Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2015

Metz-Queuleu : La Casemate A ouvre ses portes pour les JEP.

fort 1.JPG

Un dortoir d'internés-déportés.

. Visites et devoir de mémoire pour les JEP. - Le fort de Queuleu, camp spécial SS Fort Goeben (1943-1944), antichambre de la déportation nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale, ouvrira ses portes au public, les 19 et 20 septembre, durant les Journées Européennes du Patrimoine (JEP). Des visites guidées, régulières et gratuites, seront organisées, de 9h à 12h et de 14h à 19h. Au programme, il sera également prévu des projections de témoignages d’internés-déportés, des expositions d’objets et de photos, une présentation des activités de l’association du fort de Queuleu et une vente de publications. D’autres visites du site seront assurées jusqu’en fin d’année, de 14h à 18h, aux dates suivantes : les 13 et 27 septembre ; les 4, 11, 18 et 25 octobre ; les 1er, 8, 15, 22 et 29 novembre ; et les 6, 13 et 20 décembre.

fort 2.JPG

Un des sinistres bureaux pour les interrogatoires.


. Entretien de ce lieu de mémoire. - Des journées de travaux d’entretien de la Casemate A et de ses environs seront régulièrement proposées aux personnes bénévoles souhaitant y participer. Voici les prochaines dates : de 8h à 18h, le 13 septembre ; les 4, 18 et 25 octobre ; les 19, 22 et 29 novembre ; et les 6, 13 et 20 décembre ; de 9h à 17h, les 10 et 17 septembre ; le 15 octobre et le 5 novembre. Matériel à prévoir : gants, sécateurs, cisailles, scies, tronçonneuses et débroussailleuse thermiques (avec équipement de sécurité). Il est possible de pique-niquer sur place le midi et d’utiliser le barbecue de l’association.

fort 3.JPG

Partie d'une tenue d'interné-déporté.


Renseignements : Association du fort de Metz-Queuleu pour la mémoire des internés-déportés et la sauvegarde du site, tél. : 06.75.37.06.33 ; adresse courriels : fort.metz.queuleu@gmail.com ; parking gratuit sur place.

fort 4.JPG

Inscriptions et dessins d'internés-déportés.

le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

Source documentaire et photos : © Le Républicain Lorrain 2015/DR. Avec l’aimable autorisation du journal.

08/07/2015

LTC Devoir de Mémoire : Hommage à Jean Moulin mort de la barbarie nazie le 8 juillet 1943 à Metz.

  Hommage à Jean Moulin,mort le 8 juillet 1943 à Metz, henry schumann, consistoire israélite de moselle, bruno fizson, grand rabin, andré masius, souvenir français, jean dorval pour ltc, jean dorval, histoire, devoir de mémoire, voyage de mémoire, auschwitz 1, auschwitz 2, auschwitz 3, trois camps, camp de la mort, déportation, birkenau, juif, homosexuel, tsiganes, catholiques, pologne, haute silésie, chambre à gaz, crématoire, monowitz, camp de travail, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, non au révisionnisme et au négationnisme, la liberté, génocide juif, hommage aux victimes, le 8 mai 1945, victoire des alliés sur l'allemagne nazie, et fin de la seconde guerre mondiale en europe

Hommage à Jean Moulin,mort le 8 juillet 1943 à Metz,

Hommage à Jean Moulin,mort le 8 juillet 1943 à Metz,

 

Hommage à Jean Moulin,mort le 8 juillet 1943 à Metz, henry schumann, consistoire israélite de moselle, bruno fizson, grand rabin, andré masius, souvenir français, jean dorval pour ltc, jean dorval, histoire, devoir de mémoire, voyage de mémoire, auschwitz 1, auschwitz 2, auschwitz 3, trois camps, camp de la mort, déportation, birkenau, juif, homosexuel, tsiganes, catholiques, pologne, haute silésie, chambre à gaz, crématoire, monowitz, camp de travail, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, non au révisionnisme et au négationnisme, la liberté, génocide juif, hommage aux victimes, le 8 mai 1945, victoire des alliés sur l'allemagne nazie, et fin de la seconde guerre mondiale en europe

Hommage à Jean Moulin,mort le 8 juillet 1943 à Metz, henry schumann, consistoire israélite de moselle, bruno fizson, grand rabin, andré masius, souvenir français, jean dorval pour ltc, jean dorval, histoire, devoir de mémoire, voyage de mémoire, auschwitz 1, auschwitz 2, auschwitz 3, trois camps, camp de la mort, déportation, birkenau, juif, homosexuel, tsiganes, catholiques, pologne, haute silésie, chambre à gaz, crématoire, monowitz, camp de travail, centre pompidou-metz, metz, moselle, lorraine, non au révisionnisme et au négationnisme, la liberté, génocide juif, hommage aux victimes, le 8 mai 1945, victoire des alliés sur l'allemagne nazie, et fin de la seconde guerre mondiale en europe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

hommage à jean moulin,mort le 8 juillet 1943 à metz,henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes,le 8 mai 1945,victoire des alliés sur l'allemagne nazie,et fin de la seconde guerre mondiale en europe

"Nous devons notre Liberté d’hier, d’aujourd’hui et de demain, à des Héros, des Résistants, des Patriotes, à des Hommes ordinaires et extraordinaires à la fois, qui ont su combattre la haine et la barbarie nazie par Amour du Prochain. Jean Moulin, représentant du Comité national français pour l'ensemble du territoire métropolitain (et qui a unifié la Résistance), était de ces Hommes là. Il a donné sa vie, en se suicidant, afin de protéger ses Camarades, pour ne pas avoir - sous la torture du chef de la Gestapo de la région lyonnaise, Klaus Barbie - à trahir ses Hommes. Sauver in extrémiste par ses ennemis, il meurt malgré tout de ses blessures à Metz lors de son transport pour l’Allemagne."

Jean Dorval, le 08 juillet 2015, pour LTC Devoir de Mémoire

IN>fos+ :

wiki/Jean_Moulin

le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

27/04/2015

70ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DU CAMP DE LA MORT D’AUSCHWITZ-BIRKENAU.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Groupe de déportés rescapés d'Auschwitz-Birkenau,

en Pologne, après la libération du camp, le 27 janvier 1945.

 

"Le 27 janvier 2015 sera la date du 70ème anniversaire de la Libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau, et la 10ème Journée Internationale dédiée à la Mémoire des Victimes de l’Holocauste. Ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d’Êtres Humains - Hommes, Femmes et Enfants, en majorité des Juifs déportés de divers pays d’Europe, mais aussi des Hommes Politiques et des Intellectuels opposés au régime nazi, des Prisonniers de Guerre Soviétiques, des Criminels Allemands, des Résistants de toutes nationalités, des "éléments asociaux" (selon le vocable nazi) tels que les Tziganes, les Prostituées, les Swing Kids, les Homosexuels, les Handicapés, les Témoins de Jéhovah, les Catholiques, etc. - doit être à tout jamais pour l’Humanité un Phare du Devoir de Mémoire, un Cri d’alarme et de désespoir, et un Rempart contre le révisionnisme et le négationnisme. Associons-nous solidairement à la douleur de nos Frères Juifs, et à toutes les Autres Personnes concernées par ce génocide, ainsi qu’à leurs familles. Soyons avec eux des Veilleurs de Paix ayant la certitude qu’à tout moment l’indicible peut se reproduire, et faisons tout pour empêcher que cela ne puisse arriver de nouveau. Entretenons le Devoir de Mémoire sans relâche et transmettons-le sans réserve aux Jeunes Générations dans nos foyers et dans nos écoles. Le destin de l’Europe et du Monde est tout entier entre nos mains. Les récents actes terroristes qui se sont déroulés à Paris, le 07 janvier 2014, visant la Liberté de la Presse, et à Montrouge, le 08 janvier 2014, visant des Fonctionnaires Civiles et des Forces de l'Ordre dans l'exercice de leurs fonctions, et qui ont fait 13 morts et de nombreux blessés, et la prise d’otages du 09 janvier 2014, à Paris, Porte de Vincennes, qui a eue lieu à l’Hyper Cacher, visant la Communauté Juive, et qui a fait quatre morts et aussi de nombreux blessés, prouvent qu’il faut rester vigilant. Ces actes odieux, redites honteuses, tragiques et inadmissibles de l’Histoire révélant l'obscurantisme de certains êtres inhumains, sont à méditer par tous nos Contemporains et Compatriotes pour que cela ne se produise plus. Souvenons-nous toujours que lors de la première visite d’un pape dans une Synagogue, Jean-Paul II à la Grande Synagogue de Rome, le 13 avril 1986, a qualifié les Juifs de "Frères Aînés des Chrétiens." Alors, n’oublions pas qu’on n’abandonne jamais un membre de la Grande Famille Humaine, un membre de sa propre Famille ! Je suis Charlie, je suis Fonctionnaire, je suis Policier et je suis Juif !"

 

© Jean DORVAL, le 10 janvier 2015, pour LTC Devoir de Mémoire.

 

Pour commémorer cet anniversaire, je vous propose un reportage que j'ai réalisé en 2011, et qui est intitulé : "RECUEILLEMENT AUX CAMPS DE LA MORT D’AUSCHWITZ-BIRKENAU EN MéMOIRE DES INNOCENTES VICTIMES DU NAZISME !"

 

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Hommage aux Morts !

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Monument International à la Mémoire des Victimes.

