Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2009

ALLEZ LES FILLES DE L'H2ML !!!

gorze-eglise-01.JPG

03 MAI 2009 : PELERINAGE ANNUEL A NOTRE-DAME DE GORZE

 

gorze-eglise-01.jpg

© Photo ci-dessus :

www.villages-lorraine.com

Le traditionnel pélerinage à Notre-Dame de Gorze aura lieu ce dimanche 03 mai. Une messe mariale sera célébrée à 10h30, en l'église collégiale Saint-Etienne, suivie d'une procession jusqu'à la grotte.

JD, pour LTC.

PS : Le 1er mai, toujours à Gorze, se tiendra, dans les rues du village, la 7ème Journée brocante du Muguet...

UN ETE DU LIVRE, A METZ, SUR LE THEME DES MOTS QUI DERANGENT…

index_clip_image002.jpgPour ceux qui aiment le journalisme et la littérature, il ne faut surtout pas rater « L’été du livre » à Metz. Cette manifestation ludique aura lieu les 5, 6 et 7 juin 2009, comme d’habitude Place d’Armes, sous un chapiteau face à l’Hôtel de Ville. Elle développera une thématique qui peut surprendre, mais qui reste d’actualité : « Ces mots qui dérangent. » Le parrain cette année sera Yasmina Khadra, auteur de « Ce que le jour doit à la nuit », publié chez Robert Laffont…

 

Une néo d’Anna des Naudin, pour LTC.

 

INFOS PLUS :

http://www.etedulivre.net/

 

29/04/2009

LA VIE DE COCO CHANEL DEFILE ACTUELLEMENT AU CINE !

Coco-avant-Chanel_fichefilm_imagesfilm.jpg

Si vous devez voir un film en ce moment, je vous conseille « Coco avant Chanel ». Ce film historique - sortie nationale le 22 Avril 2009 - a été réalisé par Anne Fontaine. Dans les rôles principaux, on trouve une excellente et séduisante Audrey Tautou, un Benoît Poelvoorde (pour une fois dans un rôle sérieux…), une Marie Gillain (à croquer !), et Alessandro Nivola (en dandy anglais). D’une durée de 1h50, cette toile distribuée par Warner Bros Pictures France, produit en France, a pour titre original « Coco Chanel ».

coco-avant-chanel-coco-before-chanel-2008-2-g.jpg

coco-avant-chanel-coco-before-chanel-22-04-2009-2-g.jpg

UNE HISTOIRE EMOUVANTE ET MILITANTE…

Au démarrage de ce film, Coco est une môme du Centre de la France placée dans un orphelinat avec sa sœur. Elle est pauvre. Elle attend désespérément tous les dimanches que son père vienne les chercher… Elle sera déçue. Elle grandit et le scénario prend de l’amplitude. La « petite fille », devenue adulte, chante dans un cabaret. Certes sa voix passe pour trop faible, mais chaque soir, elle fait courageusement face à un public de soldats un peu trop joyeux. Elle refuse de jouer les « entraîneuses » et se fait virer. Puis, de fil en aiguille, elle devient une petite couturière destinée à refaire, uniquement, les ourlets dans l’arrière-boutique d’un tailleur de province. Très vite, elle incarne, entre les cocottes et les fêtards, une apprentie-courtisane, au corps trop maigre pour l’époque, trouvant refuge chez un protecteur : Etienne Balsan. Cette amoureuse, là, sait déjà qu’elle sera « la femme de personne », même pas celle de Boy Capel, un homme amoureux d’elle. En attendant, cette rebelle, que les conventions de l’époque étouffent, en vraie battante, devient une provocatrice revendicative. Elle s’habille d’ailleurs avec les chemises de ses amants et monte comme les hommes à cheval et en pantalon… Voilà, l’Histoire de Coco Chanel, « La Femme » qui incarne, alors, la femme moderne, avant de l’inventer au travers de ses collections créées pour la Haute Couture. Ce biopic, tiré du roman « L'irrégulière » d'Edmonde Charles-Roux, publié aux éditions Graset, vous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Celle que l’on appelle « Mademoiselle », une femme hyper-active et créative, qui a beaucoup souffert durant toute son existence, déteste le dimanche, car il s’agit d’un jour de repos… Coco Chanel échappe à l'épuration par miracle en se réfugiant en Suisse. Elle y possède un appartement, mais demeure au Ritz à Paris (où une suite refaite récemment à neuf porte toujours son nom). Et ironie de la vie, elle y meurt un dimanche de 1971, à 88 ans…

 

© Jean Dorval, pour LTC.


