Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2016

Nocturne Lorelei (1)

anna 1.JPG

 

A Anna, la Petite Allemande Adorée

 

En cette Soirée qui s’étire

Sur les Bords de Moselle

Belle Infante de mon Cœur

Je lève mon Verre

A la Douceur de T’étreindre

A Ta Dive Beauté

 

Chanson pour un Été Indien

Qui n’en finit pas

Pour une Promenade avec Toi

Main dans la Main

 

Chopin en Nocturne 20

Nous guide sous la Lune Dorée

Et je m’immole de Passion pour Toi

Ma Blonde Mirabelle Irradiante en Noir et Blanc

 

Sur ton Dos Majeur et le Mien

Leçon de Piano à Quatre Mains

Je suis le Fil Conducteur de Notre Histoire

Et mes Lèvres Nomades

Parcourent Ton Front Offert

 

Étoile Terrestre, Tu m’éclaires

Et sur la Terre qui Nous a vus naître

La Saison des Vendanges Nous unit

 

C’est le Temps des Amours Mûris

Des Vingt Ans Immortels

Des Rondes Fécondes

A Partager à Deux

Pour Échanger un Infini Baiser à la Doisneau

 

© Jean DORVAL, le 12 septembre 2016, pour LTC Poésie

 ltc poésie.jpeg

(1)- D’après Chanson d'automne de Paul Verlaine, in les Poèmes saturniens (1866), Nocturne n°20 en do dièse mineur op. Posthume de Frédéric Chopin (composé entre 1827 et 1846), et le film Frantz de François Ozon (2016) [+ © Crédit Photos]

i>NFOS+ : allocine.fr/film/frantz

& wikipedia.org/wiki/Frantz

10/09/2016

1919 : L’Amour en Ressac (1)

 

1919 : l’amour en ressac

 

A Anna, la Petite Allemande Adorée

 

Mon Amour Perdu

Entre Deux Horizons

A chaque Saison

Je suis toujours à l’Avant-garde de ton Cœur

Et je ne peux oublier ces Instants Partagés

 

1919 : l’amour en ressac

Sublime, tu es

Et aux Tremblements du Monde

Mon Amour Perdu

Le Seul qui est un Prix

Tu me manques

Et j’étouffe de Te savoir si Loin

Et si Proche à la fois

 

1919 : l’amour en ressac

Abandon Souverain des Sens

Te revoir me fend le Cœur

Me fait tourner la tête à en perdre la Raison

Rouvre la Cicatrice de mon Âme

Mon Amour pour Toi ne s'est jamais refermé

Je ne peux me résigner à Te perdre

 

Pendant ma Longue Nuit

Les années passent

Tu es toujours à mes Côtés

Je souffre, Seul

Et sans Toi, je suis perdu

Errant sur les Rives du Rhin

 

1919 : l’amour en ressac

Mon Puits aux Larmes ne peut s’estomper

Te savoir heureuse avec un autre me rassure

Et m’isole un peu plus à Chaque Instant

 

1919 : l’amour en ressac

Mon Bel Amour Perdu

Je ne peux T’oublier

Et continuer à Vivre loin de Toi me pèse

La monotonie m’a envahi jusqu’au Trépas Quotidien

Et je sombre

 

1919 : l’amour en ressac

Tu es réapparue

Le Destin dans son Immense Tristesse

M’a fait revoir ton Doux Visage

Et bien qu’invisible à Tes Yeux

Je ne peux T’échapper

Tu reviens à moi comme le Ressac en Amertume

 

1919 : l’amour en ressac

Mon Inquiétude grandie

L’Agitation me brise

Les Années passent

Et je chavire dans la Houle

Au creux des Vagues à l’Âme

L’Amour que je ressens pour Toi reste intact

 

1919 : l’amour en ressac

Tu me manques

Et en Te revoyant

J'ai réalisé que dans le Malheur d’être oublié

Je n'ai jamais cessé de T'Aimer

Toi ma Partition de Musique Inachevée

Dont les Notes ondulent encore

Sur la Voilure de ta Chevelure

 

Ces Sanglots Longs

Mes Violons de l'Automne

Blessent encor mon Cœur

D’une Langueur Monotone

 