"Que ce lieu où les nazis ont assassiné un million et demi d’hommes, de femmes et d’enfants, en majorité des Juifs de divers pays d’Europe, soit à jamais pour l’Humanité un cri de désespoir et un avertissement."(1) Tels sont les mots très émouvants, terribles aussi, que l’on peut lire sur une plaque commémorative du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau, située devant le Monument International à la Mémoire des Victimes, érigé et inauguré entre les crématoires II et III, en 1967, dans le plus grand cimetière de l'Histoire de l'Humanité, et où se rendent, chaque année, 1,5 millions de visiteurs... Ce lieu de recueillement mondial, témoin et symbole de tant de souffrance, est le meilleur rempart contre le révisionnisme et le négationnisme. Et comme le disait en écho - en ces lieux où des êtres inhumains ont tué tant d’Êtres Humains - le 11 mai dernier, le Grand Rabbin de Moselle, Bruno FIZSON, comme un Veilleur de Paix ayant la certitude qu’à tout moment l’indicible peut se reproduire : "(…) Lorsque des hommes atteints de folie annoncent des choses aussi terribles, ils sont capables de le faire (il disait cela en référence à "Mein Kampf" ("Mon Combat", en français) qu’Adolf Hitler a rédigé entre 1924 et 1925, pendant sa détention à la prison de Landsberg, ndlr). Et, lorsqu’ils arrivent au pouvoir, ils le font. C’est pourquoi, à la jeune génération qui est en face de moi, je voudrais dire que le destin de cette vieille Europe est aussi entre vos mains. Il ne faut pas laisser dire de telles choses, il ne faut pas laisser faire de telles choses. (…)"

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Le Grand Rabbin Bruno Fizson :

"être vigilant pour que l'Histoire ne se répète pas".

 

Cet avertissement justifié a été suivi d’une cérémonie religieuse en trois parties :

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Yaakov Atlan, Ministre Officiant.

Pour démarrer : "El Male Rahamim" ("Dieu empli de miséricorde"), une prière faisant partie du rite funéraire Juif, déclamée par l'Officiant pour élever l'âme des personnes disparues, notamment à l'occasion des journées de commémoration collective durant lesquelles on évoque le souvenir des Disparus. Cette version pour les Victimes de la Shoah est très émouvante. En réalité, c’est le rappel, pour les Victimes du nazisme, qu'elles moururent en "sanctifiant Son Nom", puisqu'elles furent condamnées pour le seul crime d'être Son Peuple.

S’en suivit l'une des pièces centrales de la Liturgie Juive : le "Kaddish" ("Sanctification") qui a pour thème la magnification et la sanctification du Nom Divin, en référence à l'une des visions eschatologiques d'Ézéchiel. Plusieurs versions existent dans la Liturgie, la plus connue étant celle des Endeuillés, et ce, bien que le "Kaddish" ne comporte aucune allusion aux morts ni à leur résurrection.

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Yaakov Atlan : "Sonnerie du Chofar".

La cérémonie se termina par la "Sonnerie du Chofar". L’Officiant souffle dans une corne de bélier pour symboliser une plainte ou un cri, marquant ainsi l’apogée des cérémonies.

. "Loin vers l’infini s’étendent des grands près marécageux. Pas un seul oiseau ne chante sur les arbres secs et creux."(2)

jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Notre ami Henry Schumann.

Voyage de Mémoire, voyage de Devoir...

C’est aux fins de faire passer LE Flambeau du Devoir de Mémoire – un Flambeau que chacun d’entre nous devrait avoir dans le Cœur et dans l’Esprit, comme un 6ème Sens, et que chacun d’entre nous devrait savoir faire passer à son Prochain pour rendre Hommage aux Morts – que le mercredi 11 mai 2011, notre ami Henry SCHUMANN, membre du Consistoire Israélite de Moselle, chargé du patrimoine, a organisé, comme chaque année, avec le Consistoire Israélite de la Moselle et le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz, un Voyage de Mémoire en Pologne, pour 140 personnes, afin d’honorer le souvenir impérissable d’1,5 million d’Innocentes Victimes du nazisme, massacrées injustement à Auschwitz I, à Birkenau (Auschwitz II) et Monowitz (Auschwitz III). Étaient présents le Grand Rabbin, Bruno FISZON ; Yaakov ATLAN, Ministre Officiant ; le Docteur André MASIUS, Président du Souvenir Français de Metz Ville ; Hervé BROUILLET, Proviseur du Lycée Fabert ; Jacky ALIVENTI, Maire de Boulange et Conseiller Général ; Joël STROZYNA, Maire de Fey ; l’Historien Pierre BRASME, Président de la Société d’Histoire de Woippy, deux journalistes Sébastien SOUICI pour Radio Jérico, et votre serviteur pour LTC, de nombreux élèves (avec leurs professeurs) en provenance des Lycées Fabert, de-La-Salle et Jean XXIII, mais aussi des personnes désireuses d’en savoir plus sur ces heures sombres de l’Histoire…

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes Notre autre ami : André Masius.

REFRAIN : "Ô, terre de détresse où nous devons sans cesse piocher."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Vue aérienne d'Auschwitz I et II prise par les Alliés

(en rouge et en jaune l'emplacement des "canadas")

 

Des camps de la mort spécialisés...

Auschwitz était constitué de trois camps : Auschwitz I, II et III. Ces camps plus importants étaient complétés par une cinquantaine de petits camps dispersés dans la région et placés sous la même administration. Comme il est difficile de tuer un Être Humain, aussi, les nazis s'autorisaient-ils à réduire leurs Victimes à l’état d’animal pour pouvoir les massacrer…

. "Dans le camp morne et sauvage entouré de murs de fer il nous semble vivre en cage au milieu d'un grand désert."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Auschwitz I : à l'origine de l'horreur !

Auschwitz I, ouvert le 20 mai 1940, était le Stammlager (le camp-souche ou camp-principal). Camp de concentration et de travail forcé, sa création a été décidée par les SS en février 1940 sur l'emplacement d'anciennes casernes polonaises vides. La région a été annexée par le Troisième Reich, en octobre 1939. La partie polonaise de la Haute-Silésie et la petite région au sud-ouest de la Pologne, comprenant les villes de Katowice et Oswiecim (Auschwitz), furent intégrées à la province allemande de Silésie.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

"La lanterne" qui permettait au SS de service de faire l'appel du matin et du soir à l'abri de la pluie, tandis que les Déportés, eux, étaient trempés... 

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La double clôture du camp.

Dans ce camp de concentration périrent près de 70.000 Hommes. Les premiers Prisonniers de Guerre et Opposants Politiques Polonais, au nombre de 720, arrivèrent en juin 1940. Le camp accueillit les Hommes Politiques et les Intellectuels opposés au régime nazi, puis des Prisonniers de Guerre Soviétiques, des Criminels Allemands, des Prisonniers Politiques, des Résistants de toutes nationalités, ainsi que des « éléments asociaux » (selon le vocable nazi) tels que les Tziganes, les Prostituées, les Swing Kids, les Homosexuels, les Handicapés, les Témoins de Jéhovah, les Catholiques et les Juifs. En 1940, ce camp compte entre 13.000 et 16.000 hommes. Le nombre de détenus s'élèvera jusqu'à 20.000 en 1942.

Pour surveiller les détenus, les SS faisaient appel aux kapo. Ils étaient, le plus souvent, recrutés parmi les prisonniers de droit commun les plus violents ou parmi les collabos. Ces derniers échappaient, ainsi, provisoirement à l'extermination en participant au massacre de leurs propres frères. Plus généralement, les détenus étaient tous identifiés par catégorie de prisonniers, grâce un symbole de couleur différente cousu sur leur tenue de déportés : Prisonnier Politique, Juif, Homosexuel, Témoin de Jéhovah, Tsiganes, etc. (voir les explications ci-dessous) Les Juifs étaient les plus maltraités. De plus, comble de l’horreur, on leurs tatouait à tous, sur l'avant-bras gauche, un numéro d’immatriculation... Affamés, les détenus travaillaient six jours par semaine, le plus souvent sept. 

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

© Source : sonderkommando.info

(PS : afin d'améliorer la lecture de ce document, cliquer gauche dessus et agrandir.)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les sinistres bâtiments du camp.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Clôtures et mirador.

Le dimanche était soi-disant réservé (quand c’était possible, c’est-à-dire presque jamais…) à la toilette personnelle. Les gens (quand cela était possible) se lavaient à l'eau claire (sans savon, un luxe pour l'époque). Le plus inique consistait à forcer les gens à aller quotidiennement aux latrines collectives sur ordre et à heure précise. Souvent les gens utilisaient leur gamelle pour faire leurs besoins et après… manger. Les malades et les mourants se faisaient sur eux-mêmes dans leurs lits (superposés), et ceux des lits d’en dessous étaient bien souvent atteints par les déjections… Les couvertures maculées de sang, de matière fécale, d’urine, de vermines, etc. des morts servaient à d’autres prisonniers… Ces conditions sadiques et contraires à l’hygiène élémentaire causèrent rapidement de nombreux décès, en plus de ceux causés par la malnutrition et les mauvais traitements.

À l'instar des autres camps de concentration, Auschwitz était sous les ordres directs d’Heinrich Himmler et de la Schutzstaffel (la SS). Le responsable du camp a été jusqu’à l’été 1943, le SS-Obersturmbannführer Rudolf Höss. Il fut remplacé ensuite par Arthur Liebehenschel, puis par Richard Baer. Retrouvé par les Alliés en Bavière, où il se cachait sous une fausse identité, Rudolf Höss a fourni des descriptions détaillées du fonctionnement du camp dans son autobiographie publiée en 1958 sous le titre "Rudolf Höss - Commandant d'Auschwitz", mais aussi lors du procès de Nuremberg (où il a été jugé du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, ainsi que 23 autres principaux responsables politiques, militaires et économiques Allemands du Troisième Reich, mis en accusation de complot, de crime contre la paix, de crime de guerre et de crime contre l'humanité). Höss fut condamné à mort par un Tribunal Polonais et pendu en 1947, face au crématorium d'Auschwitz I, à côté de la maison où il vivait tranquillement avec sa famille… Des milliers de Pauvres Êtres Décharnés mourraient dans d’atroces souffrances sous les yeux de sa femme et de ses enfants sans que cela lui pose un quelconque problème… Incroyable, mais vrai !

