Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2009

DEMANDEZ LE PROGRAMME DU FESTIVAL DE CINEMA FINLANDAIS D'ESCH-SUR-ALZETTE !

 

cms.jpg
headleft.png

Tous les renseignements sur le Festival de Cinéma Finlandais d’Esch-sur-Alzette (Luxembourg) sont sur :

http://www.kulturfabrik.lu/

A voir, notamment, les films du réalisateur Dome Karukoski... Un autre regard sur la Finlande ! 

Une néo d’Anna des Naudin, pour LTC.

21/11/2008

A VOIR LE DERNIER FILM DE CLINT EASTWOOD : « L’ECHANGE »

L-Echange_fichefilm_imagesfilm.jpg
L'affiche du film...

 

Avez-vous déjà imaginé, une seule fois, le matin en partant au travail, que vous ne reverrez plus, définitivement, votre ou vos enfant(s), à votre retour le soir à la maison ? Certainement pas ! Comment réagiriez-vous, alors, si un tel scenario catastrophe devait se produire dans votre vie ? Vous seriez probablement effondrés, en état de souffrance extrême, à cause de la disparition brutale de la chair de votre chair, et ce, comme les nombreux parents à qui cela est déjà arrivé. Que cela fasse suite à une séparation douloureuse, due à un divorce qui se passe mal ; à un décès pour cause de maladie grave, d’accident domestique quelconque, voire d’un meurtre ; ou après un enlèvement qui vous coupe définitivement de votre progéniture... le vide affectif ainsi créé ne pourra jamais être comblé. Alors, le sentiment d’impuissance, d’injustice, mêlé à la douleur, l’angoisse et l’incompréhension, vous poursuivra toute votre existence… L’implacable dureté de la vie se paye souvent au prix fort ! Et justement, à ce propos, « L’Echange » (titre original : « The Changeling », distributeur : Universal Pictures International, film américain, drame, en compétition au Festival de Cannes 2008, sortie nationale le 12 Novembre 2008, durée 2h21), le dernier long métrage réalisé par Clint Eastwood, produit par Ron Howard, Brian Grazer et Clint Eastwood, et dont le scénario a été écrit par Joseph Michael Straczynski, parle de la disparition d’un enfant… Dans les rôles principaux, on y trouve Angelina Jolie campant avec brio Christine Collins, standardiste superviseur à la « Pacific Telephone and Telegraph » ; John Malkovich interprétant le Révérend Gustav Briegleb, évangéliste radio presbytérien ; Jason Butler Harner jouant Gordon Northcott, le serial killer ; Jeffrey Donovan incarnant le capitaine J.J. Jones ; et Michael Kelly se mettant dans la peau du détective Lester Ybarra.

 

 l'échange 5.jpg

Christine appelle la police, suite à la disparition de son fils.

« L’ECHANGE » DEVIENT, A N’EN PAS DOUTER, LE MEILLEUR FILM D’EASTWOOD !

En voyant « L’Echange », on se rend compte, de suite, que « Million Dollar Baby » n’est plus le meilleur film de Clint Eastwood. En effet, cette histoire invraisemblable est un bouleversant plaidoyer, pour toutes les mamans qui perdent leur enfant. Il s’agit d’un pur moment d’émotion. La réalisation est d’ailleurs brute de pomme... Cette toile relate un fait divers, ayant eu lieu à Los Angeles, en 1928… Un samedi matin, dans une banlieue ouvrière, une jeune femme, célibataire, Christine Collins, après avoir dit au revoir à son fils Walter, quitte ce dernier pour aller travailler. Le soir, quand elle rentre chez elle, elle retrouve la maison vide… Elle s'engage, alors, dans une longue recherche effrénée. Après cinq mois d’enquête, la police lui ramène un garçon de 9 ans, qu'on lui dit être Walter. Désorientée par l’empressement, tant des policiers que des reporters, à donner une fin heureuse et rapide à cette tragédie, et par ses propres émotions, Christine ramène le garçon chez elle. Mais, elle sait, au plus profond de son être, qu'il n'est pas son fils... Aussitôt, elle commence, avec un courage et une force exemplaire, une lutte désespérée pour retrouver ce dernier, avec l'aide du très engagé Pasteur Briegleb.

