Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2018

LTC Kinéma présente : "THE SHOW MUST GO ON !" (1)

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

 

A la suite de l’avant-première mondiale, qui s’est déroulée à la SSE Arena de Wembley, à Londres, le 23 octobre dernier, les salles obscures hexagonales, depuis le 31 octobre, projettent Bohemian Rhapsody sur leurs écrans. Cette Toile de Bryan Singer, Made in England & America - dont le scénario d’Anthony McCarten est tiré de son histoire partagée avec Peter Morgan - d’une durée de 2h15, conte l’Aventure Queen, et de son Leader charismatique Freddie Mercury, en Mode Grand Show, de leurs débuts en 1970, jusqu’au concert historique caritatif, Live Aid, de Wembley, en 1985. Le tournage du film a commencé le 8 septembre 2017 à Londres. Le plateau pour tourner les Scènes époustouflantes du célèbre Live a été construit sur la base aérienne de Bovingdon, non loin de Hemel Hempstead, dans le Hertfordshire.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

 QUEEN : 4 Artistes, 1 Légende !

 

. QUEEN, UN(E) BAND(E) DE ROCK XTRA. - L’excentrique Chanteur Freddie Mercury, Farrokh Bulsara de son vrai nom (2) - dont la célèbre Avancée de Dents est mondialement connue - est interprété par Rami Malek. Freddie a choisi pour sa Formation, originaire de Londres, créée en 1970, un nom court, facile à retenir, pompeux et irrévérencieux à la fois, signifiant Reine, et Homosexuel, en argot britannique. Chaque Musicien du Band est choriste. Brian May (interprété par Gwilym Lee) est le guitariste. On ne présente plus sa célèbre Guitare : la Red Special. Roger Taylor reste l’indéboulonnable batteur (interprété par Ben Hardy). Ces deux Musiciens viennent initialement du Groupe Smile. Le bassiste John Deacon (interprété par Joseph Mazzello) les rejoint en 1971.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

Le 45 Tours de Bohemian Rhapsody :

Un véritable accouchement collectif ! 

 

. UN TUBE PLANÉTAIRE ET QUEEN REJOINT LES ÉTOILES. – Bien sûr, on connaît, entre autres, des Queen : Somebody to Love, We Will Rock You, Another One Bites the Dust, Want to Break Free, Radio Ga Ga, Don't Stop Me Now, et le fameux, We Are the Champions. Mais, la Playlist des Fans de Queen ne se réduit pas à ces quelques Musts… Bohemian Rhapsody – d’où le titre du film –  écrit par Freddie, en 1975, propulse le Groupe sur le devant de la Scène Musicale Mondiale, en imposant un Style nouveau. C’est le Title phare de l’Opus A Night at the Opera. Une Chanson qui casse toutes les conventions, à l’époque. Sa durée de 6 minutes dépassant les 3 minutes habituelles sur les ondes radios, elle se compose en plusieurs parties : une intro, des impros, une ballade atypique, des effets-spéciaux "faits maison", des voix stridentes, des sonorités Hard-Rock, mais aussi plus calmes, etc. Un Vinyle se voulant résolument Progressive-Rock, et surtout libre, dont le coût exorbitant, encore inconnu à ce jour, a provoqué le divorce entre le Groupe et son producteur, Ray Foster, d’EMI.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

Freddie Mercury : Une Bête de Scène.

 

. RAMI MALEK EST FREDDIE MERCURY. - Au départ du projet, Sacha Baron Cohen doit se mettre dans la peau de Freddie Mercury. Mais, il y renonce vite, car les membres du Groupe ne veulent pas de lui au Casting, à cause de sa réputation de comique ; et suite à des divergences. Eux veulent faire un film tous publics, familial. Lui veut un film pour adultes, centré exclusivement sur la vie du Chanteur Gay. Ce qui évidemment ne leurs plaît pas, car ils estiment, à raison, qu'ils ont autant leur place dans ce Biopic, que le défunt Artiste. Rami Malek est finalement engagé. Il campe, alors, un sublime Freddie Mercury, jusqu’aux ses mimiques et sa gestuelle si particulières. Marc Martel - le sosie vocal de Freddie Mercury - le double, en post-production, sur certaines scènes de chant. Rami dans Bohemian Rhapsody devient, à n’en pas douter, Freddie Mercury ; l’Icône Rock anticonformiste, ayant révolutionné la Music. Un immigré Parsi - inconnu, mais ambitieux, nommé Farrokh Bulsara, étudiant en art, travaillant comme bagagiste à l'aéroport de Londres-Heathrow, qui va voir sa vie changer à jamais par un concert, dans une petite boite de nuit - devient une Légende, Freddie Mercury, la Star Paillettes, Lights & Drugs, dont les excès vont provoquer la séparation momentanée du Groupe Queen. Un Band qui fêtera son Retour triomphal lors du Live AID.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

Freddie et Mary : Un Amour impossible et... Éternel.

 

. UNE DISTRIBUTION DES SECONDS RÔLES QUI ASSURE UN MAX. - Lucy Boynton incarne délicieusement Mary Austin, la compagne de longue date de Freddie qui aime le travestir, et qu’il épouse ; et Aaron McCusker, Jim Hutton, le petit-ami de Freddie Mercury. Mike Myers, célèbre pour ses Sagas, Austin Powers et Wayne's World, quant à lui, prend les traits du producteur de musique Ray Foster, d’EMI. On se rappelle que Mike Myers et ses compères de Wayne's World reprenaient en chœur, Bohemian Rhapsody, dans une scène d’anthologie, du premier volet de 1992.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie 

 Bohemian Rhapsody : Une Révolution Musicale.

 

. UNE FIN DE TOURNAGE HEUREUSE MALGRÉ… - Le 5 décembre 2017, le réalisateur Bryan Singer est renvoyé du tournage de Bohemian Rhapsody. Pour la Prod, à cause des absences répétées du cinéaste qui provoquent de trop nombreuses interruptions. Les représentants de Singer, eux, évoquent des "problèmes de santé." Dexter Fletcher est chargé de terminer le film. Lié au projet depuis décembre 2013, il n'a plus que deux semaines pour être dans les temps. John Ottman, fidèle collaborateur de Bryan Singer, compose la musique du film. Une BO contenant plusieurs titres du groupe Queen et des enregistrements inédits - dont cinq chansons jamais publiées venant du concert de 21 minutes de Wembley - sortie en CD audio chez Virgin Universal/Hollywood Records. Un album téléchargeable sur Internet depuis le 19 octobre 2018, dont une version vinyle est prévue pour février ou mars 2019.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

 Freddie, Brian May & la Red Special.

 

. UNE RÉALISATION AVEC QUELQUES DÉFAUTS… Pour une grande partie des critiques de Cinéma, le scenario n’est pas assez complet et détaillé. Mais se doit-il de tout raconter ? Il faut bien faire des choix, certes partiaux, sinon le film n’aurait jamais eu de fin. De même, cette Biographique semble parfois trop lisse. Mais ne vise-t-elle pas un large public ? En septembre 2010, Brian May, guitariste de Queen, ne révélait-il pas à la BBC, qu’elle allait être consacrée au groupe et à Freddie Mercury, et se focaliser uniquement sur la période qui trouve son apothéose avec le Live Aid, et ce, sans évoquer les dernières années de Mercury, mort du SIDA en 1991 ? Par contre, il est vrai qu’au début, cette Toile tombe un peu trop dans le Biopic-type, pur et dur, en faisant défiler à l'écran des listes de villes-concerts, presque interminables et barbantes, même sur une tonalité psychédélique.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

Freddie Mercury est devenu Immortel.

