Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2020

Pluie-de-Suie (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Où es-Tu Clarté de ma Flamme ?

Du Fond d’un Recul-Infini

Mon Âme qui Suit la Pluie de Suie

Vapeur-Sœur de mes Pensées

Jour et Nuit se Perd en Nuages-Errants

Hésitants et s’Etirant

Reste-t-il quelque Chose à Aimer ?

Je Passe mon Chemin

La Solitude m’a Englouti

Je suis le Rêve-Froid de tous les Rêves

L’Ombre du Chat-Noir m’Enveloppe

Me Pousse vers la Fosse-Commune

 

© Jean DORVAL, le 30 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; d’après les chansons Sur un coup de tête de Maelle, et Nowhere Girl (Radio Edit) des B-Movie

Preuve d’Amour [Inspirée by Friedrich Nietzsche]

Osiris Revient des Morts,

 

Mes Tant-Aimés "(…) Nous ne nous disons rien, nous en savons trop – nous nous regardons sans rien dire, un sourire suffit à nous dire ce que nous savons. (…)" (1)

 

(1) In Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche, page 214, publié par GL-Flammarion

La Nausée (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Un Ver d'Apollinaire Traîne au Fond de mon Verre

Un Double-Calligramme sur mon Lit de Glace

Un Cocktail de Peurs en Absinthe dans mes Nuages

Une Goutte de Blanc-bec en Errance

Je me Noie sur un Coup-de-Tête, j’ai une Gueule d'Effroi

J'écris à l'Encre de mes Lavis, à l'Ivresse des Interdits

Dans les Vapeurs de ma Plume-déplumée

Je Sombre dans les Rimes de mon Miroir

Perdu dans le Temps

Je me balade sur une Page-Blanche

J’étouffe de mes Maux jusqu’à la Nausée

 

© Jean DORVAL, le 30 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; d’après la chanson Sur un coup de tête de Maelle

Fille et Garçon (1)

Osiris Revient des Morts,

 

Fille et Garçon

Le Choix du Roy

Vus et Approuvés

Puis Emportés, Confisqués

Perdus de Vue

Par une Séparation-Surprise

Une Bombe-Glaçante

Qui Fait Froid dans le Dos

Tant-Aimés PAS Revus

Sans Recours Possible

Des Souvenirs pour TOUT-Héritage

Le Choix-des-Larmes

L’Amour d’un PERD

En Confinement-Affectif

 

© Jean DORVAL, le 29 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; d’après les chansons : Le signe de croix des Glorious, Aimer c'est tout donner de Natasha St-Pier, et Je ne peux qu’imaginer [Chanson officielle du film "La voix du Pardon"] par Glorious et Grégory Turpin

29/03/2020

Chemin de Pâques (1)


 

Osiris Revient des Morts,

 

L’Homme qui Chute

Relevé, Révélé, Transformé

Marche dans la Lumière

Sur le Chemin de Pâques

 

La Musique de son Cœur

Le Transforme, le Transporte

La Pierre en Devient Chair

Moment-Choisi d’Offrande

 

Mystère de la Foi

L’Abolition par Dieu

De la (Peine de) Mort

Invite à l’Immortalité

 

Ce Grand-Plongeon

Dans l’Instant-Silence

Entre Croix et Résurrection

Change la Vie à Jamais

 

Aimer, c'est Tout Donner !

Le Quotidien Devient une Victoire

Un Deuxième-Baptême

Un Avant-goût du Ciel

 

Le bleu-Céleste

Ce Chant du Christ

Donne un Cœur-nouveau

Met l’Esprit-Saint en Chacun

 

Qui Vit et Croit en Jésus

Ne Mourra Pas

La Flamme de l’Espérance

Fait Passer de la Tombe à Dieu

 

L’Au-delà Engage

Dans l’Aujourd’hui

Le Berger Appelle

Sa Prière-Vivante

 

© Jean DORVAL, le 29 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; d’après les chansons : Le signe de croix des Glorious, Aimer c'est tout donner de Natasha St-Pier, et Je ne peux qu’imaginer [Chanson officielle du film "La voix du Pardon"] par Glorious et Grégory Turpin

Mea-Culpa (1) (2)

Osiris Revient des Morts,

 

Trois-Coups frappés

Retentissent

L’Arrogant-Brigadier

Enflamme le Plancher

 

Lever-de-Rideau

Qui Débouche

Sur une Scène d’Erreur

Fin du Monde Programmée

 

D’Exception en Infamie

L’Innocence-Impactée

Ne Permet pas

De Trouver la Paix

 

Lapidation de Maux

Les Caprices du Temps

Qui Passent, Trépassent

Repassent en Sévices

 

© Jean DORVAL, le 29 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(67) Mots latins tirés du Confiteor, signifiant par ma faute

(68) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; d’après les Titles : Epic, Chinese Arithmetic et Falling to Pieces des Faith No More & Ashes to Ashes by Faith No More, Connected by Stereo MC's

26/03/2020

Fauché en plein-Désespoir (1)

 

Osiris Revient des Morts,

A mon Angèle

 

Ma Goutte-de-Mer

Dans l’Amer de ma Vie

Je Jette les-Dès

Sans en Avoir l’Air

Pour Savoir

Si je Vais Pouvoir te Voir

 

Double-Six, c’est NON !

