Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2009

AVEC LTC LIVE, QUE LA FORCE VERTE SOIT AVEC TOI !!!

essai.JPG
POUR S'ABONNER A "TECHNI.CITES" :

ltc 2.jpg

"LTC LIve : La Voix du Graoully !"

LES RENDEZ-VOUS DE TERVILLE AU "112"...

essai.JPG

ltc 2.jpg

"LTC LIve : La Voix du Graoully !"

A CHACUN SA RENAISSANCE EN LTC LIVE !

essai.JPG
GARDE UNE ÂME D'ENFANT AVEC LTC LIVE !!!

ltc 2.jpg

"LTC LIve : La Voix du Graoully !"

CHRISTUS VINCIT, CHRISTUS REGNAT, CHRISTUS IMPERAT !

essai2.JPG

LA FRACTURE SOCIALE FRANCAISE CONTINUE...

essai2.JPG

 

A LIRE CE TRES BON HORS-SERIE

DE "LIAISONS SOCIALES" :

"2009, LA FACTURE DE LA CRISE".

------------------------------

 

ACHETEZ "LIAISONS SOCIALES" !!! 

ABONNEMENTS : http://www.wk-rh.fr/

 

29/12/2009

« TANGO & CRASH » POUR TETRO, A BUENOS AIRES !

essai2.jpg

 

« Tetro », la toute dernière réalisation de Francis Ford Coppola (sortie le 23 décembre 2009), a été le Film d'Ouverture de la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 2009. Parmi les acteurs principaux, on retrouve Vincent Gallo (Tetro), Maribel Verdú (Miranda, la compagne de Tetro), Alden Ehrenreich (Bennie, le demi-frère de Tetro ?) et Carmen Maura.

 

Le mystérieux Tetro...

UNE SOMBRE HISTOIRE FAMILIALE SANG POUR SANG LATINE !

Ayant rompu tout lien avec sa famille, depuis 10 ans, Tetro fuit son passé. Réfugié à Buenos Aires, il vivote et à ses heures perdues est éclairagiste dans une salle de spectacle. Sa seule passion, il la dédie à Miranda, son Etre de Lumière qu'il adore plus que tout au monde. Mais voilà, dans sa chute sans fin, il a oublié d'achever son roman autobiographique (une pièce maîtresse du scénar) et surtout la promesse faite à son cadet Bennie de revenir un jour le chercher... Pour ce dernier, par contre, cela n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! Et à l'aube de ses 18 ans, il profite d'une permission obtenue, suite à une avarie sur le bateau de croisière où il est serveur, pour retrouver son frère Tetro qu'il n'a pas vu, on s'en doute... depuis longtemps. Cette visite impromptue va réveiller les vieux démons de Tetro qui se croyait à l'abri de tout dans les bras de la langoureuse Miranda. Les deux demi-frangins vont tenter de réduire la fracture affective qui les oppose, causée par le souvenir de leur père tyrannique (un illustre chef d'orchestre) et la mort dans des conditions atroces de leurs deux mères respectives. Mais, Bennie qui veut comprendre ce qui est arrivé à sa famille n'obtient pas de réponses de Tetro. Il va alors enfreindre la Loi du Silence... même si pour cela, il doit payer le prix fort ! Au final, sera révélé un secret violent et étouffant, inimaginable...

 

Miranda et Tetro, la passion sud-américaine !!!

UN TABLEAU DE MAITRE CINEMATOGRAPHIQUE...