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La maison de Höss, et à proximité... son gibet

et la chambre à gaz-crématoire.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Lorsque Adolf Hitler décida de mettre en application la "solution finale" (c’est-à-dire l'extermination systématique et à grande échelle des Juifs), le nombre de Déportés augmenta considérablement. Rudolf Höss, alors responsable du camp, qui expérimentait déjà divers modes d'exécution, fut chargé de trouver une méthode plus radicale d’extermination de masse. Jusqu’ici, on fusillait les Déportés au bord de fosses communes, creusées par eux-mêmes, puis d'autres prisonniers recouvraient leurs corps de chaux. Mais, comme il le dit lui-même après sa capture et au cours de son interrogatoire, cette méthode était "peu efficace, lente, et coûteuse en munitions". Il prendra donc modèle sur Treblinka, faisant construire deux petites chambres à gaz, situées dans deux anciennes fermes à proximité du camp et spécialement aménagées, nommées respectivement "la maison rouge" et "la maison blanche" (Bunker I et II), et où les déportés seront gazés dans un premier temps par les gaz d'échappement d'un camion. Höss raconte que cette opération prenait trop de temps, et que les SS chargés de l'opération n’allaient souvent pas jusqu’au bout de leur basse besogne. Ainsi, un nombre important de gazés se réveillaient alors qu'on les enterrait (vivant…).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des boîtes vides de zyklon B. 

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des cristaux de zyklon B.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'entrée de la chambre à gaz-crématoire.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La chambre à gaz.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Deux fours du crématoire.

Aussi, Rudolf Höss en observant les importantes précautions liées à l’emploi d'un pesticide, appelé zyklon B, servant à nettoyer les baraquements des prisonniers de la vermine qui les infestait, eut l’idée d’utiliser ce produit mortel sur les détenus. En effet, il avait constaté que les cristaux d'acide cyanhydrique pur de ce pesticide dégageaient un gaz mortel au contact de l’air, surtout pour l’Homme, et même en petite quantité ! Leur utilisation nécessitait de faire sortir tous les Prisonniers des baraquements, de fermer hermétiquement toutes les ouvertures, et de procéder à leur étalement sur le sol. Dans la demi-heure qui suivait, un soldat pénétrait dans le baraquement, équipé de gants et de masque à gaz, afin d’ouvrir et de ventiler la pièce concernée. Connu et couramment utilisé par l'armée allemande, le zyklon B était déjà présent en grande quantité à Auschwitz. Cela facilita la tâche de Höss, qui n’avait plus qu’à employer ce produit mortel dans ses deux chambres à gaz, afin de tuer, toute honte bue, ses Prisonniers de "manière industrielle". Les premiers essais furent effectués en septembre 1941 sur des Prisonniers de Guerre Soviétiques, mais la majeure partie des victimes ont été les Juifs d'Europe (et dont une partie importante des Juifs Déportés de France).

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Maquette représentant une chambre à gaz

(avec Victimes à l'agonie) et fours crématoires.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Carte montrant d'où provenaient les Déportés.

Après avoir été gazés, les nombreux Premiers Sacrifiés gisaient, le plus souvent, sur des cristaux de zyklon B, qui réagissaient encore à l'air au moment de l’évacuation des corps. Les SS durent ajouter des ventilateurs pour leur sécurité et pour pouvoir accélérer l’aération (entre deux massacres). Ils installèrent aux mêmes fins des colonnes, percées de trous, afin que le soldat "de service" puisse verser le produit mortel depuis le toit. Bientôt, l’efficacité diabolique de ce système de mort industriel provoqua un afflux sans précédent de corps. Les fosses communes sont alors transformées en bûchers géants, allumés au gasoil. Puis, les SS, toujours dans un souci d’efficacité et de rentabilité sadiques, utilisèrent un bâtiment comprenant un ensemble chambre à gaz-crématorium (avec trois fours fournis, construits et livrés, sur appel d’offres, par la Société Topf d'Erfurt, après des études méticuleuses pour les rendre le plus efficace possible). Cette installation fut en service entre 1941 et 1942, avant d'être transformée en bunker de protection en cas d'attaque aérienne. C’est pour cette raison que les nazis n’ont pas détruit ce bâtiment dans leur fuite en janvier 1945. Le four crématoire actuellement visible a été reconstitué, après la guerre, à partir du matériel original resté sur place. En 1942, le camp vit également l'arrivée des premières femmes. Entre avril 1943 et mai 1944, les femmes Juives servirent de cobayes pour les expériences de stérilisation du professeur Karl Clauberg. Le docteur Josef Mengele, quant à lui, mena des expérimentations sur les enfants jumeaux. Il est à signaler que lorsque les prisonniers ne guérissaient pas assez rapidement des problèmes de santé qu’ils attrapaient dans ce camp de la mort, ils étaient immédiatement tués par injection de phénol, directement au cœur.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Deux autres fours du crématoire.

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

De nos jours, une grande allée permet encore d’arriver au tristement célèbre portail de l’Entrée G d’Auschwitz I, où est inscrit le sinistre slogan repris de Dachau, "Arbeit macht frei" ("Le travail rend libre"). Chaque jour, les Prisonniers, à cet endroit, quittaient le camp pour aller travailler, au rythme d'une marche jouée par un Orchestre de Détenus. Il en était de même lorsque de nouveaux trains arrivaient. En ce 11 mai 2011, se trouve noué sur la grille d’entrée un ruban rouge maintenant une fleur, elle aussi rouge, rendant hommage à une victime, dont le numéro de matricule était le 36377… Les vestiges des clôtures en barbelé (électrifiées à l’époque), entourant le camp, donnent toujours le frisson. Les miradors, même désarmés, semblent encore surveiller le passant, le scrutant avec leurs inquiétants et orgueilleux projecteurs, sorte de grands yeux inquisiteurs. Le Mémorial de la Shoah (ou Musée Nationale d’Auschwitz-Birkenau) est situé dans un des bâtiments de briques noircies. Il permet de comprendre le passé pour éclairer l'avenir... "En œuvrant à la transmission de l'histoire du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, le Mémorial de la Shoah participe au Devoir de Mémoire. Le Mémorial produit des expositions, rassemble de nombreuses sources de documentation et organise des conférences sur l'Histoire de la Shoah (…) Le Mémorial de la Shoah est porté par la volonté de se souvenir mais aussi d'enseigner, de multiplier les actions de sensibilisation notamment à l'égard des jeunes générations. Pour mener à bien sa mission de transmission de la mémoire, le Mémorial de la Shoah prophenry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimesose de nombreuses ressources et activités : Le Musée, le Centre de Documentation Juive Contemporaine, les expositions temporaires, le centre d'enseignement multimédia, la crypte, la librairie et l'auditorium (qui, ndlr) sont autant de moyen, pour se recueillir, comprendre et découvrir la Vérité Historique et Humaine de la Shoah."(3) Le Musée "l'Histoire des juifs en France et en Europe pendant la seconde guerre mondiale" est complémentaire du Mémorial de la Shoah, ses expositions temporaires puisent leurs thèmes dans l'Histoire, l'art et la littérature (exemples : les 14.000 Enfants Juifs Déportés de France (photo ci-contre), les convois de déportation, les rares Survivants, la vie et le sort des Juifs dans les autres pays d'Europe, etc.). Le Mur des Justes, situé dans l'allée qui jouxte le Mémorial de la Shoah, honore les Justes français ayant protégé et sauvé des Juifs pendant l'occupation allemande. Un peu plus loin, le Mûr des Fusillés invite au recueillement le plus total. C'était contre ce mur que les gardiens nazis du camp fusillaient les Déportés qui avaient tous été auparavant torturés dans le bloc voisin.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un modeste hommage à une des Victimes...

. "Bruit des pas et bruit des armes, sentinelles jour et nuit, et du sang, des cris, des larmes, la mort pour celui qui fuit."(2)

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'entrée ferroviaire de Birkenau (vue de l'extérieur du camp).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un wagon, témoin du drame.

Birkenau ou la mort planifiée...

L’usine de mort, Auschwitz II (Birkenau), ouvert le 8 octobre 1941, était le plus grand camp de concentration du Troisième Reich (en allemand : Konzentrationslager ou KL), soit un gigantesque camp de travail forcé et d'extermination immédiate. Le camp était situé à 3 km d’Auschwitz I, entre les villes d'Oświęcim (Auschwitz en allemand) et de Brzezinka (Birkenau en allemand). Deux bassins (réserves d’eau) furent construits le long des voies ferrées, au milieu du camp, afin d’assurer la sécurité incendie des bâtiments... henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimesUne exigence des assurances couvrant le camp… Par contre, rien n’a été prévu pour empêcher qu’on assassine et que l’on brûle les gens… 1,5 million d’Innocents ont été déportés et massacrés dans les camps d’Auschwitz et principalement à Birkenau  : soit 1.097.190 Juifs, selon le Mémorial de la Shoah à Auschwitz (440.000 de Hongrie, 300.000 de Pologne, 69.000 de France, 60.000 de Hollande, 55.000 de Grèce, 46.000 du Protectorat de Bohème-Moravie, 27.000 de Slovaquie, 25.000 de Belgique, 23.000 d’Autriche et d’Allemagne, 10.000 de Yougoslavie, 7.500 d’Italie, 690 de Norvège et 34.000 Juifs transférés d’autres camps de concentration), voire 1.352.980 Juifs selon Georges Wellers(4). Mais, aussi, 150.000 Polonais, 23.000 Tsiganes, 15.000 Prisonniers de Guerre Soviétiques, 25.000 Prisonniers d’autres Catégories de Déportés (Homosexuels, Tsiganes, Swing Kids, Catholiques, Handicapés, etc.). henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes90% des victimes qui ont été gazées dans des chambres à gaz, tuées à la tâche, pendues, fusillées ou suicidées étaient Juives.

