Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2017

LTC LIVE : SOCIAL MUSIC PLAYER

ltc live social music player.JPG

LTC LIVE : LA VOIX DU SON !

paramore, second, rammstein, ultravox, laibach, the other two, tears for fears, marsheaux, one two, the band, hanne boel, o' jays, depeche mode, omd, simple minds, a-ha, absolute ltc@live soutient le sidaction !, ub40, midnight oil, the oils, the great circle 2017 world tour, tubeway army gary numan, taxi girl, jean dorval pour ltc live, la communauté d'ltc live, silverstein, get up my shoes, new order, cocteau twins, ltc live : la music est le miel de l'âme !, jean dorval, the smiths, ltc live : l'instant love-love, sex pistols, absolute ltc@live, ltc live : le micro-climat musical !, the church, the human league, ltc live : le watt-peak musical, hommage pour les 25 ans de la disparition de gainsbarre, ltc live : la music box !, ltc live : social music player, les zizikales d'ltc live : live music only !, level 42, 1995, t-vice, ltc live : le média rebelle qui dé-note !, bomb factory, ltc live prend le rap à la source

LTC LIVE : LA VOIX DU SON !

paramore, second, rammstein, ultravox, laibach, the other two, tears for fears, marsheaux, one two, the band, hanne boel, o' jays, depeche mode, omd, simple minds, a-ha, absolute ltc@live soutient le sidaction !, ub40, midnight oil, the oils, the great circle 2017 world tour, tubeway army gary numan, taxi girl, jean dorval pour ltc live, la communauté d'ltc live, silverstein, get up my shoes, new order, cocteau twins, ltc live : la music est le miel de l'âme !, jean dorval, the smiths, ltc live : l'instant love-love, sex pistols, absolute ltc@live, ltc live : le micro-climat musical !, the church, the human league, ltc live : le watt-peak musical, hommage pour les 25 ans de la disparition de gainsbarre, ltc live : la music box !, ltc live : social music player, les zizikales d'ltc live : live music only !, level 42, 1995, t-vice, ltc live : le média rebelle qui dé-note !, bomb factory, ltc live prend le rap à la source

La Belle et La Bête (1) (2)

La Belle et La Bête,

 

A Meg Ryan, actrice et productrice

 

La Belle et La Bête

Ne font qu’Un

Un Pour Deux

Deux en Un

 

Ils plongent

Dans Leurs Yeux

Comme on Chute

D’un Immeuble

Comme une Goutte

D’Ancre-Moire

Projetée

Dans un Océan Bleu d’Émoi

 

Leur Cœur se Dissout

Pour Dix Sous Dessous

En un Irréversible

Coup de Foudre

D’Effervescences

 

Leur Éternel

Premier Baiser

Swingue

En un Langoureux

Aquaplaning

 

Jazz-Bebop

& Hard Bop

Non-Stop

Cédant à l’Attirance

Donnent

Le Top

 

John Coltrane

Très Spiritual

Résonne en Live

Dans leur Esprit

At The Village Vanguard

Et Ils s’Enlacent

D’une Soudaine Frénésie

 

Sur Le Piano

Ré Mi Fa

Sol La Si

De leur Do-Rêveur

Ils en-Quêtent d’Amour

Une Main sur leurs Hanches

 

Ô Libertine-Ondine

Une et Indivisible !

 

Leurs Ébats-Unis

De l’Amour

C’est pour maintenant !

 

Deux Anges

Aux Mains Brûlantes

S’Empoignent Les Bras

Se Serrent Les Corps

 

Deux Cœurs Remplis

De Souveraine Poésie

De Roulements de Batterie

Animent Leur Heur

 

Ils n’ont Besoin que d’Espoir

D’Inspiration

Et d’un Chant Entrainant

Et Fabuleux

Pour s’Élancer

 

Ô Conte d’une Nuit d’Été

Inventive-Aventure

Aux Mille Détours

Ton Bel Esprit Vermillon

Abreuve Leur Fécond Sillon

 

© Jean DORVAL, le 21 avril 2017, pour LTC Poésie

ltc poésie.jpeg

 

 

Note : (1)- D’après Homère (trad. Philippe Jaccottet), Odyssée, Paris, La Découverte, 2000, 435 p., 1re éd. à Paris par le Club Français du Livre en 1955 ; et d’après (grc) (fr) Homère (trad. Victor Bérard), Odyssée, vol. 1 : Chants I à VIII, Belles Lettres, coll. Classiques en poche, 2001 (réimprimé 2002), 290 p., poche ; (2) et d'après la chanson Spiritual de John Coltrane, le célèbre saxophoniste de jazz, enregistrée pour l’album au Village Vanguard à New York et sorti en 1961

 

© Crédit photos :

Meg Ryan au Metropolitan Opera de New York, en septembre 2010.

Source : Wiki/Meg_Ryan