Coppola signe là un véritable chef-d'œuvre cinématographique. Grâce à son insolente audace visuelle, il travaille un splendide camaïeu de noirs et de blancs, révélant ainsi le côté mélodramatique de son scénario. Des rappels de couleurs par intermittence permettent l'évocation des souvenirs de ses principaux personnages. Son imagerie a du sang latin jusqu'au bout du zoom. Elle est agréablement sulfureuse, voire sensuelle, au point que les acteurs se déplacent dans un théâtre d'ombres chinoises, grandeur nature, au rythme du Tango. La dualité de cette histoire prend un tournant nietzschéenne par moment. Et le scénario devient même freudien, car on fini par être immergé dans une ambiance de psychothérapie familiale, durant laquelle Tetro et Bennie reproduisent à l'infini leur refoulés, comme une ultime tentative pour se retrouver. Vincent Gallo réussit, ici, magnifiquement à jouer le rôle d'un quadra au bout du rouleau, et le débutant Alden Ehrenreich amène une sobriété troublante, aux accents juvéniles, au point que ce gamin a de vrais-faux airs de... DiCaprio, par son talent et sa ressemblance. Cette symphonie des opposés constitue donc une très sincère et poignante étude sociétale, révèlant toute la difficulté que les Hommes ont à se sortir, seuls, de leurs eaux troubles et claires à la fois. La preuve en tous les cas que Coppola est passé Maître dans le clair-obscur de... la Vie !

 

© Jean Dorval pour LTC Kinéma.

 

INFOS PLUS : http://www.tetro-lefilm.com/

 

Deux "frères" que le passé oppose ???

 

Leonardo DiCaprio ou Alden Ehrenreich ?

Affaire à suivre...

JOE JACKSON REPASSE AU "112" DE TERVILLE !!!

© Photo ci-dessus : augustcool.blogspot.com

Ce n'est plus une surprise ! Le programme du "112" de Terville est tombé ! La bonne nouvelle ? Joe Jackson est de retour en Lorraine ! Il passe le 18 octobre 2010 en Moselle (tarif normal : 30€, tarif réduit : 26€ +frais de location). Alors, tous au "112" pour voir ce Vieux Joe !

JD pour LTC LIve.

INFOS PLUS : http://www.le-112.fr/

ltc 2.jpg

"LTC LIve : La Voix du Graoully !"

« PANDORA » : LE NOUVEAU VIETNAM (extraterrestre) AMERICAIN !


amérique1.jpg

© Photo ci-dessus : ripostelaique.com

Peu de gens le savent, mais les Américains ne sont pas que nos « Sauveurs », suite à la Deuxième Guerre Mondiale (conflit après lequel, ils ont "recyclé", toute honte bue, beaucoup d'anciens nazis)... Leur intérêt à venir à l'aide du « Monde entier » n'est pas philanthropique et l'impérialisme qui les caractérise, depuis lors, est avant tout militaire, policier, religieux, économique, culturel et politique. Ainsi, ils s'acharnent particulièrement à contrôler toutes les ressources naturelles planétaires nécessaires à leur boulimie d'énergie. A Eux seuls doit revenir la majeur partie des réserves mondiales de pétrole, d'uranium, de charbon, etc. quitte à faire la guerre pour cela !


avatar amérindiens.jpg


UN PAYS FONDE SUR UN GENOCIDE RESTE IMPUNI !

Si l'on remonte aux balbutiements des Etats-Unis d'Amérique, on constate avec horreur que ce « pays-continent » a été fondé, essentiellement, sur le génocide de la Civilisation Amérindienne et sur l'asservissement du Peuple Noir, dans l'unique but de satisfaire une soif insatiable de pouvoir et d'enrichissement personnel, en mettant la main sur toutes les matières premières pour le seul profit. Ce pillage organisé « à la Custer » s'est fait, bien sûr, au bénéfice exclusif des blancs colonisateurs et vainqueurs, car plus nombreux, souvent plus riches, et surtout, mieux armés. Ces crimes de guerre et contre l'Humanité des Ricains restent impunis à ce jour. A quand un Nuremberg Américain ?


avatar noirs américains.jpg

© Photo ci-dessus (le Peuple Noir Américain se rendant aux champs) :

bluesland.zikforum.com


avatar oncle sam.jpg

© Photo ci-dessus : mecanopolis.wordpress.com

AU SECOURS ! LES HERITIERS DE LA HAINE SONT AUX MANETTES DU MONDE !