À partir de 1943, Birkenau a son propre commandant (Lagerführer) placé sous l'autorité d’un Lagerkommandant : Friedrich Hartjenstein de 1943 à 1944, puis Josef Kramer de mai 1944 à décembre 1944. D'une capacité théorique de 100.000 Détenus, Birkenau s'étend sur une superficie de 170 hectares. Ce camp comprend, dans sa configuration finale, trois parties ou Lager : le camp des Femmes, le camp des Hommes et une extension jamais mise en service appelée "Mexico". Chacun des Lager est entouré de murs de barbelés électrifiés à haute tension. Certains détenus désireux d’en finir avec la vie se suicidaient en se jetant dessus.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

De la "Judenrampe" vers une entrée menant à K IV et K V,

entre le camp des Hommes (à droite) et le camp des Familles (à gauche).

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les habitations des Femmes. 

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les baraquements des Hommes.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les fosses d'aisance...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les lits superposés des baraquements Hommes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Un système de chauffage inutilisable

en raison de la pénurie de bois, de charbon, etc.

Dans un premier temps, Himmler avait voulu que Birkenau soit une extension d'Auschwitz I, destinée au seul internement des Prisonniers de Guerre Soviétiques, suite à l'invasion de l'Union Soviétique. Ce seront d'ailleurs des Prisonniers Soviétiques qui commenceront à construire les baraquements en brique qui deviendront plus tard le camp des Femmes… A contrario, le rôle principal de Birkenau, défini dès fin 1941, fut d'appliquer la solution finale de la question Juive, c’est-à-dire la mise à mort systématique, et programmée des Juifs d'Europe, à l'échelle industrielle. Dans ce but, les nazis firent construire à Birkenau, quatre complexes de chambres à gaz-crématoires (K II, K III, K IV et K V). La construction débuta en 1942.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Les ruines du K III (la chambre à gaz).

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Ruines du K III : l'entrée de la chambre à gaz.

 henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K II.

Les trains de la mort, les trains de l’enfer…

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La "Judenrampe" (après prolongation) à l'époque.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Sortie des wagons, d'un enfer vers un autre...

pour des adultes et... pour des petits enfants.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Toujours la wagon témoin de tant de Déportations.

Les Déportés, serrés les uns contre les autres, parvenaient à Auschwitz-Birkenau en train de la mort de toute l'Europe, après un épuisant voyage en enfer de plusieurs jours, passé dans des wagons à bestiaux. De nombreuses personnes dans ces conditions déplorables mouraient durant le voyage, de soif, de faim, de maladie ou encore d’asphyxie. Pendant la plus grande partie du fonctionnement du camp, les Déportés arrivaient au niveau de l'ancienne gare de marchandises du village d’Auschwitz (la Judenrampe) et marchaient environ un kilomètre jusqu'à Birkenau. La voie ferrée fut prolongée au printemps 1944 pour achever son trajet à l'intérieur de Birkenau, au plus près du dispositif de gazage, toujours dans l’optique d’améliorer l’efficacité de cette usine de mort… et ce, juste avant l'arrivée des 440.000 Déportés Juifs Hongrois, le 15 mai 1944, suite à la prise de contrôle de la Hongrie par la Wehrmacht en mars. 250.000 d’entre eux furent assassinés de suite, les autres furent envoyés dans différents camps de travail aux alentours.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La "sélection" sur la "Judenrampe".

A la sortie des trains qui emmenaient les Victimes à leurs bourreaux, il fallait sauter épuisé sur des voies sans quais, dès lors les coups pleuvaient, les insultes fusaient. De suite, les Prisonniers effarés par une telle violence subissaient la "sélection". D'un côté, les Faibles, les Personnes Âgées, les Malades, les Femmes Enceintes et les Enfants destinés à être gazés immédiatement. De l'autre, les Adultes, Hommes et Femmes (en théorie à partir de 15 ans), les plus valides, que les SS destinaient à la mort par le travail forcé. Les papiers de déportation des Juifs portaient la mention "Israël", henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimescomprenait leur état civil, ainsi que leur "pedigree". On séparait les Hommes des Femmes. En fonction des "arrivages", le docteur Josef Mengele opérait, là aussi, une de ses sélections, parmi les Nouveaux Venus, afin de pouvoir conduire ses expériences diaboliques. Dans tous les cas, les Détenus étaient mis à nu, rasés, tatoués, dépossédés de leurs biens (entre 10 et 50 kilos de bagages par personne) qu'on stockait dans des entrepôts appelés "canadas" dans le jargon du camp.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des Femmes et des Enfants marchant vers la mort.

henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

L'empilement des affaires des Déportés près des wagons.

 henry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Idem.

Ces objets personnels étaient ensuite pour la plupart envoyés en Allemagne pour être recyclés et/ou réutilisés, souvent de l’argent et/ou des bijoux pour essayer de survivre, des objets/vêtements de prière (comme le Talits, un châle de prière), des vêtements de Bébéhenry schumann,consistoire israélite,bruni fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes, des montagnes de produits de toilette (pot de crème de soin, etc.), de paires de lunettes, de chaussures, de vêtements, de valises, d’ustensiles de cuisine, de brosses à cheveux, de peignes, de blaireaux pour se raser, de prothèses (récupérées sur les Personnes Handicapées), etc.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les prothèses des personnes handicapées.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ustensiles de cuisine.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des montagnes de chaussures.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des valises à perte de vue...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des pots de crème de soin.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

 Des montagnes de cheveux humains.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le tissu fait à base de cheveux humains.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des piles de lunettes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Des Talits...

Avant tout gazage, les SS osaient même demander à leurs futures Victimes de ranger correctement leurs affaires, afin de pouvoir les remettre à la sortie de la douche (en fait une installation sanitaire factice)… Les chambres à gaz pouvaient contenir 768 Personnes pour les plus petites et environ 1.440 Personnes pour les plus grandes.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K III (le crématoire).

Après le gazage, le sonderkommando intervenait. Il était composé de Juifs robustes, parmi lesquels des dentistes et des orfèvres. Cette équipe bien nourrie et bien abreuvée avait pour principale tâche d’enlever les cadavres enchevêtrés de la chambre à gaz, de couper les cheveux des Femmes (la firme allemande "Alex Zink" de Nuremberg, en Bavière, les payait 50 pfennigs le kilo, ces montagnes de cheveux servaient à faire du tissu pour la réalisation de vêtements), d’arracher les bijoux et les couronnes en or, de fouiller les parties intimes des cadavres susceptibles encore de receler or et bijoux… La récupération de l’or dentaire fut ordonnée par Himmler, dès le 23 septembre 1940, en application de l’ordonnance du 23 décembre 1942 : "Il sera systématiquement procédé à la récupération de l’or et des alliages dentaires précieux dans la bouche des cadavres et dans celles des vivants, pour les dents ne pouvant être réparées." Puis, le sonderkommando entassait les corps sur le monte-charge et sur des chariots pour les transporter vers la salle des fours… Là, d’autres membres du sonderkommando se chargeaient d’enfourner les cadavres et de veiller à une crémation efficace et rapide, grâce à de longues perches munies de crochets… Pour les Condamnés à Mort, entre le fait de se déshabiller, de se faire gazer et d’être incinéré, il s’écoulait trois heures. Un corps brûlait en 20 à 30 minutes, dans des fours dont la chaleur devait être maintenue à 1.000 degrés. Les premiers corps permettaient une meilleure combustion des suivants… Ensuite, les cendres étaient récupérées afin d’être jetées, soit dans la Vistule toute proche, soit dans l’étang situé à côté du K IV. Enfin, une dernière équipe vidait le vestiaire des effets des Nouveaux Martyrs et "nettoyait" la chambre à gaz pour les prochaines Victimes…

Pendant ce temps, dans la fonderie d’or des crématoires, sous l’étroite surveillance des SS, deux ou trois orfèvres Juifs triaient les bijoux et diamants dans une salle attenante aux fours. L’or passait dans un seau d’acide sulfurique pour éliminer les chairs, puis il était coulé en lingots artisanaux cylindriques de 140gr ou en demi-pamplemousses de 500gr. Une fois par semaine, un officier SS venait chercher cet or pour le stocker à la kommandantur du camp. Une fois par mois, un autre officier SS faisait acheminer l’or au camp d’Oranienburg-Sachsenhausen, près de Berlin où étaient centralisées toutes les valeurs issues des pillages SS. Cet or était ensuite redirigé vers l’administration centrale de la SS, à Berlin, où de nuit, il était convoyé dans les caves de la Reichsbank, et recoulé en lingots conventionnels, estampillés de tampons périmés de 1935-1937, de manière à faire croire à une origine remontant à l’avant-guerre. Ces valeurs étaient ensuite placées sur un compte de la Reichsbank, au nom fictif de Max Heiliger. Régulièrement, ce trésor partait en Suisse, où le passage d'une pièce à une autre, dans les caves des banques suisses, justifiait l’émission de monnaies permettant aux nazis d’acheter toutes les matières premières destinées à l’effort de guerre. On estime que 30 à 35 kilos d'or pur rejoignaient, ainsi, chaque mois les caisses de la SS.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

On brûle les cadavres des Victimes devenus trop nombreux.