1919 : l’amour en ressac

Je me souviens des Jours Heureux

Et je pleure

Emporté aux Vents Contraires

Comme une Feuille Morte

 

© Jean DORVAL, le 10 septembre 2016, pour LTC Poésie

 ltc poésie.jpeg

 

NOTES :

(1)- D’après Chanson d'automne de Paul Verlaine, in les Poèmes saturniens (1866), Les nuits d'été de Berlioz (2) - et le film Frantz de François Ozon (2016) [+ © Crédit Photos]

(2)- Les Nuits d'été (op.7) sont un cycle de six mélodies composées par Hector Berlioz sur des poèmes de Théophile Gautier, tirés d'un recueil paru en 1838, La comédie de la mort. Écrites entre 1834 et 1838 et publiées en juin 1841, ces mélodies, d'abord accompagnées au piano, sont composées pour une seule voix de ténor ou de mezzo-soprano. Ultérieurement, en 1856 (dès 1843 pour Absence), Berlioz orchestre la partie instrumentale et confie chaque mélodie à une voix différente, ce qui l'oblige à effectuer une transposition des airs. Toutefois les interprétations modernes sont en général confiées à une même voix. Le titre est un clin d'œil au Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare. (Source documentaire : wikipedia.org/wiki/Les_Nuits_d'été)

i>NFOS+ : allocine.fr/film/frantz

& wikipedia.org/wiki/Frantz

01/09/2016

Ma Joueuse de Guitare (1)

Ma Joueuse de Guitare,à e. j.,

 

A E. J.

 

Femme à l’Ombre-Guitare

Tu fais Vibrer mes Cordes

Comme je fais Vibrer les Tiennes

 

De Flûtes en Contes Enchanteurs

Et de Percussions en Chœurs Romantiques

Tes Ornements, Arguments et Autres Grâces

Me font le Coup de la Musique de Chambre

Et du Concerto en Duo

 

Le Jour se lève

Et je te déclarerais bien ma Flamme

Tandis que le Merle d'à côté s’égosille

Et que les Étourneaux déjà s’élancent

 

Entre Merveilleux Nuages gorgés de l’Aube Naissante

Et Fantastiques Tourbillons de Pétales de Fleurs

Oh mon Amour

C’est la Belle Heure pour s'Aimer !

 

L'Aurore de ton Corps fait couler la Rosée

Le Ciel est Clair et l'Air encore Frais

Par la Fenêtre ouverte triomphe l'Été

Et je te Respire ma Beauté

 

Le Jour se lève

Et j'irais bien Danser avec Toi

Au milieu des Herbes Hautes et Folles

A l’abri des Peupliers

Quand la Lune Pâle traîne encore un peu

Pour Nous émerveiller

 

Je te Regarde fermer les Yeux

Pour mieux t’Abandonner

Oh mon amour

C’est la Belle Heure pour s'Aimer

 

L'aurore Nous rend Forts

Fait couler ta Rosée

Au Rythme du Ciel Clair et de l'Air encore Frais

Par la Fenêtre ouverte triomphe l'Été

Et je te prends dans mes Bras

 

© Jean DORVAL, le 31 août 2016, pour LTC Poésieltc poésie.jpeg

 

Note : (1)- D’après Ding Ding Dong (Ringing At Your Bell) des Rita Mitsouko, un titre extrait de l'album Variéty (2007), Label Because

 

© Crédit photos : imagenoire.centerblog.net/rub-femme-en-noir-et-blanc

26/08/2016

Blonde Mirabelle (1)

 

mirabelle.jpg

 

A Émilie Jolie

 

Secrète Courtisane

Belle aux Délices Offerts

Tes Aveux Fous

Me rendent Libre

 

Limpides sont Nos Rencarts

Brillantes Tes Voluptés

Sans Fausse Pudeur

Je te Dessine en Courbes Lascives

 

La Flagrance de nos Passions

Exhale de Ta Petite Robe Noire

Amante à la Bouche Vermeille

Reçois ma Langue Savoureuse

 

Mon Excitant Fruit Doré

Au Pays des Mille et Un Plaisirs

Point de Trêve aux Doux Propos

Aux Paroles en Couronnement

 

