Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2013

"MON PERE VOUS OCCUPEZ TOUT MON ESPRIT."

 

D’après « Invictus » de William Ernest HENLEY.

 

Dans les ténèbres qui m’enserrent

Noires comme un puits où je me noie

Et quelques soient les circonstances

Je rends grâce à Messire Dieu

Pour mon âme invincible et fière

 

A chaque chute,

Je sais que rien n’est jamais définitif

Qu’il y a toujours de l’Espoir après le désespoir

Que l’Amour Divin permet

La Renaissance de chaque Être Humain

 

Dans de cruelles circonstances

Même si il m’est arrivé de gémir et de pleurer

Comme un Enfant

Meurtri par cette existence

Je reste debout bien que blessé

 

Quand la chute n’en fini plus

Que tout semble m’échapper

Dans ces moments là

L’Eternel est d’autant plus mon Berger

 Homme

© Photo ci-dessus : http://mondereel.over-blog.net

 

Seigneur vous occupez tout mon esprit

Vous m’inspirez l’Amour du Prochain

Et le Saint-Esprit m’offre ses dons et ses grâces,

Me fait sortir victorieux de toutes mes Epreuves,

Victorieux de moi-même,

Et de mes propres Faiblesses

 

Après la tempête vient le calme

Cependant, la Lutte contre le mal est constante

Cette remise en cause permanente de toute existence

Donne un prix à chaque instant vécu

 

Les Epreuves deviennent alors constructives

De nos Abandons, nous devons faire un Hymne à la Résistance

La Sainteté et la Dignité ne sont rien sans épreuves

Il faut donc transformer chaque Souffrance en Douceur

Il faut donc, sans cesse, rechercher la Paix

 

 

La Vie n’a de sens

Que si nous savons savourer nos Pauvretés

 

En ce Monde de colère et de peur

Je ne sais ce que me réserve le sort

Mais je suis et je resterai sans haine

 

Aussi étroit soit le Chemin

Nombreux les châtiments infâmes

Je suis le maître de mon Destin

Car Dieu est le Capitaine de mon âme

 

© Jean DORVAL, le 04 mai 2013, pour LTC Poésie.

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

10/04/2013

LTC POESIE : SPECIAL CHARLES D'ORLEANS (1391-1465) (1).

"LE TEMPS A LAISSE SON MANTEAU."

 

Le temps a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie,

Et s'est vêtu de broderie,

De soleil luisant, clair et beau.

 

Il n'y a bête ni oiseau

Qu'en son jargon ne chante ou crie: ¨Le temps a laissé son manteau !

De vent, de froidure et de pluie,¨

 

Rivière, fontaine et ruisseau

Portent, en livrée jolie,

Gouttes d'argent, d'orfèvrerie ;

Chacun s'habille de nouveau.

 

Le temps a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie,

Et s'est vêtu de broderie,

De soleil luisant, clair et beau. 
 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

(1) Note : Neveu de Charles VI époux de Marie de Clèves père de Louis XII.

08/04/2013

SPECIAL POESIE MEDIEVALE - PIERRE DE RONSARD (1523-1585) : "PRENDS CETTE ROSE..."





Prends cette rose aimable comme toi
Qui sert de rose aux roses les plus belles,
Qui sert de fleur aux fleurs les plus nouvelles,
Dont la senteur me ravit tout de moi.

Prends cette rose et ensemble reçois
Dedans ton sein mon coeur qui n'a point d'ailes:
Il est constant et cent plaies cruelles
N'ont empêché qu'il ne gardât sa foi.
La rose et moi différons d'une chose:
Un Soleil voit naître et mourir la rose,
Mille Soleils ont vu naître m'amour,
Dont l'action jamais ne se repose.
Que plût à Dieu que telle amour, enclose,
Comme une fleur, ne m'eut duré qu'un jour.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

29/03/2013

« TU ES LA LAMPE DE MES MOTS. »

 

« tu es la lampe de mes mots. »,de père en fille,la naissance de ton temps,poésie,jean dorval pour ltc,jean dorval poète lorraine,poésie lorraine,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,amour,romantisme,érotisme,désir,inspiration,dieu

 

Plongé sur ta nuque Marocaine-Sœur,

Dans ta chevelure noire,

Baisant tes mains teintées au henné,

Je suis dans ton rêve éveillé,

Je respire le pays où luit, puis brûle l’Amour,

Où sourires et pleurs effleurent la déraison

 