INFOS PLUS :

Site officiel : www.cocoavantchanel.fr

08.05.09 - HANDBALL FEMININ, 1ERE DIVISION : L'H2ML RENCONTRE L'LFH AUX ARENES DE METZ

essai.JPG

Réservez sur vos calendriers la date du 08 mai prochain ! En effet, les filles de l'H2ML rencontreront le Toulon Var Handball (LFH), en 1ère division de Handball Féminin, saison 2008-2009, à 20h00, aux Arènes de Metz. Allez les filles !

J.D. pour LTC Sport.

LA MONTIGNIENNE, C'EST LE PIED !!!

essai.JPG

INFOS PLUS :

ACHETEZ LE JOURNAL « LA SEMAINE » !

http://www.lasemaine.fr/

« KATYN » OU LE DEVOIR DE MEMOIRE POUR TOUS !

katyn.jpg

Avec une sortie nationale fixée au 1er avril 2009, le film polonais « Katyn », réalisé par Andrzej Wajda, avec dans les rôles principaux Maja Ostaszewska, Artur Zmijewski et Jan Englert, est un drame historique, produit en 2007, d’une durée de 2 heures, distribué par Kinovista. « Katyn » est avant tout un film sur la lutte juste et incessante pour le devoir de mémoire pour tous, et la vérité historique qui irrémédiablement doit en découler… Personne, n’exige un Nuremberg du communisme et c’est bien dommage ! Car cette idéologie de mort selon « Le livre noir du communisme : Crimes, terreur, répression »(1) aurait fait quelques 250.000.000 de morts dans le monde depuis la révolution russe de 1917… Ce film est aussi un règlement de compte - une justice cinématographique du peuple en lieu et place de l’injustice internationale aveugle et amnésique du Système - sans compromis avec le mensonge qui a forcé la Pologne populaire à oublier ses héros morts pour la Patrie de Chopin. Ce grand sacrifice charnel qui unit les fils, héros de la Nation Polonaise, à la glaise des charniers rouge sang soviétiques de Katyn, prend tout son sens à la veille de la Fête de la Constitution Polonaise du 03 mai 1791. L’histoire n’est pas banale, elle nous parle d’Anna, la femme d'un capitaine d'un régiment des Uhlans, qui attend le retour de son mari fait prisonnier, suite à l’invasion germano-polonaise de 1939. Cette dernière ne peut se résoudre à l'idée que son époux ait été assassiné par les Russes bolcheviques. Elle mettra tout en œuvre pour le retrouver, mais en vain, car elle découvrira que son Homme a été exécuté sommairement d’une balle dans la tête… Un peu plus tard, on retrouve, en avril 1943, l'épouse d'un autre officier - un général pour être précis - apprenant la mort de son mari, suite à la découverte par les Nazis (une autre idéologie de mort inacceptable…) de  charniers dans la forêt de Katyn, contenant les corps de milliers d'officiers polonais. Le silence et les mensonges officiels qui vont suivre briseront irrémédiablement le coeur d'Agnieszka, la soeur d'un pilote qui a connu le même sort. On se rendra compte au final que les mots "Patrie" et "Liberté" n’auront aucun sens pour un Etat polonais d'après-guerre tombé sous la coupe de la puissante et colonisatrice Union Soviétique. Une honteuse chape de plomb idéologique (que même le PCF niera !) qui oubliera quelques 20 à 30.000 Polonais tombés au champ d'honneur… Et pour laquelle personne ne fera repentance...

Mais, afin de mieux comprendre le sens de ce film, je laisse le mot de la fin au réalisateur, qui a été touché personnellement par ce drame, ce crime contre l’Humanité, qui ne sera jamais jugé :

« Le but d’un film sur Katyn n’est pas de faire toute la vérité sur ce qui s’est passé puisque cet épisode est désormais un fait historique et politique reconnu, mais plutôt de relater la destinée tragique de ceux qui l’ont vécu.

Katyn montre la vérité dans ce qu’elle a de plus brutal et dont les protagonistes ne sont pas seulement les officiers assassinés mais aussi les femmes qui les attendent, jour après jour, heure après heure, dans un doute atroce. Loyales et inébranlables, persuadées qu’elles verront revenir leurs hommes.

Depuis la découverte des charniers par les Allemands en 1943, puis les recherches faites par les Polonais notamment dans les années 90, et malgré l’ouverture partielle des archives, nous en savons encore trop peu sur les crimes qui ont été commis à Katyn en avril et mai 1940 sur ordre de Staline et du Politburo.