 

 

l'échange 6.jpg
Christine se rend compte que la police de Los Angeles n'a pas retrouvé le bon enfant...

 

Mais, en essayant de convaincre les Autorités de continuer à mener l’enquête, elle réalise vite que dans le contexte d’un Los Angeles en pleine Prohibition, il n’est pas pensable qu’une femme remette en cause le Système et se fasse entendre. D’ailleurs, la police locale, qui agit comme « une véritable mafia » (qui a le droit de vie et de mort sur les citoyens…), fera tout pour faire taire cette « rebelle », et l’obliger à admettre que le petit garçon retrouvé est bien le sien ; quitte à l’enfermer dans un asile psychiatrique... en l’accusant d'être « délirante », « irresponsable », et « dangereuse pour sa vie et pour celle des autres ». Ces différentes atteintes à ses droits fondamentaux d’Etre Humain vont pousser Christine à s’attaquer aux Autorités de la Ville et à la corruption gangrénant les services de police. Cela entraînera, même, au final, la non-réélection du Maire et le renvoi des principaux responsables des « forces de l’ordre ».

UNE AFFAIRE QUI A FAIT PLIER LE SYSTEME !

Christine continuera en vain à rechercher son fils, tout au long de sa vie. Elle ne retrouvera, donc, jamais la paix intérieure. « L'Echange » est une œuvre magistrale qui révolte les bonnes consciences, un combat militant pour la liberté de retrouver ceux qu’on aime, sans être pour autant être enfermé contre son gré ! L’Etat Californien et la Ville de Los Angeles contraints par le système judiciaire sont sortis ébranlés de cette histoire sordide, en devant respectivement faire abroger des lois liberticides et en remettant en cause la toute puissance de la police locale. Exemple à suivre… dans de nombreux pays à mon avis !

 

© Jean Dorval, le 21 novembre 2008, pour LTC.

 

l'échange 4.jpg

 

INFOS PLUS : http://www.universalpictures-film.fr/lechange.html

14/11/2008

"CINESAINTA" A SAINT-AVOLD DU 20 AU 23 NOVEMBRE 2008 !

projo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 © Photo ci-dessus :

http://www.anost-cinema.fr/historique.php

Du 20 au 23 novembre prochains, au Centre Culturel de SAINTA, l'association Vymmédia et la commune de Saint-Avold (57) organisent "CINESAINTA", le festival de courts et de longs métrages. Tarif unique par séance : 3€. Ticket Pass' : 9€ (pour l'ensemble des séances).

Une néo de Vincent Maniglia, pour LTC.

12/11/2008

SORTIE NATIONALE DU FILM « LA BANDE A BAADER »

La-bande-a-Baader-au-cinema_img_234_199.jpg

C’est parti ! Le film « La bande à Baader » est sorti en France ce 12 novembre 2008, dans toutes les bonnes salles de kinéma. Alors, prêts à revivre la lutte armée contre le capitalisme… sur la toile, bien sûr ! (Humour, je précise... pour les RG).

 

Anna des Naudin, pour LTC.