 

… VITE OUBLIES. – Comme le souligne Graham King, producteur britannique établi à Hollywood - soutient inconditionnel du film dès le début - dans un article paru dans Variety, le 27 avril 2012, intitulé malicieusement King courts Queen (Le Roi courtise la Reine) : "J'ai toujours été un grand fan et c'est une histoire qui n'a jamais été contée." N’est-ce pas finalement ce qui compte le plus ? Un Film qui, dans tous les cas, donne à chacun sa dose survitaminée de Mercury et de Queen, de Queen et de Mercury. Un Bonheur pour les yeux et les oreilles qui révèle une véritable Performance, Celle de Rami Malek ; grâce à qui, on redécouvre (ou découvre) la vie exceptionnelle d’un Artiste, continuant d’inspirer du Ciel des Artistes-outsiders. Une Bio-Musicale qui permet à tous ses Fans de garder la tête dans les Etoiles, même après être sortis du Cinéma. Durant les répétitions pour le Live Aid de Wembley, Freddie, affaibli, apprend qu'il est atteint du SIDA, et se confie aux Membres du Groupe. Cela ne l’empêchera pas, sur Scène, le 13 juillet 1985, de tout donner à son Public, en totale Communion avec lui. Une Sortie de Scène, d’un Artiste Majeur, pleine de panache, majestueuse, mémorable et unique, qui le rend Immortel. C’est pourquoi : "The Queen is not dead ! And The Show Must Go On !"

 

© Jean DORVAL, le 03 novembre 2018, pour LTC Kinéma.

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

 

Infos+ : QueenOnline.com

 

Sources documentaires :

Allocine.fr, Wiki/Queen, Qwant.com,

LaCoccinelle.net  et Youtube.com

 

Notes : (1) Traduction : "Le spectacle doit continuer !" (2) Freddie Mercury était d’origine Parse, un peuple de Perse, venu de l’actuel Iran, de confession dérivée du Zoroastrisme, installé principalement en Inde.

 

bohemian rhapsody,le film,freddie mercury,queen,en guerre,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,charlie chaplin,bohemian rhapsody : the movie

 

LTC KINéMA CONSEILLE DE VOIR...

jean dorval pour ltc kinéma

06/06/2018

LTC Kinéma présente : "Quand la crise économique organisée provoque un Sursaut Salvateur du Monde Ouvrier…"

 

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon

 

. Un Pamphlet Social Dénonciateur Objectif. - Le film dramatique français "EN GUERRE", coécrit, coproduit et réalisé par Stéphane Brizé, sorti en 2018, d’une durée d’1h52, avec dans les rôles principaux, Vincent Lindon (dans le rôle principal), Mélanie Rover et Jacques Borderie (deux acteurs non professionnels), a été en compétition au Festival de Cannes 2018. C'est le quatrième film de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon, après Mademoiselle Chambon, Quelques heures de printemps et La Loi du marché. Ce Petit Bijou Social, Solidaire et Fraternel, dénonce l’exploitation et l’abandon du Monde des Ouvriers par certains patrons, de moins en moins exemplaires socialement parlant, voire hors-la-loi. Il prend aux tripes, tel un Cri d’Alarme, un Plaidoyer sans Concessions, dans lequel se reconnaissent des millions d’Ouvriers, sans Boulot en France et dans le Monde ; suite aux plans de licenciements abusifs et massifs, dont ils sont victimes depuis des décennies. Une Histoire qui n’est pas sans rappeler, Celles des Sidérurgistes Lorrains de Florange, des 1.120 Contis de Clairoix, etc. qui "dégraissés" par la "courbe dictatoriale, irréaliste, injustifiée, insolente et sans fin de la croissance d’entreprises hyper-bénéficiaires" ont perdu leurs Emplois.

 

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon

 

. Une Histoire Sociale (malheureusement) comme les Autres. – Le film entre rapidement dans le vif du sujet. Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés majoritaires (départs anticipés à la retraite, baisse et gel des salaires, etc.), un bénéfice record de leur entreprise, et des profits mirifiques distribués à la pelle à des actionnaires minoritaires, égoïstes et privilégiés, qui n’en ont jamais assez sur leurs comptes en banque ; la direction de l’usine Perrin Industrie - propriété d’une Multinationale allemande, dont le PDG est confortablement installé dans une des tours d’ivoire d’un grand centre financier mondialiste - décide, contre toute attente, de fermer définitivement le site, et ce, pour le délocaliser sous d’autres cieux fiscaux plus cléments et faire de plus importants bénéfices. Là, où la main d’œuvre est encore moins chère. Les Ouvriers se trouvent alors pris dans la tourmente mortifère du "village planétaire ultralibéral". Accord bafoué, promesses non respectées, les 1.100 Salariés - emmenés avec panache par leur porte-parole Laurent Amédéo (magnifiquement incarné par Vincent Lindon) - refusent cette décision inique, brutale, et vont tout faire pour tenter de sauver leurs Emplois. Qui payera leurs crédits, qui nourrira leurs enfants, etc. quand ils seront à la rue ? Leur Droit au Travail est bafoué !

 

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon

 

. Le Droit au Travail est un Droit Fondamental. – Les textes ne manquent pas pour réaffirmer le Droit de Travailler, le Droit de Vivre de son Travail. La loi du 19 mars 1793 stipule : "Tout homme a droit à sa subsistance par le travail s'il est valide ; par des secours gratuits s'il est hors d'état de travailler. Le soin de pourvoir à la subsistance du pauvre est une dette nationale." De même, l'article 21 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1793 affirme : "Les secours publics sont une dette sacrée. La société doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d’exister à ceux qui sont hors d’état de travailler." Le Droit au Travail a ensuite été proclamé dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948, dans son Article 23 : "Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage." Un Droit repris dans l'Article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948. De plus, la Constitution de 1946 affirme : "Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi", Droit qui est repris dans la Constitution de 1958 qui fonde les bases de la Ve République. Enfin, dans la décision n° 85-200 DC du 16 janvier 1986, le Conseil Constitutionnel a affirmé qu’il appartient au Législateur "de poser les règles propres à assurer au mieux le droit pour chacun d’obtenir un emploi en vue de permettre l’exercice de ce droit au plus grand nombre d’intéressés." L'Agence Nationale Pour l'Emploi (ANPE), créée en 1967, découle de ce principe.

 

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon

 

. "C’est la Lutte Sociale, groupons-Nous et luttons !" - L'Histoire du Combat de ces 1.120 Ouvriers, qui s’opposent à la stratégie financière d'une Multinationale Toute-Puissante, montre jusque dans les coulisses du Conflit, les Stratégies Collectives à adopter en de telles circonstances dramatiques, les Talents de Négociateurs Opiniâtres à déployer au bon moment au Service de Tous (Ensemble) sur le Terrain Social, etc. afin d’essayer de déjouer TOUS les pièges du Système, avec Bon Sens, et surtout Courage ! C'est la naissance d'une Vague Humaine Révoltée Résolue, qui grossit jour après jour, contre vents et marées, et fait Front Social Commun. Une Tribu d’Ouvriers qui confrontée à l'adversité, à un défi immense, tente de Survivre dans un monde hyper-hostile. Le rôle important (et le manque de concertation) des Syndicats est ici, une fois de plus, souligné ; comme la division des Ouvriers (les jusqu’au-boutistes contre les vendus). Des tergiversations non-constructives qui font le bonheur de leurs adversaires et des pouvoirs publics jouant sur les deux tableaux. Le Monde Ouvrier seul face à la violence d’une Multinationale gourmande et subventionnée ? Un conflit tendu type qui (malheureusement) ne se généralise pas seulement qu'en France… Il faut pour s’en convaincre suivre l’Actu des chaînes d’info en continu. Le Monde des Ouvriers, des Oubliés, des Petits, des Exclus du Travail, des En-Bas de l’Échelle Sociale et des Laissés-pour-compte de la société capitalistique, crève en direct. "Silence on tourne !"