Doubles-AS, c’est OUI !

Dieu est un Joueur de Hasard-Redoutable

 

Ma Petite-Affectueuse

Ma Descendance-Seconde

J’ai la Fière-Aphteuse

La Fièvre-Affreuse

La Poisse-Mièvre d’un PERD

Que le Destin Oublie

Fauché en plein-Désespoir

 

© Jean DORVAL, le 26 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après les Titles : Chinese Arithmetic des Faith No More & Ashes to Ashes by Faith No More, Connected by Stereo MC's

Osiris Revient des Morts (1)

Osiris Revient des Morts,

 

 

Poussière d’Ombre

Chant-du-Désert

Qui Glisse des Mains des Dieux

Dans le Revers de Mots-Hurlants

 

Parcourant les Sables-Fiévreux

Le Scarabée Bousier Royal-Messager

Annonce l’Avènement du Règne d’Horus

 

Osiris s’en Revient d’Outre-Tombe

Sa Voix Interpelle son Fils…

 

"Horus, Mon Tant-Aimé

Ton Ordre-Pharaonique établi

Je n’ai à t’offrir que mes yeux ouverts dans la nuit (2)

N’Oublie jamais qui Tu es !"

 

"Moi, Osiris, Dieu de la Fertilité, Marié à Isis

Je suis Mort noyé dans le Nil

Victime d’un Crime-passionnel

Seth a rejoint le Serpent-du-Chaos"

 

"Désormais, Roi du Royaume des Morts

Je Juge les Défunts

Je Donne dans l'Au-delà le Repos-Eternel"

 

"Pierre-Fondatrice de mon Temple

Matrice du Premier-Héritage

Tu Ordonnes Dorénavant à ma Place

Au Grand-Disque d’Or"

 

"Ton Initiation est Parfaite

Gardien de la Danse des Cycles

La Lumière Prime sur Tout

L’Obscurité du Grand-Orient

Enfante Toujours le Soleil-Levant

L’Inondation Annuelle du Nil

Féconde l’Egypte Eternelle

L’Immortalité de l'Ame

Prouve ma Clémence"

 

"Tends-moi la Main

Laisse-moi Suivre tes-Pas

Te Revoir

Pour Sécher Enfin mes Larmes"

 

"Rencontrés au Nom de la Veuve

Séparés au Nom de ses Enfants

L’Egypte-Millénaire

Coule dans nos Veines

Comme L’Eau-de-Là"

 

© Jean DORVAL, le 07 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après le livre poétique d’Asli Erdogan, Le bâtiment de pierre, paru chez Actes Sud (2013), et le recueil de poésie de Christian Bobin NoireClaire publié chez NRF Gallimard (2015) ; et les Titles : Prendre un enfant par Yves Duteil, Flicker de Marlon Roudette, et In Every Heaven des Simple Minds

(2) Citation de Yuan Zhen (779-831), un écrivain chinois de la dynastie Tang. Poète célèbre pour sa longue amitié avec Bai Juyi, il est l'auteur du récit la Biographie de Yingying qui allait être adapté dans des ballades et des opéras

13/03/2020

La Source (1)

jean dorval,au nom du perd,poésie,ltc poésie,metz,lorraine,grand est,raphaël delpard,le combat des pères,éditions du rocher,l'amour d'un père,pour ses enfants

 

Source-argentée

Héritière des Courants-Cristallins

Des Rires aux Fontaines, Tu Charries

Des Visages sans-Yeux

Des Dieux ébahis, Courroucés d’arriver si Vite

 

Troublant jusqu’aux Ténèbres de la Forêt

Tes Croissants de Lèvres en Ecumes s’entremêlent

Embrassent des Torsades en Colonnades

Parcourent des Ondes sans Rivages

Formant des Colombes-de-Verre

 

Tes Exploits-purificateurs

Conduits par des Vaisseaux de Gerbes

Partent à l’Assaut

De la Profonde Mer du Monde

Où tout se Perd

 

© Jean DORVAL, le 25 février 2020

  pour LTC Poésie

 

(1) D’après les chansons : Bad Texan de The Lucid Dream ; Swirl, Reflections et Drain des Dead Vibrations ; 6am d’Electric Eye ; et Exercise One des Joy Division

