Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2018

LTC POESIE ANNONCE...

jeando ibis styles metz gare 1.JPG

 

ATTENTION !

MODIFICATION D'HORAIRES...

 

Jean DORVAL, poète lorrain

est en séance de dédicace

 

samedi 22 septembre 2018

de 08h30 à 12h30

(et non plus jusqu'à 20h30

comme prévu initialement...)

 

à l’Hôtel Ibis Styles Metz Centre Gare

23 avenue Foch

Il y présentera ses recueils de poésie et dont :

« Le Semeur de sentiments »

Renseignements : +33.3.87.66.81.11

jeando ibis styles metz gare 123.JPG

Jean DORVAL est publié par Edilivre.com

et LaTourCamoufle.HautEtFort.com

edilivre.JPG

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

09/09/2018

LTC POESIE REND HOMMAGE A LUIS MARIANO...

l'amour est un bouquet de violettes,luis mariano,violetta,jean dorval pour ltc,lorraine,saint-valentin

© Photo ci-dessus : Visoflora.com

 

l'amour est un bouquet de violettes,luis mariano,violetta,jean dorval pour ltc,lorraine,saint-valentin

 

"L'amour est un bouquet de violettes" (1)

 

Par Luis Mariano

 

Violetta, mon amie,

Mon amie si jolie,

Violetta, je t'en prie

N'aie pas peur de la vie

Il faut perdre la tête

Et songe que l'amour

Est comme ces violettes

Il se fane un beau jour

 

{Refrain:}

 

L'amour est un bouquet de violettes

L'amour est plus doux que ces fleurettes

Quand le bonheur en passant vous fait signe et s'arrête

Il faut lui prendre la main

Sans attendre à demain,

L'amour est un bouquet de violettes

Ce soir, cueillons, cueillons ses fleurettes

Car au fond de mon âme

Il n'est qu'une femme

C'est toi qui seras toujours

Mon seul amour

 

On te dira parfois

Prends bien garde au plaisir

Prends bien garde à l'émoi

D'où naîtra le désir

Mais dis-toi sans cesse

Que la vie n'a qu'un temps

Et que même une Altesse

Doit aimer un instant

 

{au Refrain}l’invitation au voyage,charles baudelaire,jean dorval en dédicace,le semeur de sentiments,le temps n’a plus d’importance,une rencontre d’edilivre,avec jean dorval,auteur du recueil de poésie : "le semeur de sentiments.",ltc poésie annonce : hommage parisien au poète paul verlaine,les amis de verlian,association,la maison de verlaine,metz,sara-bande marocaine,ltc poésie rend hommage à,charles marie rené leconte de lisle,sara-fleur,prélude à sara,le serment à sara,un baiser pour sara,jean dorval,sara ou les nuits d’été,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,poésie lorraine,poésie,cupidon me sert le thé,amour,romantisme,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,art écrit,écriture

 

inFOS+ : Wiki/Luis_Mariano

 

Note :

(1) Source documentaire Lyrics-copy.com


 

31/08/2018

LTC POésie rend Hommage à Charles Baudelaire

L’Invitation au Voyage,Charles Baudelaire, jean dorval en dédicace, le semeur de sentiments, le temps n’a plus d’importance, une rencontre d’edilivre, avec jean dorval, auteur du recueil de poésie : "le semeur de sentiments.", ltc poésie annonce : hommage parisien au poète paul verlaine, les amis de verlian, association, la maison de verlaine, metz, sara-bande marocaine, ltc poésie rend hommage à, charles marie rené leconte de lisle, sara-fleur, prélude à sara, le serment à sara, un baiser pour sara, jean dorval, sara ou les nuits d’été, jean dorval pour ltc poésie, jean dorval poète lorrain, poésie lorraine, poésie, cupidon me sert le thé, amour, romantisme, centre pompidou-metz, moselle, lorraine, france, ue, union européenne, europe, art écrit, écriture

Charles Baudelaire par Étienne Carjat vers 1862.

 

L’Invitation au Voyage

 

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
C’est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.
– Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Charles Baudelaire

l’invitation au voyage,charles baudelaire,jean dorval en dédicace,le semeur de sentiments,le temps n’a plus d’importance,une rencontre d’edilivre,avec jean dorval,auteur du recueil de poésie : "le semeur de sentiments.",ltc poésie annonce : hommage parisien au poète paul verlaine,les amis de verlian,association,la maison de verlaine,metz,sara-bande marocaine,ltc poésie rend hommage à,charles marie rené leconte de lisle,sara-fleur,prélude à sara,le serment à sara,un baiser pour sara,jean dorval,sara ou les nuits d’été,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,poésie lorraine,poésie,cupidon me sert le thé,amour,romantisme,centre pompidou-metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,art écrit,écriture

Conseil de lecture :

À lire calmement, à voix basse, en un souffle léger et régulier. Comme une respiration…

INfos+ : Wiki/Charles_Baudelaire

04/07/2018

"Le Temps n’a plus d’Importance" (1)

 

Pour Natacha

 

Madame

Rien que pour Vous

Le Temps n’a plus d’Importance

Car le Don-merveilleux

Que Vous incarnez

Fait vibrer mon heur assurément

 

Vous êtes l’Orfèvre

De ma plume

Qui se pâme devant Vous

 

De près, comme de loin

Mes mots Vous enlacent

Mieux que le Lierre-lascif

Mon Ode Vous fleurit

Vous Souriez tout contre mes lèvres

 

Soyez le Mécène de l’Œuvre

Que je Vous dédie

Duo de Cœurs à Partager

Bouleversant de Foi

 

A Vous l’Offrande

Le Baume du Poète

La Joie-câline et pénétrante

Affranchissant des Lois

A Vous

Le Sentiment que je cultive

Et qui croît

 

Votre Magie-fulgurante

Souffle à mon Inconscient

Votre Prénom

Jeu-brûlant inassouvi

En Gerbes de Caresses-ravies

 

Il faut savoir s’Abandonner

Pour Apprécier pleinement

Le Sacrifice auquel je Vous invite

Comme un Païen en Rituel-Manuel

 

Muse-Endormie de Brâncusi

Votre Corps de Cithare

Donne à ma Poésie

Ses plus belles Notes en Certitudes

 

Vous me faites défaillir

Et les Assauts d’Amour

Me Poursuivent

De leurs Assiduités

 

Le Fil de mes Vers-à-soie

S’enroule autour

De votre scintillante Parure-d’Ariane

Et Vous glissez chaque jour

Entre mes doigts

Comme le Flot

De mes maux en ressac

Pour revenir

Au creux de mes mains

 

© Jean DORVAL, pour LTC Poésie, le 04 juillet 2018jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

Notes : (1) D’après le concerto pour piano et orchestre n° 17, en G major, K. 453, de Wolfgang Amadeus Mozart, avec Arthur Rubinstein au piano ; la chanson Kennedy du groupe The Wedding Present ; et le recueil de poésie Odes d’Horace.

 

"L’Instant" (1)

 

 

A Natacha

 

Depuis notre Rencontre

Je suis dans le Perpétuel-Instant

Dans ce Laps de Temps

Qui ne peut prendre Fin

En un État d’Apesanteur

Aux mille Senteurs

 

Ô Idéal-Féminin

Je me fonds

Dans le Céruléen de vos Yeux

Je me perds

Dans l’Anthracite de vos Cheveux

 

A votre Vue

Dans ma bouche

Les Mots se bousculent

Je Rêve de Toscane

Et d’Éternité

 

Je marche pieds nus

Sur vos Paupières-brûlantes

Insolente-Indolente

Menant au Jardin d’Oronte

 

Lascive-Ingénue

Mise à Nue

L’Effervescence des Sens

Affole mon Esprit-épris

 

Louve-hypnotique

Je grave mes Maux

Dans votre Marbre-tendre

Vous me rendez docile

Comme on élit domicile

 

Ma plume attise ses Rimes

Sur votre Peau-ésie

L’Envie de Vous Embrasser

Sur l’Oreiller de Fleurs

De me Nourrir de vos Soupirs

Me Caresse

 

Je voudrais être

Le Souffle de Soie

Qui Vous fait Vibrer

Comme un Ruban à soi

La couche de votre Bouche

 

J’irai là où vous m’Attendrez

Enveloppé de Lumière

D’Embruns du Miroir

Où je Vous vois

 

N’entendez-vous pas

Mon Appel de la Vallée

Qui sans Défaillir

Porté par le Vent-Galant

Roule et s’enroule autour de Vous

Comme le Sillage des Hirondelles

 

Par votre Regard-Clair

Je me vois Vous sourire

Par la Rosée de vos Baisers

Je veux Courtiser vos Cris de Joie

 

Je suis le Funambule

Qui s’avance vers Vous

Prêt pour un Nouveau-Départ

 

Vous Dormez

Sur mon cœur

Vous Résonnez en moi

Comme un Bourdon-Sacré

 

Je tends la Voile-Blanche

Me menant à Vous

Indiquez-moi la Voie

Que je dois prendre

 

Donnez-moi

Toute votre Force

Et votre Ardeur

Je n’ose Vous résister

 

Apaisez ma Détresse

Et laissez-moi

Vous prouver

Toute ma Gratitude

 

Ne m’épargnez point

Continuez de me Charmer

Par Pur-Désintérêt

 

Je veux répandre vos Flots-Courtisans

Sur toute la Surface de mon Émoi

En Harmonieuse-Extase

Me Pelotonner

Tout contre votre Poitrine

 

Mon Ange-Gardienne

Je n’ai plus de nom

Je n’ai plus de Vie

Comment puis-je Vous rejoindre ?

 

Être près de Vous

C’est Vivre enfin

Je m’en remets

A votre Souveraine-Sentence

 

Soyez l’Ultime-Secours

Permettez-moi de Mêler

Mes Larmes en Morsure

Aux Vôtres

 

Sous votre Regard

Je tremble, je brille

Je sors du Désert

Revenant progressivement

A L’Envie

 

J’ai de Nouveau

Besoin de Chanter

Et de Danser

De Jouer sans Feintes

Ni Craintes

 

Sans Hésiter

Menez-moi à l’Insouciance

Je veux Boire à votre Coupe du Désir

La Course du Voyageur s’Achève en Vous

 

Votre Éclatante-Beauté

Me Ravive

Comme un Pâtre-Convive

En Quête d’Absolu

 

Sans Vous

Je ne puis plus

Trouver le Plaisir, la Paix

Je m’Offre en Pâture

Comme un Serment en Odes

 

Vous êtes l’Argile de la Refondation

Je quitte le Labyrinthe

A la Recherche de l’Immortalité

Dans vos Bras

 

Ô mon Rivage !

Vous êtes Ma Destinée

L’Alarme à la Racine du Mâle

Soyez au Rendez-vous

Que j’attends

 

© Jean DORVAL, le 14 juin 2018, pour LTC Poésiejean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

Notes : (1) d’après la Cantate "Cessate, omai cessate" d’Antonio Vivaldi ; le Rondeau des Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau ; les chansons : F.N.A d’As malick, et Here To Stay des New Order ; les recueils de poésie : Musique de Chambre & Autres Poèmes de James Joyce, paru à La Nerthe, et Chants d’Innocence et d’Expérience, de William Blake, paru chez Quai Voltaire/La Table Ronde.

 

06/06/2018

Le Vent-Doux

 

paupiere.jpg

Pour AnneSO

 

"Je suis le Doux-Vent chaud du soir d’Été, qui pour te souhaiter une bonne nuit passe et repasse avec la légèreté d’une plume sur les deux petites amandes de tes yeux clos, pour que Tu t’endormes en ne pensant qu’à moi, rien qu’à moi."

 

© Jean DORVAL, le 04 juin 2018, pour LTC Poésiejean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

© Crédit Photo :

Passeportsante.net / Samsonovs - thinkstockphotos.fr

13/12/2017

LTC POESIE ANNONCE...

jd b.JPG

Jean Dorval, poète lorrain, sera en séance de dédicace, lundi 18 décembre 2017, de 15h00 à 20h00, à l’Hôtel Ibis Styles Metz Centre Gare, 23 Avenue Foch, à 57000 METZ. Il y présentera son cinquième recueil de poésie :

837307_LCL_C14.jpg

Renseignements :

Téléphone : 03.87.66.81.11

& AccorHotels.com/Ibis-Styles-Metz-Centre-Gare

Jean Dorval est édité par :

Edilivre.com et LaTourCamoufle.HautEtFort.com

ediltc.JPG

16/05/2015

LTC Poésie présente une rencontre d’Edilivre avec Jean Dorval, auteur du recueil de poésie : "Le Semeur de sentiments."

une rencontre d’edilivre,avec jean dorval,auteur du recueil de poésie : "le semeur de sentiments."

Jean Dorval aime l’écriture. Il compose des poèmes et s’adonne au journalisme depuis les années quatre-vingt-dix. Les Editions Edilivre, qui le publient, lui ont posé quelques questions à propos de son recueil de poésie, "Le Semeur de sentiment", sorti en décembre 2014.

ltc poésie annonce : "il était une fois jd aux salons...",anna des naudin

- Edilivre : Dans quelle région habitez-vous en France ?

JD : Originaire de Paris, je me suis installé par Amour, en 1987, à Metz, en Lorraine. Depuis, j’habite cette région d’Histoire et de synthèse, où je vis en Lorrain de cœur et d’esprit.

- Edilivre : Présentez-nous votre ouvrage.

JD : Mon recueil de poésie "Le Semeur de sentiments" est un plaidoyer pour l’Amour vrai, sans complexes. C’est un ouvrage qui se veut résolument romantique et fleur bleue ; des valeurs désuètes, mais que j’assume. Il est dédié à quelques unes de mes Muses. Celles qui m’ont fait le plus rougir de plaisir, celles qui ont su faire battre mon cœur à 100 km/h. Cet ouvrage est teinté d’érotisme, sans tomber dans le porno. Il est bourré de jeux de mots, voire de maux... Et de jolies surprises mélodiques !

- Edilivre : Pourquoi avoir écrit ce livre ?

JD : C’est un rêve d’ado qui se réalise. J’écris depuis cette période, comme beaucoup d’auteurs. Je souhaitais faire connaître ce que je ressens sur l’Amour au travers de ma poésie. Une manière comme une autre de remercier LA Muse, une manière comme une autre d’exprimer ma sensibilité.

- Edilivre : Que signifie votre titre ?

JD : "Le Semeur de sentiments", c’est moi au travers de mon propos. Mes vers libres sont des semailles destinées à faire pousser ou entretenir l’Amour dans le cœur des femmes que j’ai aimé ou que j’aime.

- Edilivre : À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

JD : Ce recueil s’adresse à tous les Fous d’Amour, toutes générations confondues. A tous ceux qui misent sur la qualité, le respect et la confiance dans une relation entre un homme et une femme. C’est une balade jonchée de mots qui promène le lecteur dans une passion constamment renouvelée et fusionnelle. Un peu comme si je semais en permanence des braises pour rallumer à chaque instant le feu ardant de l’Amour.

- Edilivre : D'où vous vient cette passion pour la poésie ?

JD : La Poésie m’a permis de sortir de ma timidité, de vaincre mes peurs de la vie, d’exprimer à celles que j’ai aimé ou que j’aime mes sentiments. Mais, mes vers peuvent aussi exprimer une séparation, voire la solitude. Qui dans la vie n’a pas ressenti ces états d’âmes ? La Poésie, c’est ma thérapie contre les maux par les mots. C’est aussi mes mots doux à partager à deux !

- Edilivre : Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

JD : Ce livre témoigne que dans cette société superficielle, matérialiste, et où la malbouffe prévaut autant que la malbaise, il reste encore de la place pour le Sentiment, pour les Sentiments vrais ! Quoi de plus beau que de déclarer sa flamme à une femme ? Certes, on peut se planter. Mais, on peut aussi arriver à lui transmettre ce que l’on ressent pour elle et pour elle seule ; ce sur-mesure sentimental, taillé que pour elle, en toute vérité, venu du cœur, et qu’elle partage ou finit par partager. La poésie est une séduction de tous les instants, écrite, mais que l’on peut aussi lire à sa promise à sa guise.

- Edilivre : Où puisez-vous votre inspiration ?

JD : Je travaille à partir du vécu, de bribes de phrases entendues, en partant d’un mot, en faisant appel à mon imaginaire et au phantasme, d’après un air musical ou un passage de film enthousiasmant, inspiré par les vers d’un autre poète, suite à l’émoi créé par une rencontre féminine troublante, etc. Mais, j’écris surtout en vers libres et indomptables, comme moi ! Mes vers, ce sont mes chevaux sauvages galopants sur une feuille dédiée à LA Muse, à ma Muse !

- Edilivre : Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

JD : Je suis en train de finaliser mon deuxième recueil de poésie. Il s’intitule "Le Carnets de Voyage Marocain". Il s’agit d’un témoignage de ma passion pour le Sud-Maroc, ses paysages désertiques et ses traditions ancestrales. Une magnifique région où j’ai déjà séjourné, pour laquelle j’ai une très grande affection, et dont, j’apprécie particulièrement l’accueil des habitants. Il s’agit d’un voyage entre oueds et palmerais, entre casbahs et moucharabiehs, dédié à deux femmes. J’ai aussi plusieurs autres ouvrages de poésie sur le feu ; un sur la prière et le social, un sur mes enfants, et un autre sur la Nature et les traditions Lorraines.

- Edilivre : Un dernier mot pour les lecteurs ?

JD : Je crois qu’il faut redonner une place importante à l’Amour dans le couple, qu’il convient de fuir la société de consommation qui pousse à consommer dans les lits uniquement de la malbaise au détriment des sentiments, au même titre que de la malbouffe dans les assiettes. Il faut réapprendre à se connaître, à prendre son temps pour tomber amoureux, se séduire en continu, faire durer l’Amour dans le temps et l’entretenir au quotidien comme un petit Jardin d’Éden caché, bio, dédié au couple qui doit être Harmonie. En clair, il faut savoir se pardonner tous les jours, reconnaître ses erreurs, pardonner celles de l’Autre, communiquer verbalement et sexuellement, se câliner mutuellement, et vivre chaque instant comme s’il s’agissait de la première fois (voire de la dernière) que l’on se voyait. Il est important de se découvrir et de se redécouvrir, de se surprendre, afin de ne pas tomber dans la routine. Il faut redevenir "vierge", l’un pour l’autre, comme si l’on s’offrait l’un à l’autre à chaque rencontre, même quotidienne. Il convient de miser sur la qualité d'une relation à deux, de vivre un CDI  (Câlin à Durée Indéterminée), plutôt que de parier sur une quantité de conquêtes incontrôlables et éphémères en CDD (Câlin à Durée Déterminée), juste pour satisfaire la nature. L’Amour, c’est prendre conscience que l’Autre existe, et de tout ce que l’on peut lui apporter de bon pour le rendre heureux. L’Amour, c’est un Bonheur simple, gratuit, à portée de tout le monde, pour peu que l’on veuille bien se donner la peine de le vivre.


Cliquez sur l'image ci-dessus pour en savoir plus...

 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

PS : Jean Dorval dédicacera son ouvrage "Le Semeur de sentiments" au 1er salon du livre qui se tiendra au parc de loisirs du lac de la Madine en Meuse, du dimanche 24 au lundi 25 mai 2015. Il sera aussi au 6ème salon du livre "Boulay Bouq’in" en Moselle, le samedi 27 et le dimanche 28 juin 2015.