Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2019

LE 1er JANVIER, L’EGLISE HONORE LA MATERNITE DE LA MERE DE DIEU.

 

la maternité de la mère de dieu,

 © Photo ci-dessus :  Linternaute.com/Temoignage

 

 

. "Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme." (Ga 4, 4-7). - Texte de l'Évangile (Lc 2,16-21) : "Les bergers y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche. Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit Enfant. Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers. Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur. Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé. Le huitième jour, auquel l'enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, nom qu'avait indiqué l'ange avant qu'il fût conçu dans le sein de sa mère."

 

 

"Je vous salue, Marie pleine de grâce ; Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous pauvres pécheurs, Maintenant et à l’heure de notre mort. Amen."

 

la maternité de la mère de dieu

 


 

. "Les bergers y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche."

 

. Marie Mère de Dieu. - La Vierge Marie a bénéficié de la Première GPA (Gestion Par Amour) de l’Histoire de l’Humanité. Elle est le Temple Sacré, couvert par l’Esprit-Saint, consacré depuis sa Naissance à cette Divine Mission, pour qu’en son Sein naisse Le Verbe Incarné. En ce Jour mille fois béni, l'Église Catholique Apostolique et Romaine Honore et Contemple avec Reconnaissance Sa Maternité. Elle est LA Mère de Dieu, Modèle par excellence de la Maternité et de la Splendeur de la Féminité. Une Maman au Cœur Immaculé, car il ne peut en être autrement, pour donner Naissance à Jésus, Fils de Dieu. Alors, bien sûr, cette Vérité de la Foi n’est pas compréhensible, ou entendable, par tout le Monde, et c’est une Liberté. Croire ou ne pas croire reste une Liberté fondamentale. C’est pourquoi, Saint Luc nous présente, dans son Évangile d’aujourd’hui, la "Rencontre" des Bergers avec la Sainte Famille : Jésus, futur Bon-Berger des Âmes et Agneau Immolé, Marie Sa Sainte Mère, et Saint Joseph, Son Père-Adoptif, et le Meilleur des Pères. Cette Rencontre est surtout Celle "avec l'Enfant". L’Effacement de Joseph préfigure son Importante Mission de Gardien du Grand Mystère de la Foi : Le Verbe Incarné, Fils de Dieu. La réunion des Bergers, Marie et Joseph, "avec le petit enfant couché dans la crèche" (Lc 2,16), reste une des plus Belles Icônes de l'Église en Adoration et en Pénitence. Une Tendre Scène autour d’une Humble Mangeoire, et ce, avant LA Scène autour, ou le long, d’une "Table".

 

la maternité de la mère de dieu

 

. Jésus-Eucharistie. - Dans "La Crèche", Jésus incarne déjà l'Eucharistie. La Crèche est symboliquement le Pain de Vie en devenir. Marie est à l’Initiative de cet Acte Majeur de la Chrétienté. Luc présente la "Rencontre" des Bergers avec Jésus comme incontournable. Sans cette Expérience Essentielle et Personnelle avec LE Seigneur, impossible de Trouver LA Foi. C’est le Début de TOUT ce qui doit être accompli par LE Sauveur de Sa Naissance à Sa Crucifixion. Seule cette "Rencontre", prophétisée, visuelle et à la fois tactile, d'une certaine façon, permet aux Bergers de Témoigner de la Bonne Nouvelle, juste avant les Mages et l’Épiphanie, d'être les Premiers et Véritables Évangélisateurs, à "raconter ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant." (Lc 2,17)

 

la maternité de la mère de dieu

© Photo ci-dessus : lesvendredisintellos.com

 

. Une Rencontre qui produit deux Fruits. - LE Premier Fruit de cette "Rencontre" avec le Christ, c’est que "Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement." (Lc 2,18) Cette Grâce de Transmettre cet "Étonnement" et cette Admiration doit être annoncée à Tous comme étant LA Bonne Nouvelle : l'Évangile. LE Second Fruit de cette Rencontre se révèle quand "Les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu." (Lc 2,20) L'Adoration de l'Enfant remplit leur cœur d'Enthousiasme (du grec "Enthousiasmos" qui veut dire "Transport Divin"), afin de pouvoir Communiquer ce qu'ils ont vu et entendu ensemble, et qui les a amené à la Prière de Louanges, à l'Action de Grâces, et à Glorifier le Seigneur.

 

. Marie, Reine de Contemplation. – LA Vierge Marie "gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur" (Lc 2,19). Elle donne à l’Humanité un Sauveur : Jésus en Partage. Le Nom Jésus qui signifie "Dieu sauve", reste un Signe de Paix en Héritage, puisque Dieu est Miséricorde, et que Jésus LE Bien Nommé en témoigne. Il prend la Place du Serviteur Caché et Sa Grâce est Éternel. Ce Nom, cet Héritage, Saint et Doux, pour les Siècles des Siècles, jusqu’au Jugement Dernier, est Celui du Chrétien, qui l’accueille dans son cœur, en l’ayant le plus possible en Parole (d’Évangile… Bien sûr LOL ! ). Amen !

