Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2017

LA COMMUNAUTE LTC LIVE : LISTEN TO YOUR EYES !

ltc live la communauté d'ltc live.jpeg

26/03/2017

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

LE COUP DE COEUR D'LTC KINEMA...

Paula,

Une Femme Libre qui veut peindre avec Simplicité.

 

paula,Carla Juri,Christian Schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolan,sort le 5 novembre 2014,en france

. La vie de Paula Modersohn-Becker portée à l’écran. - Paula, Ma vie doit être une fête (titre original : Paula, Mein Leben soll ein Fest sein) est un drame, un topic, sur la vie de l’Artiste Avant-gardiste Paula Modersohn-Becker. Cette Toile allemande d’une durée de 2h06, en VOST, réalisée par Christian Schwochow, est sortie le 1er mars dernier en France. La Distribution des principaux rôles est de premier choix. Carla Juri campe une émouvante Paula, énergique et solitaire ; dont les photos d’époque ont permis d’imiter à la perfection les traits du visage et les postures corporelles. Une Carla Juri qui s’est déjà distinguée notamment dans Quelqu'un comme moi, un film romantique de Xavier Koller (Suisse, 2012). Albrecht Schuch joue, quant à lui, Otto Modersohn (le mari de Paula). La franco-autrichienne Roxane Duran incarne Clara Westhoff ; l’amie sculptrice de Paula qui est un temps l’épouse de Maria Rilke. Joel Basman Rainer est Maria Rilke ; et Klara Deutschmann : Martha Vogeler. Ce film est une splendide Ode à Paula Modersohn-Becker ; une Femme à la Hussarde, en quête de Liberté, espiègle à souhait et véritable Pionnière de l’Art Moderne. Toujours contemporaine...

 

paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolan

Paula (à droite) fait face à l'étroitesse d'esprit de son professeur de peinture.

A gauche : son amie Clara Westhoff.

. Paula ou la Sublime Création. – En décembre 1900, au Nord de l’Allemagne, en Basse-Saxe, près de Brème, dans le village de Worpswede, Paula Becker, 24 ans, originaire de Dresde, débute des études de peinture, en rejoignant une petite colonie de peintres indépendants, prônant un retour à la Nature et aux valeurs simples de la Paysannerie. Mais, rapidement le manque d'audace de ces artistes trop académiques, attachés à une représentation figée de la nature, s’oppose aux pratiques iconoclastes de Paula. paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolanElle bouscule les mentalités de l’époque qui voudraient la réduire à la Procréation, et lui interdire l’accès à la Pure Création Artistique. Cette situation n’empêche pas Paula d’épouser un de ces peintres qui est différent : Otto Modersohn. Lui, qui l’aime passionnément, est le premier à admirer et à comprendre ses peintures révolutionnaires. Un homme qui cependant refuse pendant cinq ans d’en faire une Femme... Le manque de reconnaissance, de Liberté, de gloire, l’impossibilité de jouir de son corps au sein de son couple et de peindre à sa guise, frustrent Paula, au point de tout quitter. Elle part seule pour Paris, la Cité des Lumières et des... Artistes Avant-gardistes, comme elle. Elle provoque ainsi son Destin, devient la première Femme Peintre à imposer son propre Langage Pictural, entre dans l’Histoire de l’Art en tant qu’une des Fondatrices du Mouvement Expressionniste Allemand. Durant quatorze courtes années, elle exerce son Art Nouveau, devient une Artiste Majeure qui s’ignore, réalise sept cent cinquante toiles, treize estampes et un bon millier de dessins. Sa Peinture hors normes, fruit d'influences multiples, marie savamment tradition et modernité, mêle l'Impressionnisme épuré de Cézanne, van Gogh et Gauguin ; prend sa source dans l'Art Japonais et de la Renaissance Allemande, annonce les Postimpressionnistes, et les Nabis, comme Bonnard, ébauche le Cubisme de Picasso et le Fauvisme de Matisse. La force de l’Expression de son Œuvre Unique dans son Style préfigure même l’Art Moderne, et ce, dès le début de XXème siècle. Paula meurt prématurément à 31 ans, des suites d'un accouchement... Jusqu'à l'exposition que lui consacre le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (le MAM), en 2016, intitulée : "Paula Modersohn-Becker, L’intensité d’un regard" ; elle reste assez peu connue du Grand Public, en dehors des pays germanophones. Ce film, qui lui est dédié, lui rend Justice, un vibrant Hommage, la Reconnaissance qui lui a fait tant défaut de son Vivant. Elle  atteint de la sorte l'Immortalité !