Mon Verger accueille-moi

Le Temps d’une Sieste Urbaine

Histoire de Slammer en Huit-clos

 

blonde mirabelle,l'anneau sacré,ltc poésie : le serment du silence,jean dorval pour ltc poésie,ltc poésie,jean dorval,poète lorrain,ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité,le passage,jean bereski-laurent,jd en dédicace,le re-retour !,ltc poésie : carte blanche à jean dorval,metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval,l.,l'extase d'un baiser,françois tristan l'hermite,les bienfaits du baiser,songer,vivre et croire,au carrefour des sens,la colombe et le faune,défiition marron,le photographe,christian hoffmann,metz - médiathèque du sablon : les meilleurs vieux à l’honneur,tania mouraud,une rétrospective,du 4 mars au 5 octobre 2015,au centre pompidou-metz,by jd,bientôt... très bientôt... un reportage sur la rétrospective sur,et un interview de tania,signés jd,le programme du centre pompidou-metz,2015,vitrine éphémère,collectif d'artistes,artisans,créatifs,et passionnés,vous invite,vernissage,vendredi 03 octobre 2014,à partir de 17h00,la magicienne susanna fritscher fait des bulles de cristal,au cpm,un été au cpm !

 

Mon Imagination

En Feu d’Artifice

Comme au Grand Soir

Te Délivre et Te Livre

 

Tes Cheveux en Désordre suivent mes Mains

Ton Cou porte les Traces de mes Baisers Gourmands

Mon Âme s’abandonne à la Tienne

Et je me sens Mourir de Plaisir toutes les Fois

Que tu m'avoues ta Faiblesse pour moi

 

Ce Sang Nouveau

Qui Coule dans Nos Veines

Depuis les Rivages du Monde

En Véritable Ressac

ltc poésie.jpeg

Rythme Nos Je T’Aime

 

© Jean DORVAL, le 21 août 2016, pour LTC Poésie

 

Source documentaire : (1) D’après Amours, in Livre Premier, Élégie XIV, d’Ovide

© Crédit photos : blondeparesseuse.com & aufeminin.com


21/08/2016

Au Plus que Parfaite (1)

Koyuki Katō.jpg

 

A Koyuki Katō, actrice et mannequin japonaise

 

Beau Verbe au Féminin

Nue dans Ton Peignoir Blanc Immaculé

À la Sortie du Bain

Je te conjugue au Plus que Parfait

Comme on compte les Étoiles

Comme on dompte les Étoiles

Un Soir de Pleine Lune

 

Avec Toi mon Délice de Tokyo

Sous les Cerisiers Japonais

Je goutte une Pluie de Pétales sans Égal

Et au Parfum de Ta Chevelure Noire

 

Bercé par Ta Douce Chanson en Mimosas

J’entends la Voix du Fujiyama

Je prends la Voie du Fujiyama

J’explore Ta Divine Impertinence

 

Juillet et Août, c’est l’Été !

Nos Voyages ne font plus qu’Un

Comme Deux Mots liés par la Calligraphie

 

Caravane-Compagne transportant mon Âme

Je te butine

Entre Musique Traditionnelle Japonaise

Et Punk-Rock

 

Femme-Plantureuse

Végétation Luxuriante

Ton Ombre et Ta Pluie

Ta Lumière et Tes Rayons de Soleil

Font mon Bonheur

 

Vent qui souffle

Comme au Début du Monde

Ma Belle, tu me souris

Toute en Mélancolie retenue

 

Et le Temps d’une seconde

Tu me donnes la Sensation

De Vivre au Bord de Ta Bouche

Pour mieux Dévorer Ton Rire

 

Jukai, la Mer d'Arbres

Cache nos Lèvres Scellées

Le Ciel dans son Immensité

Consacre les Fleurs Rouges Sacrées

Le Vaste Azur Resplendit

Comme mon Cœur sans Défense

 

Mon Âme-Symphonie

Tout mon Être Te réclame

Sans cesse, je tremble pour Toi

Comme la Lune brille pour l’Astre Impérial

Sublimes Tintements de Cloches perchés Sur l’Horizon

C’est l’heure du départ du dernier Métro pour rejoindre Ta Couche

 

© Jean DORVAL, le 20 août 2016, pour LTC Poésie.ltc poésie.jpeg

 

(1) D’après les paroles de la chanson Plainsong de The Cure, extrait de l’album Disintegration ; le film Le Dernier Samouraï (The Last Samurai), un film américain réalisé par Edward Zwick, et sorti en 2003 ; et un Tanka de Yuuko Suzuki (poétesse japonaise contemporaine).

