Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2008

« ET UNE TROISIEME MOMIE POUR RICK O'CONNELL ! »

la_momie_3_46.jpg
L'affiche du film...


Décidément, en ce moment, on voit sur tous nos écrans l’acteur Bredan Fraser. En effet, il est en même temps dans « Voyage au centre de la terre » et dans « La Momie 3 : La Tombe de l’Empereur Dragon » (sortie nationale le 04 août dernier). Malgré l’utilisation de la technique 3D, le premier film n’apporte rien de plus que la version originale (à qui va ma préférence). Par contre, le deuxième long métrage, a tout d’un grand film d’Aventure. Le seul reproche, que d’emblée on peut lui faire, est de réutiliser, afin de se garantir un large public, les mêmes ficelles, un scénario type, désormais bien huilés : une intro historique très étoffée (qui met en appétit le spectateur), suivie d’un atterrissage à l’époque moderne pour démarrer l’histoire ; puis jusqu’à la fin, on subit, avec bonheur, une série d’aventures plus rocambolesques les unes que les autres. Dans ce 3ème opus, on note cependant deux changements de taille au générique : le réalisateur, Rob Cohen, succède à Stephen Sommers, et l'actrice principale, incarnant Evelyn, la femme de Rick, est la sensuelle Maria Bello, en lieu et place de la délicieuse et récente maman, Rachel Weisz…

la_momie_3_3.jpg
La très jolie Michelle Yeoh

UN FILM D’ACTION, EN REACTION EN CHAINE DU DEBUT JUSQU'A LA FIN !

Les sables de l'Egypte ayant révélés tous leurs secrets, aussi, ce troisième volet se déroule-t-il en Asie, en l’occurrence, dans les tombeaux interdits de la Chine et de l'Himalaya... Et comme, dans les deux premiers films de la trilogie, « La Momie » (3,15 millions de spectateurs en 1999) et « Le retour de la Momie » (2,30 millions en 2001), notre héros, Rick O'Connell (interprété par Brendan Fraser), excelle dans l’art de réveiller des momies maléfiques peu fréquentables. Au début du film, on est à Oxford, en 1946, et Rick a du mal à se faire à sa vie trop pépère de "jeune retraité". Aussi, s'adonne-t-il maladroitement à la pêche à la truite dans les rivières britanniques. Quant à son épouse, elle rencontre un succès indéniable, grâce à la lecture publique de ses ouvrages, relatant ses précédentes aventures égyptiennes. Elle peine, pourtant, à trouver l'inspiration pour un troisième récit… Mais, qu’elle se rassure, elle va avoir, d’un seul coup, matière à écrire, quand le Foreign Office la charge, avec son époux, d'une mission diplomatique de la plus haute importance : escorter jusqu'à Shanghaï un gage de paix entre la Chine et l'Angleterre. Dans cette ville asiatique très européanisée, le couple va revoir Jonathan (le frère d’Evelyn), propriétaire d'un club, et leur fils Alex, maintenant âgé de 21 ans, qu’il croit toujours étudiant…

la_momie_3_4.jpg
Le Grand Jet Li

Comme son père, le rejeton a déjà fait des siennes archéologiques, en profanant la tombe de l'Empereur Dragon (rôle tenu par l’acteur Jet Li) et de ses 5.000 soldats : les légendaires Guerriers de Terre Cuite. Il y a plus de 2.000 ans, ce despote sadique, a conquis par la force tous les royaumes de Chine et reçu de mages, la maîtrise des cinq éléments fondamentaux de Mère Nature : le feu, l’eau, la terre, le bois et le métal. Mais, trop avide de pouvoir, il veut remporter un ultime combat (sûrement, celui de trop… ) en voulant devenir immortel. Il croit y parvenir grâce à la sorcière Zi Yuan (jouée par la très belle Michelle Yeoh). Mais, celle-ci le maudit avec son armée, et tout le monde se retrouve alors changé en statues de terre… Au milieu d’un XXème siècle politiquement instable, Alex, naïf et débutant, déclenche un scénario à l’égyptienne. Et si cette fois-ci les bandelettes de tissu sont remplacées par de la terre cuite, il n’en reste pas moins qu’en réveillant la momie maléfique de l'Empereur Dragon, Alex permet à un groupe chinois extrémiste, dans la tourmente de la guerre civile qui sévit en Chine, d’espérer voir arriver au pouvoir l’ancien tyran, afin de permettre à leur pays de retrouver sa grandeur d’antan. C'est donc en famille qu’Alex va devoir affronter cette nouvelle malédiction...

