Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2014

DISPONIBLE DèS AUJOURD'HUI CHEZ EDILIVRE...

jd.jpg

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

Pour commander ce livre, un seul lien :

http://www.edilivre.com/librairie/le-semeur-de-sentiments-jean-dorval

06/12/2014

LTC LECTURE ANNONCE...

jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd

jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd

jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd

INFO+ : http://www.edilivre.com/

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

10/10/2014

LTC LECTURE ANNONCE...

jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd

INFO+ : http://www.edilivre.com/

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

09/10/2014

"OPéRATION CUBA" POUR GUY LEFRANC.

cuba libre 1.jpg

"Cuba Libre" est la cinquième aventure inédite de Guy Lefranc, depuis la disparition de Jacques Martin. Un titre qui est certainement un clin d’œil à l’inoubliable saga de Régine Deforges, qui a fait suite à "La Bicyclette bleue", et dont le 7ème ouvrage est intitulé "Cuba libre !" ; une histoire qui se passe à la même époque que cette BD. Ce 25ème tome de la Collection Lefranc est paru le 10 septembre 2014 chez Casterman. Ses auteurs, Roger Seiter, le scénariste, créateur d'aventures palpitantes, et Régric, le dessinateur de talent (fan de comics américains, issu de l’Ecole aux Traits de la BD des maîtres de l’école franco-belge, Hergé et ses collaborateurs : E.P. Jacobs, Jacques Martin, Roger Leloup et Bob de Moor), continuent ainsi à donner vie au personnage de Jacques Martin. Les magnifiques couleurs de cet ouvrage sont l’œuvre de Bruno Wesel.

UNE HISTOIRE DE BOMBE ATOMIQUE à DéGUSTER ENTRE DEUX DAïQUIRIS !

En octobre 1958, le journaliste Guy Lefranc est invité par l’écrivain américain Ernest Hemingway (l’auteur du roman "Le Vieil Homme et la Mer") pour un interview à Cuba, où il possède une villa. Guy débarque à La Havane, la capitale cubaine, après avoir rencontré, à bord du ferry en provenance de Key West, une séduisante jeune femme, Ellen Cook, qui est en fait membre de la CIA... Il débarque dans ce pays en plein instabilité politique et dans un contexte insurrectionnel."opération cuba" pour guy lefranc En effet, les combats font rage, depuis des mois, entre les révolutionnaires guidés par Fidel Castro (et le Comandante Che Guevara) et les troupes gouvernementales restées fidèles au dictateur Batista. L’affrontement commençant à tourner au désavantage de ce dernier, aussi, l’inquiétude est palpable chez tous les exploiteurs qui ont des intérêts à préserver à n’importe quel prix à Cuba : les grands trusts internationaux et la mafia américaine, omniprésents dans l’île. D’ailleurs, deux chefs mafieux, Meyer Lansky et Santo Trafficante, fomentent avec le haut-financier, Arnold Fisher, la machiavélique "Opération Armageddon". En clair, un attentat à l’arme atomique se prépare, afin de faire échouer la révolution annoncée… En parallèle, et contre toute attente, dès l’arrivée de Lefranc, Hemingway, avoue le véritable motif de son invitation. jacques martin,guy lefranc,régirc,r. seiter,casterman,"opération cuba" pour guy lefranc,jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,m. jailloux,m. bréda,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japonIl a découvert, au cours d’une partie de pêche dans les eaux territoriales cubaines de l’archipel de Laberinto de Las Doce Leguas, les vestiges fabuleux et mystérieux d’une cité engloutie dominée par une étrange pyramide, d’un style architectural non pas précolombien, mais… égyptien. Enthousiasmé par la découverte de ces vestiges qui seraient… l’Atlantide, l’écrivain compte sur Lefranc - un professionnel intègre de la presse, étranger à la corruption et aux jeux d’influence complexes qui ont lieu à Cuba - pour rendre publique cette info avec tout le sérieux qui s’impose, afin de la préserver ce site unique au Monde du pillage, voire de l'oubli, car il se situe dans une zone interdite d'accès. Un scoop, de l’espionnage, de la politique, des rencontres, des retournements de situation, des cigares, des daïquiris, un mystère et de l’action, le tout sur fond d’Histoire et de révolution ? Décidément cette "Mission Cuba" pour Guy Lefranc se déroule "à fond la caisse, mais surtout à fond la forme !"

© Jean DORVAL, le 09 octobre 2014, pour LTC Lecture.

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

INFO+ : http://bd.casterman.com

22/09/2014

LTC LECTURE ANNONCE...

jean dorval,recueil de poésie,le semeur de sentiments,blake et mortimer,yves sente,andré juillard,edgar p. jacobs,alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd

INFO+ : http://www.edilivre.com/

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

 

20/08/2014

LTC LECTURE ANNONCE...

black 1.jpg

Le 5 décembre prochain, le nouvel album de Blake et Mortimer sort dans toutes les librairies. Il est signé Yves Sente et André Juillard... Les héros d'Edgar P. Jacobs sont toujours dans le vent !

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

INFOS+ : ederweld.fr/blake-et-mortimer-tome-23

& facebook.com/blake.mortimer.officiel

wiki/Blake_et_Mortimer

"RULE BRITANNIA !" (1)

 alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite

alix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite

Le 14 mai dernier est sorti en librairie "Britannia", le dernier Alix. Pour ce numéro 33 de la célèbre série de Jacques Martin, les auteurs Mathieu Bréda et Marc Jailloux, de l’Ecole aux Traits, ont sorti les grands moyens. Ils ont construit un très palpitant scénario, plein de rebondissements. Et Marc Jailloux, qui s’était déjà fait remarqué pour son interprétation très fidèle d’Alix dans "La Dernière conquête", reprend ses pinceaux pour une nouvelle aventure qu’on lit d’une seule traite. L’histoire pousse Alix et Enak à rejoindre le Proconsul Jules César à Port Itius dans l’extrême nord de la Gaule, alors nommé la Gaule Belgique (une terre comprise entre la Seine et le Rhin). Là, ils découvrent un gigantesque camp militaire en effervescence, et une armada de bateaux armés, prête à appareiller sous peu. Pas moins de sept légions et des centaines de navires s’apprêtent à traverser la Mare Britanicum (la future Manche…) pour envahir l’île de Britannia (l’actuelle Angleterre). Césaralix,britannia,jacques martin,m. jailloux,m. bréda,casterman,same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite entend ainsi soumettre cette terre d’asile pour les Chefs Gaulois en rébellion réfugiés, que les Peuples Britons, par solidarité entre "cousins celtiques" soutiennent. Il veut ainsi parachever ses succès militaires et sa campagne de pacification de la Gaule, mais surtout mettre la main sur des richesses considérables qu’un commerçant (et allié ?) Briton, Viridoros, lui a fait miroiter pour financer ses ambitions politiques voraces. Pour ce faire, César tient à ce qu’Alix et Enak l’accompagnent. Ils auront pour compagnon Mancios, un jeune Prince de Britannia, dépossédé de ses terres par un puissant et dictatorial chef de guerre nommé Cassinos, qui veut faire l’union des Peuples Britons contre Rome. Mancios va guider l’expédition romaine en échange d’une alliance et d’un soutien militaire lui permettant de reconquérir son trône perdu. Mais Viridoros, qui n’inspire guère confiance à Alix, réservera quelques surprises au corps expéditionnaire… A lire et à relire !

© Jean DORVAL, le 20 août 2014, pour LTC Lecture.

Note : (1) Traduction : "Règne Bretagne !"

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

alix 1.jpg

Grand concours Britannia,

Du 30 avril au 31 décembre 2014 minuit

En partenariat avec WElondres.com

Welondres         

Partez à la découverte de l’Angleterre avec Alix en gagnant un week-end pour deux à Londres ! A gagner : Un séjour de 3 jours & 2 nuits à Londres comprenant l’hébergement et le transport A/R pour 2 personnes (jeu sans obligation d’achat, voir règlement du concours). Le traitement de vos données personnelles est soumis à la loi belge du 8 décembre 1992 sur la protection de la vie privée et fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission de la Protection de la Vie Privée (www.privacycommission.be). Vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant en vous adressant aux Éditions Casterman.

26/06/2014

SANDRA REINFLET : UNE FEMME EN RE-CRéATION PERMANENTE.

 Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco

Le 11 novembre 1981, Sandra Reinflet naît à Thionville en Moselle. Ses parents installés initialement à Hagondange (en Moselle aussi), après trois ans de fac de médecine à Nancy (Meurthe-et-Moselle) - la ville d’origine de sa mère - déménagent à Saumur, dans le Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, où le besoin en médecins se fait ressentir. Sandra y grandit, en se forgeant un caractère de fonceuse-rebelle. Ses parents ont quatre enfants. Elle est l’aînée. Puis, ils se séparent. Très tôt la musique est une des passions de Sandra. A 3 ans, elle décide que plus tard elle sera chanteuse. En 6ème, elle monte son premier groupe. A 12 ans, elle part pour la première fois à l’étranger : direction l’Angleterre ! Elle ne comprend pas la langue, semble perdue, pourtant elle est fascinée. Par la suite, elle est de tous les voyages scolaires, et part souvent avec son père faire des traversées de déserts en 4x4. Son parcours scolaire à Saumur est classique au début : l’École Primaire Jacques Prévert, de 1987 à 1992, le Collège Saint-André, de 1992 à 1996, et le Lycée Saint-Louis, de 1996 à 1999. Mais en terminale, elle se rend compte qu’elle n’est pas faite pour les études de lettres qu’elle suit afin de devenir enseignante. Son conseiller d’orientation lui fait alors passer des tests confirmant qu’elle aime voyager, entreprendre et parler des langues étrangères. Elle passe son bac littéraire, option arts, en 1999, et intègre l’École Supérieure Des Sciences Commerciales d’Angers. De 1999 à 2004, elle y prépare un Master en communication et marketing. Cinq ans d’études durant lesquelles elle n’a pas le sentiment d’acquérir grand chose. Elle joue cependant le jeu jusqu’en 2001, quand un grave accident de la route remet en cause son existence. Elle n’a que 20 ans, et reste entre la vie et la mort, pendant trois semaines, avec quatre côtes cassées, une péritonite et un intestin perforé. Elle se découvre mortelle. Suite à ce choc, la jolie brunette affirme : "Je me suis dis qu’il ne faut plus que j’attende pour vivre, que je n’ai pas l’éternité devant moi, que je dois enfin croire en moi et réaliser dès maintenant tous mes rêves de gosse. Cet accident me fait gagner vingt ans de vie et prendre conscience que je n’ai rien à perdre !" 

Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco

"CUEILLE LE JOUR PRéSENT SANS TE SOUCIER DU LENDEMAIN !"(1)

En 2002, elle passe à l’action. Elle part avec sa meilleure amie, Yuki, étudier un semestre, à Manille, aux Philippines, toujours dans le cadre de son école de commerce. Sur place, les deux copines donnent des cours à des femmes au passé torturé (prison, prostitution, etc.). Elles se fixent pour objectif de les aider à construire des projets professionnels. Sandra précise : "Nous avons trouvé remarquable leur capacité à croire en elles, à transformer un contexte difficile en expérience positive. Nous avons parlé d’elles à d’autres femmes pour valoriser leurs parcours exemplaires." same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programmeSandra lie particulièrement amitié avec une ancienne prostituée devenue médecin. Une leçon de vie pour elle, voire une révélation, qui se traduit par l’envie de partir à la rencontre de "copines de son âge", afin de partager leur histoire. Une idée qui ne la quitte plus jusqu’à la fin de ses études et qui débouche sur le projet "81 femmes" et le livre : "Same same but different. Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde." En attendant, Sandra rentre en France, et obtient son Master en 2004. La routine d’une carrière toute tracée de directrice marketing chez L'Oréal lui fait peur. Ne souhaitant pas vendre des shampoings toute sa vie, elle préfère s’engager deux ans auprès de l'association Solidarité Sida, en tant que chargée de communication pour le Festival Solidays ; une manifestation de lutte contre le Sida. Dans la foulée, elle crée son groupe et fait pas mal de petits concerts. Mais, ne tenant plus en place, car ayant toujours en tête son projet "81 Femmes", elle démissionne de Solidays et quitte le mec avec qui elle vit. Elle se met à la recherche de sponsors et monte un site Internet(2) pour publier ses futurs portraits de femmes, la matrice de son prochain livre. Le 5 avril 2006, à 25 ans, Sandra née en 81 s’envole avec Yuki, née aussi en 81, pour réaliser 81 portraits de femmes nées en 81 ; chacune équipée d’un sac à dos. La première étape de leur périple : l’Afrique du Sud. 

Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco LE TOUR DU MONDE EN 81 RENCONTRES.

Une fois dans l’avion, une seule certitude habite Sandra : "vivre l’instant présent, voyager et faire des rencontres enrichissantes." Dans chaque pays traversé, Sandra et Yuki cherchent des femmes à interviewer. Elles ne sélectionnent "que celles qui réveillent le monde, prennent des risques pour s’en sortir, vivent leurs rêves, prennent conscience de l’urgence à se réaliser, etc." Elles ont "envie de les aider sans se prendre pour les sauveuses du monde." Elles les soutiennent à leur manière en relayant leurs projets sur leur site Internet. Ainsi, du désert namibien à la piste d’un cirque australien, des montagnes népalaises au Botswana, de l’Inde au Chili, de l’Indonésie au Japon, etc. elles présentent leurs rencontres extraordinaires. Dans une prison équatorienne, elles font connaissance d’une femme, séropositive, présidente d’une association de lutte contre le Sida ; une "ex-mule" ayant transporté de la drogue pour son compagnon. same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programmeA priori elle n’a plus rien à attendre de la vie, plus d’espoir. Elle ne sait pas non plus pour combien de temps elle est enfermée. Elle a perdu de vue ses enfants qui résident à Buenos Aires, en Argentine. Au début, elle souhaite mourir. Puis fataliste, elle décide de se rendre utile et de changer les choses. Enseignante de métier, elle crée alors une école pour les 200 enfants vivant avec leur mère dans cette  prison. Elle donne aussi des cours d’écriture aux femmes, lance un journal pour qu’elles puissent s’exprimer, et avoir une source de revenu pour se payer des extras sans se prostituer. Elle trouve ainsi sa raison d’être dans cette prison. Il y a aussi une péruvienne, créatrice de mode, qui grâce à nos deux comparses, peut distribuer ses vêtements en France ; ainsi qu'une courageuse chanteuse zimbabwéenne handicapée, des sportives, des créatrices d’entreprise, des artistes, des leaders politiques, etc. Une nuit, au cours d’une étape dans un village équatorien, un volcan entre en éruption. Sandra et Yuki sont évacuées vers une école-refuge, sous une pluie de roches. Il y a un risque d’émanations de gaz toxiques. Les roches tombent deux heures durant. Elles en sortent indemnes. Comment ne pas y voir un signe du destin ? Sandra publie cette aventure à visage humaine, le 03 juin 2010, aux Éditions Michalon, sous le titre : "Same same but different. Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde." L’exposition du même nom fait un tour de France, puis passe par Vienne, Montréal, Barcelone et Toronto. "Same same but different" est une expression que l’on entend partout en Asie, notamment en Thaïlande, voulant dire : "c’est à peu près la même chose." Quand un vendeur dans une échoppe sert du poulet à la place du bœuf, il sort un typique "Same same but different" ; qui se traduit par : "ça se mange pareil !" C’est une façon très asiatique de tout relativiser. Ce n’est pas pareil, mais cela se mange pareil ! Le titre de ce livre est donc un clin d’œil à cette expression populaire. Il colle aussi parfaitement aux femmes rencontrées, identiques par leur âge, mais cultivant toutes leur propre singularité. Sandra précise : "Ces femmes ont conscience de la précarité de la vie. Elles savent que l’instant présent est la seule chose tangible de l’existence." Cet ouvrage prouve qu’il n’y a pas de règle spécifique pour être heureux. Chaque rencontre confirme qu’à remettre ses projets à demain, il pourrait bien être trop tard pour les réaliser. Ce voyage commencé en Afrique s’achève en Asie le 03 juin 2007. Ce livre traduit aussi les sensations éprouvées par Sandra la voyageuse. Son avion au retour de Delhi vers Paris bouge trop - une expérience identique lui arrive le matin même dans un rickshaw - aussi n’arrivant pas écrire le début de son récit, elle tombe en rêverie par delà le hublot, imaginant survoler l’Amazone en regardant les courbes sinueuses de la Seine. "Voyager n’est pas une question de distance, mais juste une question de regard !" Un œil neuf que Sandra essaye de poser au quotidien sur son travail, quitte pour cela à se frotter à des domaines inconnus. Elle passe ainsi de la photographie (alors qu’elle est prédestinée à l’écriture) à la musique (alors qu’elle joue à peine de la guitare), etc. Elle aime "la mise en scène de sa vie, être en danger permanent." Ce qu’elle traduit par : "l’expérimentation du direct." Elle partage la couverture de son livre "avec une femme d’origine africaine qu’elle a rencontrée." Pour Sandra "ce voyage à deux a permis l’écriture de nombreux articles sur notre site Internet. Yuki a participé aux interviews, mais elle n’a pas écrit ce livre avec moi. Je l’ai voulu personnel, voire intimiste."

"GOODMORNING MARINE !"