Tu es la joie émouvante

Celle du soleil levant permanent

Tu es ma richesse aux dunes abondantes

Libre comme une Terre berbère

 

C'est pour Toi que mon cœur s’enivre

Ma Terre d’oliviers, de soleil et de montagnes

Au parfum hypnotisant et rebelle

 

Comme si j'étais né en Afrique

Musique des Oueds

Tout ton être me rapproche

De ton chant de Vie et de Joie

 

Ton courant d’air qui mène au Divin

De l'autre côté des mirages

Anime le désir magique de ton corps offert en hommage

 

© Photo ci-dessus : http://www.matvpratique.com

 

 

On n'apprend pas à quelqu'un à goûter ce qui est sucré,

On le laisse s’y enchainer de désir fou, seul !

 

Danses et tam-tam à tous les étages

Fêtes, rites et chants invitent l'Homme au partage

Nuit d'Afrique qui s’étire

Remontant à la source de tes seins alanguis

 

Que tout cela est clair,

Que tout cela est vrai,

Que tout cela frise la perfection,

Simple et pure, comme l’eau du Ciel.

 

Par un beau matin, Ma Belle Féconde,

Je suis entré dans ta ronde.

Par un beau matin, Ma Belle Féconde,

En poursuivant ton onde,

J’ai épousé ton Monde.

 

© Jean DORVAL, le 28 mars 2013, pour LTC Poésie.

(Extrait du « Carnet de Voyage Marocain. »)

 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

15/03/2013

« ERRANCE GALANTE. »

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

 

Variations affectives labyrinthiques totales… (1)

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Egaré dans les méandres langoureux de tes grâces

Impossible de te cacher mon hardiesse

Etincelles et feux de joie symbiotiques

Toi seule règnes sur mon heur

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

"Et Vicé Versailles Pompidou" by JD.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Ton Amour m’invite à l’aveu solidaire

Ta beauté volontaire sans égale

Emprisonne mon regard

Jusqu’à la Nuit de l’Humanité

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière..."

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Offrande de ton cœur

Balancement spirituel engagé

Je suis le dépositaire de ta Foi

J’investis ton dédale de dentelle

Entre deux fusions de lave

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière avec formes en contorsion", 1966. 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Tous les jours, tu es mon salut

Incomparable virtuose aux seins pommelés

Incendiaire sans pareil qui met en transe

Conduite accompagnée addictive !

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière..."

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Je suis tien par serment

Tu es le sarment brûlant de mes trêves

Je n’échoue jamais dans mon attente

Tu es ma sublime alliance

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Maya Deren et Alexander Hammid : "Meshes of the afternoon", 1943, film cinématographique 16 mn, noir et blanc, sonore, 13', Centre Pompidou, Musée National d'Art Moderne.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Cap de bonne dépendance

En ta présence ondine

Toute douleur s’apaise, tout doute s’efface

Avec toi, je m’invite en eau sûre

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Générique du film "Vertigo" ("Sueurs Froides") d'Alfred Hitchcock, sortie en 1958 (2'37", Universal Studio).

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Accréditation exclusive

Vallée fertile créatrice

Accueillant son Héros en mode infini

Vibrant hommage à l’éternelle féminité !

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

"Light Sentence", 1992, par Mona Hatoum (et inconnu coincé dans le temps, a little touch of Teiten...)

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Tu me transcendes d’allégresse

De plaisir et de tendresse renouvelés

Et notre chambre, alcôve libératrice,

Même en pensée,

Devient l’irradiant soleil de nos nuits

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Gianni Pettena : "Paper/Midwestern Ocean', 1971-2011.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

J’ouvre les fenêtres de tes yeux

Je te comble de hauts faits d’âme

Je n’accomplis sur toi que des gestes élus

Tu es la source, le lien, le rituel !

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

 Gianni Pettena : "Paper/Midwestern Ocean', 1971-2011.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Belle Bacchante enivrée de vitalité

Jusqu’au point du jour, tu me fais dériver

J’insiste à t’en prier

Au Paradis de joie, je suis mené !

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Gianni Pettena : "Paper/Midwestern Ocean', 1971-2011. 

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Euripide en est témoin,

Tu es ma part de butin butinée

Le labyrinthe luxuriant où je m’égare volontiers

La mesure exacte de nos deux corps captifs

Ma sentence consentie !

