Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2020

Les Raisins de l’Angoisse (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Les Nuits Sans Sommeil

Quand Surgit la Mort-Tentatrice

Noyé dans un Verre-de-Moire

Tourne en Rond le Damné

La Peur au Ventre, Brûlure bouillonnante

Biture les Yeux-ouverts, Il Cauchemarde

Etouffe sa Vie qui Défile, se Défile

Le Pire reste à Penser, de Repenser

 

Allongé sur le Canapé

La Tête entre deux Coussins

Pour ne plus Rien entendre Alentours

La Douleur au Crâne Revient incessante

Céphalée qui ne le Quitte-plus

Maîtresse Névroptique-Acétique

 

A Côté-de-Lui gît son Cendrier à Vers-tiges

Sur une petite-Table regorgeant de vieux-Livres

De Revues même pas Rangées

Sa Barbe de cinq-Jours le Gratte atrocement

Ses Yeux-fripés d’avoir tant Pleuré le piquent

Il se Morfond loin dans ses Ombres

Condamné au Silence

 

© Jean DORVAL, le 23 mai 2020, pour LTC POésie

 

(1) D’après The Opposition, Live In Longlaville, Full album

15/05/2020

L’Opéra-Tibétain (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Emu, Il Pose sa Joue

Sur la Colline-câline

Du Ventre de Mère-Nature

Déformée Harmonieusement

Par les Pieds

De l’Enfant-Sacré du Tibet

 

Vergetures-libératrices d’Amour

Nombril qui se Met à Parler

Cœur qui Bat en Gazouillis

Niché au Creux du Calice-encensé

Jaillissant comme une Source-vive

Le Petit-Prince de St-Ex Apparaît

 

Avec la Foi Grandissante d’un Apôtre

Je Coupe son Cordon-ombilical

Le Prends tout Chaud-Huileux en mes Bras

Des Larmes de Joie plein les Yeux

Fier Découvreur d’un Nouveau-Monde

Celui de mon Enfant du Paradis

 

© Jean DORVAL, le 15 mai 2020

   pour LTC POésie

 

(1) D’après A un enfant, fille des poètes d’Alphonse Lamartine in Méditations Poétiques (1820) ; et les chansons des New Order : Confusion, Everything's Gone Green, Shame Of The Nation et The Kiss of Death

13/05/2020

Te Souviens-Tu… (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Mon Fils te Souviens-Tu…

A Cheval Fièrement sur mon Dos

Attendant les Bonbons Multicolores

Jetés par la Main de Saint Nicolas

Tu Eperonnais vaillamment mes Epaules

Agité Comme au Jour Pop

De ton premier Concert Rock

A Remiremont dans les Vosges

 

Te Souviens-Tu…

Le Sentier des Lanternes de Queuleu

Tes Premiers Pas du Soir à la Queuleuleu

Le Sacre du Manteau de l’Hiver

Ton Lampion à la Main comme un Trophée

Sur les Traces des Lutins-emmitouflés

Tes Mots, tes Rires, tes Soupirs

Tes Regards, tes Accélérations, tes Cris de Joie

Ta Force inouïe qui m’Eblouissait déjà

 

Te Souviens-Tu…

Des Sucres d’Orge, de la Barbe à Papa

Des Guimauves à Gogo, des Chocos-surprises

Des Pains d’Epices et des Petits Gâteaux aux Formes-variées

Des Viennoiseries-croustillantes, Beurrées, encore Tièdes

Des Jus de Fruits pressés, des Chocolats Chauds

Des Gourmandises plein la Tête, plein les Yeux

Dressées sur le Buffet du Noël de Joie-Ensemble

De l’Enchantement sans Limites des Fins d’Année

Du Mystérieux Mêlé au Merveilleux Sacré-Sucré

 

Te Souviens-Tu…

Des Lumières de l’Hiver en Poudreuse-diamantine

Du Sapin recouvert de Guirlandes et de Boules a-Dorées

Des Cadeaux bigarrés qui débarquaient dès Minuit

Du Feu rassurant dans la Cheminée-Lanterne

Des Rennes du Père Noël et de son Traineau

Qui Nous Entraînaient sur l’Horizon de Bienfaits

De Tous ces Souvenirs Heureux qui Nous Appartiennent

Jamais Froids, Toujours Chauds au Cœur

Aimants d’une Lumière dans la Nuit, Repères du Jour

Epure-quintessence d’Amour pur qu’on ne peut Oublier

 