DES MOMIES EN SERIE POUR NOTRE PLUS GRAND PLAISIR !

lamomie3 2.jpg
La Mamie... Euh, pardon ! La Momie.

Ce genre de film est comme d’habitude un savant mélange d'humour et de rythme endiablé. Les paysages d’une nature époustouflante bercés de musique, les personnages fantastiques (un monstre mi-chien/mi-lion, un dragon géant à trois têtes et le Yéti), l’opposition entre les méchants et les gentils zombis, les poursuites infernales, les cascades à couper le souffle et les effets spéciaux toujours à la pointe de la technologie, et surtout « LE » splendide duel au sabre entre Jet Li et Michelle Yeoh, font de ce film un très bon moment de cinéma. A une époque, où le moral des Français est au plus bas, et où leur pouvoir d’achat est en berne, le ticket de cinéma pour aller voir ce film devrait être remboursé par la Sécu ! Mais, il ne faut pas rêver ! A la fin de cette toile, l’oncle Jonathan qui fuit, une fois de plus les momies, court se réfugier en Amérique du Sud. Il va vite déchanter ! Car une phrase qui résonne comme un avertissement, avant le mot « Fin », nous informe que quelques temps après son arrivée, on y découvre des momies… Est-ce un clin d’œil du réalisateur pour nous dire que la « Momie 4 » sera Inca ? On n’en doute pas une seconde mon bon Rob ! Alors, en attendant d’avoir à nouveau le frisson, relisez les tribulations de Tintin, dans « Les 7 boules de cristal » et « Le temple du soleil »…


© Jean Dorval, pour LTC, le 06 août 2008

Infos plus : le site du film http://www.lamomie3.com/

 

22/07/2008

BIENTOT SUR VOS ECRANS LE NOUVEAU BOND...

bond.JPGLe nouveau James Bond Quantum Of Solace sera bientôt sur vos écrans de Kinéma. Vu les premières images, il y a de l'action en perspective ! Attention, il ne faut surtout pas confondre, pour les amateurs du genre, "Boris 000" avec "James Bond 007". La différence ? Une longueur d'avance en séduction sur le beau sexe !!! Autant dire que les futures James Bond Girls ne laissent pas indifférent ! Alors, "Action !!!"

 

Jean Dorval, pour La Tour Camoufle 

Infos Plus : http://www.007.com/

   

09:41 Publié dans LTC KINEMA | Lien permanent | Tags : james bond, 007, jean dorval |  Facebook |

15/07/2008

LE FILM DE LA SEMAINE : « AVEC HANCOCK ÇA PASSE OU ÇA CASSE ! »

hancock.jpg

La comédie américaine « Hancock » de Peter Berg, avec Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman et Daeg Faerch, durée 1h30, est un très bon moment de détente, avec de supers effets spéciaux. Voilà une ode à un anti-héros tout en puissance. Il est odieux, et c’est pas divin ! Il sauve et protège les gens, mais cause des millions de Dollars de dégâts inutiles à chacune de ses interventions. Et c'est pourquoi, il est impopulaire et même hors-la-loi… On s’en doute, il va devoir mettre les bouchées doubles afin de changer sa mauvaise réputation. Cette métamorphose va lui être proposée par un spécialiste en relation publique à qui il sauve la vie. Notre héros arrivera-t-il à se maîtriser et à remonter la pente ? Vous le saurez en allant voir cette toile. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’une charmante petite blonde va changer ses habitudes et le faire revenir brutalement à la réalité.

