Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2020

Signal de Détresse (1)

jean dorval,au nom du perd,poésie,ltc poésie,metz,lorraine,grand est,raphaël delpard,le combat des pères,éditions du rocher,l'amour d'un père,pour ses enfants

 

Que Celui qui n’a jamais fait d’Erreur me jette la première-Pierre (2)

 

Mon Tant-Aimé

Où es-TU ?

Qui es-TU ?

Je ne sais même PAS

Je ne sais même PLUS

Ce que Tu Aimes

Ce que Tu Deviens

 

Fils-disparu

De l’Homme que je suis

Te souviens-Tu de Moi ?

N’ai-je pas été (et suis encore)

Un PERD-Aimant ?

 

La Douleur de ne plus te Voir m’étouffe

Et si j’ai commis des Erreurs

Peux-Tu me Pardonner mon Tant-Aimé ?

Rien ne peut Justifier ton Absence

 

Je suis le PERD

Impair et Passe

Qui PERD

Tu es la Pierre sur laquelle

Je devais construire ma Famille

 

La Ligne est Coupée

Même pas un Téléphone rouge

En cas d’Urgence

Résiliation de l’Abonnement-Affectif

Ne reste plus qu’un Déchirure en moi

De la taille d’un Terrain-de-Football

 

© Jean DORVAL, le 02 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après la chanson High For This du groupe The Weeknd

(2) D’après la Sainte-Bible, Evangile de Jésus-Christ selon Saint Jean, Chapitre 8, Verset 7