LTC POESIE ANNONCE…

printemps des poètes 2020.jpg

 

"Samedi 14 mars 2020, de 10h00 à 18h00, à l'occasion du Printemps des Poètes 2020, la Librairie HISLER de METZ (57) me reçoit en compagnie de mon Ami et Poète, Jean-Louis BEREIL. Nous présenterons et dédicacerons nos Recueils de Poésie. J’y ferai la Promo de Quand Les Mots(d’Outre)-Tombent (illustrations de William DUONG) et d’Echo-ésie (coécrit avec Jacques NIMSGERNS). De Jean-Louis (J-L.), j’ai particulièrement apprécié son ouvrage émouvant intitulé, D’amour et de colère, dont il m’a fait Cadeau au dernier Salon Le livre en hiver de l’Association Plumes A Connaître (APAC). J-L. y invite le Lecteur à partager un Florilège de Sensations vécues et ressenties, son Univers bercé entre son Amour de la Femme et son Désir de Justice Sociale. Un Courage Extraordinaire de tout dire ce qui vient du Coeur !"

Jean DORVAL pour LTC POésie

 pintemps des poètes A.jpg

 

Voici un très bel extrait de la Plume de Jean-Louis :

 

"VENT DU LARGE

 

Semblable au vent du Nord en quête de chaleur,

Ma raison s’envolait au bord de cette plage,

Sans voir au firmament l’énorme et gris voilage

Qui ombrageait l’azur de mon regard en pleur.

 

Mon cœur à l’horizon, brisé par la douleur,

Cherchait à naviguer vers ta bouche volage

Croyant y retrouver le miel qui le soulage,

Peu avant de sombrer dans cette eau sans couleur.

 

Pour tes yeux bleus, la mer, n’était plus le symbole.

Son clapotis lointain, n’était plus ta parole,

Ni tes cheveux dorés, ce sable aux alentours.

 

Quelques jours ont suffi pour oublier tes charmes.

Avec cet aquilon s’envolent tes atours.

Il assoupit mon corps… et sèche enfin mes larmes.

 

Flirt d’adolescent… et d’un espoir déçu, sur une plage des Landes."

 

© Jean-Louis BEREIL

D’amour et de colère

Un livre paru aux Editions du Panthéon (2017)

jean dorval,jacques nimsgerns,william duong,ltc poésie,librairie hisler,metz,lorraine,grand est,maman,la source,les à-dos,il s’endort,les amnésiques,scène-de-déprime ii,scène-de-déprime i,dompter la peur,l’otage,au nom du perd,haute définition : géniteur-payeur,es ex(-cités),l’offrande,laideur en after,perdu-de-vue,dieu a fait grâce,nous étions jeunes et beaux,milice d’injustice,court,le tiroir de l'oubli,famillicide,l'avenir du père,jean-pierre winter,le combat des pères,raphaël delpard,balbutiements d’ange,naissance-née,prélude-d’automne,délivrance,l’exil,ado-inconnu,friedrich nietzsche,ainsi parlait zarathoustra,une semaine-sur-deux,petit-perd rebelle,cet affreux-silence,poésie,éditions du rocher

 

jean dorval,jacques nimsgerns,william duong,ltc poésie,librairie hisler,metz,lorraine,grand est,maman, la source, les à-dos, il s’endort, les amnésiques, scène-de-déprime ii, scène-de-déprime i, dompter la peur, l’otage, au nom du perd, haute définition : géniteur-payeur, es ex(-cités), l’offrande, laideur en after, perdu-de-vue, dieu a fait grâce, nous étions jeunes et beaux, milice d’injustice, court, le tiroir de l'oubli, famillicide, l'avenir du père, jean-pierre winter, le combat des pères, raphaël delpard, balbutiements d’ange, naissance-née, prélude-d’automne, délivrance, l’exil, ado-inconnu, friedrich nietzsche, ainsi parlait zarathoustra, une semaine-sur-deux, petit-perd rebelle, cet affreux-silence, poésie, ltc poésie, metz, lorraine, grand est, éditions du rocher, l'amour d'un père, pour ses enfants, cali, le droit de pères, injustice sociale, le droit des enfants, un papaINFOS+ :

Librairie Hisler-Even

1 rue Ambroise-Thomas, 57000 METZ.

Tél. : 03.87.75.07.11.

