Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2011

"LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !"

new orderA.JPG

Version LIve, Version SooOOO LIIIVEEE !

New Order : "Blue Monday">>>----->>>>

http://www.youtube.com/watch?v=eAnynrfuTr8

>>>>>>>>>>>"Bizarre Love Triangle" -----

http://www.youtube.com/watch?v=Y8d91WpU4fo&feature=re...

and "Perfect Kiss"<<>>>>

http://www.youtube.com/watch?v=ubDNgkelUpE&feature=re...

Bonne Zizik avec JD en *LTC LIve !*

logo ltc live.JPG

Les BONUS LTC LIve :

 <<<<<<<<<<<<<<<<<

joy division,jean dorval pour ltc live,ltc live : la voix du graoully,la scène ltc live,la communauté ltc live,new order,punk,new-wave,nd,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine

 >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>-----------------<<

"Temptation" :

http://www.youtube.com/watch?v=yG0hNi9wtEY&feature=re...>>>>>   <<<

 

joy division,jean dorval pour ltc live,ltc live : la voix du graoully,la scène ltc live,la communauté ltc live,new order,punk,new-wave,nd,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine

>>>> 

et Joy Division : "Atmosphere" <<<<-  - - - - - >>>

 http://www.youtube.com/watch?v=GQSpJfpVHmg&feature=fv...

20/05/2011

FAIRE JOUER LA SOLIDARITE ENVERS LES PLUS HUMBLES !

faire jouer la solidarité envers les plus humbles,les petits boulots,recherche petit boulot,cesu,chèque emploi service universel,solidarité,jean dorval pour ltc news,les petits emplois,travailleurs pauvres,sdf,la crise économique,gagner  sa vie,gagner sa misère,france,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,recherche un petit boulot

© Photo ci-dessus : http://www.parier-sport.info/images/solidarite.jpg

SOULAGER LES NOUVEAUX PAUVRES...

Comme vous le savez déjà votre site LTC attache beaucoup d’importance au SOCIAL, vu la situation économique désastreuse dans laquelle se trouve actuellement notre pays. Aussi, bon nombre de personnes, touchées de plein fouet par la grave crise que nous connaissons, n’arrivent plus à joindre les deux bouts, et ce, malgré un travail fixe, et surtout à cause des bas salaires pratiqués en France et des prix honteusement imposés par nos commerces depuis le passage à l’euro. Ils n’ont droit à aucune aide sociale (car considérés à tort comme « trop riches »), sont souvent seul(e)s, paient tout plein pot, et dépensent finalement plus que ce qu’ils gagnent en ayant aucun loisir, aucune vacance, et en ne faisant aucun excès, mais juste en payant leur loyer (30% du budget des Français selon une récente étude), leurs impôts et leurs fongibles… (et la ou les pension(s) pour leur(s) enfant(s) pour les hommes divorcés...) Ce sont les "Travailleurs Pauvres" (ce terme désigne aussi des Travailleurs qui n'ont même plus de domicile !!!). Ils sont de plus en plus nombreux... Ils ou elles ont besoin de votre aide, et recherchent un petit boulot d’appoint : garde d’enfant, ménage, cours du soir, réalisation de blog, vente/commercial, secrétariat, courses, lecture/conversation (aux personnes seules, handicapées, âgées, etc.), sortie du chien/chat, petit bricolage, jardinage, lavage/nettoyage de véhicule, service, constitution et suivi de dossier administratif, déclaration d’impôts, prospection téléphonique, etc. Les idées ne manquent pas et les Chèques Emploi Service Universel (CESU) facilitent grandement la vie et les rapports ! Si vous êtes intéressés par ses offres de services, merci de contacter la rédaction qui vous mettra gratuitement en relation avec les personnes intéressées : jean.dorval@yahoo.fr

© Jean Dorval pour LTC NEWS, le 20 mai 2011.

CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL - INFOS PLUS :

http://www.cesu.urssaf.fr/cesweb/home.jsp 

19/05/2011

"LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !"

oz jazz metz 3.JPG

logo ltc live.JPG

18/05/2011

"LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE !"

abc 7.JPGSalut les gars, Il fait beau, les filles sont jolies, et c'est la saison de la mini-juppe... Alors, les mecs tout va bien, la vie est belle, et n'oubliez surtout pas de bouger votre cucul sur... ABC "POISON ARROW" (et dans le rythme, SVP !) :

http://www.youtube.com/watch?v=nf3DF00BOZI&feature=related

Bonne Zizik avec JD en LTC LIve, LIVE, LIVE, LIVE, LIIIIVVVEEE !

logo ltc live.JPG

17/05/2011

« LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE ! »

abc 3.JPG

SPECIAL DEDICACE /// Lise de Nancy pour MOMO de Lunéville…

ABC – “Many Happy Returns”

http://www.youtube.com/watch?v=v7RqUfalzeI&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=G-7lWFeFBts&feature=related

Bonne Zizik avec JD en LTC LIve !

logo ltc live.JPG 

16/05/2011

LAURENT « LE BON »… DANS TOUS LES SENS DU TERME !

 004.JPG

 

Laurent Le Bon est le Directeur du centre Pompidou-Metz, depuis quatre ans. Il a contribué, avec son équipe, à transformer l'image de la Ville de Metz. Il a accordé un interview à LTC ARTS. « Action !!! »

-          JD : Bonjour Monsieur LE BON.

-          LLB : « BonjOUUR ! » (avec la voix sympathique qui caractérise ce Grand Monsieur).

 

exposition daniel buren,echos travaux in situ,interview laurent le bon,directeur du centre pompidou-metz,cpm,exposition,expo,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,jean dorval pour ltc arts,créer un quartier latin à metz,art moderne,art contemporain,peinture,sculpture,artiste,artisan  

exposition daniel buren,echos travaux in situ,interview laurent le bon,directeur du centre pompidou-metz,cpm,exposition,expo,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,jean dorval pour ltc arts,créer un quartier latin à metz,art moderne,art contemporain,peinture,sculpture,artiste,artisan

-          JD : Dans le cadre de l’expo Daniel BUREN « Echos, Travail In Situ », n’auriez-vous pas vu plutôt à la place des caméras un miroir géant, comme celui que l’on trouve dans le cadre de l’exposition « Chefs-d’œuvre ? », afin de refléter la première partie de l'œuvre - les imbrications de cabanes - se faire l’écho de la véritable Galerie des Glaces se trouvant dans la deuxième partie de cette même expo ?

-          LLB : C’est amusant ce que vous dites parce que Daniel dans une autre œuvre a mis justement un miroir au dessus. Je crois qu’il a préféré, cette fois-ci, faire plus simple, plus discret. Je pense qu’il y a toujours une manière de voir les choses, mais surtout je crois que ce qui est « intriguant », c’est cette idée que l’on découvre dans  un deuxième temps : cette imbrication de figures géométriques. Je crois que c’est vraiment cela le sens de l’œuvre, après, effets ou pas, il faut évidemment prendre en compte le respect de la magnifique architecture des lieux. Et comme vous pouvez le constater, la Galerie3 a une hauteur qui ne permet pas de faire réfléchir un miroir.

   exposition daniel buren,echos travaux in situ,interview laurent le bon,directeur du centre pompidou-metz,cpm,exposition,expo,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,jean dorval pour ltc arts,créer un quartier latin à metz,art moderne,art contemporain,peinture,sculpture,artiste,artisan

 

-          JD : Est-ce que vous verriez d’un bon œil, un projet, fait conjointement entre le Centre Pompidou-Metz (CPM), les associations locales et la Ville de Metz, permettant la création d’un Quartier Latin dans la Capitale de la Lorraine ? Car l’espace situé entre le CPM et le Centre Ville Historique de Metz, et qui s’appelle le Quartier Outre-Seille, est un véritable trait d’union qui a un cachet médiéval (entre autres), malheureusement non mis en valeur. Est-ce qu’il serait intéressant pour vous de travailler sur ce projet afin de permettre l’installation d’artistes et d’artisans ?

 

exposition daniel buren,echos travaux in situ,interview laurent le bon,directeur du centre pompidou-metz,cpm,exposition,expo,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,jean dorval pour ltc arts,créer un quartier latin à metz,art moderne,art contemporain,peinture,sculpture,artiste,artisan

-          LLB : J’espère que c’est ainsi que l’on a pensé notre aventure depuis 5 ou 6 ans déjà. Maintenant, chronologiquement parlant, cela dépend si l’on se fixe aux balbutiements de cette aventure ou au tout début du chantier en lui-même… Nous sommes toujours dans une logique de coopération, de collaboration, de participation, etc. Vous vous souvenez certainement du titre « Constellation » de 2009 qui disait bien ce qu’il voulait dire… Et donc, en ce qui concerne les initiatives qui se lancent, on est au service de tous les intervenants afin d’étudier la possibilité de travailler ensemble. C’est le cœur même de notre esprit. Nous sommes  dans une mission de Service Public, et évidemment nous sommes à l'écoute, surtout quand on parle de « Quartier Latin ». Cela évoque nos amis de Paris…

exposition daniel buren,echos travaux in situ,interview laurent le bon,directeur du centre pompidou-metz,cpm,exposition,expo,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,jean dorval pour ltc arts,créer un quartier latin à metz,art moderne,art contemporain,peinture,sculpture,artiste,artisan

 

-          JD : Vous êtes toujours en « Echos » avec le Centre Pompidou-Paris ?

-          LLB : Bien sûr ! Car c’est dans la logique d’un monde universitaire qui parlerait à un monde de la culture. Cela me paraît tout à fait évident.

-          JD : Seriez-vous prêt à rééditer avec Daniel BUREN le coup des « Colonnes de Buren », dans un autre genre, bien sûr, à Metz, dans un endroit prestigieux comme la Cathédrale, la gare, etc. ?

-          LLB : Si votre question est : comment valoriser des artistes ? Effectivement, je vous répondrais qu’une ville a toujours intérêts à faire confiance aux grands artistes de son temps. L’œuvre de Daniel que vous évoquez, qui s’appelle en fait « Les Deux Plateaux », a révolutionné le regard. Aujourd’hui, personne ne voudrait la détruire, et ce, malgré la polémique du départ. Donc, je crois sincèrement que si les Elus locaux souhaitent faire confiance à des artistes dans ce cadre là, je serais personnellement à leurs côtés. Je crois que notre soutien est vraiment important dans ces moments là.

-          JD : Il y a une association sur Metz qui s’appelle « Chemin d’art et de Foi en Moselle », ils sont très friands de ce type d’œuvres. Vous pourriez travailler avec eux ?

-          LLB : Bien sûr !

-          JD : Merci M. LE BON.

-          LLB : Merci à vous aussi.

© Propos recueillis le 06 mai 2011 par Jean Dorval pour LTC ARTS.

 

logo ltc arts.jpg

 

Notes :

(1)   Le site de l’association « Chemin d’art et de Foi en Moselle » : http://cheminsdart.canalblog.com/archives/2011/03/index.h...l

 

Crédit photos : © Jean Dorval 2010/2011 pour LTC Arts.

« PRIONS POUR LES VOCATIONS.

citation,religion,catholicisme,tolérance,compassion,jésus christ,dieu le père,le tout-puissant,jean dorval pour ltc,la moisson,les vocations,prière pour,l'évangile,le fils de dieu,monseigneur,pierre raffin,évêque de metz,centre pompidou-metz,moselle,lorraine« La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour la moisson. » L’Evangile ne dit pas qui sont les ouvriers pour la moisson. L’Eglise a vu en eux les vocations sacerdotales et religieuses, mais ils sont infiniment plus nombreux. Nous avons de multiples raisons de demander au Maître de la moisson des vocations. Notre prière personnelle et communautaire doit naître de la compassion qui animait Jésus le Bon Berger pour ces foules. Cette compassion, Saint-Dominique la demandait dans sa prière afin qu’il pût se donner totalement pour le salut des âmes. Puissent des Chrétiens entrer dans cette prière profonde et vraie ; seuls ou en groupe, en famille, dans les paroisses ou dans un groupe de prière. Dieu est d’autant plus attentif à nos demandes qu’elles expriment le désir de notre cœur. »

Mgr. Pierre RAFFIN, Evêque de Metz.

© Photo ci-dessus : http://www.dominicains.fr/

15/05/2011

"LISTEN TO YOUR EYES EN LTC EYES !"

arry1030.jpg

logo ltc live.JPG

SANSEVERINO SE LA PETE EN LTC LIVE A GANDRANGE !

sanseverino affiche 2011.jpgLe Sieur SANSEVERINO débarque avec sa faconde et son humour habituels, avec guitares et bagages, à Gandrange, le mercredi 18 mai prochain, à 20h30, à l’Espace Balavoine, avec en première partie Bastien BALT, pour la modique somme de 26,75€ par personne. Et cela vaut le déplacement ! En effet, ce grand animateur de la Scène Française, talentueux, sera pour votre plus grand bonheur en formation swing-rock, entouré d'un big band, en trio avec deux accordéons ou en duo. SANSEVERINO a toujours le don de faire swinguer ses chansons (originales), ainsi que son public. On se rappelle de son excellent dernier album sorti en 2009, chez Columbia, "Les faux talbins". Eh bien, son nouvel opus est dans les bacs… Il a été baptisé « Les Embouteillages ». Il s’agit du meilleur de SANSEVERINO. Ce CD inclut un vrai bouquet de tubes : "André", "Frida", "L’Etrangère", "Maigrir", etc. (SAN)SEVERINO priez pour que nous venions tous à votre concert !

© Jean Dorval pour LTC LIve, le 15 mai 2011.logo ltc live.JPG

 

 

 

sans severino.JPG

2 DES TITRES SANSEVERINO SONT EN ÉCOUTE :

"La maison sur le port" en hommage à Amalia...

Et on termine avec : "Il se la pète !"

sans severino2.JPG

In<FOS+ : sanseverino.fr

Centre Socio Culturel De Gandrange

wiki/Sanseverino

CONCERT 2011 DES CLASSES MUSICALES DU LYCEE FABERT : FLIRT AVEC LA PERFECTION !

israel 05-2011 504.JPGLe jeudi 12 mai dernier, André MASIUS, Président de l’Association des Anciens de Fabert, avait lancé une invitation à assister au « Concert des élèves des classes musicales », qui se déroulait en la Chapelle Sainte-Constance, du Lycée FABERT. C’était tout simplement magnifique, voire divin ! Les élèves ont charmé un public de proches et d’amateurs (une cinquantaine de personnes), pendant près de deux et demi. Jean-Sébastien BACH (« Deuxième Partita en ré mineur, 1. Allemande), Frédéric CHOPIN (Etude « Tritesse »), Wolfgang-Amadeus MOZART (Sonate K123a, 3. Allegro molto), Gaetano DONIZETTI (Trio, 1. Larghetto), et tant d’autres, avaient fait le déplacement pour le plus grand plaisir d’oreilles averties. israel 05-2011 535.JPGEn plus, quelques délicieuses surprises mélodiques étaient au rendez-vous : notamment jazz-rock, blue pop et musique Klezmer. Le cortège des instruments que ces élèves savent joués est impressionnant : flûte à bec soprano, flûte traversière, clarinette, saxophone alto, cor, trombone, violon, violoncelle, contrebasse, guitare (électrique et sèche), accordéon et piano. Et ils œuvraient aussi au chant (africain) !israel 05-2011 560.JPG Quelle belle complémentarité, quel splendide travail d’équipe ! Quasiment des pros ! Et ce, sous la baguette magique (et pleine d’Humour) de Maître Daniel COLOMBAT (Professeur de Musique).

© Jean Dorval pour LTC LIve, le 15 mai 2011.

logo ltc live.JPG

Photos ci-dessus :

© Jean Dorval pour LTC LIve 2011.

« LISTEN TO YOUR EYES EN LTC LIVE ! »

abc1.JPG

Réviser son “ABC” avec “Be near me”...

http://www.youtube.com/watch?v=82CKv0RHef8&feature=related

Bonne Musik avec JD en LTC LIve !

logo ltc live.JPG

13/05/2011

CENTRE POMPIDOU-METZ : QUAND LES YEUX DE LA BELLE HELENE SONT LE MIROIR DE L’AME DE L’EXPO DANIEL BUREN…

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 050.JPG

Bonjour, Hélène GUENIN, vous êtes la Responsable Adjointe du Pôle Programmation, au Centre Pompidou-Metz, mais aussi, le Commissaire de l’exposition de Daniel BUREN « Echos, travaux in situ », située galerie 3, du 8 mai au 12 septembre 2011.

-         JD : Le Centre Pompidou-Metz passe pour « le phare » du redressement économique local, il a été financé pour sa construction par la Communauté de Metz-Métropole, le Conseil Régional de Lorraine, le Conseil Général de la Moselle, et l’Union Européenne via le FEDER, et il est financé pour son budget de fonctionnement par la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole, le Conseil Régional de Lorraine et la Ville de Metz. Ne pensez-vous pas qu’il serait normal que les contribuables de ces différentes collectivités locales aient un accès gratuit à ce musée ? Selon vous, l’Etat doit-il participer aux frais de fonctionnement du Centre Pompidou-Metz ?

-         HG : Il m’est difficile de répondre en lieu et place de l’Etat…

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 051.JPG

-         JD : Je voudrais juste votre avis personnel…

-         HG : Mon avis personnel ? Heu… Vous savez l’Etat actuellement se désengage de beaucoup de dossiers au niveau de la Culture, c’est un constat économique global. Il est aussi vrai que ce sont les Collectivités Locales qui ont désiré ce projet, qui l’ont porté, qui l’ont souhaité, qui ont crû en lui et qui l’ont défendu. Et c’est vrai aussi que l’on a à cœur dans la politique de programmation, ou même dans la manière de travailler avec les publics, d’être vraiment dans cet ancrage territorial et de travailler en ayant conscience de cette responsabilité. Je crois que les chiffres de fréquentation en réponse (plus de 800.000 visiteurs, ndlr), nous ont montré que c’était très positif, puisque l’on a un pourcentage très important de visiteurs qui viennent du territoire, de la région et de la grande région. Après, en ce qui concerne le contribuable, vous savez, on est dans un prix qui est tout à fait modique. On a choisi un tarif unique. On aurait pu passer par plein de tarifs dégressifs, mais on a préféré choisir une politique extrêmement simple, avec tarif unique d’entrée à 7€ et la gratuité pour les moins de 26 ans, et pour un certain nombre de catégories, notamment les chômeurs, les personnes âgées, etc. Donc, cela correspond à un tarif d’entrée au cinéma, c’est même inférieur à un ticket de cinéma dans certaines salles de cinéma… C’est largement inférieur au prix des salles de cinéma parisiennes et je crois qu’en comparaison avec d’autres musées en France, on est dans des tarifs qui restent extrêmement généreux. De plus, on a le principe de « Pass Annuel » qui permet moyennant la modique somme de 33€, d’accéder librement toute l’année au Centre Pompidou-Metz, avec la personne de son choix. Certains musées en Suisse proposent aujourd’hui des entrées à des prix oscillant entre 22 et 25€.

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 052.JPG

-         JD : Récemment, le drapeau français a été rehissé (comme au jour de l’inauguration) en haut de la flèche du Centre Pompidou-Metz, en lieu et place de celui de l’Union Européenne… Pourquoi, ce brusque revirement ? Avez-vous reçu des protestations à ce sujet ?

-         HG : On n’a reçu aucune réclamation en ce sens. Evidemment, le symbole national flotte aux grands moments historiques (inauguration, etc.) et pendant les visites officielles jalonnant la vie du Centre Pompidou-Metz. On pavoise la flèche avec le drapeau français à ces occasions. Je pense que bientôt, on n’aura plus de polémique entre le drapeau européen et le drapeau français puisque notre souhait, assez cher, depuis l’ouverture, c’est de permettre à des artistes de hisser leurs couleurs en haut du Centre Pompidou-Metz. Nous sommes actuellement en réflexion avec des artistes pour réaliser des drapeaux.

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 176.JPG

-         JD : Seriez-vous d’accord de voir s’installer à Metz, via la décentralisation, une antenne du Louvre, à l’image de celle de Lens et d’Abu Dhabi ? Ce projet concernant l’Art Classique pourrait-il être complémentaire de la mission du Centre Pompidou-Metz, qui elle concerne l’Art Contemporain ? Ou voyez-vous cela comme de la concurrence ?

-         HG : Je crois que, définitivement, plus il y a d’offres culturelles, plus cela crée de l’envie, de la curiosité et de l’émulation. Maintenant le choix d’implanter un Centre Pompidou-Metz dans cette région, c’était aussi le constat, finalement, d’une lacune en terme d’équipements culturels. Vous savez, il y avait d’autres villes qui étaient en lice - si l’on peut utiliser ce terme là - et qui ont été envisagées pour accueillir la décentralisation de ce projet. Quand on regardait la carte culturelle en France, il y avait Montpellier, Lille, Paris, etc. Finalement, dans un périmètre assez circonscrit, il y avait beaucoup d’Institutions d’art moderne et contemporain, et rien à Metz. Ici, dans la capitale lorraine, au-delà de tous les attraits de la ville (quartiers historiques, belle implantation hôtelière, réseaux de transports bien desservi, etc.) et de l’engagement des politiques, le constat suivant a été fait : il manque un Musée d’art moderne et contemporain sur le territoire. Il y a, bien sûr, le Musée d’art moderne de Nancy qui est un très beau musée avec une ouverture sur le XXème Siècle. Mais, ce n’est pas son cœur de métier. Puis, il y a le Mudam de Luxembourg Ville qui fait un travail formidable, mais plutôt axé sur le contemporain.

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 177.JPG

-         JD : BUREN expose là-bas, aussi, en ce moment…

-         HG : Oui, effectivement, ils ont eux aussi un projet avec Daniel BUREN, visible jusqu’au 22 mai prochain. Mais pour en revenir à votre question initiale, le projet le plus proche était celui du Musée de Strasbourg. C'est tout de même à 01h30/02h00 de route d’ici... Donc, il y avait un vrai manque - même si par ailleurs il y a aussi le FRAC Lorraine, qui lui est sur un versant très contemporain - sur le prisme des années 1905 jusqu’à nos jours en matière d’art. Un manque comblé par le Centre Pompidou-Metz. Un Louvre ici ? Pourquoi pas ! Je ne sais pas si le Louvre pourrait se lancer dans un nouveau projet... Sinon, dans les collections plus classiques, et surtout avec un panorama chronologique plus ouvert, nous avons à Metz les Musées de la Cour d’Or. Le vrai geste ce serait déjà de revaloriser ce musée, et ses collections.

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 178.JPG

-         JD : Il manque entre le Centre Pompidou-Metz et le Centre Historique de Metz, où se situe le Quartier Outre-Seille, un Quartier Latin… Est-ce que le Centre Pompidou-Metz serait partant pour aider les services de la Mairie de Metz et les associations locales à mettre en place un tel projet ? Et si oui, à soutenir les artistes et artisans qui souhaitent s’installer à Metz ?

-         HG : Je pense que la manière la plus pertinente avec laquelle on peut s’impliquer sur Metz, c’est tout simplement d’inviter régulièrement nos visiteurs à se rendre dans le Centre Ville. C’est que l’on essaye déjà de faire. D’autre part, on met en place beaucoup de partenariats avec des structures locales. On met en place aussi toute une série de parcours. On a un espace ici, en bas, qui s’appelle « Ici et Là », où l’on revient sur l’histoire du chantier, mais aussi sur l’ensemble du panorama culturel. Et l’on revoit tous les acteurs de la ville, le FRAC, etc. Après, aller au-delà ce n’est plus véritablement notre métier, on est un acteur culturel, on n’est pas un acteur touristique.

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 179.JPG

-         JD : Vous travaillez en synergie avec d’autres acteurs culturels ?

-         HG : Oui, nous sommes une Institution culturelle et artistique. Donc, parfois, l’artisanat et l’art se croisent pour donner des choses formidables. Mais c’est à travers le prisme des artistes, ce n’est pas forcément notre métier.

 

 

-         JD : Une dernière question et après je ne vous embête plus, c’est promis… (clin d’œil perso et rire collectif) J’ai constaté qu’il n’y a pas beaucoup d’œuvres d’artistes lorrains contemporains au Centre Pompidou-Metz (CPM), à part peut-être celles de Patrick NEU et quelques autres, et en parallèle on a de nombreux artistes locaux comme Lepolsk MATUZIESWI - qui avait, souvenez-vous, plagié votre slogan de lancement : « Je m’installe à Metz. » - qui sont prêts à travailler avec vous. La Direction du CPM est-elle prête à donner une chance à des artistes régionaux ? D'ailleurs, pourquoi ne pas leur dédier une galerie complète pour une expo ?

 

HG : Je crois que cela n’aurait pas de sens. Je ne pense pas que cela soit intéressant de faire des ghettos lorrains, et de dire "là les artistes lorrains ont le droit de citer et pas ailleurs". On fait une galerie, on les met dans un coin… Par contre, il nous semblait plus intéressant dans le cadre de l’expo « Chefs-d’œuvre ? » d'inviter les artistes à réfléchir dans un contexte plus large. Finalement qu’ils soient lorrains, de Paris, de Sarrebruck ou qu’ils viennent du Togo cela n’a pas vraiment d’importance. On vise d’abord la qualité artistique, ainsi que la manière avec laquelle cela peut entrer en résonance avec un projet. Cependant, il est vrai que l’on fait très attention à ce qui se passe sur ce territoire. Dans cadre de « Chefs-d’œuvre ? », on avait des artistes lorrains, pas uniquement Patrick NEU que vous avez cité. On a une partie de l’exposition qui est maintenant démontée, mais on avait également Jean-Luc TARTARIN et Eric POITEVIN qui étaient présents. On a travaillé avec Jean-Christophe MASSINON. Actuellement, on est en train de travailler avec Jochen GERNER. Donc, on implique des gens localement, mais il faut que cela ait du sens. On n’est pas dans une discrimination positive régionale…

pompidou 6 mai 2011 doudoudiouf et jazz 180.JPG

JD : Ce n’était pas mon propos, je voulais juste savoir si vous pouviez intégrer plus d’artistes lorrains dans votre programmation, voire leurs réserver une expo…

HG: Je crois qu’au travers du studio et de l’auditorium, on a mis en place une programmation culturelle, avec entre autres les « Studios 57 », où l’on essaye d’inviter régulièrement des artistes qui travaillent sur ce territoire. On leurs donne « carte blanche » toute une soirée afin de faire connaître, montrer, leur travail, et inviter des gens qui ont été importants pour eux dans leur parcours. Mais, il nous semble plus intéressant de mettre ces artistes dans la perspective d’un contexte plus large. C’est ainsi que l’on peut leurs rendre le plus service et valoriser leur travail.

JD : Hélène, je vous remercie pour cet interview.

HG: Merci à vous aussi Jean.

 

© Propos par Jean Dorval pour LTC Arts, le 06 mai 2011.

 

logo ltc arts.jpg

Crédit photos : © Jean Dorval pour LTC ARTS, 2011