Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2019

Rapsodie en Absurdie (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Quai Vautrin

Embarquement Immédiat

Pour une Rapsodie en Absurdie

Au Son du Trompettiste-Marionnettiste

Lancé en Jazz-Machine

Orange sur Fond Noir et Cie

Le Transit vers les Voies Supérieures

De ce Monde est Annoncé

Impro-Visée Flirtant

Avec le Réchauffement-Climatique

Musique Maestro !

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Entre Rêve et Réalité (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Fenêtre sur Cour

Fenêtre Tout Court

Fenêtre sans Discours

Fenêtre Donnant sur Rien

Et sur Tout à la Fois

Fenêtre pour Disparaître à l’Improviste

Et se Réfugier Ailleurs

Dans un Monde-Parallèle

Entre Rêve et Réalité

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Paradise, A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Sans Feinte (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Ces Deux Lune-Brunes

Sont à l’Identique

Elles se Relient

Comme pour

Une Première-Fois

A Chaque Fois

Elles se Complètent

De Dunes en Brumes

En Lagunes-Perdues

Sans Crainte

Des Contraintes de l’Etreinte

En Empreinte sans Feinte

 

© Jean DORVAL, le 11 mai 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Nuages II (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Voyage sur les Flots-Célestes

Au gré de Tout et de Rien

Juste pour Finaliser l’Inutile

 

Musique de Chambre

Et de Chantre

Ouverture d’une Boîte d’Allumettes

A Craquer dans la Pénombre du Ciel

 

Cygne Noir Etirant son Signe

Se Déplaçant d’un Trait dans les Airs

Moire sur le Miroir du Soir

Berçant la Doulce Incertitude du Temps

Qui Poursuit sa Course

 

Rêve Bleu-Nuit

D’Eglantine-Sauvage Grimpant

Au Courant d’Air-Chaud Ascendant

Menant à la Prophétie de Nulle Part

 

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : A Landslide, Colourless Dream, House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Nuages I (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Nuages Insolents & Orgueilleux

Gonflés, Dorés, Adorés

Prêts à Craquer en Eté

A Déverser des Larmes d’Or

Sur la Terre Assoiffée

Vous Prenez Tout le Monde de Haut

Tout le Monde au Dépourvu

 

Nuages en Beau Panache-Volage

Eternuement du Ciel Poussif et Pensif

Au Soir d’Orage

Natif du Captif-Plaintif

Vous Vous Evaporez où Bon Vous Semble

Par Tous les Pores de la Voûte-Stellaire

Et Sur la Surface de la Terre

Vapeur en Ruisseaux des Cieux

Sans Peur et sans Reproche

 

Nuages en Soierie du Temps

Qui Passent, Défilent et Défient le Monde Entier

Vous n’en Finissez Plus de Vous Evader

De Parcourir, Recouvrir, avec de Grands Airs

La Planète Terre qui se Love

Dans vos Bras Comme dans une Echarpe

Vous êtes la Matière Grise de l’Humanité

Ronde et Féconde

La Malle des Indes en Mousson

De Milliards de Goûtes d’Eau en Suspension

 

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : House Of Clouds, Close to the Sea et Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Il y a Quelque Chose… (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Créer à Partir de Rien

C’est Inventer du Néant...

 

Il y a Quelque Chose

Dans le Cyberespace

Qui Provient d’Ailleurs

Un Espace qui est Tout Autre

Et que l’On Devine

Incarnation du Sensible-Néant

Invisible-Béant Echappant au Temps

Qui Passe et qui Trépasse

  

© Jean DORVAL, le 29 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Close to the Sea-Influx des Sad Lovers and Giants ; Marian de The Sisters Of Mercy ; When is the Future ? de VNV Nation ; et Resistance is Futile des Laibach ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

14/07/2019

La Lie (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Je Bois jusqu’à la Lie

Le Pinot-Noir de mes Souvenirs

Alors…

Le Chant de mes Racines me Revient

S’Ecoule en moi en Pente-Douce

Réchauffe mon Gosier-Assoiffé

En Entonnoir-béat

Le Programme de la Soirée ?

Chef !

Une Autre Tournée de Ciguë s’il vous plaît !