 

© Jean DORVAL, le 1er janvier 2018, pour LTC Croire

 

la maternité de la mère de dieu

 

Sources documentaires : AELF.org et Evangeli.net

 

 

 

26/12/2018

Bohemian-(M)Élodie (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Écho de Bohème

Qui Donne des Ailes

A mon Âme

En Tendres-Langueurs

Serre-moi Sûrement

Jusqu’à Entendre

Mon Cœur

Battre contre ta Poitrine

Mon Souffle

Frissonner dans tes Cheveux

Mes Lèvres

Se Consumer à ton Parfum

 

Ô Lueur en Partage

J’ai comme un violent Désir

De Bonheur-continu

Une Morsure en Héritage

 

Je Reste le Pupille

De tes Yeux

De Nuits sans Sommeil

A Compter tes Soupirs

 

Lègue-moi tes Lèvres

Jolie (M)Élodie

Ta Bouche-brûlante

Qui me Perd d'Âme et de Corps

 

Ouvre-moi ta Robe

Que je Monte

Sur mon Bûcher-ardent

Comme un Dément

Délivrant toutes ses Ardeurs

A l’Autel de ton Séjour

 

© Jean DORVAL, le 25 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

(1) D'après les poèmes : À Julie d’Alfred de Musset, Amitié de femme et À Némésis d’Alphonse de Lamartine ; les chansons : New Church, Dance With Me et Portobello des Lords of the New Church, et Waiting for Reaction des Silent Signal ; et le Concerto pour Piano, No. 17 in G, K. 453, de Mozart

25/12/2018

Le Baiser de l’Amor (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Viens sous le Clair-Firmament

Au Chevet de mes Bras-nus

M’Offrir LE Baiser de l’Amor

 

Celui qui me Pousse

La Nuit-venue

Aux Lueurs-mutines

A Butiner ta Lune-argentine

 

Embrasse-Moi

Comme un Petit-Secret

Chaud et Doux à la Foi

Jusqu’à la Dépendance

 

Alcôve qui Réchauffe

Mes Lèvres-idolâtres

Hypnotisées de Désir

Épousent ton Sourire-adoré

 

Muse-évanouie

Tel Robin-des-Soies

Messire haut-perché

Dans ton Âme

Je Détrousse ton Heur

Laissant au Hasard

Flotter ma Rêverie

 

© Jean DORVAL, le 24 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

(1) D'après les poèmes : À Aimée d'Alton et À George Sand I d’Alfred de Musset ; les chansons : New Church, Dance With Me et Portobello des Lords of the New Church, et Waiting for Reaction des Silent Signal ; et le Concerto pour Piano, No. 17 in G, K. 453, de Mozart

23/12/2018

Acidulée (Acide-Adulée) (1)

Aurore-Floréale,  

A Élie

 

Cigüe-Assidue

Qui se Répand

En ma Bouche

Tu Infuses

Dans Tout mon Être

 

Amères

Comme une Absinthe-Fraîche

Tes Lèvres en Offrande

Au Plaisir Prises

N’en Finissent pas

De me Donner

Le Baiser de l’Amor

 

Tu m’Ouvres

Tes Bras-Nus

Je Resplendis

Devant leur Blancheur

Et j’en Veux Encore

 

Heureux

Qui comme Ulysse

A Fait un Long-Voyage

Et Trouve Enfin

Refuge en Toi

Te Chante sans Fin

 

Amante-Acidulée

Qui me va Droit-au-Cœur

Les Ailes de ton Suaire-vaporeux

Me Recouvrent, me Poussent

Dans les Ténèbres

D’un Noir-Corbeau

Où je m’Endors

Avec la Douceur

D’un Sage en son Tombeau

 

© Jean DORVAL, le 22 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

(1) D'après les poèmes Alchimie de la douleur, et, Brumes et pluies, de Charles Baudelaire, et Bierstube Magie allemande, de Louis Aragon ; les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et les chansons When I See You, Imagination, et Landslide, des Sad Lovers & Giants ; et Guilt Is A Useless Emotion des New Order, et The Earth Dies Screaming des UB40

22/12/2018

Le Bel-Eté (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Rose qui ne peut point Pâlir

Te Souviens-Tu de ce Bel-Eté ?

Celui de nos Soirs

Dans le Grand-Noir

Où sous la Voûte-Stellaire

Allongés pour Nous Plaire

Nous Nous sommes Donnés un Baiser

Qui Dura Trois-Nuits ?