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière, avec formes en contorsion", 1966.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Promenades câlines, égarements partagés

Ma Dame, mon doux transport

Il ne me faut point mourir de soif au pied de ta fontaine

Mais juste y vibrer de volupté

 

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière, avec formes en contorsion", 1966.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

J’enlace ta nature favorable

Je l’inonde de mes rimes dédiées

Dimension variable du plaisir

Unité de commune plaisance

 

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Julio Le Parc "Continuel-lumière, avec formes en contorsion", 1966.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Ô doux festin !

Ô doux partage d’Inception !

Amour d’exception !

Attirance confiée, conception !

 

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Gianni Pettena : "Paper/Midwestern Ocean', 1971-2011.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Magnitude 9 à parts égales

En suivant le cours de ta raison

Ma gentille Galantine

Je vis tes latitudes et longitudes intenses

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Je te consume d’importance

Ma demandeuse d’asile sentimental

Clandestine intuitive mise à nu

Foyer ardent ravivé

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Alchimiste dompteuse d’épices sensorielles

Vertigo en itinéraire mixte

Expression libre recentrée

Carte mémoire affective réinitialisée

 

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

Gianni Pettena : "Paper/Midwestern Ocean', 1971-2011.

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

Chaque jour, Ô ma compagne,

En découvert autorisé sur l’Amour

Je t’accompagne

Cœurs croisés en campagne

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporaain

 

J’épouse ta cause, j’arrive

Je séjourne sur ta rive

Je dévore ton incroyable jeunesse

Royale promesse sans détresse

 

J’ai perdu le temps en remontant ton corps

Par l’esprit et par les sens

Je suis en toi tendu à contresens

Entre errance volontaire et en partance

 

© Jean Dorval, le 11 octobre 2011, pour LCT Poésie.

  jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

Notes :

(1)  En hommage à l’exposition « ERRE, Variations Labyrinthiques » qui a lieu du 12 septembre 2011 au 05 mai 2012 au Centre Pompidou-Metz.

© Crédit Photos Jean Dorval, Teiten et Aya 2011, avec l'aimable autorisation du Centre Pompidou-Metz et l'agence d'architecture Jean de Gastines Architectes en association avec Shigeru Ban.

14/03/2013

« ERRANCE PARTAGEE. »

feu,feu sacré,orage,feu d'amour,jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,ltc,la tour camoufle,elle et lui : ils!,jean dorval poète,jean dorval poète lorrain,poète lorrain,poèsie lorraine,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,écriture,ue,union européenne,arts,art moderne,le feu sacré,présidentielles 2012,strasbourg,nancy,paris,lourdes,en direct,amour,romantisme,fleur bleue

© Photo ci-dessus : http://www.pix-populi.fr

 

D’après l’œuvre d’Henrich Heine.

 

Mon Cœur,

Heure étoilée de l'Humanité,

Tu es mon âge d’or.

 

Quand je regarde au fond de tes yeux,

Toutes mes peines et mes douleurs s'évanouissent.

Et quand j'embrasse ta bouche,

Là, je suis tout à fait guéri.

 

Quand je me repose contre ta poitrine,

Il surgit en moi comme une joie céleste,

Que je ne peux contrôler.

 

Ma merveilleuse Veilleuse,

Ton chant parvient jusqu'à moi,

Tu es la preuve vivante que la beauté est d’origine divine.

Ta nature généreuse et fertile épouse ma poésie,

Mes vers subliment ton antre.

 

Je bois ton souffle à la source de ta bouche.

En Toi, je suis libre,

Comme le cours tumultueux de la Moselle.

En Toi, je m’écoule heureux et enfin je peux vivre.

 

Déjà l'air fraîchit, le soir tombe,

Les flots de ma passion pour Toi grondent sans détour.

Et depuis Dornot, des rochers de la Frasse,

Tes yeux brillent, en écho, aux feux du couchant.

 

De là-haut, tu es ma Nymphe assise à la Harpe,

Mon rêve éveillé.

Ta main, où la bague que je t’ai offerte étincelle,

Peigne tes cheveux d’or.

 

Femme sortant de l'eau

© Photo ci-dessus par mariecha : http://mariecha.centerblog.net/2839-femme-sortant-de-eau?ii=1

 

Tu chantes la magie de notre Union.

Ta voix me touche au plus profond de mon être.