Jean Dorval, pour La Tour Camoufle

Infos Plus : http://www.sonypictures.com/movies/hancock/

01/07/2008

SAGAN

sagan_fichefilm_imagesfilm.jpg

Ce drame de bonne facture, très bien joué, dont la sortie nationale a eu lieu le 11 juin dernier, a été réalisé par Diane Kurys. Les rôles principaux sont incarnés, notamment, par Sylvie Testud (qui campe ici une FS aux petits oignons, un rôle sur mesure !), Pierre Palmade et Arielle Dombasle. Pour une durée de 01h57, cette production française est une distribution EuropaCorp. Cette biographique sur celle qui allait devenir Françoise Sagan (FS) est un mélange de succès et d’insuccès ; la preuve de la grandeur et de la décadence de l’être humain, qu’il soit un homme ou une femme… FS connaît immédiatement une renommée immédiate, en début de carrière, avec son premier roman « Bonjour tristesse ». De ses 18 ans glorieux, où elle est entourée comme personne, à la fin de sa vie, qu’elle termine quasiment seul, FS au cours de son parcours de femme mythique, d’écrivain, symbolise à elle toute seule un scandale retentissant par son mode de vie dissolu de femme libérée. Balancée entre les amis, les fêtes, le jeu, les amours, les emmerdes, le sexe libre, l’homosexualité, l'absence de règles, l’alcool, la drogue et l’argent facile jeté par la fenêtre, elle va vite gâcher son existence et sombrer définitivement… Une toile à voir sans contestation possible !

 

Jean Dorval, pour La Tour Camoufle

INFOS PLUS : http://www.sagan-lefilm.com/

26/06/2008

NARNIA 2 : LE PRINCE CASPIAN

narnia2.jpg 

En décembre 2005, plus de 5 millions de Français se sont rués dans l’armoire magique du Chapitre 1, afin de découvrir le Monde de Narnia et sa terrible sorcière blanche. Aussi, la nouvelle adaptation de l’oeuvre de C.S. Lewis se poursuit. Ce nouvel opus d’Andrew Adamson (réalisateur du premier épisode et de Shrek), avec Ben Barnes, William Moseley, Anna Popplewell et Sergio Castellito, dure 2h23. On y retrouve avec beaucoup de plaisir les enfants Pevensie, suite à leur rappel urgent à Narnia. Là-bas, 1.300 ans se sont écoulés et les Narniens sont désormais dirigés par les Telmarins (en fait les humains… ). Même, le gentil prince Caspian se trouve obligé de fuir devant son oncle, le maléfique Roi Miraz (interprété par Sergio Castellitto). Ce Chapitre 2, réalisé avec un réel sens du spectacle, nous offre des scènes saisissantes, spectaculaires et une mise en scène très réaliste. Et il reste toujours de nombreuses symboliques chrétiennes que je vous invite à découvrir…

 

JD, pour La Tour Camoufle

narnia3.jpg

Infos Plus :

http://www.youtube.com/watch?v=kke29z6YiiA

http://www.disney.fr/FilmsDisney/narnia/

25/06/2008

AU KINEMA EN CE MOMENT

phénomènes2.jpg

Je vous invite à sortir au ciné pour aller voir le dernier film de M. Night Shyamalan, avec Mark Wahlberg et Zooey Deschanel. Cette toile américaine, fantastique, voire de science-fiction sous certains aspects, de 1h30, relate un phénomène mystérieux surgi de nul part, frappant sans discernement les populations de la côte Est des Etats-Unis d'Amérique. En effet, en quelques minutes, des dizaines, des centaines de gens meurent dans des circontances étranges, terrifiantes, totalement incompréhensibles, là où se trouvent des plantes... Mais pourquoi ? Pour le savoir, allez voir le film en bonne compagnie, comme moi !

JD, pour La Tour Camoufle

phénomènes.jpg 

 

 

 

 

Infos Plus : http://www.phenomenes-lefilm.com/

12/05/2008

LA LORRAINE FETE LE RETOUR D’INDY !

1762429733.jpg

Nous sommes à quelques jours de la sortie nationale du quatrième et malheureusement dernier volet des aventures du plus célèbre archéologue du monde, Indiana Jones, et je vous l’avoue, je suis impatient comme un ado d’aller au cinéma voir ce que nous a réservé ce bon vieux Steven Spielberg ! Quand je repense au nombre incalculable de fois où j’ai visionné la trilogie des films consacrée à mon héros préféré, et aux innombrables heures passées avec lui à résoudre des énigmes de jeux devant mon PC, je ne peux m’empêcher de croire que mon attitude frise la passion pour ce héros pas comme les autres ! Après, nous avoir enthousiasmé dans « Les aventuriers de l’Arche perdue » (1981), « Le temple maudit » (1984) ou « La dernière croisade » (1989), Indiana Jones tiendra-t-il sa promesse de nous surprendre encore en 2008 ? Personnellement, j’ai confiance en lui ! J’en veux pour preuve que Spielberg n’a laissé le soin à personne d’autre, que lui même, de boucler la série. A mes yeux cette pointure cinématographique est un gage de succès populaire, mais surtout de qualité et d’évasion ! Dans ce prochain opus, « Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal », Harrison Ford voit évoluer à ses côtés Karen Allen dans le rôle de Marion Ravenwood, son amour de jeunesse. Mais, notre globe-trotter affronte surtout l'armée soviétique qui convoite, elle aussi, les mystérieux crânes de cristal. Indy tout au long de sa nouvelle course-poursuite est accompagné par un jeune casse-cou, qui pourrait bien être son fils, l’acteur Shia Labeouf. Enfin, il devra se mesurer au redoutable agent russe Spalko, interprété par Cate Blanchett. John Hurt, Ray Winstone et Jim Broadbent sont assurément de la partie ! Et pour la première fois dans l'histoire de la saga, le Mal est incarné par un visage féminin… Comme quoi l’égalité des sexes n’améliore par toujours les relations hommes/femmes (humour, je précise !). Cela nous promet en tout cas une compétition du tonnerre de feu. Je ne vous en dis pas plus, car pour vivre de nouvelles tribulations indianesques… achetez déjà vos billets pour le 21 mai !