Dans la même veine, on constate, pour ceux qui ne se laissent pas aveugler par le Système et les mass media aux ordres, que l'invasion de l'Irak et de l'Afghanistan par les troupes de l'Oncle Sam n'a pas eu pour autre fonction que de rentabiliser (une fois de plus...) « au nom de la Démocratie » (ou plutôt de la Démocrature...) le complexe militaro-américain. Sous prétexte de « combattre le terrorisme... » (alors que Ben Laden est un ancien membre de la CIA qui luttait contre les Russes en Afghanistan avec des armes US...), on vise in fine à avoir le monopole des juteux gisements pétroliers de la région, avec pour résultat immédiat la déstabilisation politique et durable des pays en question... et à court terme, l'accession au pouvoir des dangereux Islamistes ! Cette « Gendarmisation » mondiale Américaine, anarchique et agressive, ressemble pourtant, souvent, si on analyse l'Histoire, à une débâcle prévisible. Car que peuvent faire des GI's, certes très bien entraînés et matériellement supérieurs, face à des guerriers vietnamiens qui n'ont besoin pour se nourrir que d'une poignée de riz et pour combattre que d'une Kalachnikov ? Ou face à des kamikazes d'Al-Qaïda n'ayant pas peur de mourir pour leur cause, leur Foi ? Repensons notamment à l'échec de la Somalie et comparons tout simplement l'Irak à un nouveau Vietnam des Amerloques de choc, tant la situation s'envenime, s'enlise. Mais, qu'à cela ne tienne, les Ricains n'ont de leçon à recevoir de personne, à un point qu'ils pensent sincèrement détenir « LA » Vérité, et finissent par se prendre pour les Justiciers des temps modernes ! Et apparemment, ils ne s'assagissent pas, même, dans le futur... Aussi, restons sur le même ton accusateur, et projetons-nous dans l'avenir, grâce au dernier film de SF de James Cameron : « Avatar »...


avatar affiche.jpg

LES AMERICAINS ELIMINENT TOUS CEUX QUI SE METTENT SUR LE CHEMIN DE LEUR REUSSITE CAPITALISTIQUE !

« Avatar » est un long métrage durant 2h41, de James Cameron, avec à la distribution des rôles, des grands noms comme Sam Worthington, Zoe Saldana et Sigourney Weaver. Et curieusement, ce film Américain nous propose une sorte de revanche de l'Histoire, un mea culpa subliminal des Maîtres du Monde, une dénonciation presque directe des exactions infligées un peu partout aux opposants de l'« American way of life ». Cette idéologie souvent perverse, matérialiste, égoïste et individualiste, qui prend sa source (entre autres) dans le fordisme, nivèle tout, ne respecte en rien les diverses cultures de la Communauté Humaine, et encore moins les écosystèmes, l'Environnement. Même, si récemment Barack Hussein Obama II, premier Président Noir Américain, a fait un geste fort en direction de l'Ecologie, au Sommet de l'ONU sur le climat à Copenhague, il n'en reste pas moins que les Ricains penseront éternellement que leur culture aseptisée est « supérieure », car produite dans le sacro-saint Hollywood. Dans « Avatar », les amerloques de choc « jouent » un rôle (malheureusement habituel) de « Space Cowboys ». Et saluons jusqu'au bout le réalisateur de cette toile pour son courage et son honnêteté, et qui met en scène des Ricains tentant tout bonnement d'éradiquer les indigènes « non coopératifs » de la planète Pandora (qui se trouve à des années-lumière de la Terre) ; car ces derniers ne veulent pas céder au Bonhomme du Monopoly l'exploitation d'un minerai rarissime (et à forte valeur ajoutée), permettant de palier à la crise énergétique sévissant sur Terre... Et c'est ainsi que naît une guerre supplémentaire pour le profit immédiat, placée (encore et toujours) sous l'égide des lobbies du Grand Capital. Cette crise interplanétaire se fait, bien sûr, dans l'oubli de la défense des Droits de l'Homme, euh pardon... des Droits des Extra-terrestres... Mais, qu'on se rassure le scénario de ce film, aux effets spéciaux en 3D et numériques très novateurs, est pour une fois moral, et la défense des combattants de la Liberté en est le fil conducteur... L'honneur est enfin sauf ! Ouf !!!

avatar5.jpg
Jake Sully (avec son avatar),
un héros Américain (pas comme les autres)
défendant les opprimés.

UN HEROS AMERICAIN COMBAT LA POLITIQUE AMERICAINE SUR PANDORA, EN PRENANT LA DEFENSE DES OPPRIMES !