 

© Crédit photos : Le film Le Dernier Samouraï d’Edward Zwick (2003)

14/08/2016

Brunette-Voisine (1)

dreads 1.JPG

 

A la Nymphe Inconnue qui mérite d'être Connue

 

Gente Damoiselle-Brunette

Haut perchée à votre Fenêtre

Je ne vois que vos Dreads

Flottant dans le Vent Chaud de l’Été

 

Votre Petit Short Court Moulant

Votre Piercing à l’Arcade

Vos Petits Seins Pointés

Sous votre Léger Maillot de Corps-Beau

Sont les plus Belles Merveilles du Monde

 

A chacune de Vos Apparitions

Vous ravivez l’Espoir

Vous réveillez en Moi

Une Envie de Semailles

 

Moisson de Rêves, Moisson Nouvelle !

Je Vous salue Ma Vie, Mon Âme, Mon Cœur !

Je confesse Vous Aimer !

Mais, comment Vous le Dire ?

 

 

De Nuit, je me vois grimpant à votre Balcon

Pour que Nous parlions un peu

Vous me diriez : "C’est Vous ?"

Et pour toute Réponse, je vous offrirais mes Mots Doux

Que Vos Lèvres, sans même les voir, répéteraient à l’Envie

 

Ma Verve Oserait alors Vous dire

Que je Brûle pour Vous

D’un Feu Limpide et Pur

D’une Flamme frisant la Damnation

 

Toutes Alarmes Sorties

De Sourires en Soupirs

Et de Soupirs en Larmes de Joie

Je tenterais de Glisser de Sensible Façon

Des Larmes au Baisers

Le Temps d’un Frisson

Mais, ce serait trop tôt...

 

Un Baiser à tout prendre ? Non !

Seulement un Serment qui serait fait d’un peu plus Près

Une Promesse plus Précise de Tendresse Partagée

Un Aveu à Déposer sur Vos Lèvres Roses

Comme un Acompte sur CDI (2)

 

J’embrasserais Votre Bouche

En si Belles Confidences

Qu’un Instant d’Infini flotterait dans le Ciel

Une Communion à prendre à Deux au Goût de Miel

 

Cette Façon de se Respirer le Cœur

De se Déguster au Bord des Lèvres

Jusqu’aux Tréfonds de l’Âme

Nous jetterait immanquablement

Dans les Bras l’Un de l’Autre

 

danakil,Brunette-Voisine,A la Nymphe Inconnue,la compteuse d’Éternité, amrit maghera, le 07, ambassadeur de notre amour !, sarah-jane dias, le baiser dans le lit, ana girardot, mon elle, julia roberts, la fille du jour férié, amandine truffy, charmante odine, florence coste, uban rose, dentelle noire, adèle exarchopoulos, carole en corolles, carole bouquet, nue-rousse, isabelle huppert, la déclaration, helena noguerra, chant de blé, diane kruger, la belle et le mendiant, isabelle adjani, la photo, laetitia casta, a mutine, audrey tautou, l’amante fièvre, béatrice dalle, dessine-moi ton sourire, kristin scott thomas, le doux murmure du vent, catherine frot, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent

 

Gente Damoiselle-Brunette

Je vous offrirais un Baiser d’une si Belle Noblesse

Que même la Reine de France

N’en recevrait jamais d’aussi Beau et Charnu

 

Souffrances Muettes

Mes Lèvres seraient Inlassablement Orphelines des Vôtres

Et il me faudrait Satisfaire au Désir auquel je Succombe

Sans rien Dire, tout en le Disant

Comme une Fièvre Féconde

Une Poussée de Sensualité

 

Je vous adorerais Ô Ma Reine

Et déjà, je vous serais Fidèle

Comme le Serviteur de Vos Nuits

 

Vous seriez encor plus Belle

D’attendre mon Baiser

Ce Baiser si Cher

Et qui Nous rendrait Impatients à en Défaillir

 

Ce Baiser, je monterais Le cueillir

Et je partirais à l’Assaut de votre Fleur sans pareille

 

 

 

Je serais une Abeille Intime

Et j’aurais dans la Bouche

Un Goût de Cœur qu’on Butine

 

"Gente Damoiselle-Brunette", vous dirais-je, "Je monte ! J’arrive ! Je ne m’appartiens plus ! Puisque je suis à Vous !"