INFOS PLUS : http://www.labandeabaader.fr/

29/10/2008

FILMS A VOIR OU A NE PAS VOIR…

cliente.jpg

UNE HISTOIRE D’ARGENT, PUIS DE CŒUR…

Le film « Cliente » est une comédie dramatique française de Josyane Balasko (durée 01h45), avec Nathalie Baye, Josiane Balasko, Isabelle Carré et Eric Caravaca. Ce film relate la vie de Judith, une cinquantenaire encore très bien conservée, puisque interprétée par la fantastique et séduisante Nathalie Baye. Cette charmante femme qui dirige une émission de téléachat est divorcée et célibataire. Sa sœur Irène (Josyane Balasko) est la seule à savoir qu’elle s’offre régulièrement les services sexuels de jeunes gens, payés pour le faire… Mais, voilà ce qui devait arriver, arriva, elle rencontre Patrick (Eric Caravaca), un escort pas comme les autres, dont la sensibilité ne la laissera pas de glace. Le seul problème est qu’il est marié… Sa femme qui le croit ouvrier gagnant bien sa vie, va ignorer son activité très lucrative, officieuse, jusqu’à un étrange coup de téléphone… Qui de « l’Officiel » ou de « la Cliente » va l’emporter sur le cœur du bel âtre ? Je vous laisse le découvrir en allant voir ce très beau film.

coluche120_full.jpg

UN BIOPIC SUR COLUCHE… LE TEMPS DE LA PRESIDENTIELLE DE 1981

Le long métrage intitulé « Coluche, l’histoire d’un mec » est une comédie dramatique française d’Antoine de Caunes, d’une durée de 01h43, avec F.-X. Demaison et L. Drucker. Il s’agit, ni plus ni moins, d’une focalisation sur la campagne pour la Présidentielle de 1981, dans laquelle s’était engagé le célèbre humoriste (interprété par F.-X. Demaison). On y voit les hauts et les bas d’un anarchiste au grand cœur qui décide de mettre les pieds dans le plat puant de la politique Française. Il sera soutenu, puis trahi, des proches à lui vont même y laisser leur peau… Cette toile est à voir, juste pour terminer de se dégoûter de la politique…

UN FILM A NE PAS VOIR…

Je ne vous conseille pas de perdre 01h48 de votre vie en allant voir « Tonnerre sous les tropiques », un film amerloque de choc, réalisé par Ben Stiller (un acteur que, par contre, j’adore dans « Mon beau-père et moi ») qui cumule le double handicap de la lourdeur et de la niaiserie des films « d’humour », made in « Les Gendarmes du Monde », toujours en mal de guérison de leur défaite historique contre les vietnamiens.

JD, pour LTC.

INFO PLUS :

http://www.cliente-lefilm.com/

http://www.marsfilms.com/film/coluche

 

26/08/2008

SORTIE DU DVD "LE DRAGON DES MERS"

dragon-des-mers,272489.jpg

Il est arrivé ! Je veux parler, bien entendu, du DVD du film "Le dragon des mers". Au moment de sa sortie nationale, LTC avait parlé de ce film (cf. notre rubrique "KINEMA"... ). A voir ou à revoir !

Une néo de Vincent Maniglia, pour LTC

01/07/2008

SAGAN

sagan_fichefilm_imagesfilm.jpg

Ce drame de bonne facture, très bien joué, dont la sortie nationale a eu lieu le 11 juin dernier, a été réalisé par Diane Kurys. Les rôles principaux sont incarnés, notamment, par Sylvie Testud (qui campe ici une FS aux petits oignons, un rôle sur mesure !), Pierre Palmade et Arielle Dombasle. Pour une durée de 01h57, cette production française est une distribution EuropaCorp. Cette biographique sur celle qui allait devenir Françoise Sagan (FS) est un mélange de succès et d’insuccès ; la preuve de la grandeur et de la décadence de l’être humain, qu’il soit un homme ou une femme… FS connaît immédiatement une renommée immédiate, en début de carrière, avec son premier roman « Bonjour tristesse ». De ses 18 ans glorieux, où elle est entourée comme personne, à la fin de sa vie, qu’elle termine quasiment seul, FS au cours de son parcours de femme mythique, d’écrivain, symbolise à elle toute seule un scandale retentissant par son mode de vie dissolu de femme libérée. Balancée entre les amis, les fêtes, le jeu, les amours, les emmerdes, le sexe libre, l’homosexualité, l'absence de règles, l’alcool, la drogue et l’argent facile jeté par la fenêtre, elle va vite gâcher son existence et sombrer définitivement… Une toile à voir sans contestation possible !