« Avatar », met en scène un héros Américain pas comme les autres. En effet, Jake Sully est un ancien Marine paralysé, cloué dans un fauteuil roulant. Ce vétéran a su cependant garder, contre vents et marées, une âme de combattant et décide de se faire muter sur Pandora, pour intégrer le Programme « Avatar »... Comme l'atmosphère de cette planète est toxique pour l'Homme, ce procédé permet à des « pilotes » humains virtuels de projeter leur esprit dans le corps d'un avatar (une technologie biologique hybride, créée génétiquement en croisant de l'ADN humain avec celui des Na'vi (les autochtones), capable de vivre dans l'atmosphère mortelle de Pandora, et commandée à distance à partir de machines). Grâce à ce mode de « transport sécurisé », Jake peut de nouveau se mouvoir normalement. On lui confie, alors, une mission d'infiltration auprès des Na'vi - un peuple trop écolo au goût des Américains - pour tenter de les faire céder, car ils s'opposent à la commercialisation dudit minerai. On s'en doute ce sera l'échec ! Et les stratèges Américains passeront sans états d'âme à la vitesse supérieure, en remettant en route irrémédiablement leur machine de guerre. Le soldat Sully remplit tout d'abord très bien son rôle d'espion... puis, soudainement, tout va basculer avec la rencontre de Neytiri, une très belle Na'vi qui le fait craquer et qui lui sauve la vie... Désormais, Jack n'aura de cesse de se retourner contre les siens, les bourreaux, par respect du mode de vie séculaire du Grand Peuple Na'vi... mais aussi, par Amour pour cette charmante extraterrestre ! Un message de Paix et de tolérance (respectant les différences) que les Américains devraient méditer au présent... Quitteront-ils Pandora comme ils ont quitté le Vietnam ? On le souhaite pour les Na'vi sous peine de disparaître !

© Jean Dorval, le 28 décembre 2009, pour LTC Kinéma.


INFOS PLUS : http://www.avatar-lefilm.com/



avatar3.jpg
Seul l'Amour peut sauver la planète Pandora...

avatar 7.jpg
Un Serial Killer Légal (SKL)
"Made in America" de l'US Army ?
Non ! C'est juste James Cameron qui se met "aux commandes" !!!

avatar 6.jpg

"Apocalypse Now", version SF ?

27/12/2009

TRENTE DENIERS QUI FONT TREMBLER LE MONDE...

http://www.neuvieme-art.com/images/encyclo/albums/La-Malediction-des-Trente-Deniers.jpg

Le dernier opus des tribulations de Blake et Mortimer (les célèbres personnages du Maître Edgar P. Jacobs), « La malédiction des trente deniers, Tome I, Le manuscrit de Nicodemus », tiré à 550.000 exemplaires, est sorti en novembre 2009 dans les meilleures librairies de l'Hexagone. Jean Van Hamme en a écrit le scénario, René Sterne et Chantal De Spiegeleer se sont chargés de la partie dessin, tandis que Laurence Croix et Chantal De Spiegeleer ont assuré la colorisation de cet ouvrage de très belle facture. La trame de cette palpitante aventure prend sa source avec l'arrivée sur une île inconnue - où un groupe de Chrétiens sous la conduite d'un certain Nicodemus a trouvé refuge suite aux persécutions de Néron (empereur romain de 54 à 68 après J-C.) - d'un vieillard épuisé, décharné, vêtu de loques, n'ayant pour seul bagage qu'une modeste bourse en peau de chèvre accrochée à la corde qui lui sert de ceinture. En dedans de cette bourse se trouvent trente deniers... Ce pauvre bougre ne serait pas moins que Judas l'Iscariote, le douzième apôtre qui s'est suicidé le jour de la Crucifixion de Jésus, après l'avoir trahi... Est-ce le début d'une malédiction ou n'est-ce finalement que la continuité d'une malédiction plus ancienne ? C'est ce que vous propose de savoir le premier tome de cette intrigue passionnante, mêlant agréablement Histoire, action... et mystère !