 

A cet Instant d’Infini Beauté

Le Plus Beau des Sentiments

Résonnerait dans nos Têtes

 

Un Roulement de Cœur Majestueux

Un Coup de Cymbale Démesuré

Rendant presque Animal

Tomberaient sans Prévenir

Au Moment, où l’on s’y attendrait le moins

Pour Nous Surprendre

Pour Nous Suspendre à nos Lèvres

Pour l’Un de l’Autre Nous Éprendre

Nous Abandonner au Sort de la Passion

 

Une Petite Faiblesse devenue Grande

Qui Nous trahirait Librement

Nous ferait Renoncer à Tout

Pour Tomber dans nos Bras Inconnus

Déjà Familiers

 

La Vie s’écoulerait dans nos Veines

Comme la Sève des Grands Arbres

Et je m’élancerais du Bout des Lèvres

Par le Banc, le Feuillage, les Piliers

Pour atteindre les Balustres de votre Balcon

Que j’enjamberais Hardiment pour Vous Enlacer

 

"Ah ! Gente Damoiselle-Brunette !" M’écrierais-je alors

Et tout en Vous Enserrant comme dans un Film

Je me pencherais sur vos Lèvres pour Vous Dire, avant de Vous Embrasser :

"Nous sommes les Enfants de Cupidon. Si Vous le souhaitez nous apprendrons l’Amour Ensemble, en Nous soutenant Mutuellement. Car l’Amour n’est pas dû. Il se mérite. Il se découvre tous les Jours à Deux. De la Sorte, Il est fait pour Durer."

 

Et je conclurais ainsi ma Séduction, la Vôtre : "Gente Damoiselle-Brunette, Êtes-Vous Libre pour Voyager vers l’Immortalité ? Faim de Vous Recevoir !" Apothéose en Bouquets de Petits Baisers, Chauds et Tendres ; Amour à Haute Valeur Ajoutée Sentimentale, que l’on ne peut mesurer, tellement Il est hors-norme !

 

© Jean DORVAL, le 14 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

Notes : (1)- Inspiré de La scène du balcon dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand. (2)- Câlin à Durée Illimitée

 

© Crédit des magnifiques photos d'illustration, issues du site du spécialiste de la Dread :

adjocom.com/dreadlocks

La Compteuse d’Éternité (1)

amrit-maghera.jpg

 

A Amrit Maghera,

modèle devenue actrice, d'origine indienne, anglaise et écossaise

 

Je rêve que Tu es Seule Abandonnée

Juste au coin de ma rue

Et que je viens te Sauver d’un Simple Baiser

 

Compteuse d’Éternité

Tu passes devant moi sans Bruit

Devant l’arrêt de bus

Le Drapé de ta Robe Blanche ondule

Frôle le Sol en Bouquets de Lotus

Ton Parfum comme une Clé ouvre mes Songes

 

Je rêve que Tu es Seule Abandonnée

Juste au coin de ma rue

Et que je viens te Sauver d’un Simple Baiser

 

J’écoute le Petit Jour

De ton Lumineux Sourire

Ton Troisième Œil m’absorbe

Alors s’envolent les Hirondelles

A en perdre le Sommeil

 

Je rêve que Tu es Seule Abandonnée

Juste au coin de ma rue

Et que je viens te Sauver d’un Simple Baiser

 

A chaque fois que j’hurle ton Prénom au Crépuscule

Tout me semble Beau et Fort

Et pourtant, je suis au dessus du Vide en Bascule

Un Baiser de Toi et je tombe Incrédule

Un Baiser de Toi et je deviens Crédule

 