Tu ensorcelles mon cœur,

Ce cœur qui t’aime d’une tendresse infinie.

 

En bas passe une barque,

Mais je suis pris d’un autre transport, le tien !

Au carrefour de la Vie, de ta Vie,

Ô Seuil Sacré, je me retiens.

 

La nuit n’est plus froide, ni muette,

Et dans les reflets de la Lune se balance doucement,

Ma tendre Amie, ma sublime Amante,

L’Adieu à la solitude.

 

Je vis pour la première fois,

En ton Lieu Sacré.

Et je ne peux, ni ne veux, te quitter,

Puisque tu m’invites à te consacrer.

 

Le souvenir de notre immortel et premier rendez-vous,

A jamais, se fond dans le fleuve, sans ombres.

Il ne fait plus qu’un, avec Mère Nature.

 

© Jean DORVAL, le 14 mars 2013, pour LTC Poésie.

 

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

09/03/2013

« ELLE ET LUI : ILS ! »

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,ltc,la tour camoufle,elle et lui : ils!,jean dorval poète,jean dorval poète lorrain,poète lorrain,poèsie lorraine,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,écriture,ue,union européenne,arts,art moderne,le feu sacré,présidentielles 2012,strasbourg,nancy,paris,lourdes,en direct,amour,romantisme,fleur bleue

© Photo ci-dessus : http://nolatularosa.blog.lemonde.fr/2008/01/

 

Lovés l’un contre l’autre dans la cathédrale de l’obscurité

ILS contemplent la lueur du feu de bois

S’élèvent au gré des flammes

Communient ensemble en un unique duo harmonique

 

ILS vivent l’instant présent

Goûtent un bonheur simple

Dans cette clairière, volontairement égarés

Loin du monde, loin des regards

 

Sous la nuit d’inflorescence stellaire

ILS forment un doux foyer à ciel ouvert, avides de Liberté

La douce chaleur dompte leurs accords

ILS s’égarent dans leur carnet de voyage nocturne

Labyrinthe en Valise (H), cage à écureuils

 

D’étincelle en étincelle

L’or vacillant, l’or miroitant, recouvre leurs faces

Leurs yeux infusés, leurs yeux diffusés

Lumières-Sentinelles réfléchissantes en Echos 7

 

Inattendus dans la pénombre

ILS respirent le brasier partagé

Effleurent leurs souffles

Gonflent leurs voiles dévoilées

 

Leur atmosphère reluit en fuite d’allegro

Amnistiés solennels que rien n’arrête

Beauté démasquée transcendée

Force d’attraction de l’Etre rêvé

 

 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,ltc,la tour camoufle,elle et lui : ils!,jean dorval poète,jean dorval poète lorrain,poète lorrain,poèsie lorraine,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,europe,écriture,ue,union européenne,arts,art moderne,le feu sacré,présidentielles 2012,strasbourg,nancy,paris,lourdes,en direct,amour,romantisme,fleur bleue

© Photo ci-dessus :http://www.astrosurf.com/lecleire/2001.html

 

 

ILS font le serment de toujours raviver le nœud d’Amour

Enlacés de saine candeur, embrasant leurs ententes,

Amplement plongés vers l’âtre, ILS dérivent !

 

Bercés de Paix, ILS fleurissent la Lune

Nonchalance en redondance, affective balance

Baisers hypnotiques, bouillants câlins animés

Sondes de l’Onde des 7 Lumières de l’Ampleur

 

Somnolence d’aisance partagée, vivifiante !

ILS percent les ombres dorées, les nombres d’ambre

Quelle que soit la tempête de la Vie, ILS sont en Vie à l’envi

Main dans la main, exubérante affection effective

 

Endormis, emboîtés l’un en l’autre

Escorte sous tutelle mutuelle

Nef en partance pour Mars

La Lumière, le Feu Sacré, au bout des doigts

ILS sont déjà à demain en Spirale III

 

© Jean Dorval, pour LTC Poésie, le 14.05.2012.

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

02/03/2013

"L’ODYSSEE DE TON VISAGE."