Vincent Maniglia, pour La Tour Camoufle

Pour aller sur le site officiel du film, un seul lien !
http://www.indianajones.com/site/index.html

16/04/2008

A VOIR EN LORRAINE EN CE MOMENT AU KINEMA : LA TRAVERSEE DU DESERT DU FUTUR GENGHIS KHAN…

105040018.jpg


Avis aux amateurs de grands espaces sauvages, de philosophie orientale, de destin hors du commun et de batailles ! Le film « Mongol » du russe Sergei Bodrov (réalisé en 2007, sorti sur nos écrans le 09 avril dernier), avec dans les rôles principaux Tadanobu Asano, Sun Hong Ley, Khulan Chuluun… va vous transporter instantanément plusieurs siècles en arrière, pour votre plus grand bonheur. C’est de l’aventure à l’état brut ! Exigez de voir cette toile en VO - c’est-à-dire en mongol - afin de préserver l’authenticité de l’histoire ou de l’Histoire… Ce récit relatant la naissance du futur Genghis Khan, nous est livré dans toute sa cruauté et dans la tourmente des luttes de pouvoir de l’époque. Avant de devenir « Le Khan », notre homme des steppes va pérégriner sans fin pour sa survie, tel le Christ au désert ; être rabaissé en permanence par ses ennemis, pour finalement renaître de ses cendres, plus fort qu’avant, pour mieux les affronter. Cela ne pourra se faire qu’en harmonie avec la Nature, ses convictions religieuses et dans le respect de ses sujets. Ici, le plus redoutable des maîtres de guerre qu’ait porté notre planète - dont le nom mythique rythme, avant tout, avec conquêtes sanglantes et pouvoir absolu - est présenté sous un angle nouveau, celui du héros forgé dans la souffrance. Ainsi, on fait la connaissance d’un homme, qui avant d’incarner Le Sauveur aux yeux de son peuple, commença sa vie sous le simple nom de Témoudjin. A l’âge de 9 ans, son père, un Khan (un chef de clan), l’emmène en voyage, afin qu’il prenne épouse chez ses ennemis. Le but de la manœuvre ? Se faire pardonner l’affront qu’il leurs avaient fait dans sa folle jeunesse, durant laquelle il avait volé la promise de leur chef, pour en faire sa propre femme… Mais, les vœux de réconciliation du père ne se concrétiseront jamais. Le destin du garçonnet va se trouver agréablement bouleversé, lors d’une halte dans un clan ami, par sa rencontre avec Borte, une charmante fillette, malicieuse de surcroît, dont il tombe amoureux. Aussi, les tourtereaux se donnent-ils rendez-vous, comme le veut la coutume mongole, dans cinq ans, pour s’épouser. Sur le chemin du retour, le père de Témoudjin est assassiné, ce qui provoque l’attaque de son clan par Targuai, un guerrier jaloux qui a juré de tuer « l’enfant Khan », afin de prendre sa place. Une longue quête pour la survie débute alors pour notre jeune héros… Sa belle sera pour lui un indéfectible soutien. La force et la sagesse du loup l’aideront à la retrouver, et à fédérer en 1206 après J-C. les diverses tribus nomades mongoles et turques de haute Asie, pour construire le plus vaste empire qui n’ait jamais existé au monde ; dont les frontières allaient de la Chine à la Hongrie, et de la Russie à l’Iran. Ainsi, il va offrir à ses guerriers Mongols, qui étaient sans foi ni loi, une civilisation, et ce, dans le respect des peuples conquis. Que du beau, du fort, un véritable coup de tonnerre émotionnel à visage humain ! Ce très bon moment de cinéma est à boire sans mesure à la santé du Grand Khan !


© François de Clairval, le 16 avril 2008


Pour en savoir plus sur le film : http://www.mongol-lefilm.com/

1105375810.jpg992141602.jpg

30/03/2008

CINEMA, A VOIR EN LORRAINE EN CE MOMENT : « LE DRAGON DES MERS (LA DERNIERE LEGENDE) »

1136070231.jpg

Ce très beau film fantastique américain, en version française, de Jay Russell a été réalisé, avec dans les rôles principaux les acteurs Emily Watson, Alex Etel, Ben Chaplin, David Morrissey, Brian Cox, Geraldine Brophy et Priyanka Xi.

S’agit-il de la vraie histoire du Loch Ness ? Chères lectrices et chers lecteurs, je vous en laisse seuls juges ! En attendant, le scénario de ce film est très bien ficelé. Ambiance et bonne humeur assurées ! Avec entrain et rythme, on passe un super bon moment de détente, que petits et grands apprécieront.

Le réalisateur a filmé une légende européenne, résolument moderne et traditionnelle à la fois, nous narrant le parcours extraordinaire d’un gamin vivant en Ecosse. Ce dernier découvre, lors d'une promenade sur la plage, un oeuf à l'aspect mystérieux… Incertain de son origine, il décide de le ramener chez lui. Et c’est le début de l’aventure ! Lorsque celui-ci éclos au cours de la nuit, notre jeune héros se retrouve, à sa grande surprise, l’heureux propriétaire d'une créature mythique : le dragon des mers. Il va nommer son nouveau et surprenant compagnon, qu’il va devoir faire accepter à tout son entourage : Crusöe. L’animal, hors normes, d’une intelligence supérieure, pataud et comique sur la terre ferme, mais dont l’agilité n’a pas d’égal dans l’eau, est d'une nature très douce. Il possède surtout un monstrueux appétit…

Personnellement, j’ai emmené mes enfants et mes neveux voir cette toile, rien à redire, que du bonheur ! Attention, ce film étant sorti dans les salles, le 13 février 2008, il faut se dépêcher d’aller le voir pour ceux qui sont intéressés !


© François de Clairval, le 30 mars 2008

A voir, le site du film : http://www.ledragondesmers.com/



 

21/03/2008

CINEMA, A VOIR EN LORRAINE EN CE MOMENT : « AUGUST RUSH », LE FILM DE L’AMOUR FAMILIAL !

600974461.jpgSorti dans les salles, le 19 mars 2008, en France, le film américain « August Rush », durée 1h53, réalisé par l’Irlandaise Kristen Sheridan, est distribué par Europacorp (la société de Luc Besson), avec dans les rôles principaux Freddie Highmore, Keri Russell, Jonathan Rhys Meyers, Terrence Howard, Robin Williams, William Sadler, Marian Seldes, Leon G. Thomas III, Mykelti Williamson, etc.

 

Ce conte urbain, dans la droite file du rock chrétien, est totalement dédié à la gloire de Dieu. Il prône magnifiquement la sainteté de la famille, le miracle croisé de la nature et de la musique, met en avant des personnages martyrisés qui ne renient pas leur foi, ainsi que des chansons de rock ou de gospel aux textes pétris de mysticisme. L’histoire retrace l’épopée grandiose d’August Rush (Freddie Highmore), un garçon de 11 ans. Ce dernier a passé toute sa vie dans un orphelinat, mais il reste persuadé d'avoir été abandonné par erreur par ses parents, des musiciens virtuoses. Doué d'une oreille musicale exceptionnelle, héritée de ses géniteurs, sans jamais avoir appris la musique, il crée mentalement de véritables symphonies, à partir de bruits qui l'entourent, devenant ainsi le chef d’orchestre d’un véritable crescendo d’amour familial, dédié à ses parents, afin qu’ils puissent le retrouver plus facilement.

 

Une très belle fugue, interprétée par ce pré-ado en manque de l’amour des siens, en ré magistral, ponctuée de péripéties… Sans hésitation, un film à voir de suite !

 

 

© François de Clairval, le 27 mars 2008

 

PS : Le site du film http://www.augustrush-lefilm.com/