Je rêve que Tu es Seule Abandonnée

Juste au coin de ma rue

Et que je viens te Sauver d’un Simple Baiser

 

© Jean DORVAL, le 14 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1) D’après Thaïs de Claude Gauthier, le 12 avril 2012

 

Le 07, Ambassadeur de Notre Amour ! (1)

MIss_India_07_Sarah_Jane_Dias.jpg

 

A Sarah-Jane Dias, actrice indienne et Miss Inde 2007

 

Depuis que je t’ai vue

Je sais qu’il faut Vivre ses Rêves

Alors, plutôt que de les rêver toute ma Vie

Je t’ai demandé ton 07

Et j’ai fait une Moisson de Tes Rêves

 

Tes Baisers, Source de Création

Ne sont que Mystère et Vie

Ils allument Nos Regards Énamourés

Ta Bouche Satisfaite se fait l’Écho

De mes Mains parcourant ta Peau

 

Depuis que je t’ai vue

Je sais qu’il faut Vivre ses Rêves

Alors, plutôt que de les rêver toute ma Vie

Je t’ai demandé ton 07

Et j’ai fait une Moisson de Tes Rêves

 

Voici le Moment-Velours

L’instant d’Extase-Tendresse

Où nos Baisers nous élèvent jusqu’aux Cieux

Dans un Cri Silencieux

 

Depuis que je t’ai vue

Je sais qu’il faut Vivre ses Rêves

Alors, plutôt que de les rêver toute ma Vie

Je t’ai demandé ton 07

Et j’ai fait une Moisson de Tes Rêves

 

Je me blottis sur tes Seins à Dessein

Cet Hommage Réciproque

Entremêle nos Âmes comme des Tresses

Je cours le Monde au Creux de tes Reins

Oriental Séjour en Insistants Échos

 

Depuis que je t’ai vue

Je sais qu’il faut Vivre ses Rêves

Alors, plutôt que de les rêver toute ma Vie

Je t’ai demandé ton 07

Et j’ai fait une Moisson de Tes Rêves

 

Ô doux Baisers Offerts

J’aime que Tu me rassures

Et j’aime Te Rassurer

A chaque fois nous sommes les Amants

Qui lèvent l’Ancre

Pour partir en Croisière Langoureuse

Et apprendre les Secrets de Notre Amour

Remis chaque Jour

Sur le Canevas du Grand Architecte de l’Univers

 

Depuis que je t’ai vue

Je sais qu’il faut Vivre ses Rêves

Alors, plutôt que de les rêver toute ma Vie

Je t’ai demandé ton 07

J’ai fait une Moisson de Tes Rêves

Et j’ai pris un Abonnement Illimité à Ton Cœur

 

© Jean DORVAL, le 14 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1) D’après Douceur Nocturne de Claude Gauthier, le 29 mars 2012

 

13/08/2016

Le Baiser dans le Lit (1) (2)

Ana Girardot Cannes 2013.jpg

 

A Ana Girardot, actrice française

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

L'Ovale de ta Figure

Irradie de ton Innocente Clarté

Ton Bassin en Danse Lancinante

Me chamboule et m’enflamme

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

Ton Sourire m’envole

M’évade en plein Survol

Tu m’évanouis dans le Couchant

Tandis que nos Langues s’associent

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

Grappe de Raisin gorgée de Soleil

Je te vendange

Prune Douce sous la Dent

Je te cueille

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

Idole de ma Vie

Tourment en Plaisir Partagé

Espérance Réciproque Constante

Ton Envie s'accorde à mon Désir

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

Mon Cœur, je t'adore

Ma Tendresse, je te promets l’Avenir

Pour lier nos Âmes-Jumelles

D’un Doux Transport en Commun

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Et je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

 

Sur ta Bouche adorée

Laisse-moi déposer encor et encor

Sans Remords

L’Or de mes Baisers

 

le baiser dans le lit,ana girardot,mon elle,julia roberts,la fille du jour férié,amandine truffy,charmante odine,florence coste,uban rose,dentelle noire,adèle exarchopoulos,carole en corolles,carole bouquet,nue-rousse,isabelle huppert,la déclaration,helena noguerra,chant de blé,diane kruger,la belle et le mendiant,isabelle adjani,la photo,laetitia casta,a mutine,audrey tautou,l’amante fièvre,béatrice dalle,dessine-moi ton sourire,kristin scott thomas,le doux murmure du vent,catherine frot,véronique jannot,la femme au chapeau,anne parillaud,julie delpy,ange blonde,l'anneau sacré,ltc poésie : le serment du silence,jean dorval pour ltc poésie,ltc poésie,jean dorval,poète lorrain,ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité,le passage,jean bereski-laurent,jd en dédicace,le re-retour !,ltc poésie : carte blanche à jean dorval,metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval,l'extase d'un baiser

Tableau ci-dessus : Dans le lit, le baiser, huile sur carton, datant de 1892,

d'Henri de Toulouse-Lautrec, © Musée d’Orsay, París

Infos+ : http://www.musee-orsay.fr/

 

Je t'aime en ces Beaux Jours d’Été

Comme un Serment à tes Beaux Yeux

Je veux t'aimer pour Toujours

Comme le Paysan fertilise sa Terre

Et te donner un baiser dans le lit à la Toulouse-Lautrec (2)

 

© Jean DORVAL, le 11 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1) D’après les poèmes : Ovales naturels d’André Miguel (1920-2008), Éditions Saint-Germain-des-Prés (1979) ; Automne précoce in Pays-signe, poésie 1970-1980, de Joseph Paul Schneider (1983) ; et Le serment de Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) in Romances (1830). (2) D'après Dans le lit, le baiser, huile sur carton, datant de 1892, d'Henri de Toulouse-Lautrec, © Musée d’Orsay, París

 

© Crédit photos : Ana Girardot au festival de Cannes en 2013, source : wiki/Ana Girardot

 

10/08/2016

Mon Elle (1)

pretty woman.jpg

 

A Julia Roberts, actrice et productrice américaine

 

Mon Elle

Assis sur ton Aile

Entre Deux Battements de Lumière

Nous sommes les Sentinelles

Les Gens du Voyage Lascif

 

Mon Elle

Jour et Nuit

Le Cri Silencieux qui Nous berce

Nous rapproche

Mélange nos Cils sous la Lune Douce

 

Mon Elle

Sable Migrateur de Sentiments

Au Ciel du Croyant

Tu me parles sans Limites

Jusqu’au Cosmos

 

Mon Elle

Tu es mon Éternelle Chanson

Celle de l’Été Indien

Qui revient

Comme un Refrain

 

Mon Elle

Tu es la Belle

Et je suis la bête

Tu es l’Exil Amoureux

Qui me remet en Vie

 

Mon Elle

Sensibilité Orientale

Amour fait pour durer

Tu es gravée dans le Marbre

 

Mon Elle

Ma Raison de Survivre

Tu composes

Mon Premier

Et mon Dernier Souffle

 

Mon Elle

Rien ne t’égale

Peu m’importe ton Rythme

Puisque tu m'offres un Amour Intégral

 

Mon Elle

Tout ne serait que Solitude sans Toi

Comme un Oiseau sans Chant

Un Lever de Soleil sans Éblouissement

 

Mon Elle

Mes Bras seuls sont faits

Pour se lover autour de ton Cou

 

Mon Elle

Tu me régales

Et toutes les fleurs que je plante

Sont pour Toi

 

Mon Elle

Nos Mains montent sur nos Corps

Comme la Marée Haute

Le Vent d’Est entretient notre Flamme

Nos bouches sont le tic-tac du Temps qui passe

Et Repasse jusqu’à l’Aube

 

Mon Elle

Je ne peux me lasser

De la Saveur de ta Peau

De l’Odeur de tes Mains

De la Douceur de ta Poitrine

De la Moiteur sucrée-salée de ta Bouche

Alors, je m’endors perdu au Fond de Toi

La tête sur ton Épaule

Et je fonds en Toi

Dans un Déluge d’Espérance

Prélude à la Vie

 

© Jean DORVAL, le 10 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1) D’après les chansons : She d’Elvis Costello in The Very Best Of et Nothing Compares To You (Auteur : Prince) de Sinead O'Connor in So Far, The Best Of Sinead O'Connor

 

