Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

Tes Yeux-Vers (3)

Tes Yeux-Vers,mots pour la muse, le nouveau recueil de poésie de jean dorval, édilivre, saphorisme, jazz’salomé, flagrant d’Élie, a belle et la bête, l’orientale-inclinaison, la la land, luminana (part ii), emma stone, ryan gosling, le maux, l’essence-ciel, pénélope, les nuits sous la cerisaie, isabelle carré, ma lady river, une foi deux, mon phare, soir de soie, lucie lucas, mauboussin joaillier, tu es mon dange, tu es mon démon, purple diva, dame de mon heur, le nid d’elle, corne-muse, fleur de sève, filante-Étoile, l’eau tranquille, tc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l., l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, défiition marron, by jd

 

À la Libellule aux larges Yeux

 

Ma Boule de Cristal

Flamboyant de Joie

Le Feu qui t’habite

Rougeoie tes Joues

D’une Pourpre-Abricot

 

Pour tes grands Yeux-Pers

Fervents-Travers

Je suis prêt à me perdre

En Absinthe

Lueurs-Mentholées

 

Tes Transports-Effectifs

Sont plus Puissants

Que l’Impétueux

Torrent des Montagnes

Épousant chaque recoin

Du Paysage

 

Ô Toi

Mon Plaisir

Et ma Gloire

Je t’offre

Ces quelques Vers

Pour te faire Rêver

 

Ton Cœur

En Vendange

M’accueille

D’un Éclat-Mystérieux

Ta Voix m’innocente

De tous nos Péchés

 

Je sommeille

À l’Ombre

De tes Cils

Tout Entier

Tu me ravis

D’Importance

 

Ton Aurore

Me console

Me fait prendre

Mon Essor

 

Tu as

Le Parfum des Anges

J’épouse

Ta Chaire-Spirituelle

Et passe

En Mode-Manuel

 

Le Feu-Diamanté

De tes Yeux-Vers

Me rend esclave

De ton Âme-Slave

 

Je t’obéis

En Félicité

Tu guides

Mon Dévouement

Ton Fleuve-Agile

Sur ma Vie

Ruisselle d’Émoi

Me Purifie de Tout

 

Ma Compagne

Qui sur ma Vue

Glisse

En Ombres-Chairs

Au Creux

De tes Forts-Accents

J’épanche

Mes Notes-Jointives

 

Belle-Inonde

Séduisante

Toile de Soie

Tu te pâmes

En Oraison

Et...

Au Confessionnal du Cœur

Tu m’étourdis d’Ardeurs

 

Ô Liberté Chérie !

Dans ta Hotte

Très Hot

J’instille

Ma Sublime

Je te débauche

Bouchée-à-La-Reine

En Langoureux-Vertiges

 

Ma Chrysalide-Fétiche

Frénétique

Et Frémissante

Tu déplies

Tes Ailes dans ma tête

Et Tu me fais

Prendre mon Envol

En ta Mémoire-Affective

 

Indolente et Voilée

Ô Irradiant-Climat !

Tu es la Neige

Et la Lave

Mélangées

 

Âme en Ressac

Teintée d’Azur

Glacée de Rose

Larmée d’Or

Je suis perdu à Dessein

Seul dans ton Linceul

 

Liqueur-Suave

Qui me ronge

Ô ma Vie !

Ô ma Reine !

Ô ma Petite-Mort Intime !

Tu remplis mon âme

De ton Soleil

En toute Saison

 

Ô Vivifiant-Climat !

Tu es

La Glace

Et le Feu

 

Toutes nos Extases

Sont Nectar

Aussi subtil

Qu’harmonieux

 

Je veux peindre

Ta Sensibilité

Je veux peindre

Ta Beauté

Je veux peindre

Ta Jeunesse

 

L’Air de Fête

Qui balaye ta Jupe large

Imprimée

Des plus belles

Fleurs des Champs

Dans lequel je flotte

Me fait quitter la Galaxie

 

Saveur-Orientale

Splendeur-Vagabonde

Jacinthe-Blanche

Jacinthe-Rouge

Ma Tasse de Thé

Notre Monde s’endort

Dans ta chaude Tanière-Ambrée

 

Je déchire les ténèbres

Pour faire place

À ton Sourire

Ton Théâtre

D’Ombres et de Lumières

En représentation continue

S’anime à toute heure

 

La Joie monte en moi

Comme la Marée

Le Parfum

De ta Gorge nue

Me pousse

Au Baiser de Foi

 

Chant

Des Vendanges Tardives

Vin de Miel Sacré

Ton Cri-Poussif

Sonne toujours le Départ

De ta Chevauchée

 

Je suis le Partisan

De tes Courbes

Ton meilleur Défenseur

Hier c’était l’Automne

Voici l’Été de tes Bras !

 

Je veux bâtir

Pour Toi

Et avec Toi

Un Autel à Bonheur

Mes Rimes-Animales

Te sont confiées

 

Ma Royale-Victoire

Mon Mime-Fécond

Je jongle entre

Tes délicieuses

Morsures et Griffures

 

Ma Colombe-Vitale

J’adore ta Passion

Celle qui me mène

À tes Hanches

Savoureuses et Offertes

 

Alors

Mille Sonnets

Mille Sonnettes

S’accordent

Et résonnent

En Nous

 

Tout en Toi

Est digne d’être Aimé

Ton Œil mauve

Me conduit

À tes Nuits Fauves

 

Aimons-Nous Doucement

Mais...

Aimons-Nous Vivants !

 

Mon Opaline

Aux Seins butinés

Que je pointe du doigt

Mon Opaline

Aux Reins profonds

D’où surgissent

Mes Étincelles

Tu es

Mon Indulgence-Plénière

 

Aimons-Nous Goulûment

Mais...

Aimons-Nous Vivants !

 

Je Laboure

Et Ensemence

Ton Cœur-de-Bonbon

Comme on hérite

D’une Terre-Inconnue

D’un Nouveau-Monde

 

Tes Bas-Résilles

Rouge-Carmin

Tes Hauts

De Hurle-Levant

Font tinter

Ma Cloche-de-Brune

Et me rappellent

De toujours Veiller

Sur la Tente-Commune

 

À tes Côtés

J’ai plus de Souvenirs

Que si j’avais

Déjà

Mille ans de Vie

Et d’Envie

 

À tes Côtés

Tout s’arrête

Et continue

Se renouvelle

 

Pour Toi

Et en Toi

Je suis

Le Voyageur du Temps

Qui s’écoule

Paisible

Et Souverain

 

Le tien, Rien que le Tien !

 

© Jean DORVAL, le 28 septembre 2017, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

(3) D’après la chanson As we open, So we close des OMD (2017) ; et le recueil de poésie Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire (1867)