© Jean DORVAL, le 13 mai 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après les chansons : Livisiani Mou Perdika par Laetitia Marcangeli ; et Lefhama (Coke Studio Algérie) by Idir, Amazigh Kateb et Rezki Ouali, ; et l’album Salsa by Putumayo Presents

09/05/2020

"Pieds Marchent !" (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Pour la première-Fois

Mon Enfant, jeune-Cabri

Tu Avances plein d’Allant

Marche de l’Empereur (2) à Dom

Sentier d’Arabesques d’un Petit-d’Hom

Seconds-Pas mal-Assurés

Vers mes Bras Assurant, Rassurants

 

Démarche Soudaine, Incertaine

Couche qui Gène aux Entournures

Tu Donnes Volontairement la Main

Pour Mieux la Lâcher, la Reprendre

Essayer de Voler de tes Propres-Ailes

Comme un Aiglon duveteux qui se Lève

 

Forcer assurément le Passage

Chuter, puis Hardi se Relever

Devient un Jeu Naïf-Educatif

Ce sont tes premiers-Pas mon Ange

Mais aussi tes Premiers-Mots :

« Pieds Marchent ! »

 

© Jean DORVAL, le 09 mai 2020

   pour LTC POésie

 

(9) D’après les chansons : Leave in Silence & Insight (2007 Remastered Version) by Depeche Mode ; Jetstream by New Order feat Ana Matronic ; Livisiani Mou Perdika par Laetitia Marcangeli ; et Lefhama (Coke Studio Algérie) by Idir, Amazigh Kateb et Rezki Ouali

(2) Le Manchot empereur, l’oiseau endémique de l'Antarctique

02/05/2020

Les Petons (1)

Osiris Revient des Morts,

 

A l’Envol des Lucioles

Quand Naît le Premier-Souffle

Cordon-ombilical Nourricier coupé

Nourrette (2) à Volonté

 

Première-Sortie en Landau

Totosse à Toute Heure

Jeu d’éveil pratiqué

Mot-attentif que l’on Invente

 

Première Couche à Changer

Prime-Fièvre, Dent à Venir

Bientôt Souris sous l’Oreiller

A qui l'on Donne la Pièce

 

Câlin Prodigué, Prolongé

Biberon de Nuit non-stop

Lecture d’Histoirette (3) Maison

La Petite Graine Pousse

 

Embrasser les Petons

D’un Ange dans son Lange

Au Cœur de la Conurbation bétonnée

Revient à faire Allégeance à la Vie

 

© Jean DORVAL, le 2 mai 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après la chanson Millésime de Pascal Obispo

(2) Les Nourrettes sont des biberons de 90 ml de lait prêts à l’emploi que mettent à disposition les Maternités

(3) Mot inventé : petite histoire pour Enfant

01/05/2020

Au Mois de Mais (1)

LTC Poésie la dame blanche.JPG

 

A Elie-Salomé

 

Au Mois de Mais

Fais ce qu’il te plaît...

 

Ô Gai-Muguet

Brin royal élancé

Clochette parfumée qui s’agite

Aux Vents du Renouveau Printanier

Tu Titilles l’Air-Tourbillon

Qui Caresse mes Narines

 

© Jean DORVAL, le 1er mai 2020

   pour LTC POésie

La Blessure (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Mon Cœur-ouvert Saigne

Des Colombes de l’Appel

L’Absence de mes Enfants

Transperce mon Ame-tréfonds

Désespoir sans Espoir

Tu Fuis par toute ma Tendresse

Blessure de Guerre-affective

Effective Défaite sans Retour

Je ne suis qu’un Homme

Quand il me Faudrait être un Oiseau

Pour Voler très Haut

Et Pouvoir les Rejoindre

 

© Jean DORVAL, le 1er mai 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après les Chansons : Rush & Higher Love (2006 Remaster) by Depeche Mode

Le Vide (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Il Plonge dans le Vide Sidéral-Sidérant

L’Espace-infini Enveloppe son Nulle-Part

Géant sans-Tête Planant calme et détendu

Les Bras en Croix Suspendu sur l’Horizon

En Ecoute de l’Extraterrestre-Imprévu

 