Je vais à la Rencontre du Blackfish

 

© Jean DORVAL, le 28 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Sleep (Is For Everyone) des Sad Lovers & Giants, et So In Love des OMD ; Face Up des New Order ; In A Manner Of Speaking de Martin L. Gore ; et Don't Believe des Simple Minds. Et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

LES NEWS POETIQUES D'LTC : LES PROCHAINS RENDEZ-VOUS DORVALIENS SONT...

jd e.jpg/// Jean DORVAL

poète lorrain

est en séance de dédicace : ///

 

///.1) Dimanche 21 juillet 2019

de 09h30 à 12h00

à l’Hôtel Ibis Styles Metz Gare

23 Avenue Foch

Renseignements°:

+33.3.87.66.81.11 &

www.accorhotels.com ///

 

///.2) Samedi 20 juillet 2019

de 10h00 à 19h00

à la Librairie Hisler Metz

1 rue Ambroise-Thomas

Renseignements :

+33.3.87.75.07.11. ///

 

/// Il y présentera ses recueils de poésie. ///

/// Jean Dorval est publié par :

Edilivre.com

et LaTourCamoufle.HautEtFort.com ///

/// BIENTOT D'AUTRES RENDEZ-VOUS,

BIENTOT... TRES BIENTOT... ///

 

12/07/2019

Noire-Sœur (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Noire-Sœur

Tu me Perds

Aux Vertus sans Limites

De ton Infinitif

Qui m’Ancre à la Lie de l’Humanité

 

Ta Nuit-de-Chine

Encre mes Yeux

Noircit mon Âme

Pour Mieux m’Etouffer

Au Festival de tes Passages

 

© Jean DORVAL, le 28 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après la chanson : Sleep (Is For Everyone) des Sad Lovers & Giants ; et la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

Je ne peux m’évader de ma Vie (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Je ne peux m’évader de ma Vie

Je cherche la Lucarne de mon Âme

Celle qui Donne des Ailes

 

La Lune-Blanche

Accrochée aux Branches

Sur l’Horizon s’Etire

Bouge frissonnante

 

Minuit qui Compte ses Etoiles

A Juste le Temps de les Saluer

Ronde Sombre Dansante

Piquée de Têtes D’Or

 

Dans le Silence-Parfait

Suspendues aux Feux-Follets

Embrassant l’Horizon

Les Cimes Nuageuses Rasent

Avec l’Ivresse d’un Instant de Bonheur

La Beauté Fragile de l’Eternité en Nocturales

 

Je cherche la Lucarne de mon Âme

Celle qui Donne des Ailes

 

© Jean DORVAL, le 26/04/2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Should Be Higher des Depeche Mode ; Less Than Human de The Chameleons ; Winning & I Can't Escape Myself du groupe The Sound ; Things We Never Did & Close to the Sea-Influx des Sad Lovers and Giants. Et d’après la poésie : la Nuit d’Alfred de Musset

La Déroute (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Il Passe sa Main

Dans ses Cheveux

Lui Glisse quelques Maux

A l’Oreille

Elle Apparaît, Disparaît

Il Ferme les Yeux

Le Tunnel n’en finit pas de Défiler

Il met ses Feux-de-Détresse

Klaxonne dans la Ville

Aucun Passant ne le Remarque

La Voiture ne Peut s’Arrêter

Elle continue sa Course Folle

A Tombeau-Ouvert

Grille tous les Feux-Rouges

Il aimerait faire le Coup de la Panne

Mais le Réservoir est Toujours plein

Sans Fin, il roule en Déroute

 

© Jean DORVAL, le 26 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Going Backwards et Freelove des Depeche Mode ; et Saw Something Dave Gahan

Idées Noires (1)

ltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

Il y a quelque Chose

Dans ce Regard

Un je sais quoi de Noir

Comme un Morceau de Basse

Qui Revient sans Cesse

 

J’ai du Mal à y Croire

Mais au Gris de l’Envie

Je te Vois

Dans le Miroir-du-Soir

Et je Sombre jusqu’au Bout

Jusqu’à l’Envie

 

Il est trop Tard

Mais Rien n’y Fait

Tu Restes à Côté de Moi

Mon Ombre…

 

© Jean DORVAL, le 26 avril 2019, pour LTC POésieltc poésie quand les mots d'outretombent.JPG

 

(1) D’après les chansons : Going Backwards et Freelove des Depeche Mode ; et Saw Something Dave Gahan