Rapidement, l’incinération commença à poser problème. Le rendement des fours, surtout ceux de K IV et de K V, mal conçus, s’avérait insuffisant. Le temps manquant pour brûler l’énorme quantité de cadavres des Victimes, les SS décidèrent de les faire incinérer derrière les crématoires et sur des bûchers dressés dans un bois voisin. Très peu de Cendres des Victimes ont été récupérées. Elles étaient jetées non loin du crématoire IV dans un étang, servaient aussi à boucher les trous des routes, à "fertiliser" les champs (engrais), à fabriquer du savon, etc. Aussi, une urne funéraire emplie de cendres est-elle érigée sur une stèle au Mémorial de la Shoah à Auschwitz I afin de pouvoir honorer les morts.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

La stèle commémorative

avec l'urne contenant quelques Cendres Humaines sauvegardées.

 

Quant aux survivants du premier tri, à l’arrivée du train, ils étaient répartis en groupes de travail (des kommandos) et employés comme main-d'œuvre esclave dans le camp, dans des usines dépendant du camp et dans des fermes avoisinantes. Ils subissaient de nombreuses brimades, la malnutrition, l’appel du matin et du soir qui n’en finissait pas. "Alors, il y a eu le 05 décembre 1942, la plus mauvaise journée d’enfer gravée dans ma mémoire. Nous étions six mille à l’appel du matin, mille cinq cents à l’appel du soir."(5)

Vers la fin de la guerre, alors que les crématoires tournaient à plein régime, les nazis tuèrent encore plus de Pauvres Gens, notamment à l’arrivée des Juifs Hongrois, et brûlèrent leurs corps dans des fosses. Alors, les quelques 900 à 1.000 membres du sonderkommando, qui bénéficiaient pendant quatre à cinq mois d'un statut relativement privilégié, furent à leur tour tous exterminés, hormis quelques uns qui par miracle réussirent à se soustraire une fois de plus à la mort... 250 prisonniers responsables des corps des Personnes après gazage, afin d’éviter ce sort, le 7 octobre 1944, se battirent à mort contre les SS pour tenter une évasion collective. Ils s'étaient procurés des explosifs subtilisés, auprès d'un kommando de Jeunes Femmes Juives travaillant dans les usines d'armement de l'Union Werke. Ils réussirent à détruire partiellement le crématoire IV. Après l'explosion, ils coupèrent les barbelés électrifiés à l'aide de pinces d'électricien fabriquées à la hâte, puis s'échappèrent dans la forêt. Mais, leur fuite échoua et tous furent repris ou abattus.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les ruines du K III : la chambre à gaz.

 

Toutes ces opérations de gazage étaient, bien sûr, couvertes par le secret le plus absolu. Himmler décida, au cours de l'automne 1944, d'interrompre l'extermination par gazage. Mais, les chambres à gaz-crématoires finalement ne seront détruites qu’en novembre/décembre 1944, et leurs ruines rasées dans la nuit du 21 au 22 janvier 1945 (comme déjà précisé, le crématorium IV était déjà inutilisable suite à une révolte avortée). D'une manière générale, les SS tentèrent, durant la seconde moitié de l'année 1944, de détruire et d'effacer les traces leurs crimes. Ils brûlèrent les listes des Juifs exterminés, une partie des dossiers et de la documentation. Ils ont fait nettoyer et recouvrir de terre par les Déportés, les fosses contenant les Cendres des Victimes. Les nazis mettront fin aux travaux d'agrandissement d'Auschwitz (camp souche et Birkenau) que fin 1944. Par contre, les travaux d'extension de certains camps auxiliaires continueront pratiquement jusqu'à la Libération. Les camps d’Auschwitz se dépeuplèrent progressivement. Les Détenus évacués seront soit employés dans des usines d'armement situées plus à l'intérieur du Reich (principalement des Polonais et des Soviétiques), soit, dans le cadre des marches et des transports de la mort, conduits vers d'autres camps de concentration. Les marches de la mort, endurées par des Détenus épuisés, sans manger ou presque, dans un froid glacial, ont été responsables de plusieurs dizaines de milliers de morts.

Le camp des Familles : tentative de justification de l'indicible...

Le camp des familles est un camp à l'intérieur d'Auschwitz II, qui fut créé en 1943. Il regroupait des familles, principalement d'origine tchécoslovaque. Ce camp devait servir de justification face à l'opinion internationale, une partie de ses membres subirent les expériences du docteur Mengele.

 

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer."(2)

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Plan du KL III, à Monowitz.

 

Auschwitz III (Monowitz ou Monowitz-Buna) : quand le travail forcé tuait quotidiennement !

Le gouvernement nazi travaillait avec les industriels allemands (fonderie, industrie chimique, armement…). L'usine IG Farben de la Bunaà l’est de Monowitz, ouverte le 31 mai 1942, en fait un camp de travail forcé (détruit de nos jours), utilisait 10.000 Détenus d'Auschwitz. Sous-alimentés et maltraités, ces derniers finissaient par mourir au travail, quand cela n'était pas dans les chambres à gaz à l'occasion d'une sélection, ou au cours d'une expérience médicale. À Monowitz se trouvait également une fabrique de caoutchouc où les Détenus travaillaient dans d’horribles conditions, parmi lesquels le chimiste italien Primo Levi.

. "Mais un jour dans notre vie, le printemps refleurira, libre enfin, ô ma patrie, je dirai tu es à moi."(2)

Évacuation et libération des camps I, II et III.

En août 1944, l'Armée Rouge se trouvait à 200 km d'Auschwitz. Aussi, en cas de nouvelles victoires soviétiques - ainsi que cela avait déjà été fait pour les autres centres d'extermination, situés plus à l'Est - les autorités nazies envisagèrent la liquidation du camp. Cependant, aussi longtemps que cela a été possible, les nazis ont continué l'extermination dans les chambres à gaz.

Quand les Troupes Soviétiques libérèrent Auschwitz le 27 janvier 1945, ils trouvèrent les Survivants dans un état pitoyable. Ils découvrirent en même temps (malgré l’incendie des "canadas"), 836.525 vêtements féminins, 348.820 vêtements masculins, 43.525 paires de chaussures, ainsi qu'un nombre incroyable de brosses à dent, miroirs et autres effets personnels. Ils découvrirent aussi 460 prothèses et 7 tonnes de cheveux humains provenant des Victimes gazées.

. REFRAIN : "Ô, terre d’allégresse où nous pourrons sans cesse aimer. » (2)

Les camps de concentration d’Auschwitz, dirigés par les SS, firent, durant cinq années, entre mai 1940 et janvier 1945, 1,5 million de Victimes (Hommes, Femmes et Enfants). 900.000 moururent immédiatement après leur sortie des trains. 90% de ces personnes étaient Juives. Ces Victimes de la solution finale furent tuées principalement dans les chambres à gaz, parfois avec des armes à feu, mais périrent aussi de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements ou d'expériences médicales. En raison de sa taille, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par les nazis, et plus particulièrement celui du Génocide des Juifs, soit près de six millions de Personnes assassinées en tout, dans un "réseau de mort organisé" réparti dans toute l'Europe par les allemands. Le 17 janvier 1945 a lieu le dernier appel général. Étaient présents 67.000 déportés, dont 31.800 à Auschwitz I et II, et 35.100 dans les camps auxiliaires dépendant de Monowitz. A la Libération le 27 janvier 1945, les Détenus se débarrassèrent, alors, des derniers kapo survivants. Certaines Personnes, tellement à bout de forces, ont été libérées poussées dans des brouettes pour parcourir les 2 km qui les séparaient de la ville. Les soldats soviétiques ont découvert dans KL I et KL II, 7.000 Survivants (qui n'avaient pas été évacués car trop faibles),  squelettiques, errant comme des zombis ou allongés entre la vie et la mort, et environ 600 corps de détenus, exécutés par les SS pendant l'évacuation du camp ou morts d'épuisement. Certains ex-Détenus sont morts en mangeant, devant leurs Libérateurs impuissants, ils n'avaient plus l'habitude de se nourrir...

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Les SS brûlent les "canadas" avant l'arrivée des Russes.

 

Au nom de toutes les Victimes !

Ce génocide fut si horrible que les Survivants pensaient qu’on ne pourrait jamais les croire. Une telle horreur ne s’étant jamais produite auparavant… Ils ont vécu une telle Souffrance, qu’ils n’étaient pas prêts d’oublier (ainsi que leurs descendants) pour le reste de leur Existence tout le mal qu’on leur avait fait, ce qu’ils avaient vécu ici-bas : un ignoble et injuste destin. Leur drame ne peut pas laisser indifférent quand on est un Être Humain. On pensera notamment aux Cohortes de Sacrifiés, de Fantômes Sans Corps, dont les Cendres gisent dans ces lieux maudits, au fond d’un lac, d’une rivière, dans l’enrobé d’une route ou qui ont fertilisé les champs. Cette horreur indescriptible ne trouve même pas un début de signification au travers des mots, des images et des témoignages. On se sent comme impuissant à rendre compte de tels faits, on est vraiment mal à l’aise face à la douleur de l’Autre qu’on ne peut guérir. Seule l’Écoute prime ! Ce sont des instantanés d’éternité de Souffrance qui ne prendront jamais fin, échos irradiants de Peines et de Douleurs, même après la Libération des camps d’Auschwitz ; et surtout, après la signature le 08 mai 1945 de l’Armistice de la Seconde Guerre Mondiale, victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et capitulation sans conditions du Troisième Reich.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Mur des Fusillés.

 henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Dépôt d'une gerbe.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Prise de parole d'Hervé Brouillet, Proviseur du Lycée Fabert.