Affolante Étreinte

Que Seule la Pluie

De nos Yeux

Peut Apaiser

Mais Jamais Éteindre

 

© Jean Dorval, le 22 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

 

(1) D'après "A Juana" d'Alfred de Musset et la chanson Things I Don't Need des HUMAN TETRIS

21/12/2018

IL (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

IL

Est Celui

Dont la Main

Laisse s’écouler

Le Temps qu passe

Grain-à-Grain

Sur ton Corps

 

IL

Est le Roi de tes Dunes

Le Marchand en Sables-émouvants

Compteur infatigable

De ta Fuite Triomphante

Du Mouvement-Perpétuel de l’Univers

Qui est niché au Creux-de-Toi

 

 

© Jean DORVAL, le 21 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

(1) D’après la chanson Guilt Is A Useless Emotion des New Order, les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et le poème A El*** d’Alphonse de Lamartine

Le Chemin de Toi (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Nourri à ton Sein

En tes Bras-caressants

Comme un Petit-Enfant

Du Bonheur-simple

Mon Onde-Souveraine

Je suis l’Humble-servant

De tes Sens

 

Tu fais Couler en Moi

Des Pleurs de Joie

Dont mon Âme s’Abreuve

Tes Deux-Mains dans les Miennes

Je Monte et Descends

Remonte ton Appel

En Disciple-Missionnaire

 

Aussi Loin

Que je suis en Toi

Je n’en Connais que Mieux

Toutes tes Pensées

Face à Toi

Je ne peux plus

Renoncer à mes Volontés

Tu es mon Chemin de Vie

Celui où je me Coule

 

© Jean DORVAL, le 20 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

 

(52) D’après les chansons To Have and to Hold et Stories of Old des Depeche Mode, les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et le poème A El*** d’Alphonse de Lamartine

Le Serment (1)

Aurore-Floréale,

 

À Natacha

 

Jour et Nuit

Au Paradis de l'enfer

Vous m'intimidez

Comme un Débutant

Qui se languirait déjà de Vous

 

Et Sous le Suaire en Sonnets

Pour tenter de Vous Plaire

J'ai fait le Serment

De Changer l'or en Vers

 

© Jean DORVAL, le 07 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

(1) D’après les chansons To Have and to Hold et Stories of Old des Depeche Mode, les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et le poème Élévation de Charles Baudelaire

Ciel d’Automne (1)

 Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Ciel d’Automne

Clair et Rougeoyant

Lueurs sur l’Amer

Pleasure-Profonde

Tu me Sanctifies

 

Ô Fléau de mon Âme

Ne Cherche plus mon Cœur

Il t’Appartient déjà

On s’y Saoule

Au Chevet de ton Lit

Jusqu’à ton Calice à Malices

En Céleste-Ivresse

 

© Jean DORVAL, le 07 décembre 2018, pour LTC POésieAurore-Floréale,

 

 

(1) D’après les chansons To Have and to Hold et Stories of Old des Depeche Mode, les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et le poème Élévation de Charles Baudelaire

20/12/2018

Délices des Choses…

Aurore-Floréale,

"Poésie et musique sont les suprêmes, délices des choses. Elles sont le bouquet de toutes les connaissances."(1)

(1) Georges Clemenceau in Le Voile du Bonheur (1901)Aurore-Floréale,

Aurore-Floréale (1)

Aurore-Floréale,

 

A Élie

 

Nuages de Magellan

Où mon Esprit te Rejoint

Je Goûte ta Voie-Lactée

Tes Talents-aiguilles

Comme on Épouse l’Aurore

 

Floréal-Envol

Au Flot-clair

De tes Espaces-limpides

Je Plonge !

 

Ô Pure Rayon

De Soleil Alangui

A l’Ombre-de-Toi

Je me Meurs

Élévation

En ton Beau-Ciel d’Automne

 

© Jean DORVAL, le 17 décembre 2018, pour LTC POésie

Aurore-Floréale,

 

 

(1) D’après la chanson Paris Le Flore d’Étienne Daho, les Psaumes du Psautier, version œcuménique, texte liturgique, publié chez CERF (1987) ; et le poème Élévation de Charles Baudelaire

16/12/2018

Alchimie de Douceurs (1)

Elle embrasse l'Univers,

 

A Élie

 

L’Ambre glissant

Du Creux de tes Reins

Telle une Lave-adorée

S’étire et m’Attire

 

J’Élie-Asile

En ton Sein

Là où ta Peau

Appelle la Morsure

Du Vice en Sévices

 

Bénis le Flambeau

Que Tu as Allumé

En mon Coeur

Ô Divine-Liqueur

 

Ton Azur-au-Miel

Me Transporte

En tes Champs-Lumineux

Alchimie de Douceurs

Sens en Connivences !

 

© Jean DORVAL, le 16 décembre 2018, pour LTC POésieElle embrasse l'Univers,

 

(1) D’après les chansons : Næturblóm Kælan du groupe Mikla et Paris Le Flore d’Étienne Daho ; et le poème J’aime le souvenir de ces époques nues de Charles Baudelaire