 

© Jean DORVAL, le 23 mai 2018, pour LTC Kinéma.

jean dorval pour ltc kinéma

Infos+ : Wiki/En_Guerre_(le film)

  

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon

 

en guerre,le film,stéphane brizé,vincent lindon,downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,tc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,e festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur

20/01/2018

LTC Kinéma annonce...

downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,

Downsizing : Petits formats, grands espoirs !

 

. Un film 5 étoiles à 90 millions de Dollars. - Alexandre Payne qui a déjà réalisé The Descendants en 2011 - une comédie douce-amère sur un père (interprété par George Clooney) qui essaie de reconstruire sa famille, après l’accident de sa femme - mais aussi l’émouvant Nebraska en 2013, nous a livré le 10 janvier dernier sa nouvelle comédie intitulée : Downsizing (Réduction de taille). Ce pur produit de la Paramount, dont la BO balance d’emblée Once in a Lifetime des Talking Heads, initié en 2009, d’une durée de 2h16, en VOST (anglais, espagnol, islandais et norvégien), est un petit bijou mêlant intelligemment la Science-Fiction et l’Écologie. Il s’agit du plus cher film du réalisateur, dont la dépense est estimée dans une fourchette allant de 65 à 90 millions de Dollars. Classé, à juste titre, cinq étoiles par la critique de presse Sophie Benamon de Studio Ciné Live, ce film est tout simplement pour elle : « Un petit Damon pour un grand Payne. Une satire sociale réussie sous forme de SF. »

. Quand Gulliver écolo veut sauver la Terre. - Dans un futur proche, afin de lutter contre la surpopulation et la surconsommation, freiner le réchauffement planétaire et la fonte de la glace des pôles, qui laisse s’échapper d’importantes quantités de méthane, prémisses à l’extinction des humains, des scientifiques mettent au point le Downsizing. Ce processus permet de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm, ce qui diminue considérablement leurs besoins, leurs déchets et donc leur impact sur l’Environnement.

. Juteuse réduction de corps. - Mais, la réduction de la taille des humains donne, en fonction de leur richesse dans le Monde grandeur nature, un équivalent-consommation dans le Monde réduit, très favorable, transformant ainsi les milliers de dollars de leur compte en banque en millions de dollars ; démultipliant leur pouvoir d’achat, leur niveau de vie, et donc leur envie de Dolce Vita et de Farniente.

downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie

La rencontre entre Paul et Ngoc Lan marque

le début d'un Bonheur simple...

. Toujours les riches contre les pauvres. - Cette promesse d’un avenir meilleur va très vite convaincre 3% de la population mondiale - les très riches - à franchir le pas. En parallèle, certains pauvres (la minorité) acceptent la réduction de leur taille pour devenir plus facilement des clandestins dans les pays riches ou sont réduits de manière arbitraire au silence par des pouvoirs dictatoriaux. Dans tous les cas, chacun garde sa place dans l’échelle sociale du modèle réduit du Monde, et dans ses nombreuses Cités-Lilliput, telle Leisureland.

. Un casting et des personnages taillés sur-mesure. - Paul Safranek (Mat Damon) et son épouse Audrey (Kristen Wiig) désirant abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska) se lancent dans cette Aventure modèle réduit qui va changer à tout jamais leur existence. Paul Safranek, qui finalement ne sera pas rejoint par sa femme, va devoir s’adapter seul à ce Nouveau Monde. Il y rencontre Ngoc Lan Tran (Hong Chau). Ces deux personnages en quête de réalisation - lui, l’ancien ergothérapeute réduit à faire de l’accueil téléphonique, à qui rien ne réussit ; elle, la dissidente politique, clandestine, femme de ménage engagée dans le bénévolat social, et handicapée suite à l’amputation de sa jambe gauche - vont former une véritable symbiose. En parallèle de ce duo de choc, il est à noter le très beau rôle médian joué par Christoph Waltz (Dusan Mirkovic dans le film) - le trublion, l’empêcheur de tourner en rond, du scénario – qui incarne un personnage déjanté prenant la Vie comme elle vient. Cet attendrissant fêtard, trafiquant à ses heures perdues, a au bout du compte de la morale et de l’humanité, va transformer la Vie de Paul et de Ngoc Lan en les plaçant sur le Chemin de l’Amour.

downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie

Dusan déguste la Vie... et tout lui sourit !

. XXL contre Miniatures. - In fine, une toile qui pèse le « pour » et le « contre » de l’American Way of Live, dont les qualités n’ont d’égal que les travers ; et ce, quelque soit la taille de l’environnement où elle se développe. Elle pose aussi le problème des communautarismes qui déchire toujours la société américaine (et le Monde...) : les Hommes de taille normale, contre les hommes de petite taille ! Alors, les humains de 12 cm, des étrangers comme les autres ? Rien n’est (malheureusement) plus certain !

 

© Jean DORVAL, le 20 janvier 2018, pour LTC Kinéma.jean dorval pour ltc kinéma

downsizing le film,alexandre payne,mat damon,kristen wiig,hong chau,science-fiction,écologie,

08/02/2014

"SOLOMON NORTHUP : UN HOMME (libre) RENDU ESCLAVE PENDANT 12 ANS."

 solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans

 solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

Sorti sur les écrans cinématographiques français le 22 janvier dernier, le drame historique, britannico-américain, en VOST, d’une durée de 133 minutes, "Twelve Years A Slave" (typographié "12 Years A Slave" pour mieux souligner la durée de la servitude du héros de cette histoire vraie ; traduction en Français : "Douze Ans d’Esclavage") est produit par Regency Enterprises, Film4, River Road Entertainment et Plan B Entertainment, et distribué par Fox Searchlight Pictures (États-Unis d’Amérique) et Mars Distribution (France). Comparé avec d'autres drames épiques d'une veine similaire, comme "La Liste De Schindler" (1993) ou "La Passion Du Christ" (2004), qui sont devenus des succès au box-office, malgré la gravité respective de leurs sujets, ce film est réalisé par Steve Rodney McQueen dit "Steve McQueen II" qui a déjà remporté la Caméra d'or au Festival de Cannes 2008 pour son film "Hunger". solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans"12 Years A Slave" est un magnifique long-métrage tiré des mémoires de Solomon Northup. A la Prod, on retrouve Brad Pitt, Dede Gardner, Jeremy Kleiner, Bill Pohlad, Steve McQueen II, Arnon Milchan et Anthony Katagas. Cette Toile présentée pour la première fois au festival du film de Tellurique (USA), le 30 août 2013, a reçu un accueil enthousiaste des critiques et fait déjà office de favori dans la course aux Oscars 2014, où elle est nommée dans neuf catégories, dont celle du meilleur film. Au casting, on retrouve dans les rôles principaux : Chiwetel Ejiofor dans le rôle de Solomon Northup ; Michael Fassbender est Edwin Epps ; Benedict Cumberbatch : William Ford ; Paul Dano : John Tibeats ; Paul Giamatti : Theophilus Freeman ; Scoot McNairy : Brown Garret ; Lupita Nyong'o : Patsey ; Adepero Oduye : Eliza Quvenzhané ; Sarah Paulson : Maîtresse Epps ; Brad Pitt : Samuel Bass ; Michael K. Williams : Robert Scoot ; Alfre Woodard : Maîtresse Shaw ; Chris Chalk : Clemens ; Taran Killam : Hamilton ; et Bill Camp : Radburn.solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 anssolomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