De retour en France, Sandra se lance dans la musique. Un autre rêve fou de cette autodidacte qui porte le pseudonyme "Marine Goodmorning." "Un nom de scène créé (dit-elle, ndlr) à l'âge de 8 ans en chantant devant le miroir de ma salle de bain ! Deux mots d’anglais "good" et "morning" qui n’en forment plus qu’un seul. Les deux seuls que je connaisse, taillés sur mesure, pour faire carrière." Pour devenir compositrice-interprète, elle monte un autre groupe. Tout en jouant de la guitare, elle chante des paroles venues tout droit de son cœur de nana : "paraît que le réel nous rattrape, je suis sûre qu’on peut courir plus vite." Ensuite, elle part trois mois au Canada, où elle donne son premier Live. Puis, se produit dans le Métro Parisien : "un défi qui consiste à aller à la rencontre de gens qui ne t’attendent pas !" Pour "se perfectionner en solfège, guitare et composition musicale, en 2009", elle "entre au Conservatoire de Pantin." Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âccoElle "aime à croire que, tant qu’il y a de la vie, il n’est jamais trop tard pour apprendre." Son premier opus, en 10 titres, intitulé "La Boîte à Jouer", est Pop-Rock. Il sort en février 2009, et est produit par Believe et Oneshot. Les chansons de Sandra sont décalées, pleines d’humour, d’amour et de légèreté, abordant des sujets futiles et/ou graves ; à l’image de "Cosmopolitan Song", "Tecktonik à la Comedia", "Mens-moi", "Lover dose" et "Tu m’aimes comment ?" Elle sort aussi quelques clips, et travaille déjà à la réalisation de son deuxième album. Candidate heureusement malheureuse à la Nouvelle Star en 2010, sur D8, cette femme faite pour chanter son très beau répertoire sur-mesure (et non celui des autres), échappe de peu au virus du showbiz. Elle écoute du Brel et du Benjamin Biolay, et surtout Sea+Air, "un groupe allemand d’Électro-Rock que j’affectionne particulièrement, utilisant de vieux instruments, comme un clavecin. J’aime leur titre "Take Me For A Ride", que j’écoute en boucle en faisant du stop. J’ai fait leur connaissance au Portugal au cours d’un concert auquel personne n’est venu." Sandra en connaisseuse du beau verbe adore aussi la poétesse-chanteuse Mesparrow (la contraction des mots "Miss" et "Sparrow" qui se traduit par : "Mademoiselle Moineau") ; une Française qui décline son univers poétique et onirique en anglais. Un jour, un guérisseur indonésien prédit à Sandra : "À 33 ans, ça marchera pour toi. Depuis (précise-t-elle, ndlr) quand je doute de mes choix de vie, de mes projets de livres, de musique ou de photographie, que j’en ai assez de sous-louer mon appart pour pouvoir partir en voyage, je repense à cette promesse. J’attends cet âge d’or avec impatience. Cette prédiction me donne des ailes pour échapper aux épreuves. Alors, l'inspiration revient, et je reprends mon stylo, mon appareil photo et ma guitare. Je réchauffe mes pâtes en me disant que quoi qu’il arrive, je n’ai pas d’autre solution que d’avancer. Il ne faut pas que je perde de vue ma bonne étoile ! Mon rêve de môme clignote sans arrêt sous mes yeux." En attendant ses 33 ans, Sandra se fixe comme objectif de réaliser, tous les 11 du mois, jusqu’au 11/11/2014, une chanson avec un partenaire différent à chaque fois. Le premier morceau, enregistré sur un toit géorgien, à Tbilissi avec Lasha, "Temuka", est à déguster sur www.33-tour.com

"JE T’AIME PAS DU TOUT, UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNéMENT, à LA FOLIE, POUR TOUJOURS !"

En librairie depuis le 29 novembre 2012, le deuxième livre de Sandra "Je t’aime [maintenant]", publié aux Éditions Michalon, raconte ses 24 histoires d’Amour avec des hommes, sans notion de durée. Il s’agit du portrait d’une génération qui tarde à s’installer dans la vie adulte par rejet du conformisme. "Ce livre naît dans l’avion à mon retour du Canada. Je n’arrive pas à dormir, car je songe à la platonique, mais jolie histoire d’amour vécue avec un Québécois. Il vient me chercher par surprise dans un chalet à 400 kilomètres de Montréal pour m’accompagner à l’aéroport, et avec les débris de verre de son pare-brise, il me fabrique une bague. Vous pensez que je vais le revoir ? Et bien, non ! Car pour moi une relation pour compter n’a pas besoin d’être durable, voire concrétisée. Ainsi me vient l’idée d’écrire "Je t’aime [maintenant]". Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âccoIl me faut retrouver les 24 hommes ayant partagé mon Histoire d’Amour - composée d’Histoires d’Amour - depuis mon enfance jusqu’à nos jours, et raconter une heure partagée avec chacun d’entre eux, photo à l’appui. Une heure pour faire un tour de cadran, pour prouver que la durée ne donner pas de valeur à une relation. Les histoires marquant le plus ne sont pas seulement celles qui ont existé, mais aussi celles qui sont fantasmées. Ensuite, je demande à chacun de me révéler un souvenir vécu avec une autre femme, pour accepter ensemble le fait de ne pas être l’unique personne à avoir partagé l’histoire de l’autre." De son père au premier amour de bac à sable, de l’idole idéalisée devant un poste de télévision à son premier baiser, de l’amourette platonique à l'autre bout du monde à celui qui n’a pas voulu, de David l’amoureux de la cour de récré (le cancre, alors qu’elle est bonne élève) qui lui offre un pin’s Axa assurance ("un diamant perdu" dont elle rachète un exemplaire sur eBay) au premier amant, du premier amour au premier amant sans amour, des amours transfrontalières nouées dans les villes fétiches de sa jeunesse Erasmus/EasyJet (Berlin, Barcelone, Montréal, Londres, etc.) à celui qui n’a pas su, elle met tout le monde sur un pied d'égalité. "Il m’a fallu les recontacter un par un, les rejoindre parfois jusqu’en Slovénie, en Espagne, au Canada ou en Autriche. J’ai dû trouver un fil conducteur pour que chacun se reconnaisse dans mon travail. J’ai dû être sincère avec moi-même, penser au lecteur et à la manière dont il peut s’approprier l’histoire, et ne pas trahir ceux dont je parle, sans pour autant être complaisante. Le jour où j’adresse mon livre en format PDF à tous mes exs, il m’est impossible de manger. Trop de stress ! Cependant à ma grande surprise, ils sont tous enthousiastes, voire bienveillants. Cela me rassure, nous ne nous sommes pas aimés par hasard." "Dans cette cartographie du cœur, lidée est de célébrer l’éphémère. Je me demande même parfois, si je ne préfère pas l’idée de l’Histoire d’Amour à l’Histoire d’Amour elle-même. Tous ces petits moments intenses qui m’ont marqué pour toute la vie n’ont pas de prix. Ils restent uniques. Il n’y a pas besoin de relation sexuelle pour aimer. Une relation platonique peut impacter fortement le réel. Mes exs m’ont tous fait flasher. Les retrouver maintenant a ré-impacté mon réel. En partant du vécu ce livre conjugue mes souvenirs au présent. On peut être une femme moderne, libre, avoir des amours pluriels, sans être une salope. On a tous eu de nombreuses histoires sentimentales. On n’a pas forcément "consommé", un mot que je trouve horrible."

UN CôTé CHATTE à 9 VIES !

Pour la belle Sandra "de nos jours, on peut avoir plusieurs vies en une. Je crois assez peu à la longévité en amour. Je veux vivre une redécouverte affective permanente. J’aime l’expérimentation et le geste amoureux. J’adore l’instant présent, le côté première fois, l’improvisation. J’aime que la vie soit un jeu, sinon elle devient insupportable. same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programmeIl me faut quelqu’un de "tout-terrain." Erwan qui partage ma vie depuis deux ans a un peu ce profil. C’est un touche-à-tout comme moi, qui se dit : "bon à rien et un peu bon à tout, un excellent et continuel débutant." Il est écrivain. Je vis à Paris et lui est en résidence d’écriture dans le Berry. Et c’est très bien ainsi. Je ne ressens pas le couple comme un besoin. Je l’ai rencontré pendant un salon littéraire, dans une librairie nommée "La 25ème Heure". Un autre signe ! J’ai conscience que la vie passe vite, que l’on ne sert pas à grand-chose, et que l’on a tous l’illusion de vouloir laisser une trace. A contrario, j’essaye de prendre les choses à la légère, comme elles viennent, sans me poser de questions. Je saisis tous les instants fugaces de l’existence. Puis, je tends des miroirs aux autres pour partager avec eux l’infiniment intime. J’espère ainsi les pousser à s’interroger sur eux-mêmes, sur leurs amours, sur les déclics dont ils ont besoin pour réaliser leurs propres projets." Sandra donne un cours sur "Être ou ne pas être en Couple" à The School of Life Paris ; une école née à Londres en 2008 pour apprendre tout ce qu’on n’apprend pas à l’école. A propos du mariage pour tous, elle affirme : "incroyable que la question puisse encore se poser, tellement ça semble évident !" 

Same same but different,Voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco

"UN BEAU MATIN" à JACQUES PRéVERT.

"Je t’aime [maintenant]" inspire le troisième livre de Sandra. "Comme déjà précisé, j’aime le jeu en partant du réel. Aussi, pour les besoins de mon second ouvrage, je retourne dans mon ancienne école primaire, Jacques Prévert, à Saumur, pour prendre en photo David, mon ex. J’ai un choc en la retrouvant à l’abandon. C’est la guerre à l’intérieur, tout est éventré, abîmé, cassé, tagué, etc. Et curieusement, plus je prends des photos de cet endroit, plus cela devient photogénique, sans intervention de ma part. same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programmeLe verre brisé, les bureaux renversés et les tags donnent une autre forme de vie à l’école. A plusieurs reprises, j'y photographie tout. Je ranime les murs. Au fur et à mesure les souvenirs remontent à la surface. Ils deviennent même un livre poétique, contrasté, montrant les photos des ruines de mon école, pleines de nostalgie, mises en parallèle avec les souvenirs légers de mon enfance, qui en deviennent drôles car totalement décalés. Je me souviens des toilettes à la turc dans lesquels je ne sais jamais dans quel sens me mettre, du savon jaune que je trouve dégueulasse car il assèche les mains (du coup je ne me les lave jamais…), de la cour de récré des grands séparée de celle des petits par un mur (après le CE2, on passe la frontière), des cours de sport où je suis nulle, etc. A un moment, on se demande ce que représente une photo. On dirait une sorte d’attache de porte faisant un cercle, ce qui fait penser à un compas. Le texte mis en face de cette image est le suivant : "Nous avions passés six mois à apprendre à utiliser un compas. De toute la vie, on ne m’a plus demandé de refaire une rosace et pour sûr en cas d’urgence j’en serai encore capable." Toutes ces petites anecdotes de l’enfance rappellent bien des choses à beaucoup de monde. Ce livre s’intitule "Qui a tué Jacques Prévert ?" Publié aux Éditions La Martinière, il est en librairie depuis le 02 janvier 2014 avec en arrière-plan, la question politique de la fermeture des écoles. "Parce qu’il y a du regroupement, parce qu’il y a moins de travail, du coup il y a plein d’écoles qui ferment." Une des raisons qui pousse Sandra à voter pour le Front de Gauche.