 

paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolan

© Tableau ci-dessus :

Autoportrait aux camélias (Die Malerin mit Kamelienzweig), 1907,

62 × 31 cm, Musée Folkwang, Essen.

 

paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolan

Son futur mari tombe amoureux d'Elle et de sa Peinture hors normes...

 

. Paula (enfin) reconnue d’Utilité (Publique) Artistique. – Dans son film, Christian Schwochow, dresse le portrait d’une Femme fragile et forte à la fois, dont le Geste Créateur, dans la continuité de son Regard, peint exclusivement le Ressenti, et non le réel, pour tendre vers une Simplicité nouvelle retrouvée. Le réalisateur qui met souvent à l’écran des figures féminines fortes - comme dans L’Invisible en 2011 et De l’autre côté du mur en 2013 - libère à l’écran une Force naissante : la première Dame à avoir fait son autoportrait, la représentant nue. Le réalisateur et ses deux scénaristes, Stefan Kolditz et Stephan Suschke, complétés intelligemment à la photographie par Frank Lammers, se sont inspirés pour le scénario des très nombreuses lettres et du journal intime de Paula, favorisant la magie évocatrice d’instants uniques, plutôt que la multiplicité des épisodes qui aurait brisé le rythme du film. L’intensité dramatique prend ainsi le dessus sur l’anecdote. Christian Schwochow synthétise parfaitement les différentes escapades de Paula à Paris en un seul voyage, et ses différentes rencontres artistiques (Camille Claudel et Rodin) et ses aventures sentimentales, en une seule personne ; un Titi Parisien, qui lui fait découvrir Paris et l’Amour charnel. paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolanUn trajet vers Paris qui démarre par un plan cinématographique de toute beauté : sur un lac gelé, Paula traine son chevalet et sa valise dans la neige, pour disparaître dans la lumière immaculée hivernale. La magie du Cinéma opère grâce à la focale avertie de Schwochow, entre scènes champêtres allemandes et scènes de parcs ou de cabarets parisiens ; décors intimes ou portraits éclairés/éclairants de l'Artiste et des autres personnages. L’intensité du Regard du réalisateur sur la Peinture de Paula Becker, inscrit divinement sur la Palette Artistique Interstellaire du Créateur, le passage certes éclair, mais incontournable, d’une Artiste Majeure, véritable libre-comète multicolore, qui a marqué l’Humanité, en réussissant, contre vents et marées, à faire partager ses convictions novatrices. Christian Schwochow donne vie à une Paula, très romanesque, sortie tout droit de ses lettres et de son journal intime, en la magnifiant magnifiquement. D'ailleurs, n'écrivait-elle pas : "Je travaille avec une passion qui exclut tout le reste !" Elle est donc servie magistralement par le Kinéma de Schwochow. Dans cette Toile, la Peinture et la Pellicule ne forment plus qu’un Seul Art. Le Bon !