Un email : contact@hisler.fr

Un site : HISLER.fr

& PrintempsDesPoetes.com

jean dorval,jacques nimsgerns,william duong,ltc poésie,librairie hisler,metz,lorraine,grand est,maman,la source,les à-dos,il s’endort,les amnésiques,scène-de-déprime ii,scène-de-déprime i,dompter la peur,l’otage,au nom du perd,haute définition : géniteur-payeur,es ex(-cités),l’offrande,laideur en after,perdu-de-vue,dieu a fait grâce,nous étions jeunes et beaux,milice d’injustice,court,le tiroir de l'oubli,famillicide,l'avenir du père,jean-pierre winter,le combat des pères,raphaël delpard,balbutiements d’ange,naissance-née,prélude-d’automne,délivrance,l’exil,ado-inconnu,friedrich nietzsche,ainsi parlait zarathoustra,une semaine-sur-deux,petit-perd rebelle,cet affreux-silence,poésie,éditions du rocher

jean dorval,jacques nimsgerns,william duong,ltc poésie,librairie hisler,metz,lorraine,grand est,maman,la source,les à-dos,il s’endort,les amnésiques,scène-de-déprime ii,scène-de-déprime i,dompter la peur,l’otage,au nom du perd,haute définition : géniteur-payeur,es ex(-cités),l’offrande,laideur en after,perdu-de-vue,dieu a fait grâce,nous étions jeunes et beaux,milice d’injustice,court,le tiroir de l'oubli,famillicide,l'avenir du père,jean-pierre winter,le combat des pères,raphaël delpard,balbutiements d’ange,naissance-née,prélude-d’automne,délivrance,l’exil,ado-inconnu,friedrich nietzsche,ainsi parlait zarathoustra,une semaine-sur-deux,petit-perd rebelle,cet affreux-silence,poésie,éditions du rocher

07/03/2020

Ma-Bonne-Etoile (1)

jean dorval,au nom du perd,poésie,ltc poésie,metz,lorraine,grand est,raphaël delpard,le combat des pères,éditions du rocher,l'amour d'un père,pour ses enfants

 

Regarde les Etoiles

Même en Plein-Jour

Elles ne Brillent que pour Toi

Tout ce que Tu Fais est Solaire

 

Tes Yeux-Amandes

Rayons d’Espérance éclos

Assèchent mon Regard en Pleurs

Ombrageant le Voile de l’Azur

 

Mon Heur à l’Horizon-brisé

La Fin de ma Jeunesse

A reçu Un Cadeau-du-Ciel

L’Enfante des Rêves d’Autrefois

Destinée à être sans-Père

A su Résister aux Ténèbres

 

Ma Fille Tant-Aimée pour te Revoir

J'ai Nagé à Travers les Epreuves

Pour Essayer de te Rejoindre

J'ai Sauté sans Parachute

 

Ma Symphonie à l’Océane-Stellaire

Pour te Retrouver Là-Haut, Toujours plus-Haut

Nous a Conduits où Personne ne Peut Détruire nos Rêves

 

Moi le Père-symbolique

Quand je vais mal, quand j'ai mal

Tu Illumines mon Monde

Tu Viens me Relever

Tu Fais Pleuvoir un Déluge-Purificateur, Réparateur

Tellement, j’ai Soif-de-Vérité

 

Mon Angèle-Gardienne n’Oublie Jamais

Que Nous sommes la Lanterne-Opéra

Abrite-moi sous tes Ailes (2)

Pour Faire Poindre Enfin Ma-Bonne-Etoile

Que je Puisse Filer apaisé à Travers le Firmament

 

© Jean DORVAL, le 04 mars 2020

  pour LTC POésie

 

(1) D’après les chansons : High For This du groupe The Weeknd ; A Head Full of Dreams, Hymn For The Weekend, Army of One & Yellow by Coldplay ; le recueil de poésie D’amour et de colère de mon Ami et Poète Jean-Louis Béreil, paru aux Editions du Panthéon (2017)

(2) D’après la Cantique Abrite-moi (SUP110) de Reuben Morgan

06/03/2020

DU 7 AU 23 MARS 2020, C'EST LE PRINTEMPS DES POETES !

printemps-des-poètes logo.jpg

"Avez-vous du courage, ô mes frères ? Etes-vous hardis ? Non pas un courage devant témoins, mais un courage de solitaire ou d’aigle qui n’a plus même Dieu pour témoin ?

Les âmes froides, les mulets, les aveugles, les ivrognes n’ont pas ce que j’appelle du courage. Celui qui a du courage, c’est celui qui connaît la peur, mais qui dompte la peur, qui voit l’abîme, mais qui en est fier.

Quiconque voit l’abîme, mais d’un œil d’aigle, quiconque étreint l’abîme, mais dans des serres d’aigle, celui-là a du courage." (1)

  • (1) Extrait d’Ainsi Parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche, chapitre De L’Homme Supérieur, page 347, publié chez GF-Flammarion

INFOS+ :

PrintempsDesPoètes.com/Edition-2020

printemps poètes 2020.jpg