© Jean Dorval, le 26 décembre 2009, pour LTC Lectures.

http://www.mediapart.fr/files/Dominique%20Bry/Photo_001.jpg

26/12/2009

RIEN QUE POUR VOUS, LE « MIM » SOCIAL-TOUR D'LTC LIVE VANTE L'AMOUR...

http://positiver2.unblog.fr/files/2008/02/amour.jpg

 

© Photo ci-dessus : http://positiver.unblog.fr/2008/02/14/images-inoubliables...


« Ce soir, en cette magnifique période de Noël, témoignage vivant de la naissance de notre Sauveur, je vous propose une balade romantique, un petit tour d'horizon au Pays de la chanson d'Amour. Le tout est illustré de très belles citations dédiées à Cupidon. Attention, âmes sensibles s'abstenir, car cela remue les tripes... » JD pour LTC LIve.

--------------------------------

« L'Amour refuse les baisers qu'il veut qu'on lui ravisse » (in « Notes, Maximes et Pensées » (Mercure de France), Helvétius.

Marc Lavoine « Reviens mon amour »

http://www.youtube.com/watch?v=REuLyw5oq-8

--------------------------------

« L'Amour suppose qu'il y aura dans un autre ce qu'il importe de ne trouver qu'en soi. » (Extrait de « Algèbre des Valeurs morales » (Gallimard), Marcel Jouhandeau)

Laura Pausini « La Solitudine »

http://www.youtube.com/watch?v=xO0spbbGvo4

--------------------------------

"L'Amour est souvent une partie où chacun des deux joueurs, tour à tour, croît qu'il va perdre et se hâte de corriger son jeu. » (« Propos d'un jour » (Mercure de France), Paul Léautaud)

A-Ha "Living a Boy's adventure Tale"

http://www.youtube.com/watch?v=bpLPe8cRji0&feature=re...

--------------------------------

"On peut faire de l'Amour l'affaire la plus sage de sa vie ; Dieu qui a fait l'Amour ne nous a pas interdit le discernement." (dans « Monsieur Sylvestre », George Sand)

Laurent Voulzy "Paradoxal Système"

http://www.youtube.com/watch?v=1ftrhUBG9dg

--------------------------------

"En Amour, il n'y a pas de plus affreux désastre que la mort de l'imagination." (in « L'Egoïste » (Gallimard), George Meredith)

Umberto Tozzi « Ti Amo »

http://www.youtube.com/watch?v=EMCQX0lPXu0

 

© Photo ci-dessus : http://mafutilerecreation.blogspace.fr/r10216/le-Lui-de-m...

--------------------------------

« L'Amour consiste à sentir que l'on a cédé à l'autre malgré soi ce qui n'était que pour soi. » (extrait tiré de « Tel quel » (Gallimard), Paul Valéry)

Claude François « Comme d'habitude »

http://www.youtube.com/watch?v=bMoY5rNBjwk

--------------------------------

"L'Amour, dans un pays d'athées, ferait adorer la divinité." (Dictionnaire philosophique », Voltaire)

Spandau Ballet « True »

http://www.youtube.com/watch?v=FDFwccwU1b0

--------------------------------

"Parler d'Amour, c'est faire l'Amour." ("Physiologie du marriage", Honoré de Balzac)

George Michael "Careless Whisper"

http://www.youtube.com/watch?v=bQtlrBziyzI

--------------------------------

« L'Amour n'est pas seulement un sentiment, il est un art aussi. » (« La Recherche de l'absolu », Honoré de Balzac)

Duran Duran « Come Undone »

http://www.youtube.com/watch?v=SFbDhbl3QPY&feature=re...

--------------------------------

« Nous vivons en un temps où l'Amour se fait vite, c'est-à-dire mal. La faute en est aux affaires, aux automobiles et aux fermetures Eclair. » (« L'Amour, les Femmes et nous » (Gallimard), Louis Teissier du Cros)

Les Inconnus « C'est toi que je t'aime »

http://www.youtube.com/watch?v=1C3Mc53fm7Y

--------------------------------

Et oui, tout à une fin et la Scène d'LTC LIve tire son rideau !

Je vous donne rendez-vous prochainement pour une nouvelle aventure zizicale pas comme les autres !!!

© Jean Dorval, pour LTC LIve.

ltc 2.jpg

"LTC LIve : La Voix du Graoully !"

24/12/2009

IL EST NE LE DIVIN ENFANT !

« IL EST NE LE DIVIN ENFANT » (PAROLES)

Il est né le divin enfant,
Jouez hautbois, résonnez musettes !
Il est né le divin enfant,
Chantons tous son avènement !

Depuis plus de quatre mille ans,
Nous le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans,
Nous attendions cet heureux temps.

(Refrain)

Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !
Ah ! que ses grâces sont parfaites !
Ah ! Qu'il est beau, qu'il est charmant !
Qu'il est doux ce divin enfant !

(Refrain)

Une étable est son logement
Un peu de paille est sa couchette,
Une étable est son logement
Pour un dieu quel abaissement !

(Refrain)

Partez, grands rois de l'Orient !
Venez vous unir à nos fêtes
Partez, grands rois de l'Orient !
Venez adorer cet enfant !

(Refrain)

Il veut nos cœurs, il les attend :
Il est là pour faire leur conquête
Il veut nos cœurs, il les attend :
Donnons-les lui donc promptement !

(Refrain)

O Jésus ! O Roi tout-puissant
Tout petit enfant que vous êtes,
O Jésus ! O Roi tout-puissant,
Régnez sur nous entièrement !

(Refrain)

-------------------------------------------

Pour chanter le très beau chant de Noël,

"Il est né le divin enfant"

aller sur YouTube.fr

http://www.youtube.com/watch?v=iKr-29cOf64

23/12/2009

COMMENT « VAINCRE » L'AMOUR PAR LA HAINE !

essai.JPG

« Vincere » (qui veut dire « Vaincre » en italien), est un film de Marco Bellocchio, qui nous emmène deux heures durant, dans la vie du tyran brun-rouge Mussolini. Et figurez-vous, qu'on y découvre un lourd secret que « l'Histoire officielle » a longtemps caché... « Il Duce » avait une femme secrète, nommée Ida Dalser, et un enfant (encore plus secret...), « Benito » (cela ne s'invente pas !), Albino « M. ». Ce dernier a été conçu, reconnu, puis « oublié » dans un Institut. Quant à sa mère, séparée de son fils définitivement, elle s'est retrouvée dans différents asiles de fous, afin de la forcer à oublier qu'elle est tombée éperdument amoureuse, à trente ans, du Chef incontesté des chemises noires et « Inventeur » du fascisme... Au début de cet idylle (presque sans lendemain), Mussolini est un ardent militant socialiste haranguant vertement les foules, dirigeant d'une main de fer le quotidien « L'Avanti ». Ida le considère comme son Dieu. Elle soutient ses idées, jusqu'à vendre tous ses biens pour financer le « Popolo d'Italia », le point de départ du futur parti fasciste... Lorsque la Première Guerre Mondiale éclate, Benito Mussolini, qui est pour ce conflit, entre en rupture avec le « pacifiste » parti socialiste. Il s'engage avec enthousiasme dans l'Armée et disparaît de la vie de la jeune maman. Ce n'est que l'Armistice venue qu'Ida découvre avec stupeur que Mussolini est déjà marié, et qu'il a un enfant avec une autre qu'elle... Ida, une fois son "EX" au pouvoir, n'aura de cesse de revendiquer sa qualité de « Première Dame » du pays, et de vouloir faire passer son fils pour le successeur de « Benito Père », en prétendant être mariée avec Lui. Elle sera éloignée du sombre dictateur, manu militari, pour ne pas lui faire de l'ombre (supplémentaire). Encrée, malgré les épreuves, dans « SA » vérité, Ida va connaître, ainsi que son fils, les souffrances de « l'Amour » tué par la « haine ». En quelque sorte, la « rançon » de l'insuccès pour ceux qui vivent dans une vraie « république de salauds » !

© Jean Dorval pour LTC Kinéma.

essai1.jpg

L'Amour (bientôt...) vache.

essai2.jpg

Le bouillant socialiste Benito "M." en pleine manif...