 

© Jean DORVAL, le 25 mars 2017, pour LTC Kinéma.

  ltc kinéma coup de coeur.JPG

ltc kinéma vu et approuvé.JPG

 

 

 

 

 

Sources documentaires

(et crédit photos) :

Wiki/Paula_Modersohn-Becker & Wiki/Paula_(film_2016)

 

paula,carla juri,christian schwochow,the lost city of z,oving,le film,joel edgerton movie,la la land,ryan gosling,emma stone,john legend,11ème festival,du cinéma,japonais contemporain,souvenir le film,souvenir,isabelle huppert,le coeur en braille,le film de michel boujenah,le mystÈre jÉrÔme bosch,paterson,à jamais,premier contact,sully,clint eastwood,'histoire de l'amour,tu ne tueras point,bande annonce,andrew garfield,mel gibson,guerre,2016,l'odyssÉe,un film de jérôme salle,soy nero,le pape françois,la danseuse,l'eté de kikujiro,café society de woody allen,e garçon et la bête,es délices de tokyo,ltkinéma : le film à voir !,la femme au tableau,gustav klimt,oin de la foule dÉchainÉe,les deux films à voir en ce moment,whiplash,interstellar,le dernier film,de christopher nolan

Paula, une Artiste de terrain...

Les Nuits sous la Cerisaie (1)

 

isabelle carré.jpg

© Photo ci-dessus :

Portrait d'Isabelle Carré par le Studio Harcourt en 1998.

 

A Isabelle Carré, actrice

 

Ô si Beau Sud Messin

Sous l’Arche de Tes Cerisiers Roses

Au Square AMOS en Fleur

Là, où les Inséparables s’Égosillent

Je Te Confesse

My Love-Intention

Que je n'arriverai Jamais

A Survivre sans Toit

 

Et jusqu’aux Limites

De la Terre Ronde

Entre Tes Mains Fécondes

Tes Caresses Blondes

Me font faire

Le Tour de Ton Monde

 

Mademoiselle Belle

Dans ce Jardin d’Instant-T

En Unanimes Émotifs Tentés

Le Vent dans les Mollets

Notre Envol Sentimental

Devient un Printemps

Sous les Pétales

 

Et au Beau Fixe Permanent

Insolent jusqu’au Bout de mes Vers

Je Te Cultive

Toi, la Femme d’Étendues Sauvages

Des Belles Choses Vécues

 

Tu es la Reine

Au Cœur de Soleil

L'Envol de la Liberté Retrouvée

La Folle Fournée d’Émotions Vivantes

En Éros-Thérapie

 

Un Avion passe

Au dessus de Nos Regards

Rapprochant nos Corps

Par la Pensée

Et du Bout des Lèvres

Je me Réfugie

Dans Ton Courant d’Air Ascensionnel

 

Échographie du Bonheur

J’ai Rendez-vous avec un Ange

Cherchant l’Aurore

Et je Respire

Nos Vingt-et-une Nuits

 

Isabelle_Carré_2015.jpg

© Photo ci-dessus : Isabelle Carré en janvier 2015.

 

L'Amour Fou

De Source sûre

M’empêche de Dormir

Comme le Blé en Herbe

Envahit d’Émoi nos Chants

De Moissons Nouvelles

 

Les Nuits sous La Cerisaie

Entretiennent mon Mâle-Accent

Courent le Long de mes Veines

Entrent en Résonance avec Toi

 

Notre Champ de Rayons Gamma

Irradie à la Source de Ton Sourire

Annihilation d’une Paire Volontaire

Dont je suis l’Électron

Et Toi le Positron

 

Notre Énergie ainsi Libérée

Tel un Cœur Unique Thermo-Sentimental

Nous conduit au Domaine des Murmures

A la Perle Commune

Au Feu Sacré Éternel

 

© Jean DORVAL, le 26 mars 2017, pour LTC Poésie

 

ltc poésie.jpegNote : (1)- D’après la chanson All That Glitters du groupe Orchestral Manoeuvres In The Dark (OMD), in leur huitième opus, Sugar Tax, produit en 1991, chez Virgin Records ; et l’exposition du Centre Pompidou-Metz : Jardin infini. De Giverny à l’Amazonie (du 18 mars au 28 août 2017).

i>NFOS+ :

CentrePompidou-Metz.fr/Jardin-Infini-De-Giverny-à-l'Amazo...

 

© Crédit photos : Wiki/Isabelle_Carré

 

25/03/2017

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

sidaction 6.JPGltc live sidaction.JPG

Absolute LTC@LIVE SOUTIENT LE SIDACTION !

ltc live sidaction.JPG