La Tempête-Solaire l’Emporte vers l’Imaginaire

Atomes-crochus avec la Ceinture d’Astéroïdes

Projeté vers la Voie-Lactée, Confondu avec l’Univers

Il Valse d’Anneaux de Saturne en Anneaux de Jupiter

Parcourt les Rayons-lumineux de la Création aux Confins

 

Accroché à une Queue de Comète, Il Rejoint Cassiopée

S’Engouffre volontaire dans le Champ-gravitationnel d’un Trou-noir

Ressurgit dans la Mer d’Etoiles percée d’éternels-Lasers

Resplendit dans le Grand-Désert des Magnitudes en Alignement

Le Ring-électromagnétique le Ramène à son Point-de-Départ

 

Du Début à la Fin pris dans les Vents-Perdus du Temps

Il Court sur le Sentier argenté de Fleurs-satellites

Au Lever d’une Troisième Lune refuge

Saute une Nouvelle Fois dans le Vide sans distanciation

Tenté par un Nouveau Tour de Méninges

 

© Jean DORVAL, le 1er mai 2020

   pour LTC POésie

 

(1) D’après le roman La Ferme africaine de Karen Blixen (Gallimard) ; et les chansons : Love's A Lonely Place To Be (12" version) by Virginia Astley ‎ ; Star Roving (Live on KEXP) des Slowdive ; The Way It Used To Be (JCRZ 'Golden Age Ultra Extension' Remix) des Pet Shop Boys ; et The Sun And The Rainfall (Cyborg Remix by Dominatrix) by Depeche Mode

28/04/2020

L’Absence (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Après Plusieurs Semaines Passées

Plusieurs Mois Dépassés

Loin d’Elle, Sans-Elle, avec Elle en Pensée

Ce Rendez-vous avec sa-Fille pas Assez

Marquait l’Anniversaire de l’Absence amassée

 

Ces Deux-Heures Pour la Voir

Tombées du Ciel Comme un Cadeau

Trêve limitée Prenant aux Tripes en Revoir

Mieux que Rien, Ephémère-Royal en Petits-Riens

Rendaient Hardie sa Souffrance en Attente

 

Il se Souvenait du Bonheur d’Elle Jadis

De l’Enfante qu’Il avait Connue Alors

Jeune-Femme à la Beauté-Naissante

Fuyant Désormais l’Eclat du Passé

En Quête d’un Futur-éblouissant sans-Lui

 

Elle ne Souriait plus, Gardait le silence

Ses Yeux Cachaient son Cœur

La Peur de Trahir l’Autre-Parent, de se Trahir

La Protégeait d’une Séparation

Contre laquelle Elle n’avait Jamais Rien Pu Faire

 

Son Front Clair, Pur, Brillant

Voilé de Grâce et de Pudeur Lumineuses

Transpirait sa Fuite en Avant

Elle Parlait Rougissante et Naïve

Achevant à Peine ses Phrases-Pudiques

D'une Voix Hâtive et Craintive

 

Père Démuni de l’Amour des Siens

Impuissant Face à l’Imparable-Inévitable

Cette Angèle Lui Manquait

A Chacun de ses Départs, Il se Sentait s'Eteindre

Il Ressentait Défaillir sa Voix

Son Cœur plein d'Autrefois

Disait Adieu aux-Lendemains

 

© Jean DORVAL, le 26 avril 2020

   pour LTC POésie

 

(1) D’après les poèmes : Dix ans d'absence d’Antoine de Latour in La vie intime (1833) ; et L'absence Recueil de Claude-Charles Pierquin de Gembloux in Les nouvelles poésies (1829) ; et les chansons : Inside A Dream by Pet Shop Boys ; et Get Your Body! (Massive Main Mix) by Adamski / Nina Hagen

19/04/2020

Essuyer une Larme [Maxalexis]

Osiris Revient des Morts,

 

"Essuyer une larme est le plus beau devoir d’un père."

 

Proverbe du poète Maxalexis,

in Mes adages et proverbes (2015) 

 

18/04/2020

Le Ciel des Choses [by Confucius]

Osiris Revient des Morts,

 

"Un père est pour ses enfants. Ce qui est le ciel pour les choses créées."

 

Confucius, philosophe, in Le livre des sentences VIe siècle avant J-C.

 

Hors de Prix [By India]

Osiris Revient des Morts,

 

"Tout peut s’acheter, sauf une mère et un père."

 

Les maximes populaires de l’Inde (1858)