© Crédit photos : Julia Roberts dans Pretty Woman, un film de Garry Marshall (1990)

 

09/08/2016

Charmante Odine(1)

Charmante Odine,Florence Coste,uban rose, dentelle noire, adèle exarchopoulos, carole en corolles, carole bouquet, nue-rousse, isabelle huppert, la déclaration, helena noguerra, chant de blé, diane kruger, la belle et le mendiant, isabelle adjani, la photo, laetitia casta, a mutine, audrey tautou, l’amante fièvre, béatrice dalle, dessine-moi ton sourire, kristin scott thomas, le doux murmure du vent, catherine frot, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron, l’envoleuse

 

A Florence Coste, chanteuse et actrice française

 

Il n’est pas de Raison

Qui me pousse plus Loin

Que ton Oraison

Ta Passion en Tension

Soulève mon Émotion

 

Je rêve de te Conduire

Ô Charmante Ondine

Sur les Marches de mon cœur

Comme on hume de près

La Flagrance d’un Parfum Familier

 

Il n’est pas de Raison

Qui me pousse plus Loin

Que ton Oraison

Ta Passion en Tension

Soulève mon Émotion

 

Je suis l’Évocation

De ta Vocation pour moi

Mon Ondine Promise

Qui ne peut sans Surprise

Échapper à mon entremise

 

Il n’est pas de Raison

Qui me pousse plus Loin

Que ton Oraison

Ta Passion en Tension

Soulève mon Émotion

 

© Jean DORVAL, le 09 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1)- D’après : Sous le ciel de Paris (Yves Montand, 1953). Paroles : Jean Dréjac. Musique : Hubert Giraud. Reprise et interprétation : Florence Coste et Julien Dassin (2011)

 

© Crédit photos : kinopoisk.ru

 

08/08/2016

Ruban Rose, Dentelle Noire (1)

Ruban Rose, Dentelle Noire,Adèle Exarchopoulos,

 

A Adèle Exarchopoulos, actrice française

 

De Dessous Chics

En Voiles Impudiques

Soulevés, dévoilés

Tu apparais !

 

Jarretelle claquant

Dans ma tête

Face au Vent

Comme un Étendard Amoureux

Je parcours tes Jambes

D’un Regard Assidu

 

De Contrats Résiliés

En Bas Noirs Résillés

Tu avances

Fragile comme un Bas de Soi 

 

Pudeur des Sentiments

Paravent Transparent

Sur Fond de Soie

Entre Dentelles et Rubans Roses

Tu me pousses Hors Limites

Comme un Coup de Sirocco

 

De Dessous chics

En Talons Aiguilles

Tu transperces mon cœur d’homme

D’un Délicieux Supplice !

 

Lentement

De Souffles Courts

En Courts-Circuits

Sans Remords ni Regrets

Je te taquine ma Muse

 

Je me laisse alors emporter

Par un Flot de Sentiments pour Toi

Nos Coeurs de Passion effrénée

Partent Joyeux au Tourment

 

Deux Êtres Vivants, et bien Vivants !

Unis dans la Liberté de s’Aimer

Pour le Meilleur et pour le Dire !

Là est le Sens de la Vie !

Là est le Sens de la Vraie Vie !

 

© Jean DORVAL, le 07 août 2016, pour LTC PoésieLe Doux Murmure du Vent,catherine frot,’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron’envoleuse, véronique jannot, la femme au chapeau, anne parillaud, julie delpy, ange blonde, l'anneau sacré, ltc poésie : le serment du silence, jean dorval pour ltc poésie, ltc poésie, jean dorval, poète lorrain, ltc poésie : hommage à l'amitié et à la fraternité, le passage, jean bereski-laurent, jd en dédicace, le re-retour !, ltc poésie : carte blanche à jean dorval, metz : un carnet de voyage marocain signé jean dorval, l'extase d'un baiser, françois tristan l'hermite, les bienfaits du baiser, songer, vivre et croire, au carrefour des sens, la colombe et le faune, définition marron

 

(1) D’après la Chanson Les Dessous Chics (Zénith 88) de Serge Gainsbourg, in l’album Le Zénith De Gainsbourg

 

© Crédit photos : fullhdpictures.com