 

Jean Dorval, pour La Tour Camoufle

INFOS PLUS : http://www.sagan-lefilm.com/

26/06/2008

NARNIA 2 : LE PRINCE CASPIAN

narnia2.jpg 

En décembre 2005, plus de 5 millions de Français se sont rués dans l’armoire magique du Chapitre 1, afin de découvrir le Monde de Narnia et sa terrible sorcière blanche. Aussi, la nouvelle adaptation de l’oeuvre de C.S. Lewis se poursuit. Ce nouvel opus d’Andrew Adamson (réalisateur du premier épisode et de Shrek), avec Ben Barnes, William Moseley, Anna Popplewell et Sergio Castellito, dure 2h23. On y retrouve avec beaucoup de plaisir les enfants Pevensie, suite à leur rappel urgent à Narnia. Là-bas, 1.300 ans se sont écoulés et les Narniens sont désormais dirigés par les Telmarins (en fait les humains… ). Même, le gentil prince Caspian se trouve obligé de fuir devant son oncle, le maléfique Roi Miraz (interprété par Sergio Castellitto). Ce Chapitre 2, réalisé avec un réel sens du spectacle, nous offre des scènes saisissantes, spectaculaires et une mise en scène très réaliste. Et il reste toujours de nombreuses symboliques chrétiennes que je vous invite à découvrir…

 

JD, pour La Tour Camoufle

narnia3.jpg

Infos Plus :

http://www.youtube.com/watch?v=kke29z6YiiA

http://www.disney.fr/FilmsDisney/narnia/

12/05/2008

LA LORRAINE FETE LE RETOUR D’INDY !

1762429733.jpg

Nous sommes à quelques jours de la sortie nationale du quatrième et malheureusement dernier volet des aventures du plus célèbre archéologue du monde, Indiana Jones, et je vous l’avoue, je suis impatient comme un ado d’aller au cinéma voir ce que nous a réservé ce bon vieux Steven Spielberg ! Quand je repense au nombre incalculable de fois où j’ai visionné la trilogie des films consacrée à mon héros préféré, et aux innombrables heures passées avec lui à résoudre des énigmes de jeux devant mon PC, je ne peux m’empêcher de croire que mon attitude frise la passion pour ce héros pas comme les autres ! Après, nous avoir enthousiasmé dans « Les aventuriers de l’Arche perdue » (1981), « Le temple maudit » (1984) ou « La dernière croisade » (1989), Indiana Jones tiendra-t-il sa promesse de nous surprendre encore en 2008 ? Personnellement, j’ai confiance en lui ! J’en veux pour preuve que Spielberg n’a laissé le soin à personne d’autre, que lui même, de boucler la série. A mes yeux cette pointure cinématographique est un gage de succès populaire, mais surtout de qualité et d’évasion ! Dans ce prochain opus, « Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal », Harrison Ford voit évoluer à ses côtés Karen Allen dans le rôle de Marion Ravenwood, son amour de jeunesse. Mais, notre globe-trotter affronte surtout l'armée soviétique qui convoite, elle aussi, les mystérieux crânes de cristal. Indy tout au long de sa nouvelle course-poursuite est accompagné par un jeune casse-cou, qui pourrait bien être son fils, l’acteur Shia Labeouf. Enfin, il devra se mesurer au redoutable agent russe Spalko, interprété par Cate Blanchett. John Hurt, Ray Winstone et Jim Broadbent sont assurément de la partie ! Et pour la première fois dans l'histoire de la saga, le Mal est incarné par un visage féminin… Comme quoi l’égalité des sexes n’améliore par toujours les relations hommes/femmes (humour, je précise !). Cela nous promet en tout cas une compétition du tonnerre de feu. Je ne vous en dis pas plus, car pour vivre de nouvelles tribulations indianesques… achetez déjà vos billets pour le 21 mai !

Vincent Maniglia, pour La Tour Camoufle

Pour aller sur le site officiel du film, un seul lien !
http://www.indianajones.com/site/index.html