Pendant des années, nous étions convaincus que notre père reviendrait. Le nom de Wajda figurait bien sur la liste de Katyn, mais il s’agissait d’un certain Karol.

Presque jusqu’à la fin de sa vie, ma mère a cru que son mari, mon père Jakub Wajda, combattant de la Grande Guerre, de la guerre polono-bolchévique, des insurrections de Silésie et de la campagne de septembre 1939, récipiendaire de la Croix d’Argent et de l’Ordre de Virtuti Militari (la plus haute décoration militaire polonaise) décerné à titre posthume, allait revenir.

Cependant, je ne souhaite pas que mon film soit la recherche d’une simple vérité personnelle ou un cierge allumé sur la tombe du capitaine Jakub Wajda. Je veux qu’il soit le récit du drame et des souffrances. » Il n’y a rien à rajouter !

© Jean Dorval, pour LTC, le 29 avril 2009.

INFOS PLUS :

Le site officiel du film : http://www.katyn-lefilm.fr/andrzejwajda.htm

Note :

livre noir.jpg

(1) Pour acheter et/ou tout savoir sur ce livre, aller sur les sites suivants :

http://www.amazon.fr/Livre-noir-communisme-terreur-r%C3%A9pression/dp/2221088611

http://www.wikiberal.org/wiki/Le_Livre_noir_du_communisme

http://livres.lexpress.fr/entretien.asp/idC=5239/idR=5/idTC=4/idG=0

24/04/2009

LE NOUVEL ALBUM DES DM EST SORTI !

dm.gifLe dernier album des Depeche Mode (DM) est dans les bacs depuis le 20 avril dernier. Il a été baptisé "Sounds of the Universe". Amateur de DM depuis les 80's, j’y ai retrouvé de nombreuses subtilités électroniques. Ce CD, Pop-Industriel et New-Wave à la fois, frise l’excellence ! J'en ai tout aimé. Aucun titre n’est à jeter ! On y trouve un son spatial planant et décapant à la fois, un supplément d’âme qui me fait retrouver mes vertes années. D’ailleurs, l’utilisation des synthés en "mode older", avec une facture récente, fait toute la différence. Rien d’inutile, en quelque sorte, dans ce CD ! Le chanteur Dave Gahan séduit toujours son publique avec sa très belle voix.

le nouvel album des dm est là,depeche mode " sounds of the universe ",jean dorval pour ltc musique

Par contre, Martin Gore, contrairement au précédent album, se trouve plus en retrait assurant les chœurs, et seulement certains chants. Voici deux extraits en LIve de cet Opus : "Miles Away" et "Come Back". Bonne ZiZiK avec JD en LTC LIve !
 

23/04/2009

SPéCIaLITéS UB40 AU MENU (SERVICE COMPRIS).

ub.jpg

 

© Photo ci-dessus : www.mood.fm

 

 

J’ai vu par trois fois les UB40 en LIve. C’est de la joie et du bonheur à l'état pur ! Leur Reggae, faisant souvent revivre des covers, est caractéristique et balance terrible. Chaque représentation a tout d’une réunion entre Amis. La bonne humeur et la décontraction y sont de rigueur… And now, en écoute sur LTC LIve, une sélection du Chef !

 

ub40 le groupe,jean dorval pour ltc live L'Entrée : "Here I Am Baby".

 

Les Viandes : "Homely Girl".

 

Et leur accompagnement : "Cherry Oh Baby".

 

Une Pitite Salade :

"The Way You Do The Things You Do".

 

Les Fromages : "Don't Break My Heart".

 

Le Dessert + Café (Boisson incluse) : "Red Red Wine".

 killing joke le groupe,jean dorval pour ltc live

 

17/04/2009

VOICI LE MESSAGE PASCAL 2009 DE MGR RAFFIN...

eveque038.jpg

LTC LIVE EN "ORDRE NOUVEAU".

neworder460.jpg© Photo ci-dessus : www.guardian.co.uk

 

Les NO (New Order) débitent dans ce LIve un super "Crystal", tout en puissance et en conviction... Bonne ZiZiK sur LTC LIVE avec JD !

new order,jean dorval,ltc

 

David Bowie l'Artiste transgénérationnel.

essai.jpg© Photo ci-dessus : trackbuns.com

 

Ce bon vieux David Bowie avec ses multiples talents a conquis tous les tympans. Un Artiste éclectique transgénérationnel ! Voici une petite sélection du Chef en 3 parties "Made In Bowie". Bonne ZiZiK avec JD en LTC LIve !

“Modern Love” :

 

“Let's Dance” :

 

 

And... “China Girl” :

 

Résultat de recherche d'images pour "ltc live"