Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2012

"ENVIE D'UNE PROMENADE AVEC TOI..."

 israel 05-2011 614.JPG

© Photo ci-dessus : © Jean Dorval 2011

 

"Sur les quais de la Moselle, à deux doigts des Régates Messines, par ce beau soir de Printemps, je tiens ta main..."

© Jean Dorval, pour LTC Poésie.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

"COMME UN OISEAU EN PLEIN CŒUR !"

femme1.jpg

© Photo ci-dessus : http://0f.img.v4.skyrock.net/0f3/oophoto-gallerieoo/pics/1104554982_small.jpg

 

Faire de l'Amour un rêve vivant... 

 

Tel un oiseau en plein cœur

Comme au premier jour de notre rencontre

Je retrouve à plaisir le chemin de ton cœur

J’y vise l’imperceptible, l’infiniment intime

 

Témoins du temps qui s’envole

Ces draps, nos draps, portent encore ton parfum enivrant…

Et profitant de la douceur de cette très belle soirée d’été

J’écris pour toi, rien que pour toi !

 

Tel un oiseau en plein cœur

Comme au premier jour de notre rencontre

Je retrouve à plaisir le chemin de ton cœur

J’y vise l’imperceptible, l’infiniment intime

 

Prenant l’initiative, je souhaite occuper tout ton esprit

Comme un oiseau ferait son nid au creux de ton cœur

Tes jolis yeux verts valent bien une telle intention

Car ton manège me fait tourner la tête !

 

Tel un oiseau en plein cœur

Comme au premier jour de notre rencontre

Je retrouve à plaisir le chemin de ton cœur

J’y vise l’imperceptible, l’infiniment intime

 

femme2.jpg

© Photo ci-dessus :

http://blogsimages.skynet.be/images_v2/002/607/951/20081018/dyn002_original_500_400_pjpeg_2607951_9eb01407b67c772921b65483ab32a71f.jpg

 

Baiser volé, baiser déposé sur ton cou devant les arcades du cinéma Palace

Rendez-vous secret avoué à la face du Monde…

Oui, je revendique d’être fleur bleue, romantique comme un fou

Puisque c’est le seul moyen de venir et de revenir à toi, en toi !

 

Tel un oiseau en plein cœur

Comme au premier jour de notre rencontre

Je retrouve à plaisir le chemin de ton cœur

J’y vise l’imperceptible, l’infiniment intime

 

Adorable petite Nénette exhaussant le présent

Rehaussant les saveurs de mes ardeurs de tes épices familières

Le Bonheur devient alors simple comme un sourire,

Comme ta mini jupe grise, plissée, glissant le long de tes jambes...

 

Tel un oiseau en plein cœur

Comme au premier jour de notre rencontre

Je retrouve à plaisir le chemin de ton cœur

J’y vise l’imperceptible, l’infiniment intime

 

© Jean Dorval, le 07 juillet 2010, pour LTC Poésie.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

"DE PERE EN FILS !"

« de pere en fils ! »,poésie,bébé,pour l'amour d'un enfant,un père et son fils,jean dorval,jean dorval pour ltc

 

Écarquillement, petites billes anthracites

Pleurs sans larmes

Plissement de paupières, façon tacite

Tu paraissais sans armes

 

Fragile jusqu'au bout des cils

Gémissement bredouillant

Fragile jusqu'au bout des cils

Frémissement vaillant

 

Délicieuse moue par ta bouche formée

Cheveux noirs ondulés, pâmés

Ta poitrine se soulevait, se rabaissait à plaisir

L'inaccessible tes doigts semblaient saisir

 

« de pere en fils ! »,poésie,bébé,pour l'amour d'un enfant,un père et son fils,jean dorval,jean dorval pour ltc

© Photo ci-dessus : vanille63.centerblog.net

 

Joues charnues qui s'exposent

Joues empourprées au gré des pauses

De menottes en petites anémones de mer

Il te fallait peloter la beauté de ta Mère !

 

49 centimètres de Vie animés

3 kilogrammes de Vie aimés

Sur le flanc gauche posés

Dans la couveuse déposés

 

http://www4.i-services.net/images/membres/album/2007-10/img_1191334451_77.jpg

© Photo ci-dessus : i-services.net

 

Devant l'Ecole de la Création réalisée

Parents émerveillés, arrivés

Masque du sommeil ravivé

Petit Pierre endormi, enfin apaisé !