Le Souvenir des Morts, entretenu par les Voix des Survivants, résonne encore dans la tête des élèves de Fabert, de-La-Salle et de Jean XXIII, et de leurs divers accompagnateurs. Ils sont venus pour essayer de comprendre l’indicible, pour que cela ne se reproduise plus jamais. Des Jeunes du reste à la tenue exemplaire - certains en larmes étaient tout simplement submergés d’émotion - qui ont tous fait preuve d’une grande dignité, surtout au moment où deux d’entre eux ont déposé au pied du Mur des Fusillés d’Auschwitz I, une gerbe de fleurs commémorative. Une noble attitude qui symbolise l’espoir que ces jeunes à leur tour, un jour, sauront sauvegarder et transmettre intact le Devoir de mémoire, réconciliant ainsi le passé avec le présent pour mieux préparer l’avenir. Ces Jeunes illustrent à la perfection cette phrase du Talmud inscrite sur le mémorial de Yad Vashem en Israël : "Quiconque sauve une vie sauve l'Univers tout entier". Monument historique et culturel majeur participant au "Devoir de mémoire", Auschwitz est depuis 1979 inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes

Le Drapeau des Déportés aux couleurs de leur tenue de bagnard...

 

Et comme le dit si bien Alain Kahn :

 

"La mémoire contre l’oubli

Est un appel douloureux

Opposé au sang et au feu

Pour faire triompher la vie.

 

Il émane du survivant

Suppliant les vivants

De rejeter l’exclusion

Avec détermination.

 

Qu’au nom de la Shoah,

L’incessant combat

Contre cette souffrance

Permette l’espérance.

 

Kaddich pour les martyrs

Afin que leur souvenir

Conduise l’humanité

Sur le chemin de vérité.

 

Supplique pour le monde.

Que la "bête immonde"

Disparaisse à tout jamais.

Qu’enfin rayonne la Paix !"

 

Puissions-nous, nous souvenir, longtemps encore, de ce message d'espoir et de Paix d'Alain Kahn, qui rentre en résonance avec notre conscience individuelle et collective ! Et comme, après la tempête vient toujours le beau temps, aussi ce reportage se termine sur une note d’espoir : les époux Survivants Madeleine et Jacques Goldstein se sont retrouvés après avoir été déportés à Birkenau(6). Ils vivent encore… ensemble. Comme quoi il existe bien une Vie après des années à côtoyer la mort… A méditer par tous nos contemporains !

© Un reportage signé : Jean DORVAL, le 11 mai 2011, pour LTC Grands Reportages et LTC Devoir de Mémoire.

visite princière pour les 250 ans de la place royale à nancy,revue lorraine populaire de jean-marie cuny,rlp,jmc,jean-marie cuny,interview conjointe de s.a.r. le prince de bourbon-parme et de m,place royale,place stan,place stanislas,jean dorval pour ltc

 

     le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

Notes :

(1) Message inscrit sur une plaque commémorative à Auschwitz-Birkenau 1940-1945.

(2) Selon : PAROLES/Chant-des-marais.htm Le Chant des Marais a été écrit dans un des premiers camps de concentration situés en Allemagne. Intitulé "Das Lied der Moorsoldaten" (traduit en français sous le titre de "Chant des Marais"), il traduit la plainte des Antifascistes et des Juifs, premiers internés dans ces camps. Pendant longtemps les auteurs de ce chant nous furent inconnus, mais dans un bulletin d’avril 1977, l’Amicale de Mauthausen indique que ce chant est né au camp de Bögermoor en juillet-août 1933. Le texte primitif fut écrit par Johann Esser, il fut ensuite remanié par Wolfgang Lanhoff. Ce poème avait alors pour nom "Bögermoorlied". C’est un autre détenu, Rudi Goguel qui en composa la musique. Par la suite des Détenus d’autres nationalités l’adoptèrent, c’est alors qu’il connut des variantes dans les paroles et les adaptations musicales.

(3) In memorialdelashoah.org

(4) In "Le Monde Juif" paru en 1983.

(5) Selon : fndirp.asso.fr

(6) le film "Les survivants" de Patrick Rotman (un excellent documentaire).

 

Autres sources documentaires :

Les sites web : encyclopedie.bseditions.fr

et wiki/Le_Chant_des_marais

© Crédit Photos : © Jean Dorval pour LTC, 2011.

22/04/2015

Devoir de Mémoire : Le 24 avril 1915 démarrait "La Catastrophe".

Le génocide arménien a été perpétré d'avril 1915 à juillet 1916. Pendant cette période, les deux tiers des Arméniens qui vivaient alors sur le territoire actuel de la Turquie périrent du fait de déportations, famines et massacres de grande ampleur, pour leur appartenance à la Chrétienté.

devoir de mémoire,le 24 avril 1915 démarrait "la catastrophe",crimes contre l'humanité,e 14 juillet - fête nationale française : patrie,paix,liberté,égalité,solidarité & fraternité !,commémoration du 08 mai 1945,commémorations : journée nationale du souvenir de la déportation,henry schumann,consistoire israélite de moselle,bruno fizson,grand rabin,andré masius,souvenir français,jean dorval pour ltc,jean dorval,histoire,devoir de mémoire,voyage de mémoire,auschwitz 1,auschwitz 2,auschwitz 3,trois camps,camp de la mort,déportation,birkenau,juif,homosexuel,tsiganes,catholiques,pologne,haute silésie,chambre à gaz,crématoire,monowitz,camp de travail,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,non au révisionnisme et au négationnisme,la liberté,génocide juif,hommage aux victimes le génocide arménien

. 1915-2015 : Un Génocide resté impuni depuis un siècle. - Ce génocide a été planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l'époque, le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de "Jeunes-Turcs". Il était composé en particulier du triumvirat d'officiers : Talaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha. Un trio de criminels de guerre qui dirigeait l'Empire ottoman, engagé dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux. Considéré comme l'un des tout premiers du XXe siècle, ce génocide a coûté la vie à environ un million deux cent mille Arméniens d'Anatolie et d'Arménie occidentale. Un "Génocide" et des "Crimes contre l'Humanité" - un vocabulaire consacré, créé à l'époque, pour définir l'horreur de "La Catastrophe" (comme l'appelle les Arméniens), dont la terminologie a dû malheureusement être réutilisée, depuis, pour d'autres massacres de masse - non encore reconnus et impunis à ce jour...

. Un génocide qui mènera à d'autres massacres de masse. - Un "oubli de l'Histoire" honteusement justifié par des "raisons géo-stratégico-économico-militaro-politiques." Il fallait, et il faut encore (à tort), ménager "la susceptibilité" de la Turquie à ce sujet, qui était à l'époque, et est encore de nos jours, un allié de taille. Un "oubli" qui permettra au monstre Hitler de dire : "Mais qui se souvient encore du massacre des Arméniens ?" Une citation communément reprise afin de démontrer le lien entre le génocide arménien et le génocide juif, et que l'impunité dont a bénéficié le premier a facilité la perpétration du second. Il est établi aujourd'hui, grâce au livre de Kévork Bardakjian qui reprenait l'enquête menée en 1968 par l'historien allemand Winfried Baumgart, que le texte où figure cette phrase est authentique. Elle est tirée d'une allocution faite par Hitler aux commandants en chef de l'armée allemande le 22 août 1939 quelques jours avant l'invasion de la Pologne.

. In Memoriam. - A Metz, une messe sera donnée en mémoire des Victimes, en la Cathédrale Saint-Étienne, le jeudi 23 avril 2015, à 18h00. Elle sera suivie d'une marche commémorative. Le lendemain, le vendredi 24 avril 2015, un rassemblement sera organisé à 10 heures, place d'Armes. Il sera suivi, à 11 heures, place Valladier, de l'ouverture d'un Khatchkar (il s'agit d'une pierre en forme de Croix). Venez nombreux rendre hommage aux Martyrs Arméniens !

© Jean DORVAL, le 22 avril 2015, pour LTC Devoir de Mémoire.

iNFOS+ : wiki/génocide_arménienle communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

05/05/2013

COMMEMORATION DU 08 MAI 1945 : HOMMAGE A LA DISSIDENCE ANTILLAISE !

 

Si une majorité de gens sait que le 8 mai 1945 est la date marquant la Victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, suite à l'annonce de la capitulation de l'Allemagne ; par contre, et c’est une honte pour notre pays, pas grand monde sait qu’aux Antilles Françaises (Martinique et Guadeloupe, et jusqu’en Guyane), le régime de Vichy a fait face à une double « Dissidence » (ou Résistance) : une intérieur et une extérieure. L’Exposition « La Dissidence en Martinique et en Guadeloupe 1940-1945 » qui a lieu dans le hall de l'Hôtel de Ville de Marly (57), du 03 au 10 mai 2013 (Entrée libre), réhabilite cette Résistance méconnue, oubliée de l’Histoire, afin que tous les Devoirs de Mémoire soient respectés et qu’aucune souffrance humaine ne soit plus ignorée.

 

kitd.html5loader("flash_kplayer_iLyROoaf8QZd");

C'était en juillet 2010 sur France 5...

commémoration du 08 mai 1945,hommage à la dissidence antillaise,exposition,marly,57,moselle,exposition la dissidence en martinique,et en guadeloupe 1940-1945

UNE RESISTANCE NON RECONNUE ET QUI POURTANT MERITE « LA UNE DES JT ! »

« Non, se souvenir du Port de l'angoisse d'Howard Hawks ne suffit plus pour comprendre ce que furent les manifestations de l'hostilité au régime de Vichy aux Antilles françaises. Éric T. Jennings dit toute la complexité des formes d'une dissidence qui permit à la fois de rallier ces îles à la France combattante et d'afficher la singularité des cultures d'opposition chez ceux qui, jadis, avaient connu l'esclavage et le marronnage(1). Il s'agissait bien, là-bas, d'une résistance à la menace raciste. »(2)


DE_GAU1-206x300

Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, les Résistants Antillais ont donc mis en œuvre deux niveaux de Résistance pour s'opposer au régime de Vichy. Un, au niveau intérieur, et un autre au niveau extérieur.

A l’intérieur, cette "Dissidence" s'exprime tout d'abord par des actes symboliques isolés, avant finalement de s'organiser. Ainsi, à partir de 1942, la constitution de Mouvements de Résistance permet la large diffusion de tracts et de journaux clandestins. En 1943, d’importants troubles politiques se développent : en avril, par la mutinerie des marins du croiseur-cuirassé « La Jeanne d'Arc » d’une durée de 23 heures ; d’avril à juin, par des émeutes dans plusieurs communes de Guadeloupe ; et le 29 juin, par la mutinerie de la 3ème Compagnie du « Camp Balata » à Fort-de-France, qui entraîne le renversement des autorités vichystes locales, incarnées par l'Amiral Robert, Haut-Commissaire de la France aux Antilles depuis 1940. La Guadeloupe tombera le 15 juillet.

 photo01m-300x173

Le croiseur-cuirassé « La Jeanne d'Arc ».

A l’extérieur, l’exode de nombreux Antillais va former le socle d’une Résistance organisée. En effet, 4.000 à 5.000 Antillais(3) s'échappent de Martinique et de Guadeloupe(4), entre 1940 et 1943, surtout en 1942 et 1943, à bord de frêles esquifs, en direction des îles anglaises voisines : La Dominique, Sainte Lucie et parfois Antigua. Une des figures de proue de ces Résistants Antillais est Frantz Fanon(5). Tous ces réfugiés de leur exile s'engagent dans la France Libre, et sont orientés vers les Etats-Unis, pour y recevoir une formation militaire. À la Dominique, le 11 octobre 1942, un premier convoi de 325 personnes part ; le 1er janvier 1943, un deuxième convoi de 108 évadés ; le 4 avril suivant, un troisième de 96 volontaires ; le 29 avril, un quatrième de 33 hommes ; et le 10 juin, un dernier de 929 personnes. En juillet, après le ralliement de la Martinique et de la Guadeloupe, il reste 3.000 hommes à rapatrier. En Guyane, les « Dissidents » tentent de rejoindre le Surinam.


Fondation de la France Libre, le site de la Résistance extérieure

 

Le 1er Bataillon des Antilles (Archives Amicale DFL).

 

 

CARTE DU PARCOURS DU BATAILLON DES ANTILLES.

Carte et légende réalisée dans le cadre du travail des élèves du Lycée Saint James (Martinique) pour le concours Résistance et Déportation 05-06.

(Source documentaire : http://www.1dfl.fr/decouvrez-ses-unites/defense-contre-avions/)

 

 

POUR COMBATTRE CETTE « DISSIDENCE », VICHY EMPLOIE LES GRANDS MOYENS…

 amiralrobert-169x300

Pour combattre la « Dissidence » Antillaise, le 10 septembre 1940, les autorités vichystes prennent un décret-loi « relatif aux mesures à prendre aux Antilles et à la Réunion, à l'égard des individus dangereux pour la défense nationale et la sécurité publique ». Trois jours plus tard, un arrêté institue le Fort Napoléon, aux Îles Saintes, comme « lieu d'internement pour les individus dangereux pour la défense nationale et la sécurité publique ». Transformé en prison, le Fort Napoléon est, avec le Fort Saint-Charles, en Guadeloupe, et les Îles du Salut, en Guyane, le principal centre d'internement des « Dissidents ». Entre 1940 et 1943, selon une étude, il y aurait eu 137 Internés au Fort Napoléon(6).


© Photo ci-dessus (Le Fort Napoléon aux Îles Saintes) :

http://www.voyage-antilles-guadeloupe.com/lessaintes/lessaintes5.html

 

Par la suite, l'amiral Robert renforce la surveillance des côtes et les patrouilles en mer. Aussi, en 1941, une dizaine de personnes, en majorité originaires de la métropole, se retrouvent internées au « Camp Balata », au Fort Desaix ou dans la cale de navires de guerre. Georges Chalono et Joseph de Reynal sont envoyés au Fort Napoléon pour avoir collé le « V » de la « Victoire » sur leur voiture.

Le 9 mars 1941, en Martinique, Maurice des Étages est arrêté pour avoir fourni un canot avec un équipage et de l'argent à trois sous-officiers, Hervé de France, Henri Dubois et Chapeyrou, qui sont arrêtés alors qu'ils s'apprêtent à s'embarquer pour Sainte-Lucie. Interné huit mois à bord du croiseur « Émile Bertin » et du porte-avions « Béarn », Maurice des Étages est condamné le 15 octobre suivant par la Haute Cour de Justice Criminelle à quinze ans de travaux forcés, à vingt ans d'interdiction de droits civils et politiques, et à la confiscation de ses biens pour haute trahison. On le déporte au bagne des Îles du Salut, où il reste vingt-quatre mois. Hervé de France est condamné à cinq ans de travaux forcés, Henri Dubois et Chapeyrou à trois ans.

 

En mars 1943, 250 « Dissidents » sont arrêtés. La « Dissidence » concerne également des marins. Par exemple, en juin 1941, un graisseur du pétrolier « Bourgogne », ayant quitté le bord dans l'intention de rejoindre Sainte-Lucie, est arrêté et emprisonné. On le transfère au Fort Napoléon, puis aux Îles du Salut. Ensuite, trois marins du pétrolier « Kobad » sont interceptés alors qu'ils tentent de gagner Sainte-Lucie à bord d'une embarcation. Ils sont condamnés à la prison. On les libère le 17 juillet 1943, après le ralliement de la Martinique. Enfin, à Sainte-Anne (Martinique), le patron du voilier « Adelina », qui désire partir pour Sainte-Lucie avec son navire, est dénoncé et inquiété par la police. En tout, les tribunaux de l’époque ont prononcé 83 condamnations à mort par contumace pour fait de « Dissidence ».

 Image illustrative de l'article Gaston Monnerville

EN MEMOIRE DE GASTON MONNERVILLE : UN AUTRE « DISSIDENT… »

Le Guyanais, Gaston Monnerville, est engagé volontaire dans la Marine Nationale, du 23 juin 1939 jusqu'à la formation du régime Pétain en juin 1940. Il participe à la Résistance en prenant contact avec le Capitaine Chevance. Entré dans le Mouvement Combat, sous le nom de « Saint-Just », en mémoire de son oncle, Saint-Just Orville, Maire de Case-Pilote, à la Martinique, Monnerville proteste à Vichy contre les premières mesures discriminatoires qui frappent « les Juifs, les Arabes et les Hommes de Couleur ». Le Maréchal Pétain ne tient pas compte de ses revendications. Ayant rejoint les Forces Françaises Libres, Gaston Monnerville siègera à l’Assemblée consultative provisoire en 1943(7). Le Gouvernement provisoire de la République française le chargera de préparer le statut de l’Outre-mer Français. La vieille revendication d'accorder le statut de Département Français aux « quatre vieilles colonies » aboutit finalement sous son impulsion politique. De ce fait, en 1946, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et la Réunion deviennent des départements d'outre-mer.

 

Drapeau France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

facommemune.jpg

"Une" du Quotidien "FRANCE-ANTILLES" du 10 Mai 2006.

 

IN FINE : « HONNEUR A TOI SOLDAT ANTILLAIS DE LA FRANCE LIBRE ! »

La Dissidence Antillaise, qui puise incontestablement ses formes et sa logique dans le passé antillais (esclavage et marronnage), est une réaction salvatrice contre les lois racistes de Vichy. Elle a marqué profondément le visage politique et l'avenir des Antilles. En révélant l'existence de mouvances antillaises séparatistes sous Vichy, et en mettant en lumière le problème posé, au moment de la Libération, pour faire reconnaître la Résistance Antillaise ; l’Exposition « La Dissidence en Martinique et en Guadeloupe 1940-1945 » réhabilite les Héros Résistants Antillais qui ont préfiguré jusqu’aux stratégies utilisées par les Maquisards Métropolitains (eux aussi en Résistance). La IVème République, injustement, et toute honte bue, a ôté son Statut de Résistants aux « Dissidents », afin de mieux légitimer sa posture coloniale, dans une nouvelle conjoncture internationale, hostile au colonialisme d'avant-guerre. C'est ainsi que les Résistants Antillais n’ont pratiquement pas été honorés par la Mère Patrie, qui historiquement a toujours lâchement abandonné ses Défenseurs venus des Colonies, à l’image des Tirailleurs Sénégalais, des Spahis Marocains, etc. et plus tard des Harkis. La départementalisation des Antilles en 1946 est d’ailleurs destinée à « couper court à toutes les convoitises étrangères. » A contrario, cette même départementalisation est présentée par les principales tendances politiques antillaises comme issue de la « Dissidence », donc comme étant le fruit de la Résistance Antillaise de 1942 à 1943. Cette Résistance Antillaise au régime de Vichy a présenté, et présente jusqu'à nos jours, un éventail complexe de revendications, de mémoires et d'idéologies. Elle est en fait un carrefour entre trois grandes questions trop longtemps dissociées par l’Histoire : Vichy et la Résistance ; la définition de la spécificité ou de l'interdépendance des identités antillaise et française ; et la décolonisation, par voie d'assimilation ou par voie séparatiste. Dans tous les cas, et quelque soit l’avenir des Antilles, il convient d’honorer les Martyrs de la Résistance Antillaise, ces Fils de la Nation Française comme les Autres, et de saluer leur Mémoire : « Honneur à Toi, Soldat Antillais de la France Libre ! La Patrie reconnaissante ! »

 

© Jean DORVAL, le 05 mai 2013, pour LTC Devoir de Mémoire (sur une idée de mon Ami Gilbert). le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

INFO+ :

Exposition La dissidence en Martinique et en Guadeloupe 1940-1945

Lieu : Marly (57), dans le hall de l'Hôtel de Ville, du 3 au 10 mai 2013. Entrée libre.

Pour approndir le sujet :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_2000_num_68_1_3935

 

Notes :

(1 ) Le marronnage était le nom donné à la fuite d'un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l'époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé Marron ou Nègre Marron, Negmarron voire Cimarron (d'après le terme espagnol d'origine),

(2) In « La Dissidence Aux Antilles, (1940-1943) », par Éric T. Jennings, http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_2000_num_68_1_3935#,

(3) En octobre 1942, on compte 4.000 Antillais et 500 militaires français, surtout des marins, dans les îles voisines,

(4) Sur une population de 550 000 habitants selon le recensement de 1936, 246 000 en Martinique, 304 000 en Guadeloupe,

(5) Dominique Chathuant, « Aux origines de la Dissidence guadeloupéenne 1940-1943 », thèse de 3ème cycle, Université de Reims Champagne-Ardennes, 1991, p. 136,

(6) Frantz Omar Fanon, né le 20 juillet1925, à Fort-de-France, et mort le 6 décembre 1961 à Bethesda (Washington DC, États-Unis), est un psychiatre et essayiste français Martiniquais et Algérien. Il est l'un des fondateurs du courant de pensée tiers-mondiste,

(7) L'« Assemblée consultative provisoire » est une Assemblée représentant les Mouvements Résistants, les partis politiques et les territoires engagés dans la guerre au côté des Alliés, sous la direction du Comité français de la Libération Nationale (CFLN). Réunie en application de l’ordonnance du CFLN, du 17 septembre 1943, elle tint d'abord ses séances à Alger, au palais des Délégations financières, entre le 3 novembre 1943 et le 25 juillet 1944 ; puis à Paris, au palais du Luxembourg, entre le 7 novembre 1944 et le 3 août 1945.

 

Bibliographie :

. Eric Jennings, « La Dissidence aux Antilles (1940-1943) », in « Vingtième Siècle ». Revue d'histoire, n° 68, octobre-décembre 2000, p. 57-72,

. Laurent Jalabert, « Les Antilles de l'amiral Robert », dans Jacques Cantier, Eric Jennings (dir.) L'Empire colonial sous Vichy, Odile Jacob, 2004,

. Eric Jennings, « Vichy on the Tropics : Petain's National Revolution in Madgascar, Guadeloupe and Indochina, 1940-1944 », Stanford University Press, 2004.

 

Sources documentaires et photographiques sur Internet :

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/xxs_0294-1759_2000_num_68_1_3935

http://www.france-libre.net/cnrd/2011/repression-dissidence-antilles.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Monnerville

http://fr.wikipedia.org/wiki/8_mai_1945

http://manoretro.unblog.fr/2012/03/03/georges-robert-amiral/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaston_Monnerville

http://cms.ac-martinique.fr/lpsaintjames/articles.php?lng=fr&pg=37


articlefamai.jpg

Quotidien FRANCE-ANTILLES du 06-07-08 Mai 2006.

hommageassembleenat.jpg

Quotidien FRANCE-ANTILLES du 10 Mai 2006.

 

commémoration du 08 mai 1945,hommage à la dissidence antillaise,exposition,marly,57,moselle,exposition la dissidence en martinique,et en guadeloupe 1940-1945

28/04/2013

LE 28 AVRIL : JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET DES HEROS DE LA DEPORTATION.

© Photo ci-dessus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Paris_Marais_Memorial_de_la_Shoah_cour.jpg (Mémorial de la Shoah, à Paris dans le Marais.)

 

La loi n°54-415 du 14 avril 1954 a institué le dernier dimanche d'avril, comme étant la « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation ». Cette importante journée, dédiée au devoir de mémoire, donne lieu à des cérémonies commémoratives tant à Paris que dans les départements. Son origine remonte aux années 50. A cette époque, les anciens déportés et les familles de disparus expriment le souhait de voir inscrite dans le calendrier une date réservée au souvenir de la déportation. De ce fait, la loi du 14 avril 1954 est promulguée, et fait du dernier dimanche d’avril une journée de célébration nationale. A cette occasion, à Paris, un hommage est rendu au Mémorial de la Shoah, ainsi qu’au Mémorial des martyrs de la déportation situé dans l'Ile de la Cité. La commémoration se termine par le ravivage de la Flamme sur la Tombe du Soldat inconnu, à l’Arc de triomphe. Méditons, en cette journée consacrée au recueillement et au souvenir, sur la Paix (même relative) dans laquelle nous avons la chance de vivre, et songeons à la souffrance de tous ces Héros morts pour la Patrie et l’Humanité, pour que la barbarie ne puisse plus jamais sévir dans notre pays et dans le monde.

© Jean DORVAL, le 28 avril 2013, pour LTC DEVOIR DE MEMOIRE.

le communisme sème la mort,antisémitisme rouge,jean dorval pour ltc news,procès historique du régime khmer rouge,procès pour crimes contre l'humanité,crimes de guerre,et génocide,des quatre plus hauts responsables du,régime khmer rouge,encore en vie,à phnom penh,dans le box des accusés,le communisme rouge sang,une immunité historique injuste,le fascisme rouge,la haine bolchevique,le terrorisme rouge,une falsification de l'histoire,250 000 000 millions de victimes oubliées,la terreur rouge,la guerre à la paix,l'intolérance,une prise en otage de ouvriers,devoir de mémoire,honneur aux victimes du communisme,les oubliés de l'histoire hantent les tribunaux internationaux,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,massacre,génocide rouge à l'échelle industrielle,des crimes non munis,une honte

INFO+ :

Loi du 14 avril 1954 : www.legifrance.gouv.fr

Fondation pour la mémoire de la Déportation : www.fmd.asso.fr

Fondation pour la mémoire de la Shoah : www.fondationshoah.org

Mémorial de la Shoah : www.memorialdelashoah.org

Les cérémonies nationales : www.defense.gouv.fr 

13/01/2012

« MPLV 2012 » : IL RESTE ENCORE DES PLACES AU DEPART DE LA MOSELLE !

jean dorval pour ltc religion,jean dorval pour ltc,jean dorval,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,la 8ème marche pour la vie,mplv,mplv 2012,manifestation,chrétienne,oecuménique,catholiques,protestants,réunis pour,la défense de la vie,défense de la vie,la vie,vie,sauver nos bébés,sos bébés,aider les mères en difficultés,morales et financières,départ pour paris,moselle,metz,sarreguemines,la vie dans le, débat présidentiel 2012,grande participation,messes,culte,office religieux,église sainte-thérèse,jean pirnay,organisateur pour la moselle,les droits de l'enfant

Le 22 janvier prochain aura lieu, à Paris, Place de la République, la 8ème édition de la « Marche Pour La Vie » (MPLV). Cette Manifestation Chrétienne œcuménique réunira des milliers de participants venus de la France entière et de toute l’Europe ! Cette année, ce Grand Rendez-vous aura sur le plan politique une importance de tout premier ordre, avec les Elections Présidentielles et Législatives qui se profilent dans les prochains mois… Une participation massive ferait entrer naturellement le thème du Respect de la Vie dans les débats électoraux… Aussi, les organisateurs comptent sur TOUS les Défenseurs de la Vie !

POUR SE RENDRE A LA MANIF…

Au départ de la Moselle, le transport est assuré en car, avec une date limite de réservation, fixée au 16 janvier. A l’aller, le départ vers Paris se fera de Sarreguemines à 06h30 et de Metz vers 09h00. Auparavant, dans la Capitale Lorraine, pour les Catholiques, une Messe aura lieu à l'Eglise Sainte-Thérèse, de 08h00 à 08h45. Tandis que nos amis Protestants participeront à un Office Religieux dans un Temple situé à proximité. Comme ce sera la « Semaine pour l'Unité des Chrétiens », la Prière pour le Respect de la Vie se fera en UDP (Union De Prière). Le retour de Paris vers la Lorraine est prévu à Metz vers 22h00 et à Sarreguemines vers 23h30.

Soyez nombreuses et nombreux à participer à ce Grand Evènement ! Un appel aux dons est lancé pour financer cette action ! (1)

 

© Jean DORVAL pour LTC Religion.


INFOS PLUS :

- Prix aller/retour (à titre indicatif, puisqu’aucune considération financière ne doit empêcher quiconque de participer) : adulte 40€, étudiant/enfant/chômeur 25€,

- Pour ceux qui souhaitent rentrer plus tôt en Moselle, il est possible de prendre le TGV (mais c'est plus cher !) : aller/retour-Metz/Paris, adulte 109,00€, enfant (de moins de 12 ans) 54,50€ ; horaires aller : départ de Metz à 09h17, arrivée à Paris/Gare de l'Est à 10h46 ; horaires retour : départ de Paris/Gare de l'Est : 18h40, arrivée à Metz : 20h04,

- Organisation, renseignements pour la Moselle : Jean PIRNAY 06.07.32.37.34,

- La « MPLV 2012 » sur le Net : http://enmarchepourlavie.fr/ et http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/01/marcher-pour-la-vie-et-ne-pas-opposer-les-modes-dactions.html.

Notes :

(1) Chèque à l'ordre de  "AFC de Sarreguemines", à adresser au trésorier de l'AFC de Sarreguemines : Aloyse Behr, 17 Rue des lilas, 57980 - DIEBLING. Merci de mentionner dessus, au dos, l'objet du don : "La Marche Pour La Vie". Possibilité de recevoir un reçu fiscal sur demande.