri II, à Metz. Des équipes venues des quatre départements lorrains ont participé à ce rendez-vous annuel ; soit 140 équipes masculines de trois joueurs et 45 équipes féminines de deux joueuses. Résultat de recherche d'images pour "ltc sports"Bruno Pozzati, président de la Pétanque Sablonnaise, et organisateur de l’événement, précisait : "C’est fantastique de pouvoir faire jouer toute la région Lorraine sur le magnifique espace du futur boulodrome de Metz. Ce tournoi est le fruit d’une vraie collaboration entre nos deux clubs amis." Jordan Sala, de la Ronde Pétanque, champion de France et d’Europe de Pétanque, coach de l’équipe de son club, gagnante de la Coupe de France de Pétanque, de 2011 à 2014, affirmait : "Notre club est content d’accueillir ses amis du Sablon, afin d’organiser ce concours qui renforce chaque année notre cohésion." Les joueuses de pétanque n’étaient pas en reste dans la prise de parole. La doublette Nathalie-Hélène, représentant la Pétanque Sablonnaise à ce grand prix, précisait : "Ce matin, on ne se connaissait pas, et pourtant on a décidé de jouer ensemble. C’est la preuve que la pétanque rapproche les joueurs dans la bonne humeur !" Ce que Christelle, qui va au Championnat de France, en tête à tête dames, les 12 et 13 septembre, confirmait : "Jouer à la pétanque permet d’améliorer la concentration, dans la bonne humeur, et collectivement."

Metz : Grand prix de bonne humeur pour les boulistes messins,

La doublette Nathalie-Hélène s'est formée par Amitié le temps d'un concours.

Source documentaire et photos : © Le Républicain Lorrain 2015/DR. Avec l’aimable autorisation du journal.

23/08/2015

Metz - Queuleu : Stage de self défense pour ne plus subir.

Metz - Queuleu : Stage de self défense pour ne plus subir,

Vanessa et Christophe sont venus améliorer leur self défense.

L’ATEMI Club Self Défense de Metz organisait, dimanche 23 Août, de 9h à 12h, un stage de self défense, gratuit et ouvert à tous, au dojo de l’ASPTT Metz, à Queuleu, sur le thème "Protections et ripostes simultanées". 100 participants de tous âges (à partir de 15 ans) se sont retrouvés (dont 50% de femmes), confirmés et débutants mélangés, pour un partage d’expériences. Lionel Einselter et Didier Foulon, les organisateurs, avaient orientés leur stage selon deux axes. Les débutants ont appris à se protéger et à riposter simplement. Les confirmés se sont entrainé à provoquer une douleur immédiate, en ayant le bon geste au bon endroit. Lionel et Didier précisaient : "En défense, il faut dès le premier coup riposter proportionnellement contre son agresseur, à plusieurs niveaux de son corps. Les points vitaux sont liés aux méridiens de la médecine chinoise. On donne trois consignes : éviter et fuir le conflit, négocier et apaiser afin d’éviter le conflit ; et si l’agression devient physique, riposter graduellement, en préservant son intégrité physique."

Metz - Queuleu : Stage de self défense pour ne plus subir,
. Du self défense sur-mesure. – Ce stage a été suivi par des participants confirmés comme Vanessa, 36 ans, deux ans de pratique, présente "pour apprendre des techniques de self défense. Angoissée de nature et vu le contexte actuel d’insécurité, la situation des femmes est difficile, et la peur du viol omniprésente. J’ai dû reprendre confiance en moi, apprendre à devenir vigilante, avoir de l’anticipation et de la réactivité en cas d’agression." Christophe, 34 ans, précisait : "J’ai commencé le self défense après une agression, pour pouvoir me protéger et protéger ma famille en cas de problèmes. Cela m’a fait reprendre confiance en moi." Enfin, Hélène, 40 ans, et Clara, 21 ans, débutantes, étaient venues "pour une première approche. Les arts martiaux sont trop spécifiques pour nous. Le self défense est plus généraliste et abordable pour des débutantes, plus approprié à l’auto-défense. C’est une mise en situation comme dans la rue. On va s’inscrire au cours." L’ATEMI Club Self Défense de Metz fait sa rentrée lundi 7 septembre. Les cours sont proposés tous les lundis et vendredis, de 20h15 à 21h45, à l’ASPTT Metz, 1 rue des hauts peupliers, à Queuleu.

Metz - Queuleu : Stage de self défense pour ne plus subir,

Hélène et Clara, deux débutantes en self défense,

bientôt élèves de l'ATEMI Club Self Défense de Metz.

Metz - Queuleu : Stage de self défense pour ne plus subir,

Renseignements : ATEMI CLUB, site web : www.atemi-club.com ; adresses courriels : lionel.e@atemi-club.com ou didier.f@atemi-club.com ; tél. : 06.60.17.16.24 (Lionel).Résultat de recherche d'images pour "ltc sports jean dorval"

Source documentaire et photos : © Le Républicain Lorrain 2015/DR. Avec l’aimable autorisation du journal.