 

© Jean Dorval, le 21 mai 1996, pour LTC Poésie.

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

"POUR TOUJOURS, LES QUATRE SAISONS DE GORZE !"

 pour toujours les quatre saisons de gorze,poésie,jean dorval,gorze,moselle,lorraine

 

 

 

Le vent souffle sur le très beau vallon où coule la Gorzia…

 

 

 

J’irai y reposer par un beau matin sans brume

 

Les animaux rencontrés, au hasard des balades d’antan, me rendront un vibrant hommage

 

Les arbres, sans contrainte, s’écarteront respectueusement

 

La buse qui veille sur moi poussera à nouveau son cri strident

 

 

 

Au lever comme au coucher du soleil, suivant le rite de Mère Nature,

 

Je continuerai à me promener dans les champs l’âme en paix

 

Je ne compterai plus les heures, le temps s’arrêtera pour mon plus grand plaisir

 

Le Semeuse fécondera toujours les terres d’abondance

 

Les troupeaux paisibles goûteront, encore et encore, l’herbe grasse

 

Et chaque moisson nourrira les jardiniers du paysage

 

 

 

Le pèlerinage de la Foi deviendra éternel

 

J’escaladerai le Mont Saint-Blin sans fin

 

En haut, je m’agenouillerai devant le Calvaire

 

Et je prierai pour le Salut du Monde

 

Aux pieds de Notre-Dame de Gorze, la Vierge dorée et adorée,

 

Je remercierai Mon Doux Seigneur de m’avoir toujours guidé ici-bas

 

 

 

Que ce soit en Automne, en Hiver, au Printemps ou en Eté,

 

Au rythme des quatre saisons de Gorze, je veux vivre ma seconde vie, une promesse sans limite d’appartenir à Ma Terre !

 

Au centre du monde spirituel d’une Abbaye jamais disparue de mon cœur où naquit le Chant Messin,

 

Respectueusement, je rejoindrai, alors, la table de ce vieil Abbé Commandataire

 

Et nous boirons enfin, ensemble, au Calice, le Sang du Christ, le Petit Gris de Moselle !

 

 

 

Jean Dorval, le 17 août 2008, pour LTC Poésie.

 

jean dorval pour ltc,jean dorval pour ltc poésie,jean dorval poète lorrain,jean dorval poète,poète,poésie,poésie lorraine,haendel,centre pompidou-metz,metz,moselle,lorraine,france,ue,union européenne,europe,romantique,fleur bleue,amour,l'amour,saint-valentin

 

 

 

 

 

 

 

08/08/2009

C'EST LE TROISIèME ANNIVERSAIRE DE LA DISPARITION DE NOTRE AMI ET POèTE JEAN VODAINE...

Vodaine.jpg

© Photo ci-dessus :

http://www.lagalerie.lu/Vodaine/

En hommage au poète Lorrain Jean Vodaine qui est décédé il y a tout juste trois ans, LTC republie l'article de JD paru à l'époque...

 
vodaine-k.jpg

« JEAN VODAINE N’EST PAS VRAIMENT MORT ! »

A 85 ans, le poète Jean Vodaine s’en est allé. De son vrai nom, Vladimir Kaucic, d’origine slovène, restera l’Amoureux de la plume et de l’encre. Il démarre sa carrière littéraire par l’invention des récits improbables, publiés dans la revue « La Tour aux Puces ». Aveugle, Jean faisait « travailler sa mémoire ». Sa renommée européenne, puis mosellane, trouve sa quintessence dans ses poèmes-affiches, véritable poésie visuelle ; dans des textes, comme « Le courrier de Poésie » fait en collaboration avec Edmond Dune ; ou dans une rétrospective d’œuvres graphiques, intitulée « Drôles d’Oiseaux ». Afin d’honorer le poète disparu - domicilié pour l’éternité à Baslieux (54) – il serait avisé de créer prochainement un lieu immortalisant sa mémoire. Il avait fait vœu, de son vivant, de créer une Maison de la Poésie à Metz…

© Jean Dorval, le 09/08/06

INFOS PLUS :

http://www.luxiotte.net/liseurs/auteurs/vodaine.htm

http://remue.net/spip.php?article1913

http://www.lagalerie.lu/Vodaine/

http://www.lekti-ecriture.com/blogs/alamblog/index.php/po...