© Photo ci-dessus : http://bibi-chipie.centerblog.net/

 

A chaque chapiteau de ton antre consacré,

Je m’engage vers la conversion

J’attends la Paix,

Comme on se dirige vers la lumière naturelle

 

Tu es ma colline maternelle

Mon lieu de spiritualité amoureuse

Avec Toi, je change de cœur

Avec Toi, je change de vie

 

Tu es ma colline éternelle

Le pèlerinage au pied duquel je dépose mon fardeau

Je retourne à ton parfum

Comme un vaisseau prend le large

 

Ton sourire pour tout titre de transport

Réservation unique pour une visite corporelle sans limites

Ton visage pour toute carte du Ciel

Je voyage volontiers en ta compagnie aérienne

 

Vol au long cours,

Place à jamais sacrée, Nombre d’Or retrouvé,

Tu me mènes à toi, histoire de rêver,

De bercer cette magnifique journée

 

De sentiers langoureux en causeries voluptueuses

Mon cœur tout entier te respire

Les fleurs de tes yeux bleus

Montent déjà à travers les nuages jusqu’à la Lune

 

Dans tes bras, je redeviens adulte à plein temps

La lumière, Ta lumière, existe,

Toi mon pur flambeau, ta splendeur m'éclaire,

Plus vraie que le Bonheur

 

© Source de la page : http://www.lesia.obspm.fr/perso/jean-marie-malherbe/Montagne/PM_1005/index06.html


Dans l’ardeur brûlante de ton désir

Je saisis notre flamme

J’y fixe nos regards éblouis

Nos charnels et immortels baisers

 

Serments révélés,

Tes lèvres s'entrouvrent,

Offrant ton sourire, ta voix

 

Ce doux langage,

Tes regards adorés dans les miens confondus,

Mon cœur, encor plein de Toi, erre sur ton visage

 

Ce qu'il adviendra de l’Humanité

A cette heure précise, en ce lieu,

En ce jour particulier, où je t’aime,

Je m’en moque

 

Tu es belle,

Et tu es le seul trésor dans lequel,

Je souhaite enfouir mon âme dédiée

 

© Jean DORVAL, le 02 mars 2013, pour LTC Poésie.

  jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

28/01/2013

"LA DORMEUSE DU BAL."

femme en noir et blanc.jpg

© Photo ci-dessus :

http://farm3.static.flickr.com/2218/2274679982_3bc9ba7b35.jpg 

 


Corps apaisé en clair-obscur

Tête en dedans ses bras

Plus rien n'existe autour d'elle


Songe à l'orée de soie

Sa nuque rehausse sa pause

Elle est nue, habillée de lumière


Elle dort sans contrainte

On devine sa poitrine,

Sa main gauche en attente...


Cheveux noirs remontés

Maintenus, surmontés

Envoûtant le Grand Soir


Epaules conquérantes, chute de dos

Descente libre sur sa peau

Piège sans trêves !


Deviner son regard

Image sans limites

Corne de brune, corne à délices !


La maison qu'elle habite

A deux pas du Vieux Stan

Recueille la primeur du Bal


Les papillons de ses yeux

Sillonnent déjà la nuit

Et se sont perdus au Firmament



© Jean Dorval pour LTC pour LTC Poésie, le 18.02.2010.

 

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

25/01/2013

"DANS LES VAGUES DE SA ROBE LEGERE..."

robe plissée.jpg

 

© Photo ci-dessus : http://farm3.static.flickr.com/2700/4343691406_19e8440221_o.jpg

 

 

Dans les vagues de sa robe légère

J'égare quelques notes de piano

Comme pour y faire fleurir des dentelles

J'y appose mes hommages promeneurs

Entre deux boutons sauteurs

 

Reposant en plaine sienne

Terre souriante où je deviens joueur

J'explore avec vaine les appels de son cœur

Entre les plis de sa bouche,

S'étire un sourire dévoré jusqu'à sa couche

 

Volupté ondulée couleur brune, chute de dos majeur

Robe plissée, robe glissée

La voici d'un rien vêtue

Deux petites dunes me remontent l'émoi

J'attente à sa dignité, devenue complicité

 http://imblog.aufeminin.com/blog/D20080619/143773_164085030_30508180947-848dd40ea85342c2aac4acf3511a732a_H222150_L.jpg

 

 

Pour mieux la faire dévisser

Je tire toutes les sirènes d'alarmes

Et au bord des larmes, je crie « aux armes ! »

A la hussarde, je conquiers SA Place déjà câline...

 

Tombe la robe, et vive l'étreinte !

Le printemps n'a pas de trêve, il est ivre même en hiver

L'Amour est un poète dont la plume ne peut se tarir

Il donne des lettres de noblesse à la tendresse...