SECRETS DE TOURNAGE…

La Distribution de ce petit bijou cinématographique est "faite sur-mesure". Adam Stockhausen en assure la direction artistique. Avec un budget de 20 millions de dollars, le tournage du film débuté fin juin 2012 à La Nouvelle-Orléans, dure sept semaines et se termine le 13 août 2012. Les décors sont confiés à David Stein. solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la libertéAfin de diminuer les coûts de production, le tournage se déroule principalement dans l'agglomération de La Nouvelle-Orléans, notamment dans la Paroisse de Red River, située au Nord de l'État de Louisiane, à proximité de la zone géographique où Solomon Northup a été esclave ; et dans des sites historiques du Vieux Carré Français de La Nouvelle-Orléans : le "Columns Hotel" et la célèbre maison "Madame John's Legacy". Quatre plantations de coton "Antebellum" (ce qui veut dire en activité avant la Guerre de Sécession, qui dura de 1861 à 1865) sont utilisées comme décor naturel dans ce Vieux Sud pour les besoins du film : "Felicity", "Magnolia", "Bocage" et "Destrehan". solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ansLa cotonnerie "Magnolia", située près de la ville de Natchitoches et du Lac Sibley, est la plus proche du lieu du martyr de Northup. Le directeur de la photographie, Sean Bobbitt, cadreur principal du film, tourne "12 Years A Slave" en format 35 mm avec une résolution de 2.35:1 grâce à deux caméras Arricam : la LT et la ST ; un format d'image particulièrement adapté aux films d'époque. L’écran large 2.35 quant à lui illustre au mieux la nature épique du sujet du film : l'endurance surhumaine à l’inhumanité. Par contre, McQueen II n’a pas utilisé volontairement un style visuel "désaturé" rappelant trop un documentaire. solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la libertéIl s'inspire du peintre espagnol Francisco de Goya dont les tableaux représentent à la perfection la violence et la torture humaine, tout en restant des chefs-d’œuvre picturaux [cf. "Dos de Mayo" ou "La Charge des Mamelouks" (1814) et "Tres de Mayo" (1814)]. Le montage du film est fait par Joe Walker ce qui ne gâche rien.solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté Avec un délai de huit semaines pour créer les costumes, Patricia Norris, responsable des costumes - qui collabore entre autres avec Western Costume (le Costumiers des principaux studios de cinéma californiens) - a illustré au mieux, selon les vœux du réalisateur, le temps qui passe sur une période de 12 ans et l'exactitude historique des vêtements en s’inspirant de personnages pris dans l'art du XIXe siècle (Peinture de genre, Naturalisme et réalisme, Impressionnisme américain, etc.). solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la libertéElle se sert d’une palette de couleurs proche par sa variété de celle de la Nature afin de créer plus de 1.000 costumes ; utilisant également des vêtements ayant réellement appartenu à des esclaves. La bande originale du film quant à elle est composée par Hans Zimmer, avec des arrangements au violon de Nicholas Britell, joués par Tim Fain. Elle comprend également quelques morceaux de musique classique, comme le "Trio à cordes en si bémol majeur, D. 471" de Franz Schubert ; de folk américain, tel "Run Nigger Run" de John et Alan Lomax ; et d’artistes comme John Legend, Alicia Keys, Chris Cornell et Alabama Shakes.

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

 solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans

 solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

UN SCéNARIO S’INSPIRANT D’UN LIVRE REDéCOUVERT PAR LA FEMME DE MCQUEEN II.

Le réalisateur Steve McQueen II fait la connaissance du scénariste du film John Ridley, en 2008, au cours du visionnage de son film intitulé "Hunger", à la Creative Artists Agency. Il lui parle alors de son intention de faire un film sur la période de l’esclavage aux États-Unis d’Amérique, avec un personnage principal dont la relation avec le commerce des esclaves n'est pas immédiatement évidente. Après plusieurs semaines de travail, les deux hommes ne parvenant pas à ébaucher un scénario, c’est finalement la femme de McQueen II qui redécouvre l’autobiographie de Solomon Northup "Douze Ans d'Esclavage" ("Twelve Years A Slave") publiée en 1853. Un livre qui sidère totalement le réalisateur. solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ansHabitant Amsterdam - où Anne Frank est une héroïne nationale - il compare immédiatement ce témoignage poignant au "Journal d'Anne Frank", mais… écrit presque un siècle plus tôt. Il s’investit alors passionnément avec Ridley dans l’adaptation cinématographique de ce récit sur l’esclavage. Pour retranscrire le langage et les dialectes de l'époque, et celui de la région où le film se déroule, il engage le linguiste, Michael Buster, pour faire "coller" les répliques à la réalité. De ce fait, la variété des dialogues oscille entre le style d'écriture et le langage parlé du XIXe siècle, et les textes de la Bible du Roi Jacques. Buster ne sachant pas comment parlent les esclaves dans les années 1840, a tout simplement utilisé des expressions rurales du Mississippi et de la Louisiane pour les personnages d’Ejiofor et de Fassbender. Pour Benedict Cumberbatch, il puisé son inspiration dans le parlé de la haute société de La Nouvelle-Orléans des années 30. Ensuite, il a travaillé avec Lupita Nyong'o - d'origine kényane et ex-étudiante de Yale - jusqu'à ce qu'elle ait un parfait accent américain.

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté  

 

INFO+ : http://bd.casterman.com

  solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

UNE HISTOIRE D’HOMME (libre) DEVENU ESCLAVE.

Ce film raconte une des nombreuses pages sombres de l’Histoire des Etats-Unis d’Amérique (esclavage des Afro-américains, génocide des Amérindiens, etc.). En 1841, Solomon Northup, originaire de l’État de New York, vit avec sa femme et leurs deux enfants à Saratoga Springs. Il gagne sa vie en tant que charpentier et joueur de violon. Un jour, il est abordé par deux prétendus artistes qui finissent par le droguer, l’enlever, l'enchaîner et le vendre comme esclave à un négrier du Sud. Northup est alors envoyé par bateau à La Nouvelle-Orléans, où on le renomme "Platt" avant de le vendre au propriétaire d'une plantation…

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

NORTHUP EST LE SYMBOLE DE LA CAUSE DES AFRO-AMéRICAINS OUBLIéS DE L’HISTOIRE OFFICIELLE.

Un an après "Django Unchained" de Quentin Tarantino, le film militant "12 Years A Slave" remet en avant une revendication légitime de la Cause Noire : le Droit au Devoir de Mémoire pour les Afro-américains victimes de l’esclavage. Mais, cette fois-ci, aucune polémique et aucune contestation ne sont possibles, car le film de McQueen II est l'adaptation fidèle d'un "récit historique d’esclave", celui de Salomon Northup, et non une fiction ! Ce bestseller s’est vendu à 30.000 exemplaires rien que dans les années précédant la Guerre Civile Américaine. Même Spike Lee, activiste de l’exclusivité de la Cause des Afro-américains, ne pourra pas y mettre son habituel grain de sel, puisque ce film est réalisé par McQueen II, un homme de couleur - britannique certes – mais connu pour son tempérament apaisé, et décoré de la fameuse "CBE" (Most Excellent Order of the British Empire). Ce talentueux réalisateur donne comme trame de fond à son film : la dénonciation de l’esclavagisme. Pour ce faire, solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ansil sait prendre le recul nécessaire, afin de rester objectif, rendre compte fidèlement, et de manière circonstanciée, de la vie des esclaves du XIXe siècle dans les plantations de coton (une main d’œuvre gratuite, taillable et corvéable à merci...). Son regard sur le Martyr des Afro-américains est brutal, douloureux, viscéral, implacable, réaliste et sans concession. Spécialiste des sujets qui dérangent mis à l’écran, comme le radicalisme politique ("Hunger" en 2008) et l’addiction au sexe ("Shame" en 2011), McQueen II met en scène, sans tabou, son nouveau film ; une aventure individuelle et à la fois collective. Un plan de ce film symbolise particulièrement sa démarche. Reconnu "coupable" de s’être défendu physiquement d'un contremaître blanc voulant le tuer, Northup se retrouve pendu à une corde, avec juste ce qu’il faut d’adhérence au sol pour que, sur la pointe des pieds, étouffant sans expirer, pataugeant dans la boue, il agonise lentement dans d’atroces conditions. Le réalisateur filme cette scène sadique de torture ordinaire (à cette époque) par le biais d'un terrible plan-séquence en fixe, dont le très large spectre irradie toute la souffrance de ce malheureux être humain persécuté injustement, à l’image du Christ, par des "êtres" inhumains (se croyant "supérieurs"... ). Au début Northup, seul, occupe une position centrale dans l’image. solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ansIl tente de survivre au prix d’interminables et insoutenables soubresauts. Puis, l’écran se remplit d’esclaves frappés d’une "indifférence-amnésique" ; les adultes vaquant à leurs occupations quotidiennes et les enfants jouant et riant comme si de rien n’était. Cette scène-clé là, à elle seule, symbolise toute la puissance du film : la cruauté de certains blancs et la résignation des Afro-américains devant l’inéluctable, la pire exploitation de l’homme par l’homme, l’esclavage. Si le réalisateur condamne totalement ce honteux système, il nuance cependant son jugement en fonction du degré d’implication des individus qui y collaborent. Par exemple, il marque une différence de traitement dans son scripte entre entre William Ford (le premier maître de Northup), fervent Protestant, soupçonné d’humanité, choisissant la passivité, et Edwin Epps (le second maître de Northup), cruel, névrosé, violant et violentant SA "meilleure ouvrière forcée".solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté Par ailleurs, il souligne au passage, l’indifférence de Northup, lui-même, envers ses semblables maltraités (un flash-back évocateur le rappelle…) lorsqu’il était un homme libre (et donc pas concerné par l'esclavage). Par ailleurs, "12 Years A Slave" se fait l’écho du film français "Vénus Noire" (la "Vénus Hottentote" livrée au racisme des bas-fonds) du réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche ("La Vie d’Adèle", etc.) en restant froidement factuel. McQueen Il cicatrise ainsi le passé en s’ouvrant au présent et à l’avenir, avec un regard neuf de paix et de pardon. L’universalité de ce film est confortée tant par les critiques de cinéma que par le public, et par LA Performance unique des acteurs ; notamment Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender et Lupita Nyong'o ("La Révélation du film" pour laquelle on espère au moins un Oscar en mars 2014).solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté McQueen II compare la démarche d'Ejiofor, pleine de sagesse, de classe et de dignité, à celle d'un Sidney Poitier ou d’un Harry Belafonte, précurseurs en la matière. Ce film selon "The New Yorker" est "de loin le meilleur film jamais réalisé sur l'esclavage en Amérique." Richard Corliss dans "Time Magazine" rajoute même que "le film de McQueen est plus proche de son sujet que d'autres films-exposés sur l'esclavage des années 1970 comme « Mandingo » ou « Goodbye Uncle Tom ». (…) McQueen n'est pas un sensationnaliste à bas prix, mais un artiste impitoyable". Il va jusqu’à faire un parallèle entre l’esclavagisme des Etats du Sud Américains et la barbarie de l'Allemagne nazie. Dans tous les cas, le film prouve que le racisme reste d’une insupportable bestialité. Enfin, "Entertainment Weekly" affirme à raison que "12 Years A Slave" "nous fait voir le plus grand péché de l'Amérique avec les yeux grands ouverts." Ce film, aux scènes souvent insoutenables, compense l’inhumanité de son sujet par l'humanité de sa réalisation. Chiwetel Ejiofor campe un Solomon plus vrai que nature, avec une incommensurable force intérieure qui rayonne sans jamais éclipser le cauchemar muet quotidien d’un esclave ; considéré (à tort) comme "un bien meuble" ou comme "une bête de somme" à partir d’interprétations farfelues de la Bible.solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans Ce grand moment cinématographique - alors que les Etats-Unis d’Amérique s’érigent partout en donneurs de leçon de Démocratie, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale – inspire la modestie. Il a le courage de remettre les pendules de l’Histoire à l’heure. Il dénonce avec ferveur la banalisation du mal et de la terreur infligés jusqu’aux tréfonds de l’âme des esclaves enchaînés, fouettés, la chair à vif. Ce film est aussi pédagogique. Il commémore toutes les atteintes aux Droits de l’Homme remontant à cette époque, et reprécise l’importance pour tous les hommes d’être libres et égaux en Droits.solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté En cela, l’esclavage est une contradiction et une affront au Mythe Franc-maçonnique Fondateur de l’Amérique, qui se voulait un parfait alliage entre "Symphonie du Nouveau Monde" et Démocratie Pour Tous. La Signature audio-visuelle de Steve McQueen II met en exergue la relation torturée entre maître et esclave. En incarnant la Cause Afro-américaine Chiwetel Ejiofor, dans le rôle de Solomon Northup (un concept appelé "the hero problem"), devient un héros plus crédible, plus proche du public. Il s’érige en porte-parole des millions de victimes innocentes de l’esclavage, honteusement oubliées de l’Histoire, et dont on commence seulement à parler. Grâce à ce film, personne ne peut plus dire qu’il ne sait pas.solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté Chacun peut s’imaginer ce qu’est "être un esclavage", se retrouve dans la peau de Northup ; un homme extraordinaire, et ordinaire à la fois, qui échappe miraculeusement au système de haine qui tente de l’asservir. Cette leçon de Vie fait prendre conscience que la seule couleur qui doit compter pour un être humain, ce n’est pas la couleur de sa peau, mais la couleur de son cœur. Cette couleur que chaque être humain a en lui, est la même pour tous devant l’Éternel : elle est multicolore comme l’Amour du Prochain. Un film qui invite donc à dénoncer toutes les formes d’esclavagisme et de racisme passées et présentes, et à se poser la question : à quand un Nuremberg de l’Esclavagisme ? Et Abraham Lincoln de conclure : "Si l'esclavage n'est pas mauvais, rien n'est mauvais."

© Jean DORVAL, le 07.02.2014, pour LTC Kinéma.

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

 

 

 

 

 

Source documentaire : http://fr.wikipedia.org et "Caméo Nancy & Metz" de Janvier 2014.

solomon northup : un homme (libre) rendu esclave pendant 12 ans,vost,12 years slave,de steve mcqueen ii,avec,chiwetel ejiofor,michael fassbender,brad pitt,lupita nyong'o,un film contre l'esclavage,le devoir de mémoire,pour la cause noire,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

INFO+ sur d'autres formes d'esclavage...

02/02/2014

LA SCéANCE DE KINéMA(d'LTC).

ligne verte 2.jpg

Attention : Film interdit aux moins de 12 ans.

 


Paul Edgecomb, pensionnaire centenaire d'une maison de retraite, est hanté par ses souvenirs. Gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain en 1935, il était chargé de veiller au bon déroulement des exécutions capitales en s’efforçant d'adoucir les derniers moments des condamnés. Parmi eux se trouvait un colosse afro-américain du nom de John Coffey, accusé du viol et du meurtre de deux fillettes. Intrigué par cet homme candide et timide aux dons magiques, "un Miracle de Dieu", Edgecomb va tisser avec lui des liens très forts. Ce film de l'An 2.000, réalisé par Frank Darabont - avec dans les rôles principaux : Tom Hanks (Paul Edgecomb) et Michael Clarke Duncan ("Saint" John Coffey), est un véritable plaidoyer contre la peine de mort. Passionnément Humain, à voir !

JD pour LTC Kinéma.

 

 

 

 

INFO+ : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Ligne_verte_le_film

28/01/2014

ACTUELLEMENT SUR VOS éCRANS !

jean dorval pour ltc kinéma

jean dorval pour ltc kinéma    20 feet from stardom,bande annonce,(documentaire - 2013),une très bonne nouvelle pour les moins de 14 ans : en 2014 la pl,la bouleversante histoire vraie de philomena et anthony lee,philomena,le réalisateur stephen frears,sophie kennedy clark,judi dench,steeve coogan,12 years a slave,by steve mcqueen (ii),chiwetel ejiofor,michael fassbender,benedict cumberbatch,nymphomaniac volume 1,le film,rammstein,de lars von trier,actuellement sur nos écrans,"nymphomaniac (part i)",ou comment atteindre le point joe,lars von trier,charlotte gainsbourg,stacy martin,nymphomane,stellan skarsqard,ltc kinéma annonce...,les trois frères,le retour,les inconnus,le festival cinéma télérama,c'est 3€ la place du 15 au 21 janvier 2014,avec le pass dans télérama,les 18 et 15 janvier 2014,revoir les meilleurs films de 2013,« the immigrant : ewa (cybulski) ou la seconde vie de marion (co,charlie chaplin,1917,the immigrant le film,réalisateur,james gray,en vost,polonais,anglais,marion cotillard,joaquin phoenix donne vie à « bruno weiss ",jean dorval pour ltc kinéma,ltc kinéma,la statue de la liberté

INFO+ : http://twentyfeetfromstardom.com/
podcast
jean dorval pour ltc kinéma

27/01/2014

UNE TRèS BONNE NOUVELLE POUR LES MOINS DE 14 ANS : EN 2014 LA PLACE DE KINéMA EST à 4€ à TOUTES LES SéANCES !

UNE TRèS BONNE NOUVELLE POUR LES MOINS DE 14 ANS : EN 2014 LA PLACE DE KINéMA EST à 4€ à TOUTES LES SéANCES,

UNE TRèS BONNE NOUVELLE POUR LES MOINS DE 14 ANS : EN 2014 LA PLACE DE KINéMA EST à 4€ à TOUTES LES SéANCES,

 UNE TRèS BONNE NOUVELLE POUR LES MOINS DE 14 ANS : EN 2014 LA PLACE DE KINéMA EST à 4€ à TOUTES LES SéANCES,

INFO+ : http://www.fncf.org

jean dorval pour ltc kinéma

07/12/2013

SORTIE NATIONALE : LE 04.12.2013 - A VOIR ABSOLUMENT - "ZULU" : LE FILM BLACK & WHITE DE L'AFRIQUE DU SUD.

INFO+ : lefigaro.fr/cinema/zulu-le-film-noir-de-l-afrique-du-sud

http://www.allocine.fr/film/fichefilm

ZULU Extrait VOST du film avec Orlando Bloom et Forest Whitaker,jean dorval pour ltc kinéma

29/10/2013

« LA VIE D’ADèLE (ou de Miss P. ?). »

 

la vie d'adèle ou de miss p.,la vie d'adèle - chapitres 1 et 2,léa seydoux,adèle exarchopoulos,le dernier film d’abdellatif kechiche,cette romance française,qui vire au drame,est librement inspirée de la bd française,de julie maroh,publiée par glénat,en mars 2010,« le bleu est une couleur chaude. »,bd,palme d'or 2013,festival de cannes,2013

Le 9 octobre dernier est sorti le dernier film d’Abdellatif Kechiche(1) « La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 » (durée : 2h59), avec dans les rôles principaux les talentueuses Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. Cette romance française, qui vire au drame, est librement inspirée de la BD française, de Julie Maroh, publiée par Glénat, en mars 2010 : « Le Bleu est une couleur chaude. ». Elle a remporté la Palme d'Or au Festival de Cannes 2013 et en France est interdit aux moins de 12 ans avec avertissement. Une interdiction qui aux States touche les spectateurs de 17 ans et moins, même accompagnés. Mais l’application de cette interdiction varie en fonction des Etats. Ainsi, si les salles de l'Idaho, au Nord-Ouest des States, ne diffusent pas « La Vie d'Adèle » (la loi de cet Etat interdisant les films comportant des scènes de sexe explicites), par contre, le cinéma d’art et d’essai IFC Center à New York autorise les adolescents à découvrir ce film ludique.



DEUX FLEURS DU MAL éPANOUIES POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE.

Au tournant des années 2000, Adèle a 15 ans. Cette jeune fille au visage d’Ange, qui me rappelle étrangement une ex-petite amie (d’une vingtaine d’années à l’époque), est perdue et mal dans sa peau, comme beaucoup de Djeuns de sa génération, face aux incertitudes de la Vie. Malgré sa timidité naturelle et son regard fuyant, Adèle, même en retrait, envoûte les gens qui l’entourent. Son look cool, ses cheveux châtains remontés en fouillis organisé (dans lesquels il manque presque une dreadlock rebelle), son goût prononcé notamment pour le reggae, son adhésion à la modernité, son engagement pour une école et une société plus égalitaire, etc. la rende pour beaucoup sympathique, voire attirante. Adèle est fraîche, naïve, sensible, tolérante, d’une gentillesse exemplaire et dotée d’un sex appeal irradiant-hot. Cependant, elle est en quête de l’Amour, et pas n’importe lequel, le vrai ! Et elle débute sa vie sexuelle par une interrogation légitime : une fille ça sort uniquement avec des garçons ? Pas si sûr ! Et soudainement lorsqu’elle croise Emma, une délicieuse Garçonne, plus âgée qu’elle, aux cheveux bleus, tout s’effondre autour d’elle, sa vie bascule totalement et elle découvre le mot « Certitude ». Ses caresses solitaires vont la conduire de fantasmes en fantasmes à la très belle Emma, dont le sourire lui fait perdre tous ses moyens. Cette Ame Sœur va lui faire découvrir et vivre le Désir, la Passion et l’Amour ; trois raisons d’exister souvent réunis véritablement ensemble qu’une seule fois dans la Vie de chaque Etre Humain. Sa libido surdimensionnée, qu’elle n’assouvit pas dans les bras d’un homme, elle l'apaise finalement, comme un trésor, dans ceux d’Emma. Le regard détourné va faire alors place à un regard éclairé, tourné vers l’émerveillement. Cette chevauchée lesbienne à la hussarde va lui permettre de découvrir sa Féminité, de se révéler en tant que Femme-Adulte, tout en conservant une éternelle fragilité et un visage de gamine innocente. Face au regard des autres Adèle grandit alors, se cherche, se perd, se trouve... et se reperd.

UNE CHEVAUCHéE EROTIQUE D’AMAZONES-LOVE.

Cette Toile de Maître est rythmée par une musique mélancolique. On y remarque la présence de la chanson « I Follow Rivers » de Lykke Li. Par contre, on en sait moins sur les musiques instrumentales qui déshabillent certaines scènes du film, notamment celle du premier et mémorable regard échangé entre Adèle "La Muse" et Léa "L'Artiste". L’instrument que l’on entend s’appelle un « hang » ou « hang drum ». Abdellatif Kechiche, lors d’une conférence de presse au New York Film précise : « Un jour par hasard, j’ai rencontré un musicien qui jouait d’un instrument qui avait un son très mélancolique et en le mettant dans la scène, j’ai pensé que ça pourrait créer cette émotion forte pendant la rencontre. Je crois que la musique à ce moment-là participe de l’émotion dans la rencontre. » Loin des clichés convenus, loin d’être un film X, ce long métrage est une œuvre homosentimentale, qui filme une Histoire d’amour sous tous ses aspects et sous tous ses angles. Deux femmes s’aiment et elles le prouvent. Elles sont belles dans leurs transports urbains amoureux et se donnent l’Une et l’Autre, l’Une à l’Autre, l’Une pour l’Autre, à l’envie, avec beaucoup d’Humanité, et sans pudeur, en se transcendant jusqu’à en perdre raison. Leur Union est un rodéo sexuel doublé d’une passion dévorante dans laquelle chacune des protagonistes va se brûler les ailes et se briser le cœur. Au travers de cette étude sur les relations saphiques, le réalisateur nous prouve que « les histoires d’Amour (comme le dit si bien Rita Mitsouko dans sa chanson) finissent mal en général », et ce, qu’elles soient homos ou hétéros. Il nous parle des différentes étapes d'une relation sentimentale tendant vers la routine : la rencontre, la séduction, la passion, l’habitude, la trahison, la souffrance et la séparation. Ce film est un étendard revendicatif arc-en-ciel pour la Diversité Sexuelle et qui murmure aux oreilles des spectateurs « Il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau.».

 

© Jean DORVAL, le 29.10.2013, pour LTC Kinéma.
jean dorval pour ltc kinéma

la vie d'adèle ou de miss p.,la vie d'adèle - chapitres 1 et 2,léa seydoux,adèle exarchopoulos,le dernier film d’abdellatif kechiche,cette romance française,qui vire au drame,est librement inspirée de la bd française,de julie maroh,publiée par glénat,en mars 2010,« le bleu est une couleur chaude. »,bd,palme d'or 2013,festival de cannes,2013,le majordome,le film,24 juillet 2013,sortie de,"wolverine,le combat de l'immortel.",les inconnus annoncent leur retour,réalisé par david moreau ii,pierre miney,gilles cohen,sortie nationale,le 06 mars 2013,virginie efira,20 ans d'écart le film,jean dorval pour ltc kinéma,l'or noir,jean-jacques annaud,arabie,song for whoever,the beautiful south,pop-rock,punk,new-wave,rock industriel,françois dal's,laurent garnier,techno musik,les duos ltc live : l'instant musikal,omd,jean dorval pour ltc live,ltc live : la voix du graoully,la communauté ltc live,la scène ltc live,a-ha


 

Note :

(1)  Abdellatif Kechiche a changé de producteur à chacun de ses films : « La Faute à Voltaire » (2000 - Flach Film), « L'esquive » (2003 - Lola Films & Noé Productions), « La Graine et le mulet » (2007 - Pathé ), « Vénus noire » (2009 - MK2) et « La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 » (2013 - Wild Bunch).



 

18/10/2013

LE FILM « LE MAJORDOME » : UNE GRANDIOSE RETROSPECTIVE DE LA LUTTE DES AFRO-AMERICAINS POUR L’EGALITE DES DROITS CIVIQUES AUX ETATS-UNIS D’AMERIQUE.

le majordome,le film,24 juillet 2013,sortie de,"wolverine,le combat de l'immortel.",les inconnus annoncent leur retour,réalisé par david moreau ii,pierre miney,gilles cohen,sortie nationale,le 06 mars 2013,virginie efira,20 ans d'écart le film,jean dorval pour ltc kinéma,l'or noir,jean-jacques annaud,arabie,musique traditionnelle arabe,musique marocaine,fnair,lost boy! a.k.a jim kerr,song for whoever,the beautiful south,pop-rock,punk,new-wave,rock industriel,françois dal's,laurent garnier,techno musik,les duos ltc live : l'instant musikal,omd,jean dorval pour ltc live,ltc live : la voix du graoully,la communauté ltc live,la scène ltc live,a-ha,le groupe,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,musik,zizik,musique,jardinot,humour réunionais,humour créole,danse séga
Dans la même veine que « Lincoln », le film produit et réalisé par Steven Spielberg en 2012 ; « Le Majordome » (titre original : « The Butler »), la toile de maître de Lee Daniels, en VOST (durée : 2h49), sortie nationale le 11 septembre 2013, fait un énorme carton aux Etats-Unis, et est un très beau succès en France où elle a pris la tête du box office avec quelques 307.000 entrées. Dans les rôles principaux de ce drame historique, inspiré de la vie d'Eugene Allen (1919-2010) (Cecil Gaines dans le film), on trouve de très grands Acteurs : Forest Whitaker (Cecil Gaines), Oprah Winfrey (Gloria Gaines, sa femme), John Cusack (Richard Nixon), Jane Fonda (Nancy Reagan), Cuba Gooding Jr. (Carter Wilson), et Terrence Howard (Howard) ; mais aussi, les stars de la chanson Mariah Carey (Hattie Pearl, la mère de Cecil Gaines) et Lenny Kravitz (James Holloway). Une Mariah Carey méconnaissable dans ce rôle, qui réussit parfaitement à faire oublier son image de Diva et qui évolue pour la deuxième fois à l’écran après avoir déjà tourné avec Lee Daniels dans « Precious ». Lenny Kravitz, quant à lui, incarne un collègue de Cecil à la Maison-Blanche.

LE PARCOURS D’UN MILITANT DU BONHEUR.

En 1926, le jeune Cecil Gaines grandit dans le Sud ségrégationniste des Etats-Unis, où son père est assassiné et sa mère violée par leur employeur. La mère de son patron le fait sortir alors des champs de coton et lui apprend à devenir un « bon nègre de maison ». L'enfance d'Eugene Allen dans les champs de coton.A 20 ans, fuyant cette tyrannie et en quête d'un avenir meilleur, Cecil quitte la ferme et part vers le Nord ; croyant à tort que la ségrégation, la violence et la haine y sont moins fortes. Il est alors engagé dans un restaurant comme homme à tout faire. Fidèle et toujours sérieux, travailleur, Cecil gravit tous les échelons, et tout en devenant un homme, il acquiert les compétences qui lui permettent d’exercer une fonction très convoitée aux Etats-Unis d’Amérique : Majordome à la Maison-Blanche. Il y sert sept Présidents des Etats-Unis d’Amérique (dans la réalité Eugène Allen a travaillé pour huit Chefs d’Etat Américains), d'Eisenhower à Reagan, et devient le témoin privilégié de son temps et des tractations secrètes qui se déroulent au cœur du fameux Bureau Ovale. Sa femme, Gloria, quant à elle, Femme au Foyer, élève leurs deux fils. Leur famille vit confortablement grâce à l’emploi de Cecil, à une époque où la discrimination prédomine.Eugene Allen et ses deux fils, dont l'un d'entre eux n'est que fictif. Tout pourrait aller pour le mieux, pourtant le dévouement de Cecil à son employeur - un véritable sacerdoce - provoque des tensions au sein du couple, au point que Gloria finit par s'éloigner de son époux, sombre dans l’alcool et le trompe avec un ami de la Famille. De même, Cecil se dispute régulièrement avec son fils aîné, devenu un anticonformiste, engagé dans la lutte pour les Droits Civiques des Afro-Américains. Le conflit entre le père et le fils se creuse au fil des ans. Quand le père travaille pour « l’homme blanc », le fils, lui, participe à des manifestations pour l’égalité. L’opposition de ces deux générations est un élément moteur de ce long-métrage. Au travers du parcours de Cecil Gaines, ce film fait découvrir au public l'évolution trop lente de la vie politique américaine et le degré incroyable de violence qui sévit entre les Communautés. De l'assassinat du Président Kennedy à celui de Martin Luther King, de la Guerre du Vietnam aux « Bus de la Liberté », du scandale du Watergate au premier étudiant noir intégrant l’Université du Mississipi, des violences du Ku Klux Klan à celles des Black Panthers, etc. autant de thèmes abordés… jusqu’à l’élection de Barack Obama ! En trente ans de carrière rien n’échappe au témoignage vivant de Cecil qui vit ces événements de l'intérieur et en tant que père de famille.

UNE HISTOIRE SIMPLE ADAPTÉE A L’HISTOIRE.

En partant de la vie simple d'Eugene Allen, Lee Daniels tourne la vie de Cecil Gaines, à la manière de « Forrest Gump » de Robert Zemeckis, afin d’en renforcer le message politique. Pour ce faire, il focalise sur les nombreuses pages sombres de l’Histoire des Etats-Unis d’Amérique, en l’occurrence celles relatives au martyr des Afro-Américains (n’oublions pas au passage les Amérindiens) déportés par millions, industriellement, à l’échelle mondiale. Il dénonce ainsi plus de trois siècles d’esclavage(1) subis par les Afro-Américains et un siècle et demi de lutte pour qu’ils obtiennent des Droits Civiques(2). Une traite négrière - crime contre l’Humanité commis sous couvert d’Etats complices, qui à l’époque se sont enrichis sur la souffrance humaine ; génocide, honteusement passé sous silence, véritable insulte au Devoir de Mémoire - et qui plusieurs siècles après n’est toujours pas jugée par un Nuremberg de l’esclavagisme, du racisme et du ségrégationnisme. Aussi pour dénoncer cette négation injuste de l’Histoire, ce long métrage, afin de remettre les pendules à l'heure, insère dans la Vie d'Eugene Allen les importants événements qui ont touchés les Afro-Américains tout au long de son existence.

D’une part, c’est principalement en se référant à l’article publié dans le Washington Post, le 07 Novembre 2008(3), par le journaliste Will Haygood - le premier à avoir raconté l'histoire d'Eugène Allen – que l’on peut constater certaines différences entre la biographie du « Majordome » et le scénario du film. Ainsi, si la vie d’Allen démarre bien dans une plantation où ses parents travaillent comme des esclaves, par contre l’action du film se passe en Géorgie(4) (un Etat totalement confédéré) et non comme dans la réalité en Virginie(5) (un Etat à moitié Confédéré). De plus, le père de Cecil n’a jamais été assassiné sous ses yeux, sa mère n’a pas été violée et a encore moins sombrée dans la catatonie. Le réalisateur modifie la réalité pour la bonne cause, rajoute des exactions et des situations désespérées afin de mieux illustrer la douleur séculaire (et bien réelle) de millions de Victimes Afro-Américaines. Il met de cette manière en lumière le parcours difficile du Héros depuis son enfance. Une situation extrême qui va effectivement pousser Allen à vouloir s’extraire de l’esclavagisme de la plantation où il a grandi. Par contre, sa femme n’a jamais été alcoolique et ne l’a pas trompé ; mais elle est bien décédée en novembre 2008, après 65 ans d'union, et n'a pas donc pas eu la chance d'assister à l'élection de Barack Obama.

D’autre part, dans « Le Majordome », Eugene Allen a deux enfants aux destins et aux caractères diamétralement opposés. Le plus jeune d’entre eux participe à la Guerre du Vietnam où il est tué, tandis que l’aîné devient militant des Droits Civiques et finit membre des Black Panthers. En fait, dans la réalité Allen n'a qu'un enfant, Charles. Il a bien servi comme militaire lors de la Guerre du Vietnam, mais il en est revenu vivant. Ce deuxième fils fictif, revendicatif à souhait, reprochant à son père sa trop grande servilité envers les Blancs, est une allégorie vivante permettant à Lee Daniels de raconter de l'intérieur la lutte historique des Afro-Américains pour les Droits Civiques, et l'opposition permanente d'alors entre partisans de la méthode douce et de la méthode dure. Grâce à ce personnage inventé, le film se bonifie d’un intérêt historique collectif supplémentaire et ne se limite plus au destin ordinaire d'un seul homme. Allen devient alors l’Icône de la Communauté Afro-Américaine, une importante Minorité du Peuple Américain, exclue depuis trop longtemps de la Société Américaine, voulant que sa souffrance soit enfin reconnue, et que sa part de Rêve Américain, sa part d’« American way of life » lui soit accordée.

 

Enfin, si l’on sait que Barack Obama a pleuré en voyant ce film, sa rencontre en tête-à-tête avec Allen est plus qu’improbable, et ce, même si ce dernier a bien été invité en VIP en 2008, lors de la première soirée organisée à la Maison-Blanche par le nouveau Président des Etats-Unis d’Amérique. D’ailleurs Will Haygood dans son article n’a jamais fait état d’un tel entretien, et raconte juste qu'Allen a été bouleversé en voyant le premier Président Afro-Américain occuper le fameux Bureau Ovale. De toutes les manières, cette rencontre, qu’elle est existée ou non, constitue, elle aussi, un liant historique permettant au réalisateur de conclure son film sur une apothéose. Le premier Président Afro-Américain reçoit le Héros du film, un simple Majordome Afro-Américain, lui aussi, et qui a servi que des Présidents Blancs… Tout un symbole ! La boucle est bouclée ! Ce film en dépassant ses propres limites passe du simple documentaire historique en surimpression (pour la bonne cause) au stade de Légende.

UN PARCOURS DU COMBATTANT DANS LA BOUE DE L’HISTOIRE AMÉRICAINE.

Ce Biopic est donc un parcours du combattant dans la boue de l’Histoire Américaine afin d’obtenir l’égalité des Droits Civiques entre tous les Membres d’un seul et même Peuple, celui des Etats-Unis d’Amérique, quelque soit la couleur de leur peau. Il ne laisse aucun sujet brûlant de l’actualité de l’époque sans réponse. Au travers de l’ascension professionnelle de Cecil Gaines on découvre, avec ses hauts et ses bas, l’Amérique des Exclus et des Sans-Voix, celle des Anonymes devenus Grands et Beaux. Les moments clés de l’Histoire Américaine du XXe Siècle sont ici révélés sous un angle nouveau avec une envie prononcée de dénoncer le passé ségrégationniste et les violences entre les Communautés, tout en étant déjà en train de construire l’Avenir en commun pour tout le monde. Un film historique avant tout, qui ne se veut pas moralisateur, mais qui s’inscrit plutôt dans la lignée des films hommages voulant redonner un sens à cette Amérique que ses Fondateurs voulaient ouverte à Tous et Démocratique. Un très beau film qui met sous le feu des projecteurs un personnage de l’ombre (Cecil Gaines) qui flotte désormais pour l’éternité dans nos mémoires et au firmament de l’Histoire. Et le Pasteur Martin Luther King de conclure mon propos : « J'ai le rêve qu'un jour mes quatre enfants vivront dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour leur caractère. »(6) et « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.  »(7) Mon très cher Martin, du haut du Ciel, vous pouvez constater que les choses évoluent favorablement dans votre Pays et ce film en est la preuve irréfutable !

© Jean DORVAL, le 17.10.2013, pour LTC Kinéma.jean dorval pour ltc kinéma


 

Sources documentaires :

lexpress.fr/le-majordome-une-histoire-presque-vraie

Notes :

(1)  L'historien  Olivier Pétré-Grenouilleau qui met le plus l'accent sur la traite orientale, a estimé, en 2004, à 42 millions le total des victimes pour trois traites négrières (la traite orientale, à destination du monde arabo-musulman : 17 millions de personnes, entre les VIII et XIXème Siècles ; la traite intra-africaine : 14 millions de personnes, dont une partie revendue à des Européens ou des Arabes (entre le VI et le XIXe Siècles) ; et la traite atlantique, par les Européens : 11 à 13 millions de personnes, dont l'essentiel à partir de la fin du XVIIe siècle.

(2)    18 décembre 1865 : Abolition de l'Esclavage aux États-Unis, le Congrès vote un 13e Amendement à la Constitution Américaine.

(3)   articles.washingtonpost.com

(4)    Un Etat totalement confédéré.

(5)    Un Etat Américain plus au Nord et qui fait sécession en 1861, ce qui provoque en 1862 une scission des comtés du nord-ouest qui deviennent la Virginie-Occidentale.

(6)    Extrait du discours « J'ai fait un rêve ».

(7)    Extrait de Discours du 31 Mars 1968.

01/07/2013

24 juillet 2013, sortie nationale de : "Wolverine, le combat de l'immortel."

jean dorval pour ltc kinéma