UN PETIT POUCET AU FéMININ QUI RETROUVE TOUJOURS SON CHEMIN.

Chaque été, Sandra part explorer l’Europe, en stop, avec sa copine Aurélie, 28 jours durant, soit la durée d’un cycle menstruel de femme. Exit "le look routarde, vive le voyage en petite robe légère", surtout s’il fait chaud… Elle sème des petits cailloux, comme le Petit Poucet, dans chaque véhicule qui la prend en autostop, et dans les lieux qu’elle visite (la Basilique Sainte-Sophie, etc.). Elle partage ses aventures dans la presse et sur le site "Les P’tites Poucettes."(3) Globetrotteuse dans l’âme, elle a déjà à son palmarès un Paris-Istanbul et un Berlin-Odessa ; "sans carte, ni guide, sans itinéraire, de hameaux en métropoles, au bon vouloir des automobilistes et des hôtes solidaires rencontrés sur les routes. 50 voitures nous prennent en stop entre Paris et Istanbul, en 2013, avec nos sacs à dos et une ardoise Velleda pour noter notre destination." En voyage, Sandra n’oublie pas de prendre ses livres, que du contemporain : Erri De Luca, Jérôme Ferrari, Carole Martinez, etc. "Accessoirement" Sandra est "Journaliste". Le mercredi sur France Inter dans l’émission "Le non-invité du jour", elle tire le portrait de personnes croisées au bout du monde, au coin de la rue ou au détour d'un rêve, qui ne sont jamais invitées dans l'émission, ni dans aucune autre. same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programmeCe sont des magiciens construisant des cathédrales avec des allumettes, des créateurs de festins à base de knackis, des one-man-shows de blagues carambar, etc. Ce sont des gens "extra" et "ordinaires", capables de prendre le superflu au sérieux et le sérieux à la légère. En 2014, à 32 ans, Sandra devient l’une des marraines de "3ème Lieu" ; le rendez-vous thionvillois (Moselle) des savoirs et d’échanges culturels, où elle anime un atelier d'écriture et de créativité. Avec le titre surréaliste, mais bien réel, "d'Inventeuse d’histoires vraies", sur sa carte de visite, cette décrocheuse de lune, hors du temps, dévoreuse d'expériences inédites et de rencontres gourmandes, persiste et signe. Eclectique professionnellement parlant, tous les métiers qu’elle exerce lui vont comme une petite robe légère. Elle passe son temps à modeler la réalité, à assumer son inconstance. Avec différents outils qu'elle invente, elle l’observe, la capture et joue avec, faisant sienne la devise de Brel "être vieux sans être adultes."(4) Elle raconte l'éternité à travers le temps qui passe, l'univers à travers des visages rencontrés, "en changeant de média à volonté comme un enfant pour être débutant à chaque fois." Sandra "aime jouer. Une affaire très sérieuse, un jeu qui va bien au-delà du paraître. Je me fixe des règles de jeu très strictes, modelant un réel que j’adore, car il m’appartient totalement. Plein de gens font de la fiction car ils ne supportent pas le vrai monde. Ils s’en inspirent mais le transforment inévitablement. Personnellement, j’aime que l’idée littéraire influe sur la vie et inversement. Je vis une interactivité permanente." En parallèle, elle "enchaîne les séminaires de créativité dans des entreprises" ; sa "principale source de revenus." Elle est responsable, depuis novembre 2013, de la Société Sandra Reinflet, située dans le 18ème à Paris, spécialisée dans les arts du spectacle vivant. "Dès que je commence quelque chose, on me dit que c’est bien, mais n’étant pas perfectionniste, je ne deviendrai jamais excellente dans un domaine précis. Je ne suis pas assez travailleuse. J’aime trop que les choses soient drôles et légères." Sandra ne sait pas ce qu’elle fera demain, ni le mois prochain. Elle célèbre au quotidien "son instabilité organisée, sa quête de liberté sans limites." Adepte de l’autodérision, Sandra, qui rit tout le temps, parle beaucoup, s’enthousiasme vite, et se remémore comment ses amis s’amusent de la voir les jours de gueule de bois, quand elle trouve, enfin, un rythme de vie normal…

© Jean DORVAL, pour LTC Lectures, le 26.06.2014 (d’après un interview réalisé au Festival "Littérature et Journalisme", le 12 avril 2014).

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

En Savoir+ :

litteratureetjournalisme.com

marinegoodmorning.com

facebook.com/Marine-Goodmorning

myspace.com/marinegoodmorning

musicme.com/Marine-Goodmorning/La-Boite-A-Jouer

theschooloflife.com

Notes :

- 1) Citation extraite d'un poème d’Horace,

- 2) www.81femmes.org

- 3) lesptitespoucettes.com

- 4) In "La Chanson Des Vieux Amants" (1967).

same same but different,voyage à la rencontre de 81 femmes qui réveillent le monde,sandra reinflet,journaliste,voyageuse,écrivain,photographe,animatrice,je t'aime maintenant,qui a tué jacques prévert,hommage à colette en lecture,60ème anniversaire de sa disparition,médiathèque de metz-sablon,une ville face &u climat,metz à la fin du moyen âge,pun,éditions universitaires de lorrraine,laurent litzenburger,1400-1530,la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme

© Crédit photos : Jean Dorval 2014, Sandra Reinflet.

23/06/2014

HOMMAGE à COLETTE EN LECTURE !

collette en été.jpg

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

IMG.jpg

04/05/2014

PRéCOMMANDEZ VOTRE OUVRAGE DE LAURENT LITZENBURGER SUR METZ EN VENANT DE LA PART D'LTC LECTURE !

IMG_0001.jpg

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

IMG_0002.jpg

18/04/2014

"LA MAGIE OUBLIéE (suite), CHAPITRE II" : UN ROMAN GENIAL SIGNé MATBAK.

"La Magie Oubliée" est un roman passionnant d’aventure, en cours de rédaction, dans lequel l’auteur, Matbak - un ado surdoué pour l’écriture - nous raconte les aventures, l’Histoire à rebondissements, d’Andil ; le voleur noctambule et acrobate. La magie, le surnaturel, l’émotion, les scènes d'action, les doutes, les remises en cause, la trahison, la fuite, etc. sont au rendez-vous ! Au bout du compte le lecteur est toujours surpris et se laisse guider par le fil conducteur de ce récit trépidant qui se lit à la vitesse d’une flèche qui va atteindre sa cible en plein coeur. A lire ou à relire, avec bonheur, sur LTC Lecture, le Chapitre Premier de ce topic, paru le 26 avril 2013 : Ltc Lecture/La-magie-oubliee-un-roman-genial-signe-matbak. Et dès à présent le Chapitre Deuxième… qui est un préambule incontournable, une mise en bouche supplémentaire, invitant le lecteur à connaître la suite. Moins rythmé que le Premier Chapitre, ce Deuxième Chapitre pose les jalons d'un scénario qui étonnera plus d'un lecteur. Bonne évasion ! Jean DORVAL.

LTC Lecture : Découvreur de talent !jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

© Photo ci-dessus : http://www.miglo.net

 

"LA MAGIE OUBLIéE."

CHAPITRE DEUXIEME

 

Andil sentait le vent souffler sur son visage. Il ouvrit les yeux. Il se trouvait dans une immense plaine. Il n'y avait que des fleurs et de l'herbe à perte de vue. Il n'y avait aucun relief, et pas un seul obstacle pour couper la ligne d'horizon. Une voix claire s'éleva dans son dos : "L'heure de la révélation approche."

Le voleur se retourna. C'était une femme aux longs cheveux blonds et aux grands yeux verts qui se tenait face à lui. Elle portait une robe de larges feuilles, qui scintillaient mystérieusement.

Devant ce personnage qui semblait sortir de ses plus beaux rêves, Andil demeura en admiration. Puis la phrase qu'elle avait prononcé lui revint à l'esprit.

"Quelle révélation ?"

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

© Photo ci-dessus : http://lesmemoiresdestel.com

 

Elle ne répondit pas, et s'approcha. Elle semblait jeune : son visage était pur, et innocent. Mais Andil décelait dans ses yeux une grande sagesse et un âge avancé. Il était impossible d'estimer son âge avec certitude.

Elle était maintenant si proche de lui qu'il pouvait sentir son parfum délicat.

Andil s'éveilla en sursaut. Il lui arrivait de rêver que très rarement, et en général, ses rêves étaient moins énigmatiques que celui-ci.

Il se trouvait dans un lit. Le plus confortable dans lequel il ait dormi au cours de toute sa misérable existence. Il se sentait vidé de ses forces, son corps meurtri et faible lui faisait affreusement mal. Il était même incapable de bouger. Il était dans une chambre spacieuse, éclairée par une large fenêtre. Il y avait un bureau où s'entassaient bon nombre de parchemins manuscrits, et quelques étagères sur le mur, juste au-dessus, où reposaient quelques dizaines de livres.

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

© Photo ci-dessus : http://www.manzac.com

 

Andil se redressa péniblement. Il avait mal, mais constata avec surprise que les blessures internes de son épaule et sa cuisse semblaient s'être refermées. Quelqu'un avait placé des bandages sur son genou gauche et son poignet droit.