 

© Jean Dorval, le 12 janvier 2010, pour LTC Poésie.

 

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

24/01/2013

"J’AIMERAIS TE DIRE…"

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporain,j'aimerais te dire

© Photo ci-dessus : Jean DORVAL 2010.

 

J’aimerais te dire que…

La vie surprend toujours

Le début n’est qu’une faim

La fin un autre commencement

 

J’aimerais te dire que…

Dans ce monde imparfait, il reste invariablement une place pour l’Amour

Pour l’Amour du prochain, pour l’Amour maternel, paternel et filial

Mais aussi, pour l’Amour entre un homme et une femme

 

J’aimerais te dire que…

Ton sourire a réveillé en moi le feu sacré

Dans la traversée de ma nuit, tu es devenu le phare m’évitant le naufrage

Les beaux jours sont de retour, car tu as posé sur ma pauvreté ton regard

 

J’aimerais te dire que…

Le mot impatience me fait déjà tourner la tête à ravir

J’implore le Ciel que tu réapparaisses charmante silhouette

Je suis devenu riche à l’envie de te revoir, belle étincelle Slave d’espoir au féminin !

 

J’aimerais te dire que…

Il faut vivre pour se reconstruire

On ne fait jamais disparaître totalement les cicatrices du passé

Cependant, l’avenir commence hier !

Et demain est une autre reconquête sur soi-même et les autres

 

 

© Jean Dorval, le 15 juin 2008, pour LTC Poésie.

 jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

07/01/2013

« SI PRES DE TOI, MEME DE LOIN… »

 

teiten pour ltc arts,aya pour ltc arts,jean dorval pour ltc arts,jean dorval poète lorrain,jean dorval,jd,poésie,poésie lorraine,art contemporain lorrain,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,affectif,amour,fleur bleue,romantisme,non à la malbaise,variations labyrinthiques,erre,exposition,errance,la perte,la déambulation,représentations dans l'art contemporain,si près de toi,même de loin

© Photo ci-dessus : http://www.attitude-coach.com/2012/01/regard-de-femme-sur-lhomme-ce-que-vous.html

 


 

Tu es debout dans mon regard et tes cheveux se mêlent aux miens,

Tu as la forme de mes mains et tu as la douceur de mes vœux,

Tu t’engloutis dans mon ombre comme une âme sœur.

 

 

La vie a besoin de soleil et d’eau pour exister,

Tous les animaux dans la Nature se retrouvent pour faire perdurer la vie,

Les êtres humains rajoutent à tous ces ingrédients vitaux une bonne dose d’Amour,

Veux-tu participer avec moi à cette grande symphonie de l’Humanité ?

 

Tu es debout dans mon regard et tes cheveux se mêlent aux miens,

Tu as la forme de mes mains et tu as la douceur de mes vœux,

Tu t’engloutis dans mon ombre comme une âme sœur.

  

Jamais une femme ne m’a autant fait rêver que toi.

La Vie n’a de sens qu’avec toi, qu’à tes côtés, tu me manques !

Je t’ai dans la peau mon Amour comme un dévot.

Ma seule richesse c’est toi, et pourtant je suis pauvre de ton Amour…

  

Tu es debout dans mon regard et tes cheveux se mêlent aux miens,

Tu as la forme de mes mains et tu as la douceur de mes vœux,

Tu t’engloutis dans mon ombre comme une âme sœur.

 

Je t’aime d’un Amour pur, m’aimeras-tu un jour ?

J’espère en toi !

La solitude c’est d’être loin de ton cœur.

Tu es en moi, je ne peux t’oublier.

 

Tu es debout dans mon regard et tes cheveux se mêlent aux miens,

Tu as la forme de mes mains et tu as la douceur de mes vœux,

Tu t’engloutis dans mon ombre comme une âme sœur.

 

Ton silence me pèse, as-tu quelques pensées pour moi ?

Je suis l’aiguilleur de ton ciel étoilé, celui qui te ramène vers ta Terre Promise

J’attends que tu rentres à la maison…

J’attends que tu m’ouvres tes horizons pas si lointains.

  

Tu es debout dans mon regard et tes cheveux se mêlent aux miens,

Tu as la forme de mes mains et tu as la douceur de mes vœux,

Tu t’engloutis dans mon ombre comme une âme sœur.

 

© Jean Dorval, le 14 mars 2009, pour LTC Poésie. 

 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin