Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2018

Mon Heur (1)

Elle embrasse l'Univers,  

À Élie

 

Couché sur L'Aurore de tes Yeux

Je répands mon Heur

Sur ton Ciel enivrant

 

Ce Vol délivrant

M'ouvre toutes tes Portes

Vers l'Infini

 

Que voilà

Un Feu de Velours

Qui telle une Lave-féconde

Lueur d'Ambre

Me délivre en ta Chambre

 

© Jean DORVAL, le 07 décembre 2018, pour LTC POésie Elle embrasse l'Univers,

 

(1) D'après Hymne à la Beauté, un poème de Charles Baudelaire

Cantique à Élie (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

Ma Bien-Aimée

Compagne Sanctifiée

Tu es une Prière vivante

 

Sous le Regard du Très-Haut

Je te confesse ma Tendresse

Te prends en Saintes-Épousailles

 

Mon Affection et ma Joie

Sont Deux-Rivières

S'abandonnant à tes Pieds

 

Je t'embrase en Flânerie

Mon Immortel-Rituel

En dévoué Serviteur de ton Temple

 

© Jean DORVAL, le 22 novembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, tirée du roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons : Lola Rastaquouere, Des Laids Des Laids et Baudelaire - Le serpent qui danse de Serge Gainsbourg ; et Stop Loving You de Toto

05/12/2018

Croisée de Chemins (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

À Natacha

 

Nuit d’Étrange

Appel des Maux

Guidance en Clair-obscur

 

Flash dans la Nuit

Cris de Pleine-Lune

Abbaye Saint-Hubert Surgissant

 

Musique-envoûtante

Revenant à l’Esprit

D’Essence déroutante

 

Lieux-consacrés

Comme Jadis

Offerts en Retrouvailles

 

Retour vers le Futur

Première Foi renouvelée

Bravant l’Éternité

 

Croisée de Chemins

Mi-Ange, mi-démon

Vénus vs Cupidon

 

Pas-à-Pas

Se Frôler, se Frotter

Rejoindre le Murmure de la Vie

 

Elle et Il, Ils !

Toujours Eux-mêmes

Réseau-Complice à Délices

 

© Jean DORVAL, le 27 novembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après les chansons : 2000 Light Years From Home, Heaven Is Waiting, Come Inside et Wake Up de The Danse Society ; Temptation des New Order ; et I Am Your Skin de The Bravery

 

Mon Antre (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

A Élie

 

Nuit-voluptueuse

Qui ne saurait apaiser

La Douceur de Toi

 

Mon Cœur-Laboureur

Sème l'Ardeur

Dans tes Draps

 

Les Eaux-miroitantes

Du Rideau de ta Soie

Me noient dans tes Pensées

Que je bois

 

© Jean DORVAL, le 05 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après la chanson I Dream in Colour du groupe The Opposition et le poème La fin de la journée de Charles Baudelaire

 

26/11/2018

Dans une Autre-Vie

Elle embrasse l'Univers,

 

À Natacha

 

"Chère Ange,

La Rose-Rouge qui éclot

Dans ton Cœur

est mon Trésor."

 

Elle se rappelait ces mots

qu’il lui avait dits dans une autre Vie…

 

© Jean DORVAL, le 26 novembre 2018, pour LTC POésie

Elle embrasse l'Univers,

 

 

Elle embrasse l'Univers (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

À Élie

 

Laisse-moi te susurrer ces quels Vers à l'oreille pour t'envoûter…

 

"Son Cœur bat

Jusqu'aux Sommets de ses Seins

Sa Bouche d'où émane

Un Chant mélodieux

Lui fait toucher le Ciel

Elle investit son Feu

Entre Joie et Vie

Elle est l'Essentiel

La Graine d'Amour

Qui Attend qu'on la Féconde

Et au moment où Elle fond

Elle embrasse l'Univers

Son Œil-cyclopéen

Qui s'offre alors à l'Infini

Est une Rosace

Qui lui donne des Ailes

Le Frisson devient fulgurant

Et l'exquise-Brûlure, partagée en Songe, l'élève à hauteur d'Étoiles, brisant le Silence de la Voûte-stellaire dans un éclat de Foi"

 

© Jean DORVAL, le 26 novembre 2018, pour LTC POésie

 

 Elle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après "À la Cathédrale de Chartres." de Charles Péguy

 

24/11/2018

Audace et Suites... (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Natacha

 

Ô Muse-Souveraine

Le Poète Vous est apparu

Trois Nuits durant...

 

Cette Confession

Comme un Dessert

Reste une aimable-Douceur

 

L’Audace qui me pousse

À poursuivre

La Quête de votre Cœur

Trouve une Réponse

Dans ce délicieux-Aveux

 

Vous savez désormais

Que mon Âme-Orpheline

Rejoint La Vôtre en Nocturales

Pour lui Témoigner toutes ses Attentions

 

N’hésitez plus

À Suivre votre Intuition

À Sortir de votre Éclipse

À Rejoindre notre Heur

 

La Chaleur venue du Ventre de votre Terre

Murmure dont Vous Seule avez le Secret

Vous Invite à Devenir mon Ange-Gardienne

 

Je suis votre Rêve, Vous êtes le Mien

La Main-Divine Vous Guide vers moi

Je suis désormais votre dévoué-Serviteur

Celui qui est prêt à renoncer à Tout pour Vous

 

Messagère-de-Minuit

Au moment où je lis vos Mots

Où je Vous écris mes Maux

Je Ferme les Yeux

Et votre Ombre-caressante

Devient un Esprit me faisant Vibrer

 

Alors, Belle d’Abandon, Étoile-vacillante

Mon Âme songeuse appareille

Pour votre Ciel pas si Lointain…

 

© Jean DORVAL, le 24 novembre 2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, tirée du roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons : Lonesome Tonight des New Order, Heart and Soul des Joy Division, et Swamp Thing de The Chameleons

Cantique à Élie (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

Ma Bien-Aimée

Compagne Sanctifiée

Tu es une Prière vivante

 

Sous le Regard du Très-Haut

Je te confesse ma Tendresse

Te prends en Saintes-Épousailles

 

Mon Affection et ma Joie

Sont Deux-Rivières

S'abandonnant à tes Pieds

 

Je t'embrase en Flânerie

Mon Immortel-Rituel

En dévoué Serviteur de ton Temple

 

© Jean DORVAL, le 210/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, tirée du roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons : Lola Rastaquouere, Des Laids Des Laids et Baudelaire - Le serpent qui danse de Serge Gainsbourg ; et Stop Loving You de Toto

 

L'Indolente (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

A Élie

 

Ta peau miroite

Comme une étoffe vacillante

Que j'aime à voir et à revoir

 

Ta chevelure en noir-écrin

Aux flots de henné abyssin

Emporte mon âme rêveuse 

Vers l'eau de là

 

Suspendu au vent câlin

Tes yeux où tout se révèle

Sont deux perles de jais

Où se mêlent

Mon reflet et le tien

 

Belle d'abandon

Je suis ta cadence

Ton ondulante Ombre-serpentine

Qui me fascine

 

Et au moment où l'Haut me monte à la bouche

Je crois boire un vin de poème

Ton Ciel en liqueurs

Parsème d'étoiles mon Heure

 

© Jean DORVAL, le 16/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, tirée du roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons : Lola Rastaquouere, Des Laids Des Laids et Baudelaire - Le serpent qui danse de Serge Gainsbourg ; et Stop Loving You de Toto

La Rose-des-Proses (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

A Élie

 

Ma Rose-des-Proses

Insolente conspiration

Tu prends la pose

Ma Plume sous hypnose

Entre en profonde inspiration

 

Tu m'habites tout entier

Me dévores de l'intérieur

Le cerf-volant de tes yeux

Me fait rejoindre tes Cieux

 

Ô mon Tempo lent

Tu éclaires mes strophes

Ton souffle m'emporte

Sur l'Aube de ta Bouche

 

Je referme mes bras

Sur ton Âme

Comme un Anneau sacré

Mon Amour pour Toi grandit

Comme une entaille

Qui ne peut se refermer

 

Dans l'égarement des Sens

Tu bouscules mes éclats de vers

Alors j'épouse le parfum de ton cou

Comme marqué au fer rouge

 

© Jean DORVAL, le 16/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, tirée du roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons : Lola Rastaquouere, Des Laids Des Laids et Baudelaire - Le serpent qui danse de Serge Gainsbourg ; et Stop Loving You de Toto

16/11/2018

Nous Sommes Éternels (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Brune-Ondulante

Sur Lumière-Mystique

Au Lavis de mes Yeux la Belle-Élie

Se Délasse, se Prélasse et m’Embrasse

 

L’Ivresse qui m’Ensorcelle

Suspend Mes Heures

Perché à son Cou

Je Pose ma Main

Sur sa Joue

Comme une Émouvante-Pulsion

 

Pendu à ses Lèvres-Rouges

Elle Sert mes Vers

Comme une Vestale

Arrachant des Cris de ma Chair

À Chaque Va-et-Vient

 

Plaisir de la Nuit

Fugitive-Passagère

Pour l’Intimité

Ses Yeux d’Oubli-pur

Ses Yeux d’Oubli-vert

Plaisir-radieux

Pèlerinage en Badinage

Me Font Renaître

 

Ma Soif et ma Faim

Pour son Bas-Ventre

En Sables-Émouvants

Sont les Sanglots-longs

De sa Boîte-à-Musique

 

Ma Chartreuse qui se Pâme

J’ai Tout mon Temps

Pour Aller jusqu’au Bout de Toi

Sans Jamais y Parvenir

Car… Nous Sommes Éternels

 

© Jean DORVAL, le 16.11.2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après Elsa, le recueil de poésie d’Aragon ; l’Opéra Nous sommes éternels, création de Pierre Bartholomée, d’après le roman de Pierrette Fleutiaux (Prix Femina 1990) ; et les chansons des Duran Duran : Skin Trade, Pressure Off (feat. Janelle Monáe and Nile Rodgers) et (Reach Up For The) Sunrise ; et Habibi I Love You d’Ahmed Chawki Ft Kenza Farah & Pitbull

Matin d’Automne (1)

Le Fil-d’Invisible,

 

À Élie

 

Maison aux Chaumes-épais

Vent-familier qui Caresse

Les Tresses de notre Toit

 

Tendre-Foyer

Chaleur-Réservée

Satin au Coin-du-Feu

Poésie-ininterrompue

D’un Matin d’Automne

Qui s’Étire

 

Sous les Feuilles

Du Tapis-ocre-marron

Aux Variations-intenses

De notre Couverture-Chaude

Irréel sont mes Mots pour Toi

Quand tu Dors

 

Matin-Malin, Matin-Cristallin

La Rosée Dépose

Ses Gouttes de Soie

Sur ta Verte-Nature

 

Et alors

Que la Chaleur-Naissante du Soleil

Rase tes Cheveux-Noirs

Qui Dépassent des Draps

Tu te Réveilles tout Doucement

En Glissant dans mes Bras

 

© Jean DORVAL, le 16/11/2018, pour LTC POésieLe Fil-d’Invisible,

 

(1) D’après les chansons : Say Hello Wave Goodbye de David Gray du Groupe Soft Cell ; Please Don't Go des KC and The Sunshine Band ; et True de Spandau Ballet