Il attendit là, en silence, en repensant à son rêve. Il n'avait jamais vu une plaine aussi vaste, et la femme lui était encore moins familière. Ce ne pouvait être que son imagination. Mais pour ce qu'elle lui avait dit, Andil ne trouvait pas d'explication satisfaisante. Cela paraissait complètement absurde.

"C'est l'heure de la révélation."

Cette phrase s'était ancrée dans son esprit, et il tentait en vain d'y répondre. Après un certain temps, Andil s'allongea de nouveau et essaya de se reposer. Il ne s'était jamais senti aussi affaibli qu'à ce moment. Et pourtant, il en avait passé, des heures sombres, dans la faim, la crasse et la solitude des mendiants.

Il s'endormit quelques minutes, et à son réveil, le rêve de la plaine était balayé par une autre question, bien plus importante, apparue parmi tant d'autres : "Où suis-je ?"

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

© Photo ci-dessus : http://www.domainedechantilly.com/domaine-de-chantilly

Le voleur se trouvait dans une chambre lumineuse, une petite fenêtre ouverte laissant le soleil l’éclairer. Il y avait un bureau sur lequel s’entassaient des carnets et des parchemins manuscrits, dans un désordre total. La plume avait été laissée dans l’encrier. Le bureau fait de planches grossièrement taillées se trouvait à côté d’une étagère fixée au mur. Quelques très vieux livres y étaient rangés soigneusement. L’épaisse couche de poussière qui les recouvrait suggéra à Andil qu’ils n’avaient pas bougé d’ici depuis longtemps. Il y avait aussi un placard fait d’un bois sombre.

Andil attendit encore une heure, allongé dans le lit, sans pouvoir trouver le sommeil. Il pensait à son ancienne vie, sa vie de toujours, celle d’un mendiant et d’un cambrioleur. Il n’avait rien connu d’autre que cette vie-là. Il n’avait rien connu d’autre que Valgos. Et pourtant, il allait devoir fuir. Si jamais il se faisait capturer, qui sait ce qui pourrait lui arriver. Andil constata avec amertume qu’il n’avait pas d’autre choix que de s’échapper indéfiniment. Il ne pourrait même plus s’arrêter dans une ville pendant plus d’une semaine : le voleur était sûr que Clavilius avait les moyens de le faire poursuivre sans relâche. Et qu’il n’hésiterait pas à le faire. Angoissé par son avenir flou, Andil était plongé dans ses sombres pensées lorsqu’un homme fit irruption dans la chambre.

Il avait de courts cheveux roux, ternes, et des yeux en amandes d’un noir profond. Sa bouche fine se tordait parfois en un tic nerveux. Des rides marquaient sa peau mate. Andil ne lui aurait pas donné plus de quarante-cinq ans. Mais il était loin du compte en réalité… Les yeux intenses se plantèrent dans ceux du voleur. Cet air soupçonneux ne plaisait guère à ce dernier.

- Qui es-tu ? L’interrogea l’homme.

- Je vous retourne la question, répondit froidement Andil.

L’homme perdit soudain tout son sérieux et éclata de rire. Andil en fut stupéfait.

- Très bien mon gars, je vois que tu es une forte tête… J’aime ça, déclara t-il en reprenant son air de défi.

- Moi je ne vous aime pas tellement.

Son interrogateur sembla ignorer la remarque et resta silencieux l’espace de quelques secondes, évaluant Andil.

- Tu n’es pas vraiment bien placé pour refuser de te présenter, mon gars… Je t’offre l’hospitalité dans ma maison, dit-il en pointant le plancher du doigt. C’est la moindre des choses lorsqu’on est recueilli par un inconnu. Et tu devrais me remercier, naturellement.

Le voleur ne répondit pas. L’homme sourit et ajouta :

- Tu n’es pas très bavard, mon gars. Tant pis, je vais me présenter… Tu sembles être le genre de personne avec qui il faut faire le premier pas.

Andil lui jeta un regard meurtrier que son hôte ignora de nouveau.

 

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

 

- Je suis Shol, ancien Grand Mage de la cour du roi, reconverti dans l’alchimie. Ravi (Andil remarqua à quel point ce mot sortit difficilement) de te rencontrer. Et toi, qui es-tu ?

-  Si vous êtes mage, répliqua sèchement Andil, vous n’avez qu’à le deviner.

Cette réponse cinglante provoqua un vaste silence. Le voleur savourait sa réplique intérieurement, tout en fixant Shol avec mépris. Le mage, quant à lui, tentait difficilement de contenir sa colère. Andil afficha un sourire moqueur.

- C’est vrai, vous n’avez qu’à utiliser votre fluide magique ou je ne sais quoi. Ne perdons pas de temps en questions futiles.

- Tu as raison, finit par dire Shol, apaisé. Ce ne sera pas nécessaire de t’interroger, mon gars, car la vérité saute aux yeux.

- Tant que ça ?

Subitement, Andil sentit le regard du mage le traverser, comme si Shol regardait au fond de son crâne. Les yeux sombres l’observaient avec une intensité croissante, qui semblait éplucher chaque couche de l’esprit même en les lisant à la vitesse de l’éclair. Andil détourna immédiatement la tête et rompit l’étrange hypnose.

Shol laissa échapper un gloussement. Le voleur afficha un air effrayé.

- Tu es un mendiant qui a toujours vécu dans la pauvreté. Tu es seul, mon gars. Absolument seul. Mais tu étais satisfait de cette vie. Un événement extrêmement récent a bouleversé tout cela. A présent tu as perdu tous tes repères et tu doutes. Je sais également que tu pratiquais une activité illégale… (Andil pâlit radicalement, et le mage lâcha un ricanement) Mais je ne sais pas laquelle, reprit-il (le voleur se détendit… un peu). Je n’ai pas eu le temps ni l’énergie de t’inspecter de A à Z, mon gars, mais c’est suffisant pour moi. Je sais que tu n’es pas mauvais.

- Comment pouvez-vous le savoir ? Je sais ce que je suis bien mieux que n’importe quel savant, devin, mage ou dieu !

Andil était furieux, son ego frappé. Comment un inconnu pouvait-il lire ses sentiments et le juger aussi facilement ?

- Ce qui importe, affirma Shol, ce n’est pas ce que tu es, mais qui tu es.

- Je ne vous suis plus, soupira Andil.

- Tu comprendras le moment voulu, mon gars, dit-il en souriant. Mes pouvoirs me permettent de sonder l’esprit d’une personne par l’intermédiaire du regard. Je lis le tempérament, les convictions les plus intimes et les sentiments. Et la cerise sur le gâteau : je peux percevoir la nature profonde des gens. Mais je sais bien que mes pouvoirs ne me révèlent pas tout au sujet de ma cible. En fait… Il existe certaines choses à ton sujet que tu ne sais pas toi-même. Ces choses là, je ne peux pas les percevoir puisque je ne peux lire seulement ce que tu sais sur toi-même.

Andil tentait de démêler les paroles de Shol, sans succès. L’homme sourit et continua :

- Bien. Quel est ton nom ?

- Je m’appelle Andil.

- Tu es prêt à m’en dire plus ? … Non ? … D’accord. Mais je te demande de répondre à deux dernières questions.

- Je vous écoute, répondit-il, agacé.

- Tout d’abord, je t’ai retrouvé à moitié mort dans ma cave. Comment es-tu arrivé là, mon gars ?

- Je n’en sais rien.

- Tu mens.

- Vous n’en savez rien.

- Dis-moi la vérité.

- Je regrette, c’est impossible.

Cette dernière phrase exprimait tout sauf du regret.

- Tu me le diras peut-être plus tard… Et sinon, la seconde question, plus importante…

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

Les yeux du mage se mirent à briller. Il sortit de la chambre et y rentra une poignée de secondes plus tard, un coffret entre les mains. Il s’agenouilla près du lit, et l’ouvrit  sous les yeux d’Andil. Une faible lueur en sortit. Le visage du voleur se figea dans une expression d’émerveillement. Il s’agissait des étranges gants de cuir trouvés dans le maigre tunnel qui l’avait mené dans la cave de Shol."la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

- Qu’est-ce que c’est ? Demanda Shol.

- Je…

Andil fixa Shol avec hésitation. Une petite voix jaillit du fond de son esprit : « Pourquoi ne pas lui faire confiance ? Après tout, c’est lui qui t’a recueilli, il t’a peut-être sauvé la vie. N’est-ce pas là un gage de bienveillance ? Il est là pour t’aider, alors autant lui expliquer au moins ça. »

Andil se mit alors à lui raconter comment il s’était procuré les gants. Shol écouta avec une grande attention. Il referma ensuite le coffret d’un air solennel et le posa sur la table de chevet. Le mage expliqua à Andil que ces gants étaient ensorcelés, par un enchantement très puissant mais inconnu jusque là. En voyant les étoiles briller dans les yeux du voleur, il ajouta :

- Mais je te conseille de ne pas les enfiler. Je peux ressentir leur puissance, sans même les avoir mis. On ne sait jamais si c’est un maléfice destiné à nuire à celui qui les porte, mon gars, mieux vaut rester prudent. L’enchantement n’est pas ma spécialité. J’aurais un Maître Enchanteur à te présenter. Il pourra peut-être te dire de quoi il s’agit. Mais fais très attention ! N’en parle à personne d’autre ! C’est compris ?

-  Ces gants… Ont-ils de la valeur ?

-  L’argent ! (le visage de Shol devint pourpre) Toujours l’argent ! Tu ne te rends pas compte ? Ta découverte vaut peut-être bien plus que de l’argent ! … Et je te le répète, mon gars, ne dévoile rien à personne ! Ces objets pourraient attirer la convoitise des sorciers les plus dangereux.

- Très bien, répondit Andil, convaincu par le dernier argument. Je vous promets de garder l’existence de ces gants secrète.

- Tu ne devrais pas avoir de mal pour ça, vu avec quelle méfiance tu traites les gens…

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

© Photo ci-dessus : http://sushi.forumsactifs.com

Shol expliqua à Andil qu’il avait utilisé des potions fabriquées par ses soins pour cicatriser ses blessures. Les moins graves avaient déjà disparu. Cependant, sa cheville douloureuse ne se portait pas mieux. Le blessé fut étonné de remarquer la disparition totale des plaies infligées par les flèches, même s’il sentait son épaule faible, tout comme sa cuisse. Shol avait utilisé ses meilleures potions pour accélérer la guérison, et cela avait très bien fonctionné. Mais le mage lui dévoila qu’il ne pouvait rien faire pour sa cheville, qui était cassée. L’art de l’alchimie pouvait fermer toutes les plaies, mais était inefficace sur les os brisés.

-  Je peux encore tenter quelque chose, mon gars, mais c’est assez dangereux.

-  Dites toujours, marmonna Andil.

- Il y a peu de temps, commença t-il en se levant pour faire les cent pas, j’ai mis au point une potion capable d’accélérer considérablement la régénération du métabolisme. Ce que j’ai utilisé pour les plaies ne concernaient que la cicatrisation, mais là, c’est ton organisme entier qui va littéralement changer de rythme, car je n’ai pas encore trouvé comment agir uniquement sur les os. Donc, tout ton corps changera après ingestion de la potion. Tes cheveux, tes ongles pousseront plus vite. Ta digestion sera plus rapide, tu devras faire tes besoins plus souvent. Et bien sûr, l’os de la cheville se reformera en trois ou quatre jours. Cela est contraignant, mais pas vraiment dangereux pour ta cheville. Ce qui m’inquiète, ajouta Shol en se tournant vers le voleur, c’est ton cœur. Le maintenir à un rythme élevé le fatiguera, et tu pourrais subir un arrêt cardiaque une fois l’effet du traitement dissipé.

- Mon cerveau sera aussi plus rapide ?

- Oui, ce médicament touche tous les organes. Tu bouges, respires, réfléchis bien plus vite, sous son effet. Mais le changement subit de rythme métabolique peut provoquer de graves séquelles… En supposant que tu survives.

- Ce n’est pas comme si j’étais fragile, déclara le blessé. Je comprends les risques, assura t-il en voyant le regard interloqué de Shol, mais je veux boire cette potion.

Le mage poussa un long soupir.

- Ce ne sera pas faute de t’avoir prévenu, mon gars.

Sur ce, il sortit de la chambre, et y entra de nouveau quelques minutes plus tard. Il tendit vers le voleur une minuscule fiole emplie d’un liquide bleuâtre. Ce dernier s’en empara d’un geste lent.

- Bois tout,  j’ai dosé.

Andil hésitait. Il savait que rester chez son hôte pendant des semaines était risqué. La garde de Valgos le cherchait en ce moment même, en plus des hommes de main de Clavilius. Il estimait qu’il se passerait environ une semaine avant que tout ce monde étende ces recherches jusque chez le mage. Il n’avait pas le choix, il devait boire pour être sur pied quelques jours plus tard et prendre la fuite aussitôt. Mais pour aller où ?

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

© Photo ci-dessus : http://magiedelenvotement.blogspot.fr

Il avala d'une gorgée le contenu de la fiole. Elle avait un goût très acide.

- Je ne sens rien… C’est normal ?

- Attends qu’elle soit digérée. Dans quelques heures, mon gars, le monde te paraîtra étrangement lent. L’effet se dissipera dans cinq jours. La malléole externe est sévèrement fracturée, d’ici là, il faut ménager ta cheville. Compris ?

- Compris. En attendant, qu’est-ce que je vais faire ?

- On discutera ensemble.

- Génial, grogna le blessé avec mécontentement.

- Je te laisse, mon gars, j’ai du travail.

Shol sortit de la pièce, et Andil se retrouva seul.

Sans qu’il puisse s’expliquer pourquoi, il trouvait son hôte sympathique. Il n’était ni très amical, ni très charismatique, mais il y avait chez lui une espèce d’aura de bienveillance. Il semblait n’être fait que de bonté et de bonnes intentions. Le fugitif avait envie de se confier à lui, mais sa méfiance habituelle avait le dessus pour le moment.

Des heures après cette conversation, il essayait vainement de trouver le sommeil, lorsqu’il sentit son corps se transformer.

Son pouls s'accéléra brutalement. Chacun de ses membres se convulsèrent violemment, il sentit une vague de chaleur secouer son être. Il avait la chair de poule, son corps entier brûlait de l’intérieur. Sa respiration devenait très rapide, il sentait sa poitrine se soulever puis s’affaisser bien trop vite. Ses jambes et ses bras se raidissaient, s’étiraient, à tel point que le voleur eu l’impression de se faire écarteler. La chaleur s’accentua, puis une violente douleur s’empara de lui, si bien qu’Andil voulu hurler. Mais avant même qu’un son ne sorte de sa bouche, cette étrange crise s’évanouit brusquement.

Tout son corps, en ébullition il y a quelques secondes de cela, retrouva son état normal en un instant. Il gisait là, étendu sur le lit, tout à fait immobile. Le voleur passa sa main sur son visage. Il se sentait bien, il n’y avait rien d’anormal. Il se demanda même si la potion avait réellement de l’effet. Il se redressa, pour s'asseoir. Les paroles de Shol lui revinrent à l’esprit. Il lança son oreiller en l’air. Celui-ci se déplaça lentement dans le vide, en tombant peu à peu. Il compta cinq secondes avant que l’oreiller ne touche le sol.

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

© Photo ci-dessus : http://www.marieclairemaison.com

Les deux jours qui suivirent, Andil s'ennuya fermement. Il percevait le monde d'une autre manière, comme le lui avait expliqué le mage. Tout se passait avec une lenteur exaspérante, et ainsi, la journée devenait interminable. Le moindre de ses mouvements, devenu extrêmement rapide, surprenait Shol. A l'inverse, le fugitif devait patiemment attendre que son hôte finisse chacune de ses phrases. Les plus longues d'entre elles pouvaient durer cinq minutes selon Andil. Il devait ensuite se forcer à parler lentement pour que son interlocuteur le comprenne. Malgré ses efforts, il n'était pas rare qu'il lui soit demandé de répéter moins vite. Le voleur restait presque constamment dans la chambre, et y dormait une grande partie de son temps. Lorsqu'il s'éveillait, il rêvait de l'usage qu'il pourrait faire de la potion de Shol si seulement son effet était plus court.

Il boirait, puis, trois ou quatre heures après, son corps empli d'une énergie mystérieuse s'introduirait dans une demeure vide qu'il aurait espionnée auparavant, pour y prendre tout objet de valeur. D'ordinaire, un cambriolage pouvait durer entre dix et vingt minutes, sans prendre le temps de fouiller toute la maison. Mais grâce à la potion, il pourrait la retourner dans tous les sens plusieurs fois, en crochetant toutes les serrures de la maison, sans y rester plus de quatre ou cinq minutes...

Andil avait l'habitude de préparer soigneusement chacun de ses cambriolages en rôdant autour de sa «cible». Il choisissait les plus belles demeures, celles dans lesquelles il était sûr de pouvoir trouver le meilleur butin possible. En espionnant toute une journée, il pouvait savoir qui vivait là, l'emploi du temps du maître de maison et de sa famille, de ses éventuels domestiques. Le voleur ne prenait aucun contact avec eux, il se contentait d'observer, et de noter chacun de leurs faits et gestes. Toutes ses séances d'espionnage ainsi que le cambriolage lui-même se passaient toujours le même jour. Andil évitait de choisir un Dimanche, jour pendant lequel la maison ciblée était en général constamment occupée. Il fallait tout d'abord être certain que la maison soit vide pendant qu'il passait à l'acte, et il notait soigneusement les heures les plus favorables à son crime. Il ne devait pas y avoir de témoins non plus, et il préférait choisir d'intervenir tôt le matin ou bien tard dans la nuit.

Puis, il fallait trouver l'accès le plus simple possible. Andil évitait les effractions trop flagrantes. Si on laissait une fenêtre ouverte par inadvertance, il s'y engouffrait avec plaisir, étant donné que le crochetage de la porte d'entrée pouvait prendre un temps considérable selon la serrure. Une fois à l'intérieur, il cherchait tout d'abord des coffres forts, des boîtes à bijoux, des cachettes diverses dans lesquelles se trouvaient le butin de valeur. Le cambrioleur ne pouvait en saisir énormément, car en cas de fuite forcée, toute acrobatie était impossible. Avec un sac bourré de tableaux ou d'argenterie, il serait ridiculement arrêté. L'idéal était de trouver des pierres précieuses, des pièces d'or ou des bijoux. Il remplissait un petit sac accroché à la ceinture, ou glissait ce qu'il pouvait dans ses larges bottes. Il ne prenait que peu de temps, toujours moins de vingt minutes, et repartait en s'assurant que personne ne le voyait.  Plus il était discret et rapide, moins l'intervention était risquée.

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak,la magie oubliée,un roman d'aventure,matbak,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur,maé,éditions fluide-g,maf pour ltc lecture,ltc lecture : l'envie de lire

© Photo ci-dessus : http://achat-bijoux-bottazzi.fr

Andil éprouvait de véritables frayeurs, dans ces moments d'avides et frénétiques recherches. Le moindre bruit le faisait sursauter, malgré ses efforts pour conserver son sang-froid. Il savait pertinemment qu'un cambriolage n'était absolument jamais sûr. Malgré des semaines de préparation, de repérage. Malgré une effraction nette, sans bavure. Malgré une connaissance parfaite des lieux, de ses habitants. Malgré une discrétion, une vitesse irréprochable. Malgré une grande expérience en la matière. Malgré tout cela, il suffisait d'un imprévu – un simple détail – pour bouleverser la situation et condamner Andil. Un témoin jaillissant de nul part, un habitant s'éveillant subitement au beau milieu de la nuit. Un hasard du destin suffisait pour tout gâcher. La bête noire du cambrioleur. Une source de stress, d'angoisse perpétuelle.

Et à présent qu'il bénéficiait d'une boisson capable d'anéantir cette peur, de le rendre invulnérable, insaisissable... Il devait rester là, comme un patient faible et incapable de s'appuyer sur sa jambe gauche. Toute la journée – qui semblait en durer trois – à ne rien faire d'autre que dormir, et manger. Un calvaire qu'Andil avait du mal à supporter. Shol venait parfois prendre de ses nouvelles pendant la journée, mais ils parlaient beaucoup le soir, et dînaient ensemble.

Bientôt, Shol sut presque tout de la vie d'Andil. Elle se résumait très simplement, par une enfance passée à vagabonder dans les rues, à trouver la protection de quelques bienveillantes personnes, à en fréquenter de mauvaises. Il raconta aussi son premier amour, sa fin, son désespoir. Et la solitude, la méfiance qui l'habita. Le mage l'écoutait avec beaucoup d'attention et de compassion. Pouvoir enfin faire confiance à quelqu'un avait réellement libéré Andil d'un poids pesant sur sa conscience.

"la magie oubliée,chapitre ii" : un roman genial signé matbak

© Photo ci-dessus : http://www.etrecreateur.com

Le soir du second jour, après la discussion mettant fin à l'histoire d'Andil, le voleur alla se coucher. Pour la première fois depuis longtemps, il se glissa sous les couvertures avec l'agréable sentiment d'avoir passé une excellente journée accompagné d'un ami. Un sourire sur le visage, il réalisa qu'il n'avait plus la moindre envie de s'enfuir une fois sa cheville guérie. Il sentait nettement qu'il ne s'écoulerait plus beaucoup de temps avant qu'elle ne se rétablisse complètement. Il avait enfin trouvé quelqu'un à qui il pouvait faire confiance, et cela arrivait maintenant qu'il était en cavale. Il savait bien que tôt ou tard, les gardes de Valgos organiseraient leurs recherches du côté de la forêt, et trouveraient la maison du mage. Si Andil était encore là à ce moment, Shol serait reconnu comme étant son complice, et condamnable au même titre que lui. Cependant, s'il devait fuir, il ne savait pas où aller. Errer seul sur les routes le ferait repérer bien trop vite. S'il s'en éloignait, il se perdrait au milieu de la nature, où il ne saurait survivre, ni se repérer. Andil se laissa bercer par le cours de ses pensées, et finit par sombrer dans le sommeil.

Il regretta plus tard de ne pas avoir agit ce soir là.

Fin du IIème Chapitre. La suite bientôt, très bientôt, dans le IIIème Chapitre !

© Matbak, le 26 avril 2014, pour LTC Lecture.

 

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

A lire aussi du même auteur : http://latourcamoufle.hautetfort.com/v-anne-ite

08/01/2014

"V- ANNE - ITé." (UNE NOUVELLE SIGNéE ©MATBAK.)

 v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture

« Narcisse », par Le Caravage (v. 1595).

 

Notre jeune ami écrivain de talent Matbak, le 26 avril 2013, nous enchantait, couchant sur les pages d’LTC Lecture, avec sa plume féconde de qualité, le premier chapitre de "La Magie Oubliée."(1), un roman génial mêlant le fantastique et l’aventure, né en direct sur LTC, dont on attend la suite… Le 1er juillet 2013, il récidivait sur LTC avec une nouvelle croustillante intitulée "Un Eléphant Dans Un Cagibi."(2), dans laquelle il nous contait les mésaventures à suspens d’un pachyderme qui avait plutôt intérêt à protéger l’ivoire de ses défenses… L’action décalée se passait dans un collège du Finistère… Aujourd’hui, Matbak nous revient démarrant l’année 2014 avec une nouvelle intitulée "V- Anne - Ité". C’est écrit en français dans le texte, c’est relativement court (quatre pages sous Word) et cela se lit avec beaucoup de plaisir. Matbak nous mène progressivement où il le souhaite ; c’est-à-dire, là où l’on s’y attend le moins, avec brio, prouvant que la quête à la beauté, l'obsession de soi, peut mener n’importe qui à sa perte ! Je vous invite à lire cette petite merveille littéraire qui m’a été livrée sans coquille.

Jean DORVAL,

LTC Lecture : Découvreur de talent !

jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture

"Echo et Narcisse", by John William Waterhouse, 1903, Walker Art Gallery, Liverpool.


"V- ANNE -ITé."

19 février 1612.        

Anne était assise à côté de son fiancé Thibault, dans la diligence. La jeune femme s’ennuyait. Elle écoutait d’une oreille la voix mielleuse de son amant, et de l’autre, le trot régulier des chevaux. Elle trouvait le deuxième son plus intéressant, moins monotone et plus sensé que le premier. De temps en temps, Thibault posait sa main sur son épaule, demandait timidement : "N’est-ce pas ?" Devant ce regard interrogateur, Anne restait béate une seconde, avant d’acquiescer distraitement. Il s’en satisfaisait et reprenait son monologue.

Ils se rendaient, ainsi que leur suite, dans leur nouveau château. Le voyage durait depuis une semaine, et continuerait encore quelques jours avant d’arriver à son terme. Fille de duc, Anne avait grandi dans la richesse et le luxe. Ses moindres désirs auraient pu être satisfaits, cependant, depuis son enfance elle ne voulait qu’une chose par-dessus tout : être belle, magnifique, sublime. Elle faisait dépenser une fortune en vêtements et accessoires en tous genres. Elle voulait une robe, on lui achetait, on la complimentait. Peu importe ce que l’on pouvait dire ou faire, elle penserait toujours être horrible, qu’elle devrait rester discrète pour ne pas que l’on se moqua d’elle. Elle niait les compliments, et répondait  avec gêne : "Non, vous dites cela juste pour me faire plaisir."

Thibault, lui, n’était pas d’origine noble, sa famille s’était enrichie depuis quelques années à peine en investissant de grandes sommes dans le commerce. Il était prétentieux, parfois cupide (sauf quand il s’agissait de dépenser pour sa femme) et aimait posséder tout ce qu’il trouvait beau. Anne n’en était pas vraiment amoureuse, mais s’était fiancée à lui car il était l’un des rares hommes à ne pas l’encenser sans cesse. En vérité, elle ne le savait pas, mais il ne la considérait que comme un objet. Néanmoins, elle était un objet très spécial, une œuvre d’art unique, admirable, qu’il avait acquit pour trois fois rien et qui était la pièce maîtresse de sa collection. Qui donc s’adresserait à une sculpture ou à une peinture ? Ainsi, il ne lui exprimait aucun amour, il se contentait de satisfaire les désirs matériels de sa fiancée, ne lui parlait que pour tromper l’ennui, comme à ce moment, dans le fiacre.

v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture

"Vanité » de Hans Memling",

(élément du Triptyque « La Vanité terrestre et la rédemption céleste », 1485).

Le soleil allait bientôt se coucher lorsqu’Anne s’empara de son miroir, et s’y regarda. Thibault radotait en observant le paysage qui défilait lentement. Sa chevelure lisse d’un blond très clair (presque blanche), que beaucoup de femmes jalousait, la dégoûtait. Elle s’attarda sur la pâleur de sa peau, ce visage qu’elle trouvait froid, abominable, que d’autres voyaient angélique. Son nez était trop pointu, ses lèvres, pas assez rouges, son front, pas assez bas. Son cou, tout aussi blanc que sa face, était long et rachitique, bien que d’autres le trouvèrent gracieux. Ses yeux gris-bleus, brillant d’une lueur glaciale, la dérangeaient par dessus tout. Elle avait l’impression, en se voyant, que son reflet lui-même la haïssait, lui reprochait de lui faire ressembler à ceci.  Lorsqu’elle remarqua un minuscule bouton apparu sur son menton, elle grimaça, et son visage déformé devint encore plus affreux.

Thibault entendit sa future femme geindre, s’interrompit pour tourner la tête vers elle. En comprenant qu’il parlait dans le vide depuis au moins deux bonnes minutes, il fut prit d’une soudaine crise de colère, et hurla alors que sa face s’empourprait : "Tu vas m’écouter, oui ?!" Il saisit brusquement le miroir, ouvrit la portière et le jeta avec hargne avant de refermer. Il lança un regard noir sur Anne, qui avait les larmes aux yeux. La jeune femme se mit à pleurer comme une gamine à qui on aurait pris ses bonbons. L’homme reprit son calme en réalisant qu’elle ne l’écouterait pas dans cet état. Il dût arrêter toute la procession pour rechercher le miroir de madame. Les serviteurs fouillaient les environs en grommelant. Après une heure de recherche durant laquelle Anne n’arrêta pas un seul instant de pleurnicher, on finit enfin par lui rapporter fièrement l’objet… Ou du moins ce qu’il en restait, c’est-à-dire quelques morceaux difformes et inutilisables.

Les voyageurs  repartirent. Anne était inconsolable, et son fiancé était pris de terribles remords. Il la suppliait de se calmer, de penser à autre chose. Il s’excusait encore et toujours, lui promettait de faire installer un millier de miroirs dans leur chambre. Elle finit par essuyer ses larmes, en imaginant une vaste pièce peuplée par sa propre image. Elle avait beau se trouver laide, elle aimait – sans qu’elle puisse expliquer pourquoi – se voir, se juger. Dans sa vanité hautaine, elle n’accordait d’importance à aucun avis autre que celui de son reflet. Inconsciemment, elle ne cherchait pas réellement à être belle, mais à se trouver belle, à s’aimer. Objectif qu’elle ne pouvait atteindre sans réaliser qu’il est impossible d’être parfaite à ses propres yeux, elle qui connaissait mieux que quiconque ses moindres petits défauts... Physiques.

 

v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture,un elephant dans un cagibi,matbak,jeune écrivain de talent,une nouvelle,les insolivres : chapitre vi,jean dorval pour ltc lecture,a magie oubliée,un roman d'aventure,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur

"Vénus à sa toilette" ( ou "Vénus au miroir") par Le Titien en 1555.

Moins d’une demi-heure plus tard, les fiancés et leur suite firent halte pour la nuit, sur le bord de la route. Les domestiques dressèrent de vastes tentes, installèrent une petite partie du mobilier des amants dans celle qui appartenait à ces derniers. Anne s’apprêtait à se coucher, lorsqu’elle se souvint que sa servante, nommée Sophie, gardait souvent un miroir avec elle. Elle la fit quérir, et celle-ci se présenta. Elle expliqua confusément qu’elle avait perdu son miroir, et demanda pardon à sa maîtresse. La servante finit par avoir une idée brillante, qu’elle expliqua avec empressement : elle allait prendre une petite bassine qu’elle remplirait d’eau, ainsi Anne pourrait s’y regarder. Elle ne fut qu’à moitié convaincue, mais elle l’envoya tout de même chercher de l’eau dans la rivière qui coulait non loin d’ici. La servante s’exécuta, elle revint un quart d’heure plus tard, le récipient rempli d’une eau légèrement opaque. Sa maîtresse se pencha au-dessus de la surface de son "miroir".

Pour elle, ce fut un véritable choc. Elle ne s’attendait qu’à voir son visage laid, moins nettement que sur un vrai miroir. En vérité, elle avait l’impression de voir une autre femme. Son reflet, joyeux, avait complètement changé d’aspect. Le teint blafard qu’elle n’aimait pas était soudainement devenu plus chaleureux, plus vivant. Toujours pâle, certes, mais quelque chose qu’elle ne distinguait pas la transformait. Ses cheveux brillaient de mille feux, et elle apercevait comme un éclat d’or au fond de ses yeux. L’eau lui donnait un reflet d’elle moins précis, ainsi son bouton devenait invisible. Enchantée par cette vision extraordinaire, ravie par son propre charme, elle se mit à danser, bondir en tous sens, hurlante de joie.

Cette réaction inattendue surprit Sophie, qui ne comprenait pas ce qu’il y avait là de si réjouissant. Elle ne comprenait d’ailleurs jamais, lorsque sa maîtresse boudait, en prétendant être horrible. C’était une femme fine, élégante et de toute beauté, à l’avis de tous. Sophie n’était pas autant préoccupée par son image, elle. La servante se contentait humblement d’accomplir son devoir de domestique avec soin. Anne se précipita vers son fiancé, dans leur tente, pour lui annoncer allégrement qu’il n’était pas nécessaire de tapisser les murs de leur chambre avec des miroirs. Sophie, curieuse, se pencha à son tour sur l’eau miraculeuse. Elle n’y vit rien de particulier, au premier abord. Cependant, en regardant dans l’eau, ignorant son reflet, elle comprit, et se mit à rire à gorge déployée.

Les jours se suivirent et se ressemblèrent. Anne était souriante, elle riait et chantait, pour le plus grand bonheur de Thibault. Quoi de mieux, lorsqu’en plus d’être beau, un chef d’œuvre artistique respire la joie et la bonne humeur ?

Plusieurs fois par jour, Sophie allait chercher avec la même bassine, la même eau, dans la même rivière, comme le demandait sa maîtresse. La route s’éloignait peu à peu du cours d’eau, ainsi elle devait faire des allers-retours de plus en plus longs. Elle ne disait rien, car elle trouvait la farce bien plaisante. La pauvre folle accueillait chaque fois la venue de son "miroir divin" en se signant, une croix à la main. Devant son récipient, elle adressait une prière solennelle, puis se délectait de sa propre splendeur, avant de plonger brièvement son visage dans l’eau. Une fois le rituel accompli, elle ordonnait que l’on jette l’eau, comme ci celle-ci fut usagée.

Puis, lorsque le couple et leur suite s’installèrent enfin dans leur nouvelle demeure, le chemin jusqu’à la rivière devint extrêmement long. Alors, pour gagner du temps, les deux femmes y allaient ensemble, à cheval. Elles partaient le matin, revenaient le midi, ce qui agaçait un peu Thibault, mais rien ne put arrêter la volonté de sa fiancée. Anne procédait toujours au même rituel, chaque matin.

v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture

 Narcisse tableau de B. Conda de Satriano (fin du XIXe siècle).

Une matinée, lors d’une belle journée d’été, elles s’installèrent au bord de l’eau, à l’ombre d’un bosquet de pins. Sophie lisait, et sa maîtresse contemplait la rivière, comme hypnotisée par le courant. Soudain, sa voix s’éleva par-dessus le grondement de l’eau :

- Et si je plongeais ?

Anne se leva, fit un pas. Il suffisait d’en faire un de plus pour se jeter dans la rivière. La servante la rejoignit lentement. Elle voyait que sa maîtresse tremblait. Lorsqu’elle vit son visage, Sophie fut prise d’un terrible effroi : Anne avait les yeux exorbités, fixés sur l’eau. Un immense sourire figé envahissait son visage. Elle se pencha en riant doucement. Un rire sombre, empli de démence.

- Vous ne pouvez pas, murmura Sophie. Le courant est trop fort, l’eau trop profonde.

- Elle est miraculeuse. Si je deviens belle en me voyant dedans, tu imagines quel effet elle aura si je m’y plonge entièrement ?

- Le courant est trop fort, répéta Sophie, la voix presque éteinte. Les rapides ne sont pas loin, vous risquez…

- Tais-toi !

Anne repoussa violemment Sophie qui tomba en arrière. Assise par terre, elle n’osait plus bouger, choquée. Elle resta de marbre quelques instants avant de déclarer :

- Je sais pourquoi tu tentes de me dissuader. Tu as enfin compris à quel point cette eau sainte est bénéfique. Tu es jalouse, tu veux revenir ce soir, pour y plonger sans moi !  Tu me prends pour une imbécile ! Mais crois-moi, je vais me baigner, et lorsque je sortirais, éclairée par la lumière divine, tous seront éblouis par l’éclat de ma beauté.

 

v- anne - ité,(une nouvelle signée © matbak.),matbak pour ltc lecture,un elephant dans un cagibi,matbak,jeune écrivain de talent,une nouvelle,les insolivres : chapitre vi,jean dorval pour ltc lecture,a magie oubliée,un roman d'aventure,un ado surdoué,pur l'écriture,amateur de,lectures fantastiques,d'heroic-fantasy,mangas,shōnen,japon,les aventures d'andil,andil,le voleur notambule,et acrrobate,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française,pacco,dessinateur

© florence blin Une rivière un peu contrariée...

in : http://photos.linternaute.com/photo/riviere-bouillonnante

Elle prononça lentement ces derniers mots, savourant leur signification. Après un dernier éclat de rire, elle se jeta à l’eau. Immédiatement, elle fut emportée par le courant, ballotée en tous sens, parfois submergée. Personne ne la revit plus jamais. Sophie conta l’histoire à Thibault, lui expliquant que l’eau de cette rivière regorgeait de fines paillettes d’or. Il ne fut pas vraiment surpris de cette triste fin, et déclara simplement qu’il regrettait de ne pas avoir conté la légende de Narcisse à sa fiancée.

©MATBAK, le 08.01.2014, pour LTC Lecture.


jean dorval pour ltc lecture,bd,bande dessinée,21ème rencontres de bd,marly,moselle,8 et 9 octobre 2011,festival bd de marly,entrée gratuite,centre socio-culturel la louvière,centre pompidou-metz,metz,lorraine,france,programme,et liste des auteurs,âcco,une semaine sur deux,fluide-g,www.pacco.fr,last day,le droit des pères,séparation père enfant,ma fille,ma bataille,injustice française

 

INFO+ : https://twitter.com/matbak09

http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcisse_mythologie

Notes :

(1) http://latourcamoufle.hautetfort.com/archive/2013/04/26/la-magie-oubliee-un-roman-genial-signe-matbak.html

(2) http://latourcamoufle.hautetfort.com/archive/2013/07/01/un